Recommended Posts

Saint-Jory. Championnat de France Rugby XIII fauteuil

zoom.png201212011094_w350.jpg

Les Toros XIII Saint-Jory/T.O

Le mercredi soir de 19 h 30 à 21h la grande salle du gymnase de Saint-Jory est réservée aux entraînements des Toros XIII Saint-Jory Toulouse Olympique… C'est du rugby à XIII fauteuil, joué par des personnes handicapées et des valides.

C'est très rare qu'une telle mixité soit pratiquée dans un sport.

La création de ce club est une idée de Jean Jacques Bédué, qui avait déjà participé à la mise en route du club de rugby à XIII handisport de Cahors. Il a présenté son projet à la mairie qui a répondu favorablement et mis ses infrastructures à disposition. À partir de là, tout est allé très vite, contacts de joueurs, inscription dans le championnat «élite 2», création d'un club de supporters, recherche de sponsors, staff médical, mécanicien etc. tout cela en à peine 6 mois. La grande difficulté est de trouver des fonds pour financer l'achat de fauteuils de compétition dont le prix se situe aux alentours de 5 000€.

En assistant à la première rencontre de championnat qui se déroulera aujourd'hui à 18h au gymnase, vous comprendrez vite qu'il y a un grand plaisir, une grande intensité à voir tous ces compétiteurs se lancer à grande vitesse (les chocs sont très impressionnants) pour surprendre l'adversaire, passer la ligne de but et aplatir un essai.

Les dirigeants du club étudient la possibilité d'intervenir et de faire des démonstrations dans les écoles et les collèges pour faire changer le regard sur les Handicapés. Pour en savoir plus, site : http: //www.toros13saint-jory.com/

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle victoire de Cahors

rugby XIII fauteuil.

zoom.png201212031401_w350.jpg

Les Cadurciens ont remporté une nouvelle victoire hier à Toulouse./Photo DDM,archives

Cahors XIII fauteuil s'est largement imposé hier après-midi sur le terrain de Toulouse 72 à 44 pour son deuxième match de championnat. Après sa première victoire face à Montauban le week-end précédent, les Cadurciens ont confirmé face à une solide équipe toulousaine renforcée de nouveaux élements. Ce sont d'ailleurs, les locaux qui démarrent le mieux larencontre et qui mènent rapidement 12 à 0. Les coéquipiers de Jérome Henras vont réagir en égalissant à 16 partout au bout d'un quart d'heure de jeu. Bien en place, les Lotois font le break dans cette seconde partie de première mi temps en scorant à plusieurs reprises portant le score à 40à16 au repos. Après la pause, les Cadurciens vont bien gérer leur avance en faisant tourner l' effectif. Ils maintiennent une moyenne de 20 points d'écart pour finalement s'imposer 72 à 44. A l'issue du match, Philippe Pélissier se montrait satisfait de l'implication de ses joueurs regrettant toutefois un manque de rigueur sur certaines phases de jeu. Cahors XIII fauteuil a bien debuté sa saison et termine l'année 2012 invaincu . Le 19 janvier prochain les Cadurciens recevront la formation des Dragons Catalans.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Latronquière. Les collégiens et le rugby à XIII fauteuil

zoom.png201212061614_w350.jpg

Exercices de rugby en fauteuil roulant./ Photo DDM

Jeudi 29 novembre,les élèves scolarisés en 4e au collège ont rencontré les champions de France de Rugby à XIII fauteuil, Les Diables cardurciens, jeudi dernier. Une rencontre organisée dans le cadre de la semaine des Droits des enfants et des jeunes au CIDFF (centre d'information sur les droits des femmes et des familles). Un après-midi riche d'échanges et de complicité entre les collégiens et les encadrants, tous sur le même plan en fauteuil roulant. Un expérience que ces jeunes ne sont pas près d'oublier. Ils ont été exemplaires: avec une grande humilité, ils ont joué au rugby à XIII-fauteuil, acceptant les règles et contraintes de ce jeu, que certains pratiquent en club. Il a été bien difficile d'arrêter la partie engagée. Les jeunes étaient heureux de partager ces moments avec de vrais champions de rugby. Ils ont montré un bel exemple de solidarité.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Pandas repartent fort

rugby fauteuil

zoom.png201212141760_w350.jpg

Les Pandas repartent fort

Les joueurs montalbanais attaquent une nouvelle saison en championnat de France, plus motivés que jamais. Les Pandas, un vrai club à découvrir...

Ce dimanche, les Pandas montalbanais disputent leur deuxième rencontre de championnat face au Stade toulousain, la première à la maison. L'occasion pour celles et ceux qui ne connaissent pas le club et la discipline de se faire une idée plus précise de ce qu'est le rugby fauteuil : un sport très spectaculaire. Pour leur sixième saison, les Pandas ont le sourire puisque le groupe s'est étoffé ces derniers mois. La multiplication des opérations de promotion n'y est sans doute pas pour rien (les prochaines sont ainsi programmées à l'institution Lestonnac de Beaumont-de-Lomagne ou fin mars avec le lycée Capou de Montauban).

Un groupe qui s'élargit de plus en plus

Cette saison, ils sont ainsi plusieurs à avoir rejoint l'équipe. «C'est parfait; comme ça la gestion du groupe est plus facile. C'est aussi bien pour l'entraînement, cela nous permet de mieux travailler et d'améliorer nos repères collectifs, surtout avec les nouveaux. Cela nous permet également de combler le départ de certains comme François Hoc pour raisons professionnelles à Bordeaux. Il est toujours licencié chez nous mais nous ne pourrons pas l'avoir tout le temps avec nous» explique Patrick Gorinat, le coach de l'équipe. Pourtant les Pandas peuvent regretter un championnat particulièrement resserré cette année (quatre équipes : Dragons Catalans de Perpignan, Cahors Lot XIII, Stade Toulousain rugby handisport et Montauban handisport). Qu'importe, la motivation des Montalbanais n'en souffre absolument pas. Mardi à l'entraînement il ne manquait aucun joueur. Un entraînement au gymnase Ingres dans des conditions très difficiles (il faisait moins 2 degrés). En attendant des meilleures conditions les Pandas poursuivent leur progression. À découvrir, vraiment.

Les entraînements se déroulent au gymnase Ingres (boulevard Blaise

Doumerc) tous les mardis, de 18heures à 20h30. Pour toute information complémentaire, contacter Patrick Gorinat au 06 15 90 56 65 ou Jérôme Bonnet au 06 83 87 07 38 - pandasMH@gmail.com

Victoire impérative face au Stade toulousain

Les Pandas retrouvent leur terrain fétiche ce samedi 15 décembre, à 15 heures, dans la salle multisports de la Fobio (rue du Ramiérou) à Montauban, pour affronter l'équipe du Stade toulousain. Les Pandas montalbanais visent la victoire devant leur public, après avoir échoué de peu lors de l'ouverture à Cahors, le champion de France en titre (défaite 32-44). La tâche s'annonce très délicate face à une équipe toulousaine qui s'est sérieusement renforcée à l'intersaison et qui a amorcé une mutation dans ses intentions de jeu.

Montrer le meilleur visage

Leur défaite encourageante à domicile contre Cahors, il y a deux semaines (44-72), illustre parfaitement le danger qu'ils représentent pour les «Verts et noir» montalbanais. Les deux victoires dans le championnat l'an passé face à ces mêmes toulousains font partie du passé, et les Pandas savent qu'ils vont devoir montrer leur meilleur visage pour écarter la menace stadiste.

Pour cela, le travail fourni à l'entraînement ces dernières semaines laisse augurer de beaux mouvements offensifs, ainsi qu'une défense rugueuse et appliquée, dans un match qui s'annonce spectaculaire. Bref, une première à domicile à ne pas manquer ni pour les Pandas, ni pour leur fidèle public ainsi que pour tous les curieux de découvrir ce sport exigeant et intense.

Le groupe. L'effectif disponible des Pandas pour cette rencontre sera : J-Y Ducos, Y. Dubois, S. Caldéran, S. Cortezon, B. Farges ©, P. Naïmi, J. Bonnet, M-O. Bonnaud, P. Gorinat.

Entrée libre.

Anton Lechat : «On oublie tout de suite le handicap»

Parmi les nouveaux joueurs à avoir intégré l'équipe à l'intersaison Anton Lechat ne boude pas son plaisir. La preuve, il est désormais pleinement intégré, lui qui vient d'amener ses papiers pour faire sa licence. Les Pandas, Anton les a découverts quand ils sont venus faire une petite démonstration à son entreprise. «Je suis sportif et je me suis dit que ce serait sympa d'essayer. Je me suis mis dans le fauteuil et ça a collé tout de suite. Le groupe est très sympa, convivial. Je me suis intégré tout de suite. Quand on joue à leurs côtés on oublie tout de suite le handicap et on n'a qu'une envie : gagner. Après, c'est autre chose de se mettre au niveau des autres joueurs (rires) mais tout le monde m'apprend. C'est quand on est assis dans un fauteuil qu'on se rend vraiment compte des difficultés que les handicapés peuvent avoir. Déjà, quand j'habitais Paris c'était impossible de se déplacer avec une poussette…» note Anton. Ce samedi, sûr qu'Anton sera aux côtés de ses coéquipiers pour les pousser vers la victoire. En tout cas il est désormais un panda comme un autre.

France - Angleterre le 27 mars!

La fin de saison sera marquée par un très gros événement dans le petit monde du rugby fauteuil puisque les Pandas organisent le 27 mars prochain un match amical entre la France et l'Angleterre. Un match important puisque les Anglais disputeront deux matchs en France (l'autre à Toulouse) en vue de préparer la Coupe du monde prévue en juillet 2013.

La.L ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Jory. Les «Toros» affrontent les «Diables» cadurciens

zoom.png201212211655_w350.jpg

Présentation officielle de L'équipe Saint-Jory-TO XIII.

En ce mois de décembre, Saint-Jory-TO XIII (rugby fauteuil), appelé «Les Toros» rencontraient à l'occasion de leur tout premier match de championnat Elite 2-poule ouest, l'équipe de Bordeaux-Facture au gymnase de Saint-Jory.

Ce match que toute l'équipe craignait un peu, a permis de lever les doutes, de noter certaines erreurs un peu grossières… Même si le score fut sévère pour les locaux, les joueurs étaient unanimes pour reconnaître que pour un tout premier match, beaucoup de choses étaient positives et que c'est en jouant des rencontres de cette intensité que le style s'améliorera et que les résultats viendront.

Avant de se déplacer à Albi lors de la prochaine journée de championnat, Saint-Jory-Toros XIII, vous invitent ce samedi 22 décembre a assister à un match amical contre les «Diables Cadurciens» qui sont l'équipe en forme du moment, que tout le monde veut accrocher à son palmarès. (cette équipe fournie des internationaux au club France).

Venez encourager, supporter l'équipe de rugby fauteuil de Saint-Jory, c'est un beau cadeau à leur faire en cette période de fête

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cahors. Martine Feyt, responsable de Cahors rugby XIII Fauteuil

l'invitée de la semaine

zoom.png201301141761_w350.jpg

Martine Feyt, responsable de Cahors XIII Fauteuil./Photo DDM. archives

Martine Feyt, responsable des Diables Cadurciens donne de son temps, de son énergie pour porter haut les couleurs d'une équipe, sacrée championne de France en juin 2012.

Le rugby à XIII n'était pas son univers, Martine Feyt a cependant repris, il y a deux ans, les rênes d'une section du Cahors rugby XIII, les Diables Cadurciens, qui draine match après match un public toujours plus nombreux. Elle nous livre les clefs de cette extraordinaire symbiose entre joueurs handicapés et valides et le public.

Comment avez-vous découvert le rugby XIII Fauteuil ?

Avec mon mari Stéphane qui est vice-président du Cahors Lot rugby XIII avec la responsabilité du handicap, nous ne venions pas de ce monde-là. Moi j'avais fait du ski, du canoë, sauf du rugby. Un ami nous a fait découvrir ce sport. Dans le Lot, on avait une faible population handi qui faisait du sport. À la place de faire du basket, on a choisi le rugby. Chez les Diables d'anciens joueurs, qui ont été blessés et ne peuvent plus jouer chez les valides, s'éclatent avec les Diables Cadurciens.

Pourquoi vous êtes-vous engagée ?

En 1996, j'ai eu un accident de voiture, je me suis retrouvée dans un fauteuil. Je travaillais dans l'hôtellerie, j'ai dû arrêter. J'ai embrayé dans le bénévolat, pendant 12 ans, j'étais à l'association des paralysés de France. J'ai monté des dossiers, j'ai sorti des gens de chez eux, je suis allée en Afrique et j'ai découvert le Cahors XIII Fauteuil. J'ai joué en équipe II qui s'est un peu déstructurée.

Quelle est la particularité du club, ses règles ?

Les règles sont les mêmes que celles des équipes valides, ça se joue 5 contre 5 avec la particularité de la mixité de l'équipe, avec sur le terrain 3 personnes handicapées et 2 valides, sans condition d'âge. On joue en surface sur un terrain de hand-ball. On joue au Palais des Sports à Cahors et on s'entraîne deux fois par semaine au Dojo.

Un très nombreux public assiste à tous les matchs. Comment expliquez-vous cela ?

C'est un jeu qui sort de l'ordinaire. Le mélange de l'handi et du valide ce n'est pas si courant que ça. Il y a un côté spectaculaire, c'est assez intense. Il faut voir pour comprendre. Des spectateurs me disent que leur cœur a battu à tout rompre. Là, je me dis que je fais du bénévolat pour quelque chose, c'est la plus belle récompense. Lorsque nous sommes devenus champion de France en juin 2012 à Albi en jouant contre l'équipe des Dragons Catalans, plus de 300 personnes sont venues nous soutenir. C'est inoubliable. Il faut toujours savoir donner.

Est-ce que ça a changé le regard sur le handicap ?

Nous sommes dans une société où le handicap n'est pas facile, néanmoins les mentalités ont un peu évolué. Avec ce sport on montre un autre regard sur les personnes handicapées. Nous intervenons dans les collèges, les lycées. On sensibilise, en indiquant que ce n'est pas forcément à la portée de toutes les personnes handicapées sans pour autant être sélectif, je n'aime pas ce terme. On ne peut pas dire n'importe quoi, et porter surtout un beau message. Dans la vie, il faut être positif.

Le 19 janvier, les Diables vont jouer contre les Dragons Catalans au Palais des sports à 18 heures, dans quel est état d'esprit êtes-vous ?

Nous sommes sereins, nous sommes capables de gagner, on y va pour ça.

Questionnaire de Proust

Votre couleur préférée : le rouge

Votre fleur préférée : la rose

Votre animal préféré : le cheval

Votre chanteuse préférée : Céline Dion

Votre devise : toujours aller plus loin, avancer, avancer

Votre principale qualité : je suis franche, je ne fais pas trop de détours

Votre principal défaut : je m'emballe rapidement

Ce que vous aimez : la vie tout simplement

Ce que vous détestez : la méchanceté

Recueillis par Marielle Merly ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby fauteuil. Le Séquestre débute le championnat

zoom.png201301161533_w350.jpg

L'équipe des «Panthères»du Séquestre XIII fauteuil.

Pour cette saison 2012/2013, le Séquestre Rugby à XIII est parvenu à engager son équipe de Rugby fauteuil en championnat de France.

Les «Panthères» débutent samedi dans le championnat de France élite 2. Ils participent à cette compétition, dans la poule ouest, en compagnie des équipes des Boeïns de Facture Biganos (Gironde), des Basques de Biarritz-Anglet et des Toros de St-Jory-Toulouse. C'est, cette dernière formation toulousaine que les tarnais vont recevoir pour inaugurer leur participation à cette compétition. Un match qui s'annonce disputé face à une équipe de Toulouse qui a déjà fait ses preuves lors des premiers matches qu'elle a disputés en début de championnat fin 2012. Il faut dire que, même si cette formation en est à sa première année d'existence, elle est coachée par Jean-Jacques Bédué un des précurseurs de cette discipline qui avait été à l'origine de la création de l'équipe de Cahors qu'il a entraîné et emmené en finale du championnat de France élite 1 en 2010. Les Séquestrois ne sont, donc, pas favoris d'autant plus qu'ils partent dans l'inconnue. Même s'ils ont disputés des rencontres amicales convaincantes face aux Diables de Cahors et face à Facture-Biganos, l'année dernière, ils n'ont jamais participé à un championnat officiel. Suite à une longue période passée sans matériel, grâce à l'aide de la fondation MMA, ils ont pu acquérir 6 fauteuils de sport. Depuis le mois de juillet, ils peuvent s'entraîner régulièrement, chaque semaine, de façon constructive avec du matériel compétitif. Le seul problème, est la réduction de l'effectif après les blessures de Claude Brun et de Victor Ocrisse qui ne pourront pas participer à cette compétition à laquelle ils avaient espéré avec le club qu'ils avaient contribué à construire. Malgré tout, le reste du groupe s'est préparé valablement à affronter les toulousains.

Les Panthères du Séquestre XIII fauteuil affrontent, samedi à 18h30 salle de sport du Séquestre, les Toros de Toulouse St-Jory.

Entrée gratuite pour tous.

P. C ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cahors. Les Diables Cadurciens s'inclinent

RUGBY XIII FAUTEUIL.

zoom.png201301200964_w350.jpg

Les Diables Cadurciens se sont inclinés 48 à 62 hier soir face aux Dragons Catalans. /Photo DDM,FG

Dans un palais des sports de Cahors archicomble pour ce match au sommet du championnat de France de rugby XIII fauteuil, les Diables Cadurciens ont concédé hier soir leur première défaite de la saison. Opposés aux Dragons Catalans, et au terme d'un match intense et engagé, les joueurs de Cahors XIII fauteuil se sont inclinés sur le score de 48 à 62.

Dès les premières minutes de la rencontre, le ton était donné puisqu'après seulement sept minutes de jeu, les deux équipes avaient chacune inscrit deux essais, par Denuwelaere par deux fois (dès la 1ère minute puis à la 7e) pour Cahors, et par Massat et Torres pour les Dragons Catalans, pour un score de 12 à 12. Cette première période de ce remake de la finale du championnat de France remportée par les Cadurciens au printemps dernier, était serrée et indécise. Les Cadurciens ajoutaient deux nouveaux essais par Henras et Denuwelaere, et les Dragons Catalans faisaient de même par Claussels et Torres, et après un peu moins d'une demi-heure de jeu, les deux équipes étaient toujours à égalité au score : 24-24. Mais en fin de première période, les Cadurciens creusaient l'écart grâce à des essais de Russery et Alazard, qui marquait à la dernière minute de la première période, pour mener de douze points à la mi-temps : 36-24.

C'est en début de deuxième période que les visiteurs faisaient la différence dans cette rencontre. En un peu plus de vingt minutes, les Dragons Catalans inscrivaient cinq essais et une pénalité pour compter vingt points d'avance à un quart d'heure de la fin : 36 à 56. Encouragés par le très nombreux public du palais des sports, les Cadurciens inscrivaient de nouveaux essais en fin de rencontre par Denuwelaere et Russery pour s'incliner finalement sur le score de 48 à 62.

cahors xiii fauteuil 48 - perpignan 62

MT : 36-24. Un millier de spectateurs environ.

Cahors XIII fauteuil : 8 essais de Denuwelaere (1ère, 7e,24e,67e), Henras (16e), Russery (35e,73e), Alazard (40e), 8 transformations de Russery.

Perpignan : 10 essais Massat (3e,59e), Torres (5e, 29e,71e), N. Claussels (20e, 42e,54e), Plaza (51e), Monedero (65e); 10 transformations de Torres, 1 pénalité Torres (64e).

Franck Grisward. LADEPECHE.FR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sylvain Crismanovich : Le rugby dans un fauteuil

Le 24 février à 6h00 par Guillaume Richard lindependant.fr

le-rugby-dans-un-fauteuil_283586_516x343.jpg PHOTO/Photo Ch. Barreau

J'ai commencé à jouer à l'ASC quand j'ai quitté Carcassonne !". Le destin a joué de drôles de tours à Sylvain Crismanovich. C'est en banlieue parisienne, à Châtillon, qu'il a touché ses premiers ballons. Ses aptitudes l'ont poussé à rejoindre Carcassonne et le pôle espoirs du lycée Paul-Sabatier. Et alors qu'il était déjà parti étudier à Toulouse, il a fait ses débuts à l'ASC... en équipe première ! Remplaçant presque toute la saison, le Parisien est lancé dans le grand bain à la faveur d'un coup du sort. "Luc Mendez, qui jouait à l'ouverture, s'est cassé le genou, et j'ai été titularisé pour les phases finales", explique-t-il.

Au bout de cette saison magnifique, il y a deux finales contre Saint-Estève : un championnat perdu d'un point (24-23) et une Coupe pleine remplie de bonheur (22-8). "On formait une équipe très expérimentée, se rappelle Sylvain, qui était un des rares jeunes. Les Carcassonnais avaient faim de titres et les joueurs venus du Pontet ne doutaient de rien". Le Parisien est décidément arrivé au bon moment au pied de la Cité. La Poule des As 1991 constitue un autre grand souvenir. "La finale avait lieu à Perpignan contre Saint-Estève. Ce fut un match acharné et il y avait toujours match nul à la fin des prolongations. Les gens de la télévision trouvèrent ça tellement bien qu'ils demandèrent à ce que le match soit rejoué la semaine suivante ! A Domec, une semaine après, on était largués à la mi-temps, mais les jeunes nous ont fait gagner le match...».

En 1992, Sylvain remporte le 10e titre de champion de l'ASC face à Saint-Estève (11-10). Il ne le sait pas encore, mais c'est son dernier trophée avec le club. L'ultime finale de Coupe en 1996 sera sanctionnée par une sévère défaite (39-12) contre Limoux. L'aventure en jaune et noir se poursuivra encore pendant quelques saisons. "De toutes ces années, je retiens surtout des émotions et des amitiés, que ce soit avec les joueurs de ma génération (Bonnet Riverola, Lucchese...) ou les anciens (Laguens, Palanques, Bernabet...)». Après une parenthèse à XV à Narbonne et avant une fin de carrière à Saint-Estève, Sylvain a passé le relais à Sadaoui et Banquet, qu'il a vu arriver très jeunes.

Reparti à Paris afin de poursuivre une carrière de professeur de sports et d'entraîneur de XIII, il est revenu en 2008 au pied de la Cité. S'il travaille à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), le rugby à XIII fauteuil est devenu sa passion. Samedi prochain, le technicien âgé de 43 ans se délecte déjà de voir les quatre meilleures équipes françaises réunies au Dôme, pour une journée de championnat.

Et en juillet, l'entraîneur de l'équipe de France sera à Londres pour y disputer la Coupe du monde. Pour peu que le destin y mette encore du sien, cette histoire pourrait bien se transformer en légende. Sylvain Crismanovich travaille à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), le rugby à XIII fauteuil est devenu sa passion.

Un sport qui ne cesse de progresser

Sylvain Crismanovich a pris le train du rugby à XIII fauteuil en 2008. "Je connaissais les personnes qui avaient adapté ce sport", explique celui qui est devenu entraîneur de l'équipe de France en 2009. Avant de vivre les émotions d'une coupe du monde, en juillet prochain, à Londres, il se réjouit de voir quinzistes et treizistes réunis sous la même bannière. "Dès 2007, nous avions été retenus pour participer à une soirée de promotion à Paris, en marge de la Coupe du monde de rugby à XV", rappelle-t-il. Samedi prochain, à partir de 14 h, au Dôme, le Stade Toulousain et les Dragons Catalans seront deux des quatre équipes en lice, avec Montauban et le champion Cahors.

Des contacts parfois rudes

Né en 2000 lors d'un Téléthon, le rugby à XIII fauteuil oppose deux équipes de cinq joueurs sur un terrain de hand. Les joueurs se passent le ballon ovale vers l'arrière. Ils tapent dans le ballon avec le poing pour le faire passer au-dessus des poteaux de hand, et plaquent en décrochant des flags sur les épaules des adversaires. Mais les contacts sont parfois rudes...

Valides et non-valides

Une des particularités de ce sport est de mêler non-valides et valides. Ces derniers seront "deux ou trois" parmi les dix tricolores qui disputeront la Coupe du monde. "Le titre se jouera entre la France, l'Angleterre et l'Australie, explique Sylvain. Nous sommes les créateurs du jeu et avons donc la plus longue expérience. Mais les Anglais seront chez eux et les Australiens ont le plus gros potentiel". Membre de la commission internationale qui fait évoluer les règles, Sylvain se réjouit de voir son sport progresser si vite. La belle aventure n'est pas prête de s'arrêter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Dragons haut la main

Le 27 février à 6h00 lindependant.fr

les-dragons-haut-la-main_284347_516x343.jpg PHOTO/C.C.

Il n'y a pas eu photo dans le choc du championnat.

Belle victoire des Dragons sur les champions en France en titre venus du Lot. Malgré l'absence de leur capitaine Cyril Torres suspendu, les Dragons emmenés par Gilles Clausells, élu homme du match et auteur de 32 points ont disposé pour la troisième fois de la saison des Cadurciens. Samedi à Carcassonne, les Dragons participeront au tournoi des As avec Cahors, mais aussi de Montauban et de Toulouse. Les Dragons à l'attaque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Pandas heureux et déçus

rugby fauteuil. Ils s'imposent à Carcassonne lors d'une journée promotionnelle.

zoom.png201303081093_w350.jpg

Programme chargé pour les Pandas en ce moment. /Photo DDM, Chantal Longo.

La Fédération Française de rugby à XIII, avec le soutien des deux clubs de rugby (ASC XIIII et USC XV) et de la mairie de Carcassonne, a organisé il y a quelques jours une journée promotionnelle visant à faire découvrir le rugby à XIII fauteuil. Pour cela, les quatre équipes disputant habituellement le championnat de France Élite, dont les Pandas de Montauban handisport, ont investi la salle de spectacle du Dôme à Carcassonne, transformée pour l'occasion en stade de rugby, pour présenter deux rencontres amicales.

La première affiche de l'après-midi mettait aux prises les Pandas montalbanais au Stade Toulousain handisport. Les «Verts et noir» se présentaient diminués par plusieurs absences. Le caractère amical de cette rencontre a néanmoins permis au coach montalbanais d'aligner trois nouveaux joueurs (Maxime Chatain, Anton Lechat et Jean-Marc Palue), qui ont débuté l'activité cette saison, et qui ont très bien abordé cette première sortie avec leurs coéquipiers. Au final, les Montalbanais se sont imposés de justesse (40-36, avec 7 essais de 7 essais J-Y Ducos 2, J. Bonnet 2, B. Farges 2, P. Gorinat et 6 transformations de P. Gorinat), après avoir résisté aux assauts toulousains en fin de rencontre, ayant offert au nombreux public présent (+ de 400 personnes) un joli spectacle.

Une seconde rencontre était organisée à la suite de celle-ci, opposant les deux leaders du championnat, Perpignan et Cahors, ayant vu les Catalans s'imposer sur le fil (48-44) dans une rencontre de haute volée. Au final, l'objectif promotionnel fut pleinement réussi, avec la perspective de création d'une équipe de rugby à XIII fauteuil à Carcassonne.

Pour les Pandas, retour au championnat la semaine prochaine, avec les deux dernières rencontres de la phase régulière en l'espace de quelques jours.

Ce lundi 11 mars, à 19h, (date et horaire inhabituel en raison des disponibilités du gymnase toulousain), les Montalbanais se déplacent chez le Stade Toulousain Handisport pour confirmer leur victoire du match aller. Une victoire permettrait aux Montalbanais de recevoir Cahors, le champion de France en titre, le dimanche 17 mars, à 15h, à la salle multisports de la Fobio, avec la perspective de terminer 2e de la poule, et envisager une qualification directe aux demi-finales. Bref, une semaine décisive pour les Pandas, déterminés à donner comme toujours le meilleur d'eux-mêmes pour figurer au rang qu'ils méritent.

France-Angleterre annulé !

La nouvelle est tombée comme un couperet, aussi inattendue que brutale. La rencontre de préparation à la prochaine Coupe du monde que devaient disputer les Anglais face aux Français salle multisport de la Fobio fin mars n'aura finalement pas lieu. Une annulation qui intervient à la demande de la fédération anglaise de rugby à XIII pour «d'obscures» raisons économiques. Une annulation bien évidemment très dommageable pour le club de Montauban handisport qui avait déjà pu mobiliser de très nombreux partenaires autour de cet événement.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le défi des Pandas

rugby fauteuil

zoom.png201303151694_w350.jpg

Les Pandas se sont entraînés hier soir à la Fobio, là où ils affronteront les Cadurciens ce dimanche. /Photo DDM, Chantal Longo.

Face au champion de France en titre ce dimanche, les Montalbanais ont l'occasion de préparer au mieux leur match d'accession aux demi-finales. Du spectacle en perspective.

Le rugby fauteuil sera de nouveau à la fête ce dimanche salle multisports de la Fobio (15 heures) avec un nouveau gros rendez-vous pour les Pandas qui accueillent leurs homologues de Cahors, deuxièmes de la poule, champion de France en titre et actuellement 2e au classement derrière les Dragons Catalans. Si la première place est inaccessible, cette opposition face aux Lotois est tout de même très importante pour accumuler de la confiance. Après la victoire montalbanaise à Toulouse le week-end dernier (lire ci-contre), les Pandas sont certains de terminer au moins 3e de leur poule et d'envisager un match de barrage d'accès aux demi-finales, à domicile, contre Roanne ou Anglet en avril prochain. Pour autant la tâche sera loin d'être aisée car après une rencontre aller très serrée au cours de laquelle les «Verts et noir» ont pu caresser l'exploit, les champions cadurciens ont retrouvé leur rythme de croisière de la saison passée, au cours de laquelle ils avaient terminé invaincus.

Pourtant, les Pandas partent avec l'ambition de perturber la machine lotoise, en comptant notamment sur un jeu d'attaque en constante progression cette saison.

Des réglages défensifs

Cependant, des réglages sont à prévoir par le staff montalbanais au niveau défensif pour être certain de pouvoir rivaliser ce week-end. En effet, les Pandas ont encaissé trop de points lors de leurs dernières rencontres, en raison notamment d'erreurs individuelles trop fréquentes. Nul ne doute que la saveur et l'enjeu du derby à venir sauront accentuer l'application des joueurs montalbanais dans ce domaine. Bref, un gros match en perspective à la Fobio qui sera l'occasion pour tous les amateurs de rugby de découvrir les exploits de ces sportifs exemplaires.

Solidarité. Les Pandas sont ravis d'accueillir à l'occasion de cette rencontre la délégation départementale du secours populaire français, qui proposera aux spectateurs de la rencontre des billets pour la grande tombola nationale «Don'actions», dont le tirage aura lieu le 22 mars prochain.

Le groupe. L'effectif disponible des Pandas pour cette rencontre sera le suivant : J-Y Ducos, Y. Dubois, S. Caldéran, S. Cortezon, B. Farges ©, P. Naïmi, J. Bonnet, J-M Palue, A. Lechat, M. Chatain, P. Gorinat.

Pour toute information complémentaire, contacter le capitaine de l'équipe Patrick Gorinat au 06 15 90 56 65 ou le président Jérôme Bonnet au 06 83 87 07 38 ou par mail pandasMH@gmail.com. Pour rappel, les entraînements se déroulent au gymnase Ingres (boulevard Blaise Doumerc) tous les mardis, de 18 heures à 20h30.

Entrée libre.

Probant succès à Toulouse

En début de semaine les Pandas montalbanais sont venus pour la deuxième fois cette saison du Stade toulousain handisport rugby sur le score de 58 à 42 grâce notamment à dix essais (J-Y Ducos 4, J. Bonnet 1, S. Caldéran 1, B. Farges 1, S. Cortezon 1 et P. Gorinat 2), sept transformations et deux pénalités de Patrick Gorinat. Cueillis à froid sur le coup d'envoi et un rebond capricieux du ballon (6-0), les Montalbanais vont prendre petit à petit l'ascendant (24-6). Mais, les blessures coup sur coup de Benoît Farges et Sébastien Cortezon vont déstabiliser l'organisation défensive (18-26). En seconde période deux actions d'éclat du capitaine B. Farges, et de J.-Y. Ducos redonnent de l'air aux Pandas (18-36). Les Toulousains vont cependant répliquer par 2 essais successifs, suite à de grossières erreurs défensives des Montalbanais (30-36). S'en suit alors une vague toulousaine d'attaques, à laquelle les Montalbanais vont finalement résister et même prendre le large en fin de rencontre, plus frais physiquement. Cette rencontre a également permis d'intégrer progressivement de nouveaux joueurs qui poursuivent leur apprentissage de ce rugby si éprouvant.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

CHAMPIONNAT DE FRANCE XIII FAUTEUIL

1er TOUR DES PLAY OFF

DIMANCHE 21 AVRIL 2013 A VILLEFRANCHE DE ROUERGUE A 16H00

HANDISPORT ROANNAIS XIII/ ANGIRAK EUSKADI ANGLET XIII

Edited by Philippe Barrau

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villefranche-de-Rouergue. Du rugby à XIII fauteuil au gymnase

Publié le 20/04/2013 à 03:47

inédit
201304201363-full.jpg

Dans la région, le club de Cahors a acquis ses lettres de noblesse, son équipe étant championne de France 2012./ Photo DDM

zoom.png

Ce dimanche 21 avril, Villefranche XIII Aveyron donne rendez-vous à tous ceux qui souhaitent découvrir une autre pratique du rugby à XIII pour le match qui opposera en play-off Handisport roannais XIII à Angirak Euskadi Anglet XIII, dans le cadre de la compétition Élite 2.

Cette pratique du rugby à XIII est née en Fance à l'issue d'une action en faveur du Téléthon 2000. Depuis, cette pratique s'est fortement développée et regroupe divers clubs au sein de la Fédération française de rugby à XIII. Ces clubs évoluent en deux catégories : Élite 1 ou 2. Cette saison, Roanne a dominé la poule Est en marquant à chaque rencontre plus de 60 points. En poule Ouest, Anglet a été aussi très performant, même si la moyenne des points marqués a été moindre.

Côté règlement, la pratique du rugby à XIII fauteuil se joue en équipes de cinq éléments comprenant des handicapés et valides. Ces équipes peuvent être mixtes et elles évoluent sur un terrain de handball. Le placage est remplacé par l'arrachage du flag ou fanion de couleur accroché aux épaules du joueur. Lorsque le joueur «est plaqué», il doit remettre son fanion puis jouer le tenu. La valeur des essais, transformations et drops est la même que pour le rugby à XIII. La partie se joue en deux mi-temps de quarante minutes.

Dans la région, Cahors a acquis ses lettres de noblesse dans cette discipline puisque les Diables de Cahors sont champions de France 2012, titre acquis devant les Dragons catalans !

Aussi, ce dimanche, vous êtes invités à aller nombreux au gymnase Robert-Fabre pour découvrir cette pratique rugbystique qui nécessite un engagement important et qui se joue sur un rythme élevé.

Le programme

à 14 heures : démonstrations handisports.

à 16 heures : coup d'envoi du match Handisport roannais XIII-Angirak Euskadi Anglet XIII.

Trophée national : les cadets reçoivent Baho

Ce samedi, à 15 heures, au stade Henri-Lagarde, les cadets de l'école des jeunes de Villefranche XIII Aveyron reçoivent, dans le cadre du Trophée national, leurs homologues de Baho. Défaits le week-end dernier face à Carpentras, les jeunes Loups ont la ferme intention de se racheter ce samedi.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villefranche-de-Panat. La découverte du rugby fauteuil

Publié le 23/04/2013 à 08:29

rugby à XIII
201304231330-full.jpg

./ Photo DDM

zoom.png
201304231330-full.jpg
empty.gif

Handisport roannais XIII-Angirak Euskadi Anglet XIII : 55 à 18 (mi-temps : 28 à 18).

Roanne : Essais : 9 ; transformations : 9 ; pénalités : 2 ; drops : 3.

Anglet : Essais : 3 ; transformations : 2.

Pour cette première, Villefranche XIII Aveyron a réussi son pari de faire découvrir le rugby fauteuil XIII. C'est devant une bonne chambrée que les deux formations ont pénétré sur le terrain dans la salle du gymnase Robert-Fabre. Devant des spectateurs qui pour la plupart découvraient cette pratique rugbystique, les deux équipes ont fourni une prestation des plus enlevées. Avec du rythme, de l'engagement et des combinaisons bien travaillées, les spectateurs ont retrouvé toute la panoplie qui fait du rugby à XIII un sport rapide et exigeant. Pas le temps de s'ennuyer avec douze essais marqués, des essais ressemblant étrangement à ceux marqués sur un terrain : essai marqué sur l'extérieur en coin, essai marqué sur un départ derrière le tenu au milieu de la défense ou encore sur «coup de pied» à suivre pour soi-même, sur feinte de passe ou sur passe sautée, bref tout l'éventail des possibilités d'aller derrière la ligne a été passé en revue, du vrai bonheur pour les spectateurs. Côté vitesse, là aussi, pas de temps mort ; beaucoup d'implication des joueurs pour tromper la défense adverse, tant sur les extérieurs que plein champ. Quant à l'engagement physique, celui-ci demande une condition parfaite car durant quatre-vingts minutes, le ballon est rarement à l'arrêt ou hors du terrain. Seuls temps de répit, les tirs au but exécutés avec un tee et à la main. D'ailleurs, au coup de sifflet final, outre les applaudissements reçus par les deux formations, les spectateurs unanimes soulignaient la performance des joueurs et étaient heureux d'avoir assisté à un «vrai match» de rugby à XIII.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

rugby XIII fauteuil. Les Diables Cadurciens reçoivent Montauban aujourd'hui à 18heures au Palais des Sports de Cahors en demi-finale du championnat de France Elite 1.

201305041803-full.jpg

Les Diables Cadurciens retrouveront les Pandas de Montauban cet après-midi à 18heures au palais des Sports de Cahors pour une place en finale du championnat de France./Photo DDM,MF

zoom.png

Deuxièmes du championnat Élite 1 à l'issue de la phase de poule, les Diables Cadurciens joueront cet après-midi à 18 heures au Palais des Sports de Cahors en demi-finale face aux Pandas de Montauban (entrée gratuite). Un match couperet avec pour enjeu une place en finale du championnat de France. «C'est une première dans le championnat, explique le coach des Diables Cadurciens Philippe Pelissier. Habituellement, les deux premiers du championnat se retrouvaient en finale, mais cette saison il y a des quarts de finale (dont Cahors était exempt ayant terminé deuxième du championnat), des demi-finales et la finale. C'est bien pour le championnat, c'est bien pour le spectacle et c'est bien pour le public cadurcien».

Pour ce match dont l'enjeu est une place en finale le 18 mai à Marseille, les Cadurciens retrouveront une équipe de Montauban (qui s'est imposée en quart de finale face à Anglet 48 à 24) qu'ils ont déjà rencontré à deux reprises cette saison. Vainqueurs à l'automne au palais des sports, les Diables Cadurciens se sont inclinés au match retour. «Ce jour-là, cette équipe de Montauban, qui est en pleine progression, a réalisé un gros match.» ajoute Philippe Pelissier qui s'attend ce samedi au Palais des sports «à un match difficile. Cette équipe de Montauban défend très bien. Il faut s'attendre à un gros match défensif. Il faudra répondre présent de la première à la dernière minute» poursuit le coach d'une équipe cadurcienne qui «a bien préparé ce match, explique Philippe Pelissier. Notre défaite a Montauban a fait réagir le groupe et, depuis, on a fait un gros travail afin d'être fin prêt pour ce match. Un match que les Cadurciens aborderont avec l'ambition «de se qualifier avec la manière,

 de marquer les esprits, ajoute le coach cadurcien Philippe Pelissier.».

 ladepeche.fr

 

C'est avec un effectif au complet que les Cadurciens aborderont cette demi-finale. «C'est notre dernier match de la saison à Cahors et c'est l'occasion de remercier le public pour son soutien tout au long de la saison. Il faut gagner, montrer qu'on est là. Nous sommes tenants du titre et nous ferons le maximum pour conserver ce titre» conclut Le coach des Diables Cadurciens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dragons trop puissants

Le 06 mai à 6h00 par Philippe Carvalhais LINDEPENDANT.FR

 

les-handi-dragons-filent-vers-un-nouveauLes handi dragons filent vers un nouveau titre national. PHOTO/© D.R

Les "handi" atomisent Toulouse 106 à 10.Samedi se déroulait à la Halle Marcel-Cerdan de Perpignan la demi-finale du championnat de France de rugby à XIII fauteuil. Face au Stade Toulousain, les Catalans n'ont pas fait dans la dentelle et se sont imposés sur le score de 106 à 10. Ils se qualifient ainsi pour la finale qui se déroulera le 18 mai à Marseille face à la formation de Cahors. Les Dragons ont parfaitement négocié leur rencontre, plus physique et plus technique que les Toulousains, les Dragons prennent rapidement le large au tableau d'affichage. Les essais catalans pleuvent lors de cette rencontre et Cyril Torres enfile les pénalités comme des perles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un sport pour tous: le rugby à XIII fauteuil

 
16 Mai, 2013
Par: Caroline DARCQ respectmag.com

Le grand public pourra découvrir, samedi 18 mai à Marseille, une nouvelle discipline accessible à tous : le rugby à XIII fauteuil.

Les manifestations sportives accessibles aux personnes en situation de handicap sont rares. Les actions permettant l’inclusion sociale par le sport de ces personnes sont encore moins répandues. Le XIII fauteuil est le premier sport collectif qui rassemble personnes valides et non valides. L’histoire de cette discipline commence en France lors du Téléthon 2000. Depuis elle se développe à divers endroits dans le monde. Le samedi 18 mai, à 16 heures, aura lieu la finale du championnat de France de développement, équivalent de la deuxième division, l’équipe de Roanne rencontrera Anglet. A 18 heures, l’équipe des Dragons Catalans affrontera Cahors pour la finale du championnat de France. Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l’exclusion et Carlos Zaluendo, Président de la fédération de rugby à XIII, feront honneur, par leur présence, à cette pratique sportive fédératrice.

Valide et invalide, ensemble dans le jeu

Même si les joueurs s’affrontent sur un terrain de handball, toute la logique du jeu du rugby à XIII est conservée. Certaines règles sont tout de même modifiées. Le placage est remplacé par une prise de foulard scratché sur chaque manche et chaque équipe dispose d’une série de cinq placages par attaque pour marquer des essais à transformer ou encore des drops et des pénalités. Les poteaux sont présents sur le terrain. Des drops peuvent être marqués, entre les perches, en utilisant la main et non pas le pied. Par équipe de cinq joueurs, les équipes s’affrontent durant deux mi-temps consécutives de quarante minutes. L’adaptation des règles permet de rendre le jeu accessible à tous. Handicapés et valides, hommes et femmes, adultes et jeunes peuvent ainsi jouer ensemble, en toute sécurité. Le XIII fauteuil n’est pas un simple handisport mais un véritable outil de compréhension mutuelle. D’autant plus que le handicap change de camp lorsque le valide prend place sur le fauteuil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby XIII fauteuil : fin de saison pour les Pandas

le 21/05/2013 12h07 radio-totem.net

 

L'équipe de rugby XIII Fauteuil de Montauban tient sa soirée de clôture, ce mardi. De 18H30 à 20H30, un entraînement doit se tenir au gymnase Ingres, Boulevard Montauriol. L'occasion de promouvoir la discipline. Les Pandas terminent cette saison en tant que demi-finaliste en coupe et en championnat de France. L'un des joueurs de l'équipe, Jean-Yves Ducos, est d'ailleurs sélectionné pour participer en équipe de France à la prochaine coupe du monde de rugby fauteuil. Ce sera en juillet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plaisance-du-Touch. Découverte du rugby à XIII handisport

Publié le 26/05/2013 à 03:46

201305260739-full.jpg

Lors de la rencontre Cahors-Stade Toulousain./Photo archives DDM.

zoom.png

A l'occasion de la journée «Sports Aventure», le club de rugby à XIII présentera du rugby à XIII handisport, ce dimanche 26 mai à 15 heures au gymnase Jules Verne. Ce sport, très spectaculaire, est une activité intense, pour l'occasion les équipes handisports du stade toulousain et de Saint-Jory présenteront cette nouvelle activité rugbystique, au carrefour du rugby à XIII, à XV et de l'handisport. La semaine dernière, l'activité de «Plaisance XIII» était de repos, la reprise, samedi 25 mai, est pour l'école de rugby, en déplacement toute la journée à Pamiers où elle retrouvera ses homologues du comité et quelques clubs de l'Aude. Les minimes joueront un tournoi à Struxiano.

La Dépêche du Midi

Edited by Philippe Barrau

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trophée et médailles aux Bisons Roannais

Mardi, 02 Juillet 2013 10:22 ffr13.com
 

C'est dans la commune de Mably, proche de Roanne qu'avait lieu ce samedi 29 Juin la remise du Trophée et des médailles aux joueuses et joueurs des Bisons Roannais pour leur très belle performance et leur titre de Champion de France Elite 2 Développement.

 

En présence de personnalités venues honorées cet événement et redire leurs soutiens dans le devenir de cette équipe et devant une assistance fournie, cette remise de récompenses, orchestrée par Gérard GUTIERREZ, Président de la Ligue Rhône-Alpes et en charge de la Commission Fauteuil Rugby XIII de la Ligue, a été l'occasion de chaleureuses félicitations de Madame Marie-Hélène RIAMON, Conseillère Régionale représentant Monsieur Jean-Jack QUEYRANNE, Président de Région, de Monsieur Alain GUILLEMANT Conseiller Général, de Madame Pascale VIALLE DUTEL, Adjointe aux Sports de la Ville de Roanne, représentant Mme Laure DEROCHE, Maire de Roanne et de Mr Eric PEYRON, Adjoint aux Sports de Mably, représentant Mr Jean-Jacques LADET, Maire de Mably.

Jacques CAVEZZAN concluait l'événement, après la remise du dîplome de la Fédération Française de Rugby XIII à l'équipe de Roanne, en spécifiant : "cela faisait 10 ans qu'un club de notre Ligue n'avait pas obtenu un titre de Champion...."

 

Gérard GUTIERREZ profitait également pour annoncer la création du Club des "Lions de Lyon" ainsi que celui qui verra le jour prochainement à Andrézieu Bouthéon, ce qui portera à 4 le nombre de Clubs en Rhône-Alpes et pour présenter la Société TWEEN, son dirigeant Mickaël LABONNOTE, venu spécialement de Tours pour l'événement et le fauteuil Elite Impact qui équipera l'équipe des "Lions de Lyon" .

Remise-du-Trophe_thumb.jpg

Remise du Trophée

 

J.-Cavezzan-M-H-Riamon-Rgion-C.-Dcombes-

J. Cavezzan, M-H Riamon, Région, C. Décombes, Président Roanne, M. Labonnote, Tween, G. Gutierrez

Share this post


Link to post
Share on other sites
Montauban. Jean-Yves Ducos en équipe de France de XIII fauteuil

Publié le 04/07/2013 à 04:11

handisport
201307041573-full.jpg

Jean Yves Ducos bleu blanc rouge

zoom.png
 

-Jean-Yves Ducos, licencié au Montauban Handisport pour l’activité rugby à XIII fauteuil a été sélectionné en équipe de France pour participer à la coupe du Monde du 3 au 13 juillet, à Londres. Lors de cette aventure, les français vont devoir se mesurer en match de poule à l’Australie, l’Ecosse et l’Angleterre, tenante du titre depuis 2008, pour espérer se qualifier pour les ½ finales, puis la finale le samedi 13 juillet. Jean-Yves Ducos, un des meilleurs joueurs de l’équipe de Montauban Handisport cette saison, se voit récompensé de ces efforts et d’un état d’esprit irréprochable à l’entraînement et en match.Ses qualités de finisseur, un des meilleurs marqueurs d’essais du championnat, et sa vitesse seront autant d’atouts qu’il mettra à disposition du collectif tricolore

Il sera, c’est certain, une des valeurs sûres de la sélection nationale, composée au total de 10 joueurs :Fabien Plaza, Cyril Torrès, Nicolas Massat, Gilles et Nicolas Clausells (Dragons Catalans), Dany Denuwelaere, Lionel Alazard (Cahors), Manuel Morais (Vichy Agglomération), Mickaël Gauné (Roanne) et Jean-Yves Ducos (Montauban)

L’avis de Patrick Gorinat, entraîneur des Pandas de Montauban Handisport : ««C’est une immense joie pour le club et l’équipe que Jean-Yves puisse participer à cet évènement. C’est aussi une reconnaissance du travail accompli par notre équipe des Pandas, depuis maintenant 6 saisons».

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coupe Du Monde Demi Final France 46 Galles 10 40 mins La France en route a la final.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Samedi 13/07/2013 16:00 La France jouera contre L'Anglterre pour la Coupe de Monde Fauteuil a Medway Park, Gillingham, Angleterre.  C'est tres facile pour aller la, prenez la navaire a Douvres et alors conduissez la autoroute A2/M2 pour 45 minuits.

Share this post


Link to post
Share on other sites

France sont les championes du monde fauteuil, ils avaient battu Angleterre 42 40 pour gagner La Coupe Du Monde pour le premiere fois. Bien joue, les Bleus et leur publique qui etaient superbe!

Edited by flyingking

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



Rugby League World - Dec 2017

Rugby League Books On Sale Here

League Express - Every Monday