Jump to content


Rugby League World Issue 400 - Out Now!

RUGBY LEAGUE WORLD MAGAZINE - ISSUE 400 - OUT NOW!
84 pages, 38 years of history from Open Rugby to the present day.
Click here for the digital edition to read online via smartphone, tablet and desktop devices including iPhone, iPad, Android & Kindle HD.
Click here to order a copy for delivery by post. Annual subscriptions also available worldwide.
Find out what's inside Issue 400
/ View a Gallery of all 400 covers / WH Smith Branches stocking Issue 400
Read Jamie Jones-Buchanan's Top 5 RLW Interviews including Marwan Koukash, Lee Briers, Gareth Thomas, Steve Ganson & Matt King OBE


League Express

Podcast

Photo
- - - - -

Coupe Lord Derby 2014


  • Please log in to reply
11 replies to this topic

#1 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 30 October 2013 - 04:11 PM

Sauveterre-de-Comminges. Les Frelons sortis d'entrée

 

Publié le 30/10/2013 à 03:52, Mis à jour le 30/10/2013 à 08:59201310301854-full.jpg

Les joueurs de Sauveterre XIII sortent par la petite porte de la coupe de France. /Photo DDM Jal

zoom.png

RAMONVILLE 22 -SAUVETERRE 16

Score M-T: 6 à 4 pour Sauveterre

Dans ce match revanche comptant pour le premier tour de la coupe de France Lord Derby, les banlieusards toulousains ont pris leur revanche sur le championnat en s’imposant sur le fil devant leur public.

Les locaux de Ramonville ont ainsi ouvert le score dès la 9e minute par une pénalité (2 à 0). Il faudra attendre la 20e minute pour voir enfin les Commingeois par l’intermédiaire de leur entraîneur Frédéric Chanfreau ouvrir le score par un essai non transformé(2 à 4). Mais Ramonville revient rapidement sur une nouvelle pénalité (4-4).

Quelques instants plus tard, c’est au tour de Christophe Riquéza d’aggraver le score sur pénalité pour les Commingeois qui repassent devant (4-6) à la pause. Un chassé-croisé qui va se poursiuvre jusqu’au therme de la rencontre.

En deuxième mi-temps (60e), Benjamin Royo va inscrire un deuxième essai non transformé (4-10) et les Frelons se détachent un peu mais pas pour très longtemps car, en moins de dix minutes, Ramonville inscrivait deux essais (64e et 70e) dont un transformé pour mener au score (16-10). A quatre minutes de la fin, Benoît Saint-Germes inscrivait un essai que Christophe Riquéza transformait pour ramenr les deux équipes dos à dos (16-16). Malheureusement la 80e minute allait leur être fatale car les locaux marquait l’essai de la gagne et de l’élimination prématurée des Commingeois dans cette coupe de France.

Samedi 2 novembre, les Frelons se déplaceront à La Réole en match de championnat retard.

H.Ch. DDM



#2 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 15 December 2013 - 07:28 AM

Ramonville-Saint-Agne. Rugby Xiii : US Ramonville/ Lyon-Villeurbanne-Rhône

 

Publié le 14/12/2013 à 03:55
201312142351-full.jpg

Ramonville-Saint-Agne. Rugby Xiii : US Ramonville/ Lyon-Villeurbanne-Rhône

zoom.png
201312142351-full.jpg
empty.gif

Ce soir, à 20 heures au stade Jean-Claude Mourlan se disputera le match de barrage de coupe de France entre l’équipe des Facos (surnom des joueurs ramonvillois) et le club de Lyon-Villeurbanne-Rhône. L’enjeu est double. Face à un adversaire qui évolue en Elite 2, soit une division au-dessus des Ramonvillois, ces derniers entraînés par le trio Gaël Sans, Vincent Menny et Clément Janzac, vont avoir un joli challenge à relever. En cas de victoire, l’US Ramonville XIII se qualifiera pour le prochain tour de la compétition où les clubs du championnat d’élite 1, feront leur entrée en lice.

La Dépêche du Midi


#3 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 17 December 2013 - 06:34 AM

Albi Rugby League déroule

 

Publié le 16/12/2013 à 08:55
201312160251-full.jpg

La rencontre a permis d'apprécier quinze essais!/ Photo DDM, Jean-Marie Lamboley.

zoom.png
201312160251-full.jpg
empty.gif

Avant la trêve des confiseurs, Albi s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Malgré un relâchement en seconde période, les Tarnais ont fait ce qu’il fallait pour l’emporter.

Après la minute de silence respectée en la mémoire de Joseph Ortigosa, ancien joueur, entraîneur et président du RC Albi XIII, Cavaillon a donné le coup d’envoi. Suite à un échec d’Albi en touche, après une belle attaque de Laffage, Deburghgraeve et Gatumel et deux offensives de Cavaillon, les Vauclusiens trouveront les premiers le chemin de l’essai.

À la suite d’une course de 60 m, c’est le centre Pavoni qui ira aplatir derrière la ligne. Après la transformation, les visiteurs menaient 6 à 0 (10e). Trois minutes plus tard, piqué au vif, Albi réagissait par un essai du puissant pilier Galibert qui leur permettait d’égaliser. Très vite, les Tarnais prenaient l’avantage grâce à un essai du capitaine Florian Deburghgraeve après une course de près de 70 m, passant en revue les défenseurs adverses (16e).

Même si Albi a commis une erreur et rendu le ballon à Cavaillon sur le renvoi, les locaux débuteront un cavalier seul dans cette première période. Au bout de dix minutes supplémentaires, Albi menait 22 à 6 après un essai de Marion, suite à une belle percée d’Araye. Le même Marion sera à l’initiative d’une action qui mena à un essai du jeune ailier Sabathé après la demi-heure de jeu. Boutonnier et Laffage inscriront tour à tour deux essais supplémentaires pour permettre à l’ARL de mener largement par 38 à 6 à la pause.

Un festival d'essais

En deuxième période, les Albigeois accentueront leur avantage par un essai de Boutonnier parti au ras du tenu suite à une belle percée de Galibert. Cavaillon, qui n’avait pas marqué depuis quarante minutes, inscrira un essai aile droite par l’intermédiaire du centre Arab, pour permettre aux Vauclusiens de revenir à 10 à 44 à la marque. Les Tarnais réagiront cinq minutes plus tard par un essai de Laffage. Plus tard, Cavaillon haussera le niveau de son jeu et parviendra à marquer deux essais supplémentaires. Les Provençaux étaient, alors, revenus à 22 à 50 au score. Les Albigeois ne voulaient pas en rester là. Ils inscriront un dixième essai, œuvre du pilier Terral, en puissance. Cavaillon aura le dernier mot par un cinquième essai.

Albi l’emportera finalement par 56 à 28 dans un match où personne n’a fermé le jeu. Ce qui a valu de voir quinze essais !

albi 56 - cavaillon 28

800 spectateurs. Arbitre: M. Gallego.

MT: 38-6

Pour Albi: 10 essais Galibert (13e), Deburghgraeve (16e), Boutonnier (24e, 33e, 41e), Marion (26e), Sabathé (31e), Laffage (38e, 55e), Terral (69e) ; 8 transformations Laffage (13e, 16e, 24e, 31e, 33e), Marion (41e, 55e, 69e).

Pour Cavaillon: 5 essais Pavoni (10e), Arab (50e, 66e), Keddar (60e), Richard (78e) ; 4 transformations Richard (10e, 60e, 66e, 78e).

ALBI: Deburghgraeve (cap.), Sabathé, Buttignol, Frézouls, Djafour, (o) Laffage, (m) Marion, Terral, Gatumel, Marty, Galibert, Boutonnier, Gaillac. Sont entrés en jeu: Lamelangi, Araye, Paulin, Civade.

Patrice Chanarz ladepeche.fr


#4 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 17 December 2013 - 09:29 AM

XIII : Lézignan-Carcassonne choc des 8es de finale de la Coupe de France

Le 16 décembre à 6h00 par B. O. lindependant.fr

limoux-et-l-asc-connaitront-leurs-adversLimoux et l'ASC connaîtront leurs adversaires respectifs ce lundi soir. PHOTO/GUILLAUME

Ce lundi soir, le tirage au sort des 8es de finale de la Coupe de France Lord Derby a été effectué dans les locaux de L'Indépendant par Jean-François Imbernon et Ivan Grésèque.

Un choc parmi les oppositions a retenu l'attention, celui qui opposera Lézignan à l'AS Carcassonne. C'est le week-end du 11 et du 12 janvier que se disputeront ces huitièmes de finale sur le terrain du premier nommé dont le tirage a proposé les oppositions suivantes:

  • Lézignan-AS Carcassonne
  • Villegailhenc-Carpentras
  • Toulouse Olympique-aho
  • Villeneuve-Saint-Estève XIII Catalan
  • Tonneins ou Réalmont-Palau
  • Baroudeurs Pia-Limoux
  • Toulouse Broncos-Avignon
  • Lyon Villeurbanne-Albi

Pour la Coupe Luc-Nitard (juniors), les oppositions sont les suivantes :

  • Saint-Estève XIII Catalan 2-Baho
  • Saint-Laurent-Toulouse Olympique
  • Albi-Limoux
  • Marseille-Villeneuve
  • AS Carcassonne-Avignon
  • Saint-Estève XIII Catalan, Lézignan et Entraigues qualifiés pour les quarts de finale.


#5 RS

RS
  • Coach
  • 607 posts

Posted 11 January 2014 - 05:21 PM

Villegailhenc 27 Carpentras 26.

#6 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 11 January 2014 - 07:01 PM

Rugby à XIII/Coupe de France: l'exploit de Villegailhenc contre Carpentras

Le 11 janvier à 18h33 lindependant.fr

archives_380292_516x343.jpgArchives PHOTO/CARCASSONNE CLAUDE BOYER

Le petit club audois de Villegaihenc s'est glissé à la surprise générale parmi les qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France Lord-Derby de rugby à XIII.

Les audois (Nationale 1) ont battu Carpentras (Elite 2, soit une division plus haut) in extremis sur le score de 27 à 26.

Les résultats des 8es de finale:

Villegailhenc - Carpentras 27 - 26

Baho - Toulouse 22-36

Lyon-Villeurbanne - Albi 14-8

Villeneuve - Saint-Estève/XIII Catalan 10-36

Lézignan - Carcassonne (dimanche 15h)

Réalmont - Palau (dimanche 15h)

Baroudeurs de Pia - Limoux (dimanche 15h)

Toulouse Broncos - Avignon (dimanche 15h)


Edited by Philippe Barrau, 11 January 2014 - 07:03 PM.


#7 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 13 January 2014 - 06:21 AM

XIII/Coupe de France: Lézignan passe à la trappe face à l'AS Carcassonne qui file en quarts

Le 12 janvier à 17h54 lindependant.fr

le-feuceuleu-s-installe-dans-la-spirale-Le Feuceuleu s'installe dans la spirale de la défaite. PHOTO/NDB

Le choc entre clubs d'Elite de ces 8es de finale de la Coupe de France Lord Derby est revenu aux Carcassonnais victorieux, ce dimanche, sur la pelouse du Moulin à Lézignan face à un FCL 20-26 installé dans la spirale de la défaite.

Les résultats des 8es de finale

Villegailhenc - Carpentras 27 - 26

Baho - Toulouse 22-36

Villeneuve - Saint-Estève/XIII Catalan 10-36

Lyon Albi 14-8

Realmont - Palau 12-20

FC Lézignan - AS Carcassonne 20-26

Baroudeurs de Pia - Limoux 12-50

Toulouse Broncos - Avignon 10-50



#8 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 05 March 2014 - 12:37 PM

bt_book.png

 

 http://ffr13.billett...spx?wId=FFRXIII



#9 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 19 March 2014 - 06:46 AM

demi-finales_2014_asc_soa.jpg



#10 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 25 March 2014 - 06:42 AM

Rugby à XIII : l'ASCarcassonne sauve sa saison

Le 24 mars à 6h00 par Alain Revello lindependant.fr

avignon-n-a-pas-su-repondre-au-defi-physAvignon n'a pas su répondre au défi physique imposé par l'ASC. PHOTO/© D.R

Privés de Poule des as, les Carcassonnais ont décroché une place en finale de Coupe de France. Et idéalement lancé leur fin de saison.

Carcassonne a attendu le bon moment pour disputer l'un de ses matches les plus abouti de la saison. En prenant la rencontre face à Avignon à leur compte dès l'entame, les Audois avaient choisi la meilleure solution. Les Vauclusiens, plus légers, ont eu du mal à s'adapter d'abord aux conditions météo exécrables, mais aussi au défi physique imposé par leurs adversaires.

 

  • Contre assassin

Personne ne s'attendait à ce qu'un invité de dernière heure vienne s'inviter à cette demi-finale. Mais mars est un mois à surprise et a, en partie, perturbé une rencontre qui avait bien débuté.

Le coup de chaleur qui avait mis les deux équipes en ébullition était suivi d'une giboulée de grêle qui calmait les belligérants et interrompait le duel l'espace de cinq minutes.

Dès la reprise, les Carcassonnais mettaient une énorme pression sur leurs adversaires. Cela s'avérait payant. Anderson ouvrait un boulevard à Towers. Puis Grésèque offrait un ballon gagnant à Canet.

Avignon était en souffrance et n'arrivait pas à mettre la main sur le ballon. La domination carcassonnaise qui durait jusqu'à la pause restait stérile.

Dès la reprise, Avignon mettait la pression et Liguoro redonnait l'espoir en réduisant la marque. Une pénalité de Grésèque permettait aux Carcassonnais de conserver un petit matelas au score. Les Provençaux tentaient beaucoup mais étaient peu réalistes. Les Audois l'étaient beaucoup plus avec la botte de Grésèque qui ajoutait deux points sur pénalité. Mais Avignon ne s'avouait pas vaincu, Ruh échouait d'un rien.

La chance vauclusienne venait de passer surtout que Savage concrétisait un contre, enlevant ainsi les dernières illusions au tenant du titre (67'). Soubeyras clôturait la marque sur la corne. Avignon perdait son trophée alors que Carcassonne s'était envolé vers une finale qui sauvait déjà sa saison.



#11 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 12 April 2014 - 04:54 AM

Samy Masselot, le Ch'ti du TO  

Publié le 11/04/2014 à 03:51

,

Mis à jour le 11/04/2014 à 08:40 rugby à xiii. Coupe de France. La finale à J-2 pour les Toulousains 201404112206-full.jpg

Samy Masselot, du Nord à la Haute-Garonne en passant par le Lot-et-Garonne./Photo DDM, Frédéric Charmeux

zoom.png

Dimanche (15h30), à Carcassonne, Toulouse disputera la finale de la Coupe de France face à l'équipe locale. Originaire du Nord et converti au XIII, Samy Masselot veut «entrer dans l'histoire du TO».

Samedi dernier, Raymond Roussenac, 80 ans, trésorier de l'amicale des anciens du Toulouse Olympique, s'est adressé aux joueurs, réunis pour décompresser à huit jours de leur finale de Coupe de France : «J'assiste aux matchs du club depuis que j'ai 6 ans. Je n'ai connu que des défaites en finale de cette compétition. Je veux toucher une fois la Coupe avant de finir ma vie.»

Pour lui, et pour tous les autres (anciens, bénévoles, dirigeants, supporters), Samy Masselot et ses coéquipiers veulent «entrer dans l'histoire du TO qui ne l'a jamais gagnée».

Pourtant, cette finale de la Coupe de France ne semble pas le perturber outre mesure : «La Coupe, c'est sympa, cela permet de rencontrer des équipes de tous les niveaux. Mais, ce qui me fait rêver, c'est le doublé. Cela prouverait que nous sommes les meilleurs, qu'il n'y a rien à contester. Certains nous critiquent, prétextant que nous sommes protégés parce que Carlos Zalduendo est président de la Fédération. Nous voulons répondre sur le terrain.»

État d'esprit

Samy le sait : pour réaliser son rêve, ce solide pilier (1,87 m ; 104 kg) de 25 ans devra tout de même commencer, avec ses coéquipiers, par battre Carcassonne. «Au complet, cette équipe est très forte, très physique. Au contraire de Saint-Estève XIII Catalan, une formation plus mobile», précise ce «Ch'ti gars», originaire de Seclin (59), arrivé à l'âge de 8 ans à Villeneuve-sur-Lot parce que sa famille était tombée amoureuse du coin. Et, à Villeneuve, difficile d'échapper au XIII. Son parcours l'a ensuite conduit de la section sports-études de… Carcassonne au TO en passant par l'Angleterre et un retour en Lot-et-Garonne : «J'ai débarqué en cours de saison à Wakefield (Super League) pour un stage d'un mois. Ils ont décidé de me garder jusqu'à la fin de la saison (c'était en 2011, N.D.L.R.). J'ai alors signé un contrat d'un an, mais je n'entrais pas dans les plans du nouvel entraîneur, Richard Agar (aujourd'hui à la tête de l'équipe de France, N.D.L.R.), qui voulait me prêter à un club de Championship. J'ai préféré revenir à Villeneuve.»

Depuis deux saisons, Samy est Toulousain. «Je suis venu pour le projet Super League et pour finir mes études. Je prépare en alternance au sein de Midi-Pyrénées Expansion un master en marketing.» Et il est aujourd'hui comme un poisson dans l'eau : «Je n'ai jamais joué dans une équipe affichant un aussi bon état d'esprit.»

Dimanche, l'un des deux Ch'tis de l'Élite treiziste (l'autre est son cousin Aurélien Decarnin qui joue à Villeneuve) pourrait être le premier à soulever la Coupe.

Jean-Paul Pronzato ladepeche.fr



#12 Philippe Barrau

Philippe Barrau
  • Moderator
  • 9,066 posts

Posted 15 April 2014 - 06:01 AM

Carcassonne. «Cuits ! cuits ! cuits !»  

Publié le 14/04/2014 à 09:22

coupe de france Lord-derby. Finale 201404142565-full.jpg

Les Toulousains n'ont vu que du jaune et noir pendant quinze minutes./Photo DDM, R.G

zoom.png

C'était la fête du rugby à XIII hier dans l'antre du stade Domec. 6 753 spectateurs s'étaient massés dans les travées de la vieille pépinière et en sont ressortis conquis par le spectacle

Trente-huit ans que Toulouse Olympique attendait de se hisser à nouveau en finale de coupe Lord Derby ! Six finales disputées (1962, 1963, 1964, 1968 et 1976) et autant de perdues, dont la dernière en date face au XIII Catalan à Perpignan (23-8).

Une réelle frustration et une grosse envie de vaincre enfin le signe indien ! Alors, quand cerise sur le gâteau, les juniors se retrouvent également au même stade de la compétition face à Limoux en lever de rideau (13h), c'est assurément jour de fête en bleu et blanc sur le pré de Domec. Du moins les Haut-Garonnais l'espéraient-ils, tout autant d'ailleurs que leurs adversaires carcassonnais, «locataires habituels» des lieux.

Sept bus de supporters avaient été affrétés, les anciens du TO s'étaient mobilisés, et une caravane de voitures particulières n'avait pas hésité non plus à rallier la préfecture audoise.

Près de 800 «aficionados toulousains» s'étaient donc donné rendez-vous dans la vieille enceinte de la Pépinière.

Et ils allaient non seulement se faire entendre, mais aussi se faire remarquer : drapeaux, cornes de brune, chapeaux, casquettes, ballons, pompons girls… Tout l'artifice du supporter modèle était de sortie.

Bien sûr, proximité oblige, ils semblaient quelque peu noyés dans la ferveur locale, mais leur formation allait faire l'essentiel pour leur éviter d'être réduits à la portion congrue de l'animation. Car côté carcassonnais, l'ambition et l'espoir étaient présents. Malgré déjà treize trophées en vitrine, les Audois restent toujours avides de récompenses… et animés d'un sacré challenge, vaincre le signe indien des défaites en finale de coupe Lord Derby à Domec (1973, 2004 et 2007).

S'il y avait donc duel sur le pré, il y en avait un autre tout aussi acharné en tribunes.

Car ce sont 6 753 spectateurs qui avaient pris place au pied de la Cité pour assister à la grande messe treiziste de l'après-midi. pour une ambiance garantie ! Et la ferveur allait vite gagner les supporters des deux camps.

Neuf minutes de jeu, l'ailier local Alexis Escamilla allait en dame et Les Joyeux Canari exultaient.

Leurs clameurs redoublaient lorsque l'arrière Guiraud pointait à son tour dans l'en-but toulousain (10-0 à la 15e). Les supporters toulousains se faisaient petits.

Personne ne savait encore que ces quinze minutes seront les seules de joie des locaux. Car ensuite le TO allait dérouler. (10-6), (10-10), (10-16), (10-18) à la trente-huitième minute, les premiers «Cuits ! cuits ! cuits ! les canari sont cuits» tombaient des tribunes auxquels succédaient à la 51e minute (10-24) des «Toulousains ! Toulousains ! Toulousains !» Et la déferlante haut-garonnaise continuait de s'abattre sur les remparts citadins. A 10 à 36, (68e), raisonnaient les «Qui ne sautent pas n'est pas Toulou. sains !». Avant l'estocade finale à 10-42 (77e). «On vient, on joue et on gagne et on s'en va» et enfin à 10 à 46 les «Et ils sont où, et ils sont où les Carcassonnais…» Fermez le ban !

«Carcassonne a tout donné en début de match»

Bernard Sarrazin (Pt de Toulouse) :

C'est une superbe journée pour mon club ! En effet, juniors et équipe I ramènent la coupe dans la Ville rose. Très sincèrement, j'ai eu de grosses frayeurs durant le premier quart d'heure, puis nos avants ont su faire le nécessaire pour faire basculer la rencontre. Aujourd'hui, tant dans l'envie que dans l'investissement, cette coupe ne pouvait pas nous échapper ! Nous avons fini très fort et notre stratégie s'est avérée payante. Cela fait 80 ans que Toulouse XIII courait après ce trophée. Je suis enfin heureux que nous ramenions cette «vieille dame» à la maison.

Sylvain Houlès (entraîneur Toulouse) :

Aujourd'hui, je suis très fier de mes joueurs. Notre stratégie était de les faire craquer au milieu, c'est-à-dire au niveau de leur pack. Il fallait être patient. Carcassonne a tout donné durant le premier quart d'heure… puis notre machine s'est mise en route et les Audois ont fini par craquer.

Samy Masselot (pilier de Toulouse) :

Notre objectif était de fatiguer notre adversaire en son cœur. Nous devions simplement trouver notre rythme. Et si dès l'entame, nous avons peut-être commis l'erreur de trop jouer, nous devions aussi gérer la pression d'une finale que nous abordions en favoris. Globalement, nous pouvons dire que nous y sommes bien parvenus, même si le score final est à mon avis un peu lourd pour notre adversaire.

La Dépêche du Midi






0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users