Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Philippe Barrau

LER saison 2012-2013

328 posts in this topic

ASC : de la cage au perchoir

Rugby à XIII

zoom.png201303270893_w350.jpg

L'ASC attend du lourd samedi à Domec. / Photo DDM archives

Juniors. Dans un match en retard qui revêtait une importance capitale, les juniors ont remporté une précieuse victoire face au SO Avignon (20-10). Ce succès s'est construit en deuxième mi-temps. On savait les jeunes Provençaux coriaces, ils n'ont pas failli à leur réputation. Ce match est une excellente préparation pour les phases finales toutes proches.

Re-juniors. Déplacées depuis quelque temps au stade Gilbert-Benausse, les rencontres juniors vont retrouver droit d'asile au stade Domec dès samedi pour la réception de Toulouse. Un retour au bercail qu'apprécieront les supporters, friands de ces levers de rideau, et que nous devons au travail acharné de l'équipe municipale chargée de l'entretien du «temple». Une équipe dynamique que nous remercions vivement.

Infirmerie.

Beaucoup d'allées et venues dans ce secteur ! Poching, entorse du genou, a fini la saison. Soum, entorse de la cheville, espère être du voyage en Angleterre.

Albérola et Delpech ont quelques soucis avec leurs adducteurs mais devraient pointer valides. Mais la liste des incertains est encore longue : Rouanet, Jacquet, Bemba, Sadrau, Anderson et Guiraud.

Toulouse. Ce dernier match du championnat peut chambouler la grille des play-off ! À l'issue de cette rencontre, l'ASC peut finir 3e, 4e 5e et, donc, l'obligerait à disputer son barrage à l'extérieur. Une victoire sur le TO évacuerait cette éventualité. Le mot d'ordre de samedi est simple : défaite interdite ! Oui, mais voilà, du côté de la Ville rose, on a aussi sorti les calculettes et un déplacement gagnant est à l'ordre du jour. Pour le reste, il faudra surveiller le comportement de Lézignan à Avignon puis face à Villeneuve le 7 avril. Là, enfin, nous connaîtrons le canevas final de la course au titre. Décidément, ce championnat nous aura tenus en haleine jusqu'au bout.

Gala. La venue de Toulouse donne l'occasion au club de rassembler ses partenaires et supporters pour une «veillée pascale» inédite.

Ce dîner est préparé et servi par l'ami Bernard Bérail que l'on ne présente plus. Les réservations marchent fort. Ne vous tardez pas pour vous inscrire auprès du siège : tél. 04 68 47 74 74.

Loto. Astiquez vos jetons ! Le super-giga-méga loto de l'ASC se profile à l'horizon. C'est le mardi 2 avril, à 21 heures (ouverture des portes à 19 h 30), salle du Dôme que le club vous donne rendez-vous pour ce show à nul autre pareil ! Dans une ambiance de folie, les plus chanceux s'envoleront soit pour les Caraïbes, soit pour Agadir ou embarqueront pour une croisière en Méditerranée. Sans parler des tablettes multimédias, pack home cinéma, téléviseurs, console WII et autres quantité de lots, merveilles de technologie ou merveilles gastronomiques. Il y en aura pour tous les goûts. À ne pas manquer !

Passeport pour la Cup

Le club champion de France se prépare activement pour son rendez-vous avec Workington en Coupe d'Angleterre. Tout est prêt pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions à l'extrême nord du Royaume : vol direct, transfert en bus vers une résidence hôtelière au bord de la mer d'Irlande dès le vendredi, pour un match programmé le dimanche. On ne galvaude pas ce long déplacement en Cumberland. Le club anglais évolue en Championship (niveau juste en dessous de la Super League) et occupe actuellement la 12e place avec deux victoires pour cinq défaites mais les dernières journées ont été perturbées par les fortes neiges qui se sont abattues sur l'Angleterre. On connaît l'importance que les clubs anglais vouent à la mythique Cup mais l'ASC fait une priorité de cette confrontation avec le secret espoir de recevoir au tour suivant un club de Super League. Les dirigeants sont conscients que les prochaines semaines seront dures à gérer avec ce déplacement à Workington «coincé» entre le match face à Toulouse et le barrage, suivi éventuellement d'un autre tour de coupe. On espère voir se vider l'infirmerie parce que tous ces chocs vont demander une grosse débauche d'énergie. Mais à l'image des supporters qui se mobilisent pour aller soutenir leurs favoris aux portes de l'Écosse, la confiance semble avoir regagné les rangs «canari».

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elite express

Le 28 mars à 6h00 par A. R.B. T.R. B.D. N.J.-F. A. lindependant.fr

Lézignan : Griffi revient

Si Nathan Wynn est toujours à l'infirmerie et Anthony Carrère incertain, les Lézignannais vont pouvoir compter sur le retour de leur pilier Mathieu Griffi. Un renfort de poids pour tenter de prendre une revanche sur des Avignonnais qui avaient surpris les Meuniers au Moulin.

Pia : Soubeyras incertain

Clément Soubeyras, touché à l'épaule, est aux soins. Sa participation au déplacement à Limoux est incertaine, les entraîneurs pianencs ne voulant prendre aucun risque avant la réception d'Avignon, dernier match de la saison à domicile qui se déroulera la semaine prochaine. Quant à Torreilles, blessé aux ischio-jambiers avec les juniors, il est d'ores et déjà forfait.

Limoux sans Murcia

Le capitaine limouxin, Mickaël Murcia, rejoint une infirmerie déjà bien garnie avec les Taylor, Hatfield, Bastien Almacha et Sarda. Les seules bonnes nouvelles sont les retours de Nicolas Munoz et Karl Temata, le premier remplaçant Murcia à la mêlée, le second retrouvant son poste de pilier.

Toulouse : Kriouache et Kheirallah trop justes

Mourad Kriouache ne sera pas sur la feuille de match pour le déplacement à Carcassonne. Le demi de mêlée toulousain soigne son épaule douloureuse. Il pourrait toutefois effectuer son retour samedi prochain, en Cup, à Swinton. Si Mark Kheirallah a repris l'entraînement, le staff médical pense qu'il est prématuré pour qu'il reprenne la compétition.

ASC : quatre blessés, deux retours

Revenus de Pia avec une défaite, les Carcassonnais ont aussi perdu quatre joueurs. Pour faire plier Toulouse, Canaris compteront tout de même sur les retours de Vincent Anderson et Florent Rouanet mais ils devront composer avec les absences non négligeables de Soum, Poching, Delpech ou encore Albérola. Dans tous les cas les 'jaune et noir' doivent s'imposer samedi pour finir devant les Toulousains.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Limoux tire sa dernière cartouche

Publié le 29/03/2013 à 08:27

zoom.png201303291652-full.jpg

Avec la réception de Pia, le XIII Limouxin va jouer le dernier match de sa saison régulière. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette saison, au moins pour le championnat sera la saison des regrets. Les joueurs limouxins ont réussi un parcours exceptionnel en Coupe de France avec des tirages au sort tous plus compliqués les uns que les autres. Mais ce groupe a du potentiel et les entraineurs ont progressivement mis en place un fond de jeu efficace. Malheureusement, les derniers matchs de championnat ont laminé l'effectif limouxin. Depuis le déplacement à Lézignan, le groupe a perdu ses repères et les blessures n'ont rien arrangé. Compte tenu du calendrier imposé par la fédération, le XIII Limouxin a été soumis a rude épreuve et on peut regretter que tout ait été fait pour que le Limoux ne puisse pas défendre ses chances: trois matchs en une semaine dans un championnat de 9 équipes avec un trou de un mois et demi avant la finale de la Coupe, on peut s'interroger. De là à ce que l'on reproche aux Limouxins d'avoir eu un terrain impraticable sur un match, il n'y a qu'un pas.

On pourra toujours revenir sur ces matchs perdus sur le fil, sur ces erreurs d'arbitrage qui souvent pénalisèrent les Grizzlies. Mais tous ces paramètres font aujourd'hui partie de ce sport. Il ne fait pas bon faire partie des petits budgets du championnat. Si on fait abstraction de tous ces critères extra-sportifs, Limoux a tardé à se mettre en place et dans un championnat aussi élitiste, cela ne pardonne pas. Le groupe ne fut complet qu'en novembre et le travail de Marc Bourrel et de Malik Boudjerra en devint très compliqué. Mais le public limouxin est patient et l'affluence sur les derniers matchs prouve bien la passion des Limouxins pour leur équipe, même si l'exigence enlève parfois un peu d'objectivité.

Dimanche, les Limouxins viendront supporter leur équipe en attendant de vibrer pour cette finale de Coupe de France qui ferait tant de bien à Limoux. Là aussi, le club va avoir à gérer une période sans matchs de 6 semaines: doit-on encore revenir sur un calendrier surréaliste?

Le groupe qui se présentera dimanche sera encore incomplet et l'équipe de Preixan sera sûrement sollicitée. Le groupe devrait enregistrer le retour de Herold, Blanch et de Teixido, mais Taylor et Hatffield seront certainement absents. Un dernier match difficile mais ô combien important puisque c'est le dernier match à Limoux pour cette saison.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les pronos de Romaric BEMBA

Vendredi, 29 Mars 2013 16:09 ffr13.com

cleardot.gif

Romaric-BEMBA-sur-la-place-Carnot---1_thumb.jpg

A l’occasion de la 18ème journée de Championnat de France Elite 1, Romaric BEMBA, pilier de Carcassonne et du XIII de France s’est prêté au jeu des pronostics à la veille du choc ASC vs TO. Selon lui, St Estève-XIII Catalan et Pia devraient remporter leur confrontation face à Villeneuve-sur-Lot et à Limoux, mais attention aux matchs à l’extérieurs. Les rencontres du samedi (Avignon vs Lézignan et Carcassonne vs Toulouse) risques d’être beaucoup plus serrées.

Samedi 30 mars

Avignon 50% – Lézignan 50% à 15h00 au stade Saint-Ruf

L’affiche est belle. Lézignan fera tout pour prendre leur revanche du match-aller (défaite 16-18) et ainsi s’assurer une place dans le dernier carré. Toutefois, ils devront se méfier des Avignonnais à domicile. Ces derniers sont sur un petit nuage grâce à leur qualification pour la Finale de Coupe et ils auront à cœur de bien finir l’année.

Carcassonne 50% – Toulouse 50% à 17h00 au stade Albert Domec

Les Toulousains sont très bien en ce moment, ils viennent de réaliser un belle performance face à Limoux. De plus, ils disposent ce week-end d’un groupe très compétitif avec le retour de certains cadres comme Florian QUINTILLA ou Mark KHEIRALLAH. Ils vont vouloir se rattraper du match-aller et ainsi disputer leur barrage à domicile. De notre côté nous avons encore des absents, mais nous sommes capables de les inquiéter à Domec.

Dimanche 31 mars

Villeneuve sur Lot 40% - Saint Estève/XIII Catalan 60% à 15h00 au stade Max Rousié

Villeneuve a encore des chances de se qualifier pour les play-offs (si le SOA perd ses deux matchs). C’est pourquoi ils vont jouer leur va-tout à domicile. Toutefois les Catalans, avec tout ce qu’ils ont montré depuis le début de saison, partiront favoris de la rencontre.

Limoux 40% – Pia 60% à 16h00 au stade de l’Aiguille

Pia, qui n’a perdu qu’une fois cette saison sera largement favori, d’autant plus que les Limouxins enchainent les matchs et les blessures. Les Pianencs, bien que bousculés lors de leurs derniers déplacements finissent toujours pas prendre les trois points. Cette confrontation sera un bon test pour Limoux avant leur Finale de Coupe face à Avignon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : dernier match face à Pia

Rapha Bueno

31/03/2013, 06 h 00

midilibre.fr

rugby-a-xiii-dernier-match-face-a-pia_551709_510x255.jpg

Le XIII Limouxin tire sa révérence avec le championnat en recevant Pia cet après-midi à 16 h au stade l'Aiguille. Chou blanc, tout comme la saison passée ! Sauf que cette fois les Blanquetiers se sont brillamment qualifiés pour la finale de la Coupe. C'est pourquoi les dirigeants ont fait de cette dernière rencontre un nouvel événement convivial. Les festivités commenceront donc au club house dès 11 h 40 pour la mise en bouche avec le repas concocté amoureusement par les supporters. L'innovation, cette fois, vient de la présence du groupe musical : "Rock 63" qui animera la journée. Ils feront peut-être danser le rock aux deux équipes en fin de partie sur la pelouse ? Les Limouxins ont mis les deux genoux à terre en championnat après leur défaite à Toulouse mettant ainsi fin à l'infime espoir qu'ils pouvaient caresser d'accrocher le dernier wagon des qualifiables. Il faut dire qu'ils avaient pris trop de retard dans la première phase et que c'était une mission quasi impossible. Mais pour eux, la récompense est venue d'un excellent parcours en Coupe de France, plus conforme à leur potentiel, et qui va les emmener dans l'antre de Domec au mois de mai pour la finale de la Coupe. Ça devait bien arriver un jour : blessé, le capitaine Mickaël Murcia restera à l'infirmerie. Un endroit où il ne devrait pas s'ennuyer puisqu'il y retrouvera Munoz, Taylor, Hatfield, Bastien Almarcha, Mickaël Mayans et Sarda. Si par apport au début de saison on rajoute Braconnier, Martinez et Key, qui ont quitté l'équipe, voilà dix joueurs en moins. Une paille ! Mais c'est ce qui fait aussi son charme de voir le staff aller chercher des solutions dans les rangs des juniors ou de la Réserve. Et c'est ainsi que l'on pourra voir sur le devant de la scène Benjamin Diaz, Béranger Garcia et Lucien Bartuziak de Preixan. Avec une cerise sur le gâteau, le retour d'Hervé Marrot. Le semi-retraité du Lauquet, qui évolue avec bonheur au sein de l'équipe réserve, n'a pas hésité à venir prêter main-forte à ses anciens partenaires. Ce spécialiste du poste d'ailier pendant dix saisons au XIII Limouxin pourrait donner quelques idées d'ici la finale de la Coupe. Il n'existe jamais de match inutile : il y a toujours quelque chose à gratter. Les blanquetiers qualifiés en finale de la coupe !

Share this post


Link to post
Share on other sites

oup d’oeil sur la 17è journée en Elite

Lundi, 01 Avril 2013 01:21 ffr13.com

COUPOEIL2AVRIL2013_thumb.jpg

Photo Yannick Pons

Carcassone a chuté à domicile au terme d'un farouche combat, les Toulousains ayant fait preuve d'un impressionnant réalisme. Villeneuve-sur-Lot, finalement défait, a donné du fil à retordre à Saint-Estève - XIII Catalan. Avignon, fringant, a nettement pris le meilleur sur Lézignan, et Pia s'est montré à la hauteur de sa réputation en triomphant largement à Limoux. La situation au classement s'est décantée, Saint-Estève - XIII Catalan étant assuré de la deuxième place donnant directement accès aux demi-finales, le TO s'offrant un match de barrage à domicile, Lézignan et Avignon restant à la lutte pour s'octroyer le même avantage.

BLESSÉS

Teddy Sadaoui, touché assez sérieusement à une épaule, a rapidement quitté l'aire de jeu, face à Toulouse, ensuite rejoint à l'infirmerie par Damien Jacquet, souffrant du même mal.

Le pilier australien de Pia, Ryan Tandy, sonné d'entrée de jeu sur une charge de Iafeta Paea'aesina, n'a joué que quelques instants, à Limoux.

SPECTATEUR

Le président de la FFR XIII, Carlos Zalduendo, figurait parmi les spectateurs du match ASC - TO, samedi à Domec.

PREMIÈRE

Lucien Bartuziak, joueur de Preixan, club réserve du XIII Limouxin, a fait ses débuts en Elite, contre Pia, rejoignant ainsi Benjamin Diaz et Béranger Garcia, précédemment utilisés à ce niveau. L'ancien ailier vedette de Limoux, Hervé Marrot, est lui aussi venu prêter main forte à une formation privée de Murcia, Munoz, Taylor, Hatfield, Bastien Almarcha, Mickaël Mayans, Sarda, Braconnier, Martinez et Key.

DERNIÈRE

Aaron Wood a fait ses adieux au public de St Ruf, samedi, l'avant australien d'Avignon étant susceptible de poursuivre sa carrière, la saison prochaine, dans les rangs du Toulouse Olympique.

GAUTIER BIS

Une fois n'est pas coutume, Damien, 22 ans, et Kevin, 20 ans, étaient réunis sous le maillot de l'équipe fanion de Villeneuve-sur-Lot, dimanche contre Saint-Estève - XIII Catalan.

PAROLES

Jérémy Guiraud, arrière de Carcassonne : "L'enthousiasme et l'énergie y étaient, mais pas l'efficacité. Nous avons pourtant eu souvent le ballon, en seconde période, mais sans parvenir à trouver la faille. Aussi le TO, plus réaliste, mérite-t-il sa victoire. Nous voilà dès lors condamnés à disputer à l'extérieur, probablement à Toulouse, le barrage d'accès aux demi-finales."

Jean-François Albert, co-entraîneur de Carcassonne : "Nous avons dominé en vain pendant vingt-cinq minutes, en deuxième mi-temps, mais Toulouse, par ailleurs sobre et terriblement efficace ballon en main, a défendu son camp avec autorité."

Aurélien Cologni, entraîneur de Lézignan : "Avignon a joué juste, et nous sommes passés à travers, manquant de l'indispensable envie."

Renaud Guigue, entraîneur d'Avignon : "Les gars ont relevé la tête, après leur déconvenue essuyée à Saint-Estève. Et ils se sont particulièrement illustrés au plan défensif."

Mathieu Mayans, centre de Pia : "On a respecté les consignes et mis un maximum d'intensité, surtout en première mi-temps."

Patrick Alberola, co-entraîneur de Pia : "Il était important pour nous de ne pas tomber dans la facilité, face à un adversaire aussi diminué, et on peut être satisfait du rythme de jeu et de notre efficacité en défense, moins, parfois, de notre indiscipline."

NOTES

9/10 : Johnathon Ford, le demi d'ouverture toulousain, a remarquablement éclairé le jeu des siens, lesquels se sont illustrés par leur vivacité en attaque et leur efficacité en défense.

9/10 : Triplé et deux passes décisives pour Stanislas Robin (St Estève-XIII Catalan), face à son ancienne équipe.

8/10 : Maxime Grésèque a été le parfait poisson pilote de Pia, à Limoux, où Mathieu Mayans s'est pareillement distingué.

8/10 : Kieran Hyde et Erwin Escoder (Villeneuve-sur-Lot) ont offert une louable réplique à la réserve des Dragons, au sein de laquelle David Guasch a joué un rôle prépondérant.

8/10 : Eloni Vunakece (Toulouse) a brillé à Carcassonne, notamment en défense. Guy Williams et Samy Masselot n’ont pas été en reste.

7/10 : Osea Sadrau a fait l'impossible au bénéfice de Carcassonne.

7/10 : Mark Kheirallah, demi de Toulouse : deux essais à son actif, le premier via un court crochet intérieur, le second à l'intérieur de Johnathon Ford, qui venait de déstabiliser la défense jaune et noire.

7/10 : Tyron Pau a été un des Carcassonnais les plus en vue, contre Toulouse, sous une pluie battante.

7/10 : premier match en équipe fanion réussi, pour le centre junior avignonnais Benjamin Jullien, par ailleurs auteur d'un essai.

7/10 : Grégory Mayans, face à l'ouragan salanquais, a livré un beau duel à son frère Mathieu.

STACULALIMOUX2013BARRAU_thumb.jpg

Cyril Stacul a plusieurs fois percé le rideau défensif limouxin.

TEIXDOANDREWBENTLAVRIL2013_thumb.jpg

A l’image de Sylvain Teixido, Limoux n’a jamais baissé les bras, face à Pia. Photos Gérard Barrau

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toulouse : une belle revanche avant la Cup

Publié le 01/04/2013 à 11:03

Rugby à XIII. Elite 1. 19e et avant-dernière journée.

zoom.png201304011289-full.jpg

Dominé à l'aller au Minimes, Toulouse a pris leur revanche à Carcassonne, le tenant du titre qui se complique la tâche. Lézignan coince à Avignon mais reste maître de son destin.

> Demi-finales : Saint-Estève -XIII catalan rejoint Pia

Pia, le leader, a été sans pitié face à Limoux qui a sombré dans leur enceinte de l'Aiguille (18-64). Assurés d'un billet pour le dernier carré depuis quelques semaines, les Salanquais ont été rejoints par l'entente XIII catalan -Saint Estève qui s'est assurée la deuxième place à la faveur de son succès à Villeneuve-sur- Lot (32-24).

> Le match : Carcassonne-Toulouse

À l'aller, les Haut-Garonnais avaient rendu une piètre copie (6-32). Sur la pelouse d'Albert-Domec, le Toulouse-Olympique a pris sa revanche (22-10) à l'issue d'une rencontre parfaitement maîtrisée dans des conditions climatiques particulièrement difficiles. Un succès qui permet aux Toulousains d'envisager un barrage à domicile même s'ils sont suspendus au résultat de la rencontre prévue samedi prochain entre Pia et Avignon. Une victoire vauclusienne condamnerait Toulouse à disputer son barrage d'accès aux demi-finales à l'extérieur.

> Le joueur : Mark Kheirallah

L'Australien du TO a été prépondérant dans la performance de sa formation à Carcassonne. Positionné à la mêlée, il a animé de mains de maître les séquences offensives de son équipe. En première période, il a inscrit deux essais qui ont particulièrement fait mal aux Audois.

> Le flop : Carcassonne

Après Pia, Saint-Estève-XIII catalan, Carcassonne a concédé face à Toulouse sa troisième défaite à domicile. L'ASC va du coup être obligée de jouer son barrage à l'extérieur. Après son élimination en Coupe de France, le tenant du titre est en délicate posture.

> Lézignan : maître de son destin

Lézignan, qui a encaissé une sévère correction à Avignon (6-40), reste toutefois maître de son destin pour disputer le barrage à domicile, une victoire sur Villeneuve dimanche prochain leur assurant la troisième place.

> Cup : Toulouse et Carcassonne en Angleterre

La dernière journée de la phase qualificative se disputera le week-end prochain. Samedi, Pia recevra Avignon (18 heures) alors que dimanche, Lézignan sera opposé à Villeneuve et l'entente Saint-Estève-XIII catalan à Lescure.

Quant à Carcassonne et Toulouse, ils vont traverser la Manche pour disputer les 32es de finale de la Cup, respectivement face à Workington (dimanche, 16 heures) et Swinton (samedi 16 heures), deux clubs issus du championship (deuxième niveau anglais).

Didier Navarre ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le FCL se fait sonner les cloches dans la Cité des Papes

Le 03 avril à 09h54 | Mis à jour il y a 21 minutes le-fclxiii-stoppe-net-sur-le-stade-de-st-ruf-a-avignon_294651_516x343.jpg Le FCLXIII stoppé net sur le stade de St-Ruf à Avignon.

En cette période pascale, les « vert et blanc » ont subi les foudres avignonnaises, alors qu’ils pensaient pouvoir prendre une revanche sur le match aller.

Il y avait longtemps que les Lézignanais n’avaient pas connu telle mésaventure. Pourtant, ce déplacement dans la Cité des Papes avait été préparé avec soin. Sans être capital, ce duel était important. Il pouvait asseoir définitivement les « vert et blanc » à la 3e place. Ces derniers pensaient les Provençaux quelque peu émoussés après leur déroute de St-Estève. Une véritable aubaine à saisir à St-Ruf. Mais ceux qui pensaient voir le club des Corbières sur un nuage allaient vivre un véritable cauchemar. Pris à la gorge par une équipe vive, inspirée, rapide, mais aussi opportuniste et efficace, les « vert et blanc » apparaissaient dépassés. Les Meuniers, qui avaient fait un gros effort pour remplir un bus et surtout pour montrer qu’ils étaient des supporters inconditionnels, devaient rester sans voix.

Le FCL XIII était à côté de ses crampons. Incapables d’exploiter les rares ballons qu’ils détenaient, les Lézignanais n’arrivaient pas à franchir la ligne d’avantage. Pire, ils s’affolaient à plusieurs reprises. En confondant vitesse et précipitation, ils subissaient des contres meurtriers.

Sans réaction

Avec 24 à 0 à la pause en faveur des Provençaux, les Meuniers, consternés, s’attendaient à voir leurs protégés réagir.

Le sermon de la pause ne devait avoir aucun effet ! Avignon restait maître du terrain et laissait les joueurs des Corbières à zéro jusqu’à la 75e minute.

Les Lézignanais quittaient la pelouse abattus.

Aucun joueur ne souhaitait transgresser l’autorité du président Poumès qui a interdit à ses hommes toute expression dans la presse locale ! Pourtant, dans l’anonymat, quelques-uns se lâchaient : « On a été lent dans les transmissions pour pouvoir inquiéter les Vauclusiens et nous avons eu du mal à mettre en place les schémas prévus. Les Avignonnais sont allés nous prendre là où on les attendait le moins ».

Hugues Ratier, le co-manager, cachait mal sa déception : « Je suis profondément déçu du comportement de l’équipe alors qu’on venait ici pour faire un résultat. A St-Ruf, ça a été Lézignan cadeau puisqu’on leur offre 4 essais.

Le groupe a manqué de combativité hormis quelques joueurs à l’image de Lignères et de Tisseyre. Après, c’était vraiment très triste. Ce qui me dérange le plus dans cette défaite, c’est l’ampleur du score. Les joueurs n’ont pas été conscients de l’enjeu ».

Accident ? Sûrement ! Le groupe vaut mieux que la prestation produite en Provence.

Il est évident que maintenant, il n’a plus droit à l’erreur. La venue de Villeneuve dimanche au Moulin devra sonner la révolte.

A. R. lindependant.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

ASC XIII : de la cage au perchoir

Publié le 03/04/2013 à 08:09

Rugby à XIII.

zoom.png201304030919-full.jpg

Échec. Les champions de France passeront par des barrages à l'extérieur (à… Toulouse, très certainement), un schéma qui peut surprendre, alors qu'il y a peu, les «canari» visaient la 3e voire la 2e place ! Oui, mais voilà, ce championnat n'en finit pas de surprendre : les équipes se valent peu ou prou et les dernières sorties des Carcassonnais, à l'exception du match à Pia, n'ont pas été convaincantes… La venue de Toulouse, qui visait la 4e place, a confirmé cette tendance : l'ASC a du mal à imposer son jeu et force est de reconnaître que le TO a fait étalage d'un excellent rugby, agressif et dynamique, en tout cas suffisant pour mettre les locaux en échec. Un vrai visage de champion ! Les «ex» du championship arrivent-ils en forme au bon moment ? Les «canari» auront-ils l'orgueil nécessaire pour défendre un titre que de nombreux prétendants sentent de plus en plus à leur portée ? Ça nous promet des joutes de printemps intenses et passionnantes.

Blessures. Même s'il ne faut pas se cacher derrière ce genre d'excuses, les blessures en série qui accablent l'équipe perturbent son bon fonctionnement. D'autant plus comme ce samedi, lorsque le capitaine Teddy Sadaoui reste au sol après deux minutes de jeu. Privé de son leader, le groupe n'a jamais trouvé la bonne solution pour contrecarrer l'adversaire. Bemba, Soum, Poching, Delpech et Albérola sont également «out», soit cinq avants et un demi ! Ça complique un tantinet le rendement collectif à la veille d'échéances cruciales.

Juniors. Il en aura fallu du courage aux jeunes Carcassonnais pour venir à bout de coriaces Toulousains, dans des conditions climatiques exécrables, sous les giboulées et même la grêle ! Dans un premier acte plus clément, les locaux créaient un léger break (8-0) mais on était loin de crier victoire. La révolte toulousaine s'affichait dès la reprise mais elle s'empalait sans cesse sur une défense jaune et noir impeccable. Avec beaucoup de détermination, la jeunesse audoise tint cet avantage jusqu'au trille final (14-6).

À Workington. C'est ce dimanche que les Carcassonnais entrent en scène en Cup, avec un long déplacement dans l'extrême nord de l'Angleterre, à Workington, sur la mer d'Irlande. Le club portuaire est engagé en championship, le niveau sous la Superleague, et a connu un début de saison moyen. Mais, il s'est refait une santé la semaine dernière dans le derby de Cumbria, face à son grand rival Whitehaven, que les Carcassonnais connaissent bien, gagné 28 à 16. Des Français qui se déplacent amoindris au vu des nombreuses blessures et qui feront appel à quelques juniors mais qui ne snobent pas ce rendez-vous «exotique». Un exploit au Derwent Park (où la météo prévoit un vrai temps à l'anglaise) et un tirage favorable pourraient offrir au public audois la venue d'un grand de Superleague à Domec ! Ça vaut le coup de se décarcasser !

En direct de Derwent Park. Une trentaine de supporters seront du déplacement aux portes de l'Écosse pour vivre cette affiche inédite dans la ferveur du vieux stade «so british». Pour les autres, le site des supporters «canari-club» donnera l'évolution du score et l'incontournable «Radio Marseillette» fera un point régulier en direct. Derwent Park comme si vous y étiez !

Que des matchs de coupe ! Désormais, l'ASC se met en mode «match couperet». En effet, que ce soit en Coupe d'Angleterre ou en barrage de championnat, tous les matchs à venir sont éliminatoires. Il est urgent que le groupe retrouve les vertus qui l'ont amené il y a un an à peine à la conquête du fabuleux doublé.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elite express

Le 04 avril à 6h00 par A. R.B. T. lindependant.fr

LÉZIGNAN

Tribillac devrait rentrer

Nathan Wynn va beaucoup mieux mais sa rentrée semble encore compromise pour ce week-end tout comme celle de Mathieu Griffi, incomplètement remis de sa déchirure au mollet. Michaël Tribillac pourrait faire son retour et amener sa puissance au service du groupe pour le dernier match de la saison régulière face à Villeneuve.

Un président sur le départ

Le président du FCL, Christophe Poumès, a annoncé qu'il ne se représenterait pas la saison prochaine. Par ailleurs, Aurélien Cologni serait reconduit à son poste pour une saison supplémentaire.

LIMOUX

Un duo Temata-Taylor sur le banc

Les entraîneurs, Marc Bourrel, Malik Boudjerra et Laurent Lucchèse ne seront pas reconduits la saison prochaine. Karl Temata et Jared Taylor devraient leur succéder.

PIA

Tandy forfait

Ryan Tandy, blessé à l'épaule à Limoux, est forfait pour le dernier match des Salanquais de la phase qualificative samedi (17h) contre Avignon. Ce devrait être le seul absent puisque Clément Soubeyras, laissé au repos contre Limoux, postule.

Le FCL doit finir le travail

Le 04 avril à 6h00 par B. O. le-fcl-doit-finir-le-travail_294824_516x343.jpg PHOTO/Photo NDB

Il reste encore trois rencontres à disputer. On connaît déjà le groupe des six qualifiés et les oppositions pour les barrages sont dessinées.Sauf revirement de situation, les oppositions finales des six qualifiés sont connues depuis dimanche soir. Et les rencontres du week-end prochain entre Toulouse et Carcassonne et Lézignan et Avignon devraient être les mêmes en quart de finale. En effet, si Lézignan réagit dimanche en s'imposant à domicile face à Villeneuve, les gars de Cologni termineront sur la troisième marche. Seule une victoire du SOA ce samedi à Pia priverait le FCL de ce fauteuil. Un scénario très improbable. Lézignan tient donc entre ses mains une troisième place longtemps convoitée par l'ASC, Avignon et le TO. La bande à Calégari et à Michau rêve d'offrir un quart de finale de championnat au 'Moulin' à ses fans. Lézignan retrouverait donc à domicile Avignon. Des Provençaux qui viennent de corriger les Meuniers (40-6) et qui mènent deux victoires à zéro sur l'ensemble de la saison. Lors de la venue de Villeneuve, Lézignan devra retrouver ses certitudes et la confiance à deux semaines de son barrage.

Toulouse - ASC

L'autre barrage d'accès aux demi-finales devrait donc offrir un Toulouse-Carcassonne. Les tenants du titre de l'ASC qui ont perdu Sadaoui sur blessure, d'entrée de jeu samedi, devront entre-temps livrer bataille en Cup ce dimanche (16 h). Un troisième tour qui emmènera les Canaris à Workington, un club de Championship. Tout comme leurs adversaires programmés pour ce barrage, une équipe de Toulouse qui elle aussi sera de l'autre côté de la Manche ce samedi pour son entrée en Cup à Swinton. Enfin, Saint-Estève/XIII Catalan, le dauphin de SM Pia au classement, reçoit dimanche la lanterne rouge Lescure. Des Tarnais démobilisés que les jeunes réservistes des 'Dracs' voudront croquer avant un tour de repos bien mérité. Le championnat Elite tirera donc sa révérence dimanche soir, un clap de fin pour Villeneuve, Limoux et Lescure. Les Limouxins qui en ont terminé avec la phase régulière, doivent désormais patienter jusqu'au 11 mai pour affronter Avignon en finale de la coupe de France. Une dernière victoire et le FCL terminerait 3e.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Limoux. Deux entraîneurs sur trois débarqués chez les Grizzlis

Publié le 04/04/2013 à 09:09

rugby à XIII

Limoux. Deux entraîneurs sur trois débarqués chez les Grizzlis

Deux entraîneurs sur trois devraient faire les frais de la réorganisation du club treizisteMarc Bourrel, et Laurent Lucchèse. Des contacts auraient été pris avec Karl Temata pour une double casquette d'entraîneur joueur.

C'est un peu la confusion dans le staff technique du XIII limouxin, qui partira et qui restera ? En début de semaine des rumeurs annoncées le débarquement en fin de saison des trois entraîneurs Marc Bourrel, Malik Boudjerra et Laurent Lucchèse. Pas si simple. Une annonce un peu précipitée suivant les dires du coprésident Laurent Coronas : «Personne n'a été remercié. Certains partiront peut-être et d'autres resteront. Je souhaite remettre les choses en perspective. Notre objectif est toujours le même, faire vivre tout le club et pas seulement l'élite. Cette année on s'est trouvé un peu dépourvu au niveau de la gestion des plus jeunes. Notre terreau de recrutement pour la première doit être avant tout l'école de rugby et avec une enveloppe financière qui ne bouge pas il faut faire des choix. Toute l'organisation doit être revue. Il y avait cette saison trois entraîneurs pour l'équipe élite et un seul pour les huit autres, le déséquilibre est flagrant.» D'aucuns parleront de volte-face. Les dirigeants l'expliquent par une incompréhension : «C'est vrai nous avons eu un entretien avec Karl Temata qui nous a proposé un projet ficelé mais rien de définitif et pour Jared Taylor je l'ai appris par la presse.» confirme un rien agacé Laurent Coronas. En fin de championnat juste avant une finale de Coupe contre Avignon le 11 mai, le climat serait-il tendu au sein du club limouxin ? Les possibles débarqués cherchent l'apaisement, Marc Bourrel explique : «Je ne suis pas surpris, maintenant mon objectif est la finale de la Coupe et uniquement la finale de la Coupe ! je savais depuis janvier que le staff ne serait pas reconduit. Je n'en veux à personne même si je suis déçu. Cela nous donne encore plus d'envie de ramener le trophée sur la place de la République. Après on verra.» Le jeune Malik Boudgerra parle, lui, d'expérience positive : «Je connaissais le principe en acceptant le poste, si je suis remercié cela ne m'empêchera pas de revenir au club, c'est ma deuxième maison. Je ne partirai jamais aigri ou revanchard ce n'est pas du tout dans ma nature, j'aime ce club qui m'a vu naître, j'espère que nos efforts aboutiront le jour de la finale. J'ai beaucoup appris cette année, j'ai 26 ans et de l'énergie à revendre. Quoi qu'il arrive, Limoux restera mon club de cœur.»

En résumé, pour les dirigeants personne n'est encore remercié, pour les entraîneurs l'affaire est entendue. La vérité ne serait-elle pas entre les deux ?

F.P. LADEPECHE.FR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coup d'oeil sur l'Elite et la Cup

Dimanche, 07 Avril 2013 22:28 ffr13.com

Retour gagnant pour Nathan Wynn – Photo John Navarro

Lézignan a remporté son dernier match de la phase de classement, et Carcassonne, son adversaire le week-end prochain en barrage d'accès aux demi-finales, a été éliminé au 3è tour de la Coupe d'Angleterre. Avignon, vainqueur à Pia, qui avait laissé tous ses cadres au repos, retrouvera sur sa route Toulouse, qualifié pour le 4è tour de la Cup.

Réserve

Wendy Buche, Léo Baixas, Vincent Comtat et Thomas Ambert, plus Una Lamelangi, lequel évolue le plus souvent avec les Baroudeurs (Division Nationale) depuis plusieurs mois, étaient les seuls équipiers premiers de Pia à se mesurer au SO Avignon, dimanche au stade Daniel-Ambert. Une décision prise par le comité directeur du club, soucieux d'éviter au maximum tout risque de blessure, avant la demi-finale du championnat.

D'où la présence, sur le terrain, d'une alliance de réservistes et de juniors, Nabil Matouk, Anthony et Sylvain Bens, Rachid Mekkaoui, Quentin Maury, Romain Navarette, David Janicot, Fabien Cabestany, Cédric Pacull, Gehenot, Damien Sanchez, et du directeur sportif Mathias Garrabé, promu capitaine pour l'occasion.

Une aubaine sur laquelle s'est jeté Avignon, avec une victoire lui assurant le droit de terminer 4è du classement, et de jouer à domicile son match de barrage, le week-end prochain contre Toulouse.

Vaeau

Le pilier de Pia Ben Vaeau s'est envolé dimanche vers la Nouvelle-Zélande, où il passera toute cette semaine au chevet de sa grand-mère et de son père, malades.

Retour

Privé de compétition depuis sept semaines, Nathan Wynn a fait sa rentrée contre Villeneuve sur Lot, dimanche au Moulin. Avec 16 points de coups de pied à son actif.

Débuts

Maxime Capdellayre, qui fêtera ses 20 ans le 14 mai prochain, a inscrit un essai pour sa première apparition en équipe Elite de Saint-Estève - XIII Catalan. Huit autres juniors figuraient sur la feuille de match des Catalans : Damien Cardace, Maxime Scimone, Joan Guasch, Alexis Meresta-Doucet, Gadwin Springer, Michael Rouch, Charles Bouzinac et Thibaut Margalet.

Paroles

Hugues Ratier, co-manager de Lézignan : "Même s'il n'a pas encore retrouvé le niveau qui était le sien avant sa blessure, Nathan Wynn a joué un rôle important dans cette victoire. L'entrée en jeu des trois piliers remplaçants au milieu de la première période a eu un effet positif, et la physionomie du match a été inversée. L'objectif du début de saison, qui consistait à terminer parmi les quatre premiers, est atteint."

David Despin, coordinateur sportif de Villeneuve-sur-Lot : "Les joueurs ont rapidement lâché prise, mais cette saison a permis au groupe, parti de bien bas en début de saison, de progresser.”

Steve Deakin, entraîneur de St Estève-XIII Catalan : "Lescure n'a jamais jeté l'éponge, mais nos jeunes étaient motivés, malgré l'absence d'enjeu."

Joan Guasch, talonneur de St Estève-XIII Catalan : "Cela a été plus difficile que prévu, car on a baissé de rythme en seconde période. Nous avons trois semaines devant nous pour préparer au mieux la demi-finale."

Gilles Dumas, entraîneur de Toulouse : "Nous avons complété nos chaînes, évité de commettre des erreurs, et produit un jeu de mouvement, on ne peut donc être que satisfaits."

Gary Chambers, entraîneur de Swinton Lions : "Nous savions que le danger viendrait de Ford, et durant la semaine ayant précédé le match nous avions étudié la façon de le contrer, or il a contrôlé les opérations du début à la fin. Toulouse, auteur d'une entame parfaite, a excellé dans l'exécution, et quand nous sommes revenus au score il était bien trop tard. La déception de nos joueurs est vive."

Florent Rouanet, deuxième ligne de Carcassonne : "Nous avons manqué d'efficacité dans nos temps forts. Si nous avons marqué les premiers, nous sommes passés à travers dans les dix minutes qui ont suivi, concédant trois essais coup sur coup. Et en début de seconde période, nous avons laissé filer de franches occasions, alors que le match paraissait à notre portée."

Tableau

Barrages d'accès aux demi-finales du championnat le week-end prochain :

MATCH 1

Lézignan 3è - Carcassonne 6è

MATCH 2

Avignon 4è - Toulouse 5è

Demi-finales le 28 avril à Toulouse :

Pia - vainqueur du MATCH 2

Saint-Estève-XIII Catalan - vainqueur du MATCH 1

Cheville

Touché à une cheville, à Swinton (victoire du TO 56-18), le pilier toulousain Théo Gonzalez-Trique est incertain pour le match de barrage du week-end prochain en Avignon.

Souvenir

Le co-entraîneur de Carcassonne, Vincent Banet, a évolué l'espace de quelques mois à Workington, au cours de sa carrière de joueur. C'est dire s'il connaissait l'atmosphère particulière du Derwent Park, où ses protégés ont été éliminés 16-24.

Reardon

L'ancien joueur de Super League, Stuart Reardon, qui évoluait à Carcassonne la saison passée, a inscrit deux des 15 essais de North Wales Crusaders (Championship 1), samedi sur le terrain des amateurs de West Hull (victoire 82-6).

Tirage

Sir Alex Murphy, un légendaire ancien Lion britannique, procédera ce lundi à Leeds, à partir de 16h30 en France, au tirage au sort du 4è tour de la Cup (20-21 avril), qui verra l'entrée en lice des clubs de Super League.

Les Dragons Catalans et le Toulouse Olympique sont en lice.

To XIII Lescure d'Albi le 27 octobre 2012au stade Arnauné de Toulouse. Victoire de Toulouse 18 à 16.

Johnathon Ford a guidé le TO avec talent, contre Swinton. Photo archives P. Pichard

Share this post


Link to post
Share on other sites

ASC XIII : de la cage au perchoir

Publié le 10/04/2013 à 08:12

201304100895-full.jpg

Carcassonne retrouve Lézignan dimanche au Moulin, en barrage.

zoom.png

Cup : un petit tour… Les «canari» n'auront pas réussi l'exploit de passer ce tour de Cup, dans l'antre du Workington Town RLFC. Pourtant le club détenteur du doublé n'a pas galvaudé ce lointain déplacement en préparant avec minutie tous les détails du séjour qui ont mis les joueurs dans les meilleures conditions. Dans la première période, les «jaune et noir» ont ouvert la marque mais par la suite n'ont pas pu endiguer l'excellent jeu de mouvement et de libérations des locaux par la faute d'une défense pas assez agressive. Une carence corrigée pendant le second acte mais les accélérations carcassonnaises étaient trop souvent infructueuses. Pourtant, à huit minutes du terme, revenus à 22 à 16, les «Frenchies» pouvaient y croire. C'est alors que les locaux sortirent quelques bonnes vieilles recettes de provocation qui hachèrent le jeu et dans lequel tombèrent les visiteurs. C'était fait, Town continuait sa route mais l'ASC laissera le souvenir d'un adversaire courageux et dangereux jusqu'au bout.

Infirmerie. Côté admission : Vince Anderson, touché à son amour-propre (d'où un carton rouge) et surtout à la main est plus qu'incertain et Greg Mazard ramène un genou douloureux mais le staff médical a bon espoir. Par contre, pour Upu Poching, la saison est terminée. Côté sortie : Teddy Sadaoui et Jonathan Soum sont espérés. Et Jérémy Guiraud, heureux papa, a terminé son congé paternité et sera plus que jamais motivé.

«Derbarrage». C'est le croisement entre un derby et un barrage. Exactement ce qui attend les «canari» ce dimanche, au Moulin, face au FC Lézignan. Un match couperet dans la course au titre ! Chaque équipe s'est imposée chez elle lors de la phase régulière. Un «derbarrage» qui sera pour l'une ou l'autre la der des ders de la saison. Il y a fort à parier qu'il y aura la foule des grands jours autour de la verte pelouse des Corbières.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la mêlée de l'ASC

Le 11 avril à 6h00 par Jean-François Albert lindependant.fr

 

dans-la-melee-de-l-asc_296896_516x343.jp PHOTO/Ch. B.

Entre regrets et merveilleux souvenirs, retour sur le déplacement à Workington et point sur l'infirmerie.

Retour de Workington

Le déplacement à Workington laissera pendant longtemps de très bons souvenirs à la délégation carcassonnaise. Cette escapade anglaise a permis au collectif de vivre pleinement une aventure sportive et humaine d'exception. Tous les ingrédients étaient réunis. Basés dans un hôtel en front de mer, les joueurs étaient entourés par un personnel aux petits soins. La direction avait réservé un espace très conséquent à l'équipe qui pouvait, dans le même endroit, prendre les repas, recevoir les soins du staff médical ou encore s'adonner à des séances d'étirements et de vidéos. Si l'on ajoute à cette préparation haut de gamme, des conditions météorologiques plus que clémentes, et la présence d'une bande de supporters très motivée qui a joué son rôle à la perfection en soutenant les troupes avant, pendant et après la rencontre, les canaris reviennent avec autant de regrets que de souvenirs merveilleux !

Des nouvelles des blessés

Côté terrain, la partie disputée dans le nord de l'Angleterre a laissé des traces. Grégory Mazard est touché sérieusement à un genou. Les examens ont décelé une petite fracture et un épanchement assez important. Vincent Anderson soigne une main douloureuse, mais les radios faites mardi matin ont rassuré le staff médical sur sa capacité à tenir sa place. Jonathan Soum, qui n'était pas du déplacement, est lui aussi sur les rangs pour aller défier les Meuniers, alors qu'Upu Poching et Teddy Sadaoui ne ménagent pas leurs efforts pour revenir au sein du groupe en cas de victoire dimanche.

Le barrage à Lézignan !

La tactique contestable des uns, la victoire incontestable des autres, désigne donc au final comme adversaire des "jaune et noir" : les Lézignanais ! Les deux derbys de cette saison ont été riches de contenu et d'intensité. Il y a, par conséquent, fort à parier que ce barrage devrait immanquablement déboucher sur une partie de haute volée. Déçus en Coupe, les deux collectifs n'ont plus que le championnat. Le temps de la tactique est terminé. Pour exister encore, il faut tout simplement gagner ! Rugbystiquement parlant, les deux collectifs sont très proches. Chacun a gagné sur ses terres non sans mal. La belle s'annonce par conséquent incertaine à souhait !

Une caravane pour les supporters

Les supporters sont eux aussi dans les starting-blocks et ils préparent leur barrage avec détermination. Les voitures se décorent, les belles choisissent leurs tenues et les plus jeunes ont déjà prévu le maquillage et les perruques de rigueur pour l'occasion. Le rendez-vous est fixé à 14 h 45, place d'Armes, pour un départ prévu à 15 h "pétantes".

Les juniors assurent le coup

Les juniors n'ont pas tremblé du côté d'Albi et malgré l'absence de plusieurs cadres montés en Angleterre avec l'équipe première et de quelques blessés importants, ils ont su relever le défi et passer l'obstacle sans trembler. Chapeau bas, ils peuvent maintenant aborder les phases finales en toute confiance avec un effectif qui devrait être nettement plus conséquent ! Grégory Mazard (à droite) a été blessé au genou.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le TO XIII sur le pont à Avignon

to-xiii-pont-avignon-1275625-616x380.jpg

Le TO XIII sur le pont à Avignon F. Scheiber/20 Minutes

Rugby à XIII Cap sur les phases finales

Longtemps, les Toulousains ont pensé disputer leur quart de finale de championnat Elite à domicile. Et puis… «Nous avions fait ce qu'il fallait pour finir quatrièmes, mais Pia [l'indiscutable leader] a été battu à domicile samedi par Avignon [12-36], lâche Gilles Dumas, l'entraîneur du TO XIII. C'est un peu louche, mais c'est comme ça.» Conséquence de cet exploit des visiteurs, ou plutôt de l'impasse des locaux, qui avaient aligné une équipe-bis : les coéquipiers de Bastien Ader iront samedi (16 h) dans le Vaucluse, pour gagner le droit de se déplacer à… Pia, deux semaines plus tard, en demi-finale.

Mauvais souvenir en Coupe

«Avignon ne nous réussit pas trop, relève Dumas. Cette saison, nous avons gagné là-bas [6-18], mais nous avons perdu chez nous [14-17] ainsi qu'en demi-finale de la Coupe de France, alors que nous avons mené pendant 74 minutes [26-32 a.p.]… » Toutefois, la forme du TO XIII, qui reste sur trois succès d'affilée, championnat et Coupe d'Angleterre inclus, incite à l'optimisme. «Nous sommes sur une phase ascendante, tant sur le plan du jeu que du résultat», convient le technicien toulousain. Y a plus qu'à…

Nicolas Stival 20minutes.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un barrage à forcer par Wynn et Aïtken

Vendredi, 12 Avril 2013 00:11 ffr13.com
 

Deux joyaux se feront face, dimanche (16h) au stade du Moulin, en barrage d'accès aux demi-finales du Championnat. Et Lézignan compte autant sur Nathan Wynn, que Carcassonne sur Russell Aïtken. Présentations.

WYNNLEZIGN_thumb.jpg

Win pour Wynn dimanche au Moulin ?

NATHAN WYNN 

- 27 ans depuis le 10 janvier dernier 

1,88 m, 93 kg 

- Débuts à 4 ans à Gymea Gorillas 

Formé à St George-Illawarra Dragons 

- Canterbury Bulldogs (réserve) 

Sydney Bulls (New South Wales Cup) 

- Toulouse Olympique en 2008-2009 et 2009-2010 

FC Lézignan depuis 2010-2011 (doublé Coupe-Championnat)

Le rôle “plus exigeant” de Nathan Wynn

Comme Russell Aïtken, son alter ego à Carcassonne, Nathan Wynn est un homme de doublé. 

L'histoire, pour eux, ne se renouvellera pas cette année, où Avignon et Saint-Estève - XIII Catalan en découdront en finale de la Lord Derby, mais rien n’est encore perdu sur le front du Championnat. A condition de battre Carcassonne, dans un premier temps, dans un derby-barrage aux petits oignons, vu la qualité des forces en présence. 

Et aux côtés de son ami “Aussie” Tony "Duggo" Duggan, il est prêt à endosser ses responsabilités de meneur de jeu-buteur, pour ce match couperet. "Le jeu de l'équipe repose davantage sur mes épaules depuis le départ de Jye Mullane, car je ne joue plus sur un seul côté, comme auparavant, mais ce n'est pas fait pour me déplaire, même si c'est plus exigeant", explique le fils de Graeme Wynn (48 essais en près de 250 matchs avec St George et Western Suburbs entre 1979 et 1992). 

Nathan a de la bouteille, qu'il met au service d'une vision du jeu rarement prise en défaut, et de sa capacité à correctement guider les pas de ses coéquipiers, dépendra en partie l'issue de la partie, dimanche.

Russell Aïtken : “un parcours irrégulier”

On peut d'ailleurs dire la même chose de son alter ego à Carcassonne, Russell Aïtken. 

Même si la déconvenue, pour les Storm, a été terrible (défaite 0-40 face au Manly de Steve Menzies), celui-ci n'oubliera jamais qu'il a participé, comme titulaire au talonnage, à une Grand Final de NRL. 

C'était le 5 octobre 2008, année où ce polyvalent par excellence a également joué demi d'ouverture et centre. Et quelques semaines plus tard, il découvrait la Cité de Carcassonne, et surtout l'ASC, qu'il conduira jusqu'à la victoire en finale de la Coupe Lord Derby. 

Russell, qui a joué à Cronulla aux côtés de Laloa Milford et Dean Bosnich (deux ex-Pianencs), Matt Bickerstaff (ex-UTC), Chris Beattie (ex-Dragons Catalans et Lézignan), Daniel Dumas (ex-international français), Greg Bird (ex-Dragons Catalans), à Melbourne avec Dallas Johnson (ex-Dragons Catalans), et qui a eu comme entraîneurs Chris Anderson, Stuart Raper et Craig Bellamy, est un guide éclairé pour les jeunes Carcassonnais lancés cette saison dans le grand bain de l'Elite. 

Et s'il "regrette le parcours irrégulier effectué en 2012-2013 par l'ASC", il n'en reste pas moins persuadé que les Canaris sont en mesure de poursuivre plus avant leur saison. "Car l'arrivée de Vinnie Anderson a apporté à l'équipe la stabilité qui en début de championnat lui manquait." 

Son duel avec Nathan Wynn est en tout cas sur toutes les lèvres, avant ce match aussi alléchant qu'incertain.

RUSSELL AÏTKEN 

- 28 ans le 19 mai prochain 

1,85 m, 90 kg 

- 17 matchs en NRL avec Cronulla Sharks (2003-2005) et Melbourne Storm (2007-2008) 

AS Carcassonne en 2008-2009 

- New South Wales Cup et Helensburgh Tigers (Championnat d'Illawarra) en 2011 

Doublé Coupe - Championnat avec Carcassonne en 2011-2012

CARCAAITKEN2013HAUTRAGU.jpgD0417501_thum

 

Photo Alain Ragu – RMD Agency

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elite 1. Keirallah envoie Toulouse en demi-finale

Publié le 14/04/2013 à 08:42 ladepeche.fr

Toulouse s'impose à Avignon (29-28) grâce à un drop de son demi de mêlée.
201304140910-full.jpg

Ford a été le grand artisan du réveil toulousain./ Photo archives DDM

zoom.png

Privés la saison dernière du dernier carré, les Toulousains de Gilles Dumas ont obtenu cette fois leur billet pour les demi-finales du championnat de France qui se joueront le 28 avril prochain aux Minimes. Une victoire sur la pelouse de Saint-Ruf qui avait un arrière-goût de revanche après l'élimination aux portes de la finale de la coupe de France, à Albi, par les Avignonnais. Cette fois-ci, c'est Toulouse qui a laissé éclater sa joie au terme d'une rencontre, comme on pouvait le penser, très indécise entre deux formations proches l'une de l'autre. «C'est une énorme satisfaction car nous savions que la rencontre allait être difficile. Sur l'ensemble, la victoire est méritée car nous avons produit plus de jeu.» Et il n'a pas tort l'entraîneur, Gilles Dumas. Sous l'impulsion d'un Johnathon Ford irrésistible dans la conduite du jeu, les Toulousains ont souvent monopolisé le cuir sans parvenir à véritablement prendre à défaut le bloc défensif papal. Une échappée d'Ader lançait le match (0-4) mais les «Bisons» revenaient à chaque fois à hauteur des Toulousains. La puissance de Younes Khattabi devait rivaliser avec les jambes de feu de Minga (6 -10). Avec un nouvel essai de l'ailier, Ader (6 -14), les Toulousains pensaient avoir pris un avantage mais les Vauclusiens effectuaient un retour éclair pour virer en tête suite à des essais de Khattabi et Nasso (18-14).

Ford met un coup d'accélérateur…

Si, en première période, la maîtrise du jeu était toulousaine, le réalisme était, lui, avignonnais. Et cela devait se concrétiser dès la reprise par un essai du talonneur, Ray Nasso plein axe (24 - 14). Johnathon Ford prenait alors les directives du jeu en donnant le tournis à la défense locale. À la manœuvre, le meneur toulousain se montrait un redoutable finisseur en plongeant deux fois en terre promise (24-24). Le suspense était une fois de plus total dans les dix dernières minutes. Quintilla donnait l'avantage à Toulouse mais Jullien remettait, en bout de ligne, les clubs dos à dos (28 - 28). Le drop sur la corne de Kheirallah donnait la victoire aux siens, à la grande joie de Sébastien Planas : «Nous devions impérativement nous imposer ici. Nous y sommes parvenus mais ce fut très difficile face à une formation d'Avignon extrêmement accrocheuse.» Les Toulousains ont réussi une première étape en venant s'imposer au bord du Rhône. Dans quinze jours, face à Pia, les hommes de Gilles Dumas joueront à domicile. Et pour faire plier l'ogre catalan et s'ouvrir enfin une finale il faudra du grand TO.

Fiche

Avignon 28 - Toulouse Olympique 29

MT: 18-14

Vaincus: 5E Khattabi (20, 22), Nasso (35, 43), Julien (78), 4T Arnaud (10, 22, 35, 43).

Vainqueurs: 6E Ader (6, 20), Minga (16), Ford (50, 63), Quintilla (72), 2T Kheirallah (16), Couturier (50), 1D Kheirallah (79).

SOAvignon : Arnaud, Ruh, Romano, Jullien, Liguoro, Bissière, Millard, Tamghart, Nasso, Cagnac, Armani, Wood, Khattabi, Pourret, Durandal, Clément, Fusté.

Carton jaune : Wood (50).

Toulouse Olympique : Maurel, Minga, Ader, Molinier, Quintilla, Ford, Kheirallah, Gout, Fahy, Blackett, Planas, Williams, Masselot, Kriouache, Couturier, Barthau, Vunakece.

La note: 14/20; les hommes du match: Johnathon

FORD et Mark KHEIRALLAH (Toulouse).

Eric Mader

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan et Toulouse dans le dernier carré

Publié le 15/04/2013 à 03:49

Rugby à XIII. Barrages d'accès aux demi-finales. La saison s'arrête pour Carcassonne et Avignon.
201304151348-full.jpg

A Avignon, Mark Kheirallah a délivré le TO d'un drop sur la corne./Photo archives DDM, Didier Pouydebat

zoom.png

Dans le derby audois, Lézignan a pris le dessus sur Carcassonne, pourtant tenant du titre. De son côté, le Toulouse Olympique passe in extremis à Avignon.

l'essentiel t

> Demi-finales : rendez-vous le 28 avril

Elles auront lieu à Toulouse, au stade des Minimes, et opposeront Pia (premier de la saison régulière) à Toulouse (5e) ainsi que Saint-Estève/XIII catalan (2e) à Lézignan (3e).

Toulousains comme Lézignanais ont en effet réussi à passer le cap des barrages, avec plus ou moins de difficultés.

Samedi, Toulouse s'est imposé à Avignon (29-28) alors qu'hier, au «Moulin», Lézignan a sorti Carcassonne, le tenant (35-28).

> L'exploit pour Toulouse

Éliminé en demi-finale de la Coupe de France par Avignon (26-32) dans l'épreuve du «point en or», Toulouse a pris une belle revanche dans le Vaucluse et ce à l'issue d'une rencontre échevelée, à suspense.

À deux minutes du terme, les deux équipes se trouvaient encore à égalité (28-28)... Est alors survenu le son de la corne notifiant la fin du temps réglementaire, moment choisi par le demi de mêlée toulousain Mark Kheirallah pour claquer le drop victorieux! Le premier de la saison pour les Haut-Garonnais qui leur ouvre ainsi la porte des demi-finales.

> Le joueur : Maxime Benausse

Le jeune Maxime Benausse a été prépondérant dans le succès du FCL sur Carcassonne. Dans l'obligation de buter, le jeune espoir n'a pas tremblé, inscrivant 16 points, soit 4 transformations et 4 pénalités.

> Le chiffre : 20 essais

Deux matchs de barrage et vingt essais inscrits. Les plus offensifs ont été dans l'ordre Toulouse (6), Avignon, Carcassonne (5) et Lézignan (4).

> Les Dragons au rebond

Après les échecs successifs contre Leeds et à Hull FC, les Dragons catalans ont bien rebondi à Saint-Helens en signant une belle victoire (22-12). Une excellente opération puisqu'ils reviennent par la même occasion dans le top 5.

> Cup : place aux seizièmes

Le championnat se met entre parenthèses le week-end prochain. Mais les Dragons catalans et Toulouse seront sur le pont avec les seizièmes de finale de la Cup, dimanche après-midi, face à deux formations évoluant en Championship. Les Dragons recevront Hunslet (14 heures) alors que Toulouse se rendra à York (16 heures).

Didier Navarre ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le champion au tapis

Le 15 avril à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

 

le-champion-au-tapis_298259_516x343.jpg PHOTO/Ph. N. D.-B.

Lézignan retrouvera Saint-Estève/XIII Catalan en demi-finale le dimanche 28 avril à Toulouse (14 h 30).Quel match ! Autant dans l'incertitude et le suspense proposés que dans le jeu de deux formations très offensives. Mais hier, le FCL avait dans ses bagages deux joyaux. Deux pions essentiels avec le talonneur Boudebza et le demi de mêlée Carrère. Deux éléments dans le vent contre qui l'ASC n'a jamais pu défendre. Pire, Carcassonne a multiplié les retardements et les plaquages hauts sur les deux perturbateurs. Au final, Lézignan, avec lucidité, claque cinq pénalités par un Benausse en réussite. Dix points qui envoient les 'Meuniers' à Toulouse le dimanche 28 avril face à Saint-Estève/XIII Catalan. Par contre, il faudra encore évoluer sans Wynn, blessé hier au genou, d'entrée de match. Mais ce sésame, l'équipe a puisé au plus profond d'elle-même pour le valider.

 

 Carrère illumine le Moulin

Si d'entrée, Carrère passe en revue ses vis à vis avant de filer au soutien de Poggi pour inscrire les deux premiers essais, l'ASC a toujours réussi à rester dans le match, là ou d'autres auraient craqué. Tant mieux pour le spectacle. Car les 'Canaris' d'hier ont très vite perdu leur arrière Guiraud sur blessure. Mais Vinnie Anderson a fait des siennes. Aïtken et Savage à gauche, puis Offerdahl au milieu, donnent l'avantage à l'ASC 16 à 14 à dix minutes de la pause. Le co entraîneur de Lézignan, Franck Rovira, multiplie les sermons du bord de la touche : "On a pris un coup de fatigue, une baisse de régime en ne faisant pas les efforts en défense sur leur côté gauche. On le savait pourtant. Mais on se reprend pour bien finir avant la pause". En effet, le pilier Griffi fait son numéro du faux lent après un travail gagnant de Boudebza. Griffi passe en force et Lézignan file au vestiaire avec six points de marge. De retour, les deux équipes sous la fatigue percent à de nombreuses occasions les rideaux adverses. Mais le tournant de la partie voit Carrère bénéficier d'une énorme faute de Sadrau, maladroit à la tombée d'une chandelle signée Benausse (30 à 16). Le président de l'ASC, Jean Guilhem, sent que la suite sera très compliquée : "Le sort du match a choisi son vainqueur sur cette erreur. La partie a basculé. Celui qui a le mieux géré a gagné". En terme de gestion, les joueurs d'Aurélien Cologni ont hérité du tableau d'honneur. Fifita, monstrueux autour des tenus, a sans cesse mis les siens dans le sens. A ce petit jeu, le FCL a toujours avancé, obligeant la défense Ascéiste à de nouvelles fautes. Mais à l'heure de jeu, les supporters du FCL chantent à en perdre leurs cordes vocales pendant que les leurs se retrouvent à douze. L'ASC en profite, ou plutôt le frère du Dragon Louis, son aîné de Vinnie Anderson, qui marque avant de servir Sadrau qui ramène les siens à trois petits points. Mais c'était écrit. Carrère et les siens ont décidé de couper d'un coup et d'un seul la saison des champions en titre. Cette fois, Lézignan déclare la mobilisation générale en défense et plus rien ne passe. C'est donc Lézignan, seul représentant audois en demi-finale, qui défendra les couleurs du département le

Guilhem : "Une équipe avec 90% de jeunes"

Le 15 avril à 6h00 par Recueilli par B. O.

Le co-président de l'ASC, Jean Guilhem était dubitatif mais très réaliste aussi, hier en fin d'après-midi, dans un stade du 'Moulin' que ses joueurs n'ont pas réussi à investir. Président, comment analysez-vous cette défaite ? Chacune des deux équipes a eu sa période forte avec des exploits et des doutes. Lézignan a peut-être été plus sérieux et plus discipliné que nous. En étant derrière au score c'est plus difficile. Celui qui a le mieux géré le match a gagné. Pas forcément le meilleur. Le sort n'était pas de notre côté aujourd'hui (hier). Mais Lézignan est une très belle équipe que je vois aller jusqu'en finale avec Toulouse.

 Allez-vous conserver les deux entraîneurs la saison prochaine ? Vincent Banet et Jean-François Albert seront bien entendu encore des nôtres la saison prochaine. Mais ce sera une équipe à forte connotation de la MJC, c'est-à-dire à 90 % avec des jeunes du club. Cinq à six stagiaires feront partie intégrante de l'équipe. On aura des étrangers en moins aussi, en fonction des nouvelles règles fédérales destinées à en diminuer le nombre. J'espère pouvoir conserver Anderson et Savage qui ont été encore très forts aujourd'hui (hier).

 Le doublé l'an dernier. Pas une seule finale cette saison. N'est-ce pas une trop grosse déception ? Totalement. La préparation d'été a été perturbée par rapport à l'euphorie des titres. Il y a eu aussi de nombreux blessés toute la saison avec Towers, Poching, Aïtken et Sadaoui. Mais je le répète, ça va permettre d'entrer pleinement dans une politique de jeunes à Carcassonne. C'est le chemin à prendre.

28 avril à Toulouse. Les Lézignanais doivent une fière chandelle à Anthony Carrère, grand artisan de la qualification des 'Meuniers'.

Cologni : "Le FCL retrouve sa culture de la gagne"

Le 15 avril à 6h00 par Recueilli par B. O.

 

Donné battu d'avance en milieu de saison, le FCL a fait front. Avec une solidarité retrouvée et un rugby bien léché, Lézignan a été à la hauteur de l'événement. Le coach Aurélien Cologni savoure. Aurélien, avez-vous été surpris par la prestation du FCL ? Depuis Avignon, il y a eu des améliorations au niveau de l'investissement des joueurs et dans la qualité du jeu. L'implication mentale, l'envie, ce groupe plus solidaire, ce respect et la volonté de produire un rugby intelligent : voilà ce qui a permis de se qualifier. Vous avez quand même joué avec le feu à plusieurs occasions... À chaque fois que nous avons eu une avance confortable, il y a eu un relâchement de pression en défense. C'est le point négatif. Avez-vous déjà évoqué le prochain adversaire ? On monte en gamme. Saint-Estève/XIII Catalan, ce sera encore autre chose en terme de vitesse, mais je préfère savourer le moment avec le groupe. Ils en ont besoin car ils ont fait de gros sacrifices. Je sais d'où on vient et où nous en sommes aujourd'hui. Nous n'avons jamais eu de stabilité collective. On a joué toute la saison sans charnière et encore une fois, on perd Wynn. En terme de puissance, nous sommes en dessous des autres équipes. Mais on compense par une réelle envie et une grosse abnégation. On récupère cette culture de la gagne avec ce groupe nouveau qui est né.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gilles Dumas loue le volume de jeu du TO

Dimanche, 14 Avril 2013 13:06 ffr13.com
 

TODUMASMINGABARRAGE2013_thumb.jpg 

Les rencontres entre Avignon et Toulouse se suivent et… se ressemblent. Le SOA avait éliminé le TO en demi-finale de la Coupe, d'un point. Les Toulousains ont éliminé les Provençaux en barrage d'accès aux demi-finale du championnat, également d'un point. L'analyse de Gilles Dumas, le coach des Haut-Garonnais.

Gilles, qui vous a posé le plus de problèmes, samedi en Avignon ?

"J'ai envie de dire nous-mêmes… Nous menions en effet 16-4 au bout de vingt minutes de jeu, puis deux fautes d'inattention en défense, de notre part, ont remis le SOA en selle."

A l'arrivée, c'est passé juste…

"En effet, mais nous avons été lourdement pénalisés, alors que je n'ai pas le sentiment que nous ayons été si indisciplinés que cela."

N'existe-t-il pas d'autres raisons à cette qualification sur le fil du rasoir ?

"Si, car nous avons certes inscrit un essai de plus que notre adversaire, mais Mark Kheirallah n'a guère été heureux dans ses tentatives de transformation. Mais je n'oublie pas que le week-end précédent, il avait réussi huit coups de pied sur dix tentés. La performance d'un buteur, c'est toujours aléatoire. Il est en tout cas amplement pardonné pour avoir inscrit le drop de la victoire à trente secondes de la sirène. Nous avons également eu affaire, en face, à quelques belles individualités, au sein d'une formation qui envoie du jeu, et qui ne lâche rien car dotée d'un gros mental."

Dans quels secteurs du jeu Toulouse s'est-il distingué ?

"Notre charnière a fait fort. Johnathon Ford a inscrit deux essais, et son entente avec Mark Kheirallah a été excellente. C'était notre choix de départ, mais ils ont rarement joué ensemble, cette saison. Et si, dans l'ensemble, Avignon s'est montré plus réaliste que nous, notre volume de jeu a été intéressant, avec trois magnifiques essais d'ailiers, deux pour Bastien Ader, l'autre pour Kuni Minga."

Vous avez pourtant été handicapé, au dernier moment, par l'absence de Bruno Ormeno…

"Il s'est légèrement blessé aux ischio-jambiers lors de l'échauffement d'avant match, et nous n'avons pas souhaité prendre le risque de l'aligner. D'où l'incorporation de Cyril Moliner, habituellement deuxième ligne, au centre. Et il a donné satisfaction, à l'image de Florian Quintilla, qui revient bien en cette fin de saison."

Vous voilà dans le dernier carré, avec l'avantage de disputer votre demi-finale à domicile…

"Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'un avantage, dès lors que nous avons été un peu plus à l'aise à l'extérieur qu'à la maison, cette saison. De toute façon, une demi-finale, c'est du 50-50, et le terrain à ce stade de la compétition n'influe pas sur le résultat. Surtout nous concernant, je le répète. Je remarque juste que nous restons sur quatre victoires consécutives, que nous avons perdu d'un point à Pia, lors de la phase de classement, et que nous avons été battus 18-20 par les Salanquais, chez nous."

Quel va être votre programme, cette semaine ?

"Beaucoup de récupération. Du travail plus court et plus qualitatif, sur le terrain, avec seulement deux séances d'entraînement. Plus piscine ce lundi, et deux séances de musculation. Nous partirons à York samedi, pour jouer le lendemain, au 4è tour de la Challenge Cup."

Avec des changements à apporter, en prévision de la demi-finale du championnat, une semaine plus tard ?

"Deux ou trois au grand maximum, car l'équipe tourne bien. Et comme les organismes ne sont pas habitués à la chaleur qui régnait en Avignon, les joueurs doivent avoir de la compétition dans les jambes pour être performants avec ce climat."

Où en sont les deux blessés de l'effectif ?

"Nicolas Delgal est en bonne voie de guérison, concernant sa cuisse, tout comme David Delpoux, qui reprend cette semaine les entraînements avec contact, après sa blessure à l'épaule."

TOMINGABARRAG2013_thumb.jpg

Photos Yannick Pons

La fiche technique

Barrage d'accès aux demi-finales du Championnat de France

AVIGNON - TOULOUSE 28-29

Mi-temps 18-14

Arbitre : David Segura

Avignon : 5 essais Khattabi (9, 22), Nasso (35, 43), Jullien (77), 4 transformations Arnaud (9, 22, 35, 43).

Toulouse : 6 essais B. Ader (6, 20), Minga (16), Ford (49, 63), Quintilla (71), 2 transformations Kheirallah (16), Couturier (49), 1 drop Kheirallah (80).

SOA : Arnaud - Liguoro, Romano, Jullien, Y. Ruh - (o) Bissière, (m) R. Millard - Tamghart, Nasso, Cagnac - Clément, Wood - Khattabi.

Sont entrés : Durandal, Armani, Fusté, Pourret.

TO : T. Maurel - Minga, Moliner, Quintilla, B. Ader - (o) Ford, (m) Kheirallah - Gout, Fahy, Blackett - Planas, Williams - Masselot.

Sont entrés : M. Kriouache, Couturier, Y. Barthau, Vunakece.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aurélien Cologni : "Le pied de Maxime Benausse a fait la différence"

Lundi, 15 Avril 2013 03:38 ffr13.com

CARCAANDERSONBARRAGE_thumb.jpg 

Vinnie Anderson a fait mal au flanc droit de la défense de Lézignan.

La saison du FCL, marquée par de nombreuses blessures, a été compliquée, mais les hommes d'Aurélien Cologni semblent en passe de la terminer en boulet de canon. Analyse de l'entraîneur, au lendemain de la qualification pour les demi-finales du championnat.

A quoi attribuez-vous votre qualification ? 

"Nous avons déploré bon nombre de blessures, cette saison, au niveau de la charnière et des trois-quarts, et le retour de l'équipe au premier plan coïncide avec un effectif de nouveau consistant. Une fois les difficultés franchies, les joueurs ont cru en leurs chances, et face à Carcassonne, contrairement à ce qui s'était produit précédemment en Avignon, les fondamentaux ont été respectés."

Vous avez pourtant rencontré des problèmes en défense, dimanche en première mi-temps… 

"Oui, nous avons d'abord mené 14-0, avant de subir face au flanc gauche de l'attaque de l'ASC, avec Troy Savage et Vinnie Anderson. Et nous avons encaissé quatre essais sur le côté droit de notre défense."

Le trio Carrère - Boudebza - Fifita a-t-il été l'élément clé de la victoire lézignanaise ? 

"On savait David Fifita fort en attaque, et il a produit en plus des efforts défensifs, sur ce match. Concernant Anthony Carrère et John Boudebza, leur performance n'est pas surprenante. Ce qui est plus surprenant, c'est qu'ils ne se soient pas davantage mis en vedette, jusqu'ici dans la saison. Mais ils sont encore jeunes, et il n'est pas facile d'endosser du jour au lendemain de nouvelles responsabilités. A Pia, ils n'étaient que des numéros deux. Anthony jouait autant ailier et arrière que demi-de-mêlée, et John était remplaçant."

Quel Carcassonnais vous a posé le plus de problèmes ? 

"Vinnie Anderson, mais il en a posé à tous les adversaires de Carcassonne, cette saison. Dimanche, il a été à l'origine de tous les essais de son équipe."

Nathan Wynn peut-il espérer être rétabli d'ici la demi-finale ? 

"C'est hélas très compromis. A chaud, le corps médical a diagnostiqué une blessure aux ligaments croisés d'un genou, c'est dire… Mais nous sommes hélas habitués, cette saison, a changer fréquemment de charnière."

Comment s'est comporté Maxime Benausse, qui a remplacé l'Australien au bout de dix minutes de jeu ? 

"Il a été à la hauteur de la situation, et en plus c'est un excellent buteur. C'est son pied qui, à l'arrivée, a fait la différence au score. Sinon, à chaque fois qu'il a été appelé en N.6, il a tenu son rang, alors qu'il a le plus souvent joué talonneur, lors de ses 15 apparitions avec l'équipe, cette saison. Dans la semaine ayant précédé le match de barrage, il avait d'ailleurs travaillé comme talonneur, aux entraînements."

Quel a été le plus bel essai de ce match de barrage ? 

"Le deuxième inscrit par Anthony Carrère. David Fifita créé une brèche et sort le ballon au deuxième tenu. C'était un essai de quatre-vingt dix mètres, le plus propre de tous. Et il  nous a permis de gagner en enthousiasme, pour la suite du débat."

On vous savait moins athlétiques que d'autres équipes, au coup d'envoi de la saison. Comment avez-vous compensé ce déficit ? 

"Lors de mes deux premières saisons comme entraîneur de Lézignan, nous axions surtout nos efforts sur la puissance, car nous possédions les joueurs pour cela, comme Chris Beattie ou Franck Rovira. Or, aujourd'hui, nous rendons des kilos à nos rivaux, aussi insistons-nous sur la mobilité, la précision, l'explosivité, l'évasion, le un contre un, et faisons en sorte d'exploiter au mieux les défauts de nos adversaires."

Quel va être le programme du FCL, cette semaine ? 

"Analyse vidéo, et travail en défense pour régler les lacunes qui se sont faites jour dans ce domaine, dimanche, mais jusqu'à jeudi, place à la récupération."

FCLDUGANBARRAG_thumb.jpg

Tony Dugan et Lézignan affronteront Saint-Estève – XIII Catalan en demi-finale, le dimanche 28 avril à Toulouse.

Photos Gérard Barrau

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux fauteuils pour quatre

Le 16 avril à 6h00 par B. O. lindependant.fr

 

ancely-et-lezignan-sont-a-80-minutes-de-Ancely et Lézignan sont à 80 minutes de la finale du championnat. PHOTO/Photo NDB

Pia et Saint-Estève/XIII Catalan ont fait le spectacle cette année.

 Les deux formations se retrouvent logiquement en demie. Reste à savoir quel état de forme les deux premiers du championnat vont afficher dans 15 jours. Commençons par Pia. Les Salanquais, qui ont préféré garder tous leurs cadres au chaud lors de la dernière journée de la phase régulière, auront vécu trois semaines sans compétition avant d'affronter Toulouse. Le co-entraîneur Benoît Albert craint le retour à la compétition : "On manquera de rythme et il faudra être très solidaire pour passer". D'autant plus que le T.O évoluera à domicile et reste sur quatre victoires consécutives. Les joueurs de Gilles Dumas disputeront ce dimanche le quatrième tour de la Cup à York.

La vie sans Escaré

Entre des Toulousains qui tournent à plein régime et des Pianencs qui manqueront de toute évidence de rythme, les forces peuvent se rééquilibrer. Le T.O joue mieux depuis que Ford et Kheirallah font la paire. Delgal, Ormeno et Delpoux absents lors de la qualification obtenue à Avignon (29-28) sont susceptibles de rentrer. Face au FCL, les Baby Dracs joueront très probablement leur demi-finale sans Escaré. Le joueur de feu est en passe de devenir indiscutable au poste d'arrière en Super League avec les Dragons. Quand on connaît les talents de finisseur du jeune garçon, on imagine que la réserve des Dracs sera de toute évidence amoindrie. Mais, cette équipe a prouvé qu'elle pouvait battre n'importe qui. Le règlement impose à Steve Deakin de n'utiliser qu'au maximum quatre joueurs inscrits sur la liste des 25 des Dragons. Cette liste évolue de semaine en semaine. Dans le camp d'en face, le FCL a perdu dimanche l'ouvreur Wynn (genou). Bienes sera peut-être remis pour prétendre avec Lezina, Mounis et Liauzun à une place sur la feuille de match. Le dimanche 28 avril, Saint-Estève/XIII Catalan et Lézignan ouvriront les hostilités à partir de 14 h 30 , en attendant l'autre de mi-finale entre Pia et Toulouse à 16 h 30. La finale du championnat Elite a finalement été programmée au dimanche 5 mai, 15h30, à Gilbert-Brutus. Elle sera retransmise en direct sur L'Equipe 21.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rugby à XIII - Elite :La finale sur L'Equipe 21
 
 
C’est une grande première, pour la chaîne de sport L’Equipe 21, comme pour la FFR 13. La finale du prochain championnat Elite, qui se jouera le dimanche 5 mai (15h30) à Perpignan, sur la pelouse du stade Gilbert-Brutus, sera retransmise en direct et visible de tous, puisque L’Equipe 21 est la première chaîne sportive gratuite, diffusée sur la TNT. Carlos Zalduendo, le président de la FFR 13 et les dirigeants de la chaîne se sont mis d’accord. Le rugby à 13 retrouve ainsi une exposition nationale. L’occasion pour le grand public de (re) découvrir un sport qui a eu son heure de gloire dans les années 50 en France.
G.N. lequipe.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : Gagnez vos places pour la journée des demi-finales avec Toulouse Blog !

Toulouse - Posté le 17/04/2013
 

20516-rugby_a_xiii_gagnez_vos_places_pou

Le dimanche 28 avril, le Toulouse Olympique XIII rencontrera Pia en demi-finale du championnat de Rugby à 13 aux Minimes. La seconde finale opposant Lézignan et Saint-Estève aura lieu le même jour aux Minimes. Gagnez vos places pour la journée des demi-finales avec Toulouse Blog!

Toulouse a arraché sa qualification pour les demi-finales du championnat en s'imposant face à Avignon sur le score de 29 à 28. Les Toulousains restent sur une bonne dynamique avec quatre victoires consécutives, championnat et coupe d'Angleterre inclût. Ils pourront également compter sur leurs joueurs en forme, tel que Ford et Kheirallah.

Le dimanche 28 avril c'est face à Pia que le TO XIII jouera sa demi-finale. Pia a dominé le championnat cette année et terminé premier la saison régulière. Les Pianencs manqueront de rythme tandis que les Toulousains seront sur la lancée, ce qui offre ses chances à l'équipe du TO XIII. Les Toulousains ne sont plus qu'à 80 minutes d'une finale de championnat de France. La seconde demi-finale verra l'opposition entre Lézignan et Saint-Estève XIII Catalan, elle se déroulera le même jour quelques heures avant sur la même pelouse des Minimes.

TO XIII- Pia

le 28 avril à 16h30, demi finale du championnat de France de rugby à XIII Elite aux Minimes.

Lézignan- Saint-Estève 

le 28 avril à 14h30, demi finale du championnat de France de rugby à XIII Elite aux Minimes.

Gagnez vos places pour la journée de demi-finales avec Toulouse Blog !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Teddy Sadaoui : “Pia est l’incontestable favori pour le titre de champion”

Mardi, 16 Avril 2013 12:51 ffr13.com

cleardot.gifSADAOUIVALERO2013_thumb.jpg

Avec le docteur Christian Valero

Sportif exemplaire, capitaine émérite, Teddy Sadaoui n’a pu guider les siens comme il le souhait, en cette fin de saison. Mais si une blessure l’a éloigné des terrains, elle ne l’a pas empêché de porter un regard lucide sur le comportement de Carcassonne, et de ses adversaires. Il dresse ici le bilan d’une saison qu’il aurait aimé voir se prolonger plus avant, et livre ses impressions concernant les quatre demi-finalistes du championnat.

Quel regard portez-vous sur le parcours de votre équipe, cette saison ? 

Je l'ai assez mal vécu, dans la mesure où nous avons vraiment joué de malchance, avec tous ces blessés… Les résultats, forcément, en ont pâti, mais heureusement la politique des jeunes mise en place a porté ses fruits. 12 juniors se sont régulièrement entraînés avec nous, et ceux qui ont été appelés en équipe fanion ont toujours pallié avec brio les diverses absences. Le plus décevant a finalement été notre départ dans la compétition, alors que nous étions encore au complet. Nous étions probablement encore sur notre petit nuage, suite au doublé de la saison précédente.

Quel a été le match de Carcassonne le plus abouti ? 

Celui remporté 32-6, à Toulouse, avec quatre juniors dans nos rangs. Car nous avions été aussi performants en défense qu'en attaque.

Et celui que vous préféreriez oublier ? 

La demi-finale de Coupe perdue contre Limoux, alors que cette rencontre était à notre portée. Mais nous avons perdu deux joueurs au bout de seulement un quart d'heure.

Quels objectifs vous étiez-vous fixés, en début de saison ? 

Rares sont les équipes qui réussissent un doublé Coupe - Championnat deux années de rang. Aussi espérions-nous surtout une qualification pour la finale de la Coupe, sachant qu'elle se disputerait à Carcassonne. On sait ce qu'il est advenu, depuis. Raison de plus pour ensuite viser le titre de champion, lequel nous a également échappé.

Quel joueur de votre équipe s'est montré exemplaire par excellence ? 

Troy Savage, à la fois par son professionnalisme et sa simplicité. Il s'est toujours donné à 200% sur le terrain. Ce fut le coup de coeur de nos supporters, cette saison.

Un mot sur les quatre demi-finalistes… 

Pia, c'est la grosse cylindrée, avec un recrutement de qualité. C'est l'incontestable favori pour le titre. 

Saint-Estève - XIII Catalan a été l'équipe la plus surprenante, même si elle est dans la ligne du travail déjà entrepris depuis deux ou trois saisons. Elle fait un beau dauphin, et démontre que la formation paye. 

Lézignan a conservé l'ambition d'un ex champion. Depuis plusieurs années, ce club est constant dans ses résultats.Toulouse possède un effectif de première qualité.

Quels étaient les principaux atouts de Carcassonne, cette saison ? 

La jeunesse, aucun des juniors auquel on a fait appel n'ayant déçu, à l'image de Bastien Canet, des deux Escamilla, de Loïc Banquet… Et le mental qui nous caractérise, car quoiqu'il arrive, à trois exceptions près, le premier match contre Pia (16-36), ceux disputés à Lézignan le 2 décembre (22-38), puis face à Pia le 9 du même mois (14-34), quand nous avons perdu cela a toujours été par une faible marge.

Qu'est-ce qu'il vous faudrait améliorer pour être plus performant encore la saison prochaine ? 

La défense. Car c'est la première attaque, en rugby à XIII. D'ailleurs, en play-off, on observe très rarement de gros écarts au score, entre les équipes.

SADAOUI18MARS20121_thumb.jpg

Teddy en décalé

Ton geste superstitieux avant un match ? 

Je n'en ai pas. 

Quel est ton surnom ? 

Ted. 

Ton passe-temps préféré en dehors du rugby à XIII ? 

Je n'ai guère de temps libre, mais j'aime rester auprès de mes proches. 

Ton expression favorite ? 

Aqui Adel ! 

La destination de tes futures vacances ? 

L'Espagne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



Rugby League World - June 2017

League Express - Mon 17th July 2017