Jump to content


Rugby League World - Grand Finals Issue

RUGBY LEAGUE WORLD - THE GRAND FINALS ISSUE - OUT 17 OCT OR DOWNLOAD IT NOW!
Try our Fantastic 4-Issue Bundle Offer:
For just £14, a saving of 10% on the regular cover price, you’ll get:

The Grand Finals Issue (out 17 Oct) – Grand Final drama from both hemispheres plus Four Nations preview
The Four Nations Issue (out 21 Nov) – Fantastic coverage of the Four Nations tournament down under
The Golden Boot Issue (out 19 Dec) – A look back at the 2014 season plus the big reveal of the winner of the Golden Boot
The 2015 Season Preview Issue (out 23 Jan) – How will your team perform in 2015? We preview every club.


League Express

Podcast

Photo
- - - - -

ANGLETERRE - FRANCE 3 novembre 14h30 HULL


  • Please log in to reply
8 replies to this topic

#1 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,115 posts

Posted 30 October 2012 - 04:55 PM

Objectif Hull pour le XIII de France

Le 30/10/2012 à 06h00 par Bruno Onteniente FFR13.COM

Posted Image

Kevin Larroyer et les Bleus sont déjà dans le match.

L'équipe de France est en stage à nouveau sur Perpignan depuis hier matin et jusqu'à demain, avant de rejoindre Hull jeudi après-midi pour dix jours outre-Manche. En effet, l'équipe séjournera en Angleterre entre les deux matchs. Samedi, la France affrontera l'Angleterre à Hull en match de poule avant de les retrouver huit jours plus tard, à Salford cette fois, lors de la finale de cette compétition européenne. Pas évident de préparer tout ça.

L'entraîneur national, Aurélien Cologni, fait la part des choses : "On sait depuis samedi que nous sommes qualifiés pour la finale, mais on reste focalisé sur le match de Hull. Pour la finale, ce sera une autre configuration, un autre environnement aussi. Le match qui arrive est une rencontre sur laquelle on compte avoir notre mot à dire aussi".

Ne pas être assimilés aux Gallois

Il faut dire que la raclée infligée aux Gallois samedi par les Anglais 80 à 12 est de nature à inquiéter la délégation française.
Tout du moins à placer tous les joueurs devant le sacré challenge qui les attend. Le sélectionneur a d'ailleurs senti tous ses garçons déjà dans le match, dès hier matin : "J'ai senti beaucoup plus de concentration, et même de la part des cadres. Les garçons n'ont pas envie de subir le même sort que les Gallois, ni d'être assimilés à eux. Moi non plus et je ne veux pas revenir de Hull avec les valises pleines". Car la lourde défaite concédée par les Dragons Gallois n'a pas inquiété outre mesure Coach Cologni : "Il faut relativiser la prestation des Anglais face aux Gallois. Ils ont opposé très peu d'envie et de combat. C'était une équipe galloise triste et trop faible".

La délégation nationale prépare donc depuis hier cette double confrontation avec le gratin du rugby à XIII européen. Tomkins et Chase, absents samedi, risquent de revenir dans le groupe. Aurélien Cologni, spectateur avisé et attentif du match Galles-Angleterre samedi après-midi, a étudié le problème et les solutions à adopter : "Nous savons que nous sommes sur le bon chemin par rapport à nos derniers matchs. Nous sommes en phase ascendante et on sait aussi que cette équipe anglaise a très peu de déchet, mais elle expérimente aussi des choses. C'est une équipe avec aussi des faiblesses et on a noté quelques errements à exploiter à condition d'être intelligent. On doit aborder ce match en étant aussi conquérant que face aux Gallois".

Le groupe qui se déplacera cette fois encore à 20 joueurs connaîtra certainement quelques modifications : "Il y aura peut-être quelques changements, pas en nombre mais aussi des joueurs qui changeront peut-être de poste". La seule certitude aujourd'hui c'est que cette équipe de France ne se projette pas sur la finale du dimanche 11 novembre.

Seule la prochaine confrontation hante les esprits d'un ensemble désireux de rivaliser avec Sinfield et sa garde rapprochée.

Edited by Philippe Barrau, 30 October 2012 - 04:56 PM.


#2 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,115 posts

Posted 31 October 2012 - 05:44 AM

Les Bleus en stage


lequipe.fr

Avant d'affronter l'Angleterre, samedi au Craven Park de Hull (15h30), l'équipe de France est en stage, jusqu'à jeudi matin à Perpignan. Aurélien Cologni et Thierry Dumaine, les entraîneurs nationaux, travaillent avec un groupe de vingt joueurs qui seront tous du déplacement anglais. Pour le staff tricolore, l'objectif sera de confirmer les bonnes intentions vues à Lens face aux Gallois (20-6) et surtout d'éviter le genre de performance réussie par les Gallois face aux Anglais (12-80, samedi dernier à Wrexham). Les Bleus veulent préparer au mieux la finale de l'Euro Nations, qu'ils joueront contre l'Angleterre, le 11 novembre à Salford. G.N.
Le groupe

Stacul, Pala, Duport, Larroyer, Bosc, W. Barthau, Gigot, Casty, Raguin, Mounis, Bemba, Baitieri, Pélissier, Fakir, Simon, Cardace (Dragons Catalans), Elima (Bradford-ANG), Griffi (Lézignan), K. Bentley, Soubeyras (Pia).

#3 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,115 posts

Posted 01 November 2012 - 07:33 AM

Les 19 Anglais face à la France


Mercredi, 31 Octobre 2012 20:13 ffr13.com

Steve McNamara a dévoilé le groupe des 19 joueurs qui prendront part à la rencontre opposant la nation anglaise à la France. Tom Briscoe (Hull FC) et Sam Tomkins (Wigan Warriors) intègrent le groupe par rapport à celui qui a largement défait le Pays de Galles le week-end dernier.
Les 19 : Carl Ablett, Tom Briscoe, Rob Burrow, Josh Charnley, Leroy Cudjoe, Gareth Ellis, Ryan Hall, Zak Hardaker, Ben Harrison, Chris Hill, Gareth Hock, Jamie Jones-Buchanan, Michael McIlorum, Adrian Morley, Lee Mossop, Richie Myler, Kevin Sinfield , Sam Tomkins, Kallum Watkins

#4 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,115 posts

Posted 03 November 2012 - 06:22 AM

XIII de France : Les 18 Bleus


Vendredi, 02 Novembre 2012 19:21 ffr13.com

Aurélien Cologni et Thierry Dumaine ont dévoilé les 18 joueurs qui affronteront l’Angleterre ce samedi 3 novembre au Craven Park de Hull dans le cadre des Autumn International Series. Le match sera à suivre en direct à partir de 15h30 sur BeInSport avec prise d’antenne à 15h25.
Les 18 : Stacul, Soubeyras, Cardace,Duport, Pala, Bosc, Barthau, Baitieri, Casty, Bentley K., Elima, Larroyer, Mounis, Bemba, Pelissier, Simon, Griffi, Raguin.

#5 claude cassagnol

claude cassagnol
  • Moderator
  • 1,881 posts

Posted 03 November 2012 - 09:58 AM

Pour info : ce jour à 15h30 sur BeINSport 2 :

Angleterre :
S.Tomkins
T.Briscoe - Watkins - Hardaker - Charnley
Sinfield "cap" - Myler
Harrison
Hock - Ellis
Morley - Mc Illorum - Mossop

Remplaçants : Burrow - Hill - Jones-Buchanan- Ablett.

France :
Stacul
Cardace - Pala - Duport - Soubeyras
Barthau - Bosc
Mounis
Elima "cap" - Larroyer
Baitieri - K.Bentley - Casty

Remplaçants : Griffi - Pelissier - Simon - Bemba

Arbitre : Shane Rehm "Nouvelle-Zélande"

S'IL N'EN RESTE QU'UN , JE SERAI CELUI LA !

#6 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,115 posts

Posted 03 November 2012 - 05:27 PM

Le moment de vérité pour le XIII de France

Le 3/11/2012 à 06h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr
Posted Image

Avant de retrouver les Anglais la semaine prochaine en finale, les Bleus de Cologni veulent marquer leur territoire. © Tonton Jo
On s'est croisé hier du côté de Craven Park. L'antre des Robins de Hull KR, un stade en pleine réfection en vue de la prochaine coupe du monde et qui accueillera d'ailleurs le premier match de l'équipe France.

Ce sera face à la Papouasie Nouvelle-Guinée, le dimanche 27 octobre 2013. Hier, donc, à partir de 10 heures, les Anglais ont investi les lieux, suivis des Tricolores à 14 heures. Et hier, l'Angleterre a ouvert une fois n'est pas coutume l'accès à l'ultime répétition collective aux fans. L'opération séduction continue donc avec une formation qui a besoin de sentir tout le pays derrière elle. Les Français, arrivés jeudi en fin d'après-midi à Hull ont retrouvé Craven Park.

Un stade qui a plutôt bien réussi aux Dragons cette saison avec deux victoires en Cup et en Super League. Mais aujourd'hui ce n'est pas la bande à Dobson qui attend Casty et ses potes, mais bien du lourd. De l'épais même des cadres comme Morley, Ellis et Jones-Buchanan associés aux Hill, Mossop, Harrison et Hock qui rêvent d'une place au soleil. Alors comment l'équipe de France compte-t-elle s'y prendre pour déjouer les plans de Steve McNamarra ? Cyril Stacul, l'ultime rempart de l'équipe de France entend bien déjouer les pronostics : "Si on commet moins de fautes qu'à Lens et que l'on concrétise, on aura alors toutes les chances de notre côté. On a bien contenu cette équipe à Avignon l'an dernier, j'espère faire encore mieux cette fois".

Six changements

Une évidence pour un groupe France qui veut rendre le moins de munitions possible à ses adversaires du jour. Élima et consorts devront donc être capable de garder le ballon six tenus durant, sans pour autant ne faire que du conservatisme à outrance. Aurélien Cologni le sait, il faudra aussi jouer et surtout conclure, chose la plus difficile face à la garde rapprochée de sa gracieuse Majesté : "On a repris notre place de numéro 1 en Europe, derrière l'Angleterre mais devant Gallois, Irlandais et Écossais. Ce n'était plus le cas ces dernières années. J'ai confiance en cette équipe et en ces qualités. On a préparé ce match sérieusement, sereinement mais aussi méthodiquement et sans excès de pression".

Les entraîneurs ont tout de même procédé à six changements, replaçant Kane Bentley au talonnage, Elima et Larroyer en deuxième ligne, Baitieri au poste de pilier, Cardace à une aile et Pala au centre de l'attaque. C'est Raguin et Gigot qui font les frais de la concurrence cette fois.

Franchir le cap

Les Bosc, Mounis, Casty, Raguin, Élima, Duport, Pélissier et Baitieri voudront aussi, face aux Anglais, prouver que les très bons résultats des Dragons ne sont pas uniquement le fait de l'apport des joueurs étrangers. Ils résultent aussi de l'émergence d'une génération et de joueurs qui pour certains viennent de jouer une septième saison de Super League.
De quoi balayer d'une main les complexes d'infériorité qui transpiraient de l'affrontement entre Anglais et Français dans les années 2000.
____
Posted Image
15h30 sur beIN Sport 2

#7 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,115 posts

Posted 04 November 2012 - 06:13 AM

a+ a- imprimer RSS
Le 03/11/2012 à 20:20:00 | Mis à jour le 03/11/2012 20:24:51
Rugby à XIII-Euro Nations : Angleterre-France : 44-6


lequipe.fr
L'équipe de France a été corrigée par l'Angleterre (44-6) samedi à Hull pour la dernière journée de l'Euro Nations. Les Anglais, vainqueurs au préalable du pays de Galles (80-12), sont premiers au classement. Les Bleus, qui avaient aussi battu les Gallois (20-6), se classent deuxièmes. France et Angleterre se retrouveront le 11 novembre prochain à Salford pour la finale du tournoi. Les Tricolores feront ce déplacement sans trois de leurs joueurs, blessés samedi : Cyril Stacul, Greg Mounis et Mickaël Simon.

#8 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,115 posts

Posted 04 November 2012 - 07:32 AM

Tête haute malgré la défaite


Samedi, 03 Novembre 2012 17:30 ffr13.com

Posted Image
RMD Agency
La France n'a pas seulement perdu un match, mais également trois joueurs, dans le chaudron de Craven Park. Cyril Stacul, d'abord (14è), victime d'un plaquage haut de Gareth Ellis que Rémi Casty, au terme de la rencontre, qualifiera d'"attentat", entraînant le glissement de Thomas Bosc à l'arrière et celui de Greg Mounis à l'ouverture, désorganisant ainsi tout l'édifice. Kevin Larroyer, ensuite (56è), se plaignant d'un coup reçu sur la rotule gauche, et de retour en jeu en toute fin de partie. Greg Mounis, enfin (60è), avec une entorse acromio-claviculaire risquant de le priver de la finale, le 11 novembre à Salford, face à ces mêmes Anglais.
Un triple coup du sort dont se serait volontiers passée une équipe de France certes sèchement battue, mais héroïque dans l'adversité.
En rendant exagérément le ballon à un adversaire déjà supérieur techniquement, au coup d'envoi, les Bleus ont creusé eux-mêmes leur propre tombe, ne parvenant à parfois troubler les Blancs que grâce à une défense coriace.
Le festival anglais ne tardait d'ailleurs pas à éclairer le ciel de Hull, Damien Cardace, Cyril Stacul et Mathias Pala se trouvant rapidement piégés par Watkins. A 6-0, on aurait évidemment préféré voir les tricolores bénéficier de tous leurs atouts, mais Gareth Ellis, pas même sanctionné d'un carton jaune, en décidait autrement au quart d'heure de jeu. "Stac" était KO, et Richie Myler, lui, arrachait le ballon des mains de Clément Soubeyras pour une deuxième conclusion signée Tom Briscoe.
Watkins, au large, ajoutait à la peine des Français (16-0, 23è), Pala et Cardace ne réussissaient pas à freiner Tomkins (20-0), et malgré leur louable combativité, Olivier Elima et les siens rentraient bredouilles au vestiaire, Thierry Dumaine mettant l'accent sur "le manque de soutien au porteur du ballon, et la faiblesse du jeu au pied."
Peu après la reprise, une libération de Morley souriait à Tomkins, puis Briscoe, décalé, portait la marque à 32-0 sur un essai litigieux, mais paradoxalement les tricolores étaient toujours dans la partie. Eloi Pélissier avait en effet permis à Vincent Duport de franchir la ligne d'en but adverse, celui-ci ne parvenant cependant pas à aplatir (48è). Puis Soubeyras s'était approché très près de l'essai (55è), tout comme Mathieu Griffi trois minutes plus tard.
Mais les occasions, il faut savoir ne pas les laisser filer, à l'image de Sinfield, exploitant en bout de chaîne un ballon égaré au départ par Bosc. 38-0, puis 38-6, William Barthau ayant adroitement feinté en direction de Kane Bentley, malgré deux Anglais sur le dos.
L'interception de Watkins était de trop, pour des Bleus qui méritaient mieux que ce score fleuve. Car au moins ils avaient tenté, déréglant par moments la belle machine britannique. Si au moins ils pouvaient se montrer plus adroits ballon en mains, dimanche prochain, la finale pourrait être moins déséquilibrée.

LA FICHE TECHNIQUE
Autumn International Series
ANGLETERRE - FRANCE 44-6
Mi-temps 20-0. Terrain bon, temps frais, ciel en partie dégagé, absence de vent, arbitre M. Rehm (Nouvelle-Zélande).
Angleterre : 8 essais Watkins (7, 23, 80), Tom Briscoe (18, 50), Sam Tomkins (28, 43), Sinfield (67), 6 transformations Sinfield.
France : 1 essai Kane Bentley (70), 1 transformation Bosc.
ANGLETERRE : S. Tomkins - T. Briscoe, Watkins, Cudjoe, Ryan Hall - (o) Sinfield, (m) Myler - Mossop, McIlorum, Hill - Ellis, Hock - Jones-Buchanan.
Sont entrés en jeu : Morley, Burrow, Ablett, Harrison.
FRANCE : Stacul - Soubeyras, Duport, Pala, Cardace - (o) Bosc, (m) W. Barthau - Casty, K. Bentley, Elima - Baitieri, Larroyer - Mounis.
Sont entrés : Simon, Pélissier, Griffi, Bemba.

#9 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,115 posts

Posted 05 November 2012 - 05:52 AM

Euro Nations. Bleus : le fossé est encore trop large...

A Hull, l'équipe de France a été copieusement dominé par sa rivale anglaise.



Posted Image Posted Image


Jason Baitieri a tenté d'imposer sa puissance./ Photo DDM archives
L'analyse. La France et l'Angleterre ne tire pas dans la même catégorie. Entre les deux nations, il y a bien un fossé d'écart. D'ailleurs, cette formation anglaise a annoncé qu'elle était candidate au titre mondial de l'édition 2013. Au regard de la prestation qu'ils ont proposée hier les Anglais sont parfaitement en phase avec leur objectif. Sur la pelouse de Craven Park, l'antre des «Rovers», c'est une véritable démonstration de jeu qu'ont proposé les hommes de Steve Mac Namara. Des schémas offensifs parfaitement structurés, des libérations de balles opportunes avec le souci d'ouvrir un espace pour le dernier relayeur. En outre, la charnière a été parfaitement pertinente dans ses choix tactiques. La force de cette formation anglaise, c'est aussi de donner de la vitesse au mouvement. Conclusion à huit reprises, la défense tricolore s'est trouvée en difficultés.
Les essais. Le premier essai de l'arrière Sam Tomkins est un exemple de tableau noir avec des passes dans le bon tempo, des faux appels et une parfaite exploitation de l'intervalle qui a suffi à l'arrière anglais pour faire la différence. L'unique essai français est l'œuvre du talonneur pianencq Kane Bentley en toute fin de match. Ce dernier a bonifié l'excellent travail de Jason Baitieri qui a déchiré la défense anglaise à hauteur des 22 m.
Les blessés. Cyril Stacul, l'arrière a été KO après moins d'un quart d'heure de jeu et n'a pu reprendre la partie. Une sortie qui a dans l'ensemble désorganisée une équipe qui avait déjà la pression. Après l'heure de jeu, c'est Gregory Mounis qui a été contraint de sortir. Le 3e ligne des Dragons souffrirait d'une luxation acromio-claviculaire. Ces deux joueurs sont incertains pour la finale de dimanche à 18 à Salford.
Fiche

Angleterre 44 - France 6
A Hull, M-T 20-0; arbitre Shane Rhem (Nouvelle-Zélande).
Vainqueurs : 8E Watkins (6, 23, 79), Briscoe (17, 48), Tomkins (29, 42), Sinfield (68); 6T Sinfield (6, 17, 42, 48, 68, 79).
Vaincus: 1E Bentley ( 73), 1 T Bosc.
Evolution du score : 6-0, 12-0, 16-0, 20-0 /26-0, 32-0, 38-0, 38-6, 44-6.
Angleterre: Tomkins; Briscoe, Watkins, Cudjoe, Charnley; (o) Sinfield, (m) Myler; Jones-Buchanam; Hock, Ellis; McIlorum, Hill, Mossop.
Sont entrés en jeu : Morley, Burrow, Ablett, Harrison.
FRANCE : Stacul (Pia); Soubeyras (Pia), Duport (Dragons catalans), Pala (Saint-Estève-XIII catalan), Cardace (Saint-Estève/XIII catalan); (o) Bosc (Dragons catalans), (m) Barthau (Dragons catalans); Mounis (Dragons catalans); Baitieri (Dragons catalans), Larroyer (Saint-Estève/XIII catalan); Casty (Dragons catalans), Bentley (Pia), Elima (Bradford) (cap).
Sont entrés en jeu : Simon (Dragons catalans) , Pélissier (Dragons catalans) , Griffi (Lézignan) , Bemba (Carcassonne).
La note du match: 12/20; l'homme du match : Sam Tomkins (Angleterre).

La Dépêche du Midi