Sign in to follow this  
Philippe Barrau

FEMININES

Recommended Posts

L'ASC XIII-Haut-Minervois bat Réalmont (Tarn)

rugby à XIII.Féminines

zoom.png201210261755_w350.jpg

L'ASC XIII-Haut-Minervois bat Réalmont (Tarn)

Un match avec beaucoup de rebondissements malgré la forte pluie de la matinée… Dès la sixième minute de jeu, Maéva Dzikowzi (pôle espoir lycée P.-Sabatier) ouvre le score avec un le premier essai. Deux coups de pied à suivre de Sarah Azzouzi permettent de creuser l'écart par un nouvel essai sur le score de 12 à 0. Réalmont se reprend, marque et réussit la transformation pour revenir dans le jeu avec 12 à 6. Grâce à un travail collectif très louable, nos féminines s'imposent et mettent Réalmont à l'amende avec deux essais de Maéva Dzikowzi, Anne-Sophie Carnus ce qui ramène le score à 20 à 10 à la mi-temps pour nos locales.

Nos filles bien qu'en sous-effectif (blessures) se relancent et une interception d'A. Sarrah suivie de quelques crochets vient désorienter l'adversaire, elle file avec le ballon relayée par Maéva qui aplatit son troisième essai. Réalmont se reprend et profite de faiblesses pour marquer deux essais dont un transformé, le score est de 28 à 20.

La capitaine encourage ses filles, qui reprennent du poil de la bête et alourdissent le score avec deux essais supplémentaires de Fadilla Abdelsselem et Marine Delahaye puis une transformation de Sarah Azzouzi, Score final 38 à 20 pour l'ASC XIII-Haut-Minervois.

La météo a permis à plus de 250-300 spectateurs d'assister au match d'élite féminine, parmi eux Mme Magali Bardou coprésidente de l'AS Carcassonne XIII, qui s'est empressée de féliciter les filles.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villefranche-d'Albigeois. Les mauvais résultats du rugby à XIII

zoom.png201210301475_w350.jpg

L'équipe féminine prête à se déplacer samedi à Lyon.

Les seniors qui jouaient à Réalmont perdent sur le score de 34 à 11 (mi-temps 16 à 6). Les pronostics présageaient une lourde défaite mais les joueurs de l'entente Villefranche/Saint-Pierre réussissent grâce à leurs défenses à limiter les dégâts.

Les filles qui recevaient dimanche après-midi le XIII catalan durent s'incliner sur le lourd score de 62 à 0 (mi-temps 36 à 0). Nos féminines, face à une imposante équipe catalane plus étoffée et plus compétitive, ont subi la loi du plus fort. Dans cette partie, de nombreux ballons tombés et perdus et puis il faut travailler la défense et organiser l'offensive.

Tournoi d'Aussillon annulé samedi dernier pour notre école de rugby faute d'intempéries.

Prochain week-end .

Repos durant les vacances de la Toussaint pour tous les jeunes de l'école de rugby. Pas de match ce dimanche pour nos seniors tandis que nos juniors se déplacent à Saint-Gaudens.

Samedi 3 novembre, long déplacement de nos féminines à Lyon. Départ le samedi à 6 h 30 précises de la place de l'Eglise, match à 14 h. Leur entraîneur Ludovic Dubois (épaulé par Christophe Alibert) reste serein et confiant : les filles feront le maximun pour défendre les couleurs.

Mardi 6 novembre, à 20 h30, réunion des dirigeants du CVA XIII à la salle de la communauté des communes. Ordre du jour : organisation du vide-greniers du 11 novembre, divers.

Autres manifestations .

Concours de belote en quatre parties vendredi 9 novembre à 20 h 30 à la salle Notre-Dame, organisé par le Treize Loisirs. Nombreux lots.

Vide-greniers dimanche 11 novembre à la salle polyvalente et à l'extérieur organisé par l'école de rugby du CVA XIII. Renseignements et réservations au 06 13 07 33 29 après 18 h.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lescure-d'Albigeois. Rugby à XIII: très belle victoire des filles

zoom.png201211271877_w350.jpg

Lescure-d'Albigeois. Rugby à XIII: très belle victoire des filles

Les féminines de Lescure 13 sont rentrées sur la pelouse du stade Jean Vidal avec une belle rage de vaincre, qui leur a permis de remporter ce match, face à des adversaires dont on connaît la réputation, et qui n'ont pas l'habitude de s'en laisser compter.

Après une minute de silence émouvante en la mémoire d'un jeune joueur du club disparu quelques jours plus tôt dans un dramatique accident de la circulation, les jaunes et bleues ne tardent pas à se mettre en évidence et inscrivent deux essais coup sur coup par Stéphanie Esteves et Emmanuelle Allemann. Les Canaries reviennent dans la course, et marquent un essai quelques instants plus tard, mais c'est sans compter sur la soif de victoire des Lescuriennes qui passeront trois nouvelles fois la ligne d'en but adverse, par Elodie Alibert, Priscilla Andrieu et Audrey Lenet. Grâce à deux pénalités de Stéphanie Esteves et Amélie Blanc; le score à la pause est de 30 à 12 pour les locales.

La seconde période est à sens unique, et voit les jaunes et bleues ajouter quatre nouveaux essais par Manon Samarra, Marion Laurens et Amélie Blanc. Si l'on ajoute à cela une transformation d'Amélie Blanc, le score final est de 48 à 12, et c'est donc une très belle victoire des Lescuriennes qui doivent continuer, toujours avec le même sérieux, à suivre les entraînements, avant de retrouver leur public dimanche prochain avec la venue de Toulouse Ovalie.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Scorpions de Saint-Juéry XIII

Le club de la semaine.

zoom.png201212121564_w350.jpg

Nouvelle section chez les féminines, les benjamines-minimes./ DDM.

La trêve de Noël se précise pour les féminines, mais les entraînements sont toujours d'actualité. Le championnat fera sa reprise début 2013 avec la venue du Toulouse Olympique XIII.

Cette saison est de transition pour l'équipe des féminines, avec de nombreuses cadettes dont l'apprentissage s'affirme de match en match. Dans ce championnat de 2e division, un gros déplacement vient de s'effectuer à Nantes, celui-ci s'est avéré difficile pour les jeunes joueuses et encadrants, entre ce long trajet et le match. Un grand merci à toutes les filles présentes, ainsi qu'aux entraîneurs et dirigeants du club.

Nouvelle section féminine, les benjamines-minimes (11-14ans) : ce projet prend forme tous les samedis matin de 10h à 12h au stade de la Planque de St Juéry. Pour ces jeunes filles, pas de championnat, mais des tournois prévus par le comité, ainsi que des rencontres face aux homologues d'autres départements, ce qui met du piment à ces futures sportives.

Pour l'école, le club vient d'organiser son tournoi départemental avec plus de 180 enfants de 4 à 12ans, sur le stade de la Planque. Malgré un froid glacial, les jeunes treizistes ce sont affronter tout l'après midi, notamment avec le Toulouse Olympique, invité du comité. Une belle journée de rugby en somme. Pour les photos, le club vous invite à aller visiter la page facebook du club : Saint Juéry XIII Scorpion.

Minimes et cadets : l'entente avec Villefranche vient de subir une petite défaite à Saint-Gauden, mais de gros progrès se sont vus, appréciés des entraîneurs et particulièrement par Mathieu Vigot, présent sur tous les fronts et nous l'en remercions pour sa disponibilité auprès du club vert et noir.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'équipe de France féminine de rugby à XIII en stage à Carcassonne

Le 05 janvier à 17h17 par redaction.carcassonne@lindependant.com l-equipe-de-france-feminine-de-rugby-a-xiii-en-stage-a-carca_270751_516x343.JPG

Quarante joueuses de l'équipe de France de rugby à XIII s'entraînent aujourd'hui au stade Albert-Domec de Carcassonne. Le groupe se prépare à la prochaine coupe du monde qui se déroulera en Angleterre, à Londres, du 27 juin au 14 juillet. Face aux ogres que sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Angleterre, la France tentera de tirer son épingle du jeu. Le staff ambitionne une place parmi les six meilleures nations.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : l'équipe féminine s'incline face à Pujol

Correspondant midilibre.fr

16/01/2013, 06 h 00

bien-que-battues-les-sportives-n-ont-pas-demerite_507205_510x255.jpg

Bien que battues, les sportives n'ont pas démérité. (© D.R)

RIEUX-MINERVOIS Les filles de l'ASC Haut Minervois XIII jouaient au stade des Lions, samedi 12 janvier. Elles rencontraient en championnat de clubs l'équipe de Pujol XIII (Haute-Garonne). Les Minervoises se sont inclinées 50 à 18, avec trois essais transformés. Elles n'ont pas démérité et menaient par 18 à 12 à la mi-temps. Les jeunes sportives défendant les couleurs "jaune et noir" ont craqué dans le dernier quart d'heure. D'après M. Louvigne, directeur technique et entraîneur : "Pendant des années, nous avons joué à neuf. Alors, à treize, c'est différent, ce n'est pas le même rugby. C'est plus compétitif. Cependant, l'équipe est en progrès…" "De plus, ajoute la présidente, Yasmina Abdelsselem, il y a sept nouvelles dans notre équipe qui s'est mesurée à une équipe supérieure, composée de joueuses rapides et insaisissables qui évoluent depuis plusieurs années…" Malgré ces bonnes volontés, était à déplorer la blessure de Keyra Khedim, à qui l'équipe dirigeante souhaite un prompt rétablissement. Le prochain match aura lieu au stade de Rieux, le 3 février prochain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Juéry. La treiziste Audrey Bé, un exemple pour tous

en bref

zoom.png201301170241_w350.jpg

Saint-Juéry. La treiziste Audrey Bé, un exemple pour tous

Audrey Bé a découvert le rugby à XIII à l'age de 11 ans , dans le club de Saint Juéry XIII Scorpion .

En plus de ses études pour préparer une carrière dans l'évènementiel à l'Ecole Internationale Tunon , Audrey à 19 ans est joueuse , dirigeante ( responsable de la communication ) et a été désignée responsable des féminines par les présidents du club .

Le rugby à XIII est une passion pour Audrey . Les Scorpionnes sont comme une deuxième famille pour elle . Un bel exemple qui prouve que l'on peut conduire de front, études, sport et responsabilités associatives.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Diana Ibanez encore plus forte

Le 19 janvier à 6h00 par Arnaud Hingray lindependant.fr

diana-ibanez-encore-plus-forte_273388_516x343.jpg PHOTO/Photo E.D.

Chaque jour de la semaine, Diana Ibanez s'enfuit. Un instant, quelques minutes. Des miettes de temps qui l'emmènent loin. Vers un autre ciel. Auprès de sa maman Marise, de son papa Benhani, disparus trop vite. Sa voix tremble un peu, mais elle refuse de secouer les émotions. Dans ses yeux, les souvenirs affleurent, mais elle ne chute pas, reste droite. Raconte sans s'épancher. Couvrant de tendresse son petit frère Yoann, dix ans, installé à ses côtés, comme elle sourit à la vie. Alors aujourd'hui, la talonneur du XIII Catalan a du soleil plein les yeux alors que son chemin fut longtemps barré par les barbelés de l'existence. "Les années noires", comme elle dit. 2007-2008, deux bornes d'un destin qui ne l'aura pas ménagée. Peu avant la perte de ses parents à six mois d'intervalle, elle apprend qu'elle est rongée par un cancer. Opération immédiate. Exil à Montpellier pour traiter la maladie, chimiothérapie... Le protocole. Classique.

"Le XIII, ma thérapie" "Dianou" fait face. Avec un courage incroyable. "Une fois que les médecins m'ont annoncé de quoi je souffrais, j'ai épaulé ma tenue de combat. Je n'ai jamais renoncé. Et en parler n'a jamais été un tabou. Vous savez ce qui m'a presque fait le plus râler durant cette période, c'est la perte de mes cheveux. Quelque part je perdais ma féminité", plaisante-t-elle en repoussant tout sentiment de compassion à son égard. "La vie est belle non ?! J'ai la santé désormais, même si je continue à me faire suivre car on ne guérit jamais d'un cancer". Son credo ? Positiver. "Bien sûr que ces épreuves m'ont rendue plus forte". Le "formidable" soutien de son compagnon Sylvain Covato, joueur de Palau, de ses amies Magalie Plé et Elodie Manelli, "mes deux grandes sœurs", mais aussi sa passion du rugby à XIII lui auront permis de vaincre ce match contre le sort. "Même durant les périodes les plus difficiles, je continuais à suivre les performances de mon équipe, celles de Palau et des Dragons Catalan. Ma thérapie a incontestablement été le rugby", poursuit la Catalane de 23 ans qui voue une véritable admiration pour les piliers. Le poste de son fiancé bien sûr, et de Rémi Casty, son joueur fétiche. Et une passion indéfectible pour le XIII, finalement découvert au hasard d'une affiche placardée dans son lycée Maillol il y a quelques années.

"J'étais sa princesse" "Auparavant j'avais toujours pratiqué des sports de filles, comme la gymnastique... Et là, je me suis dit pourquoi pas. J'ai essayé et j'ai immédiatement mordu sans même savoir si j'allais pratiquer du XV ou du XIII", explique celle qui fut prénommée Diana "parce que mon papa disait souvent que j'étais sa princesse". "La première saison, j'avoue que je ne maîtrisais pas vraiment le placement, les plaquages, les passes... Désormais ça va beaucoup mieux je pense", se félicite-t-elle après s'être fracturée la cheville en 2009, dès les premières minutes de son tout premier match de reprise post-maladie. "Le corps médical m'avait déconseillé de reprendre aussi vite. Mais que voulez-vous, cela me manquait tellement. Dès le premier contact, mon articulation n'a pas tenu. J'étais trop faible". Et la voilà à nouveau un an sur la banquise. Mais aujourd'hui, la responsable du Mac Do Café d'Argelès, poutre maîtresse de son équipe entraînée par Bruno Onteniente, ne manquerait pour rien au monde un entraînement, un match. A la maison, les week-ends sont même un peu embouteillés. "Entre mes rencontres, celles de Sylvain et de Yoann, on fait pas mal de kilomètres c'est vrai", admet encore celle qui a obtenu la garde permanente de son frère il y a quelques mois. "Bien sûr que le destin m'a volé mon enfance, mon adolescence, mais je ne préfère pas y penser. Je regarde droit devant. Pour moi, pour mon frère". En attendant, elle se dépouillera encore une fois aux quatre coins du terrain, demain 13 h, face à Villefranche, en ouverture de Palau-Cavaillon. Diana Ibanez et son frère Yoann dont elle a obtenu la garde l'été dernier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

XIII au féminin

Le 27 janvier à 6h00 par Laurent Costes lindependant.fr

xiii-au-feminin_275256_516x343.jpg PHOTO/Photo Claude Boyer

Crampons et talons aiguilles. Le rugby à XIII, c'est aussi un sport de dames. Pas question pour Sarah Azzouzi et Maeva Dzikowski, 17 et 18 ans, d'enfiler un tutu pour faire de la danse classique. "J'en ai fait six mois. C'était déjà trop. Et je ne me suis pas fait une seule copine", tacle Maeva, pour qui le sport se pratique obligatoirement en extérieur. Comme Sarah, elle préfère revêtir short et maillot, et défendre les couleurs de l'ASC Haut-Minervois (*). Le rugby pour Sarah, c'est une affaire de famille. Qu'il soit à XV ou à XIII. Son père, Saïd, a pratiqué le sport de Pipette en national avant de fonder le club de Laure-Minervois. Ses frères ont joué à XV. "Et ma mère aussi !", confie la jeune femme. Parlons-en de la maman... Il s'agit d'Yamina Abdelsselem. C'est elle qui dirige la fameuse équipe au sein de laquelle évoluent les deux prometteuses treizistes. Baignée dans la religion de l'Ovalie, Sarah, en bac pro comptabilité à Charles-Cros, ne pouvait échapper au sport familial. Ce garçon manqué qui ne met que trop rarement de robe au grand désespoir de sa mère, a bien pratiqué un peu de judo. Avant de se mettre rapidement au XV avec l'équipe de l'Alaric. "Mais je préfère le XIII. Le XV, c'est moins physique". Il y a sept ans, la jeune femme a intégré les louves, surnom de l'équipe féminine de l'ASC Haut-Minervois. Joueuse polyvalente, "teigneuse", comme se plaît à le rappeler la coprésidente Magali Bardou, Sarah Azzouzi évolue bien souvent à l'ouverture ou demi de mêlée. Sa camarade, Maeva Dzikowski se place, elle, au centre. "Elle rend bien service à ses copines sur le terrain", avoue la dirigeante. C'est son petit frère qui est à l'origine de ce début de carrière plus que prometteur. "Il s'était mis à faire du XIII. Mais quand je l'ai vu jouer, je me suis dit que ce n'était pas possible... Il était tellement nul, (NDLR, rires)», se souvient la lycéenne de Paul-Sabatier. A l'âge de 13 ans, après avoir pratiqué le cross, l'adolescente fait un essai à Tonneins, dans son département d'origine, le Lot-et-Garonne. Avec succès. Le petit frère se met, quant à lui, au judo. Après des débuts hésitants au sein d'une équipe mixte, la jeune recrue prend rapidement ses marques. "J'aime cet esprit d'équipe et me surpasser physiquement". Ce choix n'étonne pas les copines. Ni les membres de sa famille. "Ma grand-mère avait déjà pratiqué en loisir." Et il ne déplaît pas non plus à son petit ami, un quinziste, devenu supporter de cœur de l'escouade féminine.

Equipe de France Pour poursuivre cette belle aventure, Maeva rebondit en septembre 2011 dans l'Aude, département d'adoption de son père Stéphane, fidèle de l'ASC Haut-Minervois. La jeune femme intègre le pôle espoir de son nouveau lycée. Après les cours en communication et gestion des ressources humaines, la jeune femme enfile maillot et crampons pour assouvir sa passion. Comme pour Sarah, ses efforts payent. Elles sont toutes les deux présélectionnées en équipe de France. Avec l'espoir de participer à la Coupe du Monde qui se déroulera fin juin à Londres. Mais pour cela, il faudra que les deux louves passent avec succès la quatrième phase de sélection en mars.

Les Diablesses rouges Porter le maillot bleu, Maeva en rêve. Elle aimerait bien fêter son bac lors d'un match international. Ce diplôme marquera toutefois sa fin de carrière avec la meute carcassonnaise. La lycéenne devrait intégrer l'équipe des Diablesses rouges, de Montpellier en septembre, avec son inscription à l'université Paul-Valéry. Férue de communication, l'apprentie internationale projette de faire carrière dans la publicité ou le journalisme. Sans abandonner sa passion pour le XIII. Sarah pourrait, elle, troquer les crampons pour des rangers. Elle souhaite devenir para comme ses oncles, pour parcourir le monde, et se dépenser. A moins qu'elle ne postule en Staps (filière sportive universitaire). Le week-end, lorsqu'elles ne sont pas à l'entraînement ou en match, ces deux demoiselles supportent activement leurs homologues masculins de l'équipe 1. Questionnez-les sur leur joueur carcassonnais préféré.. Et les deux copines entament une messe basse où ne fusent que des rires dont nous ne connaîtrons pas l'origine. Le calme revenu, Sarah Azzouzi avoue une passion pour Tyron Pau. "Je veux jouer à sa place !", lance-t-elle avec assurance. Après mûre réflexion, Maeva dit, elle, aimer le jeu de Troy Savage. Mais nous n'en saurons pas plus sur leur conciliabule. Secret de louves. (*) L'ASC Haut-Minervois évolue en 1ere division. Sarah Azzouzi et Maeva Dzikowski, deux louves qui rêvent de porter le maillot de France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lescure-d'Albigeois. Rugby à XIII : les féminines renouent avec la victoire

zoom.png201303141672_w350.jpg

Toute la joie des Lescuriennes après cette belle victoire face à Pujols.

Les treizistes Lescuriennes viennent de retrouver la pelouse du stade Jean Vidal, avec la réception de l'équipe de Pujols, et elles ont offert une belle victoire à leurs supporters. Après une première mi-temps équilibrée, les deux formations se quittent dos à dos avec deux essais de chaque côté, Elodie et Manon, inscrivent les deux essais côté Lescuriens, et le score est de 8 à 8.

Dès le début de la deuxième période, nos filles mettent la main sur le match, qui finit par tourner à leur avantage. Au cours de ce 2° acte, les locales vont inscrire 3 essais signés Emmanuelle, Audrey et Manon, qui signe là un doublé personnel. A ces essais, s'ajoutent 2 transformations et une pénalité d'Amélie. Pendant ce temps, les Pujolaises n'inscriront que deux essais et une transformation, cela n'est pas suffisant pour revenir au score, et les Lescuriennes s'imposent sur le score de 26 à 18. Félicitations à nos joueuses qui ont fait preuve de sérieux et d'application tout au long de cette rencontre pour décrocher une belle victoire. Victoire qui les replace dans la course à la qualification, seule ombre au tableau, la blessure de Sandra, victime d'un choc à la tête, conduite à l'hôpital par les pompiers, et à qui l'équipe et le club tout entier souhaite un bon rétablissement. Dimanche 17 mars, court déplacement, mais rencontre qui s'annonce difficile sur la pelouse de Toulouse Ovalie.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites


XIII : Pauline, graine de championne

Correspondant midilibre.fr

01/06/2013, 06 h 00



 

 



la-jeune-championne-en-action-ballon-en-

La jeune championne en action, ballon en main. (© D.R)

SAINT-LAURENT- DE-LA-CABRERISSE Agée tout juste de 18 ans, Pauline Calais vient de remporter le titre de championne de France en rugby à XIII avec le Toulouse Olympique club où elle évolue. La jeune championne a débuté tôt dans cette discipline qui, pour elle, est plus qu'un hobby, une véritable passion. C'est au Feuceuleu XIII, le mythique club lézignanais que Pauline, à l'âge de 5 ans et demi, chausse ses premiers crampons dans la catégorie "premiers pas". Elle y passera quelques années avant d'intégrer le club d'Ornaisons, puis celui de Carcassonne et enfin le Toulouse Olympique. Il faut dire que dans la famille le XIII et le XV on connaît ça. Son grand-père Louis Parazols disputa dans sa jeunesse quelques matchs au sein du club Saint-Laurent XIII quant à mamie Nicole, elle fut et est encore une fidèle supportrice de l'USSAP et aujourd'hui bien évidemment du Toulouse Olympique. A Pauline qui, par sa performance a honoré le village nous adressons toutes nos félicitations et lui souhaitons une bonne continuation dans cette voie. Tous nos compliments à ses parents Laurence et Jean-Pierre Calais, heureux et fiers de leur fille et associons à cette joie mamie Nicole et Justine sa sœur.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Saint-Juéry. Coupe du Tarn de rugby à XIII féminin

Publié le 06/06/2013 à 03:46, Mis à jour le 06/06/2013 à 08:02

sports
201306061178-full.jpg

Les équipes présentes.

zoom.png

La coupe du Tarn de rugby à 13 féminin s’est déroulée au stade de la Planque à Saint Juéry.

Les équipes de Réalmont , Villefranche , Lescure et Saint Juery étaient présentes.

A effectif réduit (travail, études,)les joueuses de Saint Juéry XIII ont été aidées par leurs coéquipières de Réalmont . Audrey , la responsable des féminines de Saint Juéry et les joueuses remercient l’équipe et le staff de Réalmont pour leur aide .

Félicitations à l’équipe de Lescure qui gagne cette coupe face à Réalmont, tandis que Villefranche gagne la petite finale face à Saint Juéry XIII .

Les 4 équipes se sont retrouvées autour d’ une réception offerte par le club de Saint Juéry XIII.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites
RUGBY À XIII Féminines  

Le club Boïen ouvre ses portes ce soir et mardi prochain

sudouest.fr
trans.gif

trans.gif

trans.gif
 

En cette fin de saison sportive, l’équipe féminine du rugby à XIII de Biganos a été particulièrement mise en évidence. Il faut dire qu’un titre de champion de France de Première division, obtenu aux dépens de Pujols (voir précédentes éditions), ce n’est pas le moindre des exploits. D’autant plus que les Boïennes avaient déjà décroché le bouclier en Seconde division.                                         Sur la lancée, le club de rugby à XIII Boïen organise des soirées de détection ce mardi 18 et le mardi25 juin, à 20 heures, au Beach terrain du parc Lecoq.
Les équipes de l’école de rugby accueilleront les plus jeunes, tandis que les entraîneurs prendront en charge les cadets et cadettes, juniors et seniors, qui souhaiteraient découvrir le rugby à XIII.
Des joueuses de l’équipe féminine championne de France participeront
à ces rencontres et partageront leur expérience.
Pour tout renseignement, appeler le 06 82 12 35 04.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La fête du Rugby à XIII à Nanterre
Mardi, 25 Juin 2013 13:01 ffr13.com
 

Ce week-end (28/29 Juin), à Nanterre, aura lieu le 1er TOURNOI EUROPEEN de Rugby à XIII des CAPITALES UNIVERSITAIRES. Trois équipes, masculines et féminines, vont participer à cette première édition : une sélection de l’Ile de France, l’Italie et la Hongrie.

Au programme de ces 2 journées :

Vendredi, à partir de 9h30, les Féminines disputeront une phase de poules au Stade Jean Guimier (Nanterre). Au même moment, le plateau Masculin se jouera sur la pelouse du Stade Gabriel Péri (Nanterre).

Puis à 18h30 au Stade Gabriel Péri, la Sélection Française Universitaire rencontrera l’Australie dans le cadre de leur préparation pour la Coupe du Monde Universitaire de Rugby à XIII (du 4 au 14 Juillet prochain à Leeds). Même si la France, qui fut à l’origine de la compétition mondiale universitaire, ne peut malheureusement participer à l’édition 2013, il faudra compter sur les joueurs de Laurent DUPUY (entraîneur de cette sélection) pour ne pas faire simple figuration.

Le lendemain (29/06), le show continu avec les matchs de classement du Tournoi des Capitales Universitaires (le matin) et les Finales Féminines et Masculines à partir de 14h45.

Pour conclure ce tournoi, l’Equipe de France XIII Fauteuil disputera son dernier match de préparation avant de traverser le Channel Tunnel pour se rendre à la Coupe du Monde (du 03 au 13 Juillet à Londres). Les Bleus affronteront également les Australiens (finalistes de la dernière édition) ce samedi au Centre Sportif du Mont-Valérien. Le parrain de la rencontre, le grand champion automobile de F1 Philippe STREIFF, donnera le coup d’envoi du match à 19h.

A noter que la demi-heure précédant cette confrontation sera réservée aux spectateurs qui voudront essayer la pratique du Rugby XIII Fauteuil.

L’entrée est gratuite pour l’ensemble de ces manifestations.

Venez nombreux soutenir le Rugby à XIII Français !

image_thumb_12d14f4f66869f333ad1fa7b9c1d

Share this post


Link to post
Share on other sites
Villefranche-de-Rouergue. RUGBY XIII: les féminines reprennent

Publié le 05/09/2013 à 03:53

201309052352-full.jpg

Villefranche-de-Rouergue. RUGBY XIII: les féminines reprennent

zoom.png

Après deux ans de prospection et d’efforts, l’objectif de Philippe Carnus et de Villefranche XIII de mettre sur pied une équipe féminine aboutissait la saison passée. Menant avec prudence et patience un travail de longue haleine, avec comme souci de ne pas entrer en compétition trop rapidement contre parfois l’envie de leurs joueuses, les responsables avaient tenu à monter en puissance lentement de manière à être fin prêt cette saison. Fort de cette expérience, la saison 2013-2014 marquera le grand saut: l’entrée en championnat dès l’ouverture de la compétition. Aussi, le retour sur la pelouse est prévu dès ce jeudi, à 18 heures, stade Henri-Lagarde (derrière le camping). Ensuite, les entraînements se succéderont les mardi et jeudi, toujours à 18 heures, sur le même stade. Bien entendu, toutes celles qui désireraient venir s’essayer à la pratique du rugby XIII féminin en seniors (dès 16 ans) sont les bienvenues. Autre nouveauté, la formation d’un groupe de jeunes filles de rugby XIII sera un nouvel objectif. Pour s’inscrire, il suffit d’être âgée de 11 ans minimum.

Pour tous renseignements, s’adresser aux responsables, aux heures d’entraînement, ou bien à Philippe Carnus: 05 65 11 03 07 et 06 35 25 24 13.

Rentrée à l'école des jeunes

Ce samedi, ils étaient tout heureux de se retrouver, les jeunes licenciés de l’école des jeunes de Villefranche XIII Aveyron. Heureux de retrouver les anciens copains de la saison passée mais aussi tout heureux de découvrir des nouveaux copains tentés par la pratique du rugby XIII. C’est donc autour de leurs éducateurs qu’anciens et nouveaux ont pu s’adonner à une reprise très ludique. Côté parents, c’était aussi le temps des retrouvailles et des premiers contacts dans une ambiance fort conviviale, un des leitmotivs des responsables de l’EJV. Après la pause, tout le monde s’est donné rendez-vous au samedi 7 septembre pour un nouvel entraînement et pour rencontrer de nouveaux camarades. Pour tous ceux qui désirent découvrir la pratique du ballon ovale à travers celle du rugby XIII, les responsables et les éducateurs se tiennent à la disposition des parents et des jeunes tous les samedis, au stade Henri-Lagarde (entraînement de 14 heures à 16 heures).

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Villefranche-de-Rouergue. Rugby XIII : victoire des filles

 

 

Publié le 17/12/2013 à 09:08

 

201312172085-full.jpg

Villefranche-de-Rouergue. Rugby XIII : victoire des filles

zoom.png
201312172085-full.jpg
empty.gif

Pour leur entrée en matière, les féminines de Villefranche XIII Aveyron n’ont pas manqué le coche. Pour leur premier match à Henri-Lagarde, elles se sont imposées par 20 à 12. Un score qui ne reflète pas la réalité du terrain. Face à un adversaire expérimenté, les Villefranchoises ont joué sans complexe et ont démontré de réelles qualités, mettant les pendules à l’heure dès l’entame du match. Tout d’abord, Mélina Tomas-Ferreira prend de vitesse tout son monde sur le côté gauche. Trois minutes plus tard, Aminata Youssouffou perce aile gauche, Nancy Razous arrive au soutien pour l’essai ! Deux essais en trois minutes, le ton était donné. Après avoir entamé ce match tambour battant, les Villefranchoises ont baissé de rythme dans la deuxième partie de la première mi-temps, ce qui a permis aux visiteuses de revenir au score.

L’équipe victorieuse : Anne-Sophie Carnus, Laura Razous, Nancy Razous, Lucile Poupliée, Pauline Fred, Aminata Youssouffou, élodie Bellonie, Léa Boudaud, Pernelle Ebebele-Oke, Julie Ginestet, Claudia Waengene, Mélina Tomas-Ferreira. Les absentes : Guylaine Ribaud (non qualifiée), Sephora Lavergne (en stage), Anaïs Rossin et Anaïs Mialhe (blessées), Stella Martins. En marquant trois essais (2e, 13e et 46e), Mélina Tomas-Ferreira peut prétendre au titre de meilleure réalisatrice.

Prochain match : samedi 21 décembre, à Carcassonne.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Villefranche-de-Rouergue. Les féminines face à l'ogre audois

 

Publié le 03/01/2014 à 03:50, Mis à jour le 03/01/2014 à 08:36 rugby à XIII201401031422-full.jpg

Les Villefranchoises en action./Photo DDM

zoom.png

Ce samedi 4 janvier, retour en compétition pour les protégées de Philippe Carnus avec la réception de l’AS Carcassonne au stade Henri-Lagarde; coup d’envoi à 15 heures. Pour les locales, cette rencontre sera l’occasion de se mesurer à nouveau avec une équipe de top niveau. Vainqueurs de toutes leurs rencontres, les Audoises dominent largement la poule Sud. Habituées des joutes en Élite 1, celles-ci possèdent un jeu très abouti. Au match aller, les Carcassonnaises avaient imposé leur rythme dès l’entame de la rencontre, profitant de l’inexpérience villefranchoise. Trop timorées face à un tel adversaire, les jeunes Aveyronnaises avaient commis des erreurs exploitées immédiatement. Ce qui avait fait grimper le score dès les premières minutes. Pour le match retour, les locales connaissent un peu mieux leurs adversaires et savent qu’elles aussi ont des points faibles. Lors de la deuxième période, et notamment en fin de rencontre, les Rouergates avaient réussi à imposer leur rythme : une belle manière de répliquer à une adversaire au-dessus du lot. De plus, cette opposition permettra à l’entraîneur Philippe Carnus de demander à ses protégées d’évoluer un ton au-dessus afin de préparer les autres échéances du championnat. La force de l’équipe villefranchoise réside dans sa dynamique, dans son envie de bien faire et de progresser, une telle rencontre arrive à point nommé. Rencontrer le leader de la poule doit permettre aux Villefranchoises de se sublimer avec l’objectif de faire mieux qu’au match aller. Dès 15 heures, soyons sûrs que les Anne-Sophie, Laura, Nancy, Lucile, Pauline, Aminata, élodie, Léa, Pernelle, Guylaine, Séphora, Anaïs Rossin, Anaïs Mialhe, Julie, Claudia, Stella, Mélina, partiront à l’assaut de la forteresse carcassonnaise afin de faire douter le leader incontesté de la poule Sud…

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Villefranche-de-Rouergue. Les féminines sur un coup de dés

 

Publié le 16/01/2014 à 03:50 , Mis à jour le 16/01/2014 à 08:33 rugby à XIII201401161486-full.jpg

Les Villefranchoises échouent d'un rien. /Photo DDM.

zoom.png

Ce samedi, les féminines de Villefranche XIII Aveyron se sont déplacées à Saint-Gaudens avec l’envie de faire «un truc» mais, malheureusement, elles ont dû s’avouer vaincues (16 à 12) alors que la victoire leur tendait les bras.

Un déplacement qui a pesé dans les jambes: à l’heure de l’analyse, Philippe Carnus reconnaissait que ce long déplacement avait joué quelque peu dans la défaite de ses protégées. N’ayant pas pu faire la pause repas comme il l’entendait, les filles sont arrivées sur le terrain moins bien préparées que pour les autres rencontres.

Les Villefranchoises tout près de la victoire: il aura fallu cet essai refusé aux Rouergates dans les dernières minutes pour que la victoire commingeoise soit certaine. Une décision qui laisse quelque peu dubitatif le staff villefranchois: l’en-avant sifflé par l’arbitre (un junior local qui a suppléé l’arbitre officiel absent) ne semble pas du tout évident, aux dires des Aveyronnais.

De nets progrès en attaque: frustrées face à Carcassonne de n’avoir pu attaquer, les Villefranchoises ont montré de réelles aptitudes face à Saint-Gaudens. Relançant de leur propre camp, elles ont à diverses reprises mis en danger la défense adverse. Les Villefranchoises ont su se créer de nombreuses occasions, même si toutes n’ont pas fait mouche.

Des fautes lourdes de conséquence: l’apprentissage des Louves continue. Ce samedi, elles encaissent trois essais sur fautes: sur le premier essai, la défense aveyronnaise est restée, l’expérience locale a fait le reste.

Saint-Gaudens, équipe à portée: à l’issue de la rencontre, l’avis était unanime côté villefranchois, la victoire aurait bien pu sourire aux «bleu et rouge». En étant un peu efficaces en défense et en faisnat preuve de plus de réalisme, les Villefranchoises avaient la possibilité de glaner leurs premiers points à l’extérieur.

Prochain match: samedi 18 janvier, stade Henri-Lagarde, réception de Saint-Gaudens, à 15 heures.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Myriam Cagnac, marraine de la section féminine marseillaise

Marseille / Publié le Vendredi 17/01/2014 à 12H43

En 2013, la section féminine a été divisée en 2 équipes Elite et Espoir. La famille Marseille XIII Avenir a souhaité placer cette création sous l’égide d’une marraine dont l’engagement auprès du club a été marquant.

myriam-cagnac-et-les-filles.jpg
Myriam Cagnac et les filles de Marseille XIII Avenir.

Photo DR

 

Myriam Cagnac est une des pionnières du rugby à XIII féminin en France. Elle a choisi en 2008, après plus de 20 ans à fouler les terrains, de terminer sa carrière à Marseille XIII Avenir. Cette saison menée en terre phocéenne dans une équipe féminine toute jeune (sa création date de 2007) est restée gravée dans les esprits de toutes les joueuses qui ont pu trouver en elle une présence sportive et affective importante.

Pour mieux savoir qui est Myriam, un petit aperçu de sa carrière rugbystique :

- 1982 : elle a 19 ans lors de la création de la première équipe de rugby à 13 féminin en France à Cavaillon. Myriam est en première mondiale d’un match féminin S.U.Cavaillon 13/St Paul de Fenouillet joué à 13 au stade Pagnetti à Cavaillon, devant plus de 1000 spectateurs !

Elues joueuses du match :

Pour Cavaillon, Myriam Cagnac ;

Pour St Paul de Fenouillet ; Magalie Pélissier (la mère d’Eloi Pélissier, joueur des Dragons Catalans et de l’Equipe de France).

- 1994/1995 : elle est championne de France de rugby à 7 avec le XIII Provençal

- 2000/2001 : elle vit sa première sélection en Equipe de France (au poste de 3ème ligne) à Paris au stade Charléty, contre Halifax. Match gagné 40 à 0 et joué en lever de rideau de la finale Elite seniors masculins. Elle est honorée du titre de meilleure joueuse du match côté français !

- 2003/2004 : nouvelle sélection en Equipe de France, au poste de demi d’ouverture, ( co-capitaine), contre l’équipe d’Angleterre, mais match perdu !

- 2004/2005 : joueuse/entraîneur du XIII Provençal, elle contribue à la réussite d’un doublé Championnat et Coupe de France de Rugby à XIII pour son équipe !

- 2005/2006 : doublé championnat et Coupe de France à IX. Championne à 13 mais titre non décerné pour raisons disciplinaires

Clubs : S.U.Cavaillon XIII

Le grand Avignon XIII

S.O.Avignon XIII

XIII Provençal

- 2008 : le meilleur pour la fin ! Elle termine sa carrière de joueuse à Marseille XIII Avenir à 45 ans. Et a eu l’honneur et le privilège de jouer avec ses deux filles, en club mais également en Equipe de France !

 

LaProvence.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Lionnes s’imposent chez le XIII Provençal

Publié le Lundi 27/01/2014 à 13H00

Les Marseillaises de XIII Avenir se sont imposées ce week-end chez les filles du XIII Provençal 8-18

marsxiii.jpg
Les Lionnes de Marseille XIII Avenir.

Photo A.P.

 

Les Marseillaises se déplaçaient ce week-end chez les filles du XIII Provençal, à Caumont dans le Vaucluse, pour disputer leur 6e match du championnat élite. La partie s'annonçait difficile mais les Provençales ouvraient le score au bout de 20 minutes. Les Lionnes réussissaient à égaliser 4–4 avant la mi-temps mais c'est surtout en seconde période qu’elles prenaient l'ascendant sur leurs adversaires en marquant deux essais et une pénalité. Malgré une longue interruption à la suite d'une blessure côté provençal, les filles de Marseille XIII Avenir ont su rester dans le match : discipline et solidarité ont été les principaux artisans de la victoire. Score final : 8-18.

"Doucement mais sûrement, le travail commence à porter ses fruits, analysait le manager Pedro Martinez à l'issue du match. Grâce à leur victoire, les Lionnes remontent au classement, et viennent se positionner en 3e place, à 3 points seulement des Toulousaines, toujours en 2e place après une lourde défaite ce week-end face aux Bordelaises (56–6). Une performance à confirmer pour se maintenir dans le haut du classement !".

Les essais :

19′ XIII Provençal 4–0

28′ Fatou Sylla pour Marseille XIII Avenir 4–4

55′ Mélissa Alili (pénalité) 4-6

63′ Maud Signoret (transformation Mélissa Alili) 4–12

73′ XIII Provençal 8–12

78′ Fatou Sylla 8–18

Arthur Puggioni laprovence.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le rugby à XIII se féminise
Publié le 12/02/2014 à 06h00 par
Plusieurs joueuses ont été recrutées et formées pour créer une équipe féminine.1459466_4228816_800x400.jpg?v=1Les présidents Sagnette et Thiolat avec leurs premières recrues. © Photo
Photo B. T.

Le ministère en charge des Sports mène, depuis l'an passé et les premiers états généraux du sport féminin en équipe, une politique volontariste afin de développer la pratique féminine.

Le rugby à XIII n'échappant pas à la règle a lui aussi passé la vitesse supérieure en matière de développement, même si un championnat de France seniors existe depuis l'an 2000. Avec la nouvelle formule du championnat (poule des As, Élite 2), une autre nouveauté a vu le jour. Afin de forcer les clubs à ouvrir une section féminine, deux points furent attribués aux équipes d'Élite 1 et 2 qui en possédaient une. Chez les Léopards, c'est Guy Cavaillé qui fut missionné afin de monter cette structure.

« Une nouvelle aventure »

Le bouillonant responsable de l'équipe juniors est allé faire le tour des collèges et lycées de la ville. Très vite, le club faisait appel à Cécile Seghairia, l'ancienne joueuse de Pujols, et membre du staff de l'équipe de France lors de la dernière Coupe du monde. La formation de la dizaine de jeunes joueuses venues tenter l'aventure pouvait démarrer. « Pour moi, c'est une nouvelle aventure qui commence, précise Cécile. Quand on est venu me chercher, je n'ai pas hésité une seconde. C'est un challenge qui me tient à cœur. Nous allons former des filles dans les catégories minimes et cadettes afin de pouvoir alimenter en joueuses juniors et seniors le club de Pujols. Nous avons une réunion avec le président Christophe Gautier prévue dans les prochains jours. »

Parmi les jeunes recrues, Chloé, Pauline ou Karine, qui ne manquent pas de motivation : « On faisait déjà du rugby au lycée ; on a saisi l'opportunité de pouvoir porter et défendre les couleurs de notre ville et de ne pas être obligées d'aller jouer à Sainte-Livrade ou à Pujols. On est déjà très motivées et on a un super entraîneur ». Cécile Séghairia sera entourée de Gilles Cornut, dont les compétences ne sont plus à démontrer et de l'ailier des Léopards, Yaoub Bachoukh.

Pour cette première année, la formation villeneuvoise participera au Challenge Gilbert-Dautant et affrontera les équipes de Pujols, Tonneins et La Réole. Ce challenge donnera le 31 mai prochain le premier champion d'Aquitaine.

Bernard Tranier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : deux matches importants

Marseille / Publié le Jeudi 13/03/2014 à 13H27 laprovence.fr

breves532183821b18f_1.jpg

Deux matches importants ce dimanche pour les Lions et les Lionnes. Les seniors, toujours en tête du classement, reçoivent à 13h30 les 3e, l'équipe d'Apt. Une occasion pour les Marseillais de grappiller des points et confirmer leur première place.

Les féminines de leur côté joueront face au XIII Catalan à 15h30. Une place devant les Lionnes au classement du championnat, les Catalanes pourraient offrir résistance aux Marseillaises.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII

Les lionnes reprennent du poil de la bête

Publié le Mardi 18/03/2014 à 20H46 laprovence.fr

 

Après une cuisante défaite à Bordeaux, les Lionnes de Marseille XIII Avenir devaient se ressaisir pour assurer une troisième place au championnat ; il ne fallait pas faire d’erreur face au XIII Catalan ce dimanche au stade Roger Couderc. Les Marseillaises sont entrées très vite dans le match. En étouffant les attaques catalanes tout en créant du jeu, les Lionnes font vite grimper le score. A la mi-temps, elles mènent 32 à 0.

Les Catalanes ont bien tenté de réagir, mais c’était sans compter sur la discipline et la solidarité marseillaise, qui a su éteindre la flamme des Dragonnes, pour finir sur un score de 48 à 4. Victoire logique des Lionnes, qui ont su se mobiliser pour prendre en main la fin de leur championnat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

XIII Féminin : Plus qu’une marche avant la Finale !

Demi-Finales-F%C3%A9minines.pngLe Rugby à XIII est à l’honneur en ce début du mois de mai, avec notamment les demi-finales du Championnat de France Féminin Elite.

Ce samedi (03/05) à 18h, l’équipe de Toulouse Ovalie XIII accueille les Féminines de Marseille XIII Avenir, sur leur pelouse de Struxiano.

Le lendemain, l’entente Facture-Biganos (Championne de France en titre) rencontrera St. Estève XIII Catalan.

L’objectif pour ces 4 équipes est identique : une qualification pour la Finale du Championnat de France de Rugby à XIII Féminin qui aura lieu le dimanche 18 mai à Villefranche de Rouergue.

Pour l’occasion, Sonia ZAGHDOUDI, internationale française et capitaine de Toulouse Ovalie, revient avec nous sur cette saison et nous parle de ces demi-finales…

Sonia, comment s’est déroulée la première partie de saison pour vous ?

Sonia ZAGHDOUDI : Malgré quelques échecs, nous avons réalisé une très bonne saison. Je suis vraiment satisfaite du groupe et du travail fourni. Maintenant la saison serait encore plus belle avec une place en Finale et pourquoi pas le titre ! (Rires)

L’an dernier, vous avez échoué sur cette même marche des demi-finales, qu’est ce qui pourrait faire la différence samedi ?

Sonia ZAGHDOUDI : Nous sommes beaucoup plus matures que la saison passée. Certaines joueuses ont participé à la Coupe du Monde l’été dernier et ont pu ainsi apporter leur expérience au groupe. Nous jouons cette demi-finale à domicile, et je pense qu’elle sera belle.

Que peux-tu nous dire sur cette équipe de Marseille ?

Sonia ZAGHDOUDI : Marseille a réalisé une saison en dents-de-scie, mais elles reviennent bien. Nous les avons battues à l’aller mais on s’est inclinées là-bas il y a 3 semaines. Ce ne sera donc pas facile samedi…

Quel est ton pronostic pour l’autre demi-finale (Facture-Biganos vs St. Estève XIII Catalan) ?

Sonia ZAGHDOUDI : Comme nous à Marseille, Facture-Biganos a perdu contre les Catalanes 3 semaines plus tôt. D’ailleurs, je tiens à féliciter cette équipe de St. Estève XIII Catalan qui joue pour la première année à XIII (ndlr : St.Estève XIII Catalan jouaient à 9 les saisons passées). Dimanche, ce sera une demi-finale, les deux équipes ont leurs chances. L’équipe de Facture-Biganos en tant que Championne en titre sera favori, mais les Catalanes peuvent réitérer l’exploit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



100 Days That Shook Rugby League

League Express - Every Monday

Rugby League World - Oct 2017