Jump to content


Rugby League World - Grand Finals Issue

RUGBY LEAGUE WORLD - THE GRAND FINALS ISSUE - OUT 17 OCT OR DOWNLOAD IT NOW!
Try our Fantastic 4-Issue Bundle Offer:
For just £14, a saving of 10% on the regular cover price, you’ll get:

The Grand Finals Issue (out 17 Oct) – Grand Final drama from both hemispheres plus Four Nations preview
The Four Nations Issue (out 21 Nov) – Fantastic coverage of the Four Nations tournament down under
The Golden Boot Issue (out 19 Dec) – A look back at the 2014 season plus the big reveal of the winner of the Golden Boot
The 2015 Season Preview Issue (out 23 Jan) – How will your team perform in 2015? We preview every club.


League Express

Podcast

Photo
* * * * * 1 votes

Dragons Catalans saison 2013.


  • Please log in to reply
206 replies to this topic

#181 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 08 July 2013 - 04:47 AM

Deux points c'est tout
 
Les Dragons Catalans font souffler le chaud et le froid sur l’échine de leurs supporters, cette saison. Samedi, contre les London Broncos, ils ont commencé par maîtriser leur sujet, enchaînant les actions et les essais. Menant 28-4 à la pause, ils rajoutaient un sixième essai au retour des vestiaires, par Scott Dureau (46e). A 34-4, le match était plié… C’est ce que le public de Gilbert-Brutus pensait alors. Dans les vingt dernières minutes, les joueurs perpignanais se mettaient à bafouiller leur rugby, perdant leurs repères et laissant les Londoniens revenir dans le match. Quatre essais plus tard, les Broncos, derniers au classement, étaient revenus dans le match pour terminer au triple galop et s’incliner finalement (34-28). De quoi donner quelques cheveux blancs à Laurent Frayssinous et son staff avant le quart de finale de Cup que les coquipiers de Rémi Casty joueront samedi à domicile face à Hull FC.

Il faudra se montrer autrement mieux organisé pour tenter d’obtenir un billet pour les demi-finales. Les Dragons ont une semaine pour cracher à nouveau le feu. Samedi on retiendra seulement qu’ils ont gagné leur onzième match de la saison. Deux points, c’est tout.
G.N. lequipe.fr


#182 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 08 July 2013 - 04:47 AM

Rugby à XIII : victoire poussive des Dragons Catalans sur les London Broncos

Le 06 juillet à 16h43 lindependant.fr

rugby-a-xiii-victoire-poussive-des-drago

Menés 34 à 4 à moins de 20 minutes de la fin du match, les Londoniens ont fait passer quelques frissons dans le dos des supporters des Dragons Catalans en revenant, en toute fin de rencontre à 34 à 28.

Si les Dragons ont montré plus d'applications et de hargne dans le combat au milieu, ils ont encore montré quelques grosses failles défensives dans cette fin de match qui ne rassure guère à une semaine du quart de finale de la Cup à Brutus face à Hull FC.



#183 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 08 July 2013 - 04:54 AM

Les Dragons gagnent mais sans convaincre

Le 07 juillet à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

auteur-d-un-double-escare-porte-son-compAuteur d'un doublé, Escaré porte son compteur à 13 essais cette saison. PHOTO/Photos Harry Jordan

La métaphore du verre à moitié plein ou à moitié vide était hier dans les esprits des fans des Dragons. L'équipe que l'on savait revancharde et dos au mur n'a pas validé ses acquis. Elle devra passer le grand oral samedi prochain avec la boule au ventre et la tête encore remplie de doutes. Sous une chaleur étouffante, les Dragons ne se sont pas complètement rassurés. Ils ont souffert. La température au-dessus des 30 degrés n'a pas donné l'avantage espéré. En effet, les Catalans ont concédé dix-huit points lors de vingt dernières minutes inquiétantes. Eux qui menaient 34 à 4 à l'heure de jeu. Inadmissible face à l'une des plus mauvaises attaques de la classe. Laurent Frayssinous, qui a gardé sa colère pour ses gars, était dubitatif en conférence de presse : "Pour moi, c'est de l'incompréhension. On fait seize fautes en deuxième mi-temps et il n'y a pas un seul joueur qui dit 'stop' après le premier essai, ni en suivant. Ce qui me blesse et me touche le plus, c'est d'avoir déçu nos supporters qui attendaient une autre performance".

Frayssinous : "Du grand n'importe quoi"

Pourtant, Londres a très vite montré des signes de faiblesse avec une défense aussi élastique que perméable. Mounis s'est régalé de la faire voler en éclat. La lanterne rouge a vite pris chaud. Un coup de soleil sur tout le corps que Taia, Larroyer, Bosc et Escaré, à deux reprises, se sont chargés d'apposer avant une pause ombragée et salvatrice pour les Anglais. Mais au lieu d'enfoncer le clou, les Dracs ont lâché du leste à l'heure de jeu. Après l'essai de Dureau à la reprise, plus rien. Consternant. Parfois trop gourmands, certains ont préféré gonfler leur compteur d'essais plutôt que de servir leurs coéquipiers. De quoi satisfaire à moitié leur entraîneur Laurent Frasyssinous qui a passé un soufflon à ses gars au coup de sifflet final : "La fin du match c'est du grand n'importe quoi. Je connais les qualités et les défauts de mes joueurs, je n'ai pas besoin qu'ils m'en montrent plus le samedi". Et que dire de cette fin de match à sens unique. Comme cet essai de Bryant autour du tenu ou celui de Dorn après une passe au pied de Soward que les Catalans n'ont fait qu'admirer. Même Sarginson en fin de partie a amusé la galerie après une perte de balle locale et deux plaquages manqués. L'équipe, dans le rouge physiquement après sa semaine très rude, a fait le strict minimum hier. Chacun est resté sur sa faim.



#184 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 08 July 2013 - 06:24 AM

Les Dragons Catalans ont la tête à la Cup

Le 08 juillet à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

lopini-paea-revient-en-forme-au-bon-momeLopini Paea revient en forme au bon moment. Une bonne nouvelle pour les Dragons. PHOTO/H. J.

Les Dragons ont péniblement battu les Broncos de Londres (34-28) samedi soir. Mais c'est le quart de Cup qui était dans tous les esprits. Que l'on ne s'y trompe pas. Les esprits sont tournés depuis une semaine déjà sur la venue de Hull FC samedi prochain. "Depuis le mois de novembre, nous ne parlons que de ça. Du 'Big Match', de la façon dont nous devons être intelligents et capables d'exploiter les moments forts comme d'absorber les moments faibles", a martelé Laurent Frayssinous samedi soir. Les Dragons, en signant le onzième succès de la saison, ont comme à chaque fois face aux Broncos alterné le bon et le moins bon.

L'arrière Escaré, auteur de deux essais, résume parfaitement le scénario du match : "Nous faisons une bonne première mi-temps, presque formidable. Après, on a voulu marquer à chaque chaîne. Je ne sais pas si c'est la chaleur, mais nous avons ensuite baissé les bras et Londres est remonté". Un nouvel avertissement sans frais, donc, pour des Dracs. Ce que confirme Vincent Duport, par ailleurs en grande forme actuellement : "Nous avons oublié cette cohésion d'équipe. Nous avons vu que quand nous travaillons les uns pour les autres nous pouvons très vite passer 30 points. Par contre, quand on commence à jouer chacun pour soi, on peut vite se mettre dans le rouge. Heureusement qu'il n'y a pas eu dix minutes de plus, sinon..."

Au rayon des satisfactions, Lopini Paea a démontré des signes intéressants en attaque comme en défense. Mathias Pala, aussi, sur son côté gauche. Confirmant sa solidité défensive, ajoutant une concurrence dans l'optique des prochaines grandes échéances.

Quelle équipe face à Hull FC ?

Mais avec quelle équipe les Dragons vont-ils recevoir les joueurs de Peter Gentle ? Les cas de Casty, Pala et Duport, seront examinés aujourd'hui par la commission de discipline, suite à des plaquages jugés dangereux par Robert Hicks, l'arbitre du jour. Les trois Dracs passeront-ils entre les mailles des responsables de la RFL ? Et avec Fakir, Menzies et Pryce ménagés samedi, sans oublier Millard qui sera remis, Laurent Frayssinous va devoir trancher. Faire des choix sur lesquels il sera jugé samedi prochain (17 h) pour ce quart de Cup qui, samedi, était dans tous les esprits. Sans doute un peu trop.



#185 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 08 July 2013 - 04:47 PM

Les Dragons étaient au rendez-vous

Publié le 08/07/2013 à 09:13

rugby à XIII. Superleague.
201307081236-full.jpg

Les Dragons n'avaient pas le droit à l'erreur. Ils ont gagné.

zoom.png

Les Dragons branchés sur un courant alternatif ont battu les Broncos de Londres samedi.

Les Catalans ont dominé sans partage le premier acte. Le score de 28 à 4 à la pause témoigne de leur suprématie. Larroyer, Escaré et Vaccari ont permis aux Dragons de prendre le large sous une chaleur étouffante.

Et en début de seconde période, Dureau plante un nouvel essai. Une réalisation face à une défense gruyère.

Mais, les Broncos ne sont pas restés dans leur rôle de victime. Ils sont revenus très forts, inscrivant quatre essais lors de vingt dernières minutes terriblement éprouvantes et longues pour les Catalans.

Alors oui les Dragons ont eu chaud, s’imposant d’une courte tête, de six petits points. Mais l’équipe avait peut-être les esprits ailleurs comme le reconnaît Greg Mounis, le troisième ligne : «En menant si vite, l’équipe s’est relâchée, nous avons fait n’importe quoi ensuite, chacun voulant faire son show. Je pense que le match de Cup qui arrive était dans toutes les têtes».

Pas de doute, les Dragons savent très bien que l’objectif numéro 1 de cette fin de saison est bien ce quart de finale de Challenge Cup qui se profile. La venue de Hull FC samedi à 17 heures à Gilbert-Brutus est le grand rendez-vous. Le point d’orgue de nombreux espoirs. D’autant que les Dragons ont cette chance de pouvoir recevoir leurs adversaires anglais. Un avantage que l’équipe fera tout pour mettre à profit.

Marlyne Marmod ladepeche.fr



#186 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 17 July 2013 - 07:57 AM

Les Dragons au pied du mur

Le 17 juillet à 6h00 par Matthieu Terrats lindependant.fr

samedi-face-a-hull-fc-laurent-frayssinouSamedi face à Hull FC, Laurent Frayssinous et les Dracs ont raté le tournant de la saison. PHOTO/Michel Clementz

Les Dragons dans le 'Big Four' : plus qu'une douce illusion. A vrai dire, vu leur état de forme actuel (1 seule victoire en 4 matches), et malgré leur 5e place du classement, les Dracs doivent s'attacher à conserver leur statut de qualifiable plutôt qu'à s'incruster au milieu du gratin de Super League. Parce que le quart de finale de Cup - perdu face à Hull FC (13-24) - constituait un véritable tournant cette saison. Et que les Dragons l'ont raté. Les chiffres parlent d'eux-mêmes.

Avec cinq points d'avance sur Wakefield, neuvième, huit sur Bradford, dixième, et six matches à jouer, les Dragons ont besoin de quatre victoires pour assurer leur place en play-off sans compter sur personne. Pas compliqué, a priori. Sauf qu'il ne reste que six matches à jouer. Et que les adversaires au programme n'ont rien de bien rassurant (Salford, Saint-Helens, Bradford, Wigan, Leeds et Warrington).

Sans oublier que dans le cas où les Wildcats remportent leur match en retard face à Leeds (26 juillet), les Dracs auront alors besoin de 5 victoires pour rester dans le Top 8. Sachant que Richard Agar et ses boys ont montré l'année dernière leur propension à finir une saison en boulet de canon, en remportant leurs huit derniers matches de phase régulière. Une sacrée ironie du sort si l'entraîneur de l'équipe de France venait à écarter des phases finales, des Frenchies qu'il dirigera au mois d'octobre lors de la Coupe du Monde. Des Dracs, plus que jamais, au pied du mur.

Les six dernières journées : 19/07 : Salford-Dragons 03/08 : Dragons - St-Helens 11/08 : Bradford - Dragons 17/08 : Dragons - Wigan 30/08 : Leeds - Dragons 07/09 : Dragons - Warrington



#187 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 18 July 2013 - 02:59 PM

Les Dragons font peau neuve

Le 18 juillet à 6h00 par B. O. lindependant.fr

lopini-paea-et-les-avants-catalans-se-doLopini Paea et les avants Catalans se doivent une revanche, demain soir Salford. PHOTO/MICHEL CLEMENTZ

Quatre joueurs présents samedi dernier face à Hull FC ne joueront pas demain (21h) à Salford. Une dose de jeunesse a été insufflée par l'encadrement. L'encadrement a tranché : l'élimination en quart de finale de la Cup (24-13) samedi dernier face à Hull FC a marqué les esprits, mais pas que. En effet, Laurent Frayssinous, qui était hier à Bradford afin de participer à une réunion avec tous les entraîneurs de Super League et les arbitres, a décidé d'écarter du groupe quatre joueurs. Quatre de ses cadres dont Pryce, Fakir, Simon et Blanch. Des titulaires qui n'ont pas pris l'avion à destination de Manchester ce matin. Les mines étaient déconfites hier lors de la séance d'entraînement effectuée entre des joueurs sous pression et d'autres abattus. En guise d'électrochoc, l'encadrement remet Thomas Bosc aux affaires. Un Bosc qui aura une grosse pression sur les épaules avec l'objectif de faire tourner collectivement les siens. Mettre de l'huile dans un système grippé par des joueurs usés pour les uns et sans chef de file pour les autres. Car le problème est bien là. Il faut que Scott Dureau parvienne de nouveau à attaquer les lignes de défense. Le seul moyen de permettre à son ouvreur et à son équipe de jouer en avançant.

L'heure de Margalet ?

Blanch, pas à son avantage mais peu aidé aussi, repasse par la case repos. Un nouveau tour de rotation pour l'ailier Irlandais, à l'instar de Michael Simon. L'ancien Limouxin paie sa timide prestation au sein d'un ensemble qui n'a pas avancé de toute façon. L'heure de Thibault Margalet a donc peut-être sonné. Le jeune pilier risque de faire ses premiers pas en Super League demain. Une première pour ce garçon de tempérament qui n'a de cesse de séduire et surtout de progresser à chaque séance. Juste récompense ou signe fort ? Le résultat est le même, entre un Simon qui a besoin de repos et un Margalet aux dents longues. Maria va peut-être aussi se voir accorder du temps de jeu en lieu et place de Fakir. 'Jaja', combatif, saute son tour. Un choix difficile aussi. Cette liste des 19 a donc réservé son lot de surprises. Le divorce est-il consommé entre certains joueurs et l'encadrement ? L'avenir nous le dira, mais demain, il y a urgence. Celle de gagner là ou les Dracs ont chuté l'an dernier (34-30). Les 19 Dragons : Escaré, Millard, Vaccari, Pala, Menzies, Duport, Bosc, Dureau, Barthau, Pélissier, Larroyer, Mounis, Henderson, Maria, Casty, Paea, Whitehead, Taia, Margalet.



#188 robinson2

robinson2
  • Coach
  • 105 posts

Posted 19 July 2013 - 08:48 PM

Une defaite inattendue ce soir. Qu'est-ce que s'est passé contre Salford?



#189 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 20 July 2013 - 09:43 AM

Les Dragons catalans rouges de colère

Le 20 juillet à 6h00 par A Salford, Matthieu Terrats lindependant.fr

 

les-dragons-catalans-font-du-surplace-unLes Dragons Catalans font du surplace. Une semaine après leur élimination en Cup, ils n'ont pas su réagir à Salford. PHOTO/© D.R

Pour la quatrième fois en cinq matches, les Dragons se sont inclinés, hier à Salford (16-12), avant-dernier du classement. S'il y a bien eu une réaction d'orgueil en fin de match, la sérénité n'est pas revenue.

Caressés par les flammes de l'enfer, les Dragons étaient en danger, hier soir, dans l'antre du Diable. Un Salford City Stadium où ils se brûlaient les ailes il y a un à peine, carbonisés par le come-back démoniaque des Red Devils (34-30). Un an plus tard, au plus mal, en plein doute, et avec un effectif remanié (Pryce, Simon, Blanch et Fakir restés à Perpignan), les Dragons cherchaient leur rédemption dans la tanière d'un Malin qui rechigne à quitter, pour le moment, les entrailles du classement. En attendant l'an prochain l'effet des Koukash-dollars, après la reprise du club cette saison par l'exubérant milliardaire. Sous le mercure soi-disant caniculaire - en réalité plutôt printanier - qui sévit en Angleterre, la quête de pardon a ainsi fait office de long chemin de croix pour les Catalans. Preuve de la difficulté d'exorciser ces démons tenaces depuis un mois : une première mi-temps soldée par un... zéro pointé au tableau d'affichage. Pas un seul point d'inscrit par les Dracs. Et pas l'ombre d'une occasion. Tant les boys de Laurent Frayssinous ont peiné à développer un rugby tout juste potable.

Partis de rien

Touches directes (Dureau par deux fois, 21e, 37e), ballon savonnette, et un Casty qui y allait de sa chandelle à effet rétro (15e) : les Dragons ont donné l'impression de pouvoir jouer trois heures sans pour autant parvenir à marquer. Tout l'inverse des Reds du Pianenc Theo Fages, qui pointaient en dame dès la 5e minute de jeu (essai de Dixon). L'entame : un moment qui sourit apparemment aux Anglais. Puisqu'après le passage aux vestiaires, une passe de Barthau dans les chaussettes de Dureau (43e) et un gros en-avant de Millard sur une chandelle (45e), Williams concluait acrobatiquement un mouvement magnifique, fait de leurres et de passes sur un pas (46e).

'Générale'

L'humiliation suprême pour des Dracs pris à leur propre jeu. Et qui réagissaient alors. Et qui réagissaient enfin. Rugbystiquement, d'abord. Par l'intermédiaire d'Elliott Whitehead, certainement le 'sang et or' le plus en vue. Une recrue qui a inscrit son premier essai sous ses nouvelles couleurs (54e), et à ranger au rayon satisfactions comme Maria ou Margalet. Casty, plein de rage (66e), venant, lui, répondre à Wild (63e), pour l'essai de l'espoir. Mais le meilleur était bien pour la fin. Quand Captain Casty, encore lui, venait venger Dureau fauché à retardement, et déclenchant par la même occasion une bagarre générale, rare à ce niveau de la compétition (78e). Inadmissible pour certains. Mais pour les Dragons, ce fait d'armes symbolise toute la frustration emmagasinée au cours d'un dernier mois pourri. La preuve aussi qu'un certain esprit habite encore et toujours cette équipe, après s'être fait marcher sur les pieds par Hull FC sans broncher. Oui, hier à Salford, la défaite (16-12), la quatrième en cinq matches, était au rendez-vous pour les Dragons Catalans. Mais réaction il y a eu pour des Dragons qui après avoir sauvé l'honneur, doivent désormais sauver leur place en play-off.



#190 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 06 August 2013 - 07:23 AM

Le mal de cap des Dragons

Le 05 août à 6h00 par Bruno Onteniente LINDEPENDANT.FR

pour-vincent-duport-la-defaite-des-dragoPour Vincent Duport, la défaite des Dragons face à Saint-Helens vient avant tout "d'erreurs bêtes". PHOTO/Photo Thierry Grillet

Samedi, les Dragons ont pris un nouveau 'cop de falç' sur la tête en s'inclinant à Perpignan (26-6) face à Saint-Helens. L'équipe n'y arrive plus et nage en eaux troubles.

1 Les limites

C'est une évidence, les Dragons n'ont pas le réservoir de joueur de Saint-Helens ou des autres cylindrées de la Super League. Samedi plus que jamais, les Dragons à qui l'on pouvait ces deux dernières saisons coller l'affichette d'une équipe soumise à la 'Dureau dépendance' ont démontré qu'il restait encore énormément de travail pour remplacer les Baitieri, Elima, Casty et Anderson. Des avants qui ont manqué face à l'épaisse armada des Saints. Moins tranchante, l'équipe a lutté avant de plier et de craquer complètement en seconde période. Le problème est que Casty ne sera plus là l'an prochain. Déjà que l'équipe n'a pas remplacé Ferriol, il y a urgence à ce poste. Dimanche à Bradford, Casty et Élima viendront densifier le six de devant qui était la force des Dragons. Mais ça, c'était avant.

2 Les raisons

Le coach ne se cache pas derrière les absences de plusieurs de ses cadres : "Nous avons pris une leçon de rugby et de réalisme dans tous ces compartiments et ces petits détails qui font que tu gagnes un match de rugby face à une grosse opposition. Quand tu fais autant d'erreurs, quand tu es autant indiscipliné avec deux cartons jaunes à la sortie tu ne peux pas gagner. Quand tu veux marquer, dès que tu te rapproches de la ligne d'essai sur chaque tenu tu ne construis pas assez la pression sur la défense et enfin quand ton jeu au pied est approximatif tu ne peux pas faire un résultat".

Une analyse qui trouve écho auprès du trois-quarts centre Vincent Duport : "Nous perdons encore sur des erreurs bêtes. On ne met pas assez la pression et on perd trop rapidement le ballon. C'est tout le temps la même chose, un match c'est quatre-vingts minutes. On commence bien, on leur met la pression, nous jouons chez eux, nous commençons à fatiguer l'adversaire, puis nous faisons une erreur toute simple et nous retournons dans notre camp". Duport, repositionné à l'aile après la sortie sur blessure à vingt minutes de la pause de Millard parle d'un problème plus individuel que collectif : "Le maître mot avant ce match était la patience. Malheureusement sur deux erreurs on prend les deux premiers essais. On se sent ensuite frustré, donc on veut faire plus mais on ne contrôle pas le ballon et nous refaisons des erreurs. Voilà notre situation actuelle. C'est un problème individuel. Nous sommes indisciplinés et pas patients, et à la sortie, ça donne le même match que contre Hull et Salford".

3 Et maintenant

Les Catalans, sixièmes à quatre journées de la fin (Bradford, Wigan, Leeds et Warrington) ne sont pas qu'en plein doute. La qualification est encore entre leurs mains, mais pour combien de temps ? Laurent Frayssinous garde le cap : "Il existe deux façons d'agir, soit tu laisses pisser, tu te dis que c'est cuit, c'est réglé. Soit tu fais ton maximum. Je suis de la dernière philosophie. Je vais tout donner, réfléchir et essayer de trouver des solutions".

Pour le deuxième ligne Kevin Larroyer seul le travail trouvera une juste récompense : "Quand nous courrons après le score nous oublions nos principes. Il faut que sur les entraînements on bosse, moi le premier ces petits détails, ces erreurs à la con. Le jour où nous ne reproduirons plus ces petites fautes, nous retrouverons la victoire". Le temps presse désormais. L'équipe a grillé ses jokers et elle n'aura aucune chance si elle s'avance dans les play-offs sans parvenir à trouver le bon remède.



#191 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 10 August 2013 - 07:21 AM

Dragons Catalans : Olivier Elima revient dimanche pour affronter Bradford

Le 09 août à 6h00 par Recueilli par B. O. lindependant.fr

le-pilier-des-dracs-elima-pense-etre-preLe pilier des Dracs, Elima, «pense être prêt» physiquements. PHOTO/© D.R

Élima, blessé le 7 avril à Hull, fera sa rentrée dimanche à Bradford. Quatre mois après son opération du biceps, le pilier des Dragons fera sa rentrée dimanche à Bradford face à ses anciens coéquipiers. À cette occasion, Casty, Webb et Bousquet feront eux aussi leur retour. Olivier Elima répond à nos questions.

Comment vous sentez-vous physiquement avant ce retour à la compétition ?

Je suis remis de ma blessure, je pense être prêt mais je sais aussi que ce sera dur au niveau du physique. Il faut que je reprenne mes marques et avec du temps de jeu ça ira de mieux en mieux. Je sais que le meilleur arrive pour être en pleine forme pour les play-offs.

Quel regard portez-vous sur les derniers résultats des Dragons ?

Ils sont décevants, mais c'est une équipe qui manque de confiance en elle. C'est surtout ça. La qualité dans l'équipe est là, mais il y a eu beaucoup de blessures de joueurs titulaires qui offraient beaucoup d'agressivité. Certains ne rentreront d'ailleurs pas cette saison. Et puis, le match perdu à Salford ne fait pas de bien non plus au niveau du mental. Il faut un déclic et on va essayer de l'avoir à Bradford parce que c'est vraiment un match que nous avons besoin de gagner. Ça nous mettrait à six points d'eux, c'est véritablement un match capital.

L'équipe a-t-elle pris toute la mesure de ce déplacement ?

Oui, nous en avons parlé à la vidéo. Il n'y a rien de mieux que d'aller chez un adversaire direct pour se remettre en scelle afin de bien finir cette saison.

Que pensez-vous de Bradford, un club dont vous avez porté les couleurs pendant deux saisons ?

Ils sont un peu légers devant, mais ils font très bonne saison. Je ne sais pas s'ils espéraient être à cette place. Ils finissent mieux et ont davantage de confiance que nous. Mais, je le répète, il n'y a rien de mieux que de gagner chez un concurrent direct comme vient de le faire Saint-Helens chez nous.

Comment jouent les Bulls cette saison ?

C'est un petit peu moins structuré que l'an dernier. Mais ils ont des joueurs au fort potentiel individuel comme Sammut, Diskin, Kearney, L'Estrange ou Gale qui peuvent et savent créer des choses. Il y a aussi leur centre Lulia qui est très fort. C'est avec ces individualités qu'ils marquent, ce n'est pas sur des chaînes arrêtées. Maintenant, ils jouent beaucoup après des libérations de balle derrière leur pilier Manuokafoa. C'est une équipe qui joue en deuxième phase et il faut donc faire très attention à ces libérations, sinon ensuite ça devient très dur et difficile de défendre une attaque qui est aussi champagne.



#192 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 12 August 2013 - 07:33 AM

Les Dragons sont de retour

Le 12 août à 6h00 par À Bradford, Bruno Onteniente lindependant.fr

avant-de-recevoir-wigan-samedi-leon-prycAvant de recevoir Wigan samedi, Leon Pryce et les Dragons ont mis fin à une série douloureuse. PHOTO/© D.R

Les Dragons se sont imposés hier à Bradford (23-22), faisant un très grand pas vers la qualification. Un drop de Thomas Bosc offre la victoire à des Catalans pourtant menés à la pause.

Les Dragons ont évité le coup de grisou hier dans l'ancienne mine de Bradford. Derrière un six de devant qui est monté au charbon sans ménagement, les Catalans ont endigué la déferlante annoncée. Et, comme Webb a poussé ses coéquipiers quatre-vingts minutes durant, les Dracs sont redevenus moins lisibles.

Face à un concurrent direct, ils ont quasiment assuré leur place en play-off. Pourtant, en première période, les Bulls plantent trois essais au milieu d'une défense trop friable. L'affaissement semble continuer. Les Catalans, aux mains tremblantes, sont privés de ballons. Seule une passe lumineuse au pied de Webb offre le premier essai à Pala. Ce dernier apprécie : "On se retrouve à deux contre deux. Webb hésite, puis tape au pied dans le dos du défenseur et j'ai le rebond favorable". Bernard Guasch, le président des Dracs, confirme : "Mentalement, Webb a libéré cette équipe. Il a redonné de la joie, de la créativité et de l'explosivité. C'est ce qui manquait à cette formation. Je me suis régalé".

Si à la pause, les 'sang et or' sont menés (18-4), l'entraîneur Laurent Frayssinous sent que l'équipe peut le faire : "Nous avons été indisciplinés à certains moments clés de la première mi-temps, par manque de confiance encore une fois. Mais, je suis fier de la façon dont ils ont réagi. À la mi-temps, ils n'ont pas paniqué, je sentais une certaine sérénité dans leur discours".

Au retour des vestiaires, les avants font encore le job. Mieux, ils se portent au soutien pour un essai d'école. Bosc, sur son intérieur, ouvre une faille et sert Paea qui file sur 30 mètres. Fakir est au rendez-vous et poursuit l'action au pied des poteaux. Le rouleau compresseur est lancé. Rien n'arrêtera les gros. Un travail qui trouve encore écho avec l'essai de Webb, au soutien de Pryce. Des espaces se créent et Pryce en profite pour déplacer ses vis à vis aux quatre coins du terrain. Cet essai permet aux Dragons de revenir à deux petits points, mais Purtell conclue à nouveau et en coin.

Les Bulls commencent à montrer des signes de fatigue. Ils défendent leur en-but jusqu'à ce qu'Henderson se rappelle à leurs bons souvenirs par un essai tout en roublardise. C'est l'égalité (22-22), mais Whitehead encore à son avantage hier, ramène le jeu dans le camp des locaux. Bosc, sans trembler, claque le drop. Celui de la victoire ! Sammut tente aussi le sien, mais, manque son coup.

Laurent Frayssinous retrouve le sourire avec ces deux points de pris : "Je suis ému de la façon dont ça c'est passé. Nous sommes critiqués depuis plusieurs semaines, mais, les joueurs ont pris les deux points ce soir. Il y a eu beaucoup d'émotions et de discussions pendant la semaine. Les joueurs ont mis des actes à leurs paroles et ça fait plaisir". Ces deux points précieux permettent aux Dragons de conserver leur sixième place avant de recevoir Wigan samedi. En route pour les play-offs.

Fakir : "C'est un déclic important"

C'était la clé du succès. Hier, les avants des Dragons ont été monstrueux. Avec Élima, Fakir, Paea et Pélissier sur le banc, l'encadrement avait décidé de jouer sur du lourd. Alors, quand Casty, Mounis et Bousquet, tous trois irréprochables hier, sont sortis, les remplaçants ont poursuivi le travail. Jamal Fakir a goulûment participé à la victoire des siens. Auteur de l'essai de l'espoir, 'Jaja' a aussi fait de gros dégâts en défense.

Comment expliquez-vous cette sérénité retrouvée ?

Il fallait prendre ces deux points pour se rapprocher des play-offs. Je n'avais aucune appréhension. Avec Élima ce matin (hier), nous sentions que nous allions passer une bonne journée. Le début fut difficile, mais, après quatre-vingts minutes de jeu, nous avons prouvé que l'équipe avait des ressources.

Vous n'avez jamais douté malgré le fait que Bradford menait 18 à 4 à la pause ?

Si je dis non, je vais mentir. J'ai commencé sur le banc, et pendant les 20 premières minutes, sur le banc nous avons douté avec ces quelques fautes et les trois essais concédés. Mais, le travail paie sur un match entier. Il y a eu vingt minutes d'absence avec toutes les fautes possibles, mais, ensuite il y a eu une heure très bien. Cette victoire est amplement méritée.

Quelle a été la clé de votre succès ?

C'est un ensemble, mais c'est vrai que devant, nous leur avons fait très mal. Les trois piliers ont réalisé une très grosse entame. Notre force est venue du banc, des joueurs qui ont ensuite poursuivi ce qui a été mis en place par les autres.

Comment envisagez-vous l'avenir ?

Cette victoire est un déclic important. Je pense que ce succès va relancer beaucoup de choses, que ce soit par rapport aux joueurs, par rapport au staff, et même par rapport aux supporters qui étaient très déçus de nous. C'est un déclic très important et on se sent à nouveau confiant tout d'un coup. Alors, c'est plus facile d'aborder la suite, même si nous savons que ce ne sont que de gros matches qui nous attendent.



#193 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 16 August 2013 - 06:22 AM

Rugby à XIII
Un joueur de Super League inspire Paco Rabanne
Par Simon Valzer le 15/08/2013 à 14:34, mis à jour le 15/08/2013 à 14:34
Le grand couturier français Paco Rabanne vient de lancer son nouveau parfum. Ce dernier, appelé Invictus, rappelle étrangement la forme de la coupe du monde de rugby. Afin de porter son nouveau produit, Paco Rabanne a choisi de faire confiance à Nick Youngquest, le joueur australien du club gallois des Crusaders, membre de la Super League.

Nous ne voulions pas d’un mannequin, expliquait Rabanne à nos confrères de TF1 la semaine dernière. Il nous fallait un sportif à la stature grecque mais à la figure très contemporaine qui représente tous les aspects de l’homme victorieux. Nick est celui-ci.”

Simon Valzer - Midi Olympique


#194 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 27 August 2013 - 09:14 AM

Frayssinous : "Se battre les uns pour les autres"

Le 27 août à 6h00 par Recueilli par B. O. lindependant.fr

dans-la-tete-nous-y-sommes-vraiment-assu"Dans la tête, nous y sommes vraiment", assure l'entraîneur Laurent Frayssinous. PHOTO/H. Jordan

Les Dragons entament vendredi à Leeds leur dernière ligne droite avant les play-off. Laurent Frayssinous est ambitieux.

Les Dragons ont repris hier matin le chemin de l'entraînement. Après trois jours de repos, ils débutent la préparation de leur déplacement vendredi soir à Leeds. l'entraîneur Laurent Frayssinous dresse un état des lieux alors qu'il ne reste que deux journées avant les play-off (déplacement à Leeds, réception de Warrington).

Avez-vous monté la pression d'un cran avant ces derniers rendez-vous ?
C'est la dernière ligne droite. Le discours ne change pas, nous avons envie de continuer sur les performances de Bradford et de Wigan. Nous avons cette chance de jouer les grosses équipes en fin de saison. Et ces rencontres se gagnent sur les petits détails, comme les matches de play-off. On va donc être plus pointilleux encore sur l'aspect collectif.

L'équipe a-t-elle retrouvé sa pleine confiance ?
Il y a un point important, défensivement, tu n'es bon que si mentalement tu es prêt à être bon. Contre Wigan, n'encaisser qu'un seul essai, ça démontre que mentalement les joueurs sont prêts à travailler les uns pour les autres, à travailler en équipe. Dans la tête nous y sommes vraiment. Mais il faut continuer à mettre l'accent sur les petits détails qui te permettront de gagner un trophée. Je pense que nous sommes sur la bonne voie, il ne faut surtout pas s'en écarter.

Justement, avez-vous la série après Hull FC encore en tête (victoire 30-4 à Brutus avant une série de cinq défaites pour une victoire) ?
Oui, c'est important de ne pas redescendre. Je ne comprendrais pas, après une telle performance contre Wigan, de baisser de niveau. Nous avons retrouvé un groupe qui a envie de se battre l'un avec l'autre et l'un pour l'autre. Après, à nous de construire, d'envoyer le bon message pour continuer à bosser. C'est facile de le dire. Ça a demandé énormément d'énergie et d'efforts contre Wigan, et ça en demandera autant contre Leeds, et en suivant face à Warrington et les play-offs.

Scott Dureau est à la base du jeu des Dragons

Avec quelle équipe comptez-vous affronter Leeds ?
L'objectif sera d'avoir la meilleure équipe pour les play-off. Peu importe les blessés, les suspendus, il faut que les joueurs présents continuent de bosser les petits détails.

Le retour de Scott Dureau est-il programmé ?
Contre Wigan, je pense qu'il avait besoin d'une petite préparation physique en plus. Scott est la base du jeu des Dragons, c'est-à-dire, jouer avec sa vision, jouer dans l'espace. Mais pour faire ça, il faut être à 100 % physiquement. Après, est-ce que Scott mérite de rentrer dans ce groupe ? Est-ce qu'il peut être un joker ? Nous le saurons bientôt.



#195 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 28 August 2013 - 06:14 PM

Leeds vs Dragons : le groupe des 19
datPhoto1_521ded4f39c8c_.jpg
Leeds vs Dragons : le groupe des 19

Laurent Frayssinous a dévoilé ce matin le groupe des 19 joueurs qui prépareront le déplacement à Leeds ce vendredi 30 Août à 21h, match pour le compte de la 26ème journée.

Un défi de taille pour les Dragons sur la pelouse du Champion en titre, et un test idéal avant d’entamer les play-offs. Les Dragons, qui restent sur deux victoires consécutives, chercheront donc à réaliser l’exploit dans le seul stade de Super League où ils n’ont jamais connu la victoire.

Le staff catalan, qui sera toujours privé de nombreux titulaires avec les absences de Louis Anderson, Jason Baitieri, Zeb Taia, Mickael Simon et Daryl Millard pourra toutefois compter sur le retour de Rémi Casty.

 

Le groupe des 19

1 Brent Webb
2 Damien Blanch
3 Leon Pryce
6 Thomas Bosc
7 Scott Dureau
8 Olivier Elima
9 Ian Henderson
10 Rémi Casty
11 Steve Menzies
13 Greg Mounis
16 Eloi Pelissier
17 Kevin Larroyer
21 Julian Bousquet
22 Jamal Fakir
23 Lopini Paea
25 Vincent Duport
26 Frédéric Vaccari
31 Elliott Whitehead
32 Benjamin Garcia



#196 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 30 August 2013 - 02:57 PM

Dragons Catalans : questions chez un champion...

Le 30 août à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

le-capitaine-des-dragons-remi-casty-l-asLe capitaine des Dragons Rémi Casty l'assure : "Maintenant, il faut aller au bout". PHOTO/Photo Michel Clementz

Au-delà du résultat, c'est bien la performance des Dragons ce soir à Leeds, dans l'enfer d'Headingley, qui sera au centre des préoccupations à quinze jours du début des play-off.

Les champions en titre livrent ce soir leur dernière bataille de la saison régulière dans leur jardin d'Headingley. Ils ont promis de se faire pardonner. En effet, Leeds reste sur une défaite à la maison face à Hull KR (16-12). Pour les Dragons, Leeds reste l'équipe à battre. Ils n'ont jamais ramené le moindre succès d'Headingley.

Leeds, avec ses cinq titres de Super League sur les six dernières saisons, est bien l'équipe à battre. Une référence emmenée par Kevin Sinfield élu meilleur joueur du monde. Il y a aussi le Leeds côté coulisses. On se souvient des déclarations de l'entraîneur Brian McDermott le 1er avril dernier à Brutus (victoire de Leeds 27-12) : "Je ne comprends pas pourquoi toutes les équipes qui viennent à Perpignan se font plus pénaliser que les Catalans. La RFL et les arbitres doivent se pencher sur le problème".

Frayssinous refuse la provoc'

Des accusations assez coutumières chez l'ancien joueur qui lui ont valu une amende. Le coach catalan Laurent Frayssinous refuse de rentrer dans son jeu : "La presse anglaise m'a demandé de répondre à ses accusations. Mais je ne rentre pas dans ce jeu-là. Les joueurs non plus". A Leeds, il est aussi un joueur qui aime se faire détester, le pilier Ryan Bailey. "Il est adoré par les fans des Rhinos et détesté par tous les autres", confirme Gary Hetherington, le directeur du club. Il a d'ailleurs écopé d'un carton rouge au match aller après un plaquage très dangereux sur Thomas Bosc (4 matches de suspension). Voilà donc pour le décor.

Les Dragons sont attendus, tant mieux pour cette équipe en mode play-off. Le capitaine Rémi Casty n'attend pas autre chose : "On connaît cette équipe, sa façon de jouer et de te bousculer. Tout est réuni pour un nouveau test. La course est lancée maintenant, il faut aller au bout". Même son de cloche pour le demi de mêlée Scott Dureau : "Nous avons cette chance de jouer des formations qui sont déjà prêtes pour les phases finales. Il est temps de se jauger, de savoir si nous sommes prêts et ce qu'il faut encore corriger".

Le mot de la fin revient à Laurent Frayssinous qui attend beaucoup de ce déplacement : "Nous n'avons concédé qu'un seul essai face à la meilleure attaque de la Super League (Wigan). Maintenant, c'est Leeds et son expérience sur les gros rendez-vous. Depuis le début de l'année nous travaillons pour remporter ces gros matches. Je suis donc très impatient de juger notre performance". En quelque sorte, les play-off débutent à Leeds.



#197 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 09 September 2013 - 05:03 AM

Le 08/09/2013 à 11:36:00 | Mis à jour le 08/09/2013 12:01:48
Rugby à XIII SL Les Dragons frustrés
 
Les Dragons Catalans joueront leur match de play-off, vendredi soir, sur la pelouse du Hull FC. Battus samedi soir chez eux par Warrington (12-14) dans des conditions très difficiles, pluie et vent, les coéquipiers de Rémi Casty ont laissé passer une belle occasion de jouer ce premier tour de play-off à domicile. Menés 10-6 à la pause, les Catalans reprenaient l’avantage suite à un coup de pied à suivre que le vétéran Steve Menzies était le premier à toucher en but (60e, 12-10). Mais de trop nombreuses maladresses empêchaient les Dragons d’augmenter leur avantage et sur une attaque de Warrington, Riley inscrivait en coin l’essai de la gagne, Scott Dureau ratant la pénalité de l’égalisation juste avant la fin du match. Le nul aurait été suffisant aux Catalans pour jouer à Gilbert-Brutus, ils iront vendredi soir défier Hull FC, leur bourreau en quart de finale de la Cup, chez lui.

G.N. lequipe.fr



#198 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 09 September 2013 - 05:05 AM

Dragons Catalans : des adieux et des regrets

Le 08 septembre à 6h00 par J. M. lindependant.fr

dragons-catalans-des-adieux-et-des-regre PHOTO/Photos Michel Clementz

Défaite cruelle et rageante hier à domicile pour les Catalans qui du coup ne verront plus Brutus pour cette saison.Le beau jeu n'est pas sorti grandi du dernier match de saison régulière hier entre les Dragons et Warrington. Une pluie battante et un arbitrage décevant ont rendu la partie trop difficile pour les sang et or. Et au petit jeu des glissades et des lâchers de balles sur les impacts, ce sont les Anglais qui ont su au mieux tirer leur épingle du jeu. Battus sur le fil 14 à 12, les Dragons devront donc l'emporter le week-end prochain à Hull pour poursuivre l'aventure en play-off.

L'hommage à deux légendes

 

Malgré la défaite, les 8 500 spectateurs hier à Brutus ont rendu, avant et après le match, un bel hommage aux deux légendes, Steve Menzies et Rémi Casty qui livraient leur dernière partie à Brutus. Et c'est la tribune Guash-Laborde qui offert le plus bel adieu possible aux deux joueurs qui auront marqué l'histoire du club. Comme un symbole, c'est Steve Menzies qui a inscrit le dernier essai des Dragons en saison régulière et qui a été nommé homme du match. Merci et chapeau l'artiste. Superbe hommage malgré la défaite de Brutus à Steve Menzies et Rémi Casty.



#199 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 10 September 2013 - 07:06 AM

Les Dragons Catalans dans l'inconnu

Le 10 septembre à 6h00 par B. O. lindependant.fr

fakir-devrait-etre-d-attaque-pour-hull-fFakir devrait être d'attaque pour Hull FC. PHOTO/ Michel Clémentz

Hier matin, cinq joueurs se sont abstenus de séance de travail sur le terrain. Laurent Frayssinous doit composer avant le tour de play-off prévu vendredi soir (21 h) sur la pelouse de Hull FC. Dureau, Paea, Élima et Fakir sont incertains.Avec quatre ailiers titularisés sur les deux derniers matchs, Bosc, Simon et Larroyer au placard, Élima qui espère être sur pied avant vendredi soir, l'encadrement des Dragons devra encore faire des choix. Mais Laurent Frayssinous aimerait déjà savoir sur qui il pourra compter : "Oui, il va falloir certainement trancher chez les ailiers, les piliers et même à la charnière, mais je dois d'abord savoir qui sera en mesure de jouer".

En effet, Élima (dos) n'a repris qu'hier matin les courses, pendant que Paea (genou) et Dureau (quadriceps) étaient aux soins. Fakir (cuisse) s'est contenté d'une séance de musculation et de boxe avec Henderson. Le coach se donne jusqu'à ce soir pour y voir plus clair : "Les examens pratiqués sur Scott (Dureau) ne décèlent rien d'inquiétant mais le joueur sent encore une douleur. Alors, doit-on le faire jouer s'il doit être gêné à chaque coup de pied ? Pour Paea, les conditions de jeu ont ravivé sa douleur sur un genou qui a bien gonflé. Élima a ressenti une petite gêne ce matin (hier) mais lors d'une séance sans contact. On verra demain (aujourd'hui) ce que ça va donner. Pour Fakir, je suis plus optimiste".

L'effectif, déjà amputé de Baitieri, Anderson, Millard et Maria est donc encore instable. Mais il y a urgence avec l'échéance qui approche. Les Dragons, avec Bosc et Pryce aux affaires, ont fait voler en éclat les attaques des Airlie Birds 30 à 4 le 8 juin dernier. Bosc, dix-huitième samedi comme en quart de Cup (défaite 24-13), risque d'être l'assurance tout risque pour vendredi. Enfin, les Dracs, moins agressifs face aux Wolves, ont été orphelins de l'apport indéniable d'Olivier Élima dans le ruck. Samedi, personne pour éteindre les velléités de Morley lors de son plaquage sur Casty. Ce dernier affirme d'ailleurs : "J'en ai pris, mais comme celui-là jamais". C'est donc 17 gladiateurs que Laurent Frayssinous devra coucher sur sa feuille de match. Le seul moyen de calmer les ardeurs d'une équipe locale qui construit sa force dans le combat.



#200 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,122 posts

Posted 12 September 2013 - 05:22 AM

Condamnés à l'exploit
 
S’ils veulent prolonger leur saison, les Dragons Catalans sont condamnés à l’exploit. Sur la pelouse du Hull FC, les coéquipiers de Rémi Casty s’attendent à un match extrêmement compliqué, vendredi soir pour le premier tour des play-offs. Hull a réussi une belle saison, qui l’a amené jusqu’à la finale de la Cup, perdue face à Wigan (16-0),  le 24 août dernier à Wembley. La saison des Airlie Birds est d’ores et déjà une réussite, mais ils aimeraient bien marquer un peu plus fort encore de leur empreinte la Super League 2013. Vainqueurs des Dragons lors du match joué à Hull (28-8 le 7 avril), ils ont l’ambition de récidiver vendredi soir.

Laurent Frayssinous, l’entraîneur catalan, aimerait, lui, jouer un bon tour à ses rivaux. Il n’a pas oublié que c’est Hull qui est venu briser le rêve catalan de retourner à Wembley, théâtre de la finale de la Cup, en venant s’imposer à Gilbert-Brutus en quart de finale (24-13 le 13 juillet). Les Dragons ont une revanche à  prendre et, pour tenter d’y parvenir, ils récupèreront leur pilier, Olivier Elima, absent samedi dernier contre Warrington. Ils auront bien besoin de tous leurs leaders pour défier chez eux les hommes de Peter Gentle.
Le groupe des 19 :
Webb, Blanch, Pryce, Bosc, Taia, Dureau, Elima, Henderson, Casty, Menzies, Mounis, Pélissier, Bousquet, Fakir, Paea, Duport, Vaccari, Escaré, Whitehead.
G.N. lequipe.fr





0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users