Jump to content


Rugby League World Issue 400 - Out Now!

RUGBY LEAGUE WORLD MAGAZINE - ISSUE 401 - OUT NOW!
84 pages, full colour, in-depth coverage from the grassroots through to the international game.
Click here for the digital edition or just download the Rugby League World app from Apple Newsstand or Google Play now.
Click here to order a copy for delivery by post. Annual subscriptions also available worldwide.
Find out what's inside Issue 401
/ View a Gallery of all our previous 400 covers / WH Smith Branches stocking Issue 401
Read Jamie Jones-Buchanan's Top 5 RLW Interviews including Marwan Koukash, Lee Briers, Gareth Thomas, Steve Ganson & Matt King OBE


League Express

Podcast

Photo
- - - - -

FINALE ANGLETERRE - FRANCE 11 nov Salford


  • Please log in to reply
8 replies to this topic

#1 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 05 November 2012 - 02:34 PM




Cologni : «On est meurtris et revanchards»

Le 5/11/2012 à 06h00 par Recueilli par B. O lindependant.fr

Posted Image

Les Bleus de Bosc veulent une revanche à la régulière.


Aurélien, quel est l'état des troupes après le revers face à l'Angleterre (44-6) ?
Stacul a récolté un gros KO, il a quitté l'hôpital hier matin, mais les médecins ne veulent pas qu'il joue dimanche prochain. Je ne vais donc pas m'y opposer. Mounis a une accromio claviculaire et Simon un léger enfoncement du sternum. Voilà trois joueurs forfaits. On a donc fait appel à Andrew Bentley et à Bousquet qui vont nous rejoindre (aujourd'hui). Sébastien Planas en fonction de ses disponibilités professionnelles devrait venir en milieu de semaine pour compléter le groupe.
Comment est le moral des troupes ?
Les joueurs sont meurtris par le déroulement du match, mais ils sont aussi très revanchards. Il y a eu des mauvais gestes, une agressivité non contrôlée, et ça fait râler. Les joueurs sont déçus du déroulement de la partie et du non contrôle de l'arbitre.

Posted Image

Comment comptez-vous régler ce problème ?
J'ai demandé une entrevue avec Stuart Cummings, le responsable des arbitres et je dois m'entretenir avec lui mercredi. Il y a eu un gros souci, on perd deux joueurs Stacul et Mounis sur des plaquages dangereux ou à retardement.
On vous sent agacé ?
L'Angleterre n'a pas besoin de ça, je pense, pour nous battre. C'est déjà compliqué de battre l'Angleterre au complet, mais alors avec seulement un remplaçant pour la dernière demi-heure, c'est mission impossible. J'espère que pour la finale nous pourrons rivaliser à armes égales, dans des conditions optimales, sans blessure ni bouleversement collectif.
Justement n'y avait-il pas une autre solution pour remplacer Stacul au poste d'arrière ?
Bien entendu, on pouvait placer Clément (Soubeyras) qui occupe ce poste en club. Mais notre choix s'est porté sur Bosc et son expérience du jeu au pied adverse. Il a une meilleure lecture du jeu de Sinfield et de Myler. On a préféré cette option que de décaler tout le monde.
La France n'a-t-elle pas manqué d'agressivité pour freiner quelque peu les Hock et Ellis ?
Non, nous avons contrôlé notre agressivité, contrairement à eux. Je vous assure que j'aime le jeu dur, mais là, ça dépasse ce que l'on peut faire sur un terrain de rugby. On ne se cache pas derrière ça, mais j'espère que dimanche nous aurons l'occasion de jouer


#2 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 07 November 2012 - 03:08 PM

Aurélien Cologni : Mieux utiliser les espaces"


Mercredi, 07 Novembre 2012 14:32 ffr13.com


Posted Image
L'entraîneur des Bleus tente de corriger, cette semaine aux entraînements, les défauts dont ont su profiter les joueurs anglais, samedi dernier à Hull. Interview en direct de Rochdale, camp de base tricolore avant la finale de l'Autumn International Series, dimanche (19h50 en différé sur bien SPORT 1) à Barton, le stade flambant neuf de Salford Reds.

Aurélien, quel message comptez-vous faire passer auprès de Stuart Cummins, le directeur des arbitres de la Rugby Football League, vendredi après-midi lors de votre entrevue ?
"Je le rencontrerai en compagnie de l'arbitre néo-zélandais Shane Rehm, et j'ai quelques questions à leur poser. Concernant des phases de jeu non sifflées, hors-jeu et mauvais gestes, l'en avant commis par Richie Myler après arrachage sur Clément Soubeyras, sur le deuxième essai anglais, et l'obstruction de Sam Tomkins sur William Barthau, lors de la seconde conclusion de Tom Briscoe."


Quelles corrections devez-vous apporter, par rapport au match de samedi à Hull ?
"Notre jeu au pied en fin de chaînes a été faible, et les Anglais ont ainsi pu démarrer trop tôt leurs propres séries de tenus. En outre, nous travaillons à l'entraînement, cette semaine, les ralentissements du tenu, nous étant aperçus que l'arbitre n'était pas trop regardant dans ce secteur, au Craven Park. Il nous faudra aussi mieux utiliser les espaces qui s'ouvriront sous nos pieds."


Sur quels secteurs du jeu proposé par les Bleus à Hull, conviendra-t-il de s'appuyer, à Salford ?
"L'état d'esprit des joueurs a été satisfaisant, et le même sera exigé dimanche. Et quoique le glissement rapide de Thomas Bosc à l'arrière nous ait handicapé, nous sommes cependant parvenus, parfois, à perturber l'adversaire."


Quels peuvent être les plus pour le XIII de France, à Salford par rapport à Hull ?
"Avec des joueurs plus grands, comme Teddy Sadaoui et Julian Bousquet, nous espérons être en mesure de libérer plus efficacement le ballon."


Tous les Bleus bénéficient-ils du même degré de forme, aux entraînements ?
"Lundi, une partie du groupe, dont Mathias Pala et Eloi Pélissier, ont été touchés par une petite épidémie de gastro-entérite, mais celle-ci a été vite enrayée par le docteur Christian Valero."


Un joueur français aurait-il sa place en équipe d'Angleterre ?
"Nous avions huit joueurs de Super League dans les 17, à Hull, et Jason Baitieri, Olivier Elima, Thomas Bosc et Rémi Casty, notamment, se sont hissés au niveau de l'adversaire."


Quel est votre programme, ce mercredi ?
"Le matin, l'entraînement a été axé sur la finition des chaînes tactiques et le jeu au pied. Cet après-midi, nous nous penchons plus spécialement sur la libération du ballon, et la défense, notamment le blocage et le travail au sol à trois."


Quid de la possible suspension d'Andrew Bentley ?
"Nous attendons la décision de la Commission de discipline de la FFR XIII, qui doit statuer sur un coup de coude qu'il aurait donné à William Barthau, lors de la venue à Pia de Saint-Estève - XIII Catalan. S'il est suspendu, il restera avec nous pour participer aux entraînements, dans le cas contraire il sera, comme les autres, candidat à une place sur la feuille de match."

Posted Image

#3 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 09 November 2012 - 08:58 AM




Élima : "Jouer plus vite et soigner les transmissions"

Le 9/11/2012 à 06h00 par Recueilli par B. O. lindependant.fr

Posted Image

Elima sait qu'il faut redoubler d'efforts en début de chaîne pour inquiéter les Anglais. © Ph. R.


Le capitaine de l'équipe de France de rugby à XIII prend la parole avant la finale du tournoi européen, prévue ce dimanche à Salford (18h00)

Olivier, revenons sur ce premier match face aux Anglais. La déception a-t-elle été digérée ?
Nous avons été très déçus effectivement, mais on a fait des choses simples qui sont faciles à rectifier. Maintenant il y a eu beaucoup d'envie et d'enthousiasme en défense, et ça, il faut le garder dimanche à Salford. Espérons que l'expérience de ce premier match comptera pour dimanche prochain. Je pense surtout au niveau des ailes où nos joueurs ont très peu d'expérience internationale, c'était leur deuxième ou troisième sélection seulement.
Toujours remonté après le plaquage sur Cyril Stacul (de Gareth Ellis) sorti KO ?
C'est un plaquage directement sur le visage, la tête. Il sort KO et se retrouve donc forfait pour dimanche. Le joueur anglais a pris une pénalité et un rapport, mais aucune sanction supplémentaire. Le panel de juges anglais a pris une décision très douteuse, c'est navrant de voir que l'on peut mettre une cravate à un joueur et ne pas prendre un seul match de suspension.Posted Image
Un mot sur l'arbitrage ?
Il a toujours raison, je ne dirais que ça.
Comment comptez-vous déjouer les plans anglais dimanche ?
On doit régler les problèmes en attaque et en défense principalement sur les côtés. Mais c'est surtout sur la façon d'attaquer en début de chaîne qu'il faut que l'on change et que l'on arrive à faire des transmissions plus rapides et à avancer sur les tenus très tôt. On manque en suivant de roulement et de tempo. C'est sûr que l'on ne peut pas avancer ensuite. En début de chaîne, quand les trois-quarts prennent le ballon, il faut qu'ils arrivent à trouver le moyen de jouer le tenu plus rapidement avec peut-être aussi davantage de soutien de la part des autres joueurs.
Les rentrées de Fakir, Bousquet et Sadaoui ne sont-elles pas les solutions à votre manque de densité physique ?
Disons, que c'est une autre équipe, on rentre des joueurs physiques que l'on connaît et qui ont l'expérience de l'équipe de France. C'est un bien pour nous. Maintenant, on perd aussi des joueurs clés comme Cyril Stacul, Greg Mounis qui peut occuper de nombreux postes et Simon, un très bon joueur. Nous représentons la France avec un seul club professionnel, et si on perd des joueurs pros, il ne reste que des joueurs à mi-temps pour nous aider. Je sais qu'ils se donneront à 100 % pour faire un bon match et viser la victoire.


#4 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 09 November 2012 - 03:16 PM

Cyril Pons et Thierry Dumaine : les clés de la finale


Vendredi, 09 Novembre 2012 12:51 ffr13.com


Posted Image
Photo RMD Agency
Manager des Bleus, Cyril Pons est aussi l'un des héros de Leeds en 1990, quand le XIII de France avait battu la Grande-Bretagne sur son sol, 25-18. Le temps a passé, pas l'attachement de l'ancien ailier de Saint-Gaudens pour le rugby à XIII en général, l'équipe de France en particulier. S'il rêve peut-être secrètement de voir les tricolores effacer 22 ans de disette face à leurs redoutables voisins, comme Thierry Dumaine il espère surtout voir les premiers se montrer plus efficaces, ballon en mains, que samedi dernier à Hull.
"Cette semaine, on s'est penché sur nos points faibles, à savoir ces fautes aussitôt transformées en essais par les Anglais. Pour espérer rivaliser, à Salford, il faudra se montrer plus adroit, plus précis, plus attentif, quand on sait que les arrachages, notamment, nous ont coûtés cher, au Craven Park. Il s'agira également d'être moins individualiste, pour au contraire fondre à trois sur la défense adverse, histoire de se donner plus de chances de voir s'ouvrir des intervalles."

Se montrer intelligent
Cyril, qui ne savait pas seulement courir vite, mais aussi réfléchir, sur un terrain de rugby, souhaite d'une manière générale que "les Bleus jouent de façon plus intelligente".
"Ce sera la clé pour mieux résister qu'à Hull",
conclut l'homme aux 8 essais en 18 sélections avec les Bleus, entre 1987 et 1992, dont une aux côtés de Guy Laforgue en 1987, la première pour lui, la dernière pour l'actuel directeur du XIII de France.
L'entraîneur national au sein de la DTN, Thierry Dumaine, sait lui aussi que les défauts constatés à Hull devront être gommés, dimanche, pour que le duel entre les deux nations soit autrement plus équilibré. Mais pas question pour autant de jouer petit bras, face aux dévoreurs d'espaces adverses : "Nous soignerons la conservation du ballon, ce qui ne signifie pas que nous baisserons la voilure de nos ambitions offensives".

Améliorer les coups de pied de déplacement
Et lui aussi sait qu'une plus franche attention aux détails sera la seule manière de ne pas prendre la marée : "Nous avons travaillé cette semaine le jeu au pied, qui n'a pas été suffisamment de qualité, au Craven Park, on a vu aussi à la vidéo qu'on leur avait offert trois essais, sur arrachages et interception, et que les Anglais étaient souvent hors-jeu sur les tenus, faille qu'on n'a pas su exploiter alors qu'on aurait pu les provoquer dans le but d'obtenir des pénalités. Enfin, nous avons manqué de précision sur les transmissions du ballon, ou sa réception, nous empêchant d'inscrire plus qu'un essai alors que nous nous étions ouvert un ou deux décalages en première mi-temps, puis deux ou trois en seconde".
Reste à savoir si les progrès attendus de la part des Coqs ne seront pas contrariés par une meilleure prestation encore de la part des Anglais, ces derniers ne s'estimant pas pleinement satisfaits de leurs efforts déployés en attaque.

Eviter le sentiment de frustration”
Une hypothèse que Thierry Dumaine écarte, expliquant que "les Anglais, en configuration Coupe du monde avec leurs meilleurs joueurs à chaque poste, hormis les blessés, ne s'attendaient pas à pareille résistance de la part d'un XIII de France si jeune et inexpérimenté, notamment sur les côtés."
Reste que le danger, évidemment, sera constant, pour des tricolores en tout cas résolus à relever l'immense défi de cette finale de l'Euro Nation. "Le plan de jeu a été changé, et on ne veut pas que nos joueurs quittent le terrain de Salford avec le même sentiment de frustration qu'à Hull", glisse Thierry, sous entendant que si la France ne fera pas l'économie d'une grosse défense, elle entend également jouer à plein son rôle de trouble-fête sur le front de l'attaque.
Jouer, jouer, et encore jouer pour mieux surprendre ?

Posted Image

#5 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 11 November 2012 - 07:59 AM


18h : Finale du Tri-Nations (rugby à XIII)





La finale du Tri-Nations européen oppose à 18h l'Angleterre à la France. Un match à suivre en direct sur beIN SPORT MAX 3.


#6 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 12 November 2012 - 05:38 AM

a+ a- imprimer RSS
Le 11/11/2012 à 21:08:00
Rugby à XIII - Euro : L'Angleterre sans surprise



Le XIII de France n'a rien pu. Il n'avait pas les armes pour empêcher les Anglais de conserver leur titre de meilleure nation européenne. Samedi, à Salford, l'Angleterre s'est imposée (48-4), faisant un petit peu mieux que la semaine précédente à Hull (44-6). Olivier Elima et ses coéquipiers ont tenu une mi-temps (18-0) avant de craquer en début de deuxième mi-temps, encaissant deux essais coup sur coup. En toute fin de match (78e), Mathias Pala sauvait l'honneur d'une équipe de France qui a pu mesurer l'écart la séparant de la référence en Europe. Il reste un an à Aurélien Cologni et Thierry Dumaine, les entraîneurs du Treize de France, pour essayer de combler l'écart existant entre les deux équipes.
G.N. lequipe.fr

#7 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 12 November 2012 - 06:17 AM

Hall star à Salford


Lundi, 12 Novembre 2012 01:28 ffr13.com
Posted Image
Photos RMD Agency
L'ampleur de la défaite voisine avec celle de la semaine précédente, mais si le XIII de France, en dépit de quelques signes encourageants, comme un jeu au pied en hausse, n'est guère plus avancé, l'équipe d'Angleterre, elle, a gommé à Salford les imperfections constatées à Hull.
Avec, en figure de proue, un finisseur hors pair en la personne de Ryan Hall, star d'un jour. Hall d'entrée, aussi, puisque c'est l'ailier de Leeds qui plongeait le premier, au relais de Sam Tomkins, beau passeur intercalé.
Le début d'un match tout en souffrance, pour des Bleus courageux à l'extrême, mais trop friables sur les côtés pour stopper les vagues infernales d'un rival en état de grâce de bout en bout. On imagine ce que ce sera l'année prochaine pour la Coupe du monde, quand Steve McNamara aura greffé à son groupe les deux ou trois joueurs de NRL (James Graham, Sam Burgess, Jack Reed) qui manquaient dimanche à l'appel.
Des Anglais qui avaient toutefois affaire à assez forte partie, en première période, au cours de laquelle le petit génie Tomkins feintait la passe pour une deuxième conclusion initiée par Sinfield, une combinaison Sinfield - Chase et un long service d'O'Loughlin décalant à merveille Hall grand ouvert, pour le deuxième de ses quatre essais. Hall of fame, en fait.
18-0 à la pause, c'était un peu dur à avaler pour des tricolores jamais avares d'efforts, bien que moins réalistes que leurs adversaires. Témoin une première vaine incursion dans le camp anglais, avec cette pauvre passe adressée à Pala (5è). Puis ces tentatives avortées de Barthau, excellent dans la tempête, et de Sadaoui (19è). Et enfin ce relais entre Barthau et Bousquet manquant de peu la cible (37è).
A l'inverse, l'inexorable machine blanche accentuait sa domination dès la reprise, Sinfield déblayant le terrain pour Ellis, lequel décalait victorieusement Charnley.
Certes, Bentley giclait au ras du tenu avant d'être stoppé près du bonheur (52è), mais une belle et longue passe de Chase profitait à Hall, plus tard Tomkins inscrivant son 16è essai en 15 matchs sous le maillot de son pays.
Barthau, lui, crochetait vivement, mais de nouveau il manquait un bras aux Bleus pour marquer (63è).
Ce que faisaient de nouveau les Anglais, sur une action de 100 mètres cette fois, avec Chase, Tomkins et Hall en bout de course. Burrow passait enfin par là, au soutien d'Ellis, Pala parvenant quand même à sauver l'honneur, sur un coup de pied rasant de Barthau qui venait de tromper Charnley.


Vaine énergie

"On s'est accroché, mais on a concédé trop de pénalités dont sont friands les Anglais, alors que nous avons manqué d'opportunisme", contentait Thomas Bosc.
"On s'est exagérément exposé aux contres adverses, en éprouvant de la difficulté à sortir de notre camp", ajoutait Aurélien Cologni.
"On a donné trop de points à nos adversaires en lâchant fréquemment le ballon", renchérissait Jamal Fakir.
"On a déployé un maximum d'énergie, mais en vain", concluait Thierry Dumaine, dont la déception tranchait avec la satisfaction de Steve McNamara :
"Nous avons sous la main 24 joueurs de haut niveau, dont plusieurs jeunes de grand talent, et tout ce que nous avons fait, nous l'avons bien fait. Cela ne garantit pas notre succès dans la prochaine Coupe du monde, mais cela nous ouvre des espoirs."
Ceux des Bleus sont moins évidents, même si le sélectionneur anglais leur rendait hommage : "Malgré le fait qu'ils aient aligné six joueurs n'évoluant pas en Super League, ils ont mieux contrôlé la vitesse du jeu que huit jours plus tôt à Salford."

Pas sûr que cela console les tricolores.

LA FICHE TECHNIQUE
Finale de l'Euro Nation

ANGLETERRE - FRANCE 48-4
11 000 spectateurs environ à Salford
Mi-temps 18-0
Angleterre : 8 essais R. Hall (8, 24, 45, 64), S. Tomkins (30, 60), Charnley (43), Burrow (70), 8 transformations Sinfield.
France : 1 essai Pala (79).


ANGLETERRE : S. Tomkins - Charnley, Watkins, Cudjoe, R. Hall - (o) Sinfield, (m) Chase - Hill, McIllorum, Mossop - Ellis, Jones-Buchanan - O'Loughlin.
Sont entrés : Morley, Hook, Burrow, Ablett.


FRANCE : Soubeyras - Pala, Larroyer, Duport, Sadaoui - (o) Bosc, (m) W. Barthau - Casty, K. Bentley, Fakir - Elima, Raguin - Baitieri.
Sont entrés : Griffi, Gigot, Bousquet, Bemba.

Posted Image

#8 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 12 November 2012 - 07:58 AM




Le navire français touché coulé

Le 12/11/2012 à 06h00 par À Salford, Bruno Onteniente lindependant.fr

Posted Image

Griffi et les Bleus ont reçu une nouvelle correction de la part des Anglais. © Photo Dave Williams


Il n'y a pas eu d'armistice de signée hier entre les Français et les Anglais. Ni photo d'ailleurs. Et si la sélection nationale a tenu devant, derrière, d'autres ont montré leurs limites face à de l'épais, de l'agile et du plus rapide. Des Anglais respectueux de leur plan de bataille, mais qui ne jouent pas dans la même catégorie que les trois-quarts français.

Pourtant, plus autoritaires, les joueurs de l'équipe de France ont rendu une autre copie en terme d'implication et d'agressivité que celle offerte huit jours plus tôt du côté de Hull. Malheureusement, le physique a aussi fait défaut, avec une armada british qui a planté, cette fois encore, à huit reprises le drapeau du royaume en terrain ennemi. La bande à Cologni et à Dumaine n'a eu que pour consolation l'essai en toute fin de partie de Pala.

Certes, les Tricolores ont plié mais l'équipe a défendu sa tranchée en première ligne. La bande à Casty a fait front, malgré l'absence du soldat Mounis. Le positionnement de Sadaoui en deuxième ligne a aussi rendu service au milieu, à l'instar d'un Bousquet qui a pris énormément de munitions. Mais face à la machine anglaise, il ne faut pas faire la moindre faute. Et l'équipe de France l'a appris à ses dépens.

En effet, en première période trois pénalités permettent aux joueurs de la croix de Saint-George d'investir le camp français. Les soldats de Sinfield, au timing parfait, ont aussi une montée défensive autrement plus rapide que leurs adversaires du jour. Tomkins, ingénieur en chef, mord la ligne et envoie Hall tirer le premier coup.

Ce même Tomkins passe entre les balles pour doubler la mise, suivi quelques joutes plus loin par un Hall, auteur de quatre essais. L'Angleterre signe au passage sa troisième incursion gagnante en terre française. Thomas Bosc sait qu'à la pause sa légion pouvait espérer mieux : "Il y a eu un bon comportement de l'équipe. On s'est accroché, mais encore une fois, la discipline nous coûte cher. On méritait mieux à la pause que de rentrer avec - 18".

Submergés derrière

Mais les Anglais, sermonnés par leur lieutenant McNamarra, reviennent à des bases plus efficaces. Suite à un pilonnage en règle devant, les artilleurs l'ont belle et en profitent face à une ligne de défense française touchée puis coulée sur les extérieurs, malgré l'arrière-garde nommée Soubeyras. Et comme les Français rendent encore trop de ballons, les fantassins de Sa Majesté régalent leurs fans.

Les Anglais ont assis leur suprématie européenne, les dix joueurs des Dragons venus au chevet des Bleus n'ont rien pu faire. Si l'équipe de France tient la comparaison devant et commence à placer quelques banderilles en terme d'organisation avec sa paire Barthau - Bosc, derrière le chantier semble colossal. A force, les Casty, Baitieri, Fakir et Élima risquent de perdre leur foi. À onze mois du début de la Coupe du monde, si tout n'est pas à jeter, quelques assurances supplémentaires seraient les bienvenues.


#9 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 13 November 2012 - 10:35 AM

Casty : "C'est une frustration"

Le 13/11/2012 à 06h00 par Recueilli par B. O. lindep0.fr


"Prendre plus de 40 points à chaque fois, c'est dur à digérer", assure Casty. © Photo Tonton Jo

Le pilier de l'équipe de France, Rémi Casty n'a pas ménagé ses efforts dimanche face aux Anglais. Entre frustration et déception, le joueur revient sur cette double défaite face à des adversaires en réussite totale.
Comment analysez-vous cette défaite ?


J'ai le sentiment d'une grosse frustration. Par rapport à la première mi-temps déjà, on ne méritait pas de rentrer avec un 18 à 0. Les efforts fournis, tant en attaque qu'en défense, méritaient un meilleur sort. Il y a eu des périodes de domination, mais sans marquer. Les Anglais étaient vraiment contents de rejoindre les vestiaires avec cet avantage.
La défaite doit-elle être attribuée à vos trois-quarts ?
Nous avons commis trop d'erreurs et à chaque fois la sanction a suivi. Ensuite, il y a eu trop de pénalités commises, des ballons rendus et leur vitesse sur les extérieurs qui nous a mis à mal. On a peut-être pris de mauvaises décisions sur les côtés. Mais par rapport au match de Hull, tout leur a réussi. Maintenant, je vous assure que tous les joueurs se sont donnés à 100 %. Pour certains, ce n'était pas leur poste et peut-être que, nous aussi, au milieu, on aurait pu les aider, les soutenir. C'était très difficile pour nous de tenir le coup, ce n'est pas passé et c'était très physique.
Vous venez de concéder seize essais sur les deux matchs face aux Anglais. La sanction n'est pas trop lourde ?
C'est effectivement très lourd et pas idéal à un an de la Coupe du monde. Prendre plus de 40 points à chaque fois, c'est dur à digérer. Surtout par rapport aux efforts fournis sur le terrain et pendant les entraînements. On a travaillé très dur, avec un groupe sain, bien dans sa tête. On a tout donné à mon sens. Maintenant, tout le monde doit avoir cette Coupe du monde en objectif et devra tenter de gommer et de corriger ses erreurs.
Justement comment préparer cette Coupe du monde après ces deux défaites ?
On va déjà bien se préparer pour la future saison des Dragons Catalans tout en ayant en perspective cette Coupe du monde. Les joueurs d'Elite aussi doivent voir ce qui leur a manqué en essayant de progresser afin de ne plus reproduire les mêmes erreurs.
Avez-vous ressenti une certaine arrogance de la part des Anglais ?
Ceux de Wigan en général. Je parle de Tomkins, McIllorum, Mossop et Hock. Après, les autres sont de grands sportifs. "Prendre plus de 40 points à chaque fois, c'est dur à digérer", assure Casty.

Edited by Philippe Barrau, 13 November 2012 - 10:37 AM.





0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users