Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Philippe Barrau

LER saison 2012-2013

328 posts in this topic

AS Carcassonne XIII : Jean Guilhem et Magali Bardou divorcent

Publié le 16/05/2013 à 03:46 ladepeche.fr

rugby à XIII

201305160797-full.jpg

 

Jean Guilhem et Magali Bardou à l'époque des jours heureux. Aujourd'hui, le divorce est annoncé./ Photo DDM, archives, Didier Donnat.

zoom.png

Après trois ans d'une singulière expérience, où l'ASC XIII fut dirigée par un triumvirat (Ourliac, Guilhem, Bardou) avant d'opter pour une présidence bicéphale, le comité directeur, réuni hier soir, s'apprêtait à donner les pleins pouvoirs à un seul homme : en l'occurrence Jean Guilhem. Le tandem qui s'était réparti les taches, à Jean Guilhem l'aspect sportif, à Magali Bardou l'intendance du club se sépare donc sur un constat d'échec après deux années de vie commune. «On s'est marché sur les pieds», souligne Jean Guilhem estimant au passage qu'il faut désormais «un chef d'orchestre à la tête du club car la symphonie vire à la cacophonie».

Magali Bardou explique pour sa part que «certains éléments au sein du comité directeur ont pourri la saison». Une chose est sûre l'élection de Magali Bardou à la fédération a ravivé les tensions. «Cela a créé des jalousies», note-t-elle. Et quelques montées de testostérone au sein du club carcassonnais.

Jean Guilhem reconnaît lui aussi que l'entrée de la coprésidente de l'ASC XIII dans les instances nationales n'est pas sans poser de problème. «Dès le mois de novembre, je lui avais demandé de prendre du recul et d'abandonner la présidence». Et de préciser : «Je pense qu'il y a un conflit d'intérêt. Actuellement tous les clubs sont en conflit avec la fédération en ce qui concerne le calendrier 2013-2014. Comment l'ASC XIII peut défendre ses intérêts lorsque l'un de ses membres siège à la fédération ?» s'interroge Jean Guilhem.

Et la politique dans tout cela ? Les deux coprésidents affirment qu'elle n'entre pas en jeu. «En 2010, j'ai assuré à Jean-Claude Pérez que l'on ne me verrait jamais à un meeting politique», rappelle Magali Bardou. «La politique n'a rien à voir dans ce choix, lance Jean Guilhem. Les dirigeants doivent rester neutres et si l'un d'eux venait à s'engager sur une liste aux municipales, je lui demanderais de quitter le club».

En attendant et comme pour calmer le jeu, Jean Guilhem assure que «le club ne peut se passer de personne et Magali Bardou à sa place au sein de l'ASC».

B.H.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Magali Bardou ne se représentera pas

Publié le 17/05/2013 à 08:44 ladepeche.fr

rugby à XIII. Présidence de l'ASC.
201305171729-full.jpg

Magali Bardou se consacrera à son mandat fédéral./ Photo DDM

zoom.png

Chacun a présenté son projet pour l'avenir du club. Chacun des deux coprésidents que compte aujourd'hui l'ASC, Magali Bardou et Jean Guilhem, à l'occasion d'un comité directeur réuni mercredi soir. Et puis il a fallu voter. Voter pour choisir un projet. Celui porté par Jean Guilhem qui prône, entre autre, une «présidence monocéphale et dans lequel je ne figure pas et puis le mien qui ne remet pas en cause la présidence bicéphale actuelle», souligne Magali Bardou. Le comité directeur, composé de cinquante membres, a voté. Il a choisi de suivre Jean Guilhem. À la majorité «mais un vote entaché d'irrégularités. Un vote cousu de fil blanc. Mais peu importe finalement puisque ce vote était nul car non conforme aux statuts. Seule une assemblée générale extraordinaire peut modifier les statuts. Je l'ai signalé, mais on a voté malgré tout», poursuit Magali Bardou. Elle ajoute : «Quoi qu'il en soit, en juin prochain, une assemblée générale extraordinaire sera convoquée suivie d'une assemblée générale ordinaire pour l'élection. Et pas question de me représenter. Ce qui ne veut pas dire que je ne vais pas continuer à travailler pour mon club.» Une analyse juridique que ne conteste pas le président Guilhem qui souligne : «C'était juste une caution morale qui était demandée au comité directeur pour légitimer un projet. Pas question de bafouer les statuts. Une caution morale pour commencer à travailler dès aujourd'hui car le temps presse pour préparer la saison prochaine. Mais qu'on ne se méprenne pas. Le projet que je porte n'exclut personne. C'est juste que le bureau exécutif s'organisera autour d'un seul président car dans un orchestre symphonique, pour jouer une musique cohérente, on n'a besoin que d'un chef.»

Un chef unique qui devra s'attacher tout d'abord à rassembler ses troupes dont certaines n'ont pas goûté l'issue du comité directeur.

Sa. BA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Accident Pont des Demoisellles : le jeune rugbyman albigeois toujours entre la vie et la mort

Publié le 18/05/2013 à 03:50, Mis à jour le 18/05/2013 à 06:43

accident à Toulouse
1324212-didone.jpg

Formé à Albi, Yoann Didonne joue depuis 2011 au Toulouse Olympique./ Photo DDM, archives M. V.

slideshow.png
 

L'état de santé d'un étudiant tarnais, joueur de rugby à XIII formé à Albi, suscitait hier soir les plus vives inquiétudes. Victime d'un terrible accident de la route jeudi, au petit matin, à Toulouse, Yoann Didonne, 20 ans, est hospitalisé à Purpan dans un état de grave. Son pronostic vital est engagé. Yoann était passager avant d'une Peugoet 206 à bord de laquelle se trouvaient deux étudiants originaires des Pyrénées-Orientales et de Gironde. Jeudi vers 5 heures du matin, les trois copains rentraient au CREPS de Lespinet lorsque, pour une raison que l'enquête devra déterminer, le conducteur, âgé de 21 ans, a perdu le contrôle du véhicule à hauteur du pont des Demoiselles. La Peugeot a percuté un poteau électrique avant de faire un tête-à-queue et de terminer sa course contre la haie d'une maison. Les pompiers et le Samu sont vite intervenus. Si l'état de santé du conducteur et du passager arrière n'inspiraient pas d'inquiétude, il n'en était pas de même hélas pour Yoann Didonne, très gravement blessé. Depuis l'annonce de l'accident, de nombreux messages de soutien affluent sur les réseaux sociaux, notamment sur les pages Facebook des clubs d'Albi Rugby League et du Toulouse Olympique. Yoann est en effet un pur produit du XIII albigeois. Sélectionné en équipe de France cadets en 2009, ce demi de mêlée a rejoint le pôle France de Lespinet. Il porte depuis 2 ans les couleurs du TO.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.