Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Philippe Barrau

ELITE 2

356 posts in this topic

Saint-Gaudens. Les Ours dans l'inconnu face à Lyon

rugby à xiii. Elite 2. Samedi, 16 heures, à Villeurbanne

zoom.png201210051692_w350.jpg

A l'image du puissant pilier Sapim, les Ours vont devoir redoubler d'efforts ce week-end pour mieux se mesurer./Photo DDM, C.G.

Après une ouverture de championnat manquée à domicile dans le derby commingeois, les Ours du Racing-Club Saint-Gaudens XIII effectueront un long déplacement dans le Rhône ce samedi 6 octobre pour y affronter la formation des «Lions» de Lyon-Villeurbanne.

L'adversaire : exempt en ouverture du championnat, la poule n'ayant que onze clubs en compétition, Lyon-Villeurbanne fera donc sa rentrée à domicile et voudra se tester face aux Saint-Gaudinois.

Les hommes du président Patrick Hurtel considérant que les Commingeois font partis des favoris de la poule seront motivés, en sachant aussi que leur ambition est de décrocher une qualification.

L'enjeu : le premier match de championnat a démontré que les Ours n'étaient pas encore prêts pour cette compétition. Les entraîneurs, Jean Frison et Lionel Garrigues, et surtout les joueurs vont devoir redoubler d'efforts aux entraînements pour combler le plus vite possible le fossé qui les sépare actuellement de leurs adversaires.

Avec l'arrivée du deuxième Australien Butcher à l'ouverture, Saint-Gaudens possède de bonnes individualités mais il faut faire prendre maintenant la mayonnaise collectivement.

Le groupe : Amraoui, Saez, Diaz, Embarek, Azri, Lorjou, Butcher, S.Frison, Viscay, Trastet, Muyodi, Sapim, Bel (cap.), Coyle, Nganga, Rodriguez, Delaurier, Malbrel, Torres.

H.Ch. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Palau s'impose à Villefranche-de-Rouergue en champion

xIII. Elite 2. Villefranche-de-Rouergue recevait hier le champion de France, Palau

zoom.png201210151300_w350.jpg

Aucune des deux équipes n'a baissé pavillon et les joueurs ont tout donné./ Photo DDM, A. D.

Villefranche XIII Aveyron- Palau :12-54

Mi-temps : 0-38

Villefranche XIII Aveyron :

Essais : 2 : El Yazami (43 ème) ; Guassab (73 ème)

Transformations : 2 : Bosc

Palau XIII :

Essais : 11 : Brousse (2 ème) ; Miloudi (12 ème, 38 ème, 60 ème, 80 ème) ; Berthezène (20 ème) ; Belkri (28 ème) ; Belkiri (31 ème, 57 ème) ; Amigas (34 ème, 71 ème)

Transformations : 5, Terrado

Villefranche XIII : Olari, El Yazami,Valette Etienne , Péchambert, Lautrette, Bosc, Bellaoui, El Khir, Levade, Russery, Touati, Moody, Lechehed. Farès, Guassab,Melou

Palau XIII : Miloudi, Belkri, Pagès, Brousse, Mignard, Aggery, Terrado, Rieux, Berthezène, Amigas, Belkri, Maymil, Amigas S, Guasch, Covatto, Prunac, Pilatte

Privés de cinq titulaires, les Villefranchois se devaient de réaliser un exploit pour faire trébucher le Champion de France en titre mais dès leur première possession de ballon, les visiteurs entendaient mettre les choses au point. Après un départ de Miloudi, on retrouve entre autre au relais Terrado et Berthezène pour l'essai de Brousse. Maîtres du ballon, les Catalans vont imprimer leur griffe durant toute la première mi-temps. Bien en place, ceux-ci ne laissent aucune chance à leurs hôtes et mènent le débat. Tour à tour, les Berthezène, Terrado et Miloudi font admirer leur vista et leur puissance. Dès la 20 ème, Miloudi troue toute la défense villefranchoise pour marquer. Ce sera son premier essai du match et non le dernier puisqu'il marquera la bagatelle de quatre essais ! Déjà menés par 10 à 0, les Villefranchois sont abasourdis et la domination catalane continue. Dès que les locaux ont la possession du ballon, la défense adverse est intraitable et les pousse à la faute. La sanction suit immédiatement, les essais se succèdent. En dix minutes, les Aveyronnais concèdent quatre essais (28 ème, 31 ème, 34 ème, 38 ème). Au retour des vestiaires, les Loups vont enfin sortir de leur tanière et tenter leur chance, la deuxième mi-temps donnera une autre image des locaux. Dès la 43 ème, El Yazami conclut victorieusement une attaque locale. La révolte villefranchoise est lancée, les attaques se succèdent mais encore une fois, Palau profite d'une erreur pour la convertir en points (57 ème). Trois minutes plus tard, Miloudi mystifie ses adverses. Et bien que la cause soit entendue, aucune équipe ne baisse pavillon : d'un côté Villefranche pour son honneur (essai de Guassab, 73 ème) et de l'autre Palau pour bien affirmer sa suprématie (essais à la 71 ème et 80 ème). Au terme d'un tel match, chacun s'accordait dans les travées des tribunes villefranchoises que le Planchot de Champion de France avait de fortes chances de rester à Palau.

A.D. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Délivrance pour Albi

rugby à XIII. Elite 2. Albi Rugby League recevait hier Saint-Gaudens.

zoom.png201210221010_w350.jpg

Par cinq fois les Albigeois franchiront la ligne d' essai adverse./ Photo DDM, Jean-Marie Lamboley .

Albi Rugby League a décroché sa première victoire de la saison à domicile. Ce succès était urgent pour valider le regain de forme après le succès à Carpentras.

D'entrée de jeu, les albigeois ont fait un bon pressing défensif mais ils ont été sanctionnés pour un placage haut. Ce qui permettra à Saint-Gaudens, d'ouvrir le score sur pénalité (3e). Albi, décidera d'accélérer le jeu voyant que leurs adversaires étaient moins mobiles qu'eux. Les tarnais bénéficieront d'une pénalité à 10 mètres des poteaux. Après 2 tentatives à la main qui ont échouées, ils égaliseront en réussissant la pénalité au pied. Ensuite, ils commettront des fautes et tomberont dans le faux rythme imposé par Saint-Gaudens. Les commingeois, en profiteront pour inscrire deux essais en 3 minutes. Albi était, alors, mené 14 à 2. Juste avant la vingtième minute de jeu, les albigeois accélèreront, à nouveau, le jeu et Anthony Marion allait aplatir entre les perches après une belle percée de Dahou dans l'axe.

Le capitaine excellent

8 minutes plus tard, les «orange et noir» jouant cette saison en «noir et orange», égaliseront (14 partout) par l'intermédiaire de Besset après une percée et un coup de pied par-dessus la défense de Deburghgraeve. Mais, 2 minutes plus tard, Saint-Gaudens repassera devant au score grâce à un essai d'un centre décalé suite à deux erreurs défensives albigeoises. Albi, sera devant au score à la pause après un essai, copie conforme du précédent, mais à l'inverse, puisque c'est Deburghgrave qui était à la conclusion . Dès le retour sur la pelouse, les albigeois confirmaient leur domination. Ils seront récompensés par un drop de Besset qui concrétisait ainsi la première chaîne de 5 tenus de cette seconde période. 2 minutes plus tard, un exploit du capitaine Florian Deburghgraeve, excellent hier, donnait une avance de 11 points au score pour les Albigeois. Suite à l'essai qu'il a inscrit aile gauche après avoir bien fixé les défenseurs haut-garonnais, qui sera transformé par Boutonnier, puis, ce dernier réussira une pénalité en face des poteaux suite à une faute sur le marqueur d'essai dans l'en-but. Saint-Gaudens est encore revenu au score par un nouvel essai. Heureusement, les Albigeois en ont inscrit un supplémentaire ainsi qu'une pénalité qui leur ont permis de l'emporter logiquement même si ce fut difficile.

En lever de rideau, les cadets d'Albi ont battu Toulouse 30 à 22.

Albi : 35-St-Gaudens : 30

Mi-temps : 20/18

Arbitre : M. Cau

1000 spectateurs

Pour Albi : 5 essais Marion (20e), Besset (28e), Deburghgraeve (36e, 43e, 70e) ; 3 transformations (28e, 36e, 43e) et 4 pénalités (8e, 20e, 43e, 63e) de Boutonnier et 1 drop Besset (42e).

Pour Saint-Gaudens : 5 essais Ammaoui (12e, 50e), Viscay (15e), Diaz (30e), Sapim (76e) ; 4 transformations (12e, 15e, 50e, 76e) et 1 pénalité (3e) de Torrès.

2 cartons jaunes : A. Yousri (43e), K. Yousri (56e).

ALBI : Boutonnier, Sabathé, Deburghgraeve (cap), Frézouls, Djafour, (o) Besset, (m) Cousinié, Galibert, Marcinczak, Coulibaly, Marty, Ader, Marion, sont entrés en jeu : Molina, Paulin, Dahou, Yèche.

Saint- Gaudens : A. Yousri, Ammaoui, Diaz, Muyodi, Azri, (o) Torrès (cap), (m) Butcher, Evrard, Frison, Coyle, Viscay, K. Yousri, sont entrés en jeu : Bektari, Rodriguez, Nganga, Bel.

Patrice Chanarz ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

ELITE 2 : LYON VILLEURBANNE s’IMPOSE AU FINISH FACE A BAHO

A VILLEURBANNE : LVR XIII bat BAHO par 31 à 30 (mi-temps 30 à 12).

Pour Lyon-Villeurbanne : 5 Essais de MENDES (5e et 20e) NIEZ (24e) EL OUALI (32e) BERTRAND (35e). 4 Transfo. 1 pénalité (13e) et un DROP à la 61e de RODRIGUEZ

Pour BAHO : 5 Essais de Arasa (11e) GIMENEZ Loic ( 16 – 42 – 68) NAHRI (72e). 5 T de Arasa.

Menant 30 à 12 à la mi-temps grâce à une ligne d'attaque très prolifique en première mi-temps alliant rapidité - Jeunesse - enthousiasme les LYONNAIS inscrivent 5 Essais par MENDES dès la cinquième minute puis il récidive à la 20eme , le Jeune NIEZ inscrit un bel essai suite à une contre attaque de Rodriguez, imité à la demi heure de jeu par le pilier EL OUALI..et enfin Yann BERTRAND réalise un exploit personnel, tappe à suivre et reprend dans l'en but pour un essai transformé.

A la reprise, les Catalans donnent de l'air au ballon et Gimenez aplatit dans l'en but un essai transformé. Puis il récidivera à la 68 e minute pour revenir 31 à 24...l'ouvreur Rodriguez ayant réussit un Drop à l'heure de jeu. L'arrière Nahri inscrira un dernier essai à la 72e minute et avec la transformation de Arasa reviendra à un Point des locaux 30 à 31.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villefranche-de-Rouergue. «Dame Victoire» séduite par Cavaillon

rugby à XIII

zoom.png201210301933_w350.jpg

Bien que dépassé en seconde mi-temps, Cavaillon l'a emporté à Laurière./Photo DDM

En recevant Cavaillon, Villefranche XIII Aveyron espérait bien empocher les points de la victoire, même si ses adversaires en espéraient autant. Encore une fois, les Loups seront passés tout près de leur objectif mais «dame Victoire» leur a filé entre les doigts, comme si celle-ci ne voulait pas se laisser courtiser par les Villefranchois.

Une première mi-temps infructueuse. En investissant le camp adverse durant plus de la moitié du temps de la première période, les Loups auraient pu espérer arriver en tête au repos. Malheureusement, leurs attaques avortèrent très souvent en raison de précipitation, causant une faute fatale.

Des Cavaillonnais 100 % de réussite. Face aux locaux, les visiteurs furent efficaces à souhait. Dès leur première incursion en terre aveyronnaise, l'essai était au rendez-vous. De plus, par deux fois, les Villefranchois jouèrent au Père Noël avant l'heure. Deux erreurs qui au décompte final ont été lourdes de conséquence.

Toujours des absents. Pas facile de composer une équipe avec toujours pas mal d'absents : Guillaume Stoëcklin (rentrée probable dans une ou deux semaines), Sylvain Valette (genou), Arnaud Pradines (raisons professionnelles), Gaétan Levade (entorse cheville).

Une deuxième mi-temps 100 % villefranchoise. Durant la deuxième mi-temps, les visiteurs ont été réduits à la portion congrue tellement les locaux ont eu la possession du ballon et ont mené le jeu. Hélas ! cette domination ne leur a pas permis de doubler leurs adversaires et ce jusqu'à l'ultime seconde (essai local refusé). D'ailleurs, les Provençaux n'ont pu marquer aucun point aux locaux.

Bonnes rentrées de Rochas et De Souza.

Fraîchement arrivé de Montpellier, Romain Rochas a effectué une bonne rentrée en affichant une grosse activité, tant en attaque qu'en défense. De son côté, Grégory de Souza a apporté sa présence physique dans les relances en pesant sur la défense adverse.

Prochain match. Derby à Albi, week-end des 3 et 4 novembre.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Gaudens. Du lourd pour les Ours saint-gaudinois

Rugby à xiii. Elite 2. Samedi à 19 heures à Jules-Ribet.

Ce week-end, on jouera la sixième journée du championnat de France d'Elite 2 et les Ours du Racing-Club Saint-Gaudens XIII reçoivent samedi la formation catalane des «Gekos» de Baho. Ces derniers viennent d'infliger une correction aux Broncos de Toulouse Jules-Julien. C'est donc du lourd qui se présentera sur la pelouse du stade Jules-Ribet.

L'adversaire : ce club catalan n'existe que depuis 5 ans et il a déjà un bon palmarès avec deux finales disputées durant cette période. La saison dernière, ces mêmes Catalans avaient éliminé en demi-finale par leurs «cousins» de Palau qui sont devenus par la suite champion de France. Les Bahotencs possèdent une équipe de jeunes issus pour certains de club huppé dans la région comme Saint-Estève-XIII Catalan ou encore Pia et sous la conduite de Sébastien Payan, Florian Chaubet et David Roméro que l'on ne présente plus dans les milieux treizistes. Une chose est sûre, les «vert, noir et rouge» catalans ne viennent pas en touristes dans la Sous-préfecture commingeoise.

L'enjeu : la reconstruction n'est pas facile, voire même très difficile pour ce groupe étoffé mais en manque de repères et pour certains d'expériences à ce niveau de compétition. Malgré cinq défaites en cinq journées de championnat, les Ours continuent de travailler sur les automatismes et la cohésion avec toujours cet espoir de faire mieux de week-end en week-end. L'envie est là, il ne manque plus maintenant qu'un déclic, certes qui tarde, mais qui devrait arriver dans les prochaines rencontres. Samedi, une chose est sûre pour battre Baho, il faudra des Ours hyper-motivés et résolus à ne rien lâcher !

Le groupe : A.Yousri, Amraoui, Diaz, Muyodi, Azri, Torres, Butcher, Sapim, K.Yousri, Viscay (cap.), Evrard, S.Frison, Coyle, Bel, Bektari, Rodriguez, N'Ganga, Lorjou, Trastet.

Henry Christophe ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauveterre de (vaine) résistance

Dimanche, 04 Novembre 2012 18:08 ffr13.com

PALAU2_thumb_67ba28f30ca1de286e45a6f39d4c5481.jpg

Vu les malheurs rencontrés par les Broncos dans la semaine ayant précédé le match, les chances de voir les Commingeois créer une surprise avaient d'un coup bondi, à l'heure du coup d'envoi. C'était, en fait, faire peu de cas de la profondeur de l'effectif palauenc. Brousse, Blazy, titulaires indiscutables, mais aussi Sébastien Amigas, Covatto, Fruteau de Laclos et Payré, victimes d'une intoxication, étaient au tapis. Maymil, Mignard, Terrado, Prunac, Berthezène, Maxime Guasch, Banovic, qui souffraient du même mal, étaient pour leur part sur le terrain, quoique peu ou prou diminués. Mais Palau, cette saison, c'est 28 joueurs. C'est aussi, et surtout, un trio gagnant, Hakim Miloudi, Sébastien Terrado, Samir Belkhiri. A eux trois, ils ont fait tourner la tête des visiteurs, ce dimanche dans un stade Georges-Vaills battu par une pluie fine.

Trois joueurs, trois artistes, qui ont eu raison de la vive mais vaine résistance affichée par des Blancs hélas pour eux moins adroits ballon en mains, malgré ce mouvement d'envergure signé tôt dans la partie par Julien Pradère, Stéphane Kebdani, et Jean-Baptiste Garros. Hélas pour eux, également, Terrado n'avait besoin de personne, sauf de sa classe naturelle, pour éviter quatre défenseurs avant d'inscrire le premier de ses deux essais, au bout d'une voluptueuse course de cinquante mètres.

A partir de là, les Broncos dominèrent, mais sans parvenir à leurs fins, Belkhiri et Aggery ne réussissant pas à mener à bien une spectaculaire action, comme le duo Miloudi - Belkhiri trois minutes plus tard (23è), alors que tour à tour Touxagas et Pilatte échouaient en force.

Il fallait donc une feinte de passe de… Terrado, pour voir les locaux marquer une deuxième fois. On jouait alors depuis une demi-heure, et Sauveterre, qui relevait avec cran le défi physique imposé par son hôte, commençait à se faire du souci. D'autant que Kebdani ne parvenait pas à se saisir correctement d'un possible ballon d'essai (35è). D'autant, surtout, que Miloudi relançait de son en but, avec cadrage débordement sur un premier défenseur, crochet intérieur sur un deuxième, offrant à Belkhiri une conclusion de plus de 80 mètres. Un troisième essai dont ne se relèveraient pas les Commingeois, alors que sonnait l'heure de la première rentrée aux vestiaires.

Et 20-0, ça ne suffisait visiblement pas à l'appé###### des Catalans, Cologni et Touxagas préparant le terrain à Maymil, qui en position d'ailier ajoutait un quatrième essai à la 48è minute de ce match rythmé et âprement disputé.

Sauveterre, nullement résigné, dominait territorialement plus souvent qu'en première période, mais pêchait dans le domaine de l'imagination, et se heurtait en plus à une grosse défense de la part des Broncos.

Sur attaque classique, Pierre Capelle marquait le premier essai de son équipe, mais bientôt (60è) Miloudi effectuait un tenu tout près de l'en but adverse à la réception d'un coup de pied à suivre, et Vincent Pagès tendait le bras pour finir victorieusement le travail.

A 30-4, Sauveterre continuait de construire, mais sans conclure, jusqu'à cette percée de Cédric Vivian exploitée par Kebdani. Entre-temps, Terrado avait abandonné les siens, blessé au genou droit, mais pas Miloudi, qui clôturait le score à la manière d'un avant.

Preuve que Palau, dans cette deuxième mi-temps plus hachée que la précédente, en avait eu jusqu'au bout sous la semelle.

FICHE TECHNIQUE

A Palau, Palau bat Sauveterre de Comminges 34-10. Mi-temps 20-0. Terrain glissant, pluie fine, temps doux, vent nul, arbitre M. Drizza.

Palau : 6 essais Terrado (11, 30), Samir Belkhiri (39), Maymil (48), Vincent Pagès (60), Miloudi (78), 5 transformations et 1 pénalité (2) Terrado.

Sauveterre : 2 essais Capelle (54), Stéphane Kebdani (72), 1 transformation et 1 but (79) Agasse.

Cartons jaunes :

Cologni (62è) à Palau. Vivian (76è) à Sauveterre.

PALAU : Hakim Miloudi - Samir Belkhiri, Clément Maymil, Vincent Pagès, Nicolas Mignard - (o) Aggery, (m) Sébastien Terrado - Jordan Rieux, David Berthezène, Teddy Mauretta - Rémy Prunac, Sylvain Amigas - Charles Pilatte.

Sont entrés en jeu : Maxime Guasch, Julien Touxagas, Béranger Cologni, Anthony Banovic.

SAUVETERRE : Julien Pradère - Raymond Saurine, Stéphane Kebdani, Pierre Capelle, Jean-Baptiste Garros - (o) Arnaud Dulac, (m) Benjamin Maclou - Fiteli Telaï, Anthony Agasse, Jean-François Chanfreau - Cédric Vivian, Benjamin Hermantier - Bendit Saint-Germès.

Sont entrés : Olivier Polesel, Romain Fabé, Christian Estrade, Cédric Sentenac.

SAUVETEREQUIPE2011_thumb_5a4bb9dcf9635d807d85012e3f076ac9.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Palau maîtrise Sauveterre

Le 5/11/2012 à 06h00 lindependant.fr

OBJ3914405_1.jpg

David Berhezène, ici pris par la patrouille, et les Palauencs ont réussi un match plein.

Jouée sous un suaire de pluie, à la lueur crépusculaire des projecteurs, cette rencontre sans fard, a donné, entre chien et loup, toute sa pleine mesure. Affaiblis par un problème viral, qui a éliminé six joueurs de la feuille de match et gêné une partie de l'équipe, les Broncos ont laissé à Sébastien Terrado la clef du match. Le Pianenc cadrait une pénalité (2) et se lançait (12) dans un one-man-show qui laissait les Pyrénéens pantois. Sous la baguette d'Arnaud Dulac, les Haut-Garonnais résistaient, mais se laissaient une nouvelle fois berner par Terrado (29) qui plaçait son crochet intérieur, après une charge d'Anthony Banovic, et filait sous les poteaux. C'était au tour de Samir Belkhiri de s'illustrer (36) ; l'ailier Palaunenc récupérait un ballon dans son camp et filait tel un zéphyr sur 60 mètres.

Malgré une opposition solide, à la mi-temps (20-0) les Palauencs avaient plié le match. Surtout que Clément Maymil (50) effaçait la défense de Sauveterre sur l'aile droite et donnait de l'air (26-0) aux Broncos. Les Pyrénéens, jusqu'alors maladroits, étaient récompensés par une relance côté droit initiée par Maclou, où Capelle (54) se jouait de la défense catalane. Mais les Frelons de Sauveterre se faisaient piéger dans leur dos, par un coup de pied à suivre de Terrado (65) que Pagés pointait dans l'en-but. Dans cette fin de match, le jeu s'emballait. Kebdani (73) sur l'aile gauche venait à hauteur de Pradère récupérer un ballon d'essai. Palau plantait une dernière banderille sur un côté fermé exploité par Hakim Miloudi (77).

Les esprits s'échauffaient, ce qui donnait l'occasion à Sauveterre de réduire le score sur une pénalité (79). Un match maîtrisé par Palau, mais qui semblait pourtant ne pas satisfaire le staff palauenc, peut-être rendu inquiet par le prochain déplacement à Tonneins, qui aura valeur de test pour les champions de France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eric Anselme: «la vaillance ne suffit plus»

elite 2. Albi RL s'incline sur le fil face à Villefranche de Rouergue.

zoom.png201211071102_w350.jpg

Les «orange et noir» ont mené au score pendant 78 minutes./ Photo DDM,Emilie Cayre

Malgré la volonté montrée par les Albigeois et une défaite sur le fil, samedi dernier face à Villefranche de Rouergue à Mazicou, les entraîneurs tarnais étaient très mécontents. «C'était un très mauvais match, je suis très déçu. J'attends une réaction. Il nous faut continuer à travailler car j'ai constaté une pauvreté dans le jeu offensif. La vaillance a ses limites. Je félicite Villefranche pour son match», déclarait David Collado, très remonté à l'issue de la rencontre. Son co-entraîneur, Eric Anselme, bien que plus posé, montrait une déception toute aussi importante : «Ce n'était pas possible de gagner simplement avec de l'envie et de la volonté. Certains joueurs ont avancé sans comprendre le jeu alors que l'équipe adverse jouait différemment. On ne peut pas enlever l'envie qui constitue 60 à 70 % du résultat d'un match mais ça ne suffit plus. Après, il faut appliquer le système de jeu mis en place et respecter les consignes. Certains joueurs ne sont pas conscients que leurs erreurs gâchent le travail qu'ont effectué les autres. Il faut, au minimum, écouter les entraîneurs ou les leaders qui sont sur le terrain. La vaillance empêche de concéder 60 points mais c'est tout. Pour gagner, il faut s'adapter aux situations». Son analyse de la contre-performance va-au delà: «le Rugby à XIII est tellement dur physiquement qu'on ne peut pas se permettre de faire des écarts en semaine. Il faut être à 100 %».

Déplacement ce week-end

Malgré la volonté et une avance au score jusqu'à la 78e minute de jeu, les Tarnais ont commis beaucoup de fautes et ont subi les plaquages adverses. Ils n'ont pas su «tuer» le match lorsqu'ils en avaient l'occasion en ne se détachant pas au score alors qu'ils en avaient la possibilité à plusieurs reprises. Puis, ils ont concédé cet essai en contre alors qu'ils étaient revenus dans le camp adverse.

«Lors des 10 dernières minutes de jeu, nous avons été en défense 5 fois. Nous avons trop rendu les ballons sur pénalité. Si on ne se ressaisit pas rapidement, la saison va être difficile», précisait Eric Anselme.

L'autre mauvaise nouvelle de samedi a été la sortie, sur blessure au doigt, du troisième ligne Frédéric Marty. Il faut, donc, suivre l'évolution de cette blessure. Malgré tout, il faudra que les treizistes albigeois soient prêts dès ce week-end pour aller affronter Cavaillon qui est toujours dur à manœuvrer sur ses terres.

Patrice Chanarz ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Gaudens. Un déclic des Ours dans le Vaucluse ?

RUGBY XIII. ELITE2.DIMANCHE, 15H, À CARPENTRAS

zoom.png201211091844_w350.jpg

Contre Baho, St-Go a entrepris de belles choses./ Photo DDM,Jal

On jouera ce week-end la septième journée de championnat en Elite 2 et pour les Ours de Saint-Gaudens, il s'agira d'effectuer un long déplacement dans le Vaucluse pour y affronter la formation de Carpentras, qui évoluait encore en Elite 1 il n'y a pas très longtemps.

L'adversaire: Ne serait-il pas le bon moment de prendre les Vauclusiens ?

Ces derniers traversent une mini crise et leur entraîneur et ancien international Jean-Marie Imbert a décidé de rendre son tablier de co-entraîneur, estimant que son discours ne passait pas auprès des joueurs. Aussi, on ne sait pas trop comment les coéquipiers d'Ismaël Khattabi aborderont la venue des Commingeois sur leur pelouse. Ce fief du rugby à XIII provençal traverse une période difficile avec une dixième place au classement juste devant leurs adversaires de dimanche.

L'enjeu: Toujours à la recherche du déclic qui ferait que...Les protégés de Jean Frison et Lionel Garrigues ont sans doute un bon coup à jouer dans ce déplacement mais il faudra cependant faire preuve de courage et d'une grosse envie pour le réaliser.

Le groupe: A.Yousri, Amraoui, Muyodi, Butcher, Adoue, Torres(cap.), Lorjou, Rodriguez, Viscay, K.Yousri, Sapim, S.Frison, Coyle, Evrard, Saez, Trastet, Delaurier, Bel.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : les rendez-vous des Geckos

Le 9/11/2012 à 06h00 lindependant.fr

BAHO

Depuis le début de cette saison les seniors du RC Baho XIII offrent des résultats surprenants. Battus à Palau, de justesse, atomisant le grand club de Toulouse Broncos pourtant finaliste en 2012 du championnat, ils seront allés perdre à Lyon, là où peu d'équipes perdront. Excès de confiance ? Turnover ? Manque d'automatismes et de concentration ? Il est clair qu'un groupe de trente-deux joueurs impose des choix difficiles quand chacun de ces garçons est de valeur équivalente et que sa polyvalence est totale. Il faudra donc être patient pour voir naître le XIII type qui pourrait se construire dans les ultimes phases finales. Jusque-là l'essentiel est la recherche d'une qualification en bonne voie puisque le groupe occupe le haut du tableau. Ce dimanche 11 novembre il sera confronté à une totale inconnue, le champion de France 2012 de DN 1, nouveau promu en Elite 2 : Sauveterre. Ce club réputé rugueux et appliqué arrivera au stade de Baho avec des ambitions d'autant qu'il n'est pas loin des Geckos au classement. A noter qu'en ouverture à 13 h 30 les cadets recevront Saint-Laurent-de-la-Salanque en quart de finale éliminatoire de la Coupe de la Ligue. Avant eux à 11 h les benjamins accueilleront en championnat leurs adversaires du XIII Catalan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le XIII villefranchois mange du Lyon

XIII. Elite 2. Villefranche-de-Rouergue recevait, hier, la formation de Lyon-Villeurbanne

zoom.png201211121323_w350.jpg

Moody balle en mains, auteur des trois essais face à Lyon-Villeurbanne/Photo DDM, A.D.

Villefranche XIII 36 - Lyon-Villeurbanne 22

Mi-temps : 22 à 16.

Pour Villefranche XIII Aveyron : 6 essais de Moody (2e, 5e, 32e), Bosc (16e), Bellaoui (52e), Middlemiss (76e) ; 5 transformations de Touati ; 1 pénalité de Touati (64e). Carton jaune : Middlemiss (10e).

Pour Lyon-Villeurbanne : 4 essais (12e, 22e, 38e, 43e) ; 3 transformations. Carton jaune : 76e.

Villefranche XIII : Olari, Touati, Moody, Valette, De Souza, Lautrette, Stevens, Russery, Bosc, Levade, Romans, Middlemiss, Rochas, El Khir, Lechehed, Melou, Bellaoui.

Revigorés par leur victoire en terre tarnaise, les Villefranchois vont aborder cette rencontre pied au plancher. Dès la 2e minute, Moody va à l'essai, Touati transforme. Portés par une réussite enfin retrouvée, les Loups persistent. Jouant leur chaîne tactique jusqu'au bout, ils envoient Moody, en bout de ligne et sur le cinquième tenu, concrétiser cette domination.

Quelque peu surpris par cette entame de match, les visiteurs profitent du carton jaune de Middlemiss pour redresser la tête. Jouant à douze, les locaux concèdent un essai (12e) mais cette infériorité numérique ne les empêche pas de remettre la main sur le ballon. Quatre minutes plus tard, Bosc aplatit. La course-poursuite entre les deux formations se poursuit. Les Rhodaniens reviennent à la marque en concluant eux aussi sur le cinquième tenu (22e). Tour à tour, les deux équipes se livrent et Moody, bien lancé par Stevens, y va de son troisième essai (32e). Villefranche XIII Aveyron semble avoir creusé l'écart mais une erreur locale juste avant la mi-temps remettra les Lyonnais dans la partie (38e). à la pause, 22 à 16 et rien n'est joué. D'autant que dès la reprise, les visiteurs, grâce à un Mendes-Valera déterminant, égalisent (43e). à 22 à 22, tout est à refaire pour les Loups qui remettent la pression sur la défense adverse. à la 52e, après une domination locale, Bellaoui, lancé au ras, perfore l'arrière-garde visiteuse pour l'essai. Touati ne tremble pas et transforme. Bien que dominés, les gones n'abdiquent pas, ils relancent sans cesse de leur camp, mais en vain. Au contraire, les Aveyronnais occupent le terrain adverse et ajoutent deux points grâce à une pénalité (64e). Sachant qu'il leur faut marquer par deux fois pour espérer gagner, les visiteurs redoublent d'ardeur et les Vanvoorthuysen et Mendes-Valera mulitplient leurs attaques. La défense villefranchoise tient le choc et réagit sans complexe. D'ailleurs, Middlemiss bonifie un temps de possession de ballon villefranchois pour clore le score (76e). Après Albi, les Loups remportent une nouvelle victoire et augmentent leur capital confiance.

A. D. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Palau sait voyager

Le 13/11/2012 à 06h00 |lindependant.fr

Palau voyage bien cette saison. Déjà vainqueurs à Cavaillon (26-34) et à Villefranche-de-Rouergue (12-54), les Broncos ont franchi une nouvelle étape, en s'imposant à Tonneins (8-18). Une rencontre de haut-niveau devant un gros public. "Tout le monde s'est régalé, avance le manager Antoine Noguéra. Ce fut un gros bras de fer.

Pendant cinquante minutes, personne n'a lâché le morceau. La semaine dernière j'avais dit que Tonneins serait un test. Tout le monde a répondu présent, dans l'agressivité, dans le contrôle du tenu et dans la gestion du jeu". Une équipe de Palau privée de son meneur de jeu Sébastien Terrado, mais aussi de Belkhiri, Blazi, Cologni, Payré, Vilanova, Barcia, Beltri, Lopes, Sylvain Amigas, Fruteau, ce qui prouve la richesse de cet effectif.

La rentrée de Thomas Valette, reconverti en préparateur physique depuis le début de saison et à cours de compétition, a été exemplaire. "Il faut faire sans Terrado et le groupe est capable de compenser les absences. Thomas Valette a dû mettre le maillot, avec un sans-faute. Sylvain Covato et Greg Simon sont bien rentrés dans le match. Ils ne jouent pas beaucoup et ça prouve que le groupe est solidaire". De bon augure, à quelques jours de la réception de Baho. "Avec cet effectif, les entraîneurs auront un vrai casse-tête pour composer l'équipe. Dommage qu'il faille faire des choix. Ça m'embête, car contre Baho on ne peut pas se permettre de faire tourner l'effectif. Il va falloir qu'on soit costaud pour les battre".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un match de guerriers

Le 15 novembre à 6h00 julien-touxagas-et-gilles-mendez-ne-sont-pas-encore-sur-une_259411_516x343.jpg Julien Touxagas et Gilles Mendez ne sont pas encore sur une voie de garage. Loin de là. PHOTO/© D.R

Dans le microcosme treiziste, Julien Touxagas et Gilles Mendez font partie des joueurs respectés. Julien, co-entraîneur des Broncos est plus introverti. Ses mots pèsent des tonnes, tellement il les lâche avec parcimonie. Son parcours est éloquent, depuis l'école de rugby de Palau, St-Estève, le XIII Catalan, l'UTC. Les quatre saisons de Super League (2006-2010) avec les Dragons Catalans, où l'essai de 90 mètres marqué à Cardiff face au Broncos reste un monument, et l'équipe de France dont il a porté les couleurs en 2009 et 2010, sont des moments forts. Gilles est le capitaine bahotenc, sur le terrain et en dehors. Il a fait ses classes au XIII Catalan, puis a connu l'aventure de l'UTC et la joie d'une Coupe de France (2001), avant de rejoindre Céret, Lézignan, Palau avec qui il a fait un doublé (2008) et désormais Baho.

Plus qu'un derby, c'est un match éliminatoire. A quel genre de match doit-on s'attendre ?

Julien Touxagas : Un vrai derby. Un match de phases finales. Ce ne sera pas la même chose que les matches que nous avons joués. Ce sera plus dur jusqu'au bout. Avec le temps qui sera compté. GillesMendez : Éliminatoire c'est vrai, mais on sait très bien qu'on ne gagnera pas la Coupe. Un match contre Palau tout le monde veut le jouer. C'est un derby de feu à chaque fois, malheur au vaincu. C'est vrai que chaque fois on compte : 1 à 1, 2 à 1 3 à 1, pour eux, dès fois 3 à 2 pour nous. Ce sont des matches qu'il faut gagner. En tout cas c'est ce que j'ai en tête. Il faut égaliser 1 à 1.

Quel est le point fort de votre adversaire ?

J.T. : Vu le premier match ça joue très vite. Ils développent un jeu de passes qui va vite sur les ailes, où ils ont des centres et des ailiers rapides. Un bon jeu, moins physique que le nôtre je pense. On verra, c'est le deuxième acte. G.M. : C'est devant, c'est la première ligne. Tout le pack en général qui est impressionnant. Et après derrière ils arrivent toujours dans le bon tempo, que ce soit Yannick Brousse, Clément Maymil, et en plus de ça, avec ce que fait Miloudi derrière c'est vraiment complet.

Quelle sera la clef du match ?

J.T. : La défense, car si on veut gagner il ne faut pas prendre d'essai, puis la conservation du ballon et un bon jeu au pied. G.M. : La même chose, mais après c'est celui qui y mettra le plus d'envie qui gagnera. Ça va être un match de guerriers.

Est-ce que vous avec des souvenirs communs ?

J.T. : Oui on a gagné des titres. Quand Gilles était à Palau, je venais toujours mettre un peu la tête dans le vestiaire. Je me régalais avec eux, avec son frère. On a toujours eu une complicité. G.M. : Il y a eu les titres en juniors, quand j'ai eu la chance de descendre avec eux. Après on s'est toujours bien entendus, que ce soit à Palau, ou en dehors d'un stade. On s'est toujours respectés.

Que pensez-vous l'un de l'autre ?

J.T. : Il a des qualités que beaucoup n'ont pas, physiques et techniques. C'est un joueur intelligent. Il gère tout dans sa préparation. G.M. : On lui a proposé une chance et il l'a saisie. Je suis content de son parcours chez les Dragons. Ce qu'il a fait, c'est lui qui l'a réussi et pas quelqu'un d'autre. On peut dire ce qu'on veut il faut y jouer en Super League.

Quel est votre rôle dans l'équipe ?

J.T. : J'ai lâché le capitanat, c'est Rémi Prunac qui l'a repris. Ça me soulage un peu. J'essaye de passer plus devant sur le terrain, de me consacrer plus à mon jeu et d'aider Bruno Vergés dans la semaine, mais pas plus, pas besoin de faire l'équipe. Je suis juste joueur maintenant et j'essaie de progresser un peu plus, car la saison dernière je n'étais pas à mon niveau. G.M. : Je suis un des anciens, avec Christophe Arasa et ceux qui sont arrivés la première saison. Je suis capitaine OK ! Je suis la plupart du temps sur le terrain 80 minutes. Après je suis à l'écoute des meneurs. C'est un poste qui me correspond. Mais je m'occupe par contre très bien des troisièmes mi-temps, avec Christophe Arasa, Alexandre Pagés et Nicolas Athiel. Julien Touxagas et Gilles Mendez ne sont pas encore sur une voie de garage. Loin de là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauveterre-de-Comminges. Les Frelons sont dans le dur

RUGBY À XIII.COUPE D E FRANCE.

zoom.png201211201708_w350.jpg

Blessé cette fois à une épaule, Mathieu Niccoli a dû quitter ses camarades à la 32e minute. /Photo DDM.

CAVAILLON 40 SAUVETERRE/FRONTIGNES 24

Vainqueurs: 7E (4e, 17e, 30e, 38e, 51e, 55e, 70e) et 6T(4e, 17e, 38e, 51e, 55e, 70e).

Vaincus: 4E Maclou (25e), F.Chanfreau (40e), Pradère (46e), A.Dulac (79e); 4T Agasse

Les Frelons: Agasse; Peyris, Pujol, Pradère, Garros;(o) Saint-Germès,(m) M.Niccoli. F.Chanfreau(cap.), Polesel, Vivian, J.-F.Chanfreau, Maclou, Sentenac. Entrés en jeu: Hermantier, Saurine, A.Dulac, Estrade.

Pas épargnés par le déplacement dans le Vaucluse pour aller disputer ce tour de barrage de la coupe de France Lord Derby, les Frelons de Sauveterre-de-Comminges/Frontignes XIII, après s'être levés à 6h30, n'ont pu rééditer leur exploit de la saison dernière du côté de Cavaillon. Face à une bonne formation locale toutefois à leur portée, les Frelons n'ont pas joué à leurs véritables vâleurs en commettant notamment beaucoup trop de fautes directes pour inquiéter des locaux plus appliqués et plus concentrés sur le sujet. C'est l'équipe qui désirait le plus ce tour de coupe de France qui l'a logiquement emporté. On notera la nouvelle blessure, cette fois à l'épaule, de Mathieu Niccoli nécessitant son transfert à l'hôpital et le retour à une heure du matin dans leur foyer. A la demande de Tonneins, les Frelons seront au repos forcé dimanche prochain.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villefranche-de-Rouergue. Le bon coup des Loups

RUGBY À XIII, COUPE DE FRANCE

zoom.png201211201577_w350.jpg

Une belle victoire pour les Villefranchois./ Photo DDM, Sylvie Bosc.

Pour Villefranche XIII Aveyron, la bonne série continue. En déplacement à Saint-Gaudens, les Loups se sont imposés et poursuivent ainsi leur série de matchs victorieux.

Une équipe profondément remaniée. Pour aller affronter les Hauts-Garonnais, l'entraîneur Jérôme Vincent avait profondément remanié son équipe. En laissant divers joueurs au repos, il entendait donner du temps de jeu à certains. Ainsi, Guassab était titularisé à l'aile, El Khir en deuxième ligne. Bosc retrouvait le poste de demi de mêlée alors que Moody assurait l'intérim au talonnage. Rentrées d'Hérart et Pascal. Blessé depuis le dernier match de la saison passée, Matthias Hérart n'avait pu effectuer sa rentrée. Depuis samedi, Matthias a retrouvé ses copains sur la pelouse. Quant à Ludovic Pascal, de retour au club cette saison, il n'avait pu jouer en raison de contraintes professionnelles. Libéré de celles-ci, il a ainsi renoué avec la compétition. Cédric Romans promu capitaine. Ce samedi, c'est Cédric Romans qui a porté le brassard de capitaine : une belle récompense pour Cédric qui ne s'économise jamais sur le terrain. Toujours très présent, notamment en défense, il est un rouage essentiel dans la bonne marche de l'équipe. Un match moyen. Cette rencontre opposant deux clubs dont la priorité n'est pas la Coupe de France (les équipes Élite 1 entreront en jeu un peu plus tard) a donné lieu à un match moyen. Si la Coupe de France n'était pas un véritable moyen de se motiver, une autre des raisons est certainement la proximité de la rencontre entre ces deux clubs en championnat. Samedi prochain, les Loups referont le même trajet pour rencontrer à nouveau les Saint-Gaudinois mais avec d'autres objectifs. La bonne série. Après un début de championnat difficile face aux grosses cylindrées de l'Élite 2, les Loups se sont bien repris. En gagnant sur le terrain d'Albi, les Loups ont entamé une belle série de victoires qui s'est poursuivie face à Lyon-Villeurbanne à domicile, puis à Saint-Gaudens. Le week-end prochain, les Villefranchois entendent bien rester sur cette dynamique.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Retour à St-Gaudens

xIII. Elite 2. Villefranche-de-Rouergue se déplace, ce soir, à Saint-Gaudens, en championnat.

zoom.png201211242017_w350.jpg

Villefranche a joué en coupe, la semaine dernière, à Saint-Gaudens, et y revient ce samedi./ Photo DDM, A. D.

Aujourd'hui, à 19 heures, au stade Jules-Ribet, Saint-Gaudens reçoit Villefranche.

Villefranche XIII Aveyron : Pascal, El Yazami, étienne Valette, Moody, Guassab, Lautrette, Olari, Prizzon, Bosc, Romans, Russery, Melou, Bellaoui, De Souza, El Khir, Guassab, Touati, Rochas, Levade, Lechehed, Stoëcklin, Erhart, Farès.

Ce week-end, reprise du championnat élite 2 après la pause pour le premier tour de la Coupe de France Lord-Derby le week-end dernier avec pour les Villefranchois un déplacement à Saint-Gaudens. Vainqueurs la semaine dernière face aux Saint-Gaudinois sur un score étroit (14 à 18), les Aveyronnais vont retrouver des adversaires qui auront un esprit de revanche évident. Lors de la dernière rencontre, les Loups étaient retombés dans quelques défauts qui leur avaient fait si mal en début de semaine. En effet, au goût du staff technique, trop de ballons avaient été rendus à l'adversaire, trop d'approximations avaient émaillé le jeu. La satisfaction de la soirée résidait dans la solidité de la défense villefranchoise, une défense qui était à l'origine du succès. Pour ce prochain rendez-vous, il est évident que l'entraîneur Jérôme Vincent va demander à ses joueurs de proposer un jeu plus complet. Pour cela, il aura à sa disposition la quasi-totalité de son effectif hormis De Souza (entorse à la cheville) et Pradines (raisons professionnelles) qui sont tous deux incertains. Fort de cela, la composition de l'équipe risque fort de varier par rapport à celle de la semaine dernière. Côté saint-gaudinois, la prestation fournie face à Villefranche XIII Aveyron a conforté les progrès réalisés car cette équipe est en pleine reconstruction avec de jeunes éléments. Il manque peu de choses à cette formation pour enfin goûter aux joies de la victoire. Confortés par le résultat de la semaine dernière, les Hauts-Garonnais aborderont ce match avec encore plus de confiance, d'autant que l'entraîneur Jean Frison en aura tiré toutes les conséquences. Pour les Villefranchois, la pire des erreurs serait d'aborder ce match avec le résultat de la Coupe de France en tête, l'enjeu de cette rencontre est tout autre. Les Loups se doivent d'attaquer la partie pied au plancher afin de prendre l'ascendant dès l'entame.

Alain Dintilhac ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Palau doit réagir

Le 25 novembre à 6h00 lindependant.fr

L'affiche est prometteuse entre deux équipes qui ont en commun, une finale et une défaite face à Baho, mais gardent toutes leurs ambitions. Toulouse avait pris une leçon de rugby en championnat à Baho (65-16). Palau a pris une leçon de réalisme en coupe (0-24). Réaction il y aura de la part des Palauencs, même si les absences conjuguées de Sébastien Terrado (genou) qui a repris l'entraînement, Guillaume Aggéry (cheville), Clément Maymil (genou), les privent d'une charnière, alors que Nicolas Vilanova devra se faire opérer et que Maxime Barcia est toujours out. Yannick Brousse et David Berthezéne, qui ont terminé le match à ce poste dimanche face à Baho, seront donc reconduits. L'expérience de ces deux joueurs ne sera pas de trop face aux troupes de Peter Lima et Abdé El Kalouki. Les Palauencs retrouveront Hakim Miloudi, qui reprendra sa place d'arrière et libère ainsi Samir Belkhiri pour une place au centre de l'attaque, où il sera associé à Guillaume Martinez prêté par Saint-Estève XIII Catalan. "Hakim est une pièce maîtresse, confirme le coach Bruno Vergés. Devant, on fera tourner. Ils ont fait un bon match dimanche. Je pense que le match ne se gagne pas devant. Physiquement, on a tenu. Mais, à un moment donné on n'a pas été efficaces dans le jeu. On va essayer de retrouver cette efficacité". L'entraînement de mercredi a été studieux : "C'était un très bon entraînement. Tout le monde s'est régalé. Nous avons travaillé nos lacunes du week-end dernier, notamment dans des situations d'urgence. On s'est remis au boulot. Il n'y a pas de raison, le championnat a très bien commencé. Baho est arrivé au mauvais moment".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pagés, l'utility player

Le 27 novembre à 6h00 lindependant.fr vincent-pages-le-polyvalent_262488_516x343.jpg Vincent Pagés, le polyvalent. PHOTO/© D.R

Le gaillard en impose, 1,86 m pour 97 kg. On le verrait plutôt devant, dans le huis clos des laborieux, mais c'est dans la ligne de trois-quarts qu'il passe ses rendez-vous dominicaux avec les Broncos, donnant de la voix, du geste, pour faire passer un message, concluant en bout d'attaque un essai d'ailier. Vincent Pagés est devenu cette saison à Palau un utility player, dont Bruno Vergés ne peut plus se passer. Que retenez-vous du contenu de ce match ? On marque trop vite. Du coup on se précipite. On fait des fautes au premier et deuxième tenu. On cherche à marquer trop vite. Au niveau collectif on est plus soudés que face à Baho. On a bien écarté les ballons contrairement à ce que nous n'avions pas fait face à Baho. Avez-vous été perturbés par les changements au niveau de la charnière ? Oui on est perturbé par ces changements. Surtout au niveau des annonces. Mais là on s'est plutôt bien débrouillé, avec David Berthezène et Yannick Brousse. Ils ont fait leur match. Vous avez bien réagi après le non-match face à Baho ? Je ne parlerais pas d'un non-match. Je pense que contre Baho nous avons fait une bonne défense. On s'en est aperçu ce week-end, où on ne prend pas beaucoup de points. Ce qu'il y a, c'est que nous avons plus concrétisé en attaque que face à Baho. On vous a baladé à tous les postes, comment le vivez-vous ? Tant que je joue, ça me va très bien. Que ce soit pilier, seconde ligne, centre, ailier, même à l'arrière, ça me va très bien. A quel poste aimeriez-vous jouer ? Du moment que je suis sur la feuille de match, je remplis mon contrat. Je ne cherche pas à avoir mon poste. J'estime être polyvalent et que l'équipe est polyvalente. Et puis on fait tourner, car nous avons un gros effectif. Vous aviez déjà joué à l'aile ? Oui en juniors première année et après lors de mes premiers matches en Élite 1 avec l'UTC, j'avais joué au centre. J'étais passé seconde ligne et pilier, et là en revenant à Palau je rejoue au centre et à l'aile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Ours stoppent la spirale de défaites

Rugby à XIII. Elite 2. Match nul 26-26 à Jules-Ribet.

zoom.png201211271621_w350.jpg

La joie des joueurs de Saint-Gaudens qui réduisent le score par un magnifique essai./ Photo DDM, Jal

Saint-Gaudens 26-Villefranche-de-Rouergue 26 (M-T : 10-16).

Arbitre : M.Ch. Grandjean (Aude)

Pour Saint-Gaudens : 5E Moody (12e), Valette (17e), Pascal (35e), Pradines (45e), Erhar t (54e) ; 3T Touati

Pour Villefranche : 5E Adoue (7e), Oulias (19e), Viscay (64e), Muyodi (70e), Rodriguez (73e) ; 3T Torrès.

Evolution du score : 0-4, 4-6, 4-12, 10-12, 10-16/ 10-20, 10-26, 14-26, 20-26, 26-26.

Saint-Gaudens : Butcher ; Adoue, Oulias, Muyodi, Amraoui ; (o) Torrès (cap.), (m) Lorjou ; Rodriguez, Viscay, Sapim, Elondou, Delaurier, Coyle. Entrés en jeu : K.Yousri, A. Yousri, Evrard, Kouassi.

Expulsion définitive : Evrard (35e) deux cartons jaunes consécutifs.

Villefranche-de-Rouergue : Bosc ; Pradines, Erhart, Touati, Valette ; (o) Lautrette, (m) Olari (cap.) ; Romans, Bellaoui, Levade, Russery, Moody, Rochas.

Entrés en jeu : Elkhir, Pascal, De Souza, Stoeklin.

Expulsion temporaire : Romans (69e)

Dans ce match revanche de la coupe de France, il n'y a pas eu de round d'observation et, à la vingtième minute, les deux formations avaient marqué deux essais chacune. Deux équipes très proches l'une de l'autre mais le dernier, avant la pause, revenait aux Rouergats avec un troisième essai. Le Commingeois Evrard contestera cet essai ce qui lui vaudra d'être expulsé par l'arbitre.

Jeu brouillon

Réduits à douze, les Ours vont connaître des moments très difficiles dans le premier quart d'heure du second acte et encaisser deux nouveaux essais. Les Loups rouerguats semblent se diriger vers un doublé mais, les Ours vont faire preuve de vaillance et l'enfant du pays Viscay réduit la marque. Réduits à leur tour à douze pour un carton jaune, les Saint-Gaudinois pilonnent encore mais leur jeu est brouillon.

Toutefois, les coéquipiers du capitaine Torrès ne vont pas relâcher l'étreinte et le centre Muyodi s'en va aplatir sous les poteaux. L'écart se réduit et, Muyodi encore aidé par Coyle sont stoppés à quelques mètres mais Rodriguez, en force, pointe en coin. Torrès réussit la transformation du coin, 26 partout.

Ce même Torrès décochera un drop à la dernière minute mais le ballon frôle le poteau droit en vain… Les Ours venaient de vaincre la spirale de 8 défaites consécutives !

Henry Christophe ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villefranche devra se méfier de Carpentras

Rugby à XIII. Elite 2. Carpentras se déplace à Villefranche-de-Rouergue, ce dimanche.

zoom.png201212012143_w350.jpg

Villefranche recevra Carpentras, ce dimanche, sur le stade Henri-Lagarde./ Photo DDM, A. D.

Dimanche 2 décembre, à 15 heures, stade Henri-Lagarde, Villefranche reçoit Carpentras.

Villefranche XIII Aveyron : Pascal, El Yazami, étienne Valette, Moody, Guassab, Lautrette, Olari, Prizzon, Bosc, Romans, Russery, Melou, Bellaoui, De Souza, El Khir, Guassab, Touati, Rochas, Levade, Lechehed, Stoëcklin, Erhart, Farès.

Ce dimanche, Villefranche XIII Aveyron retrouve sa pelouse d'Henri-Lagarde après deux semaines d'exil en Comminges afin de recevoir Carpentras XIII. Au vu du classement, cette rencontre s'annonce très équilibrée tant le parcours des deux clubs cette saison est très similaire. Classé septième, Carpentras comptabilise douze points pour six matchs, Villefranche XIII Aveyron est quant à lui classé huitième avec le même nombre de points mais un match en plus. Côté différence de points, si les Loups ont été plus prolifiques en attaque (154 points marqués pour 109 pour les Provençaux), ils ont été plus perméables en défense (202 points encaissés pour les Villefranchois contre 152 pour Carpentras). C'est donc avec une différence de points sensiblement la même que les deux équipes vont s'affronter ce dimanche avec l'envie de vaincre pour mettre à distance un adversaire aux places qualificatives. Exempts le week-end dernier, les Vauclusiens restent sur une victoire face à Saint-Gaudens et arriveront sans complexe au stade Henri-Lagarde. Si, la saison passée, le club avait fait face à un départ massif de joueurs en raison de leur relégation en élite 2, cette saison, le club est à l'offensive et a recruté chez ses voisins. Ainsi Khettab, Alyou, Cicirko, Belmonte et autre Melhout ou Havet ont rejoint le club et ont apporté leur expérience. Aussi, côté Villefranchois, il sera bon d'être prudent et d'être compétitif durant quatre-vingts minutes. En effet, samedi dernier, face à Saint-Gaudens, les Loups se sont totalement désunis dans le dernier quart d'heure et ont bien failli s'avouer vaincus. Ce dimanche, les Loups sont dans l'obligation d'effacer cette contre-performance et de prouver que leur baisse de régime n'était qu'un accident.

Alain Dintilhac ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coup de massue pour les Loups

xIII. Elite 2. Villefranche-de-Rouergue recevait Carpentras hier après-midi.

zoom.png201212030874_w350.jpg

Les Loups ont malheureusement fait les frais, hier, de la fougue provençale./ Photo DDM, Alain Dintilhac

Villefranche XIII 18 - Carpentras 22.

Mi-temps : 8 à 16.

Pour Villefranche XIII Aveyron:

4 essais de Moody (4e, 14e), Bellaoui (49e) Levade (55e).

1 transformation de Touati.

Pour Carpentras :

4 essais de Guigue (18e, 26e) ; Melhout (21e) ; Jean (80e).

3 transformations de Havet.

Cartons jaunes : Kathhabi (55e) ; Comtat (75e).

Villefranche XIII : Tost, Touati, Pradiens, Moody, De Souza, Lautrette, Olari, Russery, Bosc, Rochas, El Khir, Levade, Romans, Lechehed, Bellaoui, Pascal, Guassab.

Carpentras : Alyou, Havet, Khattabi, Melhout, Guigue, Sagners, Fontant, Roccaro, Dallara, Bouby, Comtat, Jean, Langlois, Khettab, Bourhis, Halimi, Amehiou.

Pour cette rencontre, les pronostics étaient très partagés, tellement les parcours des deux formations étaient parallèles. Pourtant, dès le coup d'envoi, Villefranche XIII Aveyron prend les choses en main et domine. Dès la 5e minute, Moody marque en bord de touche, les locaux continuent, les visiteurs en étant réduits à défendre. Cette domination aveyronnaise verra Moody, encore lui, conclure positivement une attaque. Menant par 8 à 0, les Loups ont le match bien en main, les offensives sont aveyronnaises. Pourtant, sur une grosse bévue villefranchoise, Carpentras réduit le score grâce à l'opportunisme et la vitesse de Guigue (18e), Havet transforme. Cet essai décuple la fougue provençale face à des locaux étrangement absents. Coup sur coup, Melhout (21e) et encore Guigue (26e) vont derrière la ligne. Havet ajoute deux points. En dix minutes, Carpentras a réussi à renverser la vapeur et a pris le large. Au retour des vestiaires, changement de décor, les Villefranchois sont conquérants. Bellaoui enfonce la défense et Touati retrouve son efficacité. Villefranche XIII n'a plus que deux points de retard et continue à presser. Le jeu est à sens unique : Levade (55e) donne fort justement l'avantage à ses coéquipiers par 18 à 16. Cet avantage ne satisfait pas les locaux, ils dominent encore mais Carpentras résiste comme il peut. Villefranche XIII Aveyron peut creuser l'écart sur pénalité mais le buteur n'est pas en réussite. Carpentras réagit épisodiquement et l'impossible arrive à la dernière seconde : alors que Villefranche croit en sa victoire, Jean récupère un ballon «cacahuète» et marque. Carpentras a réussi son coup, les Loups sont assommés. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voyage périlleux pour les Frelons

Rugby à XIII.Elite 2. Dimanche, 15h, à Carpentras

zoom.png201212072151_w350.jpg

Le jeune demi de mêlée Maclou, un des éléments indispensables des Frelons cette saison. /Photo DDM.

Les Frelons de Sauveterre-de-Comminges/Frontignes XIII n'en finissent plus de voyager. Ce dimanche encore, ils prendront la direction du Vaucluse pour aller affronter cette fois la formation de Carpentras. Un déplacement pas facile et des plus périlleux pour les Commingeois.

L'adversaire: Les rugueux taureaux vauclusiens semblent se refaire une santé depuis quelques dimanches après notamment des victoires sur Saint-Gaudens à domicile et Villefranche-de-Rouergue à l'extérieur. Quatre victoires pour trois défaites, ce qui les positionnent à la sixième place de la poule. Dimanche, les Carpentrassiens seront motivés pour décrocher un cinquième succès.

L'enjeu: Quatre déplacements d'affilés (avec la coupe de France) et autant de défaites pour les promus de cette division et le cinquième qui arrive. Cela commence à peser lourd pour les troupes du président Maylin qui visent le maintien mais aussi une possible qualification dans les six. Certes pas épargnés par les blessures, les Commingeois ont encore du pain sur la planche avant la trêve et il va falloir assurer pour ne se laisser décrocher au classement.

Le groupe: Agasse, Saurine, Pradère, Pujol, Garros, Saint-Germes, Maclou, F.Chanfreau(cap.), Vivian, Polesel, Sentenac, N.Kebdani, J.-F.Chanfreau, Sous, Telaï, Puissegur, Estrade.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Loups face à l'ogre catalan de Baho

RUGBY À XIII

zoom.png201212081599_w350.jpg

Les Loups devront rester solidaires./ Photo DDM

Ce dimanche, Villefranche XIII reçoit Baho pour le compte de la dixième journée du championnat Élite 2, au stade Henri-Lagarde. Leader de la poule, les Catalans arriveront à Villefranche avec la ferme intention de s'imposer afin de poursuivre leur course en tête. Les Bahotencs, qui ont concédé la défaite face à Palau et face à Lyon-Villeurbanne, seront favoris avec une forte cote au vu des derniers résultats obtenus. Présentant un groupe très homogène, les Catalans sont dominateurs dans tous les compartiments du jeu. Pour les Villefranchois, la venue de l'ogre catalan n'arrive pas au moment le plus serein de la saison. Après avoir sauvé le partage du match nul à Saint-Gaudens, les Loups se sont inclinés à l'ultime seconde du match face à Carpentras. Dans une rencontre où les locaux avaient la possibilité de se mettre à l'abri, ceux-ci n'ont pu concrétiser leur supériorité. Face à Baho, il est certain que les occasions de marquer ne seront pas légion, aussi les Loups devront savoir saisir la moindre occasion de faire fructifier leur capital points. Côté défense, les Loups devront veiller au grain car les visiteurs alignent une moyenne de 40 points marqués par match et possèdent une sacrée carte de visite. Ainsi, face à Toulouse-Jules-Julien et à Albi, les Bahotencs ont marqué plus de 60 points, et dimanche dernier, face à Tonneins, actuellement dans le quatuor de tête, ceux-ci l'ont emporté par 40 à 10. Aussi, pour contrer les velléités offensives de leurs adversaires, les Loups seront bien avisés de rester solidaires. Pour cette rencontre, l'effectif villefranchois sera amputé de certains joueurs pensionnaires de l'infirmerie. Ainsi manqueront Étienne Valette (épaule, indisponible au moins trois semaines), Melou (cervicales), Prizzon. Erhart, Stoëcklin (raisons professionnelles), Pascal (blessure) seront incertains.

Repas d'avant-match sous chapiteau.

Juniors

Ce dimanche, à 13 h 20, en lever de rideau, les juniors reçoivent leurs homologues de Trentels. Cette rencontre devrait donner des débats assez équilibrés au vu des parcours de ces deux formations. Pour l'emporter, les locaux se devront d'être très solidaires. Lors de leur dernier match à Henri-Lagarde, face à Villefranche-d'Albi, ils avaient su être compétitifs du début à la fin de la rencontre pour finalement l'emporter. Ce dimanche, leur entraîneur Christian Lautrette leur demandera d'être dans le même état d'esprit. Pour eux, l'enjeu est fort intéressant, la victoire leur permettrait de passer leurs adversaires et de se repositionner dans les places qualificatives.

École des jeunes

Après un week-end dernier chargé avec les sélections en équipe Midi-Pyrénées des cadets Loïc Amans et Adam Sanchez et la sélection en équipe Midi-Pyrénées de Quentin Gardes en juniors, et le tournoi à Saint-Juéry des plus jeunes, celui-ci sera plus allégé. Benjamins : entraînement samedi, stade Henri-Lagarde. Minimes : réception de Cahors, à 14 heures, à Henri -Lagarde. Cadets : réception de Villeneuve-sur-Lot, à 15 heures, à Henri-Lagarde.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Albi reprend la compétition

zoom.png201212120101_w350.jpg

L'ARL a un plan pour son attaque./Photo DDM, archives, Jean-Marie Lamboley.

La semaine dernière, l'équipe d'Albi était exempte de compétition. Ce week-end sans match a permis de reposer les organismes. Les entraîneurs tarnais voulaient en profiter pour travailler les points cruciaux qui ont failli lors de la dernière rencontre de championnat face à Palau. Malheureusement pour eux, la pluie qui s'est abattue sur la cité tarnaise a quelque peu perturbé leurs plans. «En début de semaine dernière, les terrains ont été déclarés impraticables par la municipalité. Nous avons été bloqués, nous n'avons pas pu nous entraîner comme prévu. En plus, il y avait beaucoup d'absents pour différentes causes comme de blessures et de maladies. Les joueurs sont vaillants mais c'est compliqué, car nous ne sommes pas professionnels. Nous avons fait une séance de footing pour la récupération, puis la montée des marches dans les tribunes pour travailler l'explosivité. Jeudi, nous avons fait une séance de vidéo de match spécifique sur les faux appels et les courses à effectuer. Nous avons vu que ceci avait été fait mais trop loin de nos adversaires, ce qui ne déstabilisait pas leur défense», expliquait Eric Anselme. Puis, les terrains ayant été déclarés, à nouveau, praticables, ils ont pu mettre en place vendredi, sur le terrain, ce qui avait été vu à la vidéo.

Un effectif loin d'être au complet

«Vendredi, nous avons travaillé la défense et l'attaque avec ces faux appels pour commettre moins d'erreurs. Pour écarter les ballons, il nous faut être en profondeur, mais il faut avancer et à un moment donné attaquer et franchir la ligne d'avantage en prenant le ballon lancé. Cela permet de faire commettre des erreurs à la défense adverse et de créer des brèches. Jusqu'à présent, les défenses nous cueillaient sans effort : c'était flagrant. Nous avons travaillé pour faire croire à la défense que certains joueurs vont prendre le ballon et créer des intervalles en empêchant les défenseurs de glisser. Nous avons travaillé ça vendredi avec un peu plus de joueurs», précisait l'entraîneur albigeois. L'effectif était un peu plus étoffé qu'en début de semaine mais il était loin d'être complet. «Cédric Buttignol souffre d'un mollet, Molina est blessé à une clavicule mais a couru cette semaine. Araye a encore une douleur et Frézouls est venu aux entraînements».

Ce samedi, les Albigeois reprennent la compétition avec un long déplacement à Lyon.

Samedi, 18 heures, Lyon-Villeurbanne/Albi RL.

P. C. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



League Express - Mon 24th July 2017

Rugby League World - August 2017