Jump to content


Rugby League World Issue 400 - Out Now!

RUGBY LEAGUE WORLD MAGAZINE - ISSUE 401 - OUT NOW!
84 pages, full colour, in-depth coverage from the grassroots through to the international game.
Click here for the digital edition or just download the Rugby League World app from Apple Newsstand or Google Play now.
Click here to order a copy for delivery by post. Annual subscriptions also available worldwide.
Find out what's inside Issue 401
/ View a Gallery of all our previous 400 covers / WH Smith Branches stocking Issue 401
Read Jamie Jones-Buchanan's Top 5 RLW Interviews including Marwan Koukash, Lee Briers, Gareth Thomas, Steve Ganson & Matt King OBE


League Express

Podcast

Photo
- - - - -

Coupe LORD DERBY 2013


  • Please log in to reply
41 replies to this topic

#41 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 13 May 2013 - 04:57 AM

Rugby à XIII : après 24 ans de disette, Avignon remporte la coupe de France
JENNIFER FRANCO
12/05/2013, 14 h 39 midilibre.fr
 
 
la-deception-etait-grande-chez-les-joueu
4 de 6
La déception était grande chez les joueurs de Limoux.
(CLAUDE DELBOURG)
 
 

Samedi soir, le Sporting olympique d'Avignon a décroché sa cinquième coupe de France de son histoire de rugby à XIII en battant sur le fil du rasoir une très belle équipe audoise de Limoux (38-37).

Ce week-end, la cité audoise de Carcassonne était la capitale du ballon ovale à XIII. Elle accueillait la finale de la coupe de France Lord Derby qui opposait le Sporting olympique d'Avignon à Limoux. Privés de sacre depuis 24 ans, les Avignonnais ont mis fin à cette période de disette en remportant le cinquième titre de leur histoire.



#42 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,076 posts

Posted 14 May 2013 - 05:08 AM

Limoux : Une défaite dure à digérer

Publié le 13/05/2013 à 10:03

rugby à xiii. Coupe de France Lord-Derby.
201305131310-full.jpg

Portés par leur public, les Limouxins, euphoriques, y ont cru jusqu'au bout./Photos DDM, Didier Donnat.

zoom.png

Les commentaires sont unanimes : cette finale de la Coupe de France de rugby à XIII 2013 été du «grand spectacle», pour reprendre les mots du président fédéral Carlos Zalduendo.

L'on y a vu deux équipes motivées, affûtées, techniquement au mieux de leur condition.

Résultat, elles ont offert un rugby engagé, de mouvement, avec à la clé un suspense à couper le souffle, surtout celui des supporters limouxins qui ont cru que c'était gagné, quand à la soixante-dix-neuvième minute, Ramage a tenté de transformer l'essai de son camarade Blanch. Du bord de touche, le ballon s'est élevé en direction des poteaux, comme s'il passait au milieu et puis une rafale de vent d'est, plus forte que d'habitude, a poussé l'ovale qui a heurté le montant droit, retombant du mauvais côté. Les supporters audois se sont rassis, dépités, effondrés. Y croire comme ils l'ont fait et puis se rendre à l'évidence. Il n'a pas manqué grand-chose, mais Limoux voyait filer la coupe vers Avignon qui, reconnaissons-le, la méritait tout autant que son adversaire.

Ce ballon sur le poteau n'était pas le premier. À la dix-huitième minute, après un essai de Doutres, Ramage dans sa transformation a heurté le poteau, mais cette fois le ballon avait rebondi à l'intérieur, ajoutant 2 points au tableau d'affichage et remettant les formations à égalité (6-6). Nous étions bel et bien dans une finale.

Le chassé-croisé se poursuivit, ainsi jusqu'à l'ultime minute de la rencontre.

Alors que retenir ?

Tout d'abord le courage des Vauclusiens, avec en vedette Ray Nasso, auteur de trois remarquables essais, et l'envie des Limouxins, où Doutres se mit en évidence, en signant également trois essais.

De Nasso, qui devrait quitter le club d'Avignon dans les prochains jours pour un autre horizon, nous garderons en mémoire son essai de la trente-huitième minute. Grâce à un contre chanceux, il déboula sur 40 mètres (ce qui est remarquable pour un talonneur), échappant à la défense et ramenant les siens à hauteur des «blanquetiers», qui entretemps avaient réussi à prendre les devants.

À Limoux, la surprise est venue de Doutres, toujours bien placé, comme à la dix-huitième minute où, bien décalé par Blanch, il a fini dans l'en-but.

Ces joueurs ont peut-être émergé du spectacle, mais tous les autres sont à englober dans les mêmes éloges.

Le rugby à XIII, devant près de 7 000 spectateurs, samedi, à Domec, a marqué des points et le président Zalduendo ne s'y est pas trompé en déclarant : «C'est par ce genre d'exhibition que nous allons avancer», à condition, toutefois que l'organisation de la fédération se montre plus «professionnelle».

Michel Sawas ladepeche.fr






0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users