Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Philippe Barrau

LER saison 2012-2013

328 posts in this topic

Le test de Cooper

Jeudi, 21 Février 2013 00:49 ffr13.com

COOPERDUSTINLIZLADOUX_thumb.jpg

La DJ et le rugbyman globe-trotter

Avec Dustin Cooper, le deuxième ligne vedette de Pia, vainqueur dimanche de Lézignan, le changement c'est… tout le temps. Car il a déjà frotté ses crampons en Australie, bien sûr, son pays de naissance, mais également aux Etats-Unis, au Japon, et en France, depuis deux ans qu'il défend avec bonheur le maillot salanquais.

"C'est un globe-trotter, mais surtout un deuxième ligne moderne par excellence, à la fois perceur de défense et aimant le contact, sachant en plus sortir le ballon, sans parler de son efficacité, comme en témoigne sa position au classement des marqueurs d'essais", apprécie son capitaine, Maxime Grésèque.

La ligne d'en but adverse, une fois n'est pas coutume, il ne l'a pas franchi, dimanche dernier face à Lézignan. Ce qui ne l'a pas empêché de répondre présent dans le combat.

"Contre Lézignan, c'était physique"

Un test qu'il attendait depuis longtemps : "Personne, à Pia, n'avait oublié notre défaite du match aller (20-44), et nous avions à coeur de ne pas tomber deux fois dans les mêmes travers."

La victoire, cependant, a été longue à se dessiner, ce qui n'était pas fait pour le surprendre :"Nous savions que ce serait difficile, contre un adversaire aussi accrocheur, c'est pourquoi nous nous sommes servis de ce qui s'était passé au stade du Moulin, à l'automne dernier, pour décupler notre motivation avant la rencontre. La rivalité est vive entre les deux équipes, et comme prévu ce fut très physique. Heureusement que nous effectué une bonne entame, et que Ryan Tandy a disputé son meilleur match avec nous depuis son arrivée ici, car ensuite nous avons gâché plusieurs occasion de faire le trou, et ainsi surtout été contraints de contenir les Lézignanais, costauds à l'image de David Fifita."

En NRL avec Phil Leuluai, Quigley, Dallas Johnson, McFadden, Howe…

Dustin, qui regrette "le manque de discipline" constaté dans les rangs pianencs, dimanche, est en tout cas cette année encore une pièce essentielle du dispositif catalan.

Grâce, outre son incontestable talent, à une expérience glanée en NRL, d'abord à Cronulla sous l'égide de Ricky Stuart, où il fréquenta notamment celui qui plus tard deviendra lézignanais, Phil Leuluai, ensuite à Newcastle sous la houlette de Michael Hagan, où il joua aux côtés de George Carmont, et de Luke Quigley, lequel par la suite évolua aux Dragons Catalans, enfin à Melbourne, avec comme mentor Craig Bellamy, et comme coéquipiers Dallas Johnson, Andrew McFadden, Rodney Howe, que connaissent bien les Dragons.

Mais trois autres continents lui tendaient les bras. "Je n'étais pas suffisamment doué pour aller plus loin que mes 37 matchs en NRL, mais quand je me retourne sur ma carrière, je constate que pendant dix ans j'ai fait le job."

Au Japon avec Gregan, Cullen, Justin Marshall…

Un job au Japon, avec Toyota Verblitz, de 2009 à 2011. Et le bonheur eu comme partenaires avec les Asia Pacific Barbarians entraînés par David Campese, au Tournoi de rugby à… 10 de Hong Kong précédant le fameux "Seven's", George Gregan, Christian Cullen, Justin Marshall, et Orene Ai'i, "une star du rugby à 7".

Un job aux USA, lors de l'inter-saison (en France) 2012, participant à la résurrection du XIII de Boston, dernier en 2011, finaliste la saison suivante, avec le bonheur d'avoir rencontré, dans le Massachusett, sa "girl friend" Beth Ladew, mannequin et DJ vedette dans cet état américain, sous le pseudo de Liz Ladoux.

Et un job en France, où il "espère poursuivre sa carrière, l'an prochain."

"Gallen, Bird, Kimmorley, Johns, Buderus, Slater, Smith, les plus forts"

"J'aime m'imprégner de différentes cultures, de différentes civilisations, et je suis heureux ici, même si Beth doit effectuer quelques séjours aux Etats-Unis, pour son travail", explique Dustin, qui à 31 ans, vu son état de forme actuel, a encore quelques belles saisons de rugby à offrir.

L'enfant de Murgon, dans le Queensland, qui se destine plus tard à une reconversion professionnelle dans les relations publiques, polyvalent par excellence (il a joué en NRL aussi bien au centre qu'en deuxième ligne, à l'aile ou à l'arrière), place bien sûr ses années en Australie sur la plus haute marche de ses souvenirs rugbystiques : "Mes coéquipiers les plus forts ont été Paul Gallen, Greg Bird, Brett Kimmorley aux Sharks, Andrew Johns, Danny Buderus aux Knights, Billy Slater, Cameron Smith, Jeremy Smith et Rodney Howe aux Storm."

"Au bon endroit au bon moment"

Mais aujourd'hui, toute son attention est portée sur Pia, une formation au sein de laquelle une lutte amicale l'oppose, au classement des marqueurs d'essais, à Clément Soubeyras, et à son compatriote Ben Shorter.

"J'ai toujours eu la chance, au fil de mes pérégrinations ovales, de me trouver au bon endroit au bon moment, la preuve ici, où nous n'avons concédé qu'une défaite, depuis le coup d'envoi de la saison", rappelle celui qui va tout mettre en oeuvre pour tenter de soulever le trophée Max-Rousié, au printemps.

Le test de Cooper lors de la finale 2012, s’était révélé négatif. Cette fois, qui sait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des Carcassonnais revanchards

Le 22 février à 6h00 par Jean-François Albert lindependant.fr

Les Carcassonnais retrouvent l'UTC, un adversaire qu'ils commencent à bien connaître : 3e confrontation en moins d'un mois ! Les Catalans sont venus gagner de justesse à Carcassonne en championnat et ont renouvelé l'exploit en Coupe de France deux semaines plus tard. Cette fois, l'UTC évoluera sur ses terres et voudra bien évidemment confirmer sa supériorité. Malgré les deux défaites, qui confèrent peut-être un avantage psychologique à leurs adversaires, les Carcassonnais seront extrêmement motivés. Lors des deux premières confrontations, l'ASC a pu mesurer combien elle était proche de l'escadre 'sang et or'. L'écart à toujours était minime et les 'jaune et noir' ont eu à chaque fois les occasions pour gagner ! Il a finalement manqué ce petit rien qui transforme une défaite amère en victoire magnifique. Fort de ce constat, les Canaris se présenteront à Saint-Estève, certes sans le costume du favori, mais d'autant plus dangereux ! Les deux entraîneurs, Jean-Yves Griotto et Pierre-Yves Blasi, ont toujours confiance en leur groupe qu'ils pensent capable de relever le défi. La partie s'annonce inévitablement ardue mais il y a fort à parier que l'ASC à jouer : «Les Catalans ont un léger avantage. Ils nous ont battus deux fois sur nos terres en peu de temps ! Maintenant, nous avons eu des regrets en championnat et encore plus en coupe où nous pouvions là encore nous imposer ! Cette équipe catalane est forte, mais elle ne nous surclasse pas pour autant au point de penser qu'elle est imbattable. Nous jouerons libérés et nous aurons très certainement des occasions. Si nous parvenons à être efficaces, nous pouvons gagner. Les garçons ont mal vécu leurs défaites face aux Catalans. Ils savent à côté de quoi ils sont passés, surtout en coupe, mais ont toujours de l'appé###### !» Catalans et Carcassonnais ne se quittent plus donc. L'UTC commence à gâcher la vie à l'ASC qui espère bien lui faire enfin mordre la poussière histoire de démontrer, une fois encore, qu'en sport rien n'est écrit par avance !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan sans Wynn ni Lézina

zoom.png201302221749_w350.jpg

Lézignan sans Wynn ni Lézina

À Lézignan, dimanche au Moulin, à 15 h 15, Lézignan reçoit Toulouse en championnat de France élite 1.

Les Lézignanais ont retrouvé des couleurs et se sont rassurés la semaine dernière en allant titiller les coéquipiers de Grésèques sur leur terrain. Après trois semaines sans compétition, pendant lesquelles le staff et le groupe se sont isolés pour travailler et retrouver de l'allant, le groupe a bien réagi. Désormais calés à la cinquième place les coéquipiers de Wynn et Lézina reçoivent Toulouse et Florian Quintilla l'ex-Lézignanais. Un match que les hommes d'Aurélien Cologni et Franck Rovira ont préparé comme il se doit afin de retrouver le chemin de la victoire, même si ce sera loin d'être facile, le match de Pia ayant laissé des traces. En difficulté cette saison avec un effectif plus limité les Lézignanais viennent de perdre sans doute pour la saison leur maître à jouer Nathan Wynn, sorti à Pia en première mi-temps, pour deux blessures, une fracture à la main, mais surtout pour une blessure au genou assez sérieuse qui pourrait bien le voir écarté des terrains jusqu'à la fin de la saison. Autre coup dur la blessure également la blessure de Benjamin Lézina qui doit se faire opérer d'une fracture du nez; enfin pour compléter le tableau, Charly Clottes n'est pas sûr de pouvoir jouer, à cause d'un problème aux adducteurs et Poggi est incertain, en revanche Vincent Michau et Matthieu Griffi reviennent dans le groupe. En difficulté les Lézignanais vont tout faire pour retrouver le chemin de la victoire, Toulouse, qui s'était imposé au match aller 32 à 18, alterne le bon et le moins bon depuis sa sévère défaite à domicile devant Carcassonne, le week-end dernier les Toulousains se sont inclinés chez eux 22 à 42 devant Saint-Estève-XIII Catalan. Cinquième avec un point et un match en moins que Toulouse, Lézignan aura pour mission de retrouver le chemin de la victoire coûte que coûte.

Voici la composition probable de l'équipe : Duggan, Piquemal, Michau, Calégari, Bienes, Tribillac, Carrère, Nègre, Boudebza, Griffi, Ratier, Tisseyre, Lignières. Remplaçants, Fifita, Liagre, Ancely, Rovira.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

XIII Limouxin : la reprise à Lescure

zoom.png201302222117_w350.jpg

La victoire contre les Catalans a dopé les Blanquetiers. / Photo DDM, D. Donnat

Retour au championnat pour le XIII Limouxin après 15 jours d'inaction qui ont suivis le «COUP» de Perpignan.Mais avant ce match contre Lescure,comment ne pas revenir sur ce tirage au «sort» de la Coupe de France.4 Prétendants,Avignon,Toulouse,Carcassonne et Limoux.A l'évidence,les 4 sont Ultra Motivés!! mais prendre l'équipe qui a fait le doublé l'an passé...Certes,ont sera sur terrain neutre(Lézignan et son public),certes, ce sera un super match et une super recette avec les 2 clubs qui déplacent le plus de supporters mais quand même:Lézignan,UTC,Carcassonne...sans faire injure aux autres équipes,si Pia était resté en Coupe,un tour supplémentaire aurait été inventé pour Limoux.Tous ces «détails mis à part»Carcassonne reste prenable,à suivre..

En championnat,Limoux se déplace à Lescure; ce match n'est jamais simple même si les Limouxins,sur leur lancée,ont les arguments pour s'imposer.Simultanément, Villenenuve(18pts et 12 matchs) recevra Avignon (25pts et 12 matchs).Le XIII Limouxin compte 17 pts et 11 matchs.Il reste à Limoux 3 matchs à domicile,Villeneuve,St Estève et Pia pour 2 matchs à l'extérieur,Lézignan et Toulouse. Et si Avignon avait un passage à vide...

Le groupe qui se déplace va avoir à cœur de confirmer sa victoire.Les entraineurs Marc Bourrel et Malik Boudjerra vont s'appuyer sur l'équipe qui a battu les Catalans:

Taylor,Doutre,Almarcha B,Hatffield,Blanch,Ramage,Murcia,Hérold,Temata, Palae Aesina,Teixido,Albérola,Reffle,Dean,Pramil,Almarcha M,Dominguez, Munoz.

Un bon résultat est impératif pour la confiance.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Élite 1. L'ASC XIII rentre dans le «dur»

zoom.png201302221713_w350.jpg

Un sacré parcours attend les Canaris qui reprennent leur marche en avant./ Photo DDM, Didier Donnat

Les derniers succès, tant en coupe qu'en championnat, ont mis du beurre dans les épinards de l'ASC, mais il faut bien comprendre qu'ils ont été acquis face à des adversaires de «niveau moyen». Aujourd'hui et pour sept semaines, comme le dit Vincent Banet (co-entraîneur) : «On rentre dans le dur».

Pour se qualifier, Carcassonne veut au moins se positionner en seconde place au classement, ce qui est le cas, actuellement, mais ce qui reste à venir pourrait compromettre cette situation.

Déjà, dimanche, à Saint-Estève (Entente Saint-Estève-XIII Catalan), cela ne va pas être facile.

Saint-Estève occupe avec l'ASC la seconde place et entend bien y rester.

Une revanche à prendre

De plus c'est une équipe qui s'entraîne avec les Dragons catalans et qui a dans son sein des candidats à la Superleague.

À l'aller, les Catalans l'avaient emporté de peu, certes, mais ils avaient gagné, avec trois essais d'Escarré et d'Ahllalon (deux), contre deux essais aux Audois (Delpech et Mazard).

Ce match avait connu une grande intensité et si Mazard (ASC) ne marque pas sur exploit personnel, à l'heure de jeu, la différence au score aurait été plus importante. Les locaux s'étaient inclinés (12-14). C'est pourquoi dimanche, ils voudraient bien prendre leur revanche et surtout préserver l'avenir.

Vincent Banet y croit, d'autant plus qu'il récupère Guiraud, Offerdhal (qui avait reçu un carton jaune, au match aller) et Poching.

C'est donc au complet, que les Audois du chef-lieu vont se rendre en terre catalane, gonflés à bloc.

Dans la semaine, ce rendez-vous a été minutieusement préparé, avec des séances de musculation et des répétitions sur le terrain.

«Tout le monde est conscient de l'intérêt de l'enjeu» et Vincent Banet d'ajouter : «Il y a dans le club, une certaine euphorie, pour renouveler l'exploit de l'an passé».

Par-delà, cette rencontre dimanche, la suite est «lourde» : derby contre Lézignan, affrontement avec Limoux en Coupe, Toulouse etc. Le programme est chargé, mais l'ASC nous a habitués à tenir le coup. Alors confiance !

Michel Sawas ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan veut garder confiance

Le 22 février à 6h00 par Alain Revello lindependant.fr

On savait qu'on avait une série de trois matchs très compliquée. Après Pia et avant l'ASC à Domec, on reçoit Toulouse. Cette équipe, c'est l'Élite en juniors.". David Marty, l'entraîneur lézignanais, sait ce qui attend son équipe dimanche au Moulin. Les Toulousains, au groupe homogène, mènent une bataille enragée avec Saint-Estève-XIII Catalan et Carcassonne pour une place dans le duo de tête, équivalent à une demi-finale directe. Leur défaite, dimanche dernier face aux Catalans, après un duel de très haut niveau, leur a fait perdre la pole position. Les Haut-Garonnais ne peuvent donc pas laisser échapper le moindre point. Cela est de mauvais augure pour les Lézignanais. "On a un peu de casse, mais je pense que le groupe va s'accrocher. Aux Minimes, cela avait été le cas, surtout en 2e période. On peut donc espérer qu'avec les progrès effectués depuis, on pourra inquiéter cette équipe chez nous. Ce match n'est sûrement pas capital, mais il reste important. Les Lézignanais doivent impérativement s'armer physiquement et mentalement pour deux rencontres décisives pour la fin de saison. "La qualification reste possible. On ne cesse de le répéter aux jeunes , explique David Marty. S'ils en prennent conscience, ils peuvent y arriver .» Les deux derniers rendez-vous au Moulin, le 17 mars et le 7 avril face à Limoux et Villeneuve, seront déterminants. Mais ils pourraient ne pas être suffisants. Les 'vert et blanc' doivent donc tenter de glaner quelques points avant d'en arriver à ces deux duels. En auront-ils la possibilité face à l'un des ténors du championnat ? Un exploit est toujours possible. Ce qu'a réalisé Avignon à Saint-Ruf en coupe Luc Nitard, en sortant les Toulousains de la course au trophée, peut donner des idées aux jeunes Audois. La tâche sera rude certes, mais avec les Lézignanais, les surprises arrivent souvent quand personne ne s'y attend !

Share this post


Link to post
Share on other sites

FCL XIII : un match capital

Le 23 février à 6h00 par A.R. linependant.fr

Trois matches consécutifs au Moulin, et trois défaites : les seniors du FCL n'ont plus gagné sur leur terre depuis le 1er décembre. L'hémorragie doit être stoppée si les "vert et blanc" ne veulent pas dégringoler au classement. Ce duel face à Toulouse est capital pour plusieurs raisons. En tenant compte des aléas du championnat, une place dans le duo de tête est toujours envisageable. Battre d'abord les Toulousains, puis Carcassonne à Domec, serait un premier pas. En revanche, une nouvelle défaite à domicile compromettrait la fin de saison en obligeant les Lézignanais à s'orienter vers un barrage. Les "vert et blanc" doivent aussi rassurer leur public en partie déçu lors des dernières prestations au Moulin. Ce duel sera aussi l'opposition de 2 entraîneurs. D'un côté un coach à qui les clés de l'équipe de France ont été retirées, et de l'autre celui qui prend du galon en devenant le manager général du club France. Gilles Dumas, promu à ce poste, vient de subir un revers aux Minimes et veut rattraper le coup au Moulin. Le staff "vert et blanc" se sent prêt à relever le défi, cela donne du piment supplémentaire à une rencontre qui s'annonce déjà piquante.

Un gros bras pour les juniors. Les juniors, qui sortent d'un débat solide, en voient un autre plus dur encore se présenter au Moulin. Toulouse, qui vient de perdre la pôle position au bénéfice de St-Estève XIII Catalan, va sûrement vouloir faire passer sa déception sur le dos des "vert et blanc". Un duel sans concession s'annonce. Les Lézignanais ont montré quelques vertus à Pia : ils semblent décidés à ne pas se laisser chahuter, même pas par une grosse équipe. Se faire les dents juste avant le derby de la Préfecture serait une belle façon de préparer ce duel audois.

Minimes sans soucis. Cet après-midi au Moulin (14 h), les minimes ne devraient pas souffrir en accueillant Limoux. Ce derby face à un groupe qui a du mal à s'exprimer, sera l'occasion de panser les plaies de la défaite face au XIII Catalan. Derby au sommet pour les cadets. La place qualificative pour la 1re division se précise de plus en plus pour les cadets du FCL. Mais rien n'est définitivement acquis. Aujourd'hui, à 15 h 15, ils seront confrontés à un concurrent direct. Une victoire face à Limoux placerait les Lézignanais dans une position confortable. Les Limouxins au complet sont redoutables. Le week-end dernier face au XIII Catalan, les "vert et blanc" ont toutefois montré qu'ils pouvaient rivaliser avec les meilleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les pronos d’Aaron Wood

Vendredi, 22 Février 2013 21:12 ffr13.com

WOODTOULOUSE2013_thumb.jpg

Quatorzième acte du championnat de France ce week-end, et cette semaine c’est Aaron Wood qui s’est prêté au jeu des pronostics. L’ancien Grizzlie du XIII Limouxin voit les “Rouge et Noir” l’emporter sur le fil face à une formation de Lescure qui donnera tout pour espérer faire un résultat à domicile. Lézignan, bien qu’amoindri, l’emportera au Moulin face à une formation toulousaine inconstante. Ses coéquipiers d’Avignon doivent éviter le piège tendu par les Villeneuvois tandis que la rencontre entre Saint-Estève/XIII Catalan et Carcassonne ne devrait pas manquer de spectacle, avec un succès catalan au bout.

Dimanche 24 février

Lescure 40% - Limoux 60% à 15h00 au stade Jean Vidal

"Lescure cherchera à faire tomber Limoux dans le Tarn. Si les Limouxins prennent cette rencontre à la légère, c’est ce qui pourrait arriver. En tous les cas, ce sera un combat rude. Néanmoins, après la belle victoire de Limoux en coupe face à Saint Estève/XIII Catalan, les Audois auront meilleur moral afin d’aborder cette fin de saison compliquée en championnat. De son côté, Lescure n’aura rien à perdre non plus."

Villeneuve-sur-Lot 50% - Avignon 50% à 15h15 au stade Max Rousié

"Une victoire serait encourageante pour les deux formations. Pour Avignon en vue des phases finales qui approchent, mais aussi pour Villeneuve afin de rester en vie en cette saison également compliquée pour eux. Ce sera un bon test pour les Bisons que d’aller en terre villeneuvoise."

Lézignan 55% - Toulouse 45% à 15h15 au stade du Moulin

"Toulouse l’avait brillamment emporté aux Minimes au match aller, et la perte de Nathan Wynn risque d’être préjudiciable aux Lézignanais. Je pense que les Toulousains pourraient l’emporter s’ils réalisent un match abouti, mais on sait que les coéquipiers de Jonathon Ford sont capables du pire comme du meilleur, tandis que Lézignan est affaibli."

Saint Estève/XIII Catalan 60% - Carcassonne 40% à 15h30 au stade Municipal

"Après leur belle victoire face à Toulouse, il sera difficile de déloger les Catalans. Forts d’une ligne de trois-quarts rapide à souhait, et d’un pack rude, les hommes de Steve Deakin ne se laisseront pas dominer si facilement par une formation carcassonnaise qui a du mal, en raison d’un effectif souvent amoindri cette saison, et qui n’a pas forcément convaincu le week-end dernier devant Lescure. Ca promet un spectacle grandiose et un suspens haletant."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le bal des prétendants

Le 24 février à 6h00 par Bernard Tuffi lindependant.fr

le-bal-des-pretendants_283536_516x343.jpg PHOTO/C. C.

Qu'ils soient Baby Dracs ou Canaris, l'objectif est le même : voler dans les plumes de son adversaire direct. Et si Saint Estève-XIII Catalan et Carcassonne restent sur deux victoires probantes, respectivement à Toulouse et face à Lescure, la confrontation du jour revêt un tout autre enjeu : la deuxième place du classement. Relancés dans la Ville Rose, les Catalans jouent gros dans la course aux play-off. Eux qui ont l'occasion de ravir le statut de dauphin aux Carcassonnais. Encore faut-il l'emporter à Saint-Estève, là où les boys de Steve Deakin restent sur deux défaites de file, face à Pia (en championnat) et Limoux (en Coupe de France).

7 juniors face à 7 étrangers D'autant que Carcassonne, champion de France en titre, a soif de revanche. En effet au pied de la Cité, on n'a toujours pas digéré l'affront du match aller (victoire 'sang et or' 14-12). Pour Vincent Banet, l'entraîneur ascéiste, pas question de se gêner si une 6e victoire consécutive se présente, même s'il a conscience de la "difficulté de la tâche. On reste sur une bonne série mais on a besoin d'un match test pour s'évaluer. Les Catalans s'appuient sur une attaque de feu, ils sont toujours en train de relancer, il faudra donc être vigilant et performant en défense. Ce match est important, il peut être décisif pour l'obtention de la deuxième place." Même son de cloche chez les Catalans. Revigorés par leur prestation réalisée à Toulouse la semaine dernière, ils se doivent de confirmer sur leur pelouse. Steve Deakin reste pour sa part prudent quant à l'issue de ce match : "On joue avec sept juniors face à une formation qui aligne sept étrangers. Cela peut paraître insurmontable, mais c'est la règle du jeu. Cela fait partie de notre rôle d'intégrer les jeunes, cela nous a réussis à Toulouse. Contre Carcassonne, on peut rééditer cette performance. On sait l'importance de cette rencontre pour le classement, pour nous, cela équivaut presqu'à une demi-finale. On peut finir deuxième, après ce match, on sera fixé." Même objectif, même détermination, ce Saint-Estève/XIII Catalan-AS Carcassonne sent bon les phases finales. Morgan Escaré, l'arme fatale des Baby Dracs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Carcassonne cale en sixième

zoom.png201302250853_w350.jpg

Les Carcassonnais (ici contre Villeneuve-sur-Lot) ont buté sur le XIII catalan./ Photo DDM archives, Didier Donnat

Saint-Estève-XIII Catalan 26 - ASC 14

À Saint-Estève (stade municipal). Temps froid, forte tramontane. Terrain sec et pelé. Public moyen. Arbitre : M. Vincent.

MT : 14-6.

Pour les Catalans : 5 essais de Barthau (23e), Bouzinac (30e), Cardace (35e), Robin (50e), Margalet (74e) ; 3 transformations d'Escaré (30e, 50e, 74e)

Pour l'ASC : 3 essais d'Offerdahl (13e) Jacquet (42e) Anderson (58e), 1 transformation de Guiraud (13e).

Saint-Estève : Escaré ; Vaccari, Baile, Bouzinac, Cardace ; (m) Barthau, (o) Robin ; Swain ; B. Guasch, Rouch ; Da Costa, J.Guasch, Maria. Sont entrés : Margalet, Springer, Borras, Salgues.

ASC : Guiraud ; Mazard, Barrau, Savage, R. Péault ; (m) Albérola (o) Sabri ; Pau ; Sadaoui (cap), Anderson ; Offerdahl ; Bemba, Soum. Sont entrés : Jovani, Delpech, Sadrau, Jacquet.

La réception de l'AS Carcassonne est prise très au sérieux par les Catalans de l'Élite car, ici, comme en face, on connaît l'importance du résultat de ce sommet pour l'attribution de la deuxième place, synonyme de ticket direct pour les demi-finales. Du côté visiteur, on a engrangé une grosse somme de confiance avec cinq victoires consécutives en championnat mais les «canari» vont devoir vivre sans le patron Russell Aitken. Le bloc «sang et or», revigoré par une belle perf' à Toulouse, se dresse comme un Canigou sacrément abrupt. C'est tramontane dans le dos que l'ASC lance les hostilités. Les avants des deux camps trouvent vite le moyen de se réchauffer dans un jeu dans l'axe où Da Costa et Maria répondent à Offerdahl et Pau. La pression semble plus forte sur les épaules des Catalans qui se mettent à la faute. À la huitième minute, le poteau refuse la conversion d'une pénalité à Guiraud mais les «noirs» sont en confiance. Pau fait le ménage, Soum relaie pour Offerdalh qui passe la ligne et ouvre la marque. La réaction ne se fait pas attendre et c'est Baile qui met le feu côté gauche, sans conséquence, mais dans le sillage de Swain, qui connaît par cœur le jeu adverse, on croit en son étoile. L'intensité du débat s'amplifie, Barthau s'extirpe pour un premier essai catalan qui récompense la fougue maison. Une fougue freinée par des fautes de mains mais c'est en fait une bévue des «canari» en sortie de mêlée favorable qui offre à Bouzinac l'opportunité de faire passer son équipe devant : 10 à 6 à la 30e. Les 10 dernières minutes seront compliquées pour l'ASC qui subit les flèches de Robin et de tous les attaquants catalans. Avant la pause Cardace concrétise par 4 points cette débauche d'énergie. Au terme de ces 40 minutes, l'ASC n'a pu se faire une alliée de la tramontane et par manque de réalisme se trouve à courir après le score.

Dès le retour des vestiaires, Sadrau et Anderson sonnent la charge et c'est Jacquet qui se glisse entre les jambes des défenseurs. Les «canari» se relancent (14-10). Une action plus loin c'est Baile qui perce plein champ, sert Escaré et la défense se met à la faute ; Robin, au coin du bois, en profite et permet à sa bande de doubler ses rivaux du jour (20-10). À ce moment, la vitesse catalane, animée d'un brin de folie revigorant, prend le dessus sur la puissance du pack audois, vaillant mais limité dans ses initiatives. Anderson s'empare des commandes et c'est lui qui finit le gros boulot de Pau et de Bemba. La jeune garde catalane tiendra-t-elle 20 minutes ? Savage, Sabri, lancent des raids dévastateurs. Les Catalans sont contenus dans leurs 30 mètres mais leur défense est aussi solide que le Castillet. Mieux, Barthau s'amuse sur 80 mètres et sème la panique dans les rangs audois. C'est au tour de Carcassonne de subir. C'est d'autant plus inquiétant que la défense des champions en titre se lézarde dangereusement. Les 10 dernières minutes baignent dans un suspense épais, le collectif stéphano-perpignanais est en passe de relever son défi et l'ASC a encore les armes du hold-up en main. Offerdalh, omniprésent, mène une énième charge mais c'est encore Robin, prince dévaleur, qui offre à Margalet l'essai de la délivrance. Dans la course aux places d'honneur, l'ASC cale en sixième et laisse le bolide stéphanois se placer, seul, en deuxième position.

J.-P.G. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Accueil » Sports » Rugby XIII

Publié le 25/02/2013 03:49Ajouter un commentaire

Limoux fait la loi à Lescure

zoom.png201302251323_w350.jpg

La puissance et la vitesse des Audois ont cloué Lescure sur le pré. /Photo DDM, Jean-Marie Lamboley

lescure 18- Limoux 62

Mi-temps : 12/24

Arbitre : M. Molinié

Spectateurs : environ 200

Pour Lescure : 3 essais Neuville (8e), Lhoumaud (29e), Reveillon (50e) ; 3 transformations Rigal.

Pour Limoux : 11 essais Reffle (3e, 17e), Hatfield (19e, 42e, 65e, 76e, 79e), Alberola (36e), Ramage (54e), Sarda (70e, 73e) ; 9 transformations Murcia (3e), Ramage (17e, 19e, 36e, 54e, 65e, 73e, 76e, 79e).

Lescure : 1 Cance, 2 Fédou, 3 Durand, 4 Réveillon, 5 Neuville, 6 Rigal, 7 Vigroux, 8 Moate, 9 Loubière, 10 Terral (cap), 11 Fontès, 12 Canton, 13 Molinier, sont entrés en jeu : Huchède, Lhoumaud, Héral, Assié.

Limoux : 1 Taylor, 2 Sarda , 3 Blanch, 4 Hatfield, 5 Almarcha, 6 Ramage , 7 Murcia (cap), 8 Temata, 9 Teixido, 10 Herold, 11 Dean, 12 Reffle, 13 Munoz, sont entrés en jeu : Pramil, Palea'Aesina, Dominguez, Alberola.

Malgré une bonne entame de match, dans des conditions climatiques catastrophiques sous des grosses averses de neige, Lescure n'a pas pu résister sur la totalité de la rencontre.

Même si les Tarnais n'étaient qu'à deux essais transformés de leurs adversaires à la mi-temps, ils ont subi la puissance et la vitesse de Limoux en seconde période.

Ce sont les Audois qui ont ouvert le score par un essai de Reffle qui sera transformé. Mais, les locaux ont réagi 5 minutes plus tard en inscrivant un essai par Neuville parti sur son aile droite et qui est rentré vers l'intérieur du terrain pour aller pointer entre les poteaux.

Après la transformation de Rigal, le score était de parité 6 partout. Les Audois, sentant qu'ils pouvaient tomber dans un piège, accéléraient mais ils n'ont pas pu conclure par des points tout de suite, à cause de fautes de main.

Au bout de 17 minutes de jeu, c'est ce même seconde ligne Reffle qui trouvera le chemin de l'essai.

Là, les choses s'enchaîneront rapidement puisque les Limouxins inscriront un autre essai 2 minutes plus tard.

Lescure, réduira le score par un essai du puissant Romain Lhoumaud entre les barres (12/18). Mais, c'est Limoux qui aura le dernier mot dans cette première période par un essai d'Alberola qui sera transformé par Ramage. Les Audois, avaient repris un avantage plus conséquent mais, les Lescuriens n'étaient qu'à deux essais transformés de leurs adversaires du jour.

Malheureusement pour eux, ils n'ont pas pu réduire cette différence au score dès le retour sur le pré.

Au contraire, ce sont les Audois qui ont inscrit un nouvel essai par le grand ailier Hatfield. Même si 8 minutes plus tard, les Tarnais ont marqué un troisième essai transformé, c'était sûrement un peu trop tard pour faire douter des Limouxins qui maîtrisaient leur Rugby.

Comme on le redoutait, après l'heure de jeu, Limoux a accéléré et inscrit 5 essais supplémentaires.

Lescure devra encore attendre pour parvenir à décrocher une victoire cette saison.

Patrice Chanarz ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan se fait du bien

zoom.png201302251365_w350.jpg

Lignières écarte un ballon.Lézignan a cru en ses chances jusqu'au bout et le volontarisme a payé./ Photo DDM,J-M.G.

Juste avant la rencontre les Lézignanais qui devaient déjà se passer de Wynn à l'ouverture et de Lézina ont dû faire aussi avec la blessure à l'échauffement de Tribillac remplacé par le jeune Benausse qui a fait mieux que tirer son épingle du jeu à l'ouverture dans un match où le vent froid glacial a un peu gêné la pratique d'un jeu ouvert. L'entame de match est lézignanaise sur une attaque rapide lancée par Carrère, Duggan trouve Calégari qui accélère et va marquer. Sur un renvoi direct en touche de Fifita, Couturier ouvre le score pour Toulouse sur pénalité. À la 11e un accrochage entre Rovira et Couturier vaut l'expulsion temporaire pour le Lézignais. En infériorité numérique, Lézignan va souffrir en défense et encaisser deux essais en dix minutes, le premier de Barthau en puissance et le second juste avant le retour de Rovira, par le talentueux Ford qui crochète et mystifie tout le monde à 10 mètres de la ligne. Coup dur pour Lézignan qui va cependant trouver les ressources mentales pour revenir dans cette partie, malgré une domination Toulousaine en première mi-temps. A la 28e, Lézignan est à l'attaque, Maxime Benausse, donne un petit coup de pied par-dessus, avec le vent contre, le ballon revient dans les mains d'Ancely, qui écarte sur Bienes qui va marquer en coin. À la demi-heure de jeu, Fifita amorce un superbe mouvement et donne intérieur à Duggan qui fait le trou, fixe le dernier défenseur et sert Carrère pour un essai tout fait mais ce dernier manque la réception, dommage. Les Toulousains de leur côté se sont montrés très offensifs mais se sont vu refuser trois essais pour des passages en touche et des petites fautes dans la transmission. À la mi-temps le TO mène 10-16.

À la reprise les Lézignanais ne lâchent rien, comme en témoigne cet essai en puissance d'Ancely. Lézignan revient à 16 à 16, une pénalité de Benausse permet aux Corbiérois de prendre le score (18-16) pour la première fois de la partie. A la 68e Lézignan est à l'attaque et pousse, Maxime Benausse en pivot va marquer un bel essai. Toulouse tentera le tout pour le tout dans les dernières minutes, marquera un dernier essai par Williams sur une faute de la défens e Lézignanaise, mais les hommes d'Aurélien Cologni et Franck Rovira tiendront leur victoire 24 à 22.

Lézignan 24 - Toulouse 22

A Lézignan. Arbitres : M. Ségura

MT : 10-16

Lézignan : 4 essais de Calégari (4e), Bienes (28e), Ancely (43e), Benausse (68e). 2 transformations et 2 pénalités (17e, 58e) de Benausse.

Toulouse : 4 essais de Barthau (13e), Ford (19e), Ormeno (37e), Williams (75e). 2 transformations et 1 pénalité (9e) de Couturier.

Evolution du score: 4-0 4-2 4-8 6-8 6-12 10-12 10-16 16-16 18-16 24-16 24-22.

Un carton jaune Rovira (11e) à Lézignan

Walter Desplas ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Benausse maintient Lézignan dans la course

Le 25 février à 6h00 par Alain Revello lindependant.fr

benausse-maintient-lezignan-dans-la-course_283759_516x343.jpg PHOTO/Photo NDB

Certaines rencontres ne tiennent pas à grand-chose. Tout avait mal commencé pour les Lézignannais. Lors de l'échauffement, Tribillac qui remplaçait Wynn à l'ouverture était contraint de déclarer forfait. Un coup dur pour les Audois. Mais ce handicap allait involontairement se transformer en atout. Benausse, qui depuis quelque temps était relégué en 18e homme, allait s'avérer prépondérant dans ce duel face à Toulouse. À 16 à 16, alors que les Lézignannais n'étaient sûrs de rien, il passait une pénalité de 40 mètres qui donnait l'avantage aux locaux. Pourtant à cet instant, Toulouse avait toujours la possibilité de revenir et de coiffer les 'vert et blanc'. Alors, le jeune lézignannais prenait ses responsabilités. Dans les 25 mètres toulousains, il tentait sa chance. Un, puis deux crochets suffisaient à écarter la défense. Une petite accélération l'amenait derrière la ligne. Le match venait de basculer (68e) mais avant cela, il s'était passé pas mal de choses. Calegari, sur un service de Duggan, avait ouvert le score. Mais face au vent violent, les Lézignannais avaient beaucoup de mal. Couturier, sur pénalité, puis Barthau, en force, montraient que les Toulousains ne tergiversaient pas. Benausse convertissait une pénalité avant de voir Ford piéger les locaux. Les Lézignannais ne tardaient pas à revenir sur une nouvelle action de Benausse. Ce dernier jouait au pied par-dessus la défense, Clottes récupérait et offrait un caviar à Bienes. Toulouse avait des occasions et se voyait refuser deux essais. Ormeno arrivait toutefois à concrétiser juste avant la pause. La reprise tonitruante des Lézignannais voyait Ancely surprendre les Toulousains pour l'égalisation. Benausse faisait le reste. William redonnait bien l'espoir à son équipe (75) mais il était trop tard. Lézignan avait arrêté l'hémorragie du Moulin. "Dans ce match, il fallait être patient. En première période contre le vent, on devait encaisser le moins de points possible. En deuxième mi-temps, on a complété nos chaînes pour passer devant. C'était un match à six points pour se retrouver dans le top 4. On a réussi. J'espère que le meilleur reste à venir", savourait Mathieu Griffi. Le FCL a stoppé l'hémorragie à domicile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 'Baby Dracs' dans la peau du dauphin

Le 25 février à 6h00 par Bernard Tuffi lindependant.fr

les-baby-dracs-dans-la-peau-du-dauphin_283760_516x343.jpg PHOTO/Michel Clementz

Le choc catalano- audois a tenu toutes ses promesses malgré des conditions atmosphériques très défavorables. Jouant avec l'avantage d'une forte et glaciale tramontane, les Audois sont les premiers en action et après treize minutes de domination, Alberola envoie Offerdahl derrière la ligne de but. Mais dix minutes plus tard, une jolie combinaison entre Robin et Barthau permet à ce dernier de trouver la faille dans la défense carcassonnaise. Prenant alors le dessus, notamment dans la vitesse d'exécution, les locaux maintiennent leur domination et Escaré profite d'un ballon perdu par les Audois, pour s'infiltrer entre quatre défenseurs et marquer au pied des poteaux. Les Catalans sentant que les Carcassonnais baissent de rythme, accélèrent et Cardace brûle la politesse à son vis-à-vis pour plonger en coin. Dès la reprise, Carcassonne se lance à l'assaut des buts catalans pour essayer de combler rapidement son retard. Après plusieurs charges près de la ligne de but locale, Jacquet tout en puissance marque en moyenne position. Sentant alors le danger, les locaux accélèrent, Baile perce plein champ, en relais Escaré est stoppé à dix mètres de la ligne, mais sur le tenu qui s'ensuit, Barthau feinte la passe et marque au milieu des poteaux. Les Catalans semblent avoir fait l'essentiel, mais Carcassonne revient par Anderson, bien intercalé dans sa ligne de trois-quarts. La délivrance pour les locaux, elle intervient à quatre minutes du coup de sifflet final grâce à une charge sur plus de quarante mètres de Margalet en relais d'une percée de Robin. Dès lors, tout est joué, Carcassonne ne peut plus revenir. Malgré une seconde période de qualité, les visiteurs ont chuté devant la fougue, l'enthousiasme et la solidarité d'une formation sang et or qui encore une fois a démontré de belles qualités malgré des conditions de jeu difficiles. Les Catalans ont mis fin à la série de l'ASC.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'orgueil des Léopards

RUGBY À XIII. ELITE. LES VILLENEUVOIS S'IMPOSENT DEVANT AVIGNON PAR 30 À 16.

zoom.png201302251349_w350.jpg

Le pilier villeneuvois Battye a inscrit un bel essai en fin de match./ Photo DDM, G.Gouyou.

Qu'elle fait du bien cette quatrième victoire de la saison pour les Léopards d'Aquitaine ! En tout cas, elle récompense tous les progrès réalisés par cette jeune équipe depuis le début de la saison et tout l'investissement du staff technique. Mais devant Avignon, le succès fut long à se dessiner. Il est vrai que les «vert et blanc» ont manqué un peu de rythme et d'enthousiasme en première mi-temps. Oh, le XIII du Vaucluse ne fut pas non plus un foudre de guerre mais il profita intelligemment de 2 grosses erreurs défensives pour virer à la pause avec 10 unités d'avance (14-4). De leur côté, les Villeneuvois étaient parvenus à débloquer leur compteur sur un coup de pied décroisé du demi de mêlée Hyde et un essai tout en puissance de Serge Yakan Besson sur son aile.

L'autre visage des Villeneuvois…

Adossés au vent, les coéquipiers de Rory Bromley revenaient sur la pelouse avec de bien meilleures intentions et surtout avec l'envie d'aller de l'avant. Cela se confirmait dès la première minute de jeu où le second ligne Curran s'échappait comme une antilope, avant de déposer une offrande dans les bras du jeune Eerwin Escoder. C'était le réveil des «verts» qui monopolisaient le ballon, faisant constamment reculer les Bisons d'Avignon. Sur une énorme bourde de l'arrière visiteur Gaillard, Laurent Carrasco était tout heureux d'aplatir entre les barres. Son équipe prenait pour lapremière fois les commandes au score (16-14). Un écart que sut maintenir une formation locale à la fois courageuse et agressive sur le plan défensif. Si le suspense était à son comble, un carton jaune du Vauclusien Tamghart se payait au prix fort en fin de match. Car les Villeneuvois profitaient de leur supériorité numérique pour se détacher définitivement grâce à deux essais supplémentaires signés Battye et ce diable d'Escoder. Belle victoire des Léopards d'Aquitaine qui ont su redresser la tête et faire preuve de fierté face à une bonne équipe de ce championnat.

Villeneuve 30 - Avignon 16

Arbitre : Mohamed Drizza (Roussillon)

MT : 4-14

Pour Villeneuve : 5 essais de Yakan-Besson (16), Escoder (41 et 78), Carrasco ((51) et Battye (73), 2 pénalités de Hyde (49) et Villegas (63) et 3 transformation de Hyde.

Pour Avignon : 3 essais de Romano (4), Pourret (20) et Truh (39). 1 pénalité (58) et 1 transformation d'Arnaud.

Cartons jaunes : Hyde (Villeneuve, 58) et Tamghart (Avignon, 72).

VILLENEUVE : Bromley, Escoder, Villa, Cooper, Yakan-Besson, Villegas, Hyde, Carrasco (cap), Curran, MOualkia, Fakir, Gauthier et Battye. Sont rentrés en jeu : Demartini, Zava, Gauthier et Vergniol.

Philippe Bertin ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coup d’oeil sur la 15è journée en Elite

Lundi, 25 Février 2013 10:03 ffr13.com

PRAMILOLIVIER20122_thumb.jpg

Olivier Pramil et Limoux ont fait du mal à la défense de Lescure, dans le Tarn.

En battant Toulouse, Lézignan a pris une option sur la 4è place, qui permet de recevoir en barrage d'accès aux demi-finales. Avignon voit cette même 4è place s'éloigner, en raison de sa défaite à Villeneuve-sur-Lot. Saint-Estève - XIII Catalan, séduisant malgré une féroce adversité, a remporté un match qui l'autorise à lorgner directement sur la demi-finale. Limoux a produit un bel effort en deuxième mi-temps, dominant ainsi nettement Lescure, dans le Tarn. Retour sur cette 15è journée du championnat de France.

NEIGE

Elle s'est invitée à Lescure d'Albigeois, par grosses rafales, mais n'a pas refroidi l'appé###### des Limouxins, contrés en première mi-temps, mais survoltés ensuite, principalement dans les dix dernières minutes, durant lesquelles ils inscrivirent quatre essais.

VISITE

Celle de Brent Webb, suspendu et donc privé de déplacement à Castleford avec les Dragons, dans les vestiaires de Saint-Estève - XIII Catalan, à la fin de la rencontre. Le Néo-Zélandais n'a également pas manqué de saluer, dans le camp d'en face, son compatriote et ancien adversaire de Super League, Vinnie Anderson.

NOTES

9/10 : à Villeneuve-sur-Lot, qui a eu le mérite de jouer le jeu jusqu'au bout en battant Avignon, se rapprochant ainsi à six longueurs d'une dernière place qualificative restant cependant hypothétique, pour ne pas dire plus.

9/10 : Marty Hatfield (Limoux), pour ses cinq essais inscrits sur le terrain de Lescure.

8/10 : Erwin Escoder a inscrit un doublé en faveur de Villeneuve sur Lot, lui qui a repris depuis peu la compétition après être resté un an sans jouer suite à un accident de la circulation.

8/10 : Joan Guasch n'a eu de cesse d'accélérer la cadence, dans les rangs de Saint-Estève-XIII Catalan.

8/10 : Jean-Philippe Baile a été l'un des joueurs les plus toniques et les plus constants de la réserve des Dragons.

8/10 : William Barthau - Stan Robin, une paire de demis ayant souvent donné le tournis à la pourtant âpre défense carcassonnaise.

8/10 : Vinnie Anderson a excellé, tant dans le jeu direct qu'intercalé dans la ligne de trois-quarts carcassonnaise, inscrivant d'ailleurs un essai dans cette position.

8/10 : Maxime Benausse, appelé de dernière heure côté lézignanais, a fait pencher la balance en faveur de son équipe. Son petit coup de pied par-dessus la défense, en première période, était repris par Charly Clottes, ce dernier décalant Clément Biénès pour le deuxième essai du FCL. Sa pénalité de 40 mètres réussie à l'heure de jeu a permis aux Sangliers de repasser devant au tableau d'affichage (18-16). Enfin, son essai inscrit peu après, double crochet à l'appui, a scellé définitivement le sort de Toulousains ayant beaucoup sacrifié à l'attaque, mais laissé passer leur chance en première mi-temps, gâchant quelques occasions d'essais et s'en voyant refuser deux par l'arbitre.

7/10 : Romain Lhoumaud (Lescure), pour son abnégation en faveur d'une équipe tarnaise qui a payé en fin de rencontre les efforts déployés quatre jours plus tôt à Toulouse.

7/10 : Luke Swain, le moteur sans ratés de St Estève-XIII Catalan.

7/10 : Morgan Escaré, dont les jambes et l'imagination ont fait une nouvelle fois fureur.

7/10 : Fred Vaccari, énergique au possible quatre-vingt minutes durant.

7/10 : Osea Sadrau, auquel il n'a manqué à deux reprises que quelques centimètres pour tromper la défense des Catalans.

7/10 : Amar Sabri, athlétique et en même temps adroit dans la direction des opérations carcassonnaises.

ABSENTS

Au coup d'envoi du choc entre la réserve des Dragons et Carcassonne, deux joueurs importants manquaient à l'appel. Le centre catalan Rachid Ahlalou, malade, avait été contraint de garder la chambre, cédant sa place à Charles Bouzinac, et le demi-de-mêlée des Canaris, Russell Aïtken, était resté auprès de son épouse, sur le point d'accoucher.

A Lézignan, c'est Mickaël Tribillac qui s'est blessé lors de l'échauffement, contraint de déclarer forfait.

CHIFFRE

10 : Le match était commencé depuis à peine plus de dix minutes quand Franck Rovira fut prié par l'arbitre, David Segura, de regagner le banc de touche pour dix minutes. Durant lesquelles le TO inscrivit deux essais, par Yohan Barthau tout en puissance, puis par Johnathon Ford au prix d'un fulgurant crochet.

PAROLES

Mathieu Griffi : "Nous avons su rester patients en première mi-temps, face au vent, avant de mieux compléter nos chaînes et prendre ainsi les devants au score, remportant ce match très important dans l'optique du Top 4 avant les play-off."

Jean-Philippe Baile : "Carcassonne nous a imposé son gros défi physique au milieu du terrain, mais nous avons été performants en défense. A mes yeux, le vent est pire que la pluie, mais nous sommes passés outre pour rester appliqués, quoique nous ne sommes pas parvenus à toujours contrôler le tenu."

Frédéric Vaccari : "On s'est distingué face au vent, en première mi-temps, Carcassonne étant parvenu à revenir sur nos talons après la pause, mais nous avons pris soin, en écartant les ballons, de ne pas tomber dans le panneau de nos adversaires, qui cherchaient à imposer leur puissance. Et au bout du compte, notre vitesse et notre enthousiasme ont fait la différence."

William Barthau : "Nous sommes restés solidaires d'un bout à l'autre de la partie, et avons exercé une grosse pression sur l'adversaire. Nous avons ainsi réussi à contenir ses assauts. C'est la victoire d'une bande de copains n'ayant rien lâché."

Teddy Sadaoui : "Nous avons raté la période initiale, alors que nous étions adossés au vent. Nous sommes certes revenus au score après la pause, mais les Catalans ont su profiter de nos erreurs en défense."

Jean-François Albert (co-entraîneur de Carcassonne) : "Nous avons été battus sur des détails que nous avions pourtant travaillé à l'entraînement, dans les jours précédents, comme la vigilance à observer autour du tenu, puisque nous encaissons trois essais au milieu du terrain. Mais il est vrai que William Barthau et Stan Robin ont guidé leurs coéquipiers avec talent, et que leur équipe se pose plus que jamais comme une sérieuse prétendante au titre. Nous avons toutefois réussi notre entame de la seconde période, mais en suivant, alors que nous dominions territorialement, les Catalans ont résisté en défense, évitant de prendre un retard au score qu'il ne leur aurait pas été possible ensuite de combler. Mais face à une aussi belle équipe, nous avons montré l'agressivité espérée, et généralement fini nos chaînes de tenus, hélas de façon imparfaite en première mi-temps, durant laquelle nous n'avons pas su profiter de l'appui du vent."

TOCOUTURIERHAUTRAGU2013_thumb.jpg Le TO de Damien Couturier a donné du fil à retordre à Lézignan, au Moulin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vincent Banet : "On s'est compliqué les choses"

Le 26 février à 6h00 par Recueilli par B. O. lindependant.fr

L'ASC était invaincue depuis le 9 décembre 2012, date de sa défaite ramenée de Pia. Et dimanche, c'est face à une autre formation catalane que les Canaris sont tombés. Saint- Estève/XIII Catalan s'est donc emparé de la 2e place du championnat. Le co entraîneur Ascéiste, Vincent Banet est déçu mais il espère aussi que sa formation saura très vite rebondir.

Comment analysez-vous cette défaite avec 24 heures de recul ?

Je suis déçu. Ce match marquait le début d'une série de sept semaines de compétition relevée avec des rencontres de très haut niveau tous les dimanches. La feuille de route ne débute pas de la meilleure des manières. La deuxième place est-elle encore votre objectif ? Une victoire à Saint-Estève nous aurait permis de bien s'installer à la 2e place. C'est encore possible, mais il y a quand même une petite déception par rapport à ça. On doit encore recevoir Lézignan et Toulouse et on devra aller à Pia. On jouera le coup à fond, même si on s'est compliqué les choses dimanche.

Avez-vous été surpris par vos adversaires ?

Devant oui. Nous avons été contrés et nous n'avons pas été assez performants. Au milieu, ils ont été plus actifs notamment avec Robin et Barthau. Et puis Jean-Philippe Baile, sur le côté, nous a aussi fait très mal. Nous sommes tombés sur une équipe plus appliquée et plus sérieuse que nous.

Comment comptez-vous réagir ?

Nous ne sommes pas complètement abattus. Maintenant sans chercher d'excuses, le meneur de jeu Aïtken nous a manqué, comme Poching et Rouanet, qui sont très présents en terme de densité.

N'appréhendez-vous pas le fait de jouer sur les deux tableaux ?

C'est quelque chose qui nous a bien réussi l'an dernier avec le doublé. Mais il faut rajouter cette saison un tour de Cup, le 6 ou 7 avril en Angleterre. C'est pour cette raison que nous avons maintenant six semaines très importantes qui arrivent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lescure doit persévérer

zoom.png201302271570_w350.jpg

Les Lescuriens ont perdu mais n'ont démérité en rien.

Dimanche dernier, les Lescuriens ont démontré qu'ils avaient les capacités d'inquiéter durant une longue période les grosses écuries de l'élite du Rugby à XIII français.

Lors des 40 premières minutes, les Tarnais ont rivalisé avec leurs concurrents. Si bien que, même s'ils perdaient avec 12 points de retard, ils sont parvenus à inscrire 3 essais de belle facture.

L'axe 9, 7, 6, fonctionnait très bien en effectuant les bons choix. C'est d'ailleurs, par l'intermédiaire du capitaine Terral, du demi de mêlée Vigroux et du numéro 9, placé au centre, Lhoumaud, que le danger est arrivé pour la défense de Limoux. L'un des essais, sans doute le plus beau et le mieux construit collectivement, fut l'œuvre de Romain Lhoumaud après un très beau travail de Vigroux, dans l'axe, qui a délivré une passe à hauteur au millimètre.

Le buteur maison, Benoit Rigal, a fait une fois de plus du cent pour cent lors de ses tentatives mais cela n'a pas suffi à recoller au score. Malgré cette bonne première période, les Tarnais ont subi par la suite la puissance Limouxine composée d'un effectif plus conséquent que celui de Lescure.

De plus, les Audois possèdent dans le groupe des étrangers de gros calibre capables de faire la différence à tout moment. C'est donc, assez logiquement, que les Lescuriens ont cédé en deuxième période et se sont inclinés sur un score assez lourd.

Les juniors aussi

En lever de rideau, les équipes juniors des deux mêmes clubs s'affrontaient également. La physionomie fut quasiment la même que ce qui allait se passer quelques minutes plus tard en seniors.

Les Tarnais ont réalisé de belles actions, ne fermant jamais le jeu comme l'ont prouvé, notamment, les relances de l'arrière Flies. Mais au final, ce sont les Audois qui se sont imposés assez largement dans des conditions qui sont devenues très difficiles à cause d'un fort vent et de bourrasques de neige à partir de la mi-temps.

P. C. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sous la mêlée de l'ASC

Le 28 février à 6h00 par Jean-François Albert lindependant.fr

Week-end infructueux Le voyage en pays Catalan de dimanche dernier se sera soldé par deux défaites ! Les juniors sont tombés après avoir longtemps résisté à cette équipe sang et or qui vient d'enchaîner trois succès consécutifs face aux jaunes et noirs. Au coude à coude avec un score de parité 24 à 24 jusqu'à la cinquante-cinquième, les canaris ont subi la loi des locaux dans les vingt dernières minutes ! L'équipe première qui était invaincue depuis le 22 décembre dernier, n'a pas connu plus de réussite en faisant preuve de trop d'approximation en défense face à des joueurs qui exploitent à merveille les espaces. Cette défaite contrariante n'hypothèque pas complètement la possibilité de finir second mais elle complique la tâche des canaris qui devront faire un sans faute à domicile tout en espérant que les Catalans commettent de leur côté un faux pas face à Limoux ou encore Avignon ! Il est évident qu'il vaut toujours mieux avoir son destin en main mais pour l'heure rien n'est encore joué ! Sous les remparts, on connaît, aujourd'hui plus qu'hier, l'importance des réceptions face à Lézignan et Toulouse et l'équipe a envie de livrer bataille jusqu'à la fin !

Une pensée pour Denis Arcas Les joueurs, supporters et dirigeants de l'ASC XIII ne peuvent que s'associer à la peine de Denis Arcas qui vient de perdre sa maman. Fidèle d'entre les fidèles à la cause treiziste en général et aux couleurs de l'ASC XIII en particulier, Denis officie régulièrement sur les ondes de Radio Marseillette aux côtés de ses fidèles compagnons. Discret, très courtois, Denis mérite plus que jamais le respect de la part d'une famille treiziste qui ne devrait pas manquer de lui manifester son affection. Souhaitons-lui de retrouver dès dimanche dans les tribunes de Domec le soutien qu'il mérite dans ces moments difficiles !

Les échos du GIS Le VARL est venu mourir à deux petits points sur la pelouse de Ferrals après une partie de haute volée malgré des conditions météorologiques peu propices au jeu ! Une dernière pénalité à la fin de partie est venue mettre aux espoirs des hommes du Cabardès qui avaient fait dans cette partie une forte impression. Dommage ! Villeneuve-Minervois n'a pas pu affronter Flassian en raison de la présence de la neige décidément tenace en cette période !

Upu Poching bon pour le service ! Les Carcassonnais pourront compter sur le retour d'Upu Poching dans le groupe qui va affronter Lézignan. Cette bonne nouvelle pourrait être accompagnée d'une requalification pour Florent Rouanet sanctionné face à Lescure si la commission de discipline de ce jeudi se montre clémente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parfum d'hommage autour du match ASC-FCL

Le 28 février à 6h00 par L. R. lindependant.fr

parfum-d-hommage-autour-du-match-asc-fcl_284648_516x343.jpg PHOTO/Archives C.B.

Etre champions de France, on s'en fout. Ce qu'on veut, c'est battre l'ASC à Domec". Voilà ce qu'aurait dit Michel Maïque, maire de Lézignan et glorieux ancien du Feuceuleu, si l'on en croit le président de l'ASC XIII Jean Guilhem. C'est dire si le derby audois, rebaptisé cette année "Vent d'Est, vent d'Ouest", revêt une importance capitale en terre d'Ovalie. "Nous avons un lien sacré avec ce club historique", n'hésite pas à dire Jean Guilhem pour expliquer le caractère très spécial qui sera donné à cette édition 2013 du derby, ce dimanche 3 mars. L'idée est de rassembler, autour de cette rencontre, des anciens des deux clubs, autour de la figure emblématique de Claude Teisseire, qui a évolué sous les deux couleurs, mais qui est aussi l'un des survivants de l'épopée "Coupe du monde 54". Autour de lui, on comptera la présence de Gilbert Alberti, René et Patrice Benausse, Raymond Gil, Victor Buttignol, Roland Cantarutti, Jacques Laguens ou encore Bruno Lucchese. Rajoutons à cela d'autres anciens de la Coupe 54, qui viendront en ami et proches de l'un ou l'autre des deux clubs : Vincent Cantoni, Jacky Merquey, André Delpoux ou Roger Rey. Et sans oublier la présence du président de la Fédération, Carlos Zalduendo…

Repas de gala "Près de 500 convives sont attendus au repas de gala, qui sera précédé d'un dépôt de gerbe sur la statue de Pipette", annonce Jean Guilhem. Le repas en lui-même sera conçu par des artisans locaux autour des produits Pays Cathare et Sud de France. La suite de la journée sera plus sportive. À 14 h 30, c'est au stade Benausse (Romieu) que les juniors des deux équipes en découdront, pour ne pas abîmer la pelouse de Domec. Pelouse sur laquelle les "vert et blanc" et les "jaune et noir" feront leur entrée à 16 h 30. Sur le match lui-même, dont nous aurons l'occasion de reparler, Jean-François Albert (co-entraîneur) et Daniel Sokolow (coordonnateur sportif) résument avec une pointe d'humour : "Si Lézignan a souvent gagné, il nous arrive aussi parfois de les battre"… Inscriptions pour le repas au 04 68 47 74 74. Claude Teisseire sera l'un des héros de la fête.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ELITE EXPRESS

Le 28 février à 6h00 par B. T.D. N.R. B.J-F. A.A. R. lindependant.fr

Pia : Carr toujours absent

Pour se rendre à Toulouse samedi (17 h), Pia devrait toujours être privé de son demi de mêlée Ryan Carr, blessé au coude. Ce dernier a repris l'entraînement, mais, il ne devrait postuler que pour la rencontre suivante face à l'ASC.

Toulouse : Trique forfait

Victime d'une entorse de la cheville, le pilier Théo Gonzalez-Trique est forfait pour la réception de Pia. En revanche, l'attaquant papou Kuni Minga est de retour. Comme Samy Masselot et certainement Florian Quintilla.

Limoux : Reffle de retour

Pour recevoir les Baby Dracs, dimanche à 15h, le retour de Mathieu Almarcha est encore incertain. Par contre, Bastien Almarcha et Guillaume Reffle, légèrement blessés à Lescure, devraient être de la revue.

ASC : Upu Poching revient

Pour recevoir Lézignan dimanche (15 h), les Canaris pourront compter sur Upu Poching. Un atout supplémentaire pour les Carcassonnais qui n'ont d'autre choix que de vaincre pour encore espérer finir second.

FCL : Tribillac out

Pas de chance pour Michaël Tribillac, (entorse du genou), forfait pour le derby face à l'ASC. Il rejoint Wyoming et Lézina à l'infirmerie. Duggan, (côtes) est pour sa part incertain. Fabien Poggi (épaule) devrait pouvoir faire son retour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ASC XIII : un derby et une belle fête

Rugby à XIII. ASC XIII-Lézignan dimanche

zoom.png201302280837_w350.jpg

C' est Jean Barthe qui donnera le coup d' envoi ce dimancheà Domec .

LOGES. Les loges de Albert Domec seront occupées dimanche 3 mars pour le derby ASC XIII-Lézignan comme suit : Loge 1 invités de l' A.S.C. XIII n° 2 Tenu de Soirée n° 3 Mairie de Carcassonne n° 4 Magasins «Otago «n° 5 Aude TP et M.D. Informatique partenaires maillot n° 6 Maisons Clio et Aline Battut assurances n° 7 Concessionnaire Loyenet Citroën n° 8 Hectare partenaire maillot .

PILPA. Messieurs Daniel Boyer et Christophe Barbier délégués par le comité d' entreprise de l'usine Pilpa seront les invités de l' association de prestige «Tenu de Soirée» pour le repas d' avant - match A.S.C. XIII / Football Club de Lézignan XIII dimanche 3 mars qu' ils suivront de la loge réservée au stade Albert Domec . Cette présence symbolique matérialise l' attachement de Tenu de Soirée au tissu économique carcassonnais .

JUNIORS. Les Juniors A doivent évoluer dimanche à 13h. 30 au stade Benausse face à leurs homologues lézignanais champions sortants .

HOMMAGE. A 11h. dimanche dépôt de fleurs stade A. Domec à la satue de Puig Aubert 11h.30 apéritif 12h. déjeuner de gala et hommage à M. Teisseire et à ceux qui ont porté les deux maillots de Lézignan et de l' A.S.C. XIII ( donc Pierre Delpoux et d' autres dirigeants !) . Réservations 04 68 47 74 74 .

JUNIORS (2). Les Juniors B «sortent «en quart de finale de leur championnat et doivent être opposés au premier de Midi Pyrénées ( St Gaudens ? ( 31 )Toulouse Jules Julien ( 31 ) ? Villefranche d' Albi ( 81 ) ? Trentels ? ( 47 ) . Le 17 mars en coupe Tarbouriech match contre Trentels .

FEMININES. Le match reporté ( état du terrain ) des féminines de l' A.S.C. XIII Haut Minervois face à Lescure d' Albigeois se jouera le dimanche 31 mars.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elite 1.

zoom.png201303011522_w350.jpg

Tyron Pau à la charge, ici contre Lescure./ Photo DDM archives, Didier Donnat

Grand moment de rugby à XIII, dimanche à 16 h 30, au stade Domec à Carcassonne, avec la venue de Lézignan, pour le compte du championnat Elite 1.

Carcassonne a besoin de se racheter après son échec de la semaine dernière en terre catalane et surtout d'engranger des points pour reconquérir cette seconde place qualificative.

Daniel Sokolow, le directeur sportif, admet que la «tâche sera ardue».Et d'ajouter : «Il nous faut être plus vigilants en défense. On a laissé faire et si on ne fait pas attention, à ce niveau, devant le FCL, on va le payer cher».

L'ASC maintient son objectif, qui est le titre de champion de France et pour ce faire une victoire est impérative dimanche.Rouanet et Posching effectueront leur retour. Le seul absent sera Aitken, parti en Australie pour des raisons familiales. Daniel Sokolow estime que l'effectif assumera ses responsabilités et Vincent Banet de préciser : «On est plus que jamais confiants. Lézignan, comme nous est un prétendant au titre. Il nous reste trois matchs : Lézignan et Toulouse, à domicile, et Pia à l'extérieur. Il va falloir gagner les trois».

Pour ce nouveau derby, les dirigeants ont mis le paquet. Tout d'abord, samedi, va se dérouler au Dôme le «Treize fauteuil» (avec les représentants des deux rugbys), et puis dimanche «grand messe», avec un programme complet : repas à la structure réceptive, avec les anciennes gloires de Lézignan et de Carcassonne. Un joueur sera mis à l'honneur : Claude Teisseire, 83 ans. Claude a débuté en 1946, avec les minimes de l'ASC. Près de 70 ans plus tard, il se rappelle : «J'étais fier de porter le maillot canari. Mes idoles se nommaient Martin, Mazon, Moutou, Bergèse, Poch.»Claude, qui va faire l'objet de toutes les attentions dimanche, a joué sa première finale en 1950, à Marseille, devant 18 000 spectateurs, et il l'a gagnée avec Puig-Aubert, Vaslin, Lllari, Grasseau, Guilhem, Calbète, Gacia, Ponsinet, Mazon, Cadène, Gastou». Il espère que pour lui l'ASC donnera le meilleur d'elle-même, afin de lui offrir un succès, puisqu'il sera «l'ancien à l'honneur».

Michel Sawas ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Limouxins pour la passe de deux face aux Catalans

zoom.png201303011434_w350.jpg

Les Grizzlies, ici contre le Catalan XIII en coupe Lord Derby, vont montrer les griffes./Photo DDM archives, Didier Donnat

Décidément, cette saison est pleine de surprises. Le XIII Limouxin, que l'on pensait à l'agonie, vient de se refaire une santé en allant battre les Catalans en coupe et en écrasant une équipe de Lescure qui a résisté une mi-temps. Cette équipe est en train de trouver ses marques. Elle joue aujourd'hui avec deux talonneurs de talent qui font avancer l'équipe, Teixido et Albérola. Murcia reste le M. Dynamite de cette équipe, que ce soit en défense ou en attaque, et Ramage est redevenu son compère incontournable. Soulignons le rôle des étrangers, d'abord devant où Temata, de par sa régularité, et Palae Aesina, toujours explosif, apportent un plus certain. Dean est précieux par sa constance et sa résistance. Derrière, Marc Bourrel semble avoir trouvé le bon équilibre avec Hatffield et Blanch au centre et Taylor à l'arrière ; soulignons là aussi l'adaptation superrapide de Taylor à ses coéquipiers et au système de jeu limouxin.

Tous ces joueurs sont maintenant en mesure de répondre aux espoirs mis en eux. Le retour de Bastien Almarcha à l'aile a fait beaucoup de bien à l'équipe. Les Munoz, Hérold, Reffle, Sarda, Pramil, Almarcha, Mayans, Dominguez participent au rendement de ce groupe et à sa stabilité, mais ils peuvent encore aller plus loin.

Le XIII Limouxin va se heurter dimanche à un prétendant au titre qui va encore se présenter avec une armada de joueurs jouant ou ayant joué chez les Dragons et qui sont habitués à jouer vite avec de l'intensité. La recette utilisée il y a quinze jours va-t-elle marcher ?

Une chose est sûre, les Grizzlies vont rentrer pour écraser les Catalans et conforter leurs acquis : âmes sensibles s'abstenir !

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan se rend chez le champion de France

Dimanche à 16 h 30 au stade Domec, Carcassonne reçoit Lézignan en championnat de France élite 1.

Les hommes d'Aurélien Cologni et Franck Rovira ont retrouvé le chemin de la victoire la semaine dernière face à une très bonne équipe de Toulouse. Alors on pourra toujours objecter qu'il faisait froid, que Toulouse a manqué trois occasions franches d'essais, à cause de ballons tombés ou de passages en touche, mais il faisait froid aussi pour Lézignan, qui par-dessus le marché devait faire avec les absences de Wynn, son maître à jouer, et de Lézina, en délicatesse avec une fracture au nez héritée du match de Pia. Enfin pour rajouter un peu plus de difficulté, Tribillac qui devait remplacer Wynn à l'ouverture s'est blessé à l'échauffement. Mais le jeune Benausse appelé à la rescousse a fait une excellente impression à l'ouverture, auteur d'un bon jeu pied, c'est lui qui marquera l'essai de la délivrance dans le dernier quart d'heure. Malgré tout Lézignan aurait encore pu perdre ce match, la victoire est celle du mental et de la persévérance, les coéquipiers de Fifita et Griffi, auteur d'un bon match lui aussi, n'ont jamais baissé les bras et ont cru jusqu'au bout en leur bonne étoile. À Carcassonne, les Lézignanais s'attendent à un match extrêmement compliqué; si Toulouse s'est montré très joueur, il faudra s'attendre à un match plus cadenassé avec les «jaune et noir» qui vont par contre proposer de grosses séquences devant. Il faudra être très performant en défense et au ras du tenu, car c'est là que les Carcassonnais vont vouloir frapper un grand coup, avec des joueurs comme Sadrau, Bemba, Sadaoui et Pau entre autres qu'il faudra contenir et contrer. Lézignan, qui a repris des couleurs et de la confiance grâce à la belle victoire devant Toulouse, sait que ce sera difficile d'aller titiller l'ASC à Domec, mais croit dur en ses chances.

Voici la composition probable de l'équipe : Duggan, Piquemal, Michau, Bienes, Poggi, Benausse, Carrère, Nègre, Boudebza, Griffi, Tisseyre, Ancely, Lignières. Remplaçants : Liauzun, Fifita, Tribillac, Calégari.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



League Express - Mon 24th July 2017

Rugby League World - August 2017