Jump to content


League Express

Podcast

Photo
* * * * * 1 votes

Dragons Catalans saison 2013.


  • Please log in to reply
206 replies to this topic

#201 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,101 posts

Posted 12 September 2013 - 02:28 PM

Dragons Catalans : Le groupe des 19
Mercredi, 11 Septembre 2013 14:40 | Mise à jour le Mercredi, 11 Septembre 2013 14:40

Laurent Frayssinous a dévoilé ce matin le groupe des 19 joueurs qui prépareront le déplacement à Hull FC ce vendredi 13 Septembre à 21h dans le cadre du premier tour des Play-offs.

Les Dragons ont une revanche à prendre sur Hull FC qui les avait éliminés en quart de finale de la Challenge Cup en Juillet dernier sur la pelouse du stade Gilbert Brutus.

Le staff catalan, qui sera toujours privé de nombreux titulaires avec les absences de Louis Anderson, Jason Baitieri, et Daryl Millard, pourra toutefois compter sur le retour d’Olivier Elima.

Le groupe des 19

1 Brent Webb
2 Damien Blanch
3 Leon Pryce
4 Zeb Taia
6 Thomas Bosc
7 Scott Dureau
8 Olivier Elima
9 Ian Henderson
10 Rémi Casty
11 Steve Menzies
13 Greg Mounis
16 Eloi Pelissier
21 Julian Bousquet
22 Jamal Fakir
23 Lopini Paea
25 Vincent Duport
26 Frédéric Vaccari
28 Morgan Escaré
31 Elliott Whitehead

Source : www.catalansdragons.com



#202 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,101 posts

Posted 12 September 2013 - 02:58 PM

Des Dragons Catalans "Capables de tout, n'importe où", selon Olivier Elima

Le 11 septembre à 6h00 par Recueilli par Matthieu Terrats lindependant.fr

 

elima-on-va-a-hull-pour-ramener-une-qualElima : "On va à Hull pour ramener une qualif". PHOTO/ M. C.

Absent face à Warrington, l'avant des Dragons, Olivier Elima, signe son retour face à Hull FC (vendredi, 21 h). Un play-off que l'ancien de Bradford aborde en pleine confiance. Et très revanchard.

Olivier, avec le recul, la défaite face à Warrington (14-12) est-elle source de regrets ?

Bien sûr ! Un seul coup de pied nous manque pour prendre, au moins, le nul. On peut passer avec cet essai pourtant valable qui n'est même pas consulté à la vidéo (Menzies), une pénalité qu'on ne prend pas au début, une autre qui est manquée. L'enjeu était important : jouer un play-off à domicile, ça change beaucoup de choses. Mais ça ne changera rien au fait qu'on va à Hull pour gagner.

Finalement, cette défaite ne reflète-t-elle pas l'ensemble de votre saison...

C'est vrai qu'en début d'année, on gagnait souvent les matches à la fin. On avait une force de frappe qui nous permettait de renverser les situations en deuxième mi-temps. Mais, aujourd'hui, on constate que les défaites ou les matches nuls nous coûtent cher. Pire, on est obligé de se déplacer pour une question de goal-average. C'est râlant. Il faut reconnaître qu'on a eu un moment de faiblesse en deuxième partie de saison. Les blessés se sont accumulés et ont entraîné un changement dans l'équipe au niveau de l'agressivité. Des cadres sont sortis, comme Anderson, Baitieri, ou moi-même. Mais des jeunes comme Escaré, Margalet, Garcia sont entrés. C'est un mal pour un bien.

Paradoxalement, les cinq dernières journées vous ont rassurées...

Oui, on a eu ce coup de mou, mais on s'est bien repris. La preuve, entre Leeds (20-12) et Warrington (12-14), il ne nous manque que dix points. Ça montre qu'on est au point. Bien sûr, il y a quelques petites choses à changer. Mais, notre défense est beaucoup plus agressive et bien plus efficace aussi. Quand il y a de l'engagement, un groupe soudé et que l'attitude est là, on sait qu'on peut battre n'importe qui et c'est ce qu'on a démontré ces dernières semaines. C'est pour ça qu'on va à Hull confiant. Qu'on nous prenne pour un septième (classement des Dragons à l'issue de la phase régulière) ! On va clairement à Hull pour ramener une qualification. Si on est pris pour des underdogs*, c'est tant mieux.

Même si vous n'avez rejoint Perpignan que cette saison en provenance de Bradford, avez-vous senti qu'une rivalité est née face à Hull FC ?

Ça remonte à ce fameux match annulé (le 11 février 2012, terrain gelé). Quand on s'est déplacé là-bas cette saison (défaite 28-8, le 7 avril), il n'y avait pas eu de repas d'après-match. Ils avaient prétexté que la cuisine ne fonctionnait pas. Il y a tout un tas de petites choses comme celle-là, un peu mesquines, comme si on avait fait exprès d'annuler le match à Brutus l'année dernière. Enfin... Ce sont des choses qui arrivent. Maintenant, c'est un play-off. Ils sont déçus de leur dernier match à la maison (défaite 12-38 face à Saint-Helens). Et puis, en ce qui me concerne, j'ai une revanche personnelle à prendre. C'est là-bas que je me suis blessé au biceps (4 mois d'absence). Il va falloir que je leur fasse sentir que je n'ai pas forcément apprécié. Qu'on s'occupe de nous. Avec notre enthousiasme, on est capable de tout, n'importe où. Une équipe de Hull que vous rencontrerez pour la quatrième fois cette saison. Après, notamment, une défaite en quart de finale de Cup (13-24)... Ils ont gagné le premier, il faut qu'on gagne le deuxième, le plus important. Ils ont fait une finale de Cup. C'est peut-être mérité. Mais avec le groupe qu'on a désormais, rien n'est plus pareil. On va faire en sorte que la roue tourne.

L'agressivité, le maître mot de ce déplacement au KC Stadium où les Dragons ont du mal depuis trois saisons...

Oui, parce qu'ils sont agressifs aussi. C'est une équipe qui monte vite, mais à mon goût, leur défense ne tiendra pas plus d'une mi-temps sur un tel rythme. Il va falloir serrer les dents les 20 premières minutes. Après, ça va se desserrer au milieu. Et si on suit le plan de jeu, il ne devrait pas y avoir de souci. Encore une fois, c'est une question d'attitude et d'envie. Il faut qu'ils comprennent d'entrée qu'on est là pour leur présenter une muraille jaune et rouge et qu'ils vont en bouffer tout le match. C'est une équipe qui, sur le plan mental, n'est pas forcément au top. Ce n'est pas Wigan. S'ils prennent des points assez tôt dans la partie, ils baissent la tête peut-être un peu vite. Si d'entrée, on leur rentre dedans, ça va leur mettre un coup. Et ça ne nous fera que du bien.

(*Underdog : péjoratif, signifie un compétiteur qui n'a pas la moindre chance de s'imposer, ndlr).



#203 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,101 posts

Posted 15 September 2013 - 06:42 PM

Les Dragons à leur place

Le 15 septembre à 6h00 par Matthieu Terrats lindependant.fr

steve-menzies-prive-d-un-essai-en-fin-deSteve Menzies, privé d'un essai en fin de match, espérait sans doute une meilleure sortie. PHOTO/Varley Agency

Eliminés au premier tour des play-off à Hull FC (14-4), les Dragons, muets en attaque, ont donné un échantillon représentatif de leur saison. Un ton en dessous des ambitions affichées en début d'exercice.

Voilà, c'est fini. Ce qui devait être un vendredi XIII s'est transformé en vendredi 13. En plein cauchemar, la saison des Dragons s'est terminée là où elle avait commencé, au De Vere Village Hotel de Hull. Une éliminatio au premier tour des play-off amère, expliquée par plusieurs phénomènes qui ont frappé les Dracs tout au long de la saison.

 

1 Un play-off perdu la semaine dernière Quoi qu'ont pu en dire staff et joueurs après la défaite face à Warrington (14-12), recevoir Hull FC aurait tout changé. Car, après-coup, le contexte hostile du KC Stadium - qui ne réussit pas aux Catalans depuis cinq ans - et son déluge habituel, ont privé les Dracs d'un deuxième tour de play-off. Là où ils s'invitaient pourtant depuis deux ans. Non, Brent Webb n'aime pas l'eau. Et à l'image de leur arrière à la peine sur une pelouse façon pataugeoire, c'est toute l'attaque catalane, 12e de Super League (22,9 pts de moyenne), qui a balbutié son rugby. Ponctuant une année en forme de coup de moins bien.

2 Un seul être vous manque Faut dire qu'avec la tuile qui a frappé Scott Dureau (tumeur décelée derrière l'œil au mois de décembre), les Dragons se sont engagés dans une course à handicap. En effet, comment envisager de jouer les premiers rôles alors même que la pierre angulaire du jeu, celui autour duquel l'équipe est construite, manque à l'appel ? Une fois l'élimination entérinée, Bernard Guasch, froid comme un patron, déclarait d'un ton fataliste : "On n'avait pas les armes pour lutter. Avec un grand demi de mêlée, on passe". Force est de constater que le pied (et la tête) du demi australien a manqué aux Dragons. Et pas seulement vendredi soir.

3 Le Big Four hors de portée Dureau, mais aussi Jason Baitieri (genou), Louis Anderson (tendon d'Achille), ou encore Olivier Elima (biceps). Trois leaders du six de devant tombés au combat. Découlant sur des absences longues durées. Entraînant dans leur sillage un déficit d'agressivité criant par moments. En particulier à l'heure de se frotter aux locomotives du Big Four (Huddersfield, Warrington, Leeds, Wigan). Bilan : une seule victoire en huit confrontations face au carré d'as du championnat. Alors même que "rivaliser lors des gros matches" constituait l'autre véritable objectif. Un pourcentage de réussite décevant. A l'image de cette élimination en quart de finale de Cup face à... Hull FC, au passage futur finaliste et décidément le meilleur ennemi des 'sang et or'. Le constat est cruel : les Dracs, 7e de la saison régulière, sont bel et bien à leur place.

4 La suite Pendant que les joueurs sont en plein Mad Monday (traditionnelle célébration de la fin de saison), les dirigeants des Dragons, eux, s'affairent d'ores et déjà à préparer la saison prochaine. Entre recrutement ("annoncé très prochainement", selon le président Guasch) et renouvellements en suspens (Mounis, Bosc, Fakir...), l'exercice se veut 'de transition'. Celui de l'après Casty, de l'après Menzies. Celui, aussi, qui va marquer le retour des relégations en Super League. Et avec elles, l'interdiction de se louper. Comme ce fut le cas en ce maudit vendredi 13.



#204 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,101 posts

Posted 17 September 2013 - 03:16 PM

Bernard Guasch, président des Dragons : "Nous avions le meilleur groupe depuis huit ans"

Le 17 septembre à 6h00 par Recueilli par B. O. lindependant.fr

le-president-bernard-guasch-tire-un-traiLe président Bernard Guasch tire un trait sur 2013 et dresse déjà les contours de 2014. PHOTO/ M. C.

Le président de la franchise 'sang et or' avoue être resté sur sa faim avec la fin de saison prématurée des Dragons. Il salue le gros travail du coach mais attend mieux en 2014

Quel bilan tirez- vous de cette 8e saison en Super League ? C'est une année qui me donne beaucoup de regrets. Elle me laisse sur ma faim. Il y a beaucoup d'amertume avec une saison qui se termine très tôt et pas comme espéré.

Peut-on parler d'échec sportif ? On ne va pas se voiler la face. Nous avions le meilleur groupe depuis huit ans. J'espérais au moins être dans le dernier carré de l'une ou l'autre des compétitions. C'est décevant, mais en même temps c'est une année très riche en enseignements.

C'est-à-dire ? Je salue déjà le travail effectué par Laurent Frayssinous pour sa première saison comme entraîneur principal. C'était une année terrible pour lui par rapport aux blessures graves et la perte de Scott Dureau, le leader de jeu de l'équipe. Il a aussi fait face à de nombreuses sanctions. Je ne pense pas que nous ayons été l'équipe la plus agressive, mais nous sommes celle qui a eu le plus de joueurs sanctionnés. L'entraîneur a vécu des moments difficiles, mais je loue sa sérénité, son calme, son recul et son intelligence.

Des regrets ? Oui. Je pensais, après notre victoire à Bradford, que nous étions revenus à une période normale. Il y a eu ensuite de très bons matches mais ma frustration vient des conditions de jeu sur les deux dernières rencontres. La pluie est venue perturber nos ambitions. Frayssinous n'a pas été épargné. C'est dans la difficulté de cette saison qu'il devra puiser pour préparer 2014.

Justement, ou en êtes-vous concernant la préparation de la future saison ? Vendredi, j'étais dans une colère profonde. Mais aujourd'hui (hier), je suis déjà dans la saison 2014. Je reçois Laurent Frayssinous et demain (aujourd'hui) il présentera son projet au conseil d'administration avec l'espoir de réaliser la saison prochaine ce qui ne l'a pas été.

Deux équipes descendront la saison prochaine. Y pensez-vous ? Ce sera une nouvelle compétition avec des enjeux terribles. Il faut s'y préparer avec une équipe compétitive. Nous sommes sur le point de finaliser le remplaçant de Rémi Casty. Nous sommes sur deux pistes sérieuses avec des trois-quarts centre de classe mondiale pour remplacer Menzies. On réfléchit sur le fait de mettre de la vitesse à cette ligne de trois-quarts. Et puis, il faudra un Scott Dureau à 100 %.

Comment expliquez-vous la baisse de fréquentation lors des rencontres disputées à Brutus ? Il y a eu des conditions difficiles par rapport à la pluie et au vent. Beaucoup de nos supporters sont restés devant leur écran de télévision. Il y a aussi eu nos supporters venus de l'Aude, de l'Aquitaine et de Provence qui sont moins venus avant l'été. Mais beIN Sport a donné une nouvelle vie au rugby à XIII. Le public ne se bouscule pas quand il fait froid. Nous n'avons que 7 500 places couvertes. Il y en aura 11 500 quand le stade sera terminé et nous pourrons enfin proposer un abonnement populaire. 

 empty.gif empty.gif3 réactions
 
Envoyer mots-clés Dragons catalans Rugby à XIII Bernard Guasch Super League Sportempty.gif  

 

Commentaires (3)

#205 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,101 posts

Posted 18 September 2013 - 06:35 PM

Damien Blanch quitte les Dragons
datPhoto1_523973995656f_.jpg
Damien Blanch quitte les Dragons catalansdragons.com
 

L’ailier international irlandais a été libéré à sa demande de sa dernière année de contrat. Recruté à Wakefield en 2011, il avait prolongé l’an passé pour deux saisons supplémentaires et a décidé en accord mutuel avec le club de quitter les Dragons pour rejoindre l’Australie.

« La raison principale de mon départ est ma famille. J’ai quitté l’Australie en 2005, cela fait donc un long moment que je suis éloigné de mes proches. Et, après avoir passé près de 10 ans en Europe, je sentais que c’était le bon moment pour retourner dans mon pays natal. » nous confiait Damien Blanch.

« Les trois saisons que j’ai passées avec les Dragons sont sans aucun doute les meilleures de ma carrière. Je n’oublierai jamais les gens que j’ai rencontrés ici, et j’aimerais remercier tout le monde, à commencer par ma femme qui m’a soutenu durant ces dix dernières années. J’ai été très chanceux et privilégié de pouvoir vivre de ma passion. »

« J’étudie quelques options pour continuer à jouer au rugby en Australie et pour préparer ma reconversion et préparer l’après rugby. »

Auteur de 42 essais en 70 matchs de Super League avec les Dragons, il aura notamment marqué l’histoire du club en décrochant en 2011 le trophée du plus bel essai de Super League de l’année.

« Sa contribution ces trois dernières saisons nous a permis de franchir un palier. Après dix années passées loin de chez lui, je comprends sa décision de privilégier sa famille. » déclarait Laurent Frayssinous, l’entraîneur catalan.

«  Le club respecte le souhait de Damien de mettre un terme à son contrat. Nous lui souhaitons bonne chance pour ses futurs projets sportifs, professionnels et familiaux. Nous garderons un excellent souvenir de notre irlandais volant qui nous a gratifiés d’essais souvent spectaculaires. » concluait Christophe Jouffret, le Directeur Général du club.



#206 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,101 posts

Posted 19 September 2013 - 11:20 AM

Dragons Catalans : Blanch met un terme à sa carrière

Le 19 septembre à 11h07 par M. T. lindependant.fr

dragons-catalans-blanch-met-un-terme-a-s PHOTO/MICHEL CLEMENTZ

Le trois-quarts aile des Dragons, Damien Blanch, a choisi de ne pas aller au terme de son contrat. Lié au club perpignanais jusqu’à la fin 2014, l’Australien et international irlandais aux 42 essais en 70 matches pour les Dracs, a décidé de rentrer au pays après 10 ans d’exil en Europe, afin d’envisager une reconversion professionnelle.

Un départ à la retraite précipité qui devrait être compensé très prochainement par l’arrivée d’un trois-quarts aile avenue de l’Aérodrome. Mais qui pourrait aussi accélérer les discussions entre Lopini Paea et les Catalans. En effet, il se murmure que le pilier, tourmenté par un genou fragile, pourrait lui aussi quitter le Roussillon. Affaire à suivre. 

 



#207 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,101 posts

Posted 08 October 2013 - 04:54 AM

RUGBY A XIII Wigan champion de Super League
07/10/2013 05:20 lanouvellerepublique.fr

 
empty.gif

Les Wigan Warriors ont remporté la Super League, le championnat réunissant l'élite du rugby à XIII européen, en dominant en finale les Warrington Wolves (30-16), samedi au stade Old Trafford de Manchester.
L'équipe entraînée par Shaun Wane a effectué un superbe retour pour s'imposer alors qu'elle était menée 16-2 par ses adversaires.
Wigan devient ainsi la première équipe depuis St-Helens en 2006 à réaliser le doublé Super League et Challenge Cup.






0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users