Jump to content


RUGBY LEAGUE WORLD MAGAZINE (ISSUE 397 - MAY 2014): Available to download now. Get the app from Apple Newsstand or GooglePlay, or click here to read it online now at Pocketmags.com - Print edition in shops from Friday, or click here to get it delivered by post in the UK or worldwide.

Rugby League World - April 2014
League Express

Podcast

Photo
- - - - -

ELITE 2


  • Please log in to reply
349 replies to this topic

#61 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 28 January 2010 - 08:57 AM

Élite 2 : largement victorieux de Lyon-Villeurbanne Rhône

Les cinq premiers de l'Élite 2 se sont tous imposés le week- end passé. La hiérarchie reste donc inchangée.
Face aux Rhôdaniens, les Diables rouges ont fait le travail, signant sept essais, dont cinq inscrits durant « une très très bonne 1 re mi-temps avec le respect total des consignes malgré un ballon glissant. Vu la pluie, les appuis ont été difficiles à assurer sur la pelouse », commente un Frédéric Marcérou plutôt satisfait.
Profitant des espaces laissés par une défense visiteuse faiblarde, ses joueurs avaient accumulé les essais (20-0 à la 25 e minute) et s'étaient montrés intraitables, exception faite des toutes dernières minutes, au niveau défensif.
La perte d'Anthony Paoli, le capitaine, à la mi-temps (coup à la tête), sorti par précaution, allait perturber ce
bel équilibre. Dès lors, accumulant les approximations, essentiellement sur le plan défensif, les Montpelliérains concédaient un peu de terrain aux visiteurs, même si les deux éclairs de Zitter et Stuart permettront de maintenir le rival d'un jour à distance respectable, soit entre douze et seize points. « Durant cette deuxième mi-temps, nous sommes retombés dans nos travers en ne consentant plus les mêmes efforts. Lyon-Villeurbanne a joué plus vite et, comme cette équipe a une dizaine d'éléments ayant connu l'Élite 1, il a fallu serrer le jeu. Nous avions connu le même problème à Palau mais cette fois en 1 re mi-temps, il va falloir le corriger à l'avenir. » Un avenir qui mènera le RL Montpellier XIII à Baho (2 e ) dès dimanche prochain. Mais ce sera sans Romain Rochas, l'ailier des Diables rouges qui souffre d'une déchirure aux ischio-jambiers.
midilibre.com

#62 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 28 January 2010 - 08:59 AM

Les échos treizistes des Broncos

PALAU- DEL-VIDRE
Programme du week-end. Difficile déplacement à Lescure ce week-end où les seniors sont attendus et où il n'est jamais facile de gagner. Infirmerie garnie. Bon rétablissement aux blessés. L'école de rugby en tournoi. Samedi dernier, tous en tournoi. Les benjamins de Palau XIII ont joué à Palau et les poussins et premiers pas ont débuté à Perpignan pour disputer deux tournois Médus où chacun a pris du plaisir. Bravo à tous ces jeunes, aux éducateurs et parents pour leur disponibilité. Tirage de la coupe de France. Pas trop clémente avec l'équipe d'Elite
1 de Carpentras XIII. Match le dimanche 7 février, à Georges-Vaills. Réception de tout le club.Demain soir à 18 h 30, au foyer François Tané, remise des survêtements Nike. Grâce au soutien de généreux sponsors et amis, ils sont arrivés et seront remis au cours d'une réception où sont invités tous les joueurs, dirigeants et parents.
Boisson catalane Broncos energy drink en faveur de Palau XIII est en vente au siège du club auprès des joueurs de Palau XIII. Ce sont de superbes canettes avec les photos des joueurs et une boisson énergisante au top qui permet de réaliser d'excellentes performances. Superbes maillots. Ils ont été remis à l'école de rugby grâce au Temple Beach, à Lafarge Béton et au café de la Place. Les benjamins ont reçu des maillots neufs aux couleurs du club et les ont mis lors du tournoi Médus samedi.
lindep.com

#63 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 30 January 2010 - 08:49 AM

Publié le 30/01/2010 03:53 | LaDepeche.fr
Villefranche-de-Rouergue. Les Loups face au Cabardès
Rugby à XIII. Demain après-midi, à Henri-Lagarde, les joueurs villefranchois seront confrontés à une rude opposition. Lever de rideau avec les juniors.

Tarayre (au centre), un pilier qui use la défense adverse. Photo DDM.
Tarayre (au centre), un pilier qui use la défense adverse. Photo DDM.

Ce dimanche, les treizistes villefranchois vont retrouver avec plaisir la pelouse d'Henri-Lagarde pour la réception du Cabardès, équipe réserve de l'AS Carcassonne, club d'élite.

Articulée autour des anciens Waigafa et Wulf, la formation audoise compte bien accrocher encore les places qualificatives. Anciens internationaux tous les deux, le premier apporte toute sa fougue et ses rushs dans la défense adverse provoquent de larges brèches. Véritables leaders, ces deux joueurs mettent toute leur expérience au service d'un groupe où expérience et jeunesse cohabitent. Face à eux, les joueurs locaux devront croire en leurs chances en misant sur leur enthousiasme.
Chez les jeunes

Juniors. Ils reçoivent, ce dimanche, à 13 h 30, en lever de rideau de la formation fanion, l'équipe de Lescure-Arthès pour le compte de la coupe de la Ligue. Les juniors seront opposés à une équipe fort bien en place. La tâche des jeunes Villefranchois ne sera pas aisée, bien que leurs progrès soient évidents. Seulement défaits par 34 à 26 lors de leur dernier déplacement à Réalmont, les juniors villefranchois vont se retrouver face à une équipe composée par la plupart des anciens finalistes cadets du championnat de France. Jouée la saison dernière sur le stade Henri-Lagarde, cette finale avait vu les Tarnais s'incliner seulement sur la dernière action menée par leurs adversaires.

Cadets. Reprise du championnat avec un déplacement à Trentels.

Minimes. Réception de Cahors, ce samedi, à Henri-Lagarde. Déjà victorieux face aux Cadurciens, les jeunes Villefranchois se doivent de confirmer le succès du match aller.

Premiers pas aux benjamins. Pour les plus jeunes de l'école des jeunes de Villefranche XIII Aveyron, c'est également la reprise avec des rencontres à Toulouse-Jules-Julien.

Soirée de l'école des jeunes. La soirée organisée par l'école des jeunes a remporté, samedi dernier, un énorme succès. Cette réussite démontre toute la vitalité de la formation treiziste villefranchoise.


#64 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 31 January 2010 - 09:37 AM

Contre Montpellier Baho est prévenu

ELITE 2. Baho n'a plus droit à l'erreur en recevant cet après-midi (15 h) les Diables Rouges de Montpellier qui ont bien résisté à Palau.
Les Bahotencs vont trouver à qui parler face à Montpellier. Ils le savent. Pour s'être imposés le 4 octobre dernier dans la douleur (22-27), sur la pelouse du stade Sabater, mais encore pour avoir été les témoins muets, mais pas aveugles, de la victoire des Montpelliérains à Palau, le 17 janvier dernier (16-26).
Le co-entraîneur Stéphane Bonnet se souvient de ce match aller, où les Geckos avaient tenu le résultat : "Chez eux, ils nous avaient tordus en défense. Pendant 20 minutes, en début de seconde mi-temps, ils nous avaient maintenus dans nos 22 mètres". Et ce groupe-là
a encore grandi, avec l'arrivée de Fred Zitter et de l'Australien Dani Stuart.
Les Geckos, après l'échec à domicile face à Palau (12-26), se sont refait dimanche dernier une santé morale au Cabardès (18-28). Certains joueurs y ont trouvé du temps de jeu et l'occasion de s'inscrire durablement sur la feuille de match. C'est le cas de Xavier Morales : "Il a fait un beau match. Il est gaillard. Il a pris conscience de son potentiel", note Stéphane Bonnet. Damien Charles a aussi prouvé qu'il avait bien récupéré de ses blessures récurrentes.
Pour affronter les Diables Rouges, Baho sera privé de Tristant Margalet (arrachement osseux de la cheville). Une perte, car l'Illois était en ce moment au mieux de sa forme. Mais en récupérant deux de ses anciens coéquipiers chez les Maraîchers, Alain Saez et Alex Pages, la formation du Riberal s'ouvre des solutions derrière. Surtout que Patrice Gomez (fracture du nez) n'est pas encore opérationnel.
Les vertus curatives de la défaite face à Palau, ont mis le groupe en alerte. "Mardi, on a resserré les liens. Le discours qu'a eu Didier a été bien compris. Nous avions besoin d'une petite mise au point. Je suis certain que nous allons repartir et que ça va bien se passer".

O.A. lindep.com

#65 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 31 January 2010 - 09:38 AM

Palau veut relever le défi à Lescure

ELITE 2. Le déplacement de Palau cet après-midi (match à 15 h), aura valeur de test. Lescure n'est pas une destination touristique. Les Tarnais occupent la 4 e place du groupe et sont rarement pris en défaut au stade Lagarde. Palau avait au match aller contrarié les plans (28-18) d'une équipe solide, mélange de jeunesse et d'expérience. Privés face à Villefranche de Valette et Berthezène, qui font leur retour dans le Tarn et de Diaz, qui sera encore suspendu, les Broncos ont connu un relâchement, avant de revenir dans le match. "On a cru que c'était fait, concède Antoine
Noguéra. On s'est un peu embrouillé. David Berthezène était absent et on s'aperçoit qu'il est indispensable. C'est un leader. Maintenant, il faut se remettre en question. Nous avons une grosse échéance à Lescure. Ce match se gagnera en défense". La rencontre face aux Rouergats, a permis à Franck Traversa de retrouver la compétition. Ce n'est pas anodin. Sylvain Amigas, s'est bien débrouillé en 3 e ligne, où il sera reconduit. C'est dans ce puzzle interchangeable que s'est construit Palau, avec des joueurs polyvalents, des leaders, des finisseurs et des besogneux. Ce déplacement à Lescure arrive au bon moment. " Le challenge est clair : Lescure, Albi, Lyon, Montpellier, si on gagne, on peut finir devant. Mais il faut y aller en douceur. On connaît nos forces et nos faiblesses"..

O.A. lindep.com

#66 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 02 February 2010 - 11:01 AM

Publié le 02/02/2010 03:50 | LaDepeche.fr
Villefranche-de-Rouergue. Les Loups chutent à domicile
Rugby à XIII. Villefranche XIII n'a pas su contourner les problèmes posés par les Audois.
Des Villefranchois qui n'ont pas su résoudre l'énigme Le Cabardès. Photo DDM, A. D.
Des Villefranchois qui n'ont pas su résoudre l'énigme Le Cabardès. Photo DDM, A. D.

Face au Cabardès, les Loups espéraient bien remporter leur premier succès 2010, mais les Audois ne l'entendaient pas ainsi : ils se sont imposés par 21 à 25.

Des Audois fort expérimentés :

Réservistes de l'AS Carcassonne, les équipiers du Cabardès alignent une équipe composée de joueurs à l'expérience certaine. Ainsi, dimanche, on retrouvait chez les visiteurs : Constans ex-troisième ligne de l'AS Carcassonne, Waigafa ex-Limoux, Wulf ex-Villeneuve-sur-Lot. Un trio qui a fortement pesé lors de cette rencontre.

Deux équipes totalement opposées :

D'un côté des visiteurs qui s'appuient sur leur expérience, de l'autre des locaux qui s'appuient sur leur jeunesse. Au résultat, un match fort agréable dans un esprit des plus cordiaux avec la victoire pour l'expérience.

Le point du bonus pour Villefranche XIII Aveyron :

Si l'objectif du jour (la victoire) n'a pas été atteint, les Villefranchois limitent « la casse » en empochant le point du bonus défensif.

La revanche des visiteurs :

Les réservistes « canari » ont obtenu leur revanche sur des Villefranchois qui les avaient battus au match aller et en Coupe de France. Une victoire qui sonne le réveil des Audois, réveil déjà amorcé le week-end précédent face à Baho, courte défaite.

Un match équilibré :

à l'issue du match, les locaux pouvaient s'en vouloir de n'avoir su faire la différence dans leurs temps forts de domination. Une absence de réalisme qui coûte la victoire.

Les résultats du week-end :

Baho-Montpellier : 28 à 28 ; Lescure-Palau : 11 à 8 ; Corbeil-Albi : 22 à 26 ; Entraigues-Toulouse JJ : 23 à 20 ; Lyon-Cavaillon : 28 à 12.

#67 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 04 February 2010 - 07:45 AM

PUBLIÉ LE 03/02/2010 03:50 | GUILLAUME COURVEILLE
Lescure-Arthès XIII maître de son destin
Elite 2. Après la réception de Palau.




Le courage, la solidarité, l'envie et le mental telles ont été les valeurs exprimées par les Minotaures tout au long de la rencontre face à Palau (11 à 8). Philippe Ricard, l'entraîneur de Lescure a tenu à féliciter tout son groupe pour cette belle victoire sur le leader catalan qui permet aux « jaunes et bleus » de croire en leurs chances de qualification et de titre. Mais la saison est loin d'être finie et les lescuriens vont enchaîner deux gros chocs dans les semaines à venir. Le premier, en coupe de France Lord Derby face aux catalans de Baho et le second en championnat, pour le derby contre les Tigers d'Albi. Lescure est un habitué des grands rendez-vous et la force de ce groupe repose sur l'unité et l'esprit de fraternité des joueurs qui auront à cœur de développer un jeu agréable et appliqué. L'analyse du match de Palau repose sur la grosse défense des Minotaures. En effet on peut dire que c'est le point fort de cette équipe qui possède la meilleure défense du championnat avec 183 points encaissés en douze matchs. La deuxième meilleure défense est celle des albigeois qui sont à 29 longueurs. Le labyrinthe Vidal n'est donc pas prêt d'être franchi de sitôt. « Tout le monde était heureux du résultat, j'ai vu un groupe impliqué à deux cent pour cent, on a fait un énorme travail défensif et Palau est tombé sur un roc. Maintenant je suis déjà tourné sur la prochaine rencontre, le match de coupe de France où l'on va affronter le nouveau leader de la poule, Baho. Mes joueurs sont ressortis très fatigués du match face à Palau c'est pourquoi l'entraînement de la semaine sera axé, plus sur l'organisation offensive que sur le travail physique. Je ferai tourner l'effectif pour mettre au repos quelques joueurs et donner plus de temps de jeu à ceux qui en manquent. Mais l'objectif reste le même, la qualification pour les quarts de finales dimanche et ce serait un véritable exploit pour le club ». Comme à son habitude, Philippe Ricard se tourne aussitôt vers le prochain rendez-vous, manquant de temps pour savourer la victoire. Aucun relâchement pour les Minotaures et pas le droit à la déconcentration : c'est peut être ça aussi la préparation d'un futur champion !
ladepeche.fr

#68 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 27 February 2010 - 09:36 AM

Yannick Brousse le sourire de Baho


ELITE 2. Baho reçoit Albi demain (15 h). Yannick Brousse et ses copains n'ont plus de joker.
La Vespa est dans l'air du temps, loin des années "Dolce Vita" mais près du centre ville de Perpignan, où Yannick Brousse a son pré carré. Son Piaggio est souvent posé à l'angle de la rue des Fabriques Couvertes, sous la surveillance de la Vénus de Maillols. Entre la "Bourse" et le "France", une plantation de terrasses de cafés et de joie de vivre, un îlot presque exotique, sur lequel Yannick aime se ressourcer. Ce qui lui a valu adoubement, sur une des caricatures verbales dont Jacques Jorda a le secret et où il fut baptisé la Bourse. C'est la vie.
Yannick Brousse c'est la
joie de vivre. C'est l'homme par qui le bonheur arrive à Baho et vers qui les regards se tournent, quand ça ne tourne pas rond. Tout comme Béranger Cologni, il est capable de trouver la solution et de remettre les siens dans le bon sens, comme ce fut la cas face Montpellier. "Ce n'est pas bon, estime Yannick, car si on veut être champion, on le sera à 17. On l'a vu contre Palau, trois ou quatre individualités ne peuvent pas faire la différence". Son rôle de leader : "Je crois que ça vient tout naturellement. J'ai vu les anciens Didier Cabestany et Greg Phield le faire".
Formé au XIII Catalan, à l'école de Bruno Onteniente, avec des expériences riches à l'UTC, Pia, Limoux, Le Barcarès, deux fois champion de France avec le XIII Catalan (cadets, espoirs), avec le Barcarès (Elite 2), trois fois finaliste avec Pia et Baho, Yannick Brousse collectionne les bons moments, comme d'autres les Dinky Toys. "Le match qui m'a le plus marqué, c'est à Leeds, avec Pia en "Cup". C'est le meilleur souvenir. Et puis il y avait Jacques Jorda, mon oncle Guy Delaunay. Jacques pouvait tout me dire, sans me blesser, car c'était « Monsieur Jorda".
Mais du mythique stade Headingley, au stade municipal de Baho, il y a un monde. "Il y a une bonne mentalité ici à Baho. Entre les dirigeants et les joueurs, ce n'est pas une question d'argent. On est avant tout une bande de copains". Des copains qui ont su surmonter l'échec en finale face à Corbeil. "C'est peut-être un mal pour un bien, car si on est champion le groupe explose, des joueurs seraient partis. Ça nous a permis de continuer, de retravailler".
C'est aussi sur l'échec à Albi (32-20), ou contre Palau (12-28), le match nul face à Montpellier (28-28), que Baho se remet un peu de pression : "Notre force, quand on est vexé, c'est qu'on baisse la tête une fois, mais pas deux". La réception d'Albi, où l'accueil à Mazicou avait été chaud, a remobilisé le groupe. "Face à Palau et à Montpellier, nous avons grillé deux jokers. Rien que pour le public, nous devons relever la tête".
Olivier Alvarado lindep.com

#69 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 03 March 2010 - 06:48 AM

Baho : que du positif

ELITE 2. Après avoir évolué à onze pendant un quart d'heure de jeu, Baho est revenu de loin face à Albi (32-26). Mais les Geckos en sortent grandis.

Lorsqu'à l'heure de jeu, sur une action lumineuse, Albi plantait un coup de "descabello" qu'on pensait rédhibitoire (18-26), d'aucuns n'osaient imaginer, les 20 minutes de "sangre" qui allaient suivre. Didier Meynard était scotché sur sa ligne d'en-but favorite et ruminait : "On a du mal à défendre sur les extérieurs". Il avait tout juste exprimé ses doutes, qu'explosait une première bagarre générale. L'empoignade fut violente. Puis une deuxième. Dans ce match convulsif, le rouge écarlate des cartons, avait le même effet que la "muleta" sous les cornes acérées d'un "Miura".
"L'aficion" était à son comble autour d'une main-courante éruptive. Baho, réduit à onze, face à douze Albigeois, dans ce combat qui semblait inégal, dans cette poignante incertitude, où les repères explosent, trouvait finalement la force de renverser la situation.

Dix minutes de folie

Une bonne "cuadrilla" est composée de trois "banderilleros" et de deux "picadors", mais il manquait hier le "matador", Yannick Brousse, terrassé par une fatigue et obligé de renoncer au match. Et encore quelques "banderilleros" : Margalet, Combes, Péna, Bonafos, Canal, Aggery... C'est là que se révèlent les groupes, les hommes, et lorsque dans le soufre de la rencontre Julien Meynard décida de prendre le jeu à son compte, avec la complicité de Christophe Arasa et d'un paquet d'avants où brillaient les Xavier Moralés, Arnaud Carret... Albi explosa. Dix minutes de folie. Trois essais et le "hasta pronto" de Christophe Arasa. Tout Baho ne respirait plus que par son stade. "On revient de loin", lançait le coach Didier Meynard. Le héros du jour, Christophe Arasa, avait le triomphe modeste : "Julien me met à chaque fois sur orbite. Ce n'est pas moi qui fais gagner le match, mais l'équipe, les 17 joueurs". Dans cette volonté galvanisée par l'expérience du doute, Baho a encore grandi face aux Tarnais.
Olivier Alvarado lindep.com

#70 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 03 March 2010 - 07:05 AM

Élite 2 : larges vainqueurs sur la pelouse d'Entraigues

Ils restaient sur un véritable carton face à Corbeil (58-20) avec onze essais à la clé... Ils n'ont pas été loin de faire aussi bien à Entraigues, là même où ils avaient chuté en coupe Lord-Derby (18-29), en s'imposant sur le score de 42 à 8.
Frédéric Marcérou avait annoncé la couleur la veille des débats, le scénario lui a totalement donné raison. Avec, d'un côté, des Diables rouges bien en place et, de l'autre, des Vauclusiens très rapidement dépassés par le rythme imposé par les visiteurs. Dans ce cas-là, on a généralement tendance à compenser par des mauvais coups, afin de tenter de déstabiliser, en l'occurrence, les Montpelliérains. À ce titre, la présence sur le pré de l'entraîneur-joueur Fred Marcérou sera très précieuse, ce dernier maintenant ses troupes sur le bon chemin : celui
du jeu. Des percées plein champ et beaucoup de soutien seront ainsi récompensés par quatre essais en 1 re mi-temps. Les deux bagarres générales déclenchées par les Entraiguois ne changeront rien, Montpellier restant solidement installé en tête au score (30-0, 36-4, 42-4). Au final, on s'arrêtera sur sept essais, dont quatre du très opportuniste Zitter, l'un des hommes du match, avec Stuart, Paoli, Grégoire et Mailehako.


Pierre DUPERRON
LA FICHE TECHNIQUE Au stade Georges Mauro, Montpellier bat Entraigues 42-8 (mi-temps : 24-0). Arbitre : M. Daniel (Roussillon). Pour Entraigues : 2 essais de Alyou, Pavoni. Pour Montpellier : 7 essais de Bergé, Zitter (4), Marcérou, Modebadze et 7 transformations de Marcérou. Cartons jaunes : Khettab, Sabatier à Entraigues, Paoli à Montpellier. RL Montpellier XIII : Stuart - Yildirim, Marcérou, Carruesco, Modebadze - (o) Bergé, (m) Paoli (cap.) - Zitter - Capela, Selles - Chouvelon, Stoecklin, Grégoire. Remplaçants (entrés) : Tomaso, Mailehako, Taleb, Ben Addi.
midilibre.com

#71 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 04 March 2010 - 12:32 PM

Vincent Wulf : Une histoire d'amour et d'amitié



Il en a vu passer des séries, il en a fait des guerres. Aujourd'hui, la tempe est plus claire, le cheveu plus court, mais à 37 ans, Vincent Wulf a encore la place pour amasser quelques souvenirs de plus. Comme si la malle était sans fond, les corps sans rides. "Oh là, détrompez-vous, ce n'est plus très raisonnable de jouer à mon âge. Cela fait trois ans que je préviens que c'est ma dernière année. Mais à chaque fois, je replonge". S'il n'a toujours pas l'âge de l'ancien combattant, l'homme éprouve le besoin de ranger ses crampons. Pourtant, il y a quelques semaines encore, il dépannait Carcassonne en Coupe Lord Derby, à Villefranche-de-Rouergue. Débarqué au Cabardès, la réserve de l'ASC, en début de saison pour rejoindre son ami de toujours, "son frère" John Waigafa (les deux sur la photo) mais aussi se rapprocher de Gwendoline, sa fiancée tarnaise, aide-soignante à Carcassonne, rencontrée à Agen il y a quelques années. Par amitié et par amour, il quitte La Réole en mai dernier où il distillait son talent en qualité d'entraîneur-joueur. "J'ai téléphoné à John pour savoir s'il n'y avait pas une place pour moi au Cabardès. Quelques jours plus tard je débarquais dans l'Aude". Un renvoi d'ascenseur finalement.

Quinze ans plus tôt, c'est Vincent Wulf, authentique star à Villeneuve-sur-Lot qui plaçait son pote d'enfance à Limoux. "Nous étions en classe ensemble en maternelle déjà". Pas étonnant de les voir descendre du même véhicule une matinée d'hiver, dans la zone commerciale de Salvaza, et embaûcher dans une grande enseigne de mobilier, employés comme magasiniers. Inséparables. Le 26 juin prochain, le Samoan s'unira avec sa fiancée. Et savez-vous quels seront ses témoins ? John Waigafa bien sûr et Arty Shead, un ancien villeneuvois, lui aussi.

"C'est quoi ce bordel"

"Même si je joue au Cabardès, je suis à jamais un Léopard", martèle-t-il en se frappant sur le cœur. Villeneuve où il débarqua directement de Nouvelle-Zélande à 22 ans. "Je m'en souviens comme si c'était hier. J'arrive à l'aéroport Charles-de-Gaule et me voilà bloqué à Paris en pleine période de grêve. J'appelle illico mon agent et je lui demande c'est quoi ce bordel. Je lu ai même dit, je fais demi-tour, je rentre chez moi", sourit aujourd'hui celui dont le grand-père, est natif d'Allemagne. "Wulf, ca vient de Wolf, loup en Allemand".

Mais la raison poussera ce Samoan, chaînon d'une fratrie de cinq enfants (trois frères et une sœur), vers le Lot-et-Garonne. Tant pis pour Hans, son père, ouvrier, et Pulé, sa mère femme de ménage, le garçon est bien décidé à donner une nouvelle orientation à son existence. Tout comme son cousin, le quinziste Chris Masoe (Castres), le petit Vincent a préféré tâter de l'ovale de cuir plutôt que taper dans des sacs de sable, comme l'incitaient ses oncles. Dès 8 ans, il pousse les battants de Marist, un petit club, véritable usine à champion d'où sortiront notamment Sonny Bill Williams ou encore Francis Melli.

Jusqu'à 15 ans, il pratiquera parallèlement l'athlétisme et le softball, avant de définitivement opter pour le XIII. Mont-Albert, club d'élite d'Auckland, le repère. Une année à façonner son corps pour les joutes féroces et s'envoler pour l'Australie et Cairns, où Eddie, un oncle lui ouvre les bras. "J'ai évolué dans le championnat de troisième niveau australien durant trois ans. Et puis j'ai contacté Marc Bonneville, un ancien joueur de St-Estève, devenu agent pour qu'il me trouve un nouveau club. Deux semaines plus tard, il me proposait Villeneuve. Voilà enfin, je changeais de vie". Et quelle vie. "J'ai débarqué un samedi minuit à Villeneuve en même temps que Véa Bloomfield (aujourd'hui entraîneur de jeunes en Nouvelle-Zélande). Et dès cinq heures du matin, nous partions, en bus, pour Lyon-Villeurbanne. Fort heureusement, nous sommes restés dans les tribunes". Bienvenue dans la réalité de l'élite française. "S'ensuivront une quinzaine d'années de bonheur à découvrir une autre culture, le vin, le foie gras...". Et des titres (5 championnats, 4 Coupes) et des sélections (36 en équipe de France) amassés par pelletées avec les De Vecchi, Rinaldi, Frayssinous, Despin, Fakir... Les années Villeneuve, quoi ! "J'ai même joué un test avec le maillot bleu face aux Kiwis, à Auckland. C'était bizarre, moi le Néo-Zélandais qui chantait la Marseillaise que m'avait apprise Arnaud Dulac devant mes parents". Avant qu'un décollement à la rétine détecté avec trois mois de retard ne le condamne définitivement aux tribunes en 2007 puis au banc des "vert et blanc", plus d'un an. Et puis sa route a bifurqué vers La Réole douze mois durant. Jusqu'à cet appel à John Waigafa. Et si la vie était simple comme un coup de fil...

http://www.ffr13.com

#72 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 06 March 2010 - 06:33 AM

Publié le 06/03/2010 03:51 | LaDepeche.fr
Villefranche-de-Rouergue. Les Loups vont à Entraigues
Rugby à XIII. Un déplacement dans le Vaucluse pas facile, mais il serait bienvenu de ramener des points.
Les Loups devront être solides en défense. Photo DDM.

Les Loups devront être solides en défense. Photo DDM.

Dimanche 7 mars, les Loups se déplacent à Entraigues pour essayer de glaner les points de la victoire qui leur permettraient de garder toutes leurs chances de qualification. Après leur victoire à Henri-Lagarde, les Loups continuent la lutte à distance pour la sixième place avec Corbeil et Lyon. Ce déplacement en Vaucluse ne sera pas une partie de tourisme et les Villefranchois n'auront sûrement pas le loisir d'admirer le mont Ventoux, sommet bien connu, tant les locaux sont des adversaires difficiles à manier, notamment à domicile. Avec 6 points de bonus défensif à leur actif, les Provençaux affichent une certaine solidité en défense : 456 points ont été encaissés par les Vauclusiens contre 443 par les Villefranchois. Assez hermétiques sur leur ligne, les locaux ne s'avouent jamais vaincus, une situation que devront gérer les Loups. Au niveau effectif, l'infirmerie s'étant vidée, les coentraîneurs pourront faire tourner leur effectif. Dintilhac, absent depuis deux matchs, devrait revenir sur la pelouse. Russery et Valette ont rejoint le banc dimanche dernier et donc devraient être en forme ascendante. L'inconnu réside toujours dans la présence de West, son retour serait un plus indéniable dans l'organisation du jeu. Quoi qu'il en soit, les Villefranchois s'attendent à un match difficile et la meilleure manière de le gérer est peut-être de ne pas se focaliser sur la qualification.
ladepeche.fr


#73 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 06 March 2010 - 10:15 AM

Bruno Saintignan : "Marquer les esprits à Lescure"



A la veille du choc d'Elite 2 opposant Montpellier (3e) à Lescure (4e), pleins feux sur le club héraultais qui ne manque pas d'ambitions, dirigé par Bruno Saintignan (46 ans), ancien joueur de l'Entente Montpellier-Castelnau, chef d'entreprise impliqué dans l'immobilier et la recherche foncière.


Après un début de saison poussif, votre club semble, depuis, avoir enclenché la surmultiplié ?

C'est vrai que notre entame n'a pas été des plus régulières. Nous comptions de nombreux blessés et nous avons alors fait monter pas mal de juniors et d'éléments de la réserve. Mais en décembre, nous avons récupéré tout le monde et se sont agglomérés au groupe deux beaux renforts avec le troisième ligne Frédéric Zitter (Lyon) et l'arrière Daniel Stuart, un jeune australien de 23 ans qui a disputé les sélections des State of Origin des amateurs (il travaille à l'"Australian Café" de Montpellier). Ce dernier a même été supervisé à Baho par deux recruteurs des Dragons Catalans. Autant dire que la conjonction de tous ces facteurs nous permet de pointer aujourd'hui parmi les premières places. Les Albigeois, chez eux, avaient même été les premiers à subir ce nouveau potentiel (46-30, le 13 décembre).

C'était l'objectif de début de saison non ?

Oui, nous visions les six premières places. Mais ne dit-on pas que l'appétit vient en mangeant, alors désormais, nous allons nous atteler à terminer parmi les deux premiers, dans la perspective des play-offs. Depuis Corbeil (58-20, le 14 février), l'équipe surfe sur la bonne vague. Il faut dire que nous comptons de très bons joueurs dans l'équipe. Pas mal d'anciens éléments des clubs d'Elite tels que Frédéric Mercerou, l'entraîneur-joueur, un ancien de Lézignan, ou encore Nicolas Selles, Patrice Grégoire, Adrien Bergé, Guilhem Chouvelon... Patrick Pedrazzani, notre ancien entraîneur, a vraiment fait du bon travail chez nous. En 2008, nous disputons même la finale Elite 2, face au Barcarès. Mais nous n'étions pas prêts pour accepter l'accession.

Le championnat est tout de même très serré...

Oui, cinq équipes tiennent dans un mouchoir de poche : Palau, Baho, Lescure, Albi et nous. C'est passionnant. Nous avons la chance de recevoir Baho et Albi lors des dernières journées. Nous visons clairement la montée en Elite. Pour cela, le titre est notre objectif.

Lescure demain, c'est un gros morceau...

A l'aller, nous avions subi une belle déculotté à la maison (16-42, le 15 novembre), mais nous avions des soucis de compétitivité à cet instant-là de la saison. Autant dire que les joueurs n'ont pas oublié. Ils sont revanchards. Nous nous rendons à Lescure pour marquer les esprits.

Avez-vous le budget nécessaire en cas d'accession ?

Nous avons quelques partenaires qui nous suivraient si nous montions. Et puis, les pouvoirs publics continueraient à nous soutenir. Aujourd'hui, nous disposons d'un budget de 140.000 euros. Avec 300.000 euros et des joueurs pas trop gourmands, nous pouvons monter un budget pour le championnat Elite. Vous savez, nous recevons déjà quelques CV de joueurs australiens. La qualité de vie à Montpellier est indéniablement un atout supplémentaire.

A quelle hauteur les collectivités locales vous aident-elles ?

75.000 euros aujourd'hui. Un tiers de la mairie et deux-tiers de l'Agglo. Mais pour être crédible vis à vis de ces partenaires-là, il nous faut le titre.

Le public vous suit-il ?

Il y a un potentiel spectateurs important. Juste quelques chiffres : l'an passé, en semaine et sous la pluie, nous avions attiré 800 personnes face à Limoux, en huitièmes de finale de Coupe. Depuis trois ans, nous bénéficions des installations de Sabaté, c'est primordial. Auparavant, nous étions comme des nomades, errant de stades en stades. Il y a deux ans, face à Carpentras ou encore il y a trois ans, face à Pia, toujours en Coupe, près de 2.000 spectateurs s'étaient pressés au stade. Notre audience est essentiellement composée de jeunes et d'anciens. Car n'oubliez pas que Montpellier est un très vieux club, né en 1953. Et jusque dans les années 1972-1973, il évoluait en Elite. Pour développer le nombre de nos licenciés (aujourd'hui 120 pour 7 équipes), nous effectuons des actions sociales dans les quartiers afin d'attirer les jeunes, comme dernièrement à Bagatelle. Trois joueurs de notre effectif sont issus du quartier du Petit Bard, ce sont des exemples. Mais à Montpellier, le football est roi.
http://www.ffr13.com

#74 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 07 March 2010 - 09:22 AM

Publié le 06/03/2010 09:18 | Patrice Chanarz
Elite 2. Albi RL veut rester sur la pente ascendante
Rugby à XIII, Elite 2. Les Albigeois reçoivent Le Cabardès demain à Mazicou.

Malgré l'échec à Baho, Albi RL veut garder les mêmes intentions dans le jeu. Photo DDM, Archives
Malgré l'échec à Baho, Albi RL veut garder les mêmes intentions dans le jeu. Photo DDM, Archives

Face à une équipe de Toulouse Jules Julien accrocheuse, embrouilleuse, les Albigeois s'en sont sortis par une victoire en étant une classe au-dessus au point de vue technique et physique. Par contre, la semaine dernière, les Tarnais n'ont pas pu se sortir du piège tendu par Baho. Les Catalans dominés rugbystiquement et au score, n'ont pas trouvé mieux que de déclencher deux bagarres générales, blessant Bertrand Ducos par des coups de pieds au sol.

Ces deux événements ont été déterminants pour l'issue de la rencontre puisque l'arbitre n'a pas sanctionné lourdement les Catalans comme il aurait dû le faire. Au lieu de ça, un joueur de chaque camp est sorti sur carton rouge et la pénalité a été en faveur de Baho. Les locaux ont réussi à déstabiliser les Albigeois qui ont perdu leur rugby dans les 15 dernières minutes.
« Renouer avec la victoire»

Cette semaine, c'est un match face à une autre équipe rugueuse qui attend l'ARL. « Contre Le Cabardès, ce sera différent car nous allons jouer à domicile. Le seul intérêt qu'il y a pour nous, c'est de renouer avec la victoire. Nous sommes sur la pente ascendante malgré cet échec à Baho. Nous devons continuer avec des intentions. Je suis content du jeu produit », tempère l'entraîneur Stéphane Revello. Il sait qu'il faut rester prudent : « Il ne faut pas tomber dans le petit périmètre face à une équipe qui a de gros gabarits qui libèrent bien les ballons sur les contacts. Il faut les faire courir. Il faut pratiquer le jeu qui nous a réussis depuis quelque temps. Nous avons des joueurs un peu légers physiquement mais des trois-quarts qui vont très vite. Il faut faire du jeu. » L'entraîneur albigeois a préparé ses joueurs en fonction des adversaires et, surtout, du jeu qu'il veut que sa formation produise. « Nous avons travaillé beaucoup le jeu aux entraînements. Mardi, nous avons effectué plus de jeu qu'à l'habitude car nous avions presque tous les joueurs qui étaient là. Jeudi, nous avons fait surtout de la défense ».

Il y a quelques semaines, l'ARL a recruté Tavali Soakini, un solide joueur qui a effectué un seul match avec le club albigeois à Toulouse. Dimanche, à Baho, alors qu'il n'était pas sur la feuille de match, il se morfondait dans les tribunes. Malgré ses grosses capacités physiques, Stéphane Revello, ne regrette pas de ne pas l'avoir aligné chez les Catalans : « Non, je n'ai pas de regret de ne pas avoir fait jouer Tavali Soakini. Les joueurs qui étaient sur le terrain m'ont donné satisfaction. » Mais ceci est du passé et maintenant, Albi doit retrouver le chemin de la victoire.

Demain, à Mazicou 15 heures, Albi/Le Cabardès
ladepeche.fr

#75 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 09 March 2010 - 10:18 AM


Palau sur l'alternatif


ELITE 2. Palau, inconstant, a évité le piège face à Corbeil-Essonnes.
Palau , leader du championnat, face au champion de France en titre, avait tout de l'affiche. Même s'ils sont toujours une équipe difficile à jouer, les Corbeillessonnois, ne sont plus ce bloc monolithique, devant lequel Baho était resté sans voix, en finale à Albi. Signe des temps, Claude Houbloup, président hors normes, n'accompagne plus son équipe à l'extérieur. Mais Palau n'a pas pour autant festoyé. Les Broncos se sont crus arrivés à l'heure de jeu (30-12). Et après quatre minutes magiques (67 e à 71 e ), les Franciliens et "Super Bougherara" étaient toujours accrochés aux
basques des Palauencs, il est vrai réduits à 11, après les cartons jaunes infligés à Lionel Teixido et David Berthezène. "On fait une superbe entame. Après, sur le moindre petit détail on se met la pression. Dommage, toutes ces fautes directes qui nous déservent et ces cartons jaunes qui déstabilisent le groupe", expliquait le manager Antoine Noguéra. Cyril Romanach, le coach adjoint et pilier remarquable à 37 ans sonnés n'était pas entièrement satisfait des ses hommes. "On se rend le match difficile. On manque de discipline. On était pourtant bien rentré dans le match. Après, on se relâche un peu. Nous manquons de lucidité".
Mais il y a de belles satisfactions dans ce match, à l'image de Kévin Gonnet, qui n'hésite pas à prendre le jeu à son compte. Ou encore le retour aux affaires de Franck Traversa, à cours de forme, mais toujours aussi précieux. Palau leader, pourrait le rester encore un moment. Les Broncos y verront plus clair après le déplacement à Toulouse et la réception du Cabardès. Les déplacements à Albi le 4 avril prochain et à Montpellier le 24 avril, seront déterminants.
O.A. LINDEP.COM

#76 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 09 March 2010 - 10:19 AM

"Seuls les chauffeurs ont été bons"

ELITE 2. Baho s'est incliné dimanche à Cavaillon (18-14). Didier Meynard revient sur une journée pas comme les autres.
C' est une grosse surprise ?
Nous avons été très nuls, mauvais. On a manqué de concentration. Il y avait de la neige partout. C'était injouable. On ne voyait pas les lignes. Mais tout le monde a été d'accord pour jouer ce match, afin de ne pas prendre de retard. Ça ressemblait à tout, sauf à du rugby. On a perdu des ballons. On est passé à travers. C'est tombé sur nous.

Quel est le problème ?
Nous avons beaucoup de blessés. On a dû faire appel à un joueur du Soler. Il y a des circonstances qui ont fait que Julien et Béranger étaient absents. Ça
fait partie des aléas.

C'est une journée noire ?
Catastrophique. On est rentré à 4 h du matin. Nous étions bloqués entre Avignon et Remoulins. Nous avons été détournés par des chemins. Le bus est allé au fossé. Les seuls qui ont été bons dimanche, ce sont les chauffeurs, car ils nous ont sortis de là.

Après un très bon début de saison, jusqu'à Noël, on sent le groupe moins concentré depuis le début de l'année ?
Tout va mal. Je suis un peu désabusé. Certains en profitent et ne veulent pas s'accrocher, ne veulent pas faire d'efforts supplémentaires. Avec les problèmes d'effectif que nous avons, ils savent qu'ils vont jouer. Je vais foutre un grand coup de gueule".

Quel est votre premier souci ?
Resserrer les liens. Essayer de repartir. Nous avons l'équipe pour. C'est aux joueurs de s'accrocher maintenant.

Vous visez toujours la première place ?
Nous n'en sommes pas là. Il y a des matchs compliqués pour tout le monde. Il faut se reprendre face à Lescure. On n'a pas d'excuses. Il faut qu'on se regarde dans les yeux. Si les gars veulent jouer à Baho il faut qu'ils s'entraînent.

Recueilli par O.A. LINDEP.COM

#77 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 10 March 2010 - 09:24 AM

Publié le 10/03/2010 03:52 | Guillaume Courveille
Elite 2. Lescure-Arthès veut rebondir malgré les blessés
Après la défaite face à Montpellier.

Les Lescuriens doivent se remobiliser pour effacer la contre-performance à domicile face à Montpellier. Photo DDM, JM Lamboley
Les Lescuriens doivent se remobiliser pour effacer la contre-performance à domicile face à Montpellier. Photo DDM, JM Lamboley

Il y a des défaites qui font plus mal que d'autres et celle de Montpellier en fait partie. Contre toute attente, les Minotaures se sont inclinés à domicile lourdement face à une équipe héraultaise plus en forme que jamais. Lescure qui restait sur une bonne dynamique avec un parcours historique en coupe de France et une victoire sur le Cabardès en championnat, ne pensait pas connaître de désillusion ce week-end avec la réception des diables rouges. Philippe Ricard, l'entraîneur lescurien revient sur la défaite de son équipe et nous explique les pourquoi de ce coup d'arrêt : « Tout d'abord, certains joueurs n'ont pas répondu présents dans le collectif. Le plus gros point négatif de la journée est la défense car on a sombré dans ce secteur par manque d'envie sur les replacements et sur la montée collective. Au rugby, celui qui n'est pas prêt mentalement à tout donner en défense pour stopper l'adversaire dans ses tentatives, ne peut pas prétendre à un résultat positif. Notre défense a été perméable dans tous les secteurs même sur nos coups de pieds de déplacement. Il n'y a pas eu le moindre pressing de la part de mon équipe. Cela fait partie des matchs à oublier au plus vite et j'attends une réaction de tous les joueurs pour montrer que notre première phase de championnat n'était pas un accident. On doit montrer que l'on a bien travaillé pour arriver à l'objectif de la saison qui n'est autre que la qualification pour les phases finales. Peut-être sommes nous dans une période de fatigue mentale et physique due aux rencontres qui ont précédé cette réception de Montpellier. Les matchs de Carcassonne, Palau, Baho et Albi ont laissé pas mal de traces dans les organismes et le fait que l'on joue vraiment de malchance avec les blessés n'arrange pas les choses ».
Une infirmerie pleine à craquer

En effet si Lescure doit cicatriser dans l'immédiat la déconvenue face à Montpellier, certains joueurs eux devront patienter dans les tribunes avant de pouvoir fouler à nouveau, la pelouse du stade Jean Vidal. Trois joueurs ont terminé la saison : Julien Larroque en rééducation à Capbreton, Fabien Rigal tout fraîchement opéré du genou et Amaury Durand qui vient de passer un IRM détectant une rupture du ligament interne du genou. Tommy Cournède, après sa grave blessure au match aller à Montpellier en novembre dernier, reprend la course petit à petit. Benoît Loubière lui, un des trois blessés de dimanche, souffre d'une entorse de la cheville et sera indisponible pendant trois semaines. Grégory Malric, quant à lui devrait faire son retour dans une quinzaine de jours, son entorse au genou étant en voie de guérison. Yann Correges après avoir pris un coup sur le nez dimanche, est incertain pour la prochaine rencontre.

Cette rencontre est cruciale puisque le prochain adversaire des « jaune et bleu » n'est autre que Baho qui s'est incliné lui aussi ce week-end face à Cavaillon. Les deux équipes auront à cœur de relever la tête et Philippe Ricard compte sur le retour de certains joueurs. Une bonne nouvelle d'autant plus que la liste des blessés s'est allongée : « J'espère le retour de Shaw, de Benoît Rigal et de Nimsgern (sorti en cours de match face à Montpellier et transporté à l'hôpital) qui a priori n'a rien de grave et pourra être aligné face aux Catalans. Jérôme Huchede revient également dans le groupe ».

Le programme des entraînements sera basé sur la défense et une remise en question de chacun est prévue. Une dure semaine attend donc les Minotaures qui sont prêts à remonter la pente et à aller chercher un résultat à Baho, ô combien important pour la course aux phases finales.
LADEPECHE.FR

#78 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 15 March 2010 - 07:01 AM

À la tête des Diables rouges, hôtes de Cavaillon aujourd'hui

RAPPEL : Il a succédé à Patrick Pedrazzani comme entraîneur des Montpelliérains

Le fameux dicton "Jamais deux sans trois" est devenu, pour Frédéric Marcérou, un non les deux premières fois et oui finalement à la troisième, juste avant l'intersaison de 2008.
À traduire par : « J'ai refusé deux fois les sollicitations de Patrick Pedrazzani d'entraîner Montpellier mais j'ai fini par accepter lorsqu'il est revenu à la charge, non sans en avoir parlé aux joueurs », explique le Narbonnais. Entre son âge (pas encore 27 ans à cette période) et ses doutes sur la gestion d'un groupe dont il était forcément très proche en tant que joueur, Fred a donc hésité. Puis l'ancien joueur de Lézignan XIII, du RC Narbonne à XV - « cela ne m'a pas plu » -, de Palau et de l'Union Treiziste Catalane (deux matches) a plongé dans l'aventure.
Une "promotion" inattendue
pour celui qui était arrivé dans le Clapas un an plus tôt. « Je cherchais un poste de préparateur physique et j'ai été contacté par Jean-Luc Simon, le manager général de Montpellier », raconte cet ex-étudiant à l'UFR Staps dans la capitale régionale. Superbe opportunité pour le RL Montpellier XIII, qui fait coup double avec une belle recrue sportive (*) et un préparateur physique apte à suppléer Patrick Pedrazzani lors de ses absences.
Une tâche qui aura été "facilitée" par une pubalgie l'écartant des terrains, complétée à son retour par une luxation de la clavicule ! Un clin d'oeil du destin ? On n'ira pas jusque là, d'autant qu'à nouveau blessé, le Fred Marcérou joueur a raté le début de cette saison. S'il a repris au poste de centre et qu'il accumule les points (32 transformations sur 42 et un 6 sur 6 aux pénalités), alors que « je ne pensais pas revenir à mon niveau », ce bouillant entraîneur, discret dans la vie, s'éclate aussi. « Je suis hyper rigoureux, j'ai tendance à voir surtout ce qui ne va pas. J'essaie d'être vraiment le plus honnête en matière de concurrence et je pense que les joueurs l'ont assez bien accepté », explique celui qui n'hésite pas à payer de sa personne à l'entraînement, exception faite des exercices de vitesse et de pliométrie.
À cinq journées du terme de la phase régulière, les Diables rouges sont 2 e ex aequo avec la meilleure attaque (48 points de moyenne sur les trois derniers matches) ! « On avait des blessés en tout début de saison et je ne disposais pas de l'effectif actuel (l'expérimenté Zitter et l'Australien Stuart sont arrivés plus tard, NDLR) . Aussi, je suis surpris de nos bons résultats. À part disputer la phase finale, aucun objectif ne m'a été fixé. Palau reste le favori mais, à XIII, ce n'est pas forcément le champion qui monte... », sourit l'intéressé qui avoue « prendre un peu plus au sérieux la venue de Cavaillon, qui a créé la surprise face à Baho ».
En attendant d'en savoir un peu plus sur son avenir, celui qui aimerait poursuivre l'aventure du côté de Sabathé, avec toujours sa double casquette, quel que soit le verdict du terrain, repartira demain avec son quotidien : son activité de prof de musculation dans une salle à Saint-Gély-du-Fesc et, une nouveauté, son auto-entreprise de préparateur physique. Tout un programme...


Pierre DUPERRON
Cet après-midi, à 15 h, au stade Sabathé, RL Montpellier XIII - Cavaillon (5 ? et 2 ? pour les détenteurs du pass agglo, les étudiants...) (*) Frédéric Marcérou a été capé en équipe de France chez les cadets, juniors et universitaires. Champion de France d'Élite 1 avec Lézignan (2008), il a disputé aussi une finale du championnat et une de coupe, perdues, chaque fois face à Pia. Double champion de France universitaire avec l'UFR Staps, il a terminé 6 e de la Coupe du monde universitaire.
midilibre.com

#79 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 15 March 2010 - 02:28 PM

Palau fait l'essentiel

ELITE 2. Palau n'a pas réalisé son meilleur match de la saison, hier après-midi, à Toulouse Jules-Julien (34-40), mais assure la victoire.
Les Broncos étaient prévenus. L'alerte avait été donnée la semaine dernière du côté de Cavaillon par Baho, accroché par un sans-grade. Le coquet stade Struixano, en périphérie toulousaine, pouvait se transformer en souricière, car les Toulousains de Lima ont tout fait pour contrarier les Palauencs, qui étaient privés de leur ouvreur Sofian Madani. Ils ont même ouvert le score et pris les devants. Le genre de match à vous faire tourner la tête et celle de Palau n'était visiblement dans le match. Heureusement pour Palau, Farid Goutta était en état de grâce, et redonnait des couleurs
aux siens. Lionel Teixido, constant dans l'effort, prenait des ballons et soulageait ses hommes. David Berthezène, égal à lui-même, avait le match bien en main. Mais on a bien eu du mal, dimanche, à reconnaître cette équipe de Palau, conquérante ces dernières semaines. "Je comprends que Baho ait pu perdre ce genre de match", avançait le manager des Broncos Antoine Noguéra, mais on ne va retenir que la victoire". La réception du Cabardès le 28 mars prochain, devrait permettre de gommer les imperfections, avant un difficile déplacement à Albi.

O.A lindep.com

#80 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,001 posts

Posted 16 March 2010 - 06:47 AM

Publié le 16/03/2010 03:50 | LaDepeche.fr
Villefranche-de-Rouergue. Les Loups peuvent enrager
Rugby à XIII. Les joueurs villefranchois ne sont pas passés loin d'une superbe performance chez les Tarnais d'Albi.

Les Villefranchois à la relance. Photo DDM.
Les Villefranchois à la relance. Photo DDM.

Des Loups entreprenants :

Jouant sans complexe face aux Albigeois, les Villefranchois ont fourni une bonne prestation. Dans un match où les deux équipes ont joué sans calcul, les Loups ont développé de belles actions de jeu qui leur ont permis de franchir par trois fois la ligne d'essai. Menant par 14 à 0, les Aveyronnais ont créé une minisurprise et ont obligé leurs hôtes à réagir très vite.

Des absents dans le camp villefranchois :

Almuzara était absent tout comme Boulhami, blessé aux dents, et Thomas (cheville), tous les deux blessés dimanche dernier.

Le point de bonus défensif perdu :

Très rageant de perdre le point de bonus défensif à trois minutes du coup de sifflet final. Deux points de trop marqués par les Tarnais et point de bonus pour les Villefranchois, une situation qui, cette saison, sera renouvelée à plusieurs reprises.

Beaucoup de points perdus en route :

Au décompte final, les Loups risquent d'exprimer quelques regrets quant aux points laissés en cour de route. Ainsi face à Albi, ou face à Toulouse-Jules-Julien, ensuite la défaite concédée face au Cabardès sur la pelouse d'Henri-Lagarde et celle concédée à Cavaillon sans bonus. Tout un ensemble de points possibles qui n'ont pas été pris alors qu'ils étaient à portée de main.

Les résultats :

Baho-Lescure : remis.

Lyon-Entraigues : 42 à 44.

Montpelier-Cavaillon : 84 à 10.

Toulouse-Jules-Julien-Palau : 34 à 40.

Cabardès-Corbeil : remis.

Le classement :

Avec deux matchs reportés en raison des intempéries dans le sud, il est difficile de tirer des conclusions claires si ce n'est un certain statu quo. En tête, Montpelier s'affirme comme un sérieux prétendant. Toutes les autres équipes en lice ont gagné. Pour la sixième place, Lyon chute chez lui face à Entraigues qui du coup se replace. Corbeil accuse un match de plus en retard alors que Villefranche perd le point du bonus défensif et cède ainsi un point à Lyon.

Festivités :

La commission festivités de Villefranche XIII Aveyron a le plaisir de vous convier pour les deux prochains matchs au stade de Laurière :

Dimanche 21 mars : stockfisch, proposé par Marie, restaurant Miquel.

Dimanche 28 mars : couscous.

Réservations : 05 65 45 57 41.





0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users