Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Philippe Barrau

ELITE 2

356 posts in this topic

Publié le 19/03/2012 11:11 | Patrice.Chanarz ladepeche.fr

Albi défait par Cavaillon

Rugby à XIII. élite 2.

ARL reste dans sa spirale négative

ARL a bien démarré la rencontre. En occupant, d'abord, la partie de terrain adverse. Puis, ensuite, en réalisant une défense de grande qualité avec des placages offensifs. A force de les presser, ils ont poussé Cavaillon à la faute et ils ont bénéficié d'une pénalité réussie par Besset. Même si les Albigeois ont accéléré et eu une occasion d'essai, ce sont les joueurs de Cavaillon qui égaliseront sur pénalité (16e). Albi prenait le dessus et les trois-quarts tarnais faisaient la différence. C'est Bibal qui, après avoir pris à contre-pied deux défenseurs, servait d'une chistera, le jeune Pépin qui allait pointer en dame. Albi menait alors 8/2 (18e). La fin de première période sera à l'avantage de Cavaillon. Les Vauclusiens égalisaient par un essai sur l'aile droite de Gautier Gérin prenant la défense albigeoise à revers. Puis, une nouvelle pénalité et un essai en force, du puissant remplaçant Aouhallah, permettaient aux visiteurs de mener 14 à 8. Mais, juste avant la pause, Cavaillon bénéficiera d'une pénalité pour mener 16/8 à la pause.

Cette fin de première période, annoncera un début de second acte difficile pour les Tarnais. Au bout de 6 minutes de jeu après la reprise, les provençaux inscriront un troisième essai par l'intermédiaire de Maffre, intercalé à l'aile droite. Ce même seconde ligne, sera à l'origine de l'essai suivant conclu rapidement après par Aouallah qui, encore une fois, faisait parler sa puissance dès qu'il rentrait sur le terrain. A 26 à 8 au score en faveur de Cavaillon (50e), la messe était dite.

Albi essaya bien à plusieurs reprises de passer en proposant de beaux mouvements de grande envergure. Mais, de nombreuses fois ils échouaient de peu à cause de fautes de mains en bout d'action ou suite à des décisions arbitrales rendant le ballon à leurs adversaires.

C'est Bibal qui parviendra à aplatir sur l'aile gauche (66e). Le geste du match est à mettre à l'actif d'Aurélien Besset qui transforma cet essai grâce à un joli coup de pied brossé qui passe entre les poteaux avec l'aide de la barre transversale. Mais Cavaillon réagira rapidement par un cinquième et dernier essai pointé quasiment sous les poteaux. La transformation scellait la marque sur le score de 32 à 14 en faveur de Cavaillon.

Albi 18 - Cavaillon 32

200 spectateurs. Arbitres : Gallego

MT : 8 - 16

Albi : 3 essais Pépin (18e), Bibal (66e), Buttignol (77e) ; 2 transformations (18e, 66e) et 1 pénalité (6e) Besset.

Cavaillon: 5 essais G. Gérin (29e), Aouahallah (37e, 50e), Maffre (46e, 73e) ; 3 transformations (29e, 50e, 73e), 3 pénalités (16e, 34e, 40e), Calvo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J. Touxagas veut vite oublier

Le 20/03/2012 à 06h00 par Arnaud Hingray lindep.fr

Julien Touxagas marquera un essai.

Julien Touxagas marquera un essai.

Julien Touxagas était plutôt courroucé dimanche, sur le banc palauenc, en déchirant ses straps avec les dents. "Ce genre de match, c'est à te dégoûter du rugby". Et c'est vrai que l'affrontement face à Entraigues (66-9) n'a jamais proposé les mille feux, ni les couleurs du printemps tant l'atmosphère fut irrespirable, surtout en deuxième période. "C'est dingue, déjà là-bas, nous étions tombés dans un guet-apens. Là, ils jouent chez nous et ne sont pas censés à pourrir la partie. D'entrée, j'ai ressenti un mauvais esprit. A un moment donné, nous en avons eu assez de prendre des coups et nous avons répliqué. C'est incontestablement le match le plus horrible de la saison", poursuit l'ancien Dragons Catalans qui pouvait compter sur le soutien de son ancien coéquipier Greg Mounis, présent dans les tribunes à Georges-Valls. Remarquez, cela va sans doute resserrer les liens du groupe".

Mais Palau, pour le coup, malgré la victoire, a été lourdement sanctionné. "On ramasse des blessés (Pilatte nez cassé, Belkhiri adducteurs, Blazy poignet retourné), des amendes... il n'y a que les trois points de positif finalement". Car déjà privé de Prunac (vacances), Mauretta (adducteurs), Cologni (genou), Fruteau (grippé), Sylvain Covato, Valette (nez cassé) ou encore Barcia, Palau a sans doute perdu Mignard (épaule) pour quelques matches. "Mais nous avons de la ressource et un groupe élargi de 28 joueurs. Regardez Sébastien Covato. On l'appelle à la dernière seconde pour compenser le forfait de David Berthézène (pointe aux cotes), forfait à l'échauffement et voilà qu'il débarque avec son sac. Il n'a pas joué un match avec nous de la saison et il nous plante le dernier essai. Chapeau. C'est ça l'esprit Palau", se félicite encore le capitaine des Broncos. Une solidarité qui devra être entretenue dimanche prochain face à Villefranche-de-Rouergue. Une autre chanson qu'Entraigues cette fois-ci", ajoute son président de père, Jean-Claude Touxagas. "C'est un match hyper important car si nous l'emportons, nous les reléguons à six points", renchérit Antoine Noguera, le manager.

"Notre objectif, nous l'avons toujours bien en tête, martèle Julien Touxagas. C'est le titre pour les 60 ans du club. Bien sûr, Toulouse, Baho seront de valeureux rivaux, mais nous sommes tous orientés vers ce but commun. Dans ce groupe, il y a tellement de talents à l'image des jeunes qui poussent forts comme Pilatte, Payré, Maxime Guasch...".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Palau : seule la victoire est jolie…

Dimanche, 25 Mars 2012 16:48 ffr13.com

"A un mois des phases finales, ça n'était pas la meilleure manière de préparer les grands rendez-vous" : objet du courroux d'Antoine Noguera, le directeur sportif des Broncos. Des maladresses en nombre, un excès de précipitation, les deux étant d'ailleurs liés, bref, un match galvaudé.

Avec, au bout, la victoire, laquelle, elle au moins, ne souffre aucune contestation. Car si les Rouergats ont déployé beaucoup d'abnégation, et un certain savoir faire autour de leur maître à jouer Ray Nasso, jamais ils ne donnèrent l'impression de tordre le cou à la logique.

Même si ce ne fut pas faute d'avoir essayé. A l'image de leur international italien, mais pas seulement. Car le premier à jeter un froid sur l'enthousiasme des supporters catalans n'était autre que l'ailier sprinter Rachid Amraoui, déboulant victorieusement sur 70 mètres. On jouait depuis deux minutes à peine, et deux défenseurs palauencs se trouvaient déjà le nez dans le gazon.

Palau, qui avait toutefois marqué le premier, essai refusé à Nicolas Vilanova au bout d'une attaque déployée née d'une feinte de passe de Julien Touxagas, se ressaisissait bientôt par l'intermédiaire de Jérôme Blazy, profitant d'une fixation d'école de David Berthezène.

Les Catalans étaient alors devant au score (6-4), et n'allaient plus lâcher l'affaire, en dépit de nombreuses approximations. Une libération de Cédric Prizzon déclenchait un festival de Nasso, mais en vain, la réussite étant plutôt du côté local, avec un contre à deux sur 90 mètres, que Guillaume Aggery menait à bon port.

Plus tard, si Kader Bellaoui lâchait dans l'en but roussillonnais une balle d'essai, Yannick Brousse, lui, transformait en essai un louable effort de Touxagas. 16-10, puis bientôt 20-10, Yannick Brousse déblayant avec autorité le terrain en direction de Béranger Cologni.

A vrai dire, Palau était heureux d'atteindre la pause avec une telle avance, tellement les visiteurs avaient mis du coeur à l'ouvrage.

Mais la note devenait plus salée dès la reprise, Roux perdant un ballon dont Cologni s'emparait pour s'arracher sur vingt mètres, le tenu suivant souriant à Maxime Barcia, sur son aile.

Aggery, en solitaire, en remettait une couche (44è), et c'en était terminé des minces espoirs de victoire des Rouergats. Lesquels eurent le mérite de ne jamais céder : Nasso échouait de peu, comme Roux dans la foulée, avant de voir Bastien Dintilhac récompenser un ensemble visiteur plutôt bien en place, quoique lui aussi parfois maladroit. Nasso, impérial sur le coup, trouvait Benjamin Thomas à hauteur, mais l'impressionnante course de l'arrière villefranchois n'allait pas à son terme. Ce dernier frisait ensuite la conclusion, comme en face Barcia, qui ne réussissait pas à contrôler une balle d'essai.

Il fallait une embellie du trio Berthezène - Rémi Desclaux - Touxagas, le tout sur un pas, pour voir Palau terminer avec appé###### un match qui ne lui laissera pas un grand souvenir. Roux, sur une initiative de Nasso, puis, Amraoui, contrant un coup de pied offensif de Brousse, inscrivaient les deux derniers essais d'une partie disputée sur courant alternatif, mi-rythmée, mi-hâchée.

Si Villefranche dispute ses quatre derniers matchs de classement (à Baho dimanche prochain, à domicile tour à tour contre Cavaillon, Lyon-Villeurbanne, Tonneins), on voit mal comment la qualification pourrait lui échapper. Celle-ci est déjà assurée pour Palau, lequel devra se montrer plus concentré et moins gourmand s'il veut entamer les play-offs en pleine confiance.

FICHE TECHNIQUE

PALAU - VILLEFRANCHE DE ROUERGUE 34-20

Mi-temps 20-4

Arbitre : Patrice Benausse

Palau : 7 essais Berthezène (10), Aggery (15, 44), Brousse (32), Béranger Cologni (34), Barcia (42), Touxagas (75), 3 transformations Jonathan Torrès (10, 32, 44).

Villefranche : 4 essais Amraoui (2, 79), Bastien Dintilhac (57), Clément Roux (77), 2 transformations Nasso (77, 79).

PALAU : Vilanova - Barcia, Maymil, Brousse, Desclaux - (o) Jonathan Torrès, (m) Berthezène - Mauretta, Payré, Aggery - Beltri, Blazy - Touxagas.

Sont entrés en jeu : Maxime Guasch, Béranger Cologni, Prunac, Daydé.

VILLEFRANCHE : Thomas - Péchambert, Pradines, Etienne Valette, Amraoui - (o) Dorrell, (m) Olari - Tarayre, Nasso, Prizzon - Clément Roux, Bellaoui - Bastien Dintilhac.

Sont entrés : Stoecklin, Russery, Vachal, Lecheheb.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Publié le 28/03/2012 03:45 | Patrice Chanarz ladepeche.fr

Albi : vivement la fin de saison

Pour Albi, cette saison a été galère.

Pour Albi, cette saison a été galère.

Pour Albi, cette saison a été galère.

Partager

Il y a deux semaines, Albi s'est encore incliné à domicile. Malgré de bons mouvements et notamment une bonne première mi-temps dans l'ensemble, ils ont du s'incliner. En fin de seconde période, ils ont accusé le coup physiquement face à une équipe plus puissante. Le week-end dernier, les albigeois étaient exemptés de championnat. Même s'il peut y avoir une certaine démobilisation liée au fait que cela fait bien longtemps que l'espoir de qualification pour les phases finales s'est envolé. Albi RL continue toujours à s'entraîner malgré un effectif réduit en équipe senior. Les entraîneurs s'attachent à poursuivre la préparation même si ce n'est pas évident. Pour pallier au manque d'effectif de cette équipe phare, désormais, les entraînements ont lieu en commun avec les juniors le mercredi et le vendredi. « Pour la fin de saison, pour remotiver les troupes nous faisant les entraînements avec les juniors. Mercredi, avec Stéphane Revello, nous avons axé la préparation sur la défense. Vendredi, c'était plus de la technique du jeu d'attaque avec le travail des courses et des 3 contre 3 ou 2 contre 1 », explique l'un des 2 entraîneurs Yannick Buttignol. « C'est plus intéressant pour tous qu'il y ait plus de monde », ajoute-t-il. Lors de la dernière rencontre il n'y a pas eu de blessé à déplorer. Il n'y aura pas de retour puisque les blessures de Camboulive et Jankowiak sont telles qu'ils ont fini la saison. Pour étoffer leur effectif de 12 seniors, les entraîneurs Dintilhac, Buttignol, auront à disposition tout le groupe junior qui ne joue pas cette semaine. « Vendredi dernier nous avons, déjà, vu les qualités des juniors que nous allons prendre sachant que tous les juniors que nous avons intégrés se sont bien comportés ».

Dimanche à Entraigues, 15 heures, Entraigues / Albi

Albi RL organise un lunch avant le match Albi / Toulouse Jules Julien le dimanche 15 avril à Mazicou (8€ par personne).

Le vendredi 25 mai aura lieu un repas au stadium d'Albi avec une remise d'un DVD relatant l'histoire du Rugby à XIII albigeois (25€ par personne) .Réservations au 06 07 16 47 14.

Share this post


Link to post
Share on other sites

PUBLIÉ LE 12/04/2012 09:00 | D.N. ladepeche.fr

Les Broncos songent aux demies

rugby à xiii. Elite 2.

Les Toulousains ont mis le cap vers les demi-finales.

Les Broncos se déplacent samedi à Albi, la lanterne rouge de l'Élite 2. Les Toulousains n'ont nullement l'intention de prendre ce match par-dessus la jambe.

Samedi, les Broncos de Toulouse en auront fini avec la phase de classement. Quoi qu'il arrive à Albi, les hommes d'Olivier Janzac sont assurés de terminer à la première place au classement et de disputer le 5 mai prochain la demi-finale de l'épreuve (une demi-finale qu'ils disputeront à domicile). Pour ce match à Albi, l'opposition semble assez inégale puisque les Albigeois sont derniers au classement avec seulement deux victoires à leur actif. À l'aller, les Broncos n'avaient pas été tendres avec un cinglant 56 -14 au tableau d'affichage.

Viala et Djemai absents

Pour ce déplacement, c'est l'équipe type qui se rend dans la Préfecture tarnaise, celle qui pourrait disputer la demi-finale.

« Nous nous projetons sur ce dernier carré. Pendant trois semaines, nous n'allons pas jouer, nous voulons donner du temps de jeu au groupe qui jouera la demi-finale », commente le manager, Gilbert Aillères.

Deux joueurs seront mis au repos : Adrien Viala victime d'une déchirure aux adducteurs avec le Toulouse Olympique à Londres et Karim Djemai qui souffre du dos ne seront pas dans le groupe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Baho n'a rien négligé

Le 29/04/2012 à 06h00 lindependant.fr

Tout ça pour ça ! Les Bahotencs ont ferraillé depuis le début de saison pour être présents à ce rendez-vous, sous la pression et en passant par des moments de doute. Ce match face à Villefranche aura donc une saveur particulière, avec la possibilité de disputer une demi-finale.

La dernière victoire face à Entraigues (54-16) a été le dernier étage de la fusée "qualif". "On a fait ce qu'il fallait faire. On est resté concentrés. On a essayé d'être constructifs. Il y avait un enjeu important, la qualification. Tout le monde s'est investi. On est restés appliqués. On a travaillé notre rugby". Avec en point d'orgue la prestation de joueurs comme Gomez, Fort, Narhi derrière, dans le sillage devant des patrons Roméro, Bonafos, Béckédouma et une charnière Arasa-Terrado au sommet de son art.

Le puzzle savamment assemblé depuis des mois par Didier Meynard et William Paillés, prend désormais toute sa mesure, sachant que les jeunes Kim, Baixas, Martinez, Burghoffer apportent des certitudes. "Je sais que je peux compter sur eux".

Pour recevoir Villefranche, les Geckos seront privés de d'Arnaud Carret, qui vient de retirer son plâtre à l'avant-bras, de Julien Meynard (entorse du genou) et Mendez forfait mais ils récupèrent Nicolas Athiel et Djilali Brahimi.

Un groupe qui a des ressources, puisque le retour de William Paillés a été concluant face à Entraigues, tout comme le comportement des jeunes, qui ont pu s'aguerrir dans les turnovers effectués cette saison. Les solutions sont là, ce qui n'était pas le cas la saison dernière et leur a peut-être coûté la finale. "On appelle ça l'expérience", souligne le coach qui affiche désormais une certaine confiance. Je ne vois pas de faille dans mon équipe. C'est ma dernière saison et je voudrais la finir comme il faut, avec William, avec qui on travaille beaucoup".

Les Bahotencs ont eu tout loisir d'étudier des adversaires qu'ils ont battu il y a un mois (44-16). "On sait comment ils jouent et où les prendre. William a fait un gros travail sur la vidéo, avec les points forts et les points faibles".

Des détails qui comptent, car au point physiquement grâce au travail de Nicolas Barthe, au point collectivement et mentalement, les Geckos ont mis tous les atouts de leur côté, afin d'atteindre les demi-finales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Baho s'appuie sur Arasa

Le 2/05/2012 à 06h00 lindependant.fr

Christophe Arasa : "On revient de très très loin".

Christophe Arasa forme avec Sébastien Terrado une des meilleures charnières d'Élite 2, qui pèse de tout son poids sur les résultats des Geckos, comme lors de ce match capital à deux visages, face à Villefranche-de-Rouergue, qui permet de retrouver Palau en demi-finale, le 8 mai au stade Georges-Vaills.

Christophe, comment expliquez-vous cette première mi-temps en demi-teinte ?

On passe à côté, trop de pression je pense. On fait trop de fautes. Sur le terrain on ne s'est pas compris au début, après, c'est passé tout seul.

On a l'impression d'une déconcentration en cours de match. Comment l'expliquez-vous ?

Je ne sais pas. C'est inexplicable. Je pense oui que c'est un manque de concentration.

C'est quelque chose que vous travaillez ?

Oui, on le travaille beaucoup à l'entraînement.

Comment qualifiez-vous votre entente avec Sébastien Terrado ?

Amicale. On s'entend super bien sûr le terrain, lui à son côté moi j'ai le mien et on communique parfaitement. Après, on vient de Pia tous les deux et il y a peut-être la même vision du jeu.

Vous vous ressemblez beaucoup dans le jeu ?

Mais je n'ai pas les mêmes appuis.

Vous revenez du bout du monde cette saison ?

Oui, on revient de loin, de très très loin.

Comment l'avez vous vécu ?

Difficilement. Les arbitres étaient contre nous, là ils étaient mieux sur la fin. On s'est battu et on a réussi. Maintenant, sur un match, tout peut se faire.

Comment envisagez-vous la demi-finale face à Palau ?

Ça va être dur. Il faudra faire moins de faute, car Palau est guerrier.

Que craigniez-vous de Palau ?

Leur vivacité. Il y a David Berthezène, qui est une pièce maîtresse et qui joue bien derrière le tenu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le meilleur reste à venir"

Le 9/05/2012 à 06h00 | Mis à jour à 07h50

lindependant.fr

OBJ3183935_1.jpg

Kim plaqué par Touxagas et pris dans le tenaille paulenc par Torrès et Guasch.

Jean-Claude Touxagas, président de Palau : On a souffert toute la saison mais on a réussi notre pari d'aller en finale. Maintenant, advienne que pourra. Le plus beau, c'était d'aller en finale, le meilleur reste à venir, c'est de la gagner.

Antoine Noguéra, manager de Palau : On avait énormément misé sur cette demi-finale. On savait que si on était plus fort au milieu, on gagnerait. Il faut rester humble. Un gros morceau nous attend en finale. Bravo à Baho.

empty.gif

Patrick Torreilles, entraîneur de Palau : Les consignes étaient de jouer sur nos points forts, c'est-à-dire devant et on les a fait craquer au milieu. Baho paie aussi son match contre Villefranche et en plus, cette équipe revient de loin. Palau a bien maîtrisé le match, surtout en défense. Il reste une marche à gravir. La plus difficile. On a joué trois fois Jules-Julien cette saison, on perd deux fois en championnat et on gagne une fois en coupe. On va essayer d'égaliser.

Julien Touxagas, capitaine de Palau : On n'a pas déjoué de notre plan. Il fallait les user et encore les user. Notre expérience a aussi parlé. On commet peu de fautes et on vire en tête au repos (12-0). Maintenant qu'on est finale, il faut ramener le bouclier à Palau pour les 60 ans du club.

Jérôme Blazy, pilier : Je tiens à féliciter Baho pour sa belle résistance. Il a fallu attendre les phases finales pour voir le vrai visage de Palau. On a montré qu'on avait du caractère. C'était un match pour les gros. On a imposé le défi physique et on l'a gagné.

Didier Meynard, entraîneur de Baho : On est tombé dans le panneau. Au lieu d'écarter les ballons, on s'est entêté à passer par le milieu. On écarte une fois et on marque... Il fallait les contourner, on n'a pas su le faire. Le meilleur a gagné. Quand on revient à 20-10, j'y crois. Mais on n'a pas respecté les consignes, on a joué en solo, on a sombré dans le collectif. Physiquement, c'était dur car on sort d'une série de 8 matches.

Colette Tignères, présidente de Baho : On a été battu par meilleur que nous. Nous avons perdu la bataille devant. Je ne suis pas déçue car je ne pensais pas qu'on ferait une demi-finale cette saison. Le club existe depuis quatre ans et il a disputé quatre demi-finales. La saison prochaine ? Je vais recruter des joueurs. Le nouvel entraîneur sera William Paillès. Il sera secondé par David Roméro.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Publié le 01/06/2012 10:36 | La Dépêche du Midi

Le président de la fédération à Saint-Gaudens

rugby à XIII

zoom.png201206011494_w350.jpg

Le président Nicolas Larrat

Après une saison blanche au niveau des seniors, le club fonctionnant toujours avec les catégories jeunes, le temps était venu de prendre une décision capitale pour que cette discipline ne disparaisse pas définitivement du paysage saint-gaudinois. Longtemps club phare, Saint-Gaudens XIII, plusieurs fois titrés (championnat-coupe) au plus haut niveau et dont le dernier titre de champion de France remonte en 2004 est de retour. Les dirigeants du Racing-Club Saint-Gaudens XIII ont pris la sage décision de redémarrer avec une équipe seniors la saison prochaine pour évoluer en élite 2. Ainsi, après les discordes entre la Fédération et le club commingeois en septembre 2011, où le club voulait évoluer en élite 2 et pas en élite 1, qui avaient emmené la mise en sommeil de l'équipe seniors, le président de la Fédération Française de Rugby à XIII, Nicolas Larrat, rendra visite au club, le mercredi 13 juin à 19 heures au club house du stade du Saudet, dans le but de soutenir le club pour son retour à la compétition nationale. Rencontre avec les élus locaux

Ce dernier avait d'ailleurs déclaré dans nos colonnes, dixit : » La fédération se tient à disposition du club pour qu'il puisse se reconstruire. Contrairement à ce que l'ont croit, il y a aura toujours du rugby à XIII à Saint-Gaudens. La fédération ne laissera pas tomber Saint-Gaudens. » Chose qui sera faite le 13 juin.

Le président rencontrera aussi les élus locaux (maire, communauté de communes…). A cet effet, on connaîtra donc le nouveau bureau qui conduira les destinées du club ainsi que l'organigramme sportif pour la saison 2012-2013.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Gaudens. Un retour officiel à la compétition la saison prochaine

rugby à XIII ladepeche.fr

zoom.png201206202144_w350.jpg

Dans cette salle ou siège les Trophées, l'assistance attentive à la lecture de la lettre du président Nicolas Larrat./ Photo DDM

Le club de rugby à XIII repart après une année d'interruption. Il rejoindra le championnat de France en élite 2 la saison prochaine. Histoire d'une renaissance.

Suite aux intentions du Racing-Club Saint-Gaudens XIII d'effectuer, après une année d'interruption de son équipe seniors, son retour à la compétition officielle en élite 2 pour la saison 2012-2013, le président de la Fédération Française de Rugby à XIII, Nicolas Larrat, avait décidé de rendre visite au club saint-gaudinois, au siège du Saudet, pour officialiser l'accord entre les deux parties. Retenu au dernier moment avec l'équipe de France qui partait au Pays de Galles pour effectuer un match international, ce dernier a toutefois envoyé une lettre officielle au club, lue par le président Jean-Alain Rives à l'assistance, donnant effectivement toutes les garanties pour que les Saint-Gaudinois retrouvent la compétition officielle avec une équipe seniors dès la saison prochaine en élite 2. En présence en autres, du maire Jean-Raymond Lépinay et de l'adjoint chargé des sports Michel Pérez venus soutenir cette décision, Jean-Alain Rives a déclaré que le club se donnait deux ans pour retrouver l'élite 1 et par la même occasion son lustre d'antan. Il a ensuite présenté son collègue Fabrice Guyot avec qui il occupera la présidence pour la prochaine saison.

Un groupe de 25…

À noter qu'un minibus « Les Ours du Comminges » était présent dans la caravane publicitaire de la Route du Sud cycliste pendant les quatre jours. Après plusieurs années comme dirigeant, Fabrice Guyot aura la charge du sportif comme il le souligne : « Moi, je vais plutôt m'occuper du sportif et Jean-Alain de tout ce qui est institutionnel et papiers. Nous repartons avec du sang neuf et l'objectif de retrouver l'élite 1 d'ici deux ans. Maintenant, nous allons nous réunir rapidement pour affiner tout cela, présenter l'organigramme officiel, le staff technique et les joueurs. »

De notre correspondant Henry Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Publié le 22/06/2012 03:46

Sauveterre-de-Comminges. Rugby à XIII. Assemblée générale des Frelons.

Après le doublé (championnat de France et coupe de France de DN1), les Frelons de Sauveterre-de-Comminges/Frontignes XIII tiendront leur assemblée générale, à la salle de la mairie à partir de 11 heures, ce dimanche 24 juin. Au lendemain de l'assemblée générale de la Fédération Française de rugby à XIII à Salon-en-Provence, on en saura un peu plus sur les destinées du club la saison prochaine en élite 2. Bilans moral et financiers, orientation pour la saison à venir et questions diverses seront abordés. A l'issue de quoi, un apéritif, offert par la municipalité, clôturera la réunion.

Retraite aux flambeaux et brandon . Le foyer rural de Sauveterre de Comminges organise la soirée du brandon qui aura lieu le samedi 23 juin, avec une retraite aux flambeaux. Départ des hameaux vers 20 h 30 avec un embrasement du brandon prévu vers 22 h 30. Pour tous renseignements, contacter Eliane (05 61 88 32 89) ou Marie-Thérèse (05 61 95 27 27).

Concours de quilles cet été. Tout l'été, le foyer rural va organiser des concours de quilles dans tous les hameaux de la commune ; ils débuteront à 21 heures. La première rencontre aura lieu le 29 juin à Gess. Renseignements auprès d'Eliane (05 61 88 32 89) ou de Marie-Thérèse(05 61 95 27 27).

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Christophe Nadalin est le nouveau président d'Albi RL

rugby à XIII ladepeche.fr

zoom.png201207050933_w350.jpg

Christophe Nadalin, le nouveau président d'Albi RL. Tous droits réservés. Copie interdite.

C'est dans les nouvelles installations du stade Rigaud, que s'est tenue l'assemblée générale d'Albi Rugby League. C'est Didier Frézouls qui a accueilli les nombreux participants. De l'aveu de plusieurs participants, « on n'avait pas vu autant de monde à l'assemblée d'Albi XIII depuis plusieurs années ». Gérard Dedieu, a établi le compte-rendu moral. Un bilan mitigé avec une déception au niveau de l'équipe 1 mais des satisfactions en juniors, cadets et école de rugby. Le compte-rendu sportif a lui aussi été, évidemment, moyennement satisfaisant. C'est le manager, Pierre Frézouls, qui a relaté la saison des différentes équipes du club.

Le bilan financier a été présenté par le trésorier, Didier Brouzes. Il fait apparaître un résultat un peu moins bon que celui de l'exercice précédent. Ceci s'explique par une baisse des produits et une subvention non encore touchée.

Un nouveau bureau

Le nouveau bureau directeur est composé ainsi (par ordre alphabétique) : Christian Besset, Stéphan Boutonnet, Didier Brouzes, Bernard Bru, Jean-Louis Castel, Eric Castel, Jean-Marie Caussé, Didier Coste, Patrice Costes, Gérard Dedieu, Jean-Claude Denis, Jean-Charles Frézouls, Didier Lacourt, Christophe Nadalin,

Ils ont élu président Christophe Nadalin. Gilles Garel, étant président d'honneur en hommage au travail effectué par son père, Bernard.

« L'objectif est de redresser le club avec rigueur et humilité, pour remonter en élite 1 en créant un grand club tarnais qui pourra se maintenir à ce niveau. Mais aucune date précise n'a été fixée. On ne peut pas savoir quand on pourra monter », explique Didier Lacourt, directeur général du club.

« Le recrutement est bien avancé mais rien ne peut encore être annoncé. Cela devrait être officiel dans le courant du mois. La reprise des entraînements se fera le 18 juillet », déclare l'un des deux entraîneurs, David Collado. « Je veux éviter les polémiques. Nous voulons rassembler tout le monde treiziste. Nous allons, d'ailleurs, inviter tous les autres clubs tarnais pour échanger. Avoir, aussi, des relations cordiales et privilégiées avec les institutions comme la municipalité d'Albi », conclut le nouveau président, Christophe Nadalin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bientôt une école féminine de rugby à XIII

Le 30/07/2012 à 06h00

OBJ3533008_1.jpg

Lors de l'assemblée générale du RC Baho XIII.

BAHO

Le RC Baho XIII a tenu sa 4e assemblée générale : une petite nique à ceux qui croyaient que le club serait vite mort-né. Une assistance étoffée de joueurs, partenaires, supporters, parents de l'école, en présence du maire Patrick Got, de l'adjoint aux sports, du conseiller général et de la députée Ségolène Neuville, du maire d'Ille-sur-Têt, a écouté tour à tour les rapports de la saison 2011-2012.

empty.gif

La coache des féminines, Annabelle Noguera, présenta le projet d'école de rugby au féminin. "Une grande première dans notre sport qui jusque-là s'était préoccupé essentiellement de jeunes femmes seniors", a-t-elle précisé. A la rentrée seront officialisées les sections nouvelles : minimes, cadets et juniors masculins. Les équipes d'entraîneurs sont déjà désignées. Le président du Soler XIII, présent, a confirmé l'accord de son club pour une reprise de la coopération interrompue la saison passée.

Le rapport financier établissait des comptes en équilibre, sans dettes et dégageant un léger bénéfice.

Le comité directeur a été reconduit à l'unanimité en intégrant en son sein deux "petits nouveaux", Annabelle Noguera et William Pailles le nouvel entraîneur des seniors.

La réunion s'est achevée par les discours de soutien appuyé des élus, chacun s'employant à reconnaître la qualité de l'équipe dirigeante qui pas à pas construit un grand club au village.

Un somptueux buffet clôturait ainsi une saison pleine d'embûches mais que chacun s'accorde à reconnaître comme éminemment positive dans tous les domaines. lindependant.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Albi Rugby League repart de zéro

zoom.png201207290057_w350.jpg

David Collado (à gauche) et son adjoint, Eric Anselme./Photo DDM

Deux malheureuses victoires, seize défaites et une dernière place en Elite 2, le rugby à XIII albigeois n'avait jamais connu une saison aussi cauchemardesque. À tel point qu'au printemps, le club a bien failli disparaître corps et bien comme Saint-Gaudens ou Corbeil. C'est d'ailleurs grâce au forfait des Franciliens et grâce son passé qu'Albi Rugby League a échappé aux affres de la Nationale 1.

Heureusement, d'anciens joueurs se sont émus de cette situation, à commencer par David Collado, qui a joué à Albi de 1991 à 1998 avant d'être manager en 2007 et 2008. «On a réussi à rassembler une cinquantaine de bénévoles qui ne voulaient pas laisser le club dans cet état. On a tous passé de bons moments à Albi et on a décidé de relancer le club en repartant de zéro.» Christophe Nadalin a pris la présidence, Didier Lacourt a été intronisé directeur général, tandis qu'Eric et Jean-Louis Castel sont devenus directeurs sportifs. Au plan sportif, David Collado a repris le flambeau, aidé par Eric Anselme, un autre joueur emblématique de la maison oran ge. «Il a arrêté à Lescure l'an dernier et on se connaît bien car on a joué ensemble en équipe de France ou l'un contre l'autre en championnat.»

Sept joueurs ont quitté le club pour rallier Réalmont un étage plus bas. À savoir Jankowiak, Bibal, Damien Fabre, Fontaine, Navarro, Emilien Gaillac, tandis que Philippe Heral a lui signé à Lescure. «Ils ont été abattus par la saison passée et ils ont changé de club pour retrouver du plaisir», commente sobrement David Collado. Pour pallier au manque d'effectif qui a pollué l'exercice précédent, ARL a recruté douze joueurs, dont deux Anglais et un Australien qui n'arrivera qu'en décembre. «On dispose d'un groupe de 25 joueurs plus cinq juniors qui montent. Le club est représenté dans toutes les catégories de jeunes et on va s'appuyer sur la formation pour alimenter l'équipe première. C'est notre principal objectif avec la restructuration administrative du club.»

Mais en compétiteur dans l'âme, David Collado voit plus loin. «Cette année, on vise une place dans les six pour jouer la qualif, mais l'année d'après, il faudra être dans les deux premiers.» Avec la réception de Toulouse Jules Julien, un des gros morceaux de la poule dès le 30 septembre, ARL va être vite fixé sur sa capacité à rivaliser.

Mais le groupe, qui a repris l'entraînement la semaine dernière, s'en donne les moyens. Un stage à Razisse le dernier week-end d'août et deux matches amicaux en septembre (dont un contre Villeneuve-sur-Lot) donneront de premières indications sur l'état de santé du patient albigeois.

Eric Théron DDM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Gaudens. Une nouvelle ère débute pour le Racing

RUGBY À XIII

zoom.png201208041613_w350.jpg

Aux côtés des nouvelles recrues, l'ancien Richard Bel a décidé de relever le défi./Photo DDM Jal

Après une saison blanche, le Racing Club Saint-Gaudens XIII relance une équipe senior dans le grand bain de la compétition. Elle évoluera en Elite 2

l'essentiel t

Mercredi soir, au siège du Saudet, les Treizistes saint-gaudinois tenaient leur assemblée générale. Les fidèles, les purs et durs étaient présents ainsi que quelques nouveaux ou anciens joueurs qui participeront à la remontée d'une équipe première pour la saison 2012-2013 en championnat d'élite 2 qui débutera à la fin du mois de septembre. Le président de la saison écoulée, Jean-Alain Rives, a remis en tête les faits provoquant la non-participation en 2011-2012, au championnat d'élite 1 puis d'élite 2 avec une équipe seniors. Pour autant, le club avait réussi à conserver ses équipes de jeunes pour éviter le naufrage du Racing. Le président a chaleureusement salué les joueurs, entraîneurs, éducateurs ainsi que dirigeants qui ont fait front pour que le XIII vive encore à Saint-Gaudens. Toutefois, le Racing Club Saint-Gaudens XIII ne pouvait en rester là, il fallait redémarrer avec une équipe seniors. C'est pourquoi une poignée de dirigeants autour des deux nouveaux présidents Jean-Alain Rives et Fabrice Guyot, ont pris la mesure du défi pour bien repartir. Ce même Jean-Alain Rives a apprécié le retour de l'ancien Richard Bel, histoire de «secouer le cocotier».

Reprise le 22 août.

Tour à tour, Paulette Lahore secrétaire, Christian Villani pour les finances et Ghyslaine Cazaux pour l'école de rugby se sont exprimés. Après lecture du bilan financier, il ressort que le poste «supplément de provision pour charges» du résultat de l'association affiche un montant positif de15 000€. Il a été décidé d'y jouter 20 000€ supplémentaires, portant la somme à 35 000€, afin de garantir d'éventuelles charges futures. Côté sportif, Jean Frison, entraîneur en compagnie de Lionel Garrigues, a déclaré qu'il disposait d'un effectif de qualité pour pratiquer du beau jeu tout en respectant les fondamentaux...Un effectif renouvelé à 90% pour qui l'aventure commencera le 22 août avec le premier entraînement officiel avant d'en découdre, en ouverture de saison, le 30 septembre, par un derby du Comminges inédit .

ENTRAÎNEURS ÉDUCATEURS

Voici les éducateurs et les entraîneurs qui auront la charge, cette saison 2012-2013, des différentes équipes du Racing-Club Saint-Gaudens XIII. Ecole de Rugby: Débutants: Morgane Ortéga et Didier Monlon; Pupilles: Stéphane Gaspin; Poussins: Gilles Baqué et Didier Nepos; Benjamins: Loïc Lorjou; Minmes et Cadets: minimes: Georges Loubet; cadets: Christophe Quemener et Gilles Dumas; Juniors: Richard Stefani et Ségundo Arcé. Ils apporteront leur aide pour les cadets (porteur d'eau): Robert Banitz; pour les juniors : Pascal Baqué (secrétariat) et M. Barat (soigneur). L'équipe féminines sera dirigée par Richard Bel et l'équipe 1 par Jean Frison et Lionel Garrigues..

De notre correspondant Henry Christophe DDM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cavaillon ne cache pas son ambition

Lundi, 13 Août 2012 18:05 ffr13.com

SOACHAVEREGIS_thumb.jpg

Régis Chave rejoint son frère à Cavaillon

Le SU Cavaillon n'est visiblement pas là pour simplement figurer. Ambition en hausse, le club provençal tient à jouer un rôle important, cette saison, en Elite 2. Avec, dans un rôle de manager auprès de son entraîneur de frère, Pascal, un technicien expérimenté : Didier Ouali, entraîneur de Salon et de Châtillon à deux reprises, également de Roanne, est en poste ici depuis un an et demi. Son avis sur la saison à venir.

Un mot sur les recrues ?

"Grégory Marsal est un talonneur ayant déjà évolué à Cavaillon, un leader passé ensuite par Carpentras et Avignon, doté d'une excellente mentalité.

Régis Chave, que je connais bien pour l'avoir dirigé en équipe de France juniors, est un centre, ex-Cavaillonnais lui aussi. Un finisseur qui à l'image de Greg Marsal devrait être en mesure de faire la différence. Car si derrière, la saison passée, nous avons été correctement en possession du ballon, nous ne l'avons pas toujours exploité au maximum.

Le demi-de-mêlée Jeff Marin, de retour à XIII l'an passé à Entraigues, après un passage à XV, possède un remarquable état d'esprit. Il sera parallèlement le co-entraîneur de l'équipe juniors, aux côtés d'Alexandre Rodriguez et de Christophe Chave, fort de son expérience passée à Entraigues, où il avait été à la base du centre de formation.

Olivier Warmée est un arrière qui a des jambes.

Enfin, outre les frères Ali (centre) et Amar (pilier) Anan, Boris Ruh, qui a disputé quelques matchs avec nous la saison dernière, dans le cadre du partenariat passé avec le SO Avignon, le centre Kamel Khettab, deux jeunes de Marseille et deux autres d'Entraigues, s'entraînent également avec nous, cet été."

Comment intégrer au mieux ces nouveaux venus ?

"Notre effectif, qui sera de 21 joueurs, disputera trois matchs de préparation, à Villeurbanne le 9 septembre contre Lyon-Villeurbanne, à Saint-Martin-de-Crau le week-end suivant, enfin le 22 face à Cheval Blanc, notre équipe réserve. De quoi aborder au mieux, j'espère, le match inaugural du championnat, à Carpentras."

Avec quel objectif ?

"Le club se structure de mieux en mieux, engage cette année une formation juniors, possède des jeunes prometteurs, notamment au sein du pack, et les dirigeants, sous la conduite du président Serge Albert, visent l'Elite 1 d'ici deux ans. Aussi une place dans les quatre premiers nous comblerait, en 2012-2013."

Que vous a-t-il manqué, la saison écoulée, pour espérer faire mieux ?

"Nous avons terminé à la sixième place, avons souvent perdu de un ou deux points, et avons manqué de réussite contre les grosses équipes. Sans doute qu'avec plus de joueurs d'expérience, le bilan aurait été plus positif."

ARRIVÉES

Grégory Marsal (Avignon), Régis Chave (Avignon), Jeff Marin (Entraigues), Olivier Warmée (Entraigues), Ali Anan (Entraigues), Amar Anan (Entraigues), Boris Ruh (Avignon), Kamel Khettab (Carpentras).

DÉPARTS

Régis Bangoura (Salon), Gauthier Gérin (St Martin-de-Crau), Alexandre Escapa (St Martin-de-Crau), Rémy Fontana (Montpellier), Mohamed-ami Chaabi (Australie), Julien Calvo (Salon).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Patrice Costes et Christian Besset, managers d'Albi RL

3 questions à.

zoom.png201209191647_w350.jpg

Patrice Costes (à gauche) et Christian Besset managers de l'équipe senior d'Albi./Photo DDM

Comment c'est fait votre retour au club ?

Patrice Costes : «Il n'a pas fallu que les dirigeants insistent longtemps pour nous faire revenir. L'année dernière, quand on voyait la saison difficile d'Albi RL, on en discutait entre anciens joueurs albigeois et ça nous faisait mal de voir nos couleurs dans une telle situation. Nous sommes venus aider pour essayer de palier à ce qu'il manquait l'an dernier et redorer le blason d'Albi XIII.»

Quel est votre rôle à ARL ?

Patrice Costes : « Entourer le plus possible les entraîneurs et les directeurs sportifs de manière qu'ils n'aient à s'occuper que du sportif»

Christian Besset : «Nous allons dialoguer avec les joueurs et les dirigeants et faire l'intermédiaire entre eux. Essayer d'aider les joueurs dans différentes tâches. Chacun se consacrant à son rôle précis afin de le mener à bien. Sans, surtout, se substituer aux entraîneurs ou aux dirigeants. Le fait d'être deux va nous permettre de répartir les tâches et qu'il y est toujours l'un d'entre nous présent au club si l'autre ne peut pas se libérer professionnellement».

Quelles sont vos priorités ?

P. Costes : «Notre premier travail est de faire le lien entre les responsables administratifs et les joueurs pour les demandes de licences avant le début de la saison. Ensuite, nous demandons aux entraîneurs ce qu'ils veulent que l'on fasse pour les soulager. Nous sommes là pour parler des problèmes et valoriser certaines choses au quotidien. Pour aider les joueurs à résoudre les problèmes extra sportifs.»

Propos recueillis par Patrice Chanarz ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauveterre-de-Comminges. Rugby à XIII: bon match amical des Frelons

zoom.png201209191756_w350.jpg

Comme ici avec les frères Chanfreau, les Frelons ont tenu le choc en défense. / Photo DDM.

A Sauveterre: Sauveterre-de-Comminges/Frontignes XIII bat Albi XIII par 28 à 18.

Pour leur première confrontation à domicile et en amical samedi au stade André Barès, les Frelons de Sauveterre-de-Comminges/Frontignes XIII recevaient les Tarnais d'Albi XIII. Des Tarnais que le petit poucet commingeois de l'élite 2 retrouvera un peu plus tard dans la saison en championnat de France.

Dans ce premier rendez-vous, les Commingeois ont paru en forme optimale à deux semaines de démarrer le championnat du côté de Saint-Gaudens pour le premier derby commingeois de l'histoire du rugby à XIII.

En l'absence d'Arnaud Dulac, son compère entraîneur Alain Cortesogne n'a eu aucun problème pour aligner dix-sept joueurs sur la feuille de match. Malgré les absences de Fontas, Hermantier, Sentenac, Pechberty, Polesel, Agasse, Gordo, les Frelons ont aligné une équipe compétitive avec notamment quelques nouvelles recrues comme Julien Pradère, Jean-Baptiste Garros, Mathieu Peyris, Jérôme Puissegur, Benjamin Maclou et Xavier Pujol.

Pour le reste, les supporters des Frelons ont pu apprécier la bonne forme des anciens tels que Niccoli, Capelle, Vivian, les Chanfreau, Télaï, les Kebdani, Sous, Coulibaly, Saurine,.Saint-Germes, Fabé, Estrade et Justine. De belles promesses en perspectives...

H.Ch ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au palais du verre : du rugby à XIII à la municipalité

Le 26/09/2012 à 06h00

PALAU-DEL-VIDRE lindep.fr

Echos treizistes des Broncos du bord du Tech. Programme du week-end : ouverture somptueuse de la saison 2012-2013 avec le choc de la journée et le Derby catalan contre Baho XIII à Georges-Vaills ce dimanche à 15 h. Palau XIII, champion de France espère réussir son ouverture et présentera son équipe avec ses réserves et son effectif de qualité.

empty.gif

Campagne d'abonnement : demandez vos cartes auprès des dirigeants ou au siège de Palau XIII : 80 , couple 130 pour la saison à Georges-Vaills. Ecole de rugby : inscriptions des enfants tous les mardis à 18 h et les samedis à 14 h. Les responsables dirigeants et éducateurs diplômés attendent les enfants du village et du canton.

La réserve a l'eau : suite à de nombreux problèmes de mutations et de transferts.

Pas d'équipe 2 : mais une équipe cadets et minimes en train de se construire et de s'engager en championnat. Tous les jeunes nés en 1997 et 1998 pour les cadets et 1 999 et 2 000 pour les minimes sont invités au stade pour une prise de contact et un entraînement les mercredis et vendredis à 18 h.

Intersaison chargée et stade new-look : pour le public qui, espérons-le, viendra nombreux ce dimanche, Palau XIII réserve une surprise à tous ses amis et supporters cette saison.

Grillade d'anciens ce dimanche, au stade Georges-Vaills.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Gaudens. Les Ours défient les Frelons

Rugby à XIII. ELITE., Dimanche à 15 heures à Jules Ribet

zoom.png201209281598_w350.jpg

C'est reparti pour de belles confrontations treizistes à Jules Ribet. /Photo DDM, archives.

Pour la première fois dans l'histoire du rugby à XIII dans le Comminges, deux équipes voisines, distantes d'une dizaine de kilomètres, vont s'affronter en championnat de France d'élite 2. Une première très attendue par les amateurs de la discipline qui ne manqueront pas l'occasion de venir garnir les tribunes du stade Jules Ribet ce dimanche. Sur la pelouse, certains joueurs se connaissent bien et se côtoient même dans la semaine, ce qui devrait apporter une passion raisonnée à ce derby. Pour couronner le tout, c'est l'arbitre, international et aussi Commingeois, David Ségura qui dirigera les débats. A noter qu'en lever de rideau (13 h 20), les juniors saint-gaudinois affronteront leurs homologues de Plaisance XIII.

Les Ours : C'est le grand retour à la compétition, après une saison blanche, des Ours du Comminges. Ces derniers avaient quitté le terrain alors qu'ils évoluaient en élite 1. Aujourd'hui, Jean-Alain Rives et toujours à la tête du club en compagnie de Fabrice Guyot. L'effectif est jeune et renouvelé à 80 % avec Richard Bel qui fait figure d'ancien. Les dirigeants ont recruté deux Australiens et donné les reines à un duo expérimenté que forme Jean Frison et Lionel Garrigues pour faire prendre la mayonnaise.

Les Frelons : Champions de France de Nationale 1 la saison dernière, ils font donc figures de promus. Mais, les Frelons, du président Jean-Baptiste Maylin, peuvent s'appuyer sur une équipe expérimentée avec pas mal de garçons ayant évolué, par le passé, au niveau supérieur avec Saint-Gaudens. Sous la houlette, pour la deuxième année consécutive, du tandem Arnaud Dulac et Alain Cortesogne, l'effectif a enregistré quelques rentrées et compte bien venir jouer les troubles fêtes dans son nouveau défi derrière son capitaine Frédéric Chanfreau.

Maintenant, ce sont les joueurs qui possèdent les clés de ce match mais souhaitons avant tout que cette rencontre soit aussi la fête des Treizistes commingeois.

Saint-Gaudens. Les équipes

Pour ce premier match de championnat élite 2, les deux équipes seront formées parmis les joueurs suivants:

Les Ours: Adoue, Akmal, Bel (cap.), Demin, F.Delaurier, Ambarek, S.Frison, Lorjou, Marbel, Matche, Nganga, Ouassa Kouassi, Petiot, Kremeurt, Rodriguez, Saez, Sapin, B.Viscay, Trastet, Torres, Amaraoui, Gasquet, Azri, Diaz, Butcher, Coyle, L. Trescasa et K.Delaurier. Les Frelons: Agasse, Pechberty, Saurine, Saint-Germès, S.Kebdani, Niccoli, Peyris, Capelle, N.Kebdani, Justine, Vivian, Sous, F.Chanfreau(cap.), Coulibaly, Telaï, Sentenac, Dulac, Gordo, J.-F.Chanfreau, Maclou, Fabé, Estrade, Polesel, Puissigur, Pujol, Hermantier, Fontas, Garros et Pradère.

Henry Christophe. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villefranche manque sa rentrée

Rugby à XIII. élite 2. Villefranche-de-Rouergue débutait sa saison hier contre Tonneins.

zoom.png201210011667_w350.jpg

Les Villefranchois s'inclinent pour le premier match à domicile/Photo DDM

Villefranche 14 -

Tonneins 20

Mi-temps : 10-12

Villefranche XIII Aveyron :

Essais : 2 : Bellaoui (10e, 78e) ; S. Valette (35e) ; transformations : 1.

Tonneins :

Essais : 3 (20e, 24e, 75e); transformations : 2; pénalités : 2 (7e, 70e).

évolution du score : 0-2 ; 6-2 ; 6-8 ; 6-12 ; 10-12 ; 10-14 ; 10-20 ; 14-20.

Villefranche XIII : Olari, El Yazami, Sylvain Valette, étienne, Péchambert, Lautrette, Bosc, Bellaoui, El Kir, Stoëcklin, Levade, Russery, Pradines, Romans, Touati, Moody, Lechehed.

Pour ce premier à Henri-Lagarde, Villefranche XIII Aveyron recevait le troisième de la saison dernière Tonneins, une équipe alliant expérience et jeunesse. Aussi, dès la première pénalité placée en bonne position, les visiteurs vont ouvrir la marque à la 7e minute. Les Villefranchois réagissent aussitôt et envoient Bellaoui derrière la ligne : celui-ci marque en partant au ras du tenu dans les 5 mètres adversaires. Bosc transforme et le match est lancé. Tonneins profitant des fautes villefranchoises va reprendre le score grâce à un essai transformé. Les locaux accumulent les fautes de main et redonnent le ballon à leurs adversaires : ceux-ci font parler leur expérience et aggravent l'écart par un essai à la 24e minute. Menés 6 à 12, les Loups repartent à l'assaut de la ligne adverse, Valette placé en position d'ailier va en dame après une attaque grand champ. Revenus à deux petits points de leurs adversaires, les Villefranchois bénéficient d'une pénalité face aux poteaux. Ceux-ci mal inspirés la jouent à la main mais en vain. L'occasion de revenir à la marque est manquée et laisse les Lot-et-Garonnais dans une position confortable : laisser jouer Villefranche et attendre la faute. à la mi-temps, 10 à 12, et les locaux obligés de se découvrir. Tonneins fait parler son expérience et joue sans prendre de risque. Les Villefranchois accélèrent mais au contraire ce sont les visiteurs qui profitent d'une erreur locale pour réussir une pénalité. Sur une possession de balle, les visiteurs avancent et réussissent à concrétiser : 10 à 20, la fin de match est crispante. Les locaux se ruent à l'attaque, Bellaoui marque, la faillite des buteurs continue : 14 à 20. Les locaux bénéficient d'une pénalité, la jouent à la main mais en vain.

A. D. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Albi. Aux bons souvenirs du RCA XIII

zoom.png201210020909_w350.jpg

Albi. Aux bons souvenirs du RCA XIII

Ce samedi 29 septembre 2012 restera une jolie date, à marquer d'une pierre blanche, réunissant les gloires du Racing Club Albigeois XIII, autour de leur ancien président Francis Mauriès, dont une réception par la mairie d'Albi. Il y avait quarante ans qu'ils ne s'étaient pas retrouvés tous ensemble, et ce collectif de soixante-dix personnes a bien honoré la mémoire du club qui, à haut niveau, reste encore le plus capé de l'histoire du sport tarnais.

Le Racing, créé en 1934, fut champion de France en 1938, 1956, 1958, 1960(finaliste), 1962 et 1977, vainqueur de la Coupe de France en 1974 sous la présidence même de Francis Mauriès.

Ce club qui a disparu en 2008, a laissé place au nouveau Albi Rugby League XIII, aujourd'hui en Elite 2. Ce rassemblement des anciens du Racing souhaité aussi à la mémoire de René Mauriès, «porta haut et loin ce maillot orange et noir», situait les joueurs depuis 1956 dans ce stade Rigaud, symbole de leurs exploits. Michel Franques, adjoint au maire d'albi délégué aux sports, a donné le ton de discours remplis d'émotion et de passion, complétés par Jacques Valax, député du Tarn.

Francis Mauriès a ainsi reçu les remerciements et les récompenses par la médaille de la ville d'Albi, celle de l'Assemblée Nationale et du Sénat, ainsi que la médaille «grand d'or», honorant aussi «un grand monsieur pour ses qualités humaines et également engagé dans l'humanitaire… un homme attachant.».

Après les honneurs et tant de passion partagée, la mairie a convié tout ce beau monde, venu de tout le sud de la France, à un apéritif pour continuer les retrouvailles dans ce monde du Rugby car le tout forme une famille et un état d'esprit partagé dans l'Ovalie du XIII et du XV. Comme l'a conclu le dernier message du président Etienne Baylet: «Donner, recevoir, partager,... ces vertus fondamentales du sportif sautent toutes les modes, de toutes les époques...»

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hakim Miloudi rêve toujours de Super League

Le 2/10/2012 à 06h00

OBJ3776892_1.jpg

Hakim Miloudi (Palau).

Hakim Miloudi a rejoint les Broncos il y a quelques semaines, non sans étonnement dans le microcosme treiziste, où ce petit prodige, international juniors, passé par le Pôle espoirs de Carcassonne, Ambitions Dragons et Saint-Estève-XIII Catalan, est appelé à un autre destin. Auteur d'un match remarquable au centre de l'attaque face à Baho, avec deux essais au compteur et des interventions décisives, Hakim a répondu à bien des interrogations.

Comment jugez-vous la prestation collective des Broncos ?

empty.gif

On va dire que ce n'est que le début de saison. On a essayé de faire en sorte de rester toujours simple. C'est sûr, qu'à un moment nous avons fait des fautes et c'est ce qui nous a trahis. Mais avec un peu plus de travail et quelques matches en plus, je pense que tout ira bien. On a vraiment un bon groupe et j'espère qu'on va se régaler.

Comment jugez-vous votre prestation ?

Ça change un peu de l'Élite 1 où j'ai évolué deux ans. C'est vrai que ça me fait un peu bizarre de descendre en Élite 2. Le niveau est légèrement en dessous, mais je me suis bien amusé, j'ai pris plaisir à jouer avec des amis et des mecs qui avaient envie de se vendre sur le terrain.

Pensez vous faire toute la

saison avec Palau ?

Je ne pense pas faire la saison en entier avec Palau. J'espère que d'ici là l'UTC me rappellera et que je réintégrerai le groupe avec eux.

Quelle est l'explication de cette descente en Élite 2 ?

Je vais simplement dire la vérité. J'ai un peu abusé sur quelques sorties et voilà. Ils m'ont mis à pied.

Vous êtes puni ?

On va dire ça.

C'est un défi pour vous ?

Bien sûr. Je vais tout faire pour remonter. Au contraire, si j'arrive à Palau, c'est pour remonter la pente encore plus vite et essayer de suite de réintégrer le plus rapidement possible l'UTC. Et je veux me prouver déjà à moi-même et aux gens autour de moi, que je peux réussir en arrêtant de faire le con et arriver tout au bout, car ce que je vise au jour d'aujourd'hui, c'est la Super League et pas l'Élite.

lindependant.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Gaudens. Les Frelons plus mâtures que les Ours

RUGBY À XIII. ELITE 2. SAUVETERRE-FRONTIGNES VAINQUEUR 48-18 À SAINT-GAUDENS

zoom.png201210021542_w350.jpg

Saint-Gaudens va devoir travailler dur. / Photo DDM Corinne Gaillard

Sous les yeux de personnalités locales et près de 1 000 spectateurs, le stade Jules Ribet a renoué avec le rugby à XIII à l'occasion de ce derby, inédit dans l'histoire de la discipline.

Sur la confrontation, engagée et correcte, le suspense n'a duré qu'un quart d'heure pour les Ours, qui ont réalisé une bonne entame et surpris leurs voisins avec, notamment, un premier essai sous ses nouvelles couleurs du pilier Australien Coyle. Toutefois, le manque de cohésion et de rythme se sont vite fait sentir chez les locaux, et les Frelons, avec leurs nouvelles recrues, ont embrayé pour piquer durement les Ours, qui ne s'en sont pas relevés.

Au final, Lionel Garrigues reconnaît le travail qui reste à accomplir : «C'était notre deuxième match et nous ne sommes pas prêts. L'objectif premier était de faire repartir le club et, maintenant, il va falloir travailler dur avec des garçons qui viennent d'horizons différents. Il faut du temps et ne pas s'arrêter à ce match.»

Pour Arnaud Dulac, c'est la victoire de copains revanchards : «Malgré une entame difficile, nous sommes restés soudés et disciplinés, et cela a payé face à une équipe en reconstruction. C'est la victoire d'un groupe de copains revanchards. On sait que ça va être dur et on va s'attacher à réaliser de bons matches pour en gagner le plus possibles.»

Saint-gaudens 18 - Sauveterre-frontignes 48

MT : 12-22

Arbitre : M.Ségura (Ligue Midi-Pyrénées)

Sauveterre-Frontignes : Neuf essais : Saint-Germes(7e), Pradère(23e,31e), Capelle (27e,45e), N.Kebdani(48e), F.Chanfreau(52e,73e), Hermantier(67e); cinq transformations : (27e,31e,45e,48e,67e), et une pénalité : M.Niccoli (39e).

Saint-Gaudens : Trois essais : Coyle (3e), Muyodi (14e), Bel (62e); et trois transformations : Lorjou.

Evolution du score : 6-0, 6-4, 12-4, 12-10, 12-16, 12-20, 12-22/ 12-28, 12-34, 12-38, 18-44, 18-48.

Saint-Gaudens XIII : Amraoui; Saez, Diaz, Embarek, Azri;(o) Lorjou,(m) S.Frison; Viscay, Trastet, Muyodi, Sapim, Bel(cap.), Coyle. Entrés en jeu: Nganga, Rodriguez, Delaurier, Malbrel. Entraîneurs: J.Frison et L.Garrigues.

Sauveterre-Frontignes XIII : Pradère; Capelle, Pujol, Saint-Germès, Peyris;(o)M.Niccoli,(m) Maclou; F.Chanfreau(cap.), Vivian, Sous, J.-F.Chanfreau, N.Kebdani, Sentenac. Entrés en jeu: Justine, Coulibaly, Hermantier, Telaï. Entraîneurs: A.Dulac et A.Cortesogne.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Loups chutent

rugby à XIII

zoom.png201210021550_w350.jpg

Les Villefranchois ont tout tenté, surtout en fin de match, mais n'ont pu concrétiser./ Photo DDM

Pour l'ouverture du championnat Élite 2, tous les supporters villefranchois espéraient une victoire, même si l'adversaire du jour s'annonçait difficile à manier. Malgré tous les efforts des Loups, ceux-ci ont dû céder face aux Lot-et-Garonnais.

Une équipe villefranchoise qui se cherche. Pas surprenant que les Villefranchois n'affichent pas une cohésion totale en raison des changements intervenus à l'intersaison.

La faillite des buteurs. Avec 10 points de perdus en raison de la faillite des buteurs, les Villefranchois ont laissé passer leurs chances. Un mal auquel il faudra remédier très rapidement afin de ne pas subir d'autres déconvenues de ce genre.

Une équipe villefranchoise qui a bousculé Tonneins. Même si, physiquement, il reste des progrès à faire, les Loups ont su bousculer Tonneins sur la fin du match. Hélas ! cette réaction n'a pas pu se concrétiser au score.

Une initiative fort appréciée. Avant le coup d'envoi, les dirigeants villefranchois ont offert à chaque joueur de Tonneins une pochette avec diverses brochures touristiques et divers produits régionaux. Cette action a été menée en collaboration avec l'office de tourisme et la municipalité. Une belle manière d'être les ambassadeurs de la Perle du Rouergue pour Villefranche XIII Aveyron.

Les résultats du dimanche. Albi-Toulouse-Jules-Julien : 14-24.

Palu-Baho : 25-20.

Saint-Gaudens-Sauveterre-du-Comminges : 18-48.

Carpentras-Cavaillon : 4-30.

Prochain match. Dimanche 7 octobre, déplacement à Toulouse-Jules-Julien.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



Rugby League World - April 2017

League Express - Mon 10th April 2017