Jump to content


TotalRL.com Shop Alert: Last Ordering Date for Free Pre-Xmas Delivery within UK: 2pm Thursday 18th December!!
Rugby League Yearbook 2014/15 The Forbidden Game League Express League Express Gift Card Rugby League World Rugby League World Gift Card
Buy Now £14.99 / Kindle Buy Now £14.99 / Kindle Print / Digital Subscription Gift Cards Print / Digital Subscription Gift Cards



Photo
- - - - -

NATIONALE 1


  • Please log in to reply
135 replies to this topic

#21 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 09 March 2010 - 10:16 AM

Rugby à XIII Les Salséens ne sont pas rassurés

NATIONALE 1. Patrick Torreilles avait quelques doutes avant ce difficile déplacement à Réalmont où Arnaud Rodénas (photo archives O.A.) et ses partenaires ont été battus 37 à 10. La prestation des Salséens face à Apt, malgré une large victoire (42-14), ne l'avait pas convaincu.
Pourtant, les Châtelains avaient bien maîtrisé les Tarnais (12-0) jusqu'à la pause. Ils étaient même revenus à 12-6 au planchot. Avant de perdre pied sous le poids des fautes, après 50 minutes de jeu. "Je ne m'étais pas trompé. Il y a quelque chose qui ne va pas. Je ne sais pas
quoi faire. Il y a un manque de concentration, des maladresses. On tombe des ballons. On a explosé en 10 minutes. A force de défendre, de plaquer, on a fini par céder". Les conditions de jeu étaient pourtant idéales avec une équipe roussillonnaise au complet. Les seuls changements concernaient Yavuz, placé à l'arrière et Latambas, auteur de deux essais au centre de l'attaque. Un match qui coûte cher aux Salséens : Yavuz (nez cassé), Taouïl (carton rouge), Véla (déchirure), ne seront pas du derby face aux Baroudeurs de Pia. Arasa, Moréno, Martinez et Ibanez seront de retour. Mais le week-end s'est chargé de compenser cette défaite pour les Salséens. "Heureusement que Bias a perdu face à Sauveterre. Borlin a fait un gros match. Ça nous permet d'être devant Bias. On est quatrième. Il faut battre les Baroudeurs et Marseille à Salses et gagner à Apt".

O.A. LINDEP.COM

#22 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 09 March 2010 - 10:20 AM

La solidarité pianenque s'exprime

NATIONALE 1. Les Baroudeurs de Pia avaient à coeur de continuer leur série et de faire la passe de trois, en recevant Apt. L'équipe, reflet de l'esprit SM Pia, reflet d'un village, a tout donné. Avec un Guillaume Knecht totalement investi : « Il a marqué deux essais, il était à 100 % et tout le monde a joué dans son sillage » soulignait Jean-Bruno Balent. Heureusement pour les Provençaux, il n'a joué qu'une mi-temps. "C'était convenu comme ça". Les "vert et rouge " ont copieusement dominé la première mi-temps. "On lâche 20 minutes en seconde mi-temps, sur des
fautes que nous commettons". Les Provençaux de Jeff Cagnac étaient revenus à 40-24, avant que Denis Rancière ne passe devant pour relancer le match.
Privés de leur capitaine Alexandre Lévy, les Baroudeurs ont déjà le regard tourné vers Salses, pour un derby très important, dans l'optique de la qualification, que les Pianencs disputent à Sauveterre. "Je suis content de continuer sur une victoire, pour préparer Salses. L'aide des joueurs de SM Pia est importante. Quand ils viennent, ils jouent le jeu. Comme Guillaume, qui a souhaité jouer avec nous".
Dans la difficulté à composer chaque week-end un groupe, avec l'aide de SM Pia ou de Claira, Didier Larroze et Jean-Bruno Balent ont déclenché un instinct de survie profitable au club, revenu du diable Vauvert en début de saison.

O.A. LINDEP.COM

#23 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 10 March 2010 - 09:21 AM

Publié le 09/03/2010 12:03 | LaDepeche.fr
Sauveterre. Bonne opération pour les Frelons
Comme ici avec Gilles Come, les Frelons n'ont rien lâché. Photo DDM, archives
Comme ici avec Gilles Come, les Frelons n'ont rien lâché. Photo DDM, archives

BIAS 20-SAUVETERRE/FRONTIGNES 34

M-T : 10-14 ; arbitrage de M.D.Vincent (Tarn)

Pour les vainqueurs : 5 E Meynaud (31e, 61e), Saurine (34e), Vignolles (47e), Saint-Germes (55e), Borlin (70e) ; 4T (31e, 47e, 55e, 70e) et 2 P (14e, 21e) M. Niccoli.

Pour les vaincus : 3E ; 1T et 3P.

Les Frelons : Danflous ; Saurine, Meynaud, Pechberty, Vignolles ; (o) M. Niccoli, (m) Saint-Germes ; Berges, Denimal, Sentenac, F. Chanfreau, Frison, Borlin. Entrés en jeu : Come, Plat, Polesel.

Ce déplacement dans le Lot-et-Garonne pour y affronter Bias réserve de Villeneuve-sur-Lot, les Frelons de Sauveterre-de-Comminges-Frontignes XIII le craignait un peu. Une infirmerie bien remplie et trois semaines sans jouer ont obligé le coach Stéphane Millet à puiser dans les bonnes volontés du groupe, aidé par le prêt de deux éléments de Saint-Gaudens au repos, pour former une équipe avec seize noms. Et malgré le vent très froid, les Commingeois vont réaliser un bon match, sérieux et surtout s'imposer chez un concurrent direct pour l'accession aux phases finales. Une bonne opération donc pour les Frelons et un moral de fer avant d'enchaîner le week-end prochain par la réception des solides catalans du Barcarès au stade André-Barès.

Samedi soir, le club organise une poule au pot à partir de 19 h 30 ; renseignements : Tél. 06 80 00 47 09.


#24 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 10 March 2010 - 09:23 AM

Publié le 10/03/2010 03:53 | M.A.
Pascal Letuppe, préparateur physique de Réalmont XIII
3 QUESTIONS A...

Comment s'est faite votre venue à Réalmont ?

Ma venue à Réalmont s'est faite suite à la demande de David Collado, qui souhaitait que l'on travaille ensemble. On s'est connu au cours de la saison 2007-2008 au Racing Club Albi XIII, il était manager et moi préparateur physique dans le staff de Emmanuel Fauvel. Ensuite, j'ai rencontré les dirigeants réalmontais, avec qui j'ai tout de suite accroché, et les installations sportives de Réalmont m'offrent la possibilités de travailler dans de très bonnes conditions à ce niveau d'évolution.

Quel jugement portez-vous à mi saison sur le comportement de l'équipe ?

Le comportement à la mi-saison correspond aux objectifs, une cohésion au sein du groupe de joueurs, qui sont très attentifs aux consignes et aux éventuelles remarques pour progresser tant sur la technique individuelle que sur le plan tactique, autour donc d'un nouveau staff (avec David Collado entraineur et Marc Andrieux manager) et de ce qui en découle, des nouvelles méthodes de travail, tourné vers le haut niveau.

Comment voyez-vous la suite et la fin de la saison ?

Pour la fin de saison, continuer sur cette dynamique en faisant prendre plus de responsabilité aux niveau des joueurs, dans la préparation des matchs à venir, tant sur le plan physique que psychologique. Des joueurs qui se connaissent depuis très longtemps et qui méritent d'évoluer, à moyen terme, à un niveau supérieur.

Depuis début 2010, nous enchainons de bons matchs malgré une défaite à Tonneins (13 à 9) l'actuel leader.
LADEPECHE.FR

#25 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 15 March 2010 - 02:25 PM

Salses a su se montrer patient

NATIONALE 1. Le derby a longtemps vécu par son suspense. Salses a construit sa victoire (28-18) face aux Baroudeurs sur la patience.

A Salses, lorsque les cyprès tutélaires courbent l'échine, il faut s'attendre à un match compliqué. Car sur cette véritable tôle ondulée qu'est le stade Louis-Ulrich, le match se gagne déjà face au vent, qui n'a de cesse que de renvoyer le jeu vers la partie basse de ce rectangle vert peu orthodoxe. C'est dans sa capacité à tenir le match, face à une Tramontane déchaînée, que Salses a construit son succès. Les Châtelains se jouaient même de cet élément, avec un coup de pied de déplacement botté par Rodénas (15 e ), sous lequel le jeune Scarpetta se montrait le plus prompt.
Malgré l'appui du vent, les Pianencs ne trouvaient pas la solution. Mais à chaque montée chez les "vert et rouge", Salses thésaurisait, comme avec cette pénalité de Rodénas (23 e , 6-0). Il fallait toute la classe de Loïc Gimenez, décalé par Muniésa (25 e ), pour que les Baroudeurs concrétisent. Le temps fort des Pianencs était mis à profit par ces deux mêmes joueurs, mais cette fois c'est Loïc Gimenez qui ouvrait la voie de l'essai à Muniésa : 6-12. Patients, s'abritant derrière les charges de Békhéddouma, Cologni, Amberny, le jeu au pied de Rodénas, les Châtelains revenaient sur les hauteurs du stade et faisaient mouche (40+3), sur un ballon décalé par Pauls, pour Yavuz. Mi-temps : 12-12.
Vent dans le dos, Salses venait rapidement jouer dans le camp pianenc, où Lazaro, dans l'intervalle de Rodénas, arrivait gonflé comme une cornemuse et s'affalait sous les barres. Et comme Rodénas cadrait une pénalité (49 e ), Salses était devant : 20-12. Ibanez (55 e ) était à un piquet de touche de faire le break, mais c'est Pia qui relançait le match. Une feinte de passe, une course limpide de 50 mètres et Loïc Gimenez (60 e ) signait son deuxième exploit.
Dans cette fin de match alambiquée, les Salséens ne faisaient pas l'économie d'une nouvelle pénalité (65 e ), que Rodénas mettait dans la cible : 22-18.
Patrick Torreilles, les mains dans l'argile du match, ouvrait à Martinez (80+3) le chemin d'un essai qui claquait la porte au nez des espérances pianencques : 28-18.
O.A. lindep.com

#26 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 23 March 2010 - 06:36 AM

Salses : une histoire de panneau


NATIONALE 1. A Bias, Salses a désormais pris la mesure de ses déplacements. Avec cette victoire (14-26), Salses s'assure la qualification pour un quart de finale à la maison et certainement face à ces mêmes Biassais. Voilà qui est tout bénéfice. "Ça n'a pas été un grand match, l'arbitrage ne nous a pas aidés. Nous avons mis en place de bons schémas, mais ils ont été hachés par des fautes de main et l'arbitrage. Bias n'a pas lâché, ils nous ont mis de bons tampons", expliquait Patrick Torreilles. "Je retiens les points de la victoire. Ils nous assurent la quatrième
place. Ce qui nous permet de nous déplacer dimanche à Apt sans pression et de préparer le quart de finale de coupe face aux Baroudeurs". Les Châtelains ont pris de l'assurance cette saison. Le recrutement d'Arnaud Rodénas a été judicieux, son entente avec Patrick Torreilles fait souvent mouche. Ils sont capables de varier le jeu, au ras, de jouer dans le dos de l'adversaire et de piquer là où ça fait mal. Patrick Torreilles a inscrit son essai classique, derrière le tenu, le regard ailleurs comme pour hypnotiser sa proie et porter le ballon dans l'en-but : "Ce sont les essais les plus faciles à marquer. Il ne faut pas courir". Arnaud Rodénas a pris tout le monde de vitesse, après avoir trompé au pied la défense Lot et Garonnaise. Le syndrome du panneau de Salses a été vaincu. Le président Jean-Pierre Aparaci peut même demander à l'Equipement de l'enlever.
O.A. LINDEP.COM

#27 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 23 March 2010 - 06:37 AM

Les vertus des Baroudeurs

NATIONALE 1. Les Baroudeurs diminués, font preuve d'un bel état d'esprit. Les Baroudeurs se sont retrouvés entre eux samedi, seuls face à la réalité, sans leur capitaine Alex Lévy, face à une équipe de Tonneins qui ne boxe pas dans la même catégorie (22-56). Sans se départir, conscients de leurs faiblesses, mais sûrs de leurs valeurs morales, les Baroudeurs n'ont jamais fermé le jeu, n'ont jamais triché. A l'image de Cyril Balent, qui a pris un nombre incommensurable de ballons pour soulager les siens : "On joue toujours sur le mental, c'est le point fort des Baroudeurs",
expliquait Cyril. "Nous manquons d'effectif et on sait où on va. Avant le match, nous nous sommes tous regardés. On savait qu'on n'avait pas de renfort, qu'il n'y avait que des Baroudeurs. On est là pour s'amuser. On ne parle pas d'argent. Il y a un bon repas au bout, où on se retrouve tous. C'est ça qui est beau". Cette équipe née dans la difficulté, va terminer la saison qu'elle peut encore prolonger en coupe Paul-Déjean, face à Salses. Car comme le reconnaît le co-entraîneur Didier Larroze : "il y a un bel état d'esprit". Tout comme sur le bord de touche, où les amis de Pia XV étaient venus encourager leurs copains.

O.A. LINDEP.COM

#28 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 23 March 2010 - 06:37 AM

Le Barcarès a déjoué

NATIONALE 1. Le Barcarès, indiscipliné, s'en sort bien face à Réalmont Le Barcarès n'a pas rendu face à Réalmont (27-13) la meilleure de ses copies. Indisciplinés et bavards, les Maritimes ont eux-mêmes ouvert la boîte de Pandore. "Nous n'avons pas fait un très bon match", reconnaît le coach Guy Campourcy. "Mais nous avons rencontré la meilleure équipe de la saison". Comment expliquer que des garçons habituellement pondérés comme Rossillo (rouge) et Terrado (jaune), aient pu écoper d'un carton ? Comment expliquer un tel désordre dans les esprits ? Les Tarnais,
malins, ont rapidement compris où était le tendon d'Achille des Maritimes. Certainement pas dans le jeu, mais plutôt dans l'ego. "On est retombé dans des travers, les mêmes que nous avions eu en juniors. On a complètement déjoué". Réduits à 12 et à 11, dans cette détresse morale qu' un en-avant non sifflé est venu réconforter, Le Barcarès a pris les trois points de la victoire et privé Réalmont du point bonus. "Ce qu'il y a de positif, c'est qu'à 11, nous avons su rester soudés. On reprend du poil de la bête et on ne prend plus de points, même si c'est vrai que cet essai n'y est pas. Un autre fois, ça jouera contre nous".
O.A. LINDEP.COM

#29 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 09 April 2010 - 02:50 PM

Publié le 09/04/2010 12:15 | LaDepeche.fr
Bias. Annie Murat: 37 ans au service du XIII local
Annie Murat, une dévouée aide cuisinière. Photo DDM, Lucien Mercier.
Annie Murat, une dévouée aide cuisinière. Photo DDM, Lucien Mercier.

Avril 1973. Premier rameau associatif de la commune, Bias XIII est porté sur les fonts baptismaux. Les années ont passé et, avec elles, les dirigeants et les joueurs. Les bénévoles aussi. A l'exception d'une seule. Trente-sept ans après, Annie Murat est toujours là. Annie, dont tous les amis du club ont fêté les 70 printemps mercredi soir au cours du repas d'après-entraînement, en même temps que le vice-président Serge Brunies alignait 60 bougies. « Née à Bias, j'ai toujours vécu à Bias, revendique avec vigueur celle qui de tout temps a voué une véritable passion au rugby à XIII. J'aime l'atmosphère familiale de ce club qui me fait oublier mes soucis quotidiens et où j'ai tissé de solides liens d'amitié ». Les ans n'ont pas de prise sur le dynamisme, le dévouement et la bonne humeur de cette travailleuse de l'ombre qui abhorre « le caractère superficiel des mondanités et des réceptions officielles ». Membre de l'équipe d'animation, Annie apporte sa contribution à la préparation des repas d'après-entraînement et de fête aux côtés de Sandra Viguié, Maryse Pimet, Marie Tayeb, Maryse Marty et David Armilhac. Rangement du matériel, nettoyage du club house et lavage des maillots font également partie de ses attributions. Annie est doublée d'une supportrice de choc. Elle a vécu l'ascension des « prune et blanc » dans la hiérarchie des divisions, de la promotion à la DN 1. L. M.


#30 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 23 April 2010 - 09:36 AM

PUBLIÉ LE 23/04/2010 08:26 | LADEPECHE.FR
Bias XIII: du rififi au sein du bureau
reportage




Ambiance électrique chez les dirigeants de Bias XIII. Mercredi, le bureau directeur et le comité du club ont décidé à l'unanimité de démettre Francis Planques de ses fonctions de président. «A ce titre, indique un communiqué, à compter de ce jour, Francis Planques ne peut se prévaloir d'aucun mandat de quelque sorte que ce soit pour contracter des engagements ou encaisser du sponsoring en notre nom. Dans l'attente de la tenue d'une assemblée générale pour élire un nouveau président, la présidence a été confiée à Serge Brunies». Rien ne va plus donc dans les instances du XIII biassais. «Il y a un petit souci avec Francis Planques, qui a décidé de gérer le club sans en référer aux autres membres du bureau. D'un côté, le bureau travaille, et de l'autre, le président fait son travail dans son coin, indique Jean Ballouhey, vice-président.Pourtant ça a bien fonctionné depuis le début de la saison. Francis Planques a mis en place une gestion stricte. Il y a eu des maladresses et l'on en arrive à des tensions, et cela dégénére». Exemple: la location des 2 minibus pour transporter les joueurs à Pia, le week-end-dernier. Jean Ballouhey expliquant que Francis Planques est allé les chercher le vendredi soir. «Le samedi matin, nous n'avons pas pu récupérer les minibus. Il a fallu trouver en catastrophe deux autresvéhicules pour aller à Pia». Francis Planques, lui, précise: « Quand j'ai demandé au trésorier la carte bancaire du club pour faire aller faire le plein, il a dit: «Non, je ne vous la donne pas». Vous croyez que c'est sain!». A la réunion de mercredi soir, Francis Planques n'était pas convié. «J'étais à l'entraînement des joueurs et j'ai compris qu'il y avait une réunion, je m'y suis présenté». Francis Planques conteste cette réunion et la décision qui a été prise. « Il n'y a que le président qui peut convoquer une assemblée générale extraordinaire! Je demande les comptes du club depuis la fin 2009. Je les ai eus à la réunion hier soir! J'ai fait le sponsoring de Bias XIII. Il y a de l'argent, j'ai mêmerenfloué les dettes. J'ai ouvert un autre compte pour Bias XIII afin d'y mettre le sponsoring encaissé. Comme je n'avais pas les comptes, j'ai préféré mettre de l'argent de côté,au cas où il y ait un déficit. Car en cas de problème le président est le seul responsable». Francis Planques devrait convoquer une assemblée extraordinaire dans quinze jours. «Pour finir la saison, je risque de présenter une autre liste. Juste pour donner punir les autres! La saison prochaine, je ne repartirai pas». Il a envie de recommencer avec la création d'une école de rugby qui s'appellerait les Lionceaux de Bias... J.F.

Le bureau directeur de Bias XIII, mercredi, démet le président Francis Planques de ses fonctions de président. Une réunion et une décision contestées par Francis Planques.

« Avec Serge Brunies, c'est une amitié de 40 ans. Elle ne se rompt pas pour une histoire de rugby»

Le chiffre : 37
ans> D'existence. Le club biassais a connu en 37 ans davantage les honneurs que les difficultés. Il occupe une bonne place sur l'échiquier aquitain.

#31 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 02 May 2010 - 06:11 AM

Le Barcarès pris par Bias

COUPE PAUL-DEJEAN, demi-finale. Le Barcarès n'a pas pu se défaire d'une équipe de Bias tenace (31-32) et qui n'a jamais rien lâché.
Les Lot-et-Garonnais ne sont pas venus pour des prunes. Ils ont créé l'exploit, hier au stade de la Mer, où les Barcarésiens n'avaient pas chuté depuis plus de deux ans. Les "Sharks", avaient pourtant mordu les premiers dans le match. Une "40x20" côté droit, de Terrado (1 er ), aboutissait côté gauche par un essai de Tixaire. Bias réduisait l'écart (4 e ) sur une pénalité de Dos Santos. Le match s'emballait. Terrado (12 e ) se retrouvait à la conclusion de son coup de pied à suivre, avec la complicité de Michel et Serra. Bias revenait une première fois dans le match avec Séguy
(20 e ), véritable colosse de Rhodes, qui s'arrachait sous les poteaux. Pas le temps de s'acagnarder et l'ouvreur Mongay, petit par la taille, mais grand par le talent, s'effaçait d'une feinte de passe sur le côté gauche.
Dans cette rencontre qui proposait plus de beurre que de pain, le Barcarès cherchait ses marques et les trouvait. D'abord sur une pénalité (29 e ), puis un drop de Terrado (31 e ). Puis par Galdéano (36 e ), véritable passe muraille, que Dutilleul, le héros de Marcel Aymé n'aurait pas dénigré, lui qui avait le don de passer à travers les murs. Mi-temps : 21-14. Les Maritimes pensaient avoir fait l'essentiel (49 e ), lorsqu'Arasa s'esquivait derrière un tenu. Mais les Lot-et-Garonnais revenaient une deuxième fois dans le match. En trois coups de cuillère à pot, Renaudier (55 e ) pointait sur le piquet de touche. Fakir (60 e ) venait après Séguy s'affaler sous les poteaux. Séguy, le plus constant des avants "prune et blanc" (65 e ), venait cueillir dans les bras de Jean-Sébastien Mongay, l'essai qui permettait, à Bias de prendre l'avantage. Un incroyable retournement de situation (27-30), qui laissait le doute s'installer, dans le camp maritime, à l'heure où le ciel déversait sa bile. Bias tenait son exploit. Surtout que Dos Santos (75 e ) ajustait une pénalité, qui allait peser lourd dans le décompte final. Une pénalité qui annihilait le sursaut des hommes de Guy Campourcy, accrochés au dernier essai de Lahéra (76 e ), au dernier espoir de victoire, au rêve d'une finale qui les fuyait, à mesure que la nuit tombait.
Olivier Alvarado lindep.com

Hier soir Rugby à XIII Nationale 1 Challenge Paul Déjean - 1/2 Le Barcarès-Gifi Bias 31-32 Salses-Tonneins 14-17 Coupe Falcou - 8e Béziers-Le Soler 32-4 Juniors Tarbouriech Coupe de France - 1/2 Albi-Salses 34-14

#32 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 19 May 2010 - 09:40 AM


La dernière ligne droite pour la belle saison du XIII
Une demi-finale et une finale à venir pour l'équipe première, autant pour les cadets et de bons résultats pour l'école de rugby font de cet exercice une réussite.
Les Tonneinquais, ici contre Bias en février dernier, vivent une saison exceptionnelle. photo archives « sud ouest »


La saison 2009-2010 s'annonce comme celle de la montée en puissance pour Tonneins XIII, qui accumule les bons résultats. Et cette saison est loin d'être terminée, heureusement. La restructuration récente de l'encadrement commence à porter ses fruits, et on n'en est plus à devoir se changer à la piscine ou dans un camion, comme cela a été le cas il n'y a pas si longtemps de ça, ce qui ne donnait guère envie aux jeunes de venir tâter du ballon ovale.

« C'est une année exceptionnelle, du jamais vu à Tonneins », confirme Louis Brésolin, l'entraîneur de l'école de rugby. « D'ailleurs, en plaisantant, on se demandait s'il ne fallait pas agrandir la vitrine du club-house, qui abrite déjà trois boucliers… »
Des finales

Et c'est vrai que les résultats sont probants. Samedi, l'équipe première dispute la demi-finale du championnat de France contre Salses, au stade Jean-Bernège (1), puis enchaînera le week-end suivant avec la finale de la Coupe de France face à Bias, à Villeneuve-sur-Lot. Tonneins a terminé premier de sa poule, et ce très bon parcours pourrait donc déboucher sur deux finales.

Les cadets ne sont pas en reste cette saison, puisqu'ils joueront également une demi-finale du championnat de France, soit contre Avignon, soit contre Saint-Esteve, sans compter une finale d'Aquitaine qui se profile.

Enfin, les minimes ont raté de très peu les demi-finales du championnat de France mais sont néanmoins champions d'Aquitaine, et concernant l'école de rugby, les trois catégories se sont qualifiées pour le tournoi final. Pour couronner le tout, les pupilles sont également champions d'Aquitaine.

De quoi saluer le travail accompli par une équipe dirigeante que Louis Brésolin affirme « soudée », et par un encadrement performant à chaque niveau (le club compte une trentaine de dirigeants, pour environ 150 licenciés), tandis que l'effectif s'étoffe et impressionne par le sérieux de son travail.

Bref, à l'âge vénérable de 75 ans, Tonneins, qui a vécu des hauts et des bas, retrouve sa place, et les spectateurs suivent, toujours plus nombreux.
Grand tournoi de Pentecôte

La bonne santé du club, on pourra encore s'en faire une idée, dimanche, avec la troisième édition du tournoi Orange qui réunit les jeunes sur la plaine de Ferron, depuis ceux qui ont fait leurs premiers pas de rugbymen cette année jusqu'aux benjamins. De 10 heures à 16 heures, 14 clubs y seront accueillis, soit 50 équipes et 550 inscrits, en provenance de toute l'Aquitaine, mais aussi de Carcassonne, du XIII catalan, de Cahors, etc.

Ce tournoi est un autre défi pour le club, où une cinquantaine de personnes s'attellent à son organisation : c'est qu'il s'agit de tracer dix terrains et d'accueillir environ 2 000 personnes, joueurs ou spectateurs. Heureusement, la Ville apporte son soutien logistique, et les entreprises comme les commerces tonneinquais offrent aussi leur soutien. Sept trophées seront attribués aux vainqueurs, des récompenses qui rendent hommages à d'anciens joueurs, histoire de rappeler que si le club a su se renouveler, il ne tire pas pour autant un trait sur son passé.

Quant à l'avenir, il pourrait bien se jouer l'an prochain en Élite 2 : Tonneins est à deux matches du bonheur.

(1) La deuxième demi-finale opposera Le Barcares à Réalmont.

sudouest.com

#33 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 31 May 2010 - 02:52 PM

Publié le 31/05/2010 15:37 | Philippe Bertin ladepeche.fr
Bias était un beau perdant face à Tonneins
XIII. Coupe Paul-Dejean.

Le capitaine biassais Alain Fagot sonne la charge./ Photo DDM J.-L. A.
Le capitaine biassais Alain Fagot sonne la charge./ Photo DDM J.-L. A.

Ils étaient inconsolables les Biassais au coup de sifflet final. C'est vrai que les « prune et blanc » sont passés tout près de l'exploit, ayant longtemps cru en leurs chances dans cette finale du trophée Paul-Dejean. On ne pourra jamais leur reprocher de ne pas avoir mouillé le maillot, de ne pas avoir dépensé des tonnes d'énergie. Mais en face, il y avait Tonneins et son cortège de joueurs d'expérience (Canal, Hermet, Cazenave, Kouassi etc.). Il y avait surtout un banc beaucoup plus riche. Un dernier paramètre qui a fait pencher la balance en faveur des « rouge et noir » en toute fin de match. Une accélération de Christophe Canal bien relayée par Fonca a ruiné les derniers espoirs de victoire biassais. Pourtant un quart d'heure plus tôt, une chevauchée fantastique du stratège « prune et blanc » Jean-Sébastien Mongay suivi d'une pénalité de Marc Planques avaient permis aux joueurs du tandem Goffin-Mombet de virer en tête au score avec 4 unités d'avance (16-12). A cet instant précis, le trophée Paul-Dejean tendait les bras aux Biassais. La suite, on la connaît. Diminués par les blessures de plusieurs joueurs (Dos Santos, Mongay), les Biassais ont un peu craqué physiquement dans le « money time ». Mais ils n'ont pas à rougir de leur défaite. Bien au contraire !

A VILLENEUVE (samedi après-midi) : Tonneins bat Bias par 22 à 16 (mi-temps : 8 à 8). Arbitrage contesté de M Callégio (Midi-Pyrénées).

Pour Tonneins : 4 essais de Cazenave (27e), Bagio (44e), Garin (67e) et Fonca (78e). 1 pénalité de Cazenave (24e) et 2 transformations de Cazenave (1) et Escoder (1).

Pour Bias : 2 essais de Dos Santos (18e) et Mongay (49e). 3 pénalités (13e, 30e et 62e) et 1 transformation de Planques.

Cartons jaunes : R.Vermande (Tonneins) à la 3e, Cazenave (Tonneins) à la 65e et Gauban (Bias) à la 66e.

Bias alignait :Planques, Dos Santos, Armilhac, Lafage, Charles, Mongay, Vermeulen, Gauban, Segui, Elouafa, Fagot (cap.), Fakir et Gipoulou. Sont entrés en jeu : Valadier, Zoland, Lazaro et Renaudie.
échos

Fête> Ambiance. C'était la fête du rugby à XIII samedi au stade Max-Rousié avec des tribunes copieusement garnies et une ambiance chaleureuse. Les couleurs dominantes étant « prune et blanc » pour Bias et « rouge et noir » pour Tonneins ainsi que pour Gratentour, vainqueur en lever de rideau de la demi-finale de la coupe Falcou contre Paris-Charenton, 25-6.

« Marseillaise »> Encore. Il avait déjà entonné la « Marseillaise » il y a quelques semaines lors de la finale du championnat féminin, le soigneur des Léopards Guy Cavaillé a récidivé samedi après-midi. Il chantera à nouveau l'hymne français lors de la rencontre internationale entre l'équipe de France juniors et l'Angleterre le 9 juin au stade Max-Rousié.

Maires> Présents. Jean-Guy Laroque, maire de Bias, et son alter ego de Tonneins Jean-Pierre Moga ont assisté à cette finale, se faisant chacun présenter les 2 équipes avant cette finale en présence de Max Chantal, représentant la fédération française.

Mascottes> Lions. Les Biassais étaient soutenus hier par 2 petits lions (mascottes du club) qui avaient pris place sur le bord de la pelouse. Normal car si à Villeneuve, on parle des Léopards d'Aquitaine, à Bias, ce sont les Lions Biassais. Au fond, une histoire de félin entre les deux clubs voisins…
dans les vestiaires. « Nous avons manqué d'un peu d'expérience »

Christophe Canal (capitaine de Tonneins) : « Bias nous a posé énormément de problème dans le secteur défensif. On manque par moments de lucidité mais on gère bien la fin du match. Maintenant, on va essayer de réaliser le doublé avec la finale du championnat contre Le Barcarès dimanche prochain à Saint-Estève ».

Sébastien Armilhac (3/4 centre de Bias) : « C'était une belle finale. Je regrette simplement que M. l'arbitre ait accordé 2 essais aux Tonneinquais alors qu'ils n'étaient pas valables. Ensuite, il était difficile de gagner car nous avons eu pas mal de blessés lors de cette finale ».

Jean-Sébastien Mongay (ouvreur de Bias) : « C'est rageant de perdre cette finale de peu. Nous avons manqué un peu de mental sur les temps forts de cette finale. Nous avions aussi un effectif jeune qui a manqué d'expérience. Et personnellement, j'ai joué sur une jambe. Je voudrais féliciter tout le groupe biaissais ainsi que les entraîneurs Francky Goffin et Dominique Mombet ».


#34 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 04 June 2010 - 11:22 AM

NATIONALE 1, finale Le Barcarès-Tonneins. Guy Campourcy, 25 ans de fidélité au XIII de la mer, ne changera rien à son rituel d'avant match.
Il est 18 h 30, l'entraînement est prévu à 19 h 30, Guy Campourcy est seul sur la pelouse du stade depuis 10 minutes, où il pose les cônes qui délimiteront les exercices qu'il a prévu pour son groupe. La vacuité des lieux et le silence monacal tranchent avec la gouaille des moussaillons qui, dans une heure, vont débouler avec un sourire grand comme la tribune. "J'aime bien être au calme et savoir ce que je vais faire. De toute façon, à la maison, je tourne en rond. Encore plus cette semaine". Tout est dit. Tout est Guy. Dans la retenue, dans l'excès, dans les rites qu'ils s'imposent
comme un chaman amérindien prépare ses potions et ses amulettes, Guy Campourcy est atypique et attachant. "Je suis né un vendredi 13, peut-être que c'est ça", tente-t-il d'expliquer. Dans cette superstition qui l'habille, confortée par les victoires du XIII de la mer, Guy ne se sépare jamais de son survêtement. "Je ne le change pas de la saison. J'ai toujours joué avec le même tee-shirt. Et quand il a été trop usé, j'ai demandé à ma femme de le coudre sur un autre". Et le brun salanquais jalonne sa vie de principes : "Dans le bus, je monte toujours à la même place. Dans le vestiaire, c'est pareil. Dans ces rituels d'avant match, je ne change jamais rien. Je suis assez cartésien. Je n'aime pas les changements. Et quand ça ne marche pas je change une seule chose". Cet alambic de superstitions ne donne jamais la composition de son groupe à la presse : "Je me suis rendu compte que j'avais blessé des gens. Pour moi c'est tout un groupe qui est au même niveau".
Tout s'explique chez ce personnage fraternel. Au club depuis 25 ans, il a répondu à l'appel d'Henri Salles, Titin Marqués, René Banet. "Je suis attaché aux gens. Je suis venu pour un gars comme Henri. Après j'ai vécu des choses fantastiques avec René. Il y a des joueurs qui m'ont marqué comme Philippe Fourcade, Jean Freu, Sébastien Rodriguez. Comme entraîneur j'ai eu des Michel Roses, Abadie, Bruno Castany et maintenant Sébastien Terrado, mais sur la durée, le plus fort c'est Jean-Marc Koob, à 40 ans il est toujours à la pointe du combat".
La touchante affection qui unit Guy à son club, à ses hommes, son inextinguible soif de rugby, sont les clefs de sa réussite. "Je suis un passionné et à 50 ans il va falloir que je me calme". Mais ce ne sera pas cette semaine. "Cette année je suis bien avec ce groupe. J'y suis attaché. Il y en a qui étaient là en juniors. C'est mon moteur. Si ce groupe éclate, je ne me vois pas ailleurs". Les augures non plus.

O.A. lindep.com

#35 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 30 June 2010 - 06:58 AM

Publié le 29/06/2010 03:52 | H.Ch. ladepeche.fr
Sauveterre-de-Comminges. RUGBY à XIII : les Frelons dans la continuité pour la saison 2010-2011
La salle est attentive à la lecture des bilans et aux paroles du président Jean-Baptiste Maylin. / Photo DDM, H. Ch
.
La salle est attentive à la lecture des bilans et aux paroles du président Jean-Baptiste Maylin. / Photo DDM, H. Ch.
La salle est attentive à la lecture des bilans et aux paroles du président Jean-Baptiste Maylin. / Photo DDM, H. Ch.

Dimanche, les Frelons de Sauveterre/Frontignes XIII tenaient leur assemblée à la mairie de Sauveterre-de-Comminges. En présence de Gilbert Martin président de Villeneuve-de-Rivière, Fernand Soubie et Jean-Louis Toulouse réprésentant les Ours du Comminges, le président Jean-Baptiste Maylin a remercié toutes les personnes présentes à sa septième assemblée d'affilée.

Il a souligné que le club avait vécu une saison galère au niveau des blessures avec pratiquement plus d'une douzaine de joueurs absents toute la saison et malgré cela, l'équipe a réussi à décrocher une qualification pour un Quart de finale perdu à Réalmont 18-17 à l'épreuve de la mort subite.

Il n'a pas manqué non plus de remercier Saint-Gaudens et son entraîneur Arnaud Dulac pour avoir joué le jeu au niveau du prêt de quelques joueurs et le travail de Stéphane Millet arrivé en cours de saison au poste d'entraîneur.

La secrétaire, Sandrine Lavigne, dans son bilan moral, a fait un rappel plus complet de la saison des seniors et de l'équipe féminines. A la lecture du bilan financier, la trésorière Anne-Marie Chanfreau a annoncé une bonne nouvelle en soulignant que le club n'était plus en déficit sur l'exercice 2009-2010 puisqu'il dégageait un solde positif de 2800€.

On a aussi évoqué la création d'un groupement d'interêt sportif permettant aux trois clubs commingeois de se rassembler encore plus, du travail à mener sur la politique des jeunes avec la création d'une catégorie jeunes et du projet d'amélioration de l'éclairage et des vestiaires du stade André Bares en présence d'un élu de la municipalité.

Enfin, Fernand Soubie a souligné le fait que durant la saison écoulée, Saint-Gaudens et Sauveterre avaient joué quelques matches le même dimanche à domicile et qu'il fallait y remédier pour la future afin de ne pas pénaliser les deux clubs au niveau des recettes.


#36 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 24 August 2010 - 04:52 PM

PUBLIÉ LE 24/08/2010 11:47 | LADEPECHE.FR
Cahors XIII : prêts au combat !
rugby



L'équipe de Cahors XIII prête pour les joutes musclées du championnat./Photo DDM
L'heure de la reprise a sonné pour le club treiziste cadurcien. Les dirigeants d'abord se sont retrouvés nombreux pour peaufiner la saison 2010-2011 pour les équipes seniors, XIII Fauteuil et Pachydermes et décider de tous les détails d'organisation et de financement de la saison.

Pendant le même temps, les joueurs se retrouvaient pour leur premier entraînement et, pour une reprise en plein milieu de la période des vacances, l'affluence a surpris agréablement les dirigeants. Près de 25 joueurs se sont ainsi remis en jambes sous la houlette du nouvel entraîneur Régis Brioux (voir encadré). Le groupe de la saison 2010-2011 sera constitué de la quasi-totalité de l'effectif de l'an passé, quart de finaliste du championnat de France de 2e division, augmenté de quelques retours intéressants et de nouveaux visages. Régis Brioux pourra donc compter sur un effectif d'environ 35 joueurs pour réaliser les objectifs d'un club dont l'ambition est directement proportionnelle aux progrès constatés par le groupe de joueurs, de saison en saison. Nous y reviendrons dans le cadre d'une présentation plus développée d'ici quelques semaines.

Un très bon démarrage, clôturé par un repas commun joueurs-dirigeants, pour bien commencer une saison qui s'engage sous les meilleurs auspices.

Le retour de Régis Brioux
Joueur de talent, Régis Brioux a connu les clubs de Pamiers et Cahors, à la glorieuse époque où ils jouaient en Elite 2, avant de rejoindre l'Elite à Villeneuve.

International aux nombreuses capes, il a su passer du statut de joueur à celui d'entraîneur pour dernièrement prendre en charge les juniors du XIII Villeneuvois et les amener jusqu'en finale du championnat.

Il revient, 20 ans après dans un club où il ne compte que des amis, pour prendre en charge les destinées de l'équipe première de Cahors Lot XIII afin de poursuivre et développer encore le travail accompli la saison dernière par Bertrand Planté et Fabrice Dudicourt.

#37 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 04 September 2010 - 07:41 AM



#38 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 12 September 2010 - 06:43 AM

Publié le 12/09/2010 03:49 | LaDepeche.fr
Réalmont. Le XIII débute à la Mélouze
Rémi Crespi, ailier venant de Villefranche d'Albi a marqué 2 essais ce dimanche

Rémi Crespi, ailier venant de Villefranche d'Albi a marqué 2 essais ce dimanche
Rémi Crespi, ailier venant de Villefranche d'Albi a marqué 2 essais ce dimanche

C'est le 16 août que les seniors de Réalmont XIII ont repris l'entraînement sous la houlette de David Collado et Pascal Letuppe qui attaquent leur deuxième saison. Sébastien Caujolle sera avec Marc Andrieux manager de l'équipe. Après la bonne saison de l'an passé, l'objectif sera cette saison de faire mieux et aller au bout pour fêter comme il se doit les 75 ans du club.

Pour cela l'effectif s'est étoffé en qualité et quantité ; le travail effectué avec la réserve aussillonais devrait être cette saison encore plus renforcé.

Après un premier match amical à Villefranche-de-Rouergue (20 à 17), les « rouge et bleu » recevront justement l'équipe aussillonnaise ce dimanche 12 septembre à 15 h. L'équipe juniors qui débute en coupe le 26 septembre sera dirigée par Bret Trudgett qui sera épaulé par Christophe Lannet ; l'entente avec Aussillon est également reconduite. L'école de rugby débute ce samedi à 14 h (pour les inscriptions).


#39 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 23 September 2010 - 06:45 PM

Publié le 23/09/2010 09:47 | L.M. ladepeche.fr
Bias. XIII : le souvenir Pascal Saley
Sandra remet le trophée à Francky Goffin./Photo DDM, Lucien Mercier.

Sandra remet le trophée à Francky Goffin./Photo DDM, Lucien Mercier.
Sandra remet le trophée à Francky Goffin./Photo DDM, Lucien Mercier.

Les dirigeants et les joueurs de Gifi Bias XIII n'oublient pas l'ancien équipier « prune et blanc » Pascal Saley, qui a aussi instrumenté aux juniors de Villeneuve XIII et à Casseneuil, décédé en 1998 à l'âge de 34 ans, des suites d'une cruelle maladie. Samedi dernier, la nouvelle présidente Josy Lombard et les responsables du club ont organisé à sa mémoire un challenge, sponsorisé par la banque CIC, sous forme de tournoi triangulaire regroupant les juniors de Villeneuve XIII, Cahors et Bias. Le classement établi pour la forme a vu la victoire de Bias devant Villeneuve et Cahors. Le challenge a été remis au vainqueur par Sandra, la fille de Pascal, qui avait à ses côtés Jean-Philippe et Didier, les frères de ce dernier dont l'épouse Nadine était également présente.

Ces joutes amicales ont permis à l'entraîneur « prune et blanc » Francky Goffin de faire une revue de détails à l'orée de l'ouverture du championnat de DN1 avec, le 3 octobre, la venue à Loustalet des Baroudeurs de Pia.


#40 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 02 October 2010 - 05:15 AM

Publié le 01/10/2010 15:01 | LaDepeche.fr
Nationale 1. Les Frelons à domicile

C'est la grande rentrée, ce dimanche à 15 heures, des Frelons de Sauveterre/Frontignes XIII sur leur pelouse du stade André Bares face aux Lot-et-Garonnais de Tonneins. Un classique de la Nationale 1 qui donne toujours lieu à des matches ouverts. Renforcés par quelques Ours de Saint-Gaudens durant l'intersaison comme Agasse, Sous, F.Chanfreau et Saint-Germes, les poulains de Stéphane Millet comptent bien marquer leur territoire dès le coup d'envoi de la saison. Face à Tonneins qui joue souvent les premiers rôles, il s'agit aussi d'un sérieux test avant d'aller en découdre à Salses le week-end suivant. Pour cette rencontre, l'équipe sera formée parmi les joueurs suivants : Raymond Saurine, Luc Boé, Thomas Ferjoux, Mathieu Niccoli, Cédric Justine, Julien Sous, Anthony Agasse, Benoit Saint-Germes, Fitéli Telaï, Benjamin Hermantier, Laurent Pointis, Thomas Gordo, Cédric Vivian, Jimmy Vignolles, Gilles Come, Frédéric Chanfreau, Olivier Polesel, Antoine Ader, Maxime Plat, Anthony Valle, Thomas Fontan, Christophe Fages, Stéphane Kebdani, Jean-François Chanfreau. Un effectif assez complet que le coach devra faire tourner pour réaliser une bonne saison.





0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users