Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Philippe Barrau

LER saison 2012-2013

328 posts in this topic

Les pronos de Mickaël Murcia

Vendredi, 01 Mars 2013 07:54 ffr13.com

cleardot.gif

MURCIALEGROS_thumb.jpg

16è acte du championnat ce week-end avec une nouvelle fois des rencontres toutes aussi passionnantes les unes que les autres. Et c’est le capitaine du XIII Limouxin, Mickaël Murcia, qui s’est prêté au jeu des pronostics. Il entrevoit une victoire aisée d’Avignon dans son antre de Saint-Ruf face à la lanterne rouge Lescure, tandis que selon lui, les trois autres duels opposant Toulouse à Pia, Limoux à Saint-Estève/XIII Catalan, et Carcassonne à Lézignan, seront âprement disputés.

Samedi 2 mars

Avignon 95% - Lescure 5% à 17h00 au stade Saint-Ruf

L’équipe d’Avignon, parce qu’elle évolue à domicile et doit se rattraper de sa déconvenue à Villeneuve-sur-Lot dimanche dernier, va l’emporter. Lescure se donne à 200% et ne lâche jamais rien mais les Tarnais sont trop faibles pour espérer créer la surprise.

Toulouse 45% - Pia 55% à 17h00 au stade Arnauné

Pia est la grosse équipe du championnat. Elle possède de très bons joueurs. Maintenant, Toulouse a évidemment la possibilité de l’emporter, ne serait-ce qu’en raison de l’avantage du terrain, et aussi parce que les Pianencs n’ont pas joué le week-end dernier, risquant ainsi de manquer de rythme. Ce duel s’annonce serré.

Dimanche 3 mars

Limoux 55% - Saint Estève/XIII Catalan 45% à 15h00 au stade de l’Aiguille

Limoux est sur une bonne dynamique et va vouloir confirmer sa victoire en coupe face à ces mêmes Catalans. Saint-Estève/XIII Catalan est une des meilleures équipes du championnat avec beaucoup de joueurs s’entraînant avec les Dragons Catalans. Elle met beaucoup de vitesse dans son jeu et va vouloir sa revanche de la coupe. Elle pourrait cependant être désorganisée par la venue de quelques joueurs de l’effectif de Super League. Limoux jouera crânement sa chance.

Carcassonne 55% - Lézignan 45% à 15h00 au stade Albert Domec

Carcassonne a un gros pack d’avants et défend très dur, mais elle aussi risque d’être désorganisée par l’absence de son maître à jouer, Russell Aïtken. Lézignan va de son côté tenter de confirmer sa victoire obtenue au forceps face au Toulouse Olympique, mais pourrait pareillement payer l’absence de son meneur de jeu Nathan Wynn.

A75D2881_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Luke Fahy : “Le TO est capable de jouer les premiers rôles”

Vendredi, 01 Mars 2013 17:29

FAHYLUKETOD.VIET_thumb.jpg

Photo Dominique Viet

L’australien Luke FAHY, l’un des joueurs dur au mal du club Toulousain, revient avec nous sur son parcours sportif, la saison du TO, et la rencontre de ce samedi (17h) face à Pia, au stade Arnauné.

Zoom

Nom : FAHY

Prénom : Luke

Age : 25 ans

Nationalité : Australienne

Clubs successifs : Balmain Tigers / Wentworthville et TO

Poste : talonneur/ 3ème ligne

Taille : 1,75 m

Poids : 89 kg

Luke revient sur son parcours sportif…

Luke, comment as-tu découvert le rugby à XIII ?

“J’ai grandi à Sydney, où le rugby à XIII est très présent. Tous les membres de ma famille le pratiquaient, nous y jouions également à l’école. Je me suis tout de suite senti à l’aise dans cette pratique.”

Comment décrirais-tu le Rugby à XIII en Australie ?

“La Rugby League est une culture, en Australie. C’est une pratique qui est présente partout, cela permet d’avoir des championnats de qualité et notamment la NRL (National Rugby League). Il suffit d’allumer la télévision ou d’ouvrir les journaux pour voir du rugby à XIII, les stades sont pleins, les gens sont passionnés.”

Luke nous parle de lui…

Quel est ton meilleur souvenir ?

“Je garderai toujours en tête mon expérience avec les Australian School Boys (équipe nationale Junior), j’avais 17 ans et c’était un honneur pour moi de porter ce maillot.”

Que penses-tu du rugby à XIII français ?

“Le niveau est bien supérieur à ce que l’on peut imaginer en arrivant en France. Cette saison est particulièrement compétitive et le réservoir de jeunes joueurs français est également très prometteur. Ce sera intéressant de voir comment se comportera l’équipe de France lors de la Coupe du Monde 2013.”

Comment te sens-tu au sein du club de la Ville Rose ?

“J’adore être ici, maintenant que je connais le club, je sais que je n’aurais pas pu faire meilleur choix. Je me suis très bien intégré au sein d’un club professionnel très prometteur. Je me sens vraiment bien à Toulouse, c’est un peu ma deuxième maison.”

Luke évoque la saison du TO et le match de samedi…

Que vaut réellement le TO version 2012-2013 ?

“Nous avons un énorme potentiel. Nous avons manqué de régularité en première partie de Championnat et ces matchs, perdus de quelques points, nous font mal aujourd’hui au classement. Je pense encore que nous sommes capables de jouer les premiers rôles. Cela passe par une victoire ce week-end.”

Que peux-tu nous dire sur cette équipe de Pia ?

“Les Catalans n’ont perdu qu’un seul match cette saison. Ils disposent de joueurs de grande qualité, très intelligents et donc capables de faire la différence sur un terrain. Ce sera compliqué pour nous, mais nous sommes capables de l’emporter.”

Passés tout proche d’une victoire au match aller, qu’allez-vous mettre en place ce samedi pour prendre les 3 points à domicile ?

“C’est vrai que nous avions réalisé une assez bonne performance au match aller mais nous avons perdu. Samedi, nous devrons donc être meilleurs. Nous savons qu’une victoire face aux leaders nous apporterait de la confiance pour la suite et notamment pour la demi-finale de Coupe face à Avignon.”

___

L’un ou l’autre :

Wests Tigers ou Parramatta Eels ? Parramatta Eels

Talonneur ou 3ème ligne ? Talonneur

Brisbane ou Sydney ? Sydney

Opera House ou Tour Eiffel ? Opera House

Hungry Jacks ou Pizza ? Hungry Jacks

Hugh Jackman ou Nicole Kidman ? Hugh Jackman

___

Dans l’équipe, qui est le plus/meilleur…

Gourmand : Damien COUTURIER

Bavard : Arthur GONZALEZ-TRIQUE

Blagueur : Mourad KRIOUACHE

Dragueur : Johnathon FORD

Danseur : Bastien ADER

___

L’interview décalée

- Quel sport, autre que le tien, aurais-tu aimé pratiquer : la lutte

- Avec lesquels de tes coéquipiers as-tu le plus d’affinités : Théo GONZALEZ-TRIQUE et Damien WASTJER

- Lequel de tes coéquipiers parle le moins bien français : Mark KHEIRALLAH

- Ton surnom : Bluey

- Les personnes que tu admires le plus : Mes parents, mais aussi les enfants malades qui se battent tous les jours contre leur maladie.

- Ton plat préféré : Spaghettis à la bolognaise

- Un super héros : Thor

- Ta série TV favorite : Two and a half men

- Un geste supersticieux avant une rencontre : Ne pas boire de café

- La personnalité que tu aurais aimé rencontrer : Ray LEWIS

- Les vacances de tes rêves : Aux Bahamas

- Un dernier mot en français : « Merci et bonne journée »

Source : www.TOXIII.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le TO est capable de tout"

Le 02 mars à 6h00 par Recueilli par Bernard Tuffi lindependant.fr

le-to-est-capable-de-tout_285150_516x343.jpg PHOTO/Photo T. G.

Après quinze jours d'arrêt, Pia reprend la compétition avec un déplacement à ne pas prendre à la légère à Toulouse. C'est d'ailleurs l'avis de l'arrière-ailier salanquais, Clément Soubeyras, confiant mais prudent aussi.

Clément, comment abordez-vous ce déplacement à Toulouse ?

Il faut se méfier de cette équipe qui reste sur deux défaites consécutives. De plus, lors du match aller à Pia, les Toulousains étaient passés tout près de la victoire (25-24), avec notamment un drop de Maxime Grésèque dans les dernières secondes. Toulouse est une équipe fantasque avec des résultats en dents de scie, capable du très bon et du moins bon. On a bien visionné leurs deux derniers matchs, on a étudié leur jeu basé sur un gros combat physique. Ils possèdent des joueurs rapides, bien qu'ils soient un peu lents dans la transmission. Il faudra en tenir compte, mais aussi ne pas trop se soucier de l'adversaire et jouer notre rugby.

Avec deux déplacements (Toulouse et Limoux) et deux réceptions (Carcassonne et Avignon), mars s'annonce décisif...

Le problème peut venir du fait qu'étant exclu de la Coupe de France, on va disputer une rencontre tous les quinze jours. Il faudra donc bien gérer les périodes d'inactivité. Lors de la phase aller, on n'a enregistré qu'une seule défaite, à Lézignan, on va essayer de faire mieux lors de la phase retour. On ne va rien lâcher. Pour l'heure, on est en tête du championnat, on va essayer de conserver cette place. On sait qu'il suffit d'une victoire pour être sûr de finir premier, on va tout mettre en œuvre pour accrocher cet objectif dès ce soir.

Comment se passe la concurrence avec Cyril Stacul qui postule lui aussi au poste d'arrière ?

Très bien du fait que nous sommes d'excellents amis. On alterne, on travaille pour le bien du club. Aujourd'hui, je joue ailier, mais cela ne me pose aucun problème. Le principal, c'est de faire partie du groupe. Objectif première place pour Soubeyras et Pia.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Florent Rouanet : "Face à Lézignan les derbys sont toujours des combats"En forme d'hommage

Le 03 mars à 6h00 par Propos recueillis par Jean-François Albert lindependant.fr

florent-rouanet-face-a-lezignan-les-derbys-sont-toujours-des_285443_516x343.jpg PHOTO/Ch. B.

Le bouillant seconde ligne retrouve le terrain après de longs mois d'interruption forcée. Il sera sur la feuille de match contre le Feuceuleu ce dimanche, à Domec.Titulaire indiscutable la saison dernière, Florent Rouanet n'avait plus joué au rugby depuis les deux finales gagnées par son équipe. Acteur du premier rang au cours de ces deux moments historiques, il a été contraint depuis au repos forcé afin de ménager des adducteurs à la limite de la rupture. Déterminé à revenir au sein de groupe, Florent vient de vivre de très longs mois à suivre un protocole très strict qui lui aura permis d'échapper à l'opération. Depuis quelques semaines le bouillant seconde ligne retrouve le plaisir de fouler la pelouse. Il sera aujourd'hui sur la feuille de match du derby face à Lézignan ! Florent, vous venez de vivre une période toujours compliquée dans la vie d'un compétiteur. Comment l'avez-vous vécue ? Quand on a vécu une saison d'exception comme l'année dernière on a forcément envie de revivre de tel moment ! Au lieu de démarrer sur les chapeaux de roue j'ai été contraint au repos forcé. J'avais fini la saison en jouant les finales à la limite de la rupture. J'ai souffert mais je ne regrette rien ! Je ne pensais pas que le protocole pour éviter une opération et pour retrouver l'intégralité de mes capacités physiques soit si long mais je l'ai suivi avec rigueur et détermination. La blessure fait partie de la loi du sport. Il faut surtout être fort mentalement dans la mesure où j'ai travaillé la majorité du temps seul et loin de mes coéquipiers. Quand on pratique un sport où le lien affectif est si fort c'est quelquefois difficile de ne pas vivre ce que vit le groupe mais c'était un passage obligé. Je remercie François Jovani, notre préparateur, qui m'a accompagné dans l'ombre pendant cette phase de soin et de remise en forme. Vous avez fait votre retour sur le terrain il y a peu. Quelles ont été vos sensations ? En premier, le plaisir ! Je suis très content de pouvoir jouer à nouveau. Ce qui est le plus difficile c'est de retrouver le rythme des matchs. Les deux premières rencontres m'ont permis de me familiariser à nouveau avec les contacts et surtout de me donner du temps de jeu. J'essaie vraiment de me concentrer sur ce que demandent mes partenaires, tout en canalisant mon énergie. J'ai forcément envie de prendre beaucoup de ballons, de faire des placages durs… mais il faut avant tout rester lucide et ne pas faire n'importe quoi sur le terrain. Vous avez retrouvé vos camarades aux entraînements. Que pensez-vous du groupe ? Le groupe est fort et il dispose de joueurs de très grande qualité. Nous devons maintenant aller chercher quelques gros matchs pour encore renforcer notre mental. Si nous parvenons à le faire, nous ne serons plus jamais candidat à notre propre succession. Je crois vraiment que nous avons les moyens de le faire. Quels objectifs vous donnez-vous pour les semaines à venir ? Je travaille pour retrouver mon niveau et gagner une place de titulaire dans l'équipe. J'ai de l'humilité, de l'envie et encore plus de détermination. Par principe, je donne toujours le maximum. Je sens aujourd'hui que je suis capable de revenir en continuant de travailler dur et de rester concentré. Comment abordez-vous ce match face à Lézignan ? Les derbys face à Lézignan sont toujours des combats ! Nous avons perdu, nous avons gagné, mais à chaque fois les matchs ont été très engagés. Pour gagner il faut avoir envie d'aller de l'avant, envie de défendre et envie de faire mal. Je suis très motivé à l'idée de relever ce challenge avec mon équipe. Aujourd'hui, je veux tout simplement gagner ! L'ASC XIII a décidé d'organiser, à l'occasion du match de championnat qui l'oppose cet après-midi au FCL XIII, plusieurs animations en signe d'hommage aux grands anciens des deux clubs. C'est ainsi que Claude Teisseire (qui porta les deux maillots) mais qui fit aussi partie de l'équipe de France de la mythique Coupe du Monde 54 fera office d'invité d'honneur lors du repas d'avant-match qui devrait réunir quelque 450 convives. D'autres grands joueurs, qui ont évolué dans les deux clubs, ont également été invités, tout comme d'autres anciens de la fameuse Coupe du Monde. Le coup d'envoi du match ASC-FCL sera donné à 16 h 30, à Domec. Les juniors des deux équipes s'affronteront pour leur part à 14 h 30 au stade Gilbert-Benausse (Romieu). "Je travaille pour gagner une place de titulaire dans l'équipe", confie F. Rouanet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui derrière Pia ?

Le 05 mars à 6h00 par B. O. lindependant.fr

pau-et-l-asc-restent-en-course-pour-la-deuxieme-place_285785_516x343.jpg Pau et l'ASC restent en course pour la deuxième place. PHOTO/© D.R

Le championnat élite n'a pas encore livré ses dernières cartes.

Les trois dernières journées proposent des affiches aussi décisives qu'intéressantes. Avignon, Lézignan, Carcassonne et Saint-Estève/XIII Catalan se disputent, derrière le leader Pia, la deuxième place synonyme d'accès direct en demi-finale. Tout l'enjeu de cette fin de parcours. Si Pia a confirmé la pole en s'imposant à Toulouse, Saint-Estève/XIII Catalan a manqué le coche d'asseoir définitivement le deuxième fauteuil. La défaite ramenée sur le fil de Limoux 28 à 26, entretient le suspense. Mais, Steve Deakin et ses gars détiennent encore entre leurs mains leur destin. En effet, la victoire de Carcassonne sur Lézignan 21 à 10, arrange les affaires des sang et or. Coach Deakin en atteste : "Bien sûr que ce résultat nous arrange, mais, nous aussi avons perdu ce week-end. C'est la preuve que rien n'est encore acquis pour personne". L'ASC devra, elle, désormais ramener un succès de Pia et assurer à la maison face au TO. En espérant un faux pas des Baby Dracs qui doivent encore recevoir Avignon et Lescure, avec un déplacement à Villeneuve entre-temps.

Lézignan et Avignon : un fauteuil pour deux Derrière, Lézignan et Avignon ont pris du retard sur la dernière journée. Mais, ces deux formations vont certainement se disputer la quatrième place avec la perspective d'un quart de finale à domicile. L'entraîneur du SOA, Renaud Guigue ne se précipite pas : "Bien entendu que l'on vise une des quatre premières places, mais chaque chose en son temps. Nous sommes très irréguliers et, entre-temps, il y aura cette demi-finale de Coupe dimanche contre Toulouse qui peut changer beaucoup de chose". Enfin, Limoux à la traîne il y a deux mois, s'est refait la cerise. L'espoir de ravir la sixième place à Toulouse est mince, mais l'équipe s'est relancée contre toute attente. Entre-temps, les Blanquetiers disputeront leur demi-finale de Coupe de France contre Carcassonne ce samedi à 16 h à Lézignan. Dimanche c'est Toulouse qui rivalisera avec Avignon à Gilbert-Brutus pour une place en finale. Ça fleure bon les joutes finales, hormis pour Villeneuve et Lescure, deux formations distancées depuis bien longtemps, et pour qui les dernières journées paraissent interminables. PHASES FINALES 20/21 avril. Barrages : le troisième reçoit le sixième et le quatrième reçoit le cinquième. 27/28 avril : 1/2 finales sur le terrain du 1er et 2e de la phase régulière 4/5 mai : finale à Gilbert-Brutus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : les Lézignanais pouvaient espérer mieux

Correspondant midilibre.fr

05/03/2013, 06 h 00

Quelle intensité ! Sans aucun doute, le derby entre les joueurs de la Cité et ceux des Corbières n'a laissé personne indifférent. Le débat était âpre, comme le public pouvait s'y attendre. Chaud par instants, sans que la limite autorisée ne soit dépassée. Spectaculaire, avec ses moments de frayeurs pour les supporters des deux camps. Fracassant, à l'image du terrible tampon (à l'épaule) de Savage qui envoyait Carrère dans les nuages dès la 7e minute, (le Lézignanais, emporté sur une civière, semble être victime d'une fracture de la mâchoire). Les deux adversaires, ultra-motivés, se sont dépensés sans compter et ne se sont jamais faits de cadeau. Pour agrémenter ce duel, il fallait du suspense. Et bien, là aussi, le public ne devait pas être déçu. "Vert et blanc" et "jaune et noir" tenaient en haleine tout Domec jusqu'aux dernières minutes de la rencontre. Le derby était lancé dès le coup d'envoi. Aucune des deux équipes ne souhaitait de round d'observation. Carcassonne utilisait son artillerie lourde pour tenter de faire céder Lézignan. Ce dernier avait déjà montré à Pia qu'il était capable de résister à ce style de charge. Les Canaris avaient beau pousser, la ligne des "vert et blanc" apparaissait infranchissable. Seule une action faisait mouche. Les Carcassonnais pensaient faire le break à deux autres reprises, mais les Lézignanais ne permettaient pas à leur adversaire de pouvoir aplatir. Les joueurs des Corbières, malgré quelques actions d'envergure, ne décollaient pas au score et restaient compteur bloqué jusqu'à la 47e. Enfin, les Meuniers pouvaient se réveiller : les mouches donnaient l'impression d'avoir changé d'âne. Le FCL XIII revenait avec une action du cru "Corbières" menée par Tribillac et Michau. Puis, Benausse égalisait et donnait l'espoir de victoire sur des pénalités que les Lézignanais tentaient enfin. Les leçons des matches précédents avaient été retenues. Mais une certaine usure se faisait sentir. Les "vert et blanc", qui en étaient à leur 3e gros match consécutifs, montraient quelques signes de fatigue. Les dix dernières minutes s'avéraient cruelles. C'était même un ancien Lézignanais qui crucifiait ses ex-partenaires, donnant ainsi une victoire aux Canaris. Avec ce succès, ces derniers s'octroient la 2e position. Lézignan n'a pas dit son dernier mot pour décrocher une place dans le duo ou le trio de tête : le FCL apparaît encore en mesure de coiffer l'ASC XIII. Son rival le plus dangereux restant l'UTC XIII. Alors, après un week-end de repos, la venue au Moulin de Limoux sera comme les deux précédentes rencontres : capitale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Limouxins jusqu'au bout du suspense

rugby à XIII

Le XIII Limouxin, que l'on croyait mort à sept minutes de la fin, a réussi à inverser la tendance sur deux superbes essais. Dans ce match, il y a d'abord eu des Limouxins sérieux, concentrés et faisant jeu égal avec des Catalans qui étaient venus pour gagner. Les points engrangés en première période sont mérités car ils sont le résultat de mouvements structurés qui ne doivent rien au hasard. Limoux est aujourd'hui au niveau des meilleurs et le discours des entraîneurs qui demandaient un peu de temps pour construire est validé. D'autant plus que les étrangers ont été hier sdéterminants dans la victoire. Paea Aesina a réalisé un match de très haut niveau par ses charges dévastatrices qui ont pesé sur les avants catalans. Énorme, c'est le mot, il a donné le tempo à ses coéquipiers. Temata, Dean sont indispensables. En début de seconde période, quand les Catalans ont accéléré, leur sortie couplée à celle d'Hérold a déséquilibré l'équipe. Derrière, Blanch et Hatffield, même s'ils ont été parfois pris de vitesse, ont été très efficaces en défense face à ce qui se fait de mieux dans ce championnat, n'oublions pas que quatre essais catalans sur cinq ont été marqués par les ailiers. Là aussi, avec deux essais d'Almarcha, un de Sarda et un de Blanch, les Grizzlys ont su répondre. Mais le point faible du XIII Limouxin reste malgré tout les extérieurs avec un Sarda qui a eu beaucoup de mal à se positionner comme un vrai ailier ; heureusement, Taylor sécurise à l'arrière. Pour conclure, les Limouxins ont préparé de la meilleure façon possible la demi-finale de la coupe : pas de blessés et un gros capital confiance pour un match de gala samedi prochain à 16 heures à Lézignan.

J.R. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lescure a déjà Villeneuve en tête

elite 1. Le club va bénéficier de deux semaines de repos.

zoom.png201303061395_w350.jpg

Lescure songe déjà à la réception de Villeueve-sur-Lot dans 10 jours./ Photo DDM

Au repos ce dimanche - La quatorzième défaite du Racing Club Lescure Arthès XIII en Avignon samedi dernier (18-42) ne doit pas masquer l'évidence relevée par les coachs et joueurs qui ont croisé la route des Minotaures cette saison. Malgré les revers et les points encaissés, les Lescuriens ont progressé lors de leur second exercice parmi les ténors de la spécialité. Individuellement et collectivement. Après deux saisons passées parmi l'élite du XIII français, en compagnie de club plus riches, plus structurés, plus assis dans le petit monde du XIII, le club lescurien pourrait presque être adoubé par ceux-là qui le regardaient de haut voilà quelques mois encore. Personne ne sait encore si les Jaune et Bleu évolueront encore parmi l'élite la saison prochaine ou s'ils reviendront jouer dans un championnat d'Elite 2 plus en rapport avec leurs moyens. Mais les deux ans passés à côtoyer Carcassonne, le XII Catalan et consorts auront plus fait grandir le club que n'importe quel mécène... Au repos dimanche prochain, Lescure jouera le dimanche 17 mars son dernier match de la saison à domicile (Les Minotaures boucleront définitivement l'exercice 2012-2013 contre le XIII Catalan le 7 avril prochain). Un dernier match contre Villeneuve, avec pour seul et unique objectif la victoire.

Infirmerie - Hormis peut-être Christian Freed, forfait à Avignon alors que le staff tablait sur sa présence, et le frangin Rigal blessé de longue durée, l'effectif lescurien est complet. De quoi préparer Villeneuve sereinement et faire jouer la concurrence pour le staff. Les Minotaures se s'entraînent deux fois en ce début de semaine avant d'avoir cinq jours de repos complet. De quoi recharger les accus.

Juniors - La large victoire obtenue face à Limoux n'a pas eu de suite. Les juniors lescuriens ont comme leurs aînés chuté en Avignon, perdant ainsi toutes chances, de toutes façons bien minimes, d'accrocher une place parmi les six pour jouer les play-offs. Mais le staff des juniors lescuriens aura au moins eu la satisfaction de voir quelques uns de ses joueurs évoluer avec l'équipe une.

Essais - Avec deux nouveaux essais à son tableau de chasse, le seconde ligne australien Adam Shaw, qui faisait son retour après sa blessure au genou, a porté son total à six cette saison.

Au classement des meilleurs marqueurs lescuriens, Shaw devance désormais Romain Lhoumaud, auteur de 4 essais, et Antoine Réveillon qui en a marqué trois.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

ASC XIII : tout le monde sur le pont

Rugby à XIII. L'ASC engage toutes ses équipes le prochain week-end

zoom.png201303060763_w350.jpg

Les cadets veulent aussi boire à la Coupe. / Photo DDM.

Patience, patience. La victoire de l'ASC dans ce derby aura été celle de la vaillance, certes, mais aussi et surtout celle de la patience. Dans un match où les verrous refusaient de sauter de part et d'autre, c'est la maîtrise des locaux qui s'avéra payante. Contrariés pourtant par une opiniâtre défense des «meuniers», les «canari» restaient maîtres de leurs nerfs et de leur destin. La patience a encore payé. Après la fausse sortie à Saint-Estève, ce derby gagnant replace les pensionnaires de Domec aux avant-postes.

Jour de gala. À derby exceptionnel, organisation exceptionnelle ! Cette grande affiche a permis de célébrer l'amitié entre les deux clubs, au-delà de la saine rivalité sportive, à travers l'hommage rendu aux -plus ou moins- «anciens» qui portèrent les deux maillots. De quoi raviver les souvenirs chez les 500 convives de ce repas de gala.

XIII fauteuil, ça roule ! Les spectateurs ont été séduits par la prestation des équipes de Toulouse, Montauban, Perpignan et Cahors lors de la double confrontation organisée au Dôme, samedi. Une discipline exigeante, faite de contacts et de vitesse, d'habileté et de technique, qui sera toujours la bienvenue à Carcassonne.

À quatre-vingts minutes d'une finale. Les détenteurs de la Coupe de France défendent leur bien, ce samedi, à 16 heures, sur le stade de Lézignan, face au XIII Limouxin. Les «rouge et noir», distancés en championnat, collectionnent les exploits en coupe. Ils ont sorti, chez eux, le FC Lézignan et Saint-Estève-XIII Catalan. De quoi leur donner des idées ! Outre le parfum particulier des derbys, ce choc respire le suspense à plein nez. L'ASC, malgré ses victoires dans la double confrontation du championnat, doit se méfier d'un ensemble qui mise tout sur le trophée d'argent. Une place en finale qui drainera la foule des grands jours au Moulin.

Le retour de Russell. Absent lors des deux dernières confrontations, Russell Aitken devrait être de retour pour ce derby couperet. Un retour très attendu par le staff canari qui compte sur son meneur pour dynamiser le jeu ascéiste.

Des poussins aux Canaris

L'école de rugby se déplace ce week-end chez les Catalans d'Ille-sur-Têt pour leur fameux tournoi annuel Jean-Gallia. L'an dernier, deux boucliers sur quatre revenaient à nos couleurs jaune et noir, ils seront remis en jeu en espérant faire aussi bien. Le départ du bus est fixé à 8 heures, le rendez-vous à 7 h 45, prévoir le repas et la boisson, toutefois, une restauration par le club d'Ille sera mise en place.

Les benjamins et les premiers pas ont reçu leur maillot flambant neuf offert par le sponsor AXA.

Les minimes et cadets ont scoré, les minimes à Ille-sur-Têt gagnent 46 à 12 et les cadets 76 à 4, c'est bon pour le goal-average. Il reste à ces deux équipes un match contre le voisin de Limoux et il faut attendre les derniers matchs pour savoir le classement des poules de brassage. Les deux victoires sont impératives pour accéder à la 1re division pour continuer la course au titre.

Le samedi 23 mars, réservez votre après-midi car les cadets de la MJC XIII iront jouer leur demi-finale de Coupe de France contre le XIII Catalan, deux défaites contre eux de peu, donc tous les espoirs sont permis pour s'ouvrir le chemin de la finale.

Trois cadets sont retenus pour participer à trois stages en vue de la formation de l'équipe de France. Il s'agit d'Alexandre Cavaillé, Vincent Albert et Maxime Banquet. Le président Llabata et toute son équipe leur souhaitent de figurer dans l'équipe de France, une première cape on s'en rappelle toute sa vie.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lescure-Arthès veut réussir sa dernière sortie à domicile

zoom.png201303131518_w350.jpg

Lescure-Arthès veut réussir sa dernière sortie à domicile

Personne ne sait encore si le match qui opposera Lescure à Villeneuve dimanche après midi sera le dernier du club jaune et bleu en Elite. Le changement de présidence, à l'occasion de l'assemblée générale du RCLA XIII le 26 avril prochain, donnera une indication sur le nouveau projet sportif du club. Elite 1 ou Elite 2, telle est la question... Peut être même en saura t'on davantage le 27 mars à l'issue d'une réunion qui devrait rassembler les forces vives du club. Ce qui est sur, c'est qu'il y au moins un candidat à la présidence. Ce qui est sur aussi, c'est que les deux actuel co-présidents, Vincent Dauguet et Pascal Combal vont vivre leur dernier match à domicile de leur mandat. Et il ne seront pas seuls à être au stade Jean Vidal ce dimanche, car 300 personnes sont attendues au repas d'avant match. « Il n'y aura pas de pincement au cœur », assure Vincent Dauguet. «Je suis content de ce qu'on a fait, et le club ne nous appartient pas. Je pense simplement qu'on l'a mis sur de bons rails et que d'autres projets pérenniseront son avenir. Des projets qui ne sont pas forcément dans la continuité du notre. »

Mais la préoccupation immédiate, c'est le match de dimanche et la préparation de la venue de Villeneuve-sur-Lot. Un match qui marque sans doute la dernière chance pour les Minotaures de remporter un match cette saison puisqu'ils clôtureront à l'extérieur face à Saint Estève XIII Catalan pour la der de l'exercice 2012-2013, le week end des 6 et 7 avril prochain. « On espère la victoire, relève Vincent Dauguet. Que les joueurs nous feront un petit cadeau pour notre départ. Même si on n'oublie pas que si le club est arrivé là où il est, c'est à dire en Elite 1, c'est grâce aux joueurs. Ils nous ont toujours épaulé dans notre tâche. »

Les autres équipes sur le pont - Outre les juniors qui accueilleront leurs homologues de Villeneuve sur Lot en lever de rideau, les réservistes iront à Clairac pour y défier l'équipe locale. Les féminines iront de leur côté à Toulouse pour y rencontrer Toulouse Ovalie. Un déplacement difficile car les Toulousaines s'étaient imposées dans le Tarn lors du match aller 24 à 14.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ASC ira à Workington

Le 14 mars à 6h00 par B. O. lindependant.fr on-a-l-ambition-de-passer-deux-tours-avec-l-espoir-de_289298_516x343.jpg "On a l'ambition de passer deux tours, avec l'espoir de recevoir ensuite une grosse équipe", motive Teddy Sadaoui. PHOTO/© D.R

Deux formations du milieu de tableau du Championship sont au programme de l'ASC et de Toulouse lors du 3e tour de la Cup. Le troisième tour de la Cup marque l'entrée en lice des formations de Championship (seconde division anglaise) et de deux clubs français. Le tirage au sort a été effectué hier. Carcassonne et Toulouse, les deux représentants du championnat Elite, se déplaceront chez des formations de Championship (la division en dessous de la Super League), les 6 et 7 avril prochains. Carcassonne se déplacera à Workington. Le club de l'ailier Mark Calderwood occupe la dixième place du championnat avec un bilan de deux victoires pour quatre défaites. Un client solide, mais pas au mieux de sa forme pour une ASC qui ambitionne de passer ce premier tour.

"Le tirage aurait pu être plus compliqué" En effet, les Canaris auront à cette date terminée la phase régulière du championnat et seront à deux semaines du barrage ou à trois des demies finales suivant leur classement final. Carcassonne pourra donc pleinement mordre dans cette compétition. Le capitaine Teddy Sadaoui est donc déterminé à profiter de cette parenthèse anglaise : "On a l'ambition de passer deux tours, avec l'espoir de recevoir ensuite à Domec une grosse équipe. Le tirage aurait pu être plus compliqué, mais, chez eux et avec l'arbitrage maison, on s'attend à un match disputé et très solide". Dans le même temps, Toulouse ira à Swinton (onzième de championship). Un club renforcé cet hiver par le prêt de sept jeunes joueurs de Warrington. L'entraîneur Steve McCormack possède de nombreux anciens pensionnaires de la Super League dans ses rangs dont Chaz L'Anson (Hull KR) et Kevin Penny (Warrington). Le TO, comme l'ASC éliminé de la Coupe de France, a l'occasion d'afficher ses ambitions outre-Manche et de prouver que l'équipe est compétitive. Une opportunité aussi de crédibiliser sa volonté d'intégrer à terme la Super League.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la mêlée de l'ASC

Le 14 mars à 6h00 lindependant.fr

dans-la-melee-de-l-asc_289358_516x343.jpg PHOTO/Photo Ch. B.

Les "jaune et noir" doivent se remettre de leur élimination en coupe pour préparer la réception de Pia. Les canaris rêvaient de défendre la Coupe Lord Derby conquise la saison dernière sur leur pelouse fétiche d'Albert-Domec. C'est manqué ! La faute à qui ? D'abord à des Limouxins accrocheurs et opportunistes qui sont venus contrarier les plans des "jaune et noir" aujourd'hui encore sonnés par ce revers cinglant. Les victoires comme les défaites ont toujours des raisons. En première mi-temps, l'ASC a dominé, pris l'ascendant sur son adversaire, et marqué des points mais peut-être pas suffisamment. Dans cette même première mi-temps, elle a aussi perdu deux joueurs. Ce qui a contrarié le coaching.

Privés de ballon Au cours du deuxième acte, malgré une entame qui maintenait l'espoir de victoire, les "jaune et noir" ont été privés du ballon pendant les trente minutes qui ont suivi et n'ont fait que subir. Sévèrement sanctionnée, l'équipe s'est retrouvée sur les talons, et Limoux a joué le coup à la perfection en contrôlant le ballon et en faisant valoir les qualités de ses attaquants. Le carton jaune distribué à Romaric Bemba, des approximations en défense, ont eux aussi pesé très lourd dans la balance qui, petit à petit, a penché en faveur des Limouxins. Si l'on ajoute au déroulement du match les deux contrariétés d'avant-match qu'ont été le choix de Russel Aïtken de rester en Australie et la suspension de Troy Savage, les canaris peuvent effectivement nourrir des regrets. Tout le monde à sa part de responsabilité. Les supporters et les dirigeants sont déçus, ils ont raison, mais les joueurs et les entraîneurs le sont encore plus.

Pia dès dimanche La Coupe est partie, la roue continue pourtant de tourner et dimanche c'est Pia qu'il faudra affronter. Avant ce périlleux déplacement, il faudra retrouver le moral. Pour ce faire, dès mardi, les joueurs ont retrouvé le chemin de l'entraînement. Ils ont travaillé dur pour évacuer ce week-end cauchemardesque et ont parlé avec leur président.

Face à Workington en Cup L'ASC XIII se déplacera en Cup à Workington pour rencontrer l'équipe de Workington Town. Le match se déroulera le 6 ou 7 avril. Workington évolue en Kingston Press Championship où joue l'ancien challenger des Carcassonnais Whitehaven qui se trouve dixième de la poule derrière Featherstone, Sheffield et Halifax. Vincent Anderson et ses coéquipiers n'ont pas réussi à s'imposer face aux Limouxins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Amar Sabri : “Battre Pia et Toulouse pour terminer 2è”

Jeudi, 14 Mars 2013 13:48 ffr13.com

CARCASABRIRAGU2013_thumb.jpg

Photo Alain Ragu

Valeur sûre de Carcassonne, Amar Sabri, reconverti avec bonheur en troisième ligne, cette saison, aborde le déplacement de dimanche à Pia le mors aux dents. Car la qualification directe en demi-finale reste l'objectif du club. Tour d'horizon avec lui de l'actualité jaune et noire.

Que penser du tirage de la Cup ?

"Workington s'appuie sur une poignée de joueurs expérimentés, comme Jamie Thackray, Peter Lupton, Mark Calderwood, mais le reste de l'effectif est jeune et la qualification semble à notre portée. Nous nous déplacerons en tout cas avec l'intention de faire un résultat."

Cette compétition est-elle importante pour l'ASC ?

"Nous avons la chance de pouvoir la disputer, alors il ne s'agit pas pour nous de la galvauder. D'autant que si nous franchissons les deux premiers tours, nous aurons la possibilité de recevoir ensuite un gros à Domec."

Reste qu'en cas de victoire, le 7 ou le 8 avril, le 4è tour est programmé le même week-end que le 4è tour de la Cup…

"J'ai vu cela, mais dans cette éventualité il y aura forcément une entente entre les deux fédérations. Le barrage Elite pourrait par exemple être reporté."

L'idéal consisterait pour vous à terminer à la deuxième place du championnat de France, évitant ainsi ce problème de calendrier…

"Oui, raison de plus de tenter de remporter nos deux prochains match à Pia et contre Toulouse."

Que redoutez-vous en premier de la part de Pia ?

"Sa charnière, et Ben Vaeau, le moteur de l'équipe. Mais plutôt que de nous pencher sur notre adversaire, nous nous préoccupons d'abord de notre propre rugby. Sachant que si collectivement nous nous montrons à la hauteur, nous sommes capables de battre n'importe qui."

La déception née de l'élimination en Coupe de France est-elle cependant effacée ?

"Pas encore complètement. Nous avons toujours cet échec en tête, et évitons de trop en parler entre nous. Mais avec nos entraîneurs nous en avons tiré les leçons, et nous sommes désormais concentrés sur le championnat."

Avec une équipe plus compétitive qu'à Lézignan, en Coupe ?

"Troy Savage, qui n'est plus suspendu, et Russell Aïtken, rentrée d'Australie après la naissance de son fils, feront leur retour dimanche à Pia. Jérémy Guiraud est rétabli, à l'inverse de Florent Rouanet, qui ne s'est pas entraîné mardi, car souffrant d'une entorse de la cheville."

Le retour d'Aïtken devrait-il entraîner ton glissement en troisième ligne ?

"Je ne sais pas encore, mais en l'absence de Russell, Alexis Alberola a acquis une expérience qui lui sera profitable, et il était convenu en début de saison que je jouerai troisième ligne. Ce sont les circonstances qui m'ont amené jusqu'ici à fréquemment évoluer à l'ouverture. Où j'ai d'abord peiné, avant de me sentir de mieux en mieux au fil des matchs."

As-tu une préférence entre les deux postes ?

"Dans la perspective d'évoluer en troisième ligne, j'ai pris du muscle à l'inter-saison, et dans cet emploi je cherche à imposer mon physique. Je ne suis pas spécialement rapide, et j'aime autant défendre que prendre des ballons, alors je me régale en 13."

SABRIAMAR_thumb.jpg

Photo RMD Agency

Share this post


Link to post
Share on other sites

ELITE EXPRESS

Le 15 mars à 6h00 par B. O.F. B.B. T.J.F.A.R. B.A. R. lindependant.fr

Le président de la FFR XIII à Perpignan ce matin Carlos Zalduendo tiendra une conférence de presse, ce matin à 11h30 dans la loge panoramique du stade Gilbert-Brutus.

Le nouveau président de la fédération présentera le dispositif Coupe du monde à Perpignan, ville hôte de France-Samoa en octobre prochain. Les Catalans avec ou sans Barthau L'entraîneur de Saint-Estève/XIII Catalan, Steve Deakin, n'est pas certain de pouvoir compter sur Barthau, retenu dans les 19 Dragons qui affrontent Widnes demain, pour la réception d'Avignon dimanche (15h30). Gossard, Nègre et Jamil sont encore forfaits, et Raguin est incertain. Avignon au complet Hormis Armani qui sera laissé au repos, Avignon se présentera au complet dimanche à Saint-Estève. "Nous sommes redescendus de notre petit nuage après la qualification pour la finale de la Coupe. Mais, le plus dur reste à venir. Nous abordons la dernière ligne droite, avant les phases finales du Championnat de France, avec ce déplacement important chez les Catalans", prévient Christophe Desserre l'entraîneur-adjoint.

Carr de retour à Pia

Pia devrait se présenter au grand complet pour recevoir Carcassonne dimanche (15h30). Ryan Carr, blessé au coude et absent des trois dernières rencontres des Salanquais, est apte. Pour le reste, rien à signaler, tout le monde est partant.

L'ASC avec Aïtken Russel Aïtken,

absent en coupe face à Limoux samedi dernier, retrouvera sa place aux commandes de l'attaque carcassonnaise à Pia. Pour le reste, il y a de nombreuses incertitudes. Bemba, Rouanet, Jacquet et Guiraud sont très incertains. Troy Savage reste pendu à la décision de la commission de discipline qui pour l'heure n'a toujours pas livré ses conclusions.

Limoux sans Taylor et Murcia

Après sa brillante qualification pour la finale de la Coupe, le XIII Limouxin reprend le championnat avec un nouveau déplacement difficile à Lézignan. Le match de Coupe a laissé des traces puisque Taylor et Murcia, deux pièces maîtresses, seront absents, tout comme le centre Blanch. L'équipe sera donc modifiée avec certainement le retour de Doutre à une aile, Bastien Almarcha glissant à l'arrière, Dominguez et El Jaghmati prenant place sur le banc des remplaçants.

Lézignan avec Mounis ?

Beaucoup d'absents à Lézignan pour recevoir Limoux dimanche. Carrère, victime d'une commotion cérébrale, et Calégari, qui souffre d'une déchirure, ont rejoint Wynn et Lézina à l'infirmerie. Liauzun et Ratier pourraient faire leur retour, à moins que le choix soit de faire jouer à la place de l'un d'eux Mounis, le joker médical.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan - Limoux : pour rêver

Le 15 mars à 6h00 par Alain Revello et Rapha Bueno lindependant.fr

Le vainqueur du derby audois dimanche (13 h 30) garderait l'espoir.

Malheur au vaincu en revanche. Pour Lézignan et Limoux, qui s'affrontent dimanche, tout reste compliqué. Pour l'un, comme pour l'autre, une défaite serait la fin de tout espoir de qualification. Cette 6e place tant convoitée est pour l'instant dans les doigts de Villeneuve/Lot qui a son destin entre ses mains. Mais un faux pas peut remettre en course ses deux poursuivants audois. Ainsi en Corbières comme en Razès, on veut rester positif et croire en sa bonne étoile. Les 'vert et blanc', qui depuis des lustres ne rataient jamais leur qualification, vont tout faire pour perpétuer la tradition. Les deux groupes en présence vont d'abord devoir régler leur souci commun, quant à l'effectif. Il leur est difficile parfois de garnir entièrement une feuille de match. Lézignan devrait pouvoir compter sur Grandjean, et peut-être même sur Liauzun et Ratier. Par contre, les quatre cadets venus en renfort face à l'ASC risquent de faire défaut, car il y a un match capital à Saint-Estève. Cela complique les données pour David Marty, l'entraîneur. Quoi qu'il en soit, le FCL devra mettre beaucoup de cœur pour réaliser l'impossible. Battu à deux reprises par Limoux, il voudra mettre un point d'honneur à prendre une revanche. Après, il devra espérer un effondrement de Villeneuve/Lot !

Limoux y croit encore Pour Limoux, il n'y a pas eu de miracle à Albi dimanche dernier. Avec un effectif encore réduit (14 joueurs sur la feuille de match), les jeunes Limouxins n'ont pu arracher une victoire qui aurait été la bienvenue dans la quête de la qualification. D'autant plus difficile que Bousquet ne s'est pas montré à son avantage en écopant d'un carton rouge pour des paroles envers l'arbitre et que Limoux n'avait pas besoin d'un tel comportement. Malgré ce, le coach José Delgado ne baisse pas les bras et n'entend pas lâcher le morceau en vue de la qualification : « Il nous reste encore quatre matchs et tout est encore possible. Dimanche à Lézignan, on sera face à un adversaire en concurrence directe pour la qualification et je compte sur quelques retours pour l'accrocher ». Il est vrai que Lézignan connaît aussi des problèmes cette saison et n'a pas le lustre d'antan. Ce derby aurait pu ressembler à la cour des miracles, mais l'enjeu devrait permettre de voir des débats intéressants. Car si l'équipe des Corbières est en souffrance, il semble tout de même que les Limouxins sont encore en dessous. A moins que les retours de Zine, Lacoste, Calmet et Bettin ne viennent tirer tout le monde vers le haut afin de réaliser l'exploit en Corbières. Encore faudra-t-il que la discipline soit à l'ordre du jour pour éviter toute déconvenue. La feuille de match devrait être remplie cette fois et les présences dans le paquet d'avants des piliers Zine et Calmet, plus celle de Lacoste en 2e ligne, devraient apporter un peu plus de densité. Comme Alexandre Bourrel, un des leaders, a fait son retour à la mêlée, le groupe limouxin se plaît à espérer. Malgré le mauvais classement des deux équipes, il reste donc encore matière à s'enflammer pour un derby dont l'enjeu pour le vainqueur est loin d'être négligeable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan voudra prendre sa revanche

zoom.png201303151603_w350.jpg

Lézignan voudra prendre sa revanche

À Lézignan. Dimanche à 16 heures Lézignan reçoit Limoux en championnat de France élite 1.

L'affiche entre Lézignan qui cherche absolument à rester dans les quatre premiers et Limoux qui est en pleine ascension après sa victoire prometteuse en demie de coupe devant l'ASC et qui peut encore espérer une place qualificative en championnat à condition de faire un sans-faute a tout pour séduire. Lézignan qui était au repos la semaine dernière a eu tout loisir d'observer les Limouxins, dominés en première période, Limoux a su se relever et terminer très fort pour battre une solide équipe carcassonnaise. Depuis deux mois les coéquipiers de Murcia, qui s'est blessé lors de la demi-finale de coupe et qui sera indisponible pour le déplacement à Lézignan, vont crescendo.

Mais pour le coach lézignanais Aurélien Cologni ce ne sera pas le même match que le huitième de coupe au sortir des fêtes de fin d'année où les Lézignanais s'étaient fait surprendre au Moulin, comme il nous l'expliquait : «En huitième de coupe on perd devant Limoux et ça avait été une déception, on avait livré un match sans intensité, je pense que dimanche ce sera différent, on a relevé la tête depuis et on s'est préparé en conséquence». Défaits à Carcassonne de peu, lors de la dernière journée de championnat, les Lézignanais doivent maintenant gagner pour s'ancrer solidement dans le quatuor des équipes de têtes. Même si les coaches devront faire comme depuis le début de saison avec pas mal de blessures derrière, Nathan Wynn, Christophe Calégari sera incertain, Fabien Poggi quant à lui a repris à Carcassonne mais a besoin encore de compétition pour revenir au premier plan, faisons confiance au travail des coaches pour y parvenir. Les deux équipes sont assez proches sur le plan du jeu, il devrait y avoir du suspense, du jeu et de l'intensité dimanche au Moulin.

Voici la composition probable de l'équipe : Duggan, Piquemal, Michau, Bienes, Poggi, Carrère, Benausse, Fifita, Boudebza, Griffi, Clottes, Ancely, Lignières. Remplaçants Lézina, Nègre, Liauzun, Tribillac.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan-Corbières. Rugby à XIII:entrée gratuite pour ceux de Ferrals

Ce dimanche 17 mars à 16 heures au stade du Moulin de Lézignan-Corbières le FCL XIII reçoit Limoux XIII, choc de cette 16e journée du championnat de France Elite 1. Ce même jour à 14h sur la pelouse du stade de la Fontaine de Ferrals, l'USF reçoit Salses en championnat de France de Nationale 1.

À cette occasion, les Présidents des deux clubs des Corbières, C.Poumes et J.Toulze s'associent pour permettre aux supporters de l'USF de profiter pleinement du derby entre le FCL et Limoux XIII.

L'USF débutera à 14h (au lieu de 15h) et le billet d'entrée du match Ferrals - Salses vous donnera accès gratuitement au stade du Moulin pour le derby Corbières - Blanquette.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ASC frôle l'exploit

zoom.png201303181246_w350.jpg

Les Carcassonnais ont chuté en fin de rencontre.

À la vue des effectifs en présence, avec un Pia au complet (à l'exception de Lamelangi) assuré de la pole position, et une ASC privée de six équipiers premiers, les observateurs avisés ne donnaient guère de crédit aux chances des champions en titre venus chercher des raisons d'espérer pour la qualification directe. Et pourtant, à six minutes du terme, les «jaune et noir» tenaient la tête (18-16) et étaient en passe de concrétiser leur quête. Pia, déstabilisé mais lucide toutefois, finit fort, Escamilla stoppe le «bus» Vauea lancé plein axe, mais c'est Carr qui ramasse la gagne sous les barres. Les hommes du président Ambert passent devant au score pour la première et seule fois mais c'est la bonne.

Avant ça, dans un match de haute tenue, entre les deux doubles finalistes de la saison passée, les visiteurs montrent d'entrée un visage déterminé et dominent sans vergogne. Pia est contraint de renvoyer deux fois sous les poteaux. Cette grosse entame est récompensée par Soum qui bonifie un gros travail de la deuxième ligne Canet - Sadaoui. Pas le temps de souffler qu'Aitken embarque la défense pour ouvrir un boulevard gagnant à Offerdahl. On joue depuis huit minutes et l'ASC mène 10 à 0 en réussissant à priver leurs rivaux de ballons. Il faudra un tap-penalty mal négocié pour offrir une occasion à Stacul de recoller au score. Pas de quoi affoler les Carcassonnais qui reprennent leurs distances cinq minutes plus tard en sortie de mêlée avec un jeu au large où Savage s'extirpe pour offrir à Mazard un débordement d'école. Carcassonne déjoue les pronostics et mène 14 à 4.

Pia, surpris par la fougue adverse, emballe enfin le jeu et Vaiotu sans opposition pointe en moyenne position. Grésèque ajoute 2 points et regonfle le moral des locaux. Sur l'engagement, les Salanquais font faute mais l'ASC ne fructifie pas cette aubaine. Pia se paye une 40/20 sans conséquence. Le jeu est à son apogée, avec beaucoup d'intensité et beaucoup d'initiatives mais plus rien ne sera marqué avant la pause.

Dans ce combat de tous les instants, Canet et Soum se télescopent et doivent quitter le terrain. Ce n'est que le premier épisode d'une série de déconvenues qui pèseront sur la rencontre. Les frères Bentley secouent la maison de Salanque, mais ni les muscles de Tandy et Vaeau, ni les accélérations de Stacul et Soubeyras ne percent une étonnante défense qui pourtant s'effiloche au fil des minutes : Delpech abdique, puis Poching. Mais ces coups du sort semblent galvaniser la solidarité du groupe carcassonnais. Albérola fait même le break sur pénalité avant de boiter bas et finalement renoncer. Carcassonne n'a plus de banc. Grésèque le sait bien et en filou exploite un énorme travail de Vaeau. Les chocs sont terribles, l'affrontement est beau et sans concession.

Il reste 18 tours de chrono et l'on se dit que les déferlantes catalanes vont emporter ce qui reste des troupes «jaune et noir». Mus par une volonté héroïque, les Carcassonnais ratent de peu deux occasions et doivent se contenter d'une pénalité pour reprendre les commandes. Un trop maigre viatique que balaiera Carr en fin de match et Pia pourra pousser un ouf de soulagement. Les Salanquais, dans la douleur, ont conforté leur leadership et l'ASC a certes perdu le match, perdu, aussi, la deuxième place mais conforté ses ambitions de garder le bouclier.

SM Pia 22 AS Carcassonne 18

À Pia (stade Ambert). Temps frais et couvert, vent transversal. Terrain sec. Public moyen. Arbitre : M. Molinier. MT : 10-14.

Pour Pia : 4 essais de Stacul (11e), Vaiotu (25e), Grésèque (62e), Carr (74e), 3 transformations de Grésèque (25e, 62e, 74e).

Pour l'ASC : 3 essais de Soum (5e), Offerdahl (8e), Mazard (17e) ; 1 transformation d'Albérola (8e), 2 pénalités d'Albérola (57e) et Escamilla (68e).

Pia : Soubeyras- Shorter, Vaiotu, Stacul, Mayans- (m) Carr, (o) Grésèque (cap)- A.Bentley - Cooper, Mataka- Tandy, K. Bentley, Vaeau. Sont entrés : Moly, Baixas, Ambert, Comtat.

ASC : Escamilla- Mazard, Barrau, Savage, Expert- (m) Albérola, (o) Aitken- Sabri- Canet, Sadaoui (cap) Poching, Soum, Offerdahl. Sont entrés : Pau, Jovani, Delpech, Nicol.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan prend sa revanche

Rugby à XIII. élite.

zoom.png201303181287_w350.jpg

Le Lézignanais Fifita provoque quelques dégâts dans la défense limouxine au sein de laquelle on reconnaît Munoz... ex-Lézignanais./ Photo DDM

Le bon coup : Lézignan

Eliminé de la Coupe de France par Limoux (18-20) au Moulin, Lézignan a pris une belle revanche aux dépens des futurs finalistes de la Coupe de France dans ce même stade. Les hommes d'Aurélien Cologni se sont imposés sur un score assez flatteur (32-18) à la faveur de cinq essais. Une victoire qui permet aux Lézignanais d'ambitionner la quatrième voire la troisième place du classement.

Pour Limoux, cette défaite compromet les chances de qualification. Les Limouxins ont un match en retard qu'ils vont livrer mercredi (16 heures) sur le terrain de l'Aiguille face à Villeneuve. La victoire est impérative avant le déplacement à Toulouse.

Le match : Pia-Carcassonne

C'était l'affiche de la précédente finale du championnat et de la Coupe. Cette rencontre entre le leader pianenc et le double tenant du titre a tenu ses promesses. Large vainqueur à l'aller (34-14), Pia a confirmé à domicile (22-18). Mais Carcassonne a parfaitement résisté. À six minutes du terme, les Audois menaient même 18-16. Une réalisation de Carr a annulé les espoirs audois qui ont hypothéqué leurs chances pour prendre la deuxième place au classement.

Le flop : Avignon

Qualifié pour la finale de la Coupe après sa brillante victoire face à Toulouse, Avignon est retombé de son nuage. À Saint-Estève, les Vauclusiens ont été balayés par les réservistes des Dragons (0-58). Ces derniers sont désormais maîtres de leur destin pour prendre la deuxième place au classement.

L'homme : Rachid Ahlalou

Le centre catalan de l'entente XIII catalan/Saint-Estève, Rachid Ahlalou s'est illustré face à Avignon. Il a inscrit la bagatelle de quatre essais !

Pour l'honneur : Villeneuve

Lescure et Villeneuve-sur-Lot n'ont plus rien à espérer. Dans ce match pour l'honneur, la victoire est revenue aux Lot et Garonnais (36-20) en terre tarnaise. Lescure n'a toujours pas remporté le moindre match à domicile cette saison.

Dragons catalans : une quatrième victoire

Après le camouflet à Wigan (0-38), les Dragons ont bien rebondi à Gilbert-Brutus lors de la venue de Widnes. Victorieux (46-14), les Catalans sont désormais sixième au classement.

D. N. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lescure : le spectacle sans la victoire

zoom.png201303181228_w350.jpg

Lescure : le spectacle sans la victoire

Plein d'espoir d'accrocher une première victoire à domicile cette saison, contre une équipe qui semblait à sa portée, le XIII lescurien a une nouvelle de plus trébuché. Mais une nouvelle fois, les Minotaures ont donné tout ce qu'ils avaient au plus profond de leurs tripes.

Les conditions n'étaient pas bonnes hier après midi à Jean Vidal, une pluie fine et continue venant perturber les intentions de jeu des deux équipes. Mais malgré un ballon glissant et un terrain lourd, Lescuriens et Villeneuvois ont produit beaucoup de jeu et offert un spectacle plaisant. Les visiteurs tiraient les premiers grâce à leur surpuissant seconde ligne Battye, lequel prenait par deux fois l'intervalle pour marquer facilement. Un peu timorés à l'entame, les hommes d'Olivier Janzac allaient enfin rentrer dans le match mais étaient déjà dans l'obligation de courir derrière le score. Dans le sillage de leur figure de proue Adam Shaw, les Tarnais scoraient une première fois par Neuville en bout de ligne puis par Christian Freed. Les Lescuriens avaient même quelques belles opportunités de revenir au score avant la pause mais c'est le surpuissant ailier villeneuvois Yakan permettait aux lot et garonnais de refaire le break juste avant la pause (10-22).

Nullement découragés, les Tarnais prenaient le match à bras le corps dès le retour des vestiaires, mais ils se faisaient contrer par Villegas, à la conclusion d'un mouvement qui balayait le terrain sur toute sa longueur. Simplement, Lescure remettait l'ouvrage sur le métier. Neuville y allait de son second essai puis c'était au tour de Lhoumaud de franchir la ligne.

Lescure était revenu à huit points, avec douze minutes à jouer encore, suffisamment pour espérer renverser la situation. Mais les efforts des Tarnais restaient vains, malgré les efforts de Fontès, la puissance de Canac ou les tentatives de relance de Cancé. Et à cinq minutes du terme, Villeneuve se mettait définitivement à l'abri quand l'arrière Bromley pointait sous les poteaux. Le drop de Villegas, à la sirène, restait anecdotique, Villeneuve tenait son succès.

Lescure devra attendre, mais combien de temps, pour offrir un succès à son fidèle public.

A Lescure : RC Lescure Arthès XIII 20 - Villeneuve sur Lot 35 ( 10 - 22 ).

Spectateurs : 600 environ

Arbitre : M. Ségura, assisté de MM. Lucas et Rastoul

Pour Lescure : 4 essais de Neuville (7e) (60e), Freed (22e), Lhoumaud (68e) 2 transformation Vigroux (22e), Rigal (60e)

Pour Villeneuve : 6 essais de Battye (4e) (15e) Gautier (20e), Yakan (34e), Villegas (43e), R. Bromley (75e). 5 transformations Villegas (4e) (15e) (34e) (43e) (75e). 1 drop Villegas (80e)

Lescure : Cancé, Neuville, Durand, Lhoumaud, Reveillon, Freed, Viroux, Moate, Fedou, Shaw, Fontes, Canton, Rigal. Sont entrés en jeu : Canac, Terral, Molinier, Assie.

Villeneuve : R. Bromley, Marcon, Viala, B. Bromley, Yakan, Villegas, Hyde, Battye, Gautier, Fakir, Maria, Curran, Carrasco. Sont entrés en jeu : Cooper, Demartini, Moualkia, Zava.

A Baho : Baho bat Albi 44 à 13 (mi temps : 4 à 11).

Pour Albi : 2 essai de Djafour et Paulin ; 2 pénalités de Marion et 1 drop de Besset.

Pour Baho : 9 essais, 4 transformations

Albi : 1 Deburghgraeve 2 Sabathe 3 Paulin 4 Araye 5 Djafour 6 Marion 7 Besset 8 Coulibaly 9 Resseguier 10 Galibert 11 Molina 12 Radan 13 Gatumel 14 Noual 15 Vernier 16 Reynes

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vers un final indécis

Le 19 mars à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

andrew-bentley-et-pia-survolent-le-championnat-soum-et_290855_516x343.jpg Andrew Bentley et Pia survolent le championnat. Soum et l'ASC visent désormais la troisième place. PHOTO/Photo Thierry Grillet

A deux journées de la fin, les places finales se dessinent.

Entre Limoux qui y croit encore, Lézignan et Carcassonne qui visent la troisième place, le sprint final est lancé.Saint-Estève/XIII Catalan est en ballottage très favorable pour s'offrir un billet direct pour une demi-finale à domicile, et rejoindre le leader incontesté SM Pia. Alors essayons d'en savoir davantage sur les motivations de ces deux clubs comme sur Carcassonne et Lézignan, à deux journées de la fin de la phase régulière. Sans oublier Limoux, qui peut encore espérer.

1 Pia, leader incontesté

Avec huit points d'avance, SM Pia survole le championnat. Mais le coentraîneur salanquais, Benoît Albert est sur la défensive : "On abordera les deux derniers matches, c'est-à-dire Limoux et Avignon comme des phases finales. On vient d'enchaîner Lézignan, Toulouse et Carcassonne mais on travaille pour ce genre de rencontres". Pia, échaudé au printemps dernier, joue la carte de l'humilité.

2 Les Baby Dracs placés

C'est la bonne surprise de la saison. Deuxièmes, les joueurs de Steve Deakin sont déjà en mode play-off : "On a la possibilité pour la première fois de l'histoire depuis la création des Dragons de faire une finale. Ce serait un événement. L'équipe peut terminer à la deuxième place, nous avons les cartes en main, mais cette demi-finale, elle se prépare déjà maintenant. La preuve avec la semaine de travail passée et couronnée d'une belle performance face à Avignon".

3 Carcassonne vise la troisième place

Après la défaite ramenée de Pia 22 à 18, l'ASC a dit adieu à une demi-finale à Albert-Domec. Le coentraîneur Vincent Banet n'en est pas moins optimiste : "On perd à Pia mais je suis très content de la réaction de mes joueurs. On a envie de bien finir et on va chercher la troisième place. Il faut remporter le dernier match qu'il nous reste, c'est-à-dire Toulouse". Mais l'ASC a perdu Soum et Poching sur blessure dimanche, des forfaits qui s'ajoutent à ceux de Guiraud, Bemba, Anderson, Jacquet, Rouanet, Sadrau...

4 Lézignan aussi

L'entraîneur du FCL, Aurélien Cologni, aborde un sourire de circonstance à deux longueurs de la fin : "On ne calcule pas, on ambitionne de finir le plus haut possible. C'est une très belle performance déjà pour nous si on arrive à finir troisième avec seulement deux étrangers en moyenne et à chaque fois des jeunes que l'on a essayé. Mais on aura notre mot à dire à la fin". Lézignan, qui vient enfin de récupérer Michau et Calégari chez les centres, espère pouvoir compter sur ses deux demis, Carrère et Wynn en match de barrage.

5 Limoux croise les doigts

Malgré leur défaite ramenée de Lézignan dimanche 32 à 18, Limoux peut encore se qualifier. Ça passe par un succès demain à l'Aiguille contre Villeneuve et surtout dimanche à Toulouse. Le coentraîneur Malik Boudjerra sait que la tâche est ardue : "C'est l'objectif de la saison, nous avons encore les cartes en main depuis notre victoire sur Saint-Estève/XIII Catalan chez nous. On doit ramener deux victoires et espérer une défaite de Toulouse à Carcassonne. Mais on doit aussi gérer trois matches en sept jours". Herold, Teixido, Sarda et Bastien Almarcha sont blessés et très incertains pour le déplacement prévu dimanche dans la Ville Rose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Limoux en rattrapage

Le 20 mars à 6h00 par Rapha Bueno lindependant.fr

Limoux abat sa dernière carte, en match en retard, face à Villeneuve. Les finalistes de la Coupe n'ont pas été à la fête ce week-end. Si Avignon a subi les foudres des Catalans à St-Estève (58-0), les Limouxins ont manqué le coche au Moulin (32-18). Il est vrai que le menu qui attend les Blanquetiers, cette semaine, va être particulièrement indigeste avec la réception de Villeneuve, cet après-midi à 16 h 30, et un déplacement dimanche à Toulouse. Même si l'espoir de qualification est toujours mathématiquement possible - pour les deux équipes d'ailleurs - sur un plan purement sportif, la chose paraît très compromise dans la mesure où les Blanquetiers ont laissé des plumes lors des deux derniers derbys. Après les blessures de Taylor et Blanch face à l'ASC, c'est au tour d'Hérold (péroné), Teixido (cheville), Sarda (entorse genoux) et Bastien Almarcha (cheville) de déclarer forfait. Sans ses six éléments, le challenge va être difficile à relever.

Place aux jeunes Il faudra donc faire contre mauvaise fortune bon cœur et aller piocher au plus profond des réserves. Ce sera l'occasion pour certains de côtoyer le haut niveau et qui sait, de laisser entrevoir des possibilités encourageantes. Le réserviste Diaz ou Christian Béteille, à l'aile, et Faed Zine, sur le banc, ces deux derniers étant juniors première année, seront donc jetés dans le grand bain tout comme le réserviste de Preixan Béranger Garcia, qui peut occuper le poste de talonneur ou de demi de mêlée. Quant à Greg Mayans, qui a déjà évolué à ce niveau, il occupera le dernier rempart. Les Léopards de Villeuve devraient reconduire le groupe qui s'est imposé dimanche à Lescure (35-20) au sein duquel le pilier Battye s'est encore mis en évidence par un doublé. On a pu voir également que les frères Bromley, Villegas, Hyde ou l'expérimenté Carrasco avaient encore de bons restes. Dans ces conditions, une défaite anéantirait tous les espoirs pour les Limouxins, mais en cas de victoire une petite flamme resterait encore allumée, même si à l'impossible nul n'est tenu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la mêlée de l'ASC

Le 21 mars à 6h00 lindependant.fr

dans-la-melee-de-l-asc_291444_516x343.jpg PHOTO/Photo Ch. B.

Après la défaite à Pia, les joueurs vont profiter de 10 jours de repos.

Des raisons d'espérer Le déplacement à Pia aura été riche d'enseignements pour les deux escadres "jaune et noire". Dès le début d'après-midi, les juniors ont montré la voie en réalisant une partie de haute volée avec un effectif en proie à des difficultés. À 13 joueurs sur le terrain, ils ont résisté pour arracher un match nul 22 à 22, après avoir mené toute la partie. Avec cet état d'esprit, l'équipe junior n'a pas dit son dernier mot. Pour l'équipe élite, le déplacement à Pia avait des allures de psychodrame. Secoué par la défaite en coupe Lord Derby, diminué par des absences de poids et attendu au tournant, le groupe qui s'est déplacé à Pia avait la pression et se devait de lever les doutes. Au final, les "jaune et noir" ont eu un comportement des plus remarquables. En réussissant une entame quasi parfaite et en faisant preuve d'une débauche d'énergie de tous les instants, les Canaris ont endigué les assauts piannencs avant de s'incliner dans les cinq dernières minutes. Avec une telle envie et des ambitions dans son jeu l'ASC XIII a des raisons d'espérer !

Des nouvelles des blessés Malheureusement pour les Canaris, les week-ends se suivent et se ressemblent. Face à Limoux quatre joueurs ont été touchés : Rouanet, Jacquet, Bemba et Guiraud et face à Pia dimanche l'addition a été salée. Alexis Albérola souffre d'une déchirure à la cuisse, Benjamin Delpech d'une déchirure aux adducteurs, Jonathan Soum d'une sévère entorse à la cheville et Upu Poching d'une blessure très sérieuse au genou qui risque d'hypothéquer ses chances de terminer la saison. La conjoncture est délicate et les dix jours sans match seront les bienvenus.

Workington en Cup Les Canaris affronteront Workington Town pour leur premier tour de Cup anglaise. Cette ville n'est pas une inconnue pour le co-entraineur Vincent Banet qui a porté les couleurs de ce club pendant plusieurs mois au côté d'un autre Carcassonnais, Daniel Divet.

Vincent Albert et Maxime Banquet en bleu Après les six internationaux juniors, les couleurs "jaune et noire" peuvent s'enorgueillir de deux internationaux supplémentaires. Maxime Banquet, cadet première année, voit ses efforts récompensés. Le jeune pilier a le vent en poupe. Vincent Albert, sélectionné au centre, confirme pour sa part sa progression. Sorti au pied de la sélection, le jeune Alexandre Cavaillé mérite les encouragements et le soutien de son staff. Il reste lui aussi dans la ligne de mire du staff de l'équipe élite. Les joueurs de l'ASC ont des raisons d'espérer après la défaite contre Pia.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Troy Savage (Carcassonne) surfe sur le succès

Lundi, 18 Mars 2013 04:31 ffr13.com

SAVAGERAGU_thumb.jpg

Photo Alain Ragu – RMD Agency

Passionné de snowboard, Troy Savage a parfois préféré, les jours de repos, les hauteurs de Cerdagne à la plaine de l'Aude, cet hiver, mais avec l'arrivée du printemps, il a plus que jamais le regard fixé vers les play-off, que son équipe abordera en position relativement favorable, même si une éventuelle demi-finale à Domec (en cas de victoire lors du barrage d'accès) lui a échappé, suite au court échec enregistré dimanche à Pia.

En quête, à défaut, d'une troisième place au classement, l'ASC peut en tout cas compter dur comme fer sur son centre néo-zélandais pour tenter de battre Toulouse, ultime adversaire au calendrier de la phase préliminaire du championnat.

De plus en plus performant”

Ecoutez plutôt Vincent Banet, le co-entraîneur des "Canaris" : "C'est un travailleur, un pro qui s'est rapidement intégré au groupe, et au fil des rencontres il est devenu de plus en plus performant. Il montre l'exemple dans la préparation et l'approche des matchs, on voit qu'il a connu le haut niveau. Et en match, il y avait longtemps que je n'avais pas vu un joueur aussi fort en un contre un."

Dimanche au stade Daniel-Ambert, Savage a ainsi fait quelques misères aux Salanquais, notamment à la 18è minute, pour une percée saisissante de tranchant. Ou à quatre minutes de la mi-temps, quand il se trouva à un fil de conclure victorieusement un vaste mouvement généré par Quentin Nicol, avec le soutien de François Jovani, Russell Aïtken et Alexis Alberola.

On voit qu’il a travaillé à Parramatta”

"En plus, il est puissant, et possède un tempérament de gagneur, propre aux joueurs de son pays", insiste Vicent Banet, rejoint dans l'éloge par Jean-François Albert, l'autre coach carcassonnais : "Depuis deux ans nous cherchions à recruter un centre de haut niveau. Et nous nous sommes vite aperçus que nous ne nous étions pas trompés dans notre choix. On voit qu'il a travaillé avec le squad de NRL de Parramatta. En dépit d'une carrure de déménageur, il est fin, précis dans ses gestes, et n'a pas son pareil pour décaler son ailier dans les deux contre deux. Son état d'esprit, par ailleurs, est irréprochable. Il a le respect de ce qu'on propose aux joueurs aux entraînements, malgré le fait qu'avec Vincent nous soyons de jeunes entraîneurs. Il est aussi toujours positif, dans son discours. C'est un joueur dur, volontaire, et performant jusque dans les cours de français, qu'il suit depuis son arrivée à Carcassonne."

Plus modeste, l'intéressé explique : "Un de mes buts est de parler un peu français, mais c'est une langue difficile a apprivoiser, même si je mesure mes progrès, au fils des semaines."

La victoire à Toulouse, un déclic

Troy, qui a quitté Napier, dans le nord de la Nouvelle-Zélande, pour l'Australie à l'âge de 18 ans, a joué aussi bien à XV qu'à XIII, avant d'intégrer les Parramatta Eels, et huit ans plus tard il fait profiter l'ASC de sa précieuse expérience, reconnaissant volontiers avoir été, au début, "désagréablement surpris par la rigueur de l'hiver".

"Pour m'entraîner, je multipliais les couches de vêtements, avec capuchon, gants, écharpe, bonnet", sourit celui qui forme un attelage redoutable avec son compatriote Vinnie Anderson, sur le flanc gauche du dispositif jaune et noir.

Aujourd'hui, le soleil printanier fait sur lui un effet positif, mais c'est bien sûr de rugby qu'il préfère parler : "Le fait d'avoir battu Toulouse chez lui, lors de la 10è journée, nous a véritablement lancé, au plan mental. En suivant, la confiance aidant, nous avons aligné quatre victoires consécutives, et il faudra compter avec nous pour la suite."

Une suite qui s'annonce passionnante, ne serait-ce qu'en raison du niveau de l'Elite, qu'il estime "élevé, du même ordre que celui de la New South Wales Cup au plan physique, même si techniquement le championnat de France se situe légèrement en dessous, et si les entraîneurs français souffrent un peu de la comparaison avec les nôtres."

Question mode de vie, par contre, l'ancien joueur de la sélection des "Residents" de Nouvelle Galles du Sud, en 2012, ne trouve rien à redire : "Ici, les gens sont plus décontractés que chez nous, où tout va plus vite. Tout est différent, en fait, mais j'aime ça."

Il aimerait bien, aussi, guider son club vers une nouvelle consécration...

SAVAGEGROUPE_thumb.jpg

Troy, au centre, entre Russell Aïtken et Luke Towers. Photo Tenue de Soirée

Share this post


Link to post
Share on other sites

ASC : de la cage au perchoir

RUGBy à XIII.

zoom.png201303260909_w350.jpg

L'ASC a rendez-vous avec Toulouse, samedi./Photo DDM, Léa Donnat.

Ambitions retrouvées. Lundi à l'heure du premier «jaune», les coprésidents de l'ASC, Magali Bardou et Jean Guilhem, accompagnés de Christian Estéban, gérant de la société sportive, conviaient la presse pour faire le point sur la saison avant le dernier match de la phase de classement. Et si les «Jaunes» ne sont pas premiers, ils luttent ardemment pour un accessit des plus confortables. Une victoire contre Toulouse, samedi (coup d'envoi 18h30) à Domec, est impérative pour récupérer un fauteuil de 3 ou 4e qui permet de recevoir lors du barrage. Le président Guilhem est revenu sur les faux pas de la saison qui ont privé le club d'une accession directe aux demi-finales : les deux défaites à domicile face aux Catalans de Pia et de St Estève et aussi, et peut-être surtout, la «bûche» à Villeneuve où il y avait la place pour s'imposer. Mais le sentiment de regret le plus vif est attisé par l'élimination en Coupe de France par Limoux qui prive le club d'une grande fête sportive à Domec, lieu de la finale, et, par voie de conséquence, éloigne de substantielles rentrées financières. Une fois ces échecs évoqués, les responsables se sont vite projetés vers le futur. Revigorés par le comportement de leur équipe à Pia, où ils ont vu des joueurs «en colère», malgré une avalanche de défections, ils n'ont qu'un seul mot d'ordre : battre le Toulouse Olympique ! Un TO que l'ASC pourrait bien retrouver en barrages… à la maison car dans la maison «Canari» on évacue l'idée de terminer cinquième.

Mars bleu et agneau pascal

L'ASC s'implique énormément dans la vie sociale. Elle participe activement à l'Opération Mars Bleu qui sensibilise le dépistage du cancer du côlon. Pour matérialiser ce partenariat, les joueurs carcassonnais enfileront des chaussettes bleues. Magali Bardou, comme à l'accoutumée, a joliment présenté la chose : «En bleu pour accueillir la ville rose», et ne désespère pas d'habiller d'azur les mollets du corps arbitral. Pas bleu mais peut-être rosé, l'agneau pascal agrémentera le repas de gala dressé à la fin de la rencontre sous le «tibanel» par Bernard Bérail le célèbre traiteur de Verzeille ! On espère que ce bon moment de convivialité qui clôturera la phase régulière s'agrémentera d'une belle victoire sur les rivaux toulousains.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



Rugby League World - April 2017

League Express - Mon 10th April 2017