Jump to content


Rugby League World Issue 402

Try our Fantastic 5-Issue Bundle Offer! For just £18, a saving of 10% on the regular cover price, you’ll get:
The Play-offs Issue - pictured (out 12 Sept) – Covering the climax of the Super League & Championship seasons
The Grand Finals Issue (out 17 Oct) – Grand Final excitement from both sides of the world plus Four Nations preview
The Four Nations Issue (out 21 Nov) – Fantastic coverage of the Four Nations tournament down under
The Golden Boot Issue (out 19 Dec) – A look back at the 2014 season plus the big reveal of the winner of the Golden Boot
The 2015 Season Preview Issue (out 23 Jan) – How will your team perform in 2015? We preview every club.


League Express

Podcast

Photo
- - - - -

LER saison 2013-2014


  • Please log in to reply
131 replies to this topic

#121 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 09 May 2014 - 04:48 AM

Gélis : le transfuge de l'athlétisme

 

 

Publié le 08/05/2014 à 03:48 ,  

Mis à jour le 08/05/2014 à 08:08

 

A Lézignan, ils sont surnommés les «quatre Mousquetaires». Ce sont les quatre présidents : Philippe Espeluque, Jacques Laguens, Christian Lapalu et Richard Gélis. Un quatuor présidentiel qui incarne le renouveau sportif du club qui, lors des saisons 2008 et 2009, avait remporté le championnat de France trophée Max Rousié. Revenus aux commandes cette saison, les quatre présidents se préparent samedi à une nouvelle finale face à Toulouse et espèrent que leur favoris ramèneront dans les Corbières, leur huitième bouclier de leur histoire.

Dans ce domaine, Richard Gélis connaît parfaitement ce rituel des finales. « J'en ai joué cinq et remporté qu'une seule. J'ai perdu toutes les finales de Coupe (1971, 1974, 1978), une finale du championnat (1976). Heureusement, j'ai eu la joie d'être champion de France en 1978 avec Christian Lapalu face au XIII catalan. Je n'ai pas de regrets puisque je suis venu très tard au rugby à XIII. J'ai débuté en juniors à l'aile. J'ai appris sur le tas. J'avais une qualité, j'étais rapide et j'ai eu la chance d'évoluer avec des joueurs de qualité comme Maique, Marty, «Papillon» Lacaze.»

Celui qui a occupé pendant treize années consécutives l'aile de l'attaque lézignanaise, est un transfuge de l'athlétisme : «J'étais licencié à l'AS Carcassonne. J'étais spécialisé dans le 250 mètres. En juniors, j'étais recordman du Languedoc avec 29 secondes au chrono. J'étais qualifié pour le championnat de France. A l'époque, le club avait de grosses difficultés financières. Je n'ai pas pu participer au championnat de France. Ce fut une immense déception.»

En revanche, une bonne pioche pour le rugby XIII et le FC Lézignan, un club qu'il a servi avec passion et fidélité. Il a fait une pige chez le voisin narbonnais en 1969. « Je n'avais pas de ballons. J'ai préféré revenir au FCL. Là, je touchais des ballons et je marquais des essais.»

 

 D.N ladepeche.fr



#122 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 09 May 2014 - 04:53 AM

Houles, le «gentleman farmer» du TO

 

Publié le 09/05/2014 à 03:48 Rugby a XIII. élite 1. Avant la finale contre Lézignan, demain à Perpignan (15h05) 201405091393-full.jpg

Sylvain Houlès rêve de doublé./DDM, M. Viala

zoom.png

Sylvain Houles appartient à cette race d'entraîneur atypique. Le rugby à XIII n'est pas sa principale source de revenus. Dans la vie professionnelle, Sylvain est exploitant agricole. Non pas comme Jean Gabin dans «La Horse». Mais toujours est-il que l'actuel mentor du Toulouse Olympique a une certaine force de caractère.

Un cheptel de 300 brebis

Dans la vie quotidienne dans sa campagne tarnaise non loin de Réalmont, il gère un cheptel de trois cents brebis sur 80 hectares. «Je suis un homme de la nature. La campagne, c'est nécessaire à mon équilibre» dit-il.

Mais quatre fois par semaine, Sylvain prend la route de Toulouse et du stade des Minimes pour animer les séances d'entraînement du TO. Une fonction d'entraîneur principal dont il a hérité à la fin du mois de décembre après que Gilles Dumas ait été démis de ses fonctions. Pour sa première grande expérience sur le banc, Sylvain collectionne les honneurs. Il a mené le 13 avril dernier le Toulouse Olympique à sa première victoire de l'histoire en Coupe de France (victoire face à Carcassonne 46-10). Demain à Gilbert-Brutus, il rêve de doublé. «Je n'ai jamais été champion de France en tant que joueur. Comme entraîneur, ça serait extraordinaire.»

Une expérience en Super League

Un titre suprême qui fait défaut à un palmarès assez flatteur avec 17 sélections en équipe de France, une expérience en Super League avec les Broncos de Londres, Huddersfield, Dewbury et Wakefield et une Coupe de France conquise en 2001 avec l'UTC face à Limoux. Le gentleman farmer tarnais a rendez-vous avec la grande histoire du TO. Si au coup de sifflet final, son capitaine Sébastien Planas vient à brandir le trophée Max-Rousié, Sylvain rentrera dans le Panthéon des entraîneurs toulousains sacrés champions de France. Il pourrait figurer en compagnie de Vincent Cantoni, Georges Aillères et Patrick Pedrazzani. Que du beau monde !

 

 D.N. ladepeche.fr



#123 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 09 May 2014 - 05:30 AM

Carcassonne. Matthieu Monier avec Jean Guilhem à la tête de l'ASC

 

 

Publié le 08/05/2014 à 09:18201405081327-full.jpg

Matthieu Monier, nouveau coprésident de l'ASC XIII.

zoom.png

Nous l'avions déjà annoncé. C'est bien Matthieu Monier qui posera sa candidature, le 21 mai, lors de l'assemblée générale de l'ASC XIII pour des fonctions de coprésident, aux côtés de Jean Guilhem qui restera, sauf si la fédération, qui le fait traduire devant la commission de discipline, lui retire le droit de gérer un club (NDLR, ce qui paraît peu probable, compte tenu du charisme et des compétences de dirigeant de Jean Guilhem).

Matthieu Monier est arrivé au club il y a un an à peine. Il s'est mis en évidence rapidement en organisant la «table ovale» et en apportant une aide appréciable au président Guilhem.

Chef d'entreprise, 32 ans, Matthieu Monier a tâté du ballon sous les couleurs du Val-de-Dagne, il y a une dizaine d'années.

S'il accepte le challenge, aujourd'hui, c'est qu'il a des idées, en totale complémentarité avec celles de Jean Guilhem.

Son ambition : «Amener l'ASC XIII en Super League dans cinq ans». Pour cela de nous expliquer : «J'ai accepté, parce que l'ASC a une histoire, des moyens, un stade et de la volonté».

Il entend trouver les ressources nécessaires : «De 800 000 €, il nous faut arriver à un budget de 3 millions. Si l'on offre du spectacle, nous trouverons des partenaires», conclut le nouveau responsable ascéiste.

Mardi soir, un grand repas a réuni joueurs et dirigeants dans la structure réceptive de Domec et c'est là qu'est apparu officiellement Matthieu Monier.

Reste maintenant à attendre l'assemblée générale pour confirmer. D'ici là, les coprésidents vont rencontrer les entraîneurs et les joueurs, un par un.

Vincent Banet a déjà fait savoir qu'il souhaitait prendre un peu de recul avec le terrain et ce que l'on peut ajouter est qu'il y aura un recrutement d'éléments étrangers, surtout au niveau du pack. C'est là que le bât a blessé, cette saison !

La période des «grandes manœuvres» débutera au tout début de la semaine prochaine.

 

 Michel Sawas ladepeche.fr



#124 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 10 May 2014 - 04:59 AM

Lézignan aux portes du bonheur

Rugby à xiii. Elite 1. Finale
À Perpignan, samedi à 15 h 05, Lézignan sera opposé au Toulouse Olympique en finale du championnat de France de rugby à XIII élite 1.

Trois ans que les Lézignanais rongent leur frein dans l'antichambre de ce championnat qui s'est considérablement renforcé et homogénéisé, après la suprématie de Pia a succédé celle des Lézignanais sous la houlette d'Aurélien Cologny et le terrible James Wynne à l'ouverture, pendant trois ans les hommes d'Aurélien Cologni ont remporté le titre, 2009, 2010 et 2011, faisant deux années de suite le doublé coupe et championnat en 2010 et 2011. Après il a fallu reconstruire un groupe, avec des jeunes, pallier les départs de joueurs cadres, monstrueux comme Chris Beattie ou encore James Wynne, trois ans de patience, de renoncement où il a fallu se contenter de bien moins, reformer un groupe. Aujourd'hui on y est, les Lézignanais se retrouvent en finale du championnat de France face à Toulouse.

Clairement c'est la finale logique avec les deux meilleures équipes cette saison. Le TO partira avec un léger avantage dans les pronostics, si l'on s'en tient au parcours des deux équipes cette saison et si l'on voulait donner une prime à l'expérience. Mais les Lézignanais et leur coach en tête Aurélien Cologni aiment bien ce genre de défi. En milieu de saison, les Lézignanais ont traversé une période difficile, avec des blessés et des résultats qui n'étaient pas ceux escomptés, mais la force de cette équipe qui a appris de ses échecs et de son passage dans le dur aura été d'avoir su redresser la tête. On l'a vu en poule des As, Lézignan est sorti second derrière le TO pour un match nul à Saint-Estève-XIII Catalan, après avoir pris leur revanche à Toulouse.

Les coéquipiers de Benausse et Carrère sont à l'heure du rendez-vous ultime face à la meilleure équipe du championnat, il ne peut en rester qu'un et du côté de Lézignan on est plus confiant que jamais.

Voici la composition probable de l'équipe : Duggan, Cid, Stacul, Michau, Piquemal, Carrère, Benausse, O'Hara, Boudebza, Griffi, Nègre, Cooper, Lignières. Remplaçants : Liauzun, Ferret, Ancely Cid.

La Dépêche du Midi



#125 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 11 May 2014 - 05:03 AM

Rugby à XIII : le Toulouse Olympique s'offre son premier doublé

Le Toulouse Olympique, déjà détenteur de la Coupe de France, a décroché le premier doublé de son histoire en remportant la finale du Championnat
de France contre Lézignan (38-12), samedi à Perpignan.

  • Par Michel Pech
  • Publié le 10/05/2014 france3.fr
to13.jpg?itok=AnKWq-4N
© MaxPPP Le symbole de la victoire
 
Le TO, aussi fort autour des tenus que discipliné dans son jeu ne s'est jamais affolé.
Lézignan s'est heurté à un épais bloc défensif que l'équipe n'a réussi à déverrouiller que dans les derniers instants de la partie avec deux essais, mais Toulouse avec ses cinq réalisations avait largement dominé la rencontre.
Comme lors de la finale de la Coupe de France Lord Derby, remportée face à Carcassonne (46-10) le 13 avril, c'est l'arrière toulousain Mark Kheirallah
qui a été élu homme du match.


#126 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 13 May 2014 - 05:05 AM

Après le doublé, le TO XIII vise la Super League
apres-double-to-xiii-vise-super-league-1

Après le doublé, le TO XIII vise la Super League

 F. Scheibe / 20 Minutes.fr

Rugby à XIII Le club espère intégrer le championnat britannique

Historique ! Le Toulouse Olympique XIII a décroché son premier doublé Coupe-Championnat de France en 77 ans d'existence. Et le meilleur reste peut-être à venir. «Nous saurons dans les prochains jours si nous sommes admis en Super League», explique le président toulousain. La Super League ? C'est le gotha européen des treizistes, composé de franchises britanniques rejointes en 2006 par les Dragons catalans.

Horizon 2016

Le TO en rêve depuis une dizaine d'années. «Je suis plutôt optimiste, avoue Bernard Sarrazain. Si nous sommes pris, on passe dans le 100 % professionnel. Notre budget actuel est d'un peu moins de deux millions d'euros. En Super League, c'est au minimum le double. De plus, le rayonnement sur l'ensemble de la région Midi-Pyrénées serait colossal. Regardez les Dragons catalans : tous les 15 jours, 2 000 à 3 000 Anglais débarquent à Perpignan.» En cas de réponse positive, le TO XIII débuterait la compétition en février 2016, le temps que son nouveau stade de 10 000 places, à l'emplacement de l'actuelle enceinte des Minimes, soit livré. Les travaux doivent débuter au dernier trimestre 2014. Seul bémol : le TO ne se frottera pas d'entrée à l'élite britannique. «Avec la nouvelle formule, il y aura deux poules de 12 équipes, détaille Bernard Sarrazain. En cas d'admission, nous commencerons sans doute dans la deuxième poule. Ce sera à nous de finir dans les deux premiers pour monter dans l'élite.»

Nicolas Stival
■ Premier doublé Un mois après avoir gagné sa première Coupe de France, le TO XIII a remporté son cinquième titre de champion de France. Toulouse a battu Lézignan en finale, samedi à Perpignan (38-12).


#127 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 22 May 2014 - 07:11 AM

Le TO honoré par «La Dépêche»  

Publié le 21/05/2014 à 03:50

,

Mis à jour le 21/05/2014 à 08:05201405211811-full.jpg

Autour de José Biosca, Carlos Zalduendo et Bernard Sarrazin, joueurs, encadrement du TO et leurs trophées. /X. de Fenoyl.

zoom.png

Le groupe «Dépêche du Midi-Midi Olympique» apprécie les doublés treizistes... En 2012, il avait déjà honoré l'AS Carcassonne, brillant vainqueur cette année-là de la Coupe et du championnat. Hier en fin d'après -midi, ce fut au tour du Toulouse-Olympique tout auréolé de son double succès (renforcé par la même double performance des juniors) d'être accueilli dans les locaux du journal par José Biosca, le directeur de la dépêche du Midi.

Le président Bernard Sarrazin, très sensible à cet accueil, espère revenir l'an prochain dans les mêmes lieux présenter de nouveau les deux trophées chèrement acquis cette année.

Pour graver à jamais, cette performance, tous les joueurs, encadrement et président ont reçu une réplique de la «Une» de la Dépêche du 11 mai, celle où le capitaine Sébastien Planas brandit le Trophée Max-Rousié à la tribune officielle de Gilbert-Brutus après la mémorable finale face à Lézignan.

D.N.



#128 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 25 May 2014 - 06:32 PM

Carcassonne. Dirigeants-coach : rencontre à Perpignan

 

 

Publié le 23/05/2014 à 08:00201405231530-full.jpg

Les Carcassonnais reprendront l'entraînement mi-juin.

zoom.png

Après l'assemblée générale de lundi soir, qui est passée comme une lettre à la Poste, sous le contrôle d'un huissier de justice (Me Durand), les choses s'accélèrent à l'ASC XIII.

Le nouvel entraîneur, Laurent Garnier, arrive aujourd'hui d'Australie et rencontre dès ce soir les dirigeants, à Perpignan. Jean Guilhem et Matthieu Monier vont avec lui faire le point de l'effectif et tracé un plan de route.

Laurent Garnier, ancien joueur du XIII Catalan, puis de l'UTC, était installé dans l'Etat du Queensland, en Australie. Cet ancien pilier avait décroché, comme entraîneur des juniors de l'UTC, le couplé Coupe-Championnat, en 2006, avant de commencer une nouvelle vie. Titulaire du national course accréditation scheme level 3, plus haut niveau de formation d'entraîneur en NRL, il officiait depuis 2009, dans le club de Wynnum-Maly Seagulls, club filial des Brisbane Broncos, d'abord en tant qu'assistant en Mal Mening Cup, puis comme coatch principal.

Il sera accompagné, à l'ASC par Alexandre Couttet, joueur international A, aux nombreux titres glanés avec les équipes de Saint-Gaudens et de Saint-Estève, et qui entraînait, cette saison, l'équipe juniors du FCL.

Vincent Banet, ancien entraîneur, devint manager général. Quant à Jean-François Albert, pour l'heure, aucune décision n'est prise.

Dès ce soir, donc, l'on va parler d'effectif et de recrutement. L'on sait qu'Aitken quitte le club pour un club de Nouvelle-Galles du Sud. Il a déclaré mettre un terme à sa carrière en France. Avec lui, sont sur le départ : Soum et Savage, qui pourraient être remplacés par deux «étrangers».

Par contre Maxime Gresèque et Anderson feront «un tour» de plus sous le maillot canari. Finalement l'ossature ne changera pas trop. Confiance sera donnée aux jeunes qui n'ont pas déçu et l'accent sera mis sur la préparation physique avec la reprise des entraînements dès la mi-juin.

Laurent Garnier et Matthieu Monier, le successeur de Jean Guilhem, à la présidence du club ont prévu des rencontres régulières.

Guilhem devant la commission le 16 juin

Finalement c'est le 16 juin que doit comparaître Jean Guilhem, le président de l'ASC XIII, devant la commission de discipline de la FFR XIII.

Il est accusé d'avoir publié sur un site Web (NDLR, ce dont il se défend) une lettre circulaire à l'attention des présidents des clubs Élite 1 et 2, d'avoir tenu des propos désobligeants à l'égard du président de la fédération, dans le cadre d'interviews à la Presse et le non-respect des principes généraux d'éthique sportive, atteinte à la morale sportive, à l'honneur et à la considération de la fédération et de ses dirigeants, non-respect des obligations administratives et juridiques.

Jean Guilhem balaie d'un revers de main, toutes ces accusations et, partant du principe que la meilleure défense était l'attaque, il a annoncé, lors de l'assemblée générale de son club, il y a quelques jours, qu'il se portait candidat à la présidence de la FFR XIII.

 

 M.S. ladepeche.fr



#129 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 28 May 2014 - 05:26 AM

Rugby à XIII: Les adieux d'Aïtken à l'ASC

Le 27 mai à 6h00 par Propos recueillis par G. R. lindependant.fr

russell-aitken-a-mene-l-asc-a-ses-trois-Russell Aïtken a mené l'ASC à ses trois derniers titres. PHOTO/Ch. B.

Le talentueux meneur de jeu des canaris retourne en Australie après quatre ans de bons et loyaux services au pied de la Cité.

Cinq ans et demi après ses grands débuts avec l'ASC, marqués par une victoire à Limoux (32-34), Russell Aïtken a fait ses adieux au club, lors d'une soirée à la Maison vieille, rue Trivalle. En présence de nombreux coéquipiers, Teddy Sadaoui et Jean-François Albert ont remis à Russell un maillot du club et une grande photo de l'Australien balle en main. "Tu as été le meilleur demi qu'on ait eu à l'ASC", lui a lancé le capitaine. "Et le seul joueur de l'effectif à avoir fait tous les matchs cette saison", a ajouté l'entraîneur. "On est malheureux de te perdre", résumait Magali Bardou.

 

Arrivé à Carcassonne après avoir disputé (au talonnage !) la finale de la NRL, le championnat le plus relevé au monde, l'Australien s'est fondu dans le collectif jaune et noir avec une étonnante facilité, remportant la Coupe contre Limoux.

Après une année en Angleterre et un premier retour en Australie, il était revenu pour mener les canaris au premier doublé coupe-championnat depuis 45 ans !

Pourquoi quittez-vous Carcassonne ?

Russell Aïtken :

J'avais envie de rester ici mais j'ai eu une bonne opportunité en Australie. Je vais être entraîneur-joueur d'une bonne équipe. Le niveau physique sera moins bon qu'en France, car on s'entraîne moins, mais je crois que le niveau technique sera supérieur. C'est une nouvelle expérience et je suis très excité.

Quel est le scénario idéal pour l'avenir ?

Un dirigeant de cette équipe a été entraîneur-joueur en NRL. On a beaucoup parlé ensemble et si ça marche bien, ça peut être un tremplin pour moi. Je viens d'avoir 29 ans et j'espère jouer le plus longtemps possible. Bon, je ne cours plus très vite, mais ça me pousse à réfléchir plus rapidement !

L'Australie vous manquait ?

Oui, à moi et à Lauren (sa compagne). On a eu un petit garçon (Oliver, 15 mois) à Carcassonne. Nos familles sont venues nous voir l'an dernier, mais elles ont envie de le voir grandir…

Quels souvenirs garderez-vous de Carcassonne ?

Plein de bons souvenirs ! Le meilleur, c'est le doublé. Avec l'équipe qu'on avait cette année-là, je savais que c'était possible. Avec Luke Swain, on était au top physiquement. Notre jeu était aussi bien en place.

Êtes-vous optimiste pour l'avenir de l'ASC ?

Oui, justement parce qu'ils vont avoir un entraîneur et un préparateur physique professionnels.

Vous gardez des amis ici ?

Oui, Amar (Sabri), Thomas (Barreau), Romaric (Bemba), Florent (Rouanet), Tyron (Pau)… Tout le monde en fait ! La première fois que j'avais quitté l'ASC, je passais mon temps à regarder leurs résultats. Ça sera pareil…



#130 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 17 June 2014 - 12:07 PM

Rugby à XIII : la formule du championnat ne change pas

Publié le Mardi 17/06/2014 à 11H42

Le congrès fédéral, qui s'est tenu samedi dernier, na pas accouché de bouleversements au niveau de la formule du championnat en élite. Vingt clubs seront toujours engagés avec huit équipes en Elite 1 et douze en Elite 2, réparties en deux poules (Est et Ouest). Comme la saison dernière, cinq poules seront constituées lors de la deuxième phase, avec des confrontations entre formations dElite 1 et 2.

Voici le détail Elite 1 : Toulouse Olympique XIII, FC Lézignan XIII, St. Estève XIII Catalan, Palau XIII Broncos, XIII Limouxin, Villeneuve XIII RL, AS Carcassonne XIII et le SO Avignon XIII. Elite 2 Poule Est : Toulouse Broncos, Albi XIII, Baho XIII, Montpellier XIII, Lyon-Villeurbanne XIII et Carpentras XIII. Elite 2 Poule Ouest : La Réole XIII, Tonneins XIII, Saint-Gaudens-Comminges XIII, Villefranche XIII, Réalmont XIII et Lescure-Arthès XIII. N.BA.

 

 

N.Ba laprovence.com



#131 sylvainord

sylvainord
  • Players
  • 22 posts

Posted 27 June 2014 - 05:29 PM

et oui , on continue



#132 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,090 posts

Posted 29 June 2014 - 06:45 AM

Laurent Garnier : «Pour l'ASC, gagner doit être une habitude»

 

Publié le 28/06/2014 à 08:06 Carcassonne (11) - Rugby à xiii. Le nouvel entraîneur de Carcassonne 201406281749-full.jpg
Le staff de l'ASC XIII 2013/2014 : Laurent Garnier, Matthieu Monier et Vincent Banet
zoom.png

De deux entraîneurs à l'ASC XIII, il n'y a plus qu'un. Il s'appelle Laurent Garnier et il a déjà pris les choses en mains. Questions…

empty.gif

Pourquoi avoir accepté la place d'entraîneur de l'ASC ?

Cela fait partie d'une carrière d'entraîneur d'accepter les challenges ! Celui-là est particulièrement excitant ! Faire passer l'ASC à une autre ère pour intégrer d'ici quelques années une league semi-professionnelle, c'est notre mission désormais. Et puis les deux coprésidents (Jean Guilhem et Matthieu Monier) ont donné les «clefs» du sportif à mon staff, ce qui m'a conforté dans mon opinion que le club allait dans la bonne direction.

Quel style allez-vous imprégner ?

Évidemment que j'entends déjà : «Il va les faire jouer à «l'Australienne» !» Déjà il faut s'en donner les moyens ! Ensuite si cela veut dire être très efficace dans tout ce que nous entreprenons en défense et en attaque, être discipliné et bien préparé et travailler dur, alors appelons cela comme vous voulez, du moment que les objectifs seront atteints tout le monde y trouvera son compte.

D'après vous quels seront les principaux changements ?

Le plus dur ce sera de changer les habitudes ! Les mentalités ! Nous allons ensemble définir des objectifs et tout mettre en œuvre pour les atteindre !

Qu'attendez-vous des joueurs ?

De prendre leurs responsabilités sur et hors du terrain tout d'abord ! Et ensuite de donner le meilleur d'eux-mêmes tout au long de l'année. Rien de plus, rien de moins ! Et enfin de ne pas oublier de prendre du plaisir ! C'est important quand on pratique un sport aussi exigeant.

Quelles étaient la faiblesse de l'équipe cette saison ?

Je me suis intéressé à l'historique de l'équipe depuis le formidable doublé de 2012. Il ne faudrait pas croire que c'était un coup de chance, Vincent et Jean-François avaient réalisé une belle performance à l'époque. Qu'après une période d'euphorie comme en 2012, on ait du mal à se remettre au travail, c'est tout à fait naturel. Maintenant le groupe doit réaliser que gagner doit être une habitude ! Il ne faut pas perdre les bonnes habitudes…

Michel Sawas ladepeche.fr






0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users