Jump to content


TotalRL.com Shop Alert: Last Ordering Date for Free Pre-Xmas Delivery within UK: 2pm Thursday 18th December!!
Rugby League Yearbook 2014/15 The Forbidden Game League Express League Express Gift Card Rugby League World Rugby League World Gift Card
Buy Now £14.99 / Kindle Buy Now £14.99 / Kindle Print / Digital Subscription Gift Cards Print / Digital Subscription Gift Cards



Photo
- - - - -

LER saison 2013-2014


  • Please log in to reply
131 replies to this topic

#101 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 21 February 2014 - 07:21 PM

Du XV au XIII : Farid Sid nouvelle recrue du FC Lézignan

Le 21 février à 17h37 par Matthieu Terrats lindependant.fr

sid_393143_516x343.jpgRUGBY XV FEDERALE 2 LEUCAT vs CERET PHOTO/PERPIGNAN HARRY RAY JORDAN

Si le Feuceuleu n'est pas qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France qui se déroulent ce week-end, cela n'empêche pas la bande à Aurélien Cologni d'être très active par ailleurs. Ailleurs ? C'est sur le terrain médiatique que les sangliers des Corbières se sont invités. Et plus particulièrement du côté du marché des transferts. En effet, Farid Sid a dit oui au rugby à XIII et au FC Lézignan.

L'ancien trois-quarts aile emblématique de l'USAP a mis fin à sa carrière professionnelle l'été dernier. Un temps pressenti aux Dragons avant de s'engager avec Leucate XV (Fédérale 2), le Rivesaltais de 34 ans n'a jamais caché son attirance pour l'autre rugby. Un sport qui semble fait pour lui. De fait, après un petit mois de tractations, Farid Sid a succombé aux sirènes du FC Lézignan.

En le prenant à l'essai, Aurélien Cologni souhaite avant tout "le former dans l'optique de la saison prochaine". Mais actuellement, les forces vives à l'aile du Feuceuleu se comptent sur les doigts d'une main (Piquemal et Poggi blessés). Du coup, il ne serait pas étonnant de voir Sid "chef avant d'être soldat" selon l'expression du coach catalan, qui pourrait jeter son nouveau trois-quarts dans le grand bain bien plus tôt que prévu.



#102 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 22 February 2014 - 06:03 AM

«Jamais vu autant de blessés à l'AS Carcassonne»

 

 

Publié le 21/02/2014 à 08:08 rugby à XIII. Coupe de France. L'ASC en quart de finale, demain à Lyon (16h). 201402212552-full.jpg

Christian Valéro, le médecin de l'ASC. /Photo DDM, Michel Sawas.

zoom.png

Christian Valero, est médecin du sport. Depuis dix ans, c’est lui le «docteur» de l’ASC et de l’équipe de France de rugby à XIII. Il sait donc de quoi il parle quand il évoque les blessures de joueurs.

Pour lui, les préparations physiques ont évolué : plus de musculation, plus de contacts sur le terrain.

Le jeu s’est durci, mais d’avouer : «A l’ASC XIII, je n’ai jamais vu autant de blessés».

Sur un effectif de vingt-trois éléments, douze sont «out» et non des moindres : Delpech (victime d’un KO, avec perte de connaissance, est au repos pour trois semaines), Towers (élongation), Romain Peault (déchirure), Teddy Sadaoui (adducteurs, indisponible pour trois semaines), Bastien Canet (hématome à un œil), Jérémy Guiraud (déchirure), Rouanet et Pau (adducteurs), Barrau (hernie discale), Mazard (genou), Bastien Escamilla (genou) et le dernier en date : Younès Khattabi, victime d’une crise cardiaque (pour lui le sport est terminé).

Christian Valero avait vu Younès lors de la Coupe du Monde : «Il n’y avait pas de problème de coronaires, tout allait bien. C’est bien un problème d’ordre génétique».

Le rôle du docteur Valero est d’aider les joueurs dans leurs «performances» et de déplorer un vide juridique : «Il n’y a pas de rapport contractuel entre le médecin et le club. Je suis bénévole. Ce n’est pas normal. En tant que médecin de la fédération, il y a un contrat, mais pas avec les clubs et cela pose un problème de responsabilité».

Ce qui n’empêche pas Christian Valero d’être là : aux entraînements, sur le terrain, dans les déplacements.

Médecin à Axat, dans la haute vallée de l’Aude, le docteur Valero est un passionné de sport… Et de rugby à XIII. Il met ses compétences au service de son club fétiche : «L’ASC» et reste persuadé que, contre vents et marées, ses «protégés» n’ont pas fini de nous surprendre.

Il est vrai que l’ASC XIII n’a pas dit son dernier mot, en cette année 2014 !

Michel Sawas ladepeche.fr



#103 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 04 March 2014 - 06:02 AM

Toulouse s'offre joliment Lézignan

 

 

 

Publié le 03/03/2014 à 10:09 ladepeche.fr

201403031700-full.jpg

On a vu du beau rugby hier au stade du Moulin./ Photos DDM, Jean-Marie Guiter

zoom.png
 

En s’offrant Lézignan, Toulouse accède directement aux demi-finales du championnat, et en plus avec la forme. Par-delà le vainqueur, le grand gagnant est le rugby à XIII. Au jeu pétillant des Toulousains, les Audois ont répliqué avec des actions construites, rapides. On a vu, hier, sur cette mythique pelouse du Moulin, du rugby spectacle qui a finalement tourné à l’avantage des visiteurs, peut-être plus expérimentés. Le retour, samedi prochain dans la Haute-Garonne, vaudra son pesant d’intérêt.

D’entrée, l’on a senti une tension et les défenses prenaient le pas sur les attaques, avec un petit avantage aux Lézignanais, ponctué par l’essai d’O’Hara (9e) que Maxime Benausse, dans un grand jour, ne manquait pas de transformer.

Loin de se laisser impressionner par cette fougue des locaux, avec méthode, les Toulousains firent donner des charges puissantes par un remarquable paquet d’avants, et, sur l’une d’elles, l’arrière Kheirallah (12e), en bout de course, finissait dans l’en-but. Un essai qu’il transforma lui-même.

Les deux équipes se retrouvaient donc à égalité (6-6) et y restaient jusqu’à la pause.

À la reprise, les visiteurs appuyèrent un petit peu plus sur le champignon et Couturier, servi par Kriouache (42e), ajoutait un essai, facilement transformé par Kheirallah (l’homme du match). Avec l’intention de porter l’estocade, Toulouse maintenait une pression constante que Maurel (44e), par débordement sur son aile, confirmait. Une fois encore, Kheirallah, bien qu’en position difficile, transformait. Le trou semblait être fait, mais ce n’était qu’un espoir toulousain vite contrarié par un essai de Michau (48e). Benausse, en ajoutant la transformation, ramenait Lézignan dans le match (16-10). Pire encore pour les visiteurs, Benausse signait deux coups francs (56e, 62e) pour réduire l’écart : 16 à 14. Ce fut Maurel (71e) qui délivra ses camarades de l’angoisse, avec un essai en bout de ligne sur une action classique, essai transformé. Le dernier coup franc de Benausse (79e) ne pouvait rien changer à une victoire du TO méritée.

Toulouse 22 - 16 Lézignan

à Lézignan (stade du Moulin). Beau temps, pelouse sèche. 1 500 spectateurs environ. Arbitre : M. Drizza (Provence).

MT : 6 à 6.

Pour Toulouse : 4 essais de Kheirallah (12e), Couturier (42e), Maurel (44e, 71e) ; 3 transformations (12e, 42e, 71e) de Kheirallah.

Pour Lézignan : 2 essais d’O’Hara (9e), Michau (49e) ; 1 transformation (9e) et 3 coups francs de Maxime Benausse (56e, 62e, 79e).

Toulouse : Kheirallah ; Maurel, Ader, Moreno, White ; (o) Ford ; (m) Gonzalez-Trique ; Woods ; Couturier, Planas ; Masselot, K. Bentley, Gout. Sont entrés en cours de partie : Kriouache, Henrion, Boyer, Vunacker.

Lézignan : Duggan ; Calegari, Michau, Stacull, Ferret ; (o) Benausse ; (m) Carrère ; O’Hara ; Boudebza, Griffe ; Pulu, Cooper, Lignères. Sont entrés : Lecina, Granjean, Bigat, Amila.

Évolution du score : 4-0, 6-0, 6-4, 6-6, 6-12, 6-16, 10-16, 12-16, 14-16, 14-20, 14-22, 16-22.

Michel Sawas



#104 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 04 March 2014 - 10:02 AM

FCL XIII : petit coup d'arrêt pour les Lézignanais face à Toulouse

Le 04 mars à 6h00 par A. R. lindependant.fr

le-duel-des-leaders-a-tenu-toutes-ses-prLe duel des leaders a tenu toutes ses promesses.

Dimanche, face à la meilleure équipe du championnat, les "vert et blanc" ont su rivaliser et ont décroché un point de bonus qui pourrait faire la différence (16 à 22).

Les Lézignanais pouvaient-ils s'imposer au Moulin face au favori du championnat ? Sûrement ! Le score final montre que la différence entre les deux groupes est minime. Mais alors, à quoi cela a-t-il tenu ? Ce duel particulier entre un leader et un outsider de plus en plus présent à l'approche des phases finales, a donné un échange de haut niveau. La 1ere période, somptueuse, où aucun des deux adversaires n'a ménagé sa peine et son talent, a été digne d'un match de la poule des As. Il était prévisible qu'un duel d'une telle intensité ne pouvait basculer que sur un ou plusieurs détails. Après avoir emballé le public et en sortant sur un score de parité à la pause, les Lézignanais, en cherchant les extérieurs, semblaient avoir trouvé quelques armes pour faire chuter les Toulousains. La pause citron était la bienvenue pour souffler et remettre la machine en marche. Mais le retour des vestiaires devait être angoissant pour le public.

Trois minutes fatales

L'espace d'un instant, les "vert et blanc" semblaient cloués au sol et un peu ailleurs. Ce laps de temps, pourtant minime, allait peser lourd dans la balance. "Dommage qu'on n'ait pas été concentré dans ce début de 2e période", explique Patrice Bourrel le co-manager. "En trois minutes et deux essais encaissés, le match bascule alors qu'on a fait jeu égal tout le reste de la rencontre. Avec le style de jeu qu'on pratique, la défense toulousaine nous a parfois forcés à faire quelques erreurs".

Les Lézignanais avaient beau tout tenter, ils ne réussissaient pas à combler le retard pris. Quoi qu'il en soit, une certaine satisfaction animait le groupe. "On est dans le vrai et on prend le point défensif. Ce n'est donc pas une mauvaise affaire" jugeait Patrice Bourrel. Aurélien Cologni était dans le même état d'esprit : "Les trois derniers matches qu'on vient de réaliser nous montrent qu'on est dans le vrai. On fait partie des équipes qui méritent le respect. On n'a plus la cuillère de bois qu'on nous avait donnée". Mais il garde les pieds sur terre. "Le plus dur, c'est quand même de continuer à élever notre niveau et de rester constant".

Les Lézignanais vont maintenant aborder deux sorties d'envergure : d'abord le match retour à Toulouse (samedi à 15 h 30), puis une semaine plus tard à St-Estève. Il n'est donc pas question d'avoir le moindre relâchement s'ils veulent décrocher une place pour les 1/2 finales directes.



#105 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 05 March 2014 - 05:52 AM

L'ASCarcassonne consolide sa place de leader

 

 

Publié le 04/03/2014 à 09:33 ladepeche.fr

201403041314-full.jpg

Les Carcassonnais ont inscrit beaucoup de points.

zoom.png

À une semaine d’écart, l’ASC est revenue à Lyon, samedi dernier, pour le compte du championnat, avec l’intention de marquer beaucoup de points et elle y est parvenue, sans difficultés (60-8), rassurant entraîneurs, dirigeants et supporters.

Avec ce succès, l’ASC consolide sa première place dans sa poule, devant Avignon, seul concurrent dans la marche en avant, pour revenir au premier plan.

Jean-François Albert, le coach, par-delà la victoire se montrait satisfait du comportement de ses troupes : «Il y a huit jours, en Coupe de France, on avait gagné, mais il y avait encore quelques détails à régler. Cette fois, les joueurs ont prouvé qu’ils étaient bien revenus au top. Ce résultat est intéressant par rapport aux objectifs et surtout parce qu’il a permis de corriger des imperfections. Je suis persuadé que l’on est sur le bon chemin. On attend, de plus, quelques retours et notamment celui de Rouanet, ce qui m’autorise à un optimisme justifié».

Jean-François Albert se projette déjà dans une quinzaine de jours, avec le déplacement à Avignon. Il fait l’impasse sur la venue de Lyon, dimanche (16 heures). L’ASC remplira son contrat. Ce sera la troisième fois, consécutive qu’elle donnera la réplique à la formation lyonnaise et l’on peut encore s’attendre à un score fleuve, ce qui ne veut plus dire grand-chose. Les dirigeants ascéistes n’y peuvent rien. Ces rencontres à répétition, sans intérêt, relèvent de la responsabilité de la fédération, peu brillante, il faut bien le reconnaître, dans l’établissement du calendrier… Mais là, c’est un autre débat !

Les entraîneurs profiteront de cette rencontre de dimanche pour mettre quelques titulaires (qui ont beaucoup donné), au repos. Ce sera l’occasion, aussi, de tester des jeunes, afin de préparer l’avenir. La composition de l’ensemble carcassonnais ne sera connue que la veille du match, en fonction du retour éventuel de Rouanet.

Michel Sawas



#106 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 09 March 2014 - 02:53 PM

Mauvaise surprise pour les Toulousains

 

 

Publié le 09/03/2014 à 03:50 , Mis à jour le 09/03/2014 à 08:30 Poule des As. Lézignan s'impose aux Minimes, 28 à 24. Le TO n'est pas encore en demi-finale. 201403091203-full.jpg

Quintilla renversé par la défense audoise sous les yeux de Ford : le TO est tombé sur un os./ Photo DDM, Didier Pouydebat

zoom.png

«La vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain.» Le Toulouse Olympique l’a appris à ses dépens, hier après-midi, sur sa pelouse. Il y a moins de sept jours, les hommes de Sébastien Planas étaient revenus victorieux des Corbières (22-16). Pour cette seconde manche, c’est Lézignan qui a rendu la monnaie de la pièce en inscrivant dans les six dernières minutes huit unités : une réalisation de Griffi transformée et deux drops.

La belle série toulousaine de neuf matchs sans défaite est terminée. Le TO prend tout de même le bonus défensif et, ce qui est paradoxal, les hommes de Sylvain Houles ont inscrit un essai de plus que les Aududois (5 contre 4).

Le revers du Toulouse Olympique ne se résume pas à l’échec du buteur Mark Kheirallah (2 réussites pour 5 tentatives) ni par une certaine suffisance à l’égard d’un adversaire qu’il a dominé à trois reprises.

Le pragmatisme lézignanais

«Nous n’avons pas su installer et mettre notre jeu en place, confiait Sylvain Houles. Lézignan a su parfaitement tirer les conséquences de sa défaite de la semaine passée. C’est une équipe qui a su être pragmatique, réaliste. Tactiquement, elle a parfaitement bien joué. D’un autre côté, ce premier match sous la chaleur nous a également pénalisés. Physiquement, nous avons manqué de ressources. La Poule des As est compliquée, exigeante. Cette défaite va nous permettre de nous remettre en question. Nous devons également revoir notre discipline. Dans ce domaine, nous n’avons pas été performants.»

Le meilleur moyen de rebondir est de revenir victorieux de Limoux, actuellement en souffrance sportive, dimanche prochain. Une victoire ouvrirait un peu plus la porte d’une qualification directe pour les demi-finales. Pour l’heure, elle n’est pas (encore) acquise, même si le TO reste en ballotage favorable.

Fiche

Toulouse Olympique 24 - Lézignan 28

MT : 8-14 ; 2253 spectateurs ; arbitre : M. Ségura (Midi-Pyrénées),.

Vainqueurs : 4 E Piquemal (22e), Nègre (35e), Sid (54e), Griffi (74e), 4 T, 1 P Benausse (7e), 2 D Grandjean (77e), Benausse (79e).

Vaincus : 5 E Orméno (10e), Quintilla (17e), Maurel (41e, 67e), Bentley (66e), 2 T Kheirallah (66e, 68e).

volution du score : 0- 2, 4-2, 8-2, 8-8, 8-14 /12-14, 12-20, 18-20, 24-20, 24-26, 24-27, 24-28.

TOULOUSE OLYMPIQUE : Kheirallah ; Maurel, Quintilla, Ormeno, White ; (o) Ford, (m) A. Gonzalez-Trique ; Henrion ; Wood, Planas (cap) ; Gout, K. Bentley, Vunakece. Sont entrés en jeu ; Kriouache, Moliner, Boyer, Masselot.

LÉZIGNAN : Duggan ; Sid, Tort, Stacul, Piquemal ; (o) Benausse, (m) Grandjean ; Lignères (cap) ; Nègre, Cooper ; Griffi, Boudebza, O’Hara. Sont entrés en jeu ; Leivaha, Liauzun, Lézina, Amila.

La note du match : 15/20. Les hommes du match : Pierre NÈGRE et Maxime BENAUSSE (Lézignan).

D. N ladepeche.fr



#107 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 15 March 2014 - 10:24 AM

FCL XIII : les Lézignanais peuvent obtenir leur 1/2 à Saint-Estève

Le 15 mars à 6h00 par A. R. lindependant.fr

demain-a-saint-esteve-au-stade-municipalDemain à Saint-Estève, au stade municipal, à 15 h 30, les Lézignanais voudront confirmer leur belle ascension.

Très à l'aise dans la poule des As, les "vert et blanc" pourraient bien s'offrir, dès demain, le précieux sésame qui les propulserait en demi-finale.

Le petit Poucet de la poule des As deviendrait-il Goliath ? C'est à croire . Qualifiés de dernière minute dans ce glorifiant quatuor de tête, les Lézignanais n'en finissent pas de surprendre. Pourtant, lors de la première phase, ils avaient laissé planer de grands doutes sur leur capacité à jouer les premiers rôles en décevant une bonne partie de leur public. Mais ce groupe avait, semble-t-il, bien caché son jeu. Il a suffi que les "vert et blanc" se retrouvent dans la cour des grands pour qu'ils se transforment. L'odeur du pré, par cette fin d'hiver qui a déjà des allures de printemps, a transcendé les joueurs des Corbières. Ces derniers, en un mois, sont passés du statut d'outsider à celui de favori. D'un coup, l'objectif des 1/2 finales (qui semblait totalement utopique), est aujourd'hui devenu une réalité. Le staff, à l'image du manager Patrice Bourrel, ne veut pas s'emballer : "Avec la victoire de Toulouse, comptablement, on a fait un grand pas. Mais attention, on a encore deux matches difficiles, surtout avec le nombre important de blessés qu'il y a dans le groupe. Attendons le match de St-Estève, après on pourra commencer à faire les comptes".

Peu de changements

Il est évident que les absences de Carrère, Calégari, Michau ou encore Tisseyre et Poggi auraient de quoi déstabiliser n'importe quelle équipe. Malgré ces coups du sort, les Lézignanais, avec quelques jeunes "vert et blanc", ont su faire face. Ces derniers, à l'image de Tort et de Grandjean, ont même surpris par leur culot lors du duel face à Toulouse. Pour le match contre St-Estève, Ancely et Ferret redeviennent compétitifs. Mais le coach pourrait bien reconduire le groupe vainqueur aux Minimes. Les Catalans, secoués au Moulin lors du match aller, vont sans aucun doute vouloir prendre une revanche. En moins bonne position que les "vert et blanc", ils ne peuvent se permettre la moindre erreur. Ce sont donc eux qui auront la pression sur les épaules, laissant ainsi plus de libertés aux Lézignanais. Ces derniers n'en seront que plus à l'aise pour mettre leur jeu en place. Quoiqu'il arrive à St-Estève, les "vert et blanc" savent qu'ils auront encore une opportunité face à Limoux. Mais, comme "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras", ils ne lâcheront rien chez les "Babys Dracs".

Les juniors en Avignon

Aujourd'hui, en Avignon (14 h 15), les juniors peuvent prendre une sérieuse option pour les barrages du championnat. Proches à deux reprises de leur hôte du jour, les Lézignanais avaient laissé passer d'un rien la victoire. En ayant tiré les enseignements de ces deux échecs et pris de l'assurance, les "vert et blanc" peuvent faire déjouer les Avignonais.



#108 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 28 March 2014 - 06:33 AM

Lézignan pour finir en beauté

 

Publié le 28/03/2014 à 03:51201403282120-full.jpg

Les Lézignanais auront à cœur de terminer la poule des As en beauté./Photo DDM, Walter Desplas

zoom.png

À Lézignan : dimanche à 15 h 15 au stade du Moulin, Lézignan reçoit Limoux en championnat de France élite 1 de rugby à XIII.

Qualifiés pour les demi-finales après leur match nul à Saint-Estève-XIII Catalan, les hommes d'Aurélien Cologni ont donc préparé sereinement le derby face à Limoux, au Moulin, qui doit être vécu comme une fête, tout autant qu'un match de préparation sérieux pour la suite et les demi-finales qui se profilent. Au match aller les Lézignanais s'étaient imposés 18 à 30 à l'Aiguille, face à des Limouxins qui avaient pourtant bien brillé lors de la première phase en terminant bon premier de cette dernière, mais qui dans la poule des As se sont effondrés. Avec trois défaites au compteur, les Limouxins qui n'ont plus rien à espérer dans cette poule des As en termes de classement et qui devront passer par les barrages, joueront sans pression eux aussi et dans l'esprit de préparer au mieux la suite de la compétition sans avoir de blessés supplémentaires surtout. Les coéquipiers de Duggan et Benausse qui ont bien réagi après la défaite au Moulin face au leader toulousain en allant prendre leur revanche au stade Arnauné la semaine suivante, ont également accroché Saint-Estève-XIII Catalan sur son herbe en décrochant le match nul, dans une rencontre pourtant pas facile à négocier car les Catalans visaient eux aussi à tout prix la seconde place. Avec quinze jours de repos, Lézignan veut offrir le bouquet final à ses supporters, dans le derby qui s'annonce. Si le temps est de la partie, les tribunes du Moulin devraient faire le plein pour ce dernier match de la poule des As. L'objectif pour Lézignan, outre la victoire sera avant tout de répéter ses gammes, de corriger les détails et ce qui peut encore être amélioré. Depuis le début de la saison, l'équipe a beaucoup progressé et appris, l'erreur serait de se relâcher inconsciemment devant Limoux.

Voici la composition probable de l'équipe : Duggan, Tost, Calégari, Michau, Stacul, Carrère, Benausse, Griffi, Boudebza, O'Hara, Cooper, Nègre, Lignières. Remplaçants, Liauzun, Ferret, Ancely, Pulu.

La Dépêche du Midi



#109 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 28 March 2014 - 06:34 AM

L'ASC XIII pense déjà à la finale de la coupe

 

Publié le 28/03/2014 à 03:50201403281820-full.jpg

Pour Carcassonne (ici contre Lyon-Villeurbanne), premier dans cette poule, les jeux sont déjà faits. /Photo DDM archives

zoom.png

Demain, samedi, l'ASC XIII recevra Albi pour le compte du championnat. Le coup d'envoi est fixé à 18 heures.

Pour Carcassonne, c'est un match sans enjeu, car les jeux sont faits dans cette poule. L'ASC finira à la première place, quoi qu'il arrive, et affrontera le second de l'autre poule, en huitième de finale, en l'occurrence Palau.

Cette réception d'Albi n'a pas grand intérêt, c'est pourquoi les entraîneurs mettront quelques titulaires au repos.

Pour Vincent Banet, ce match contre Albi «servira d'entraînement. Il nous permettra d'essayer quelques jeunes, à divers postes. Pau y effectuera sa rentrée. Bemba et Alexis Escamilla, blessés, en profiteront pour se soigner. Guiraud, suspendu à titre conservatoire, purgera sa peine, tout comme Nicol».

Teddy Sadaoui, le capitaine, qui était à la conférence de presse hebdomadaire, hier matin, à la brasserie le Saint-Germain, avec Jean Guilhem, Herman Martinez, Michel Pujol, Marc Ricard, a insisté sur le «contrat à remplir».

«Nous serons face aux Tarnais, avec la même concentration que dimanche dernier devant Avignon. Pour nous, joueurs, on veut tout gagner jusqu'à la fin» et Teddy Sadaoui d'expliquer : «Le président nous avait fixé deux objectifs : finir premier de la poule de rattrapage et se qualifier pour la finale de la coupe. On a atteint les deux, après une saison en dents de scie. Où l'on a été le plus en dessous de tout, c'est à Palau. Perdre un match comme ça, je reconnais que c'était inadmissible. Aujourd'hui, tout cela est du passé. On ne se pose plus de questions. On s'entend bien et sur le terrain on n'a qu'une idée en tête : battre l'adversaire.»

Vincent Banet et Jean-François Albert ne formeront leur équipe que ce soir, ou demain matin. Une place sera faite aux jeunes, mais ce qui est sûr, c'est que pour le prochain rendez-vous, dans huit jours, contre Palau, en huitième de coupe l'on verra l'ensemble qui jouera la finale le 13 avril, contre Toulouse. L'objectif, désormais, est cette finale de coupe.

Michel Sawas ladepeche.fr



#110 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 02 April 2014 - 06:56 AM

Rugby à XIII : les "vert et blanc" demeurent sur leur dynamique

Le 01 avril à 6h00 par A.R. lindependant.fr

la-victoire-plus-difficile-que-prevue-maLa victoire, plus difficile que prévue, mais importante.

"Même si on savait qu'il n'y avait pas d'enjeu, on a voulu prendre ce duel très au sérieux pour préparer la 1/2 finale. Limoux a fait de même en pensant à son 1/4. Ça a donné un match dur". Comme tout le groupe, Jordi Lignères, le capitaine lézignanais, ne voulait pas se relâcher si près du but. John Boudebza, le talonneur, était dans le même état d'esprit : "Ce match n'avait pas d'incidence sur le classement, mais il fallait préparer l'avenir". Le public, en répondant à cette affiche, avait bien compris que le derby n'aurait rien d'amical. Les deux tampons du petit gabarit Liauzun sur l'énorme Ferriol en étaient la preuve. L'âpreté du débat devait amener les deux adversaires à commettre des fautes. "On a été approximatif sur la construction du jeu et sur la gestion des risques" expliquait Aurélien Cologni, l'entraîneur, "inconsciemment, puisqu'on savait qu'on était en demie, il était difficile d'être à 200 %. Quelques vieux démons ont ressurgi, notamment sur le jeu au pied qui n'a pas été de qualité, et sur la conservation du ballon. Il est vrai que notre jeu peut générer des fautes si on ne le gère pas bien, surtout au niveau des risques à prendre. Face à Limoux, on a voulu trop jouer et on s'est exposé".

Malgré ces détails, les "vert et blanc" ont mis beaucoup de cœur, notamment en défense, et se sont montrés efficaces en attaque. Certaines intentions, qui auraient mérité mieux, n'ont pas toujours été récompensées comme il se devait. La victoire était là, plus difficile que prévue (20 à 16), mais importante pour rester dans la dynamique de la 2e phase. Maintenant, les Lézignanais vont devoir gérer une longue période sans match avant d'aborder la 1/2 finale. "Un week-end de repos puis un entraînement tous les 2 jours sont au programme", annonce le coach, "un stage à Saint-Cyprien sera aussi au menu". Très peu de répit pour les "vert et blanc" qui commencent à rêver d'un nouveau titre.

 

Le sourire des juniors

Ils devaient battre Albi pour s'assurer la qualification. C'est chose faite (40 à 8). Les juniors lézignanais, en abordant la 2e phase avec détermination, ont réussi à sauver leur saison. En 1/4 de finale, ils iront défier Limoux à l'Aiguille.

Cadets en roue libre

Pas de soucis pour les cadets qui, face à une équipe de La Réole un peu naïve, ont déroulé. Onze essais dont quatre de Rey Garcia et trois d'Isard sont venus récompenser le match sérieux des Lézignanais (64 à 10).

Les minimes ratent le coche

Les minimes, qui n'ont joué qu'avec deux remplaçants, peuvent avoir quelques regrets dans un match qui était à leur portée. Auteurs d'une bonne 1re période, ils laissaient passer leur chance lors de la 2de par manque de réalisme et d'attention. Ils étaient obligés de partager les points (14 à 14), réalisant ainsi la mauvaise opération de la journée.



#111 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 06 April 2014 - 05:24 AM

Lézignan : quand on collectait du vin pour renflouer les caisses du rugby

Le 05 avril à 6h00 par F.P. lindependant.fr

la-collecte-du-vin-s-effectuait-a-lezignLa collecte du vin s'effectuait à Lézignan et chez les vignerons des villages voisins. PHOTO/© D.R

Les membres de l'association Mémoire lézignanaise se souviennent de l'époque où le club de rugby à XIII pouvait compter sur la solidarité vigneronne.Les années 1950 touchaient à leur fin et à cette époque, certains blaguaient en disant qu'à Lézignan, "on payait les joueurs de rugby à l'hectolitre de vin", relatent les membres de l'association Mémoire lézignanaise, tous passionnés d'histoire locale. Une galéjade qui n'était pas forcément appréciée, mais qui illustrait plutôt la réalité financière du FCL XIII. En effet, le club de rugby à XIII ayant soif de jeu et de victoire, il fallait réunir des capitaux. Une solution toute locale fut trouvée : sous l'impulsion de M. Guiraud, ancien joueur et alors propriétaire du domaine vigneron des Quarantes, une grande collecte de vin fut organisée.

"C'était pour la bonne cause"

 

"A ce moment-là, le FCL voulait acheter des joueurs de renom comme Poncinet, Benausse, Baccou, Lécéa, Carrère... Mais les caisses du club étaient vides. Alors, les viticulteurs de Lézignan et de tous les villages alentour sont venus au secours du club en donnant du vin : on collectait un hecto ou deux par-ci ou par-là, voire plus en fonction de ce que l'on pouvait offrir", racontent les bénévoles. Selon la rumeur, on aurait ainsi collecté près de dix millions d'hectolitres ! "Tout le vin était stocké chez M. Boutet à Castelnau-d'Aude. Pour pouvoir l'écouler, il fallait le justifier. Cela a été possible avec la complicité du responsable de la filière viticole aux impôts qui a bien voulu fermer les yeux. Le vin était donc revendu et l'argent revenait au FCL. Mais c'était pour la bonne cause ! Tout le monde était fier de participer car les nouveaux joueurs apportaient un plus au club. D'ailleurs, à l'occasion des matches, le stade accueillait un monde fou, jusqu'à 5 000 personnes !". D'autres ont poussé le bouchon encore plus loin : "On se souvient d'un trésorier du FCL XIII qui était aussi directeur de la Poste. Pour aider le club, il s'est permis de prendre de l'argent sur les livrets des clients. Il pensait le rembourser avec les recettes du club. Une dame a découvert le pot aux roses en voyant que son compte avait été vidé !". Mais les membres de la Mémoire lézignanaise l'assurent : "Au fond, ce comportement était louable... car à Lézignan, le XIII était une véritable religion pour tout le monde !".



#112 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 08 April 2014 - 10:43 AM

Cologni : "Le FCL XIII est un prétendant au titre"

Le 08 avril à 6h00 par Propos recueillis par Alain Revello lindependant.fr

aurelien-cologni-le-coach-lezignanais-esAurélien Cologni, le coach lézignanais, espère amener son équipe en finale du championnat de France.

Le coach lézignanais, tout en restant humble, est persuadé que son équipe peut déjouer tous les pronostics et renouer avec le titre.

Les Lézignanais, qui se sont qualifiés directement pour les demi-finales, doivent patienter près d'un mois pour rencontrer leur adversaire. En attendant ce rendez-vous, Aurélien Cologni, l'entraîneur, fait le point sur son équipe.

 

Aurélien, après une 1re phase délicate, le FCL s'est transformé, comment l'expliquez-vous ?

Dans tout groupe, il y a une alchimie à trouver, un rythme de croisière à acquérir, une construction à faire, de nouveaux schémas à mettre en place, de nouveaux joueurs à intégrer. En sport, rien n'est écrit à l'avance et beaucoup de paramètres physiques ou mentaux sont à prendre en compte. Il y a eu toute une progression à faire. Tout cela ne s'est pas mis seul en place. Et cela a parfois été compliqué.

Les points de bonus défensifs n'ont-ils pas joué un grand rôle pour en arriver là où vous en êtes ?

En 1re phase, on a été un peu stérile sur le plan offensif et on a eu du mal à trouver des solutions. Il faut savoir que les paramètres en attaque sont plus difficiles à gérer. Mais la défense a toujours été notre point fort. On a une équipe qui a du mental et qui s'accroche. Le groupe a une culture de l'effort avec des joueurs qui ne lâchent jamais rien. Sur la 2e phase, on a su trouver un équilibre sur les deux points, attaque et défense.

Quelles sont les grandes qualités de cette équipe ?

Avec cette équipe le danger peut venir de partout. Elle est très mobile et capable de s'adapter à n'importe quelle défense adverse. Elle est très homogène dans sa vision des choses. Elle sait réagir ensemble et amener un danger permanent sur le terrain. Elle a aussi l'avantage de savoir gérer les risques.

Et ses petits défauts ?

Ses gros défauts ! C'est peut-être l'indiscipline et un manque de liant comme cela a été le cas à Domec où on a eu du mal à proposer quelque chose. On a du mal à nous discipliner notamment avec le ballon. Enfin le jeu au pied est un gros point noir cette saison même s'il s'est amélioré.

Lézignan s'est hissé au niveau des plus grands. N'est-il pas devenu aussi un favori pour le titre ?

Je ne dirai pas favori, mais on a une équipe à prendre avec sérieux. J'étais déçu de l'image qu'ont nos adversaires de nous. On avait senti que beaucoup de clubs venaient au Moulin avec moins d'appréhension et c'était le cas. C'était notre faute. Le favori c'est sûrement Toulouse, mais avec ce que l'on a montré dans la poule des As on va nous prendre au sérieux.

Un mois sans jouer n'est-ce pas un handicap ?

C'est toujours une vision de la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide. Il est évident que le manque de compétition sera là. A nous de savoir gérer cela. Il appartient au staff de trouver le bon équilibre pour que les joueurs répondent présents lors de la 1/2. Cela peut nous donner aussi une faim de jouer.

Avoir été sorti de la Coupe, n'a-t-il pas été un mal pour un bien ?

Sur ce match-là, on ne devait pas passer à côté. Mais cette rencontre a été pour nous un tournant. A vouloir tout gagner, parfois on perd tout. Soyons réalistes, on n'avait pas l'effectif pour jouer sur les deux tableaux même s'il est toujours décevant de sortir de cette compétition.

Quel est l'adversaire le plus dangereux en demi-finale : l'ASC ou l'UTC ?

Ces deux équipes sont différentes. Pour nous Carcassonne générerait la pression qu'a un derby. La difficulté sera d'adapter notre jeu en fonction de l'adversaire. Le fait de ne pas le connaître complique la préparation. On se prépare sur les aspects offensifs et défensifs qui peuvent nous servir pour affronter ces deux équipes.

Alors, Lézignan champion de France cette saison ?

On travaille pour, mais ce qui paraissait utopique en début de saison ne l'est plus aujourd'hui.



#113 sylvainord

sylvainord
  • Players
  • 22 posts

Posted 12 April 2014 - 08:42 PM

CLASSEMENT CHAMPIONNAT ET PHASES FINALES

Attached Files



#114 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 16 April 2014 - 06:22 AM

FCL XIII : les Meuniers préparent la 1/2 finale

Le 15 avril à 6h00 par A. R. lindependant.fr

les-meuniers-sont-prets-a-embraser-les-tLes Meuniers sont prêts à embraser les tribunes du stade des Minimes pour la 1/2 finale.

Les supporters "vert et blanc" ont effacé leurs doutes après l'entame de la poule des As et rêvent maintenant d'un nouveau titre.

Quels que soient les résultats, ils sont constamment présents. Fidèles, passionnés, parfois exigeants mais toujours prêts à pardonner : les Meuniers du Feuceuleu restent un élément indispensable au Vieux club des Corbières. A 10 jours de la 1/2 finale qui opposera à Toulouse, Lézignan au vainqueur du match Saint-Estève - Carcassonne, les supporters "vert et blanc" font le point. D'abord sur le parcours de leurs "chouchous". La 1re phase les avait laissés un peu dubitatifs : "Ça a été difficile. On s'était même demandé s'il ne valait pas mieux être dans la poule B pour avoir des rencontres plus faciles, quitte à être opposé à des clubs comme Lyon ou Albi, et être en mesure de mieux nous préparer pour les phases finales en passant par les barrages", explique le président Gaby Diaz, entouré de Claude Darrieumerlou, Eric Waligunda et Pierre Cassagnol. Mais, le comportement des joueurs dans la poule des As leur a donné l'occasion de réviser cette position.

 

"On pense que le groupe a raison en disant que le travail paie. Mais il a fallu aussi que les deux piliers étrangers, qui laissaient planer quelques doutes, se fassent. On sentait tout de même qu'il y avait une équipe, que ce groupe ne jouait pas sur des individualités". Quoi qu'il en soit les Meuniers restent sur le positif. "On a quand même eu neuf bonus défensifs et si on avait gagné certains matches comme ceux face à Limoux à l'Aiguille ou au Moulin, personne n'aurait eu à crier au scandale. Depuis le début de la 2e phase, on sent ce groupe très soudé et motivé pour aller vers une nouvelle finale".

Mobilisation générale !

La satisfaction de voir le FCL XIII en 1/2 a donné lieu à une accélération. Mobiliser pour Toulouse est devenu l'obsession des Meuniers. "Durant la saison on a eu du mal à faire des bus complets hormis le dernier déplacement à Saint-Estève. Pour diverses raisons on a perdu quelques fidèles. C'est difficile, il a fallu mettre en place une organisation différente pour ne pas augmenter les tarifs. Cela s'est réalisé grâce au travail d'un bon noyau qui anime les Meuniers".

Les résultats aidant, le frémissement de la sortie catalane est encourageant. "Pour Toulouse, on compte remplir au moins deux autocars. Le départ se fera de Lézignan vers 10 h . Un repas froid se prendra dans l'enceinte du stade Struxiano. Nous voulons être au stade des Minimes une heure avant le duel des Lézignanais pour chauffer le stade et mettre de l'ambiance". Un tee-shirt spécial "1/2" sera mis en vente et des ustensiles seront offerts aux supporters présents dans le bus pour donner de la couleur aux tribunes toulousaines. De plus, les responsables de l'association de supporters se veulent disponibles. "Le vendredi 18 et le mardi 22 avril nous tiendrons une permanence au club house du Moulin pour achever de prendre les inscriptions". Même s'ils ne vendent pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, les Meuniers réfléchissent déjà au déplacement pour la finale. "Commençons par gagner à Toulouse, après on aura le temps de parler de la suite. Mais à la finale, chez les supporters, on y croit !".



#115 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 17 April 2014 - 06:30 PM

Carcassonne. Vincent Banet : «L'ASC XIII n'a pas dit son dernier mot»  

Publié le 16/04/2014 à 08:46

201404162352-full.jpg

Il faut maintenant passer à autre chose, en tenant compte des erreurs de dimanche./ Photo DDM, RG

zoom.png

À tête reposée, l'entraîneur de l'ASC XIII, Vincent Banet a reconnu la supériorité de l'adversaire, dans tous les compartiments du jeu : «Toulouse mérite sa première coupe de France. Rien à dire».

Que s'est-il passé ?

On a fait une excellente entame. Tout au long de la semaine, l'on avait préparé ce match. On avait répété. Les gars étaient motivés. On est entré dans le combat avec force et puis l'on est tombé sur plus fort que nous. Les Toulousains ont laissé passer l'orage et ils ont déroulé leur jeu. De plus, on a eu des blessés et, nous, les entraîneurs, on s'est retrouvés devant l'obligation de modifier notre système de jeu. Il y a aussi le fait, que l'on est passé, en championnat, par la poule de rattrapage, avec des équipes plus faibles. On a perdu le contact avec le haut niveau.

Y a-t-il des blessés ?

Oui. Non seulement on a perdu, mais l'on a payé lourdement l'addition. On a quatre blessés : Anderson (genou), Towers (cuisse), Soum (tibia), Soubeyras (une béquille) qui s'ajoutent à ceux que nous avions déjà : Teddy Sadaoui et Mazard. D'ici à lundi, on va peut-être récupérer Soubeyras, mais pour les autres, le médecin du club est très réservé. Heureusement, on devrait récupérer : Ismaël Khattabi, Delarose, et Delpech.

Qu'allez vous faire ?

Réenclencher le turbo. On a un quart de finale de championnat, le lundi de Pâques, à Perpignan, contre l'Entente Saint-Estève-XIII Catalan et là va se jouer la saison. Ou on passe et la voie s'ouvre vers une demi-finale, avec en toile de fond la finale, certainement encore contre Toulouse et ce serait l'occasion pour nous de prendre notre revanche, ou on perd et c'est fini. Les joueurs sont motivés pour relever le défi. Ils ont entendu les mots du président Guilhem : «Pour le moment je n'ai pas honte, mais si vous perdez lundi prochain, à Perpignan, j'aurai honte».

Quelle va être votre stratégie, à Perpignan ?

On va se lancer à corps perdu dans la bataille. On veut ramener, au moins titre, à Carcassonne.

 

 Michel Sawas ladepeche.fr



#116 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 25 April 2014 - 12:06 PM

Villeneuve-sur-Lot. Les Léopards nous refont le coup de 2006

 

Publié le 25/04/2014 à 03:48 , Mis à jour le 25/04/2014 à 08:49 Rugby à XIII 201404251828-full.jpg

Halim Moualkia et les Villeneuvois se sont invités à la demi-finale du championnat à Toulouse. /Photo DDM Gérard Gouyou

zoom.png

Eh bien, ils l'ont fait les Léopards d'Aquitaine ! Comme en 2006, ils ont arraché leur billet pour les demi-finales du championnat, la dernière minute, à Limoux, grâce à un coup de poignard de Damien Gauthier. Et comme en 2006, ils retrouveront à ce stade de la compétition Toulouse, dans son antre des Minimes. Mais qu'importe, quel que soit le résultat de samedi soir, les protégés du président Thiolat ont réalisé une belle saison, pleine de couleurs et d'espérance pour l'avenir. «Contrairement à ce que j'entends, Villeneuve XIII n'est pas mort. On existe toujours et l'on l'a prouvé de belle manière au stade de l'Aiguille. Une nouvelle fois, on a représenté dignement notre ville…» se réjouissait, dimanche soir, le manager Antoine Lopès dont c'est certainement la dernière saison avec les Léopards d'Aquitaine.

Un énorme mental

À Limoux, sur une terre souvent maudite, les «vert et blanc» ont fait preuve d'un énorme mental et d'une grosse force de caractère. Surtout en début de seconde mi-temps où ils ont su contrarier les velléités audoises grâce à une bonne organisation défensive, à de l'énergie aussi et des ressources mentales. Et bien évidemment en toute fin de match où l'on pensait qu'à domicile les «Blanquetiers» allaient faire la différence et coiffer sur le poteau les Villeneuvois. Eh bien non ! Laurent Carrasco et ses coéquipiers en ont décidé autrement. La pièce est retombée du bon côté, celui des outsiders, d'une bande de copains que l'on attendait certainement à pareille fête et celui de l'invité surprise de ce dernier carré. Alors, oui, samedi soir, Villeneuve XIII se mesurera à la montagne toulousaine, quasiment infranchissable depuis cet hiver. Mais la plupart de ces jeunes Léopards d'Aquitaine qui disputeront pour la majorité une première demi-finale du championnat élite tâcheront surtout de savourer à pleines dents ces moments de pur bonheur, ces moments qui forgent le caractère d'une équipe et qui la rendent encore plus solide sur le terrain.

Philippe Bertin ladepeche.fr



#117 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 26 April 2014 - 04:55 AM

XIII/FC Lézignan - Farid Sid : « Mon dernier challenge »

Le 25 avril à 09h12 par Matthieu Terrats lindependant.fr

farid-sid-qui-avait-commence-la-saison-aFarid Sid, qui avait commencé la saison à XV avec le maillot de Leucate, espère bien la terminer avec un trophée à XIII sous les couleurs de Lézignan. PHOTO/PERPIGNAN HARRY RAY JORDAN

Le XIII ? « La fin de carrière dont j’ai envie ». Comme quoi, même à 35 ans tout peut aller très vite. Fin de l’aventure USAP au printemps 2013, une touche avec les Dragons, puis un intérim à Leucate (Fédérale 2), Farid Sid a finalement atterri à Lézignan. Un changement de code et de cadre qu’il a déjà caressé à l’aube de sa carrière. Lui qui n’a jamais caché une certaine sensibilité pour “l’autre rugby” et qui s’appuie sur une culture solide entre NRL et Super League.

Une reconversion logique quand on connaît le joueur, plein d’appuis et dur en défense. A quelques tenus de décrocher un essai pour les Dragons l’été dernier alors que l’USAP se conjuguait déjà au passé. « J’avais besoin de me remettre en question. Que ce soit mentalement, psychologiquement ou physiologiquement, j’avais besoin de ça, besoin de retrouver une vie de vestiaire. Et surtout de donner à ma carrière la fin dont j’ai envie. Je sais que je m’expose, que c’est risqué. Mais j’aime bien prendre des risques. Une fois le rugby derrière moi, je prendrai la place de ceux qui en parlent, mais tant que je peux pratiquer, il faut continuer ».

 

« Etre acteur en demie. Et un bon ! »

« Aujourd’hui, j’apprends quelque chose de nouveau. Je suis un joueur de 35 ans avec un état d’esprit de junior. A la différence que c’est un peu plus compliqué pour récupérer ». Le descendant de harki est modeste. Car en fait, Sid a fait preuve d’une adaptation express dans son nouvel environnement. Lui qui affirme s’être déjà « pris au jeu » : « Je suis frustré de ne pas avoir pu m’entraîner convenablement cette année (il prépare un diplôme de kinésithérapie à l’Université de Gérone). Mais l’année prochaine, je serai beaucoup plus disponible pour ce qui sera ma dernière année de rugby. C’est mon dernier challenge ».

Sauf que quatre entraînements lui ont suffi pour décrocher une place de titulaire à trois reprises, planter deux essais et délivrer une passe décisive. A tel point qu’il devrait même disputer la demi-finale du championnat Elite, demain (16h) face à Saint- Estève/XIII Catalan du côté de Toulouse. « Un match forcément spécial que j’aborde avec une grande curiosité. Il y a déjà beaucoup d’attente à Lézignan, une ville fondue de XIII. Et il y en a au moins 17 en face qui la voudront autant que moi. Je ne veux pas être spectateur de tout ça. Je veux en être un acteur. Et un bon ! »

« Je n’arrive pas à regarder les matches de l’USAP »

Si près, si loin des strass et paillettes d’un Top 14 où il a passé l’essentiel de sa carrière. « Ce qui me frappe, justement, c’est l’investissement et la proximité des joueurs de Lézignan. Entre leur sérieux, leur implication et la rigueur du staff, c’est vraiment du haut niveau. Ils ont un rythme de professionnel, il n’y a que le salaire qui ne suit pas ».

Lui qui ne joue plus que pour rien ou presque, si ce n’est les primes de match. « Et un grand plaisir ». Même si ses concurrents directs ont mis « un contrat sur la tête du quinziste » en cette fin de saison. Un Sid qui a ainsi tourné la page XV tout en douceur. Même s’il n’a toujours pas coupé le cordon avec l’USAP. « Je ne peux pas regarder les matches de l’USAP. Je ne sais pas pourquoi, mais je n’y arrive pas. Ça m’agace ! Par contre, je regarde toujours les résultats. Et la semaine passée encore, j’ai envoyé des textos aux copains. Ça ne m’empêche pas d’être très sensible à ce qui se passe. Même s’il y a encore la moitié d’une chance pour le maintien, il faut s’y accrocher. Après, il sera peut-être temps de faire un bilan, mais ce ne sera pas à moi de le faire ». Foi de treiziste !



#118 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 27 April 2014 - 04:51 AM

Rugby à XIII - Toulouse olympique et Lézignan pour une finale inédite
Par AFP le 26/04/2014 à 20:38, mis à jour le 26/04/2014 à 20:40
Le Toulouse olympique et Lézignan s'affronteront dans une finale inédite du Championnat de France, après avoir battu respectivement Villeneuve-sur-Lot (30-14) et Saint-Estève/XIII Catalan (26-10), samedi au stade Arnauné de Toulouse.

default-img-foot-123-eurosport.jpg Sous la pluie battante, Toulousains et Audois, les deux premiers de la deuxième phase du championnat, n'ont pas tremblé et se sont offert les uns une dixième finale, les autres une onzième, le 10 mai à Perpignan. Le TO, récent vainqueur de la Coupe de France Lord Derby, a laissé passer l'orage villeneuvois en tout début de rencontre avant que ses cadres australiens Mark Kheirallah et Jonathon Ford ne prennent les affaires en main et lancent la machine. Alors que le TO était mené dans son antre, l'arrière Kheirallah effectuait en effet une relance de plus de 80 mètres pour mettre les siens devant (6-4, 18). Ensuite, Ford, le maître à jouer toulousain, tapait à suivre pour Maurel (12-4, 27) puis jouait à nouveau au large pour son ailier (16-10, 34). Villeneuve s'offrait le droit d'espérer encore au retour des vestiaires, grâce au deuxième essai de Decarnin (18-14), mais Ford, en grande forme, offrait celui du KO à White (24-14, 60).

Un peu plus tôt sur cette même pelouse d'Arnauné, Lézignan avait dominé la réserve des Dragons Catalans (Super League). Le FCL, septuple champion de France, qui n'avait plus joué depuis le 30 mars, a d'abord eu du mal à entrer dans la rencontre. Gênés par la pluie, les "Meuniers" encaissaient le premier essai, avant de refaire peu à peu surface. Grâce à un essai de Carrère (12) et à la botte presque parfaite de Benausse, ils égalisaient avant la pause (10-10). Le FCL dominait ensuite largement la seconde période avec des essais de Pulu (18-10, 58) et de l'ancien quinziste Farid Sid (24-10, 77).

AFP - Rugbyrama


#119 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 07 May 2014 - 07:29 AM

FCL XIII : la fièvre commence à monter

Le 06 mai à 6h00 par A. R. lindependant.fr

en-finale-les-poussins-du-fcl-xiii-ont-bEn finale, les poussins du FCL XIII ont battu le T.O. Serait-ce un signe ?

A J-4 de la finale à Brutus (Perpignan), les "vert et blanc" achèvent leur préparation pour répondre à l'attente de leurs fans.

Sportivement, le FCL XIII a marqué ce début du XXIe siècle. Avec à son actif  sept finales dont cinq du championnat, quatre titres suprêmes et deux doublés, voici une belle carte de visite pour le club. Mais les "vert et blanc" sont loin d'être rassasiés. Après une pause de deux ans où ils avaient été stoppés en demi-finale, les revoilà en finale ! La 7e depuis l'an 2000 et la 11e de toute leur histoire. Une telle réussite n'est pas due au hasard. L'énorme travail des dirigeants engagé en 2006, poursuivi sans relâche par la suite, en est la base. Les entraîneurs successifs ont tous amené leur pierre à l'édifice. Cette saison, avec une équipe rajeunie et remaniée, Aurélien Cologni a réussi à tenir l'objectif en amenant son groupe en finale. Le titre serait maintenant la cerise sur le gâteau. Depuis quelque temps, ce rêve de début de championnat peut devenir une réalité. Toulouse, l'adversaire, n'apparaît plus comme un obstacle insurmontable. La détermination de l'équipe, sa qualité du jeu et son expérience dans ce style de duel, sont des atouts non négligeables qui peuvent amener les "vert et blanc" vers la victoire.

 

Ce qu'ils en pensent 

Frédéric Abadie, éducateur des benjamins (FCL) : par rapport à la saison écoulée, la logique voudrait que Toulouse soit le favori de la finale. Pour moi, non ! Les "vert et blanc" ont un groupe complet dans tous les compartiments du jeu. Les Toulousains vont chercher à faire la différence par Ford, leur ouverture. Lézignan s'appuie sur un collectif. Il y a beaucoup de vaillance dans ce groupe. Aurélien Cologni, le coach, est capable de faire passer le message qui va transcender les joueurs. On est les seuls à pouvoir les battre.

Jean- Claude Bousquet, responsable de l'école de rugby (FCL) : le favori logique, c'est Toulouse. C'est une grosse cylindrée qui a terminé 1re de la 2e phase et qui a gagné la Coupe de France. En étant le n° 2, Lézignan est le challenger. Cela présage d'un duel indécis. Ce qui peut faire la différence : la fraîcheur des "vert et blanc" et leur motivation. On ressent un esprit d'équipe dans ce groupe, notamment avec l'apport des jeunes. Il y a aussi un bon collectif, avec des étrangers qui ont su élever leur niveau de jeu.

Jérome Colmagro, éducateur poussin (Toulouse) : Toulouse a montré dans la poule des As qu'il était bien le favori de la compétition. Cela paraît logique par rapport à l'ensemble de la saison réalisée par les Haut-garonnais. Il est évident que sur un match, tout peut arriver. Mais ce qui me paraît prépondérant, ce sont les confrontations depuis le début du championnat (trois victoires toulousaines à une). Même si Lézignan est venu aux Minimes s'imposer, Toulouse est en pleine confiance avec sa victoire en Coupe.

Alexandre Lacans, éducateur pupille (FCL) : les deux équipes partent à égalité de chances. En Coupe, j'ai vu un gros Toulouse face à Carcassonne. J'ai vu aussi, de la part des Lézignanais, une 1/2 finale intense malgré un temps défavorable à leur jeu. Sur terrain sec, on a nos chances. On sent une grande cohésion chez les "vert et blanc", chose que l'on ne sentait pas les années précédentes. Il y a une grosse défense. Des jeunes joueurs se sont énormément investis et les étrangers sont montés en puissance. On sent un groupe homogène.



#120 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,142 posts

Posted 07 May 2014 - 04:29 PM

TO XIII vs FC Lézignan XIII sur France 3 Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées!

Ce samedi (10/05) à 15h05, au Stade Gilbert Brutus de Perpignan, le Toulouse Olympique XIII rencontrera le FC Lézignan XIII pour la 1ère fois en Finale du Championnat de France !

Ces deux clubs historiques se retrouveront donc dans l’antre des Dragons Catalans avec l’objectif de soulever le trophée Max Rousié.

Afin de pousser son équipe vers la victoire, des bus de supporters sont mis à disposition par les deux clubs. Du côté de la Ville Rose, le départ est prévu à 9h du Stade Arnauné, tandis que les Meuniers partiront du Moulin à 10h30.

Pour ceux qui n’auront pas la possibilité d’être au stade, vous pourrez suivre cette Finale inédite en direct (15h05) sur France 3 Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées !






0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users