Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

claude cassagnol

Dragons Catalans saison 2013.

207 posts in this topic

Dragons et magie noire

Le 27 mai à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

dragons-et-magie-noire_311068_516x343.jp PHOTO/Photos Andrew Varley

Retour de Dureau et victoire face aux Broncos : les Dragons vivaient un Magic week-end parfait, jusqu'à la blessure de Louis Anderson.Cette fois encore, la fête a été gâchée. Certes, les Dragons ont retrouvé Scott Dureau, élu homme du match. Le stratège a signé son retour. Les Dragons ont planté huit essais à des Broncos très offensifs, empochant les deux points de la victoire (46-18). Mais, alors que le soleil commençait à se coucher sur Manchester, les Catalans rejoignaient l'aéroport avec un sentiment de désolation. Celui d'avoir perdu l'un de leurs cadres, Louis Anderson, qui doit passer une IRM aujourd'hui. Et au sujet duquel les médecins craignent le pire (rupture du tendon d'Achille).

 

 De la solution interne...

Béquilles aux poignets, le joueur tentait samedi soir de cacher sa tristesse et son immense souffrance. Alors que les regards de compassion croisaient ceux de dépits. Car, après Baitieri (opération des croisés du genou) 'out' pour la saison et Olivier Élima (opération du biceps) dont le retour n'est pas programmé avant juillet, il faudra faire, aussi, sans le 'monstre' néo-zélandais. Soit, un troisième ligne, un pilier et un deuxième ligne sur le flanc. Et pas des seconds couteaux. Que Des titulaires. Alors que faire ? Un cas de figure qui s'est déjà présenté après l'opération de Brent Webb (hernie discale). Un coup du sort qui a ouvert une porte dans laquelle l'arrière de la réserve, Morgan Escaré, s'est engouffré avec, jusqu'à ce jour, une certaine réussite. Idem au mois de janvier, après la tumeur décelée derrière l'œil de Scott Dureau. Et à chaque fois, les Dragons se sont refusés à toute solution externe. Mais désormais, les trois grands blessés de l'équipe handicapent profondément un six de devant, mur porteur de tout l'édifice.

 

 ... à la tentation joker

Acteurs et observateurs de Super League sont unanimes : les Catalans c'est d'abord devant que ça se passe. Même Scott Dureau 'himself' serait impuissant derrière un pack moins souverain. Des Dragons qui n'ont de cesse de marteler qu'il faut rester dans le bras de fer, engager la bataille du milieu pendant que Mounis et Henderson enchaînent plaquages et temps de jeu. Oui, mais jusqu'à quand ? En deuxièmes ligne, Larroyer progresse et confirme à chacune de ses sorties. Menzies, décalé au centre, reste un spécialiste du poste. Mais, il reste encore onze journées de Super League à jouer sans parler du quart de Cup face à Hull FC. Les dirigeants 'sang et or' sont ainsi tentés d'enrôler un joker pour quatre mois. Seul problème, cette fameuse question des quotas. Ce qu'explique Laurent Frayssinous : "Le fait de se priver de la qualité d'un joueur comme Anderson me gène profondément. Le problème est qu'il faut trouver un Australien ou un Néo-Zélandais qui rentre dans les mêmes critères que lui. C'est-à-dire qu'il ait joué en Super League avant 2008. Ou alors un Britannique, mais nous savons très bien que les meilleurs sont déjà pris". Et de rajouter : "Nous, le staff et les dirigeants devons en discuter cette semaine, mais tout ça restreint énormément les recherches". En attendant, les Dragons doivent continuer à avancer... en croisant les doigts. Et en espérant qu'un autre mauvais coup du sort ne vienne plomber l'effectif. Kevin Larroyer pourrait bénéficier de l'absence de Louis Anderson.

Les Dragons du week-endLe fait du match : défense retrouvée

Le 27 mai à 6h00 par M. T.M. T.

  • mounis-et-les-dracs-ont-epuise-la-defens

    Mounis et les Dracs ont épuisé la défense des Broncos.(Photo par © D.R)
  • les-dragons-du-week-endle-fait-du-match-

    (Photo par © D.R)
  • mounis-et-les-dracs-ont-epuise-la-defens

    Mounis et les Dracs ont épuisé la défense des Broncos.(Photo par © D.R)
2 / 2

MAGIC EXPRESSPromis ! On vous laisse tranquille avec Scott Dureau, son incroyable retour, son essai au bout de 10 petites minutes de jeu, ses deux passes décisives, son implication sur 6 des 8 réalisations catalanes et ses 18 points inscrits. Promis ! Cette fois, c'est à Morgan Escaré et sa prestation extra-large d'être salués. Au fil des semaines, le Salséen s'impose, en effet, comme le détonateur de l'attaque 'sang et or'. Auteur de deux essais, il gagne petit à petit le respect de ses pairs, à l'image de Leon Pryce qui ne tarissait pas d'éloge sur son arrière de poche à l'issue de la rencontre. Reste que sa marge de progression est énorme. Lui qui doit aiguiser son coup d'œil en terme de répartition défensive. Et qui gagnerait en efficacité s'il triait mieux ses ballons d'attaque. Le doublé, c'est aussi ce qu'a réussi Fred Vaccari sur la pelouse de l'Etihad Stadium. C'est un fait, après une année blanche et un passage par l'Élite, le trois-quarts aile a franchi un palier. En plus, il marque (5 essais cette saison). Avec quinze essais encaissés lors des trois dernières journées (Huddersfield, Wakefield et Castleford), le coach Laurent Frayssinous et son adjoint Jérôme Guisset n'ont pas manqué de tirer la sonnette d'alarme avant le Magic week-end. Une énième mise en garde qui a enfin porté ses fruits, samedi, sur la pelouse de l'Etihad Stadium, avec un en-but violé à trois reprises seulement. Des Dragons qui ont compensé leurs approximations offensives en première période par un rideau de fer qui ne s'est jamais fissuré même lorsque les Broncos enchaînaient quatre séries de tenus consécutives en début de rencontre. Si Dixon (69e) et surtout Witt (27e, après deux plaquages manqués de Duport et Anderson) profitaient néanmoins de quelques largesses, et si le capitaine Rémi Casty mettait le doigt sur une "technique de plaquages à peaufiner", les efforts des Catalans dans ce secteur sont à ranger au rayon satisfactions. Morgan Escaré.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dragons Catalans : fin de saison pour Louis Anderson

Le 27 mai à 14h48 par B.O. et M.T. lindependant.fr

 

l-absence-de-louis-anderson-affaiblit-unL'absence de Louis Anderson affaiblit un peu plus le pack des Dragons. PHOTO/L'Independant

Le deuxième ligne des Dragons Catalans, Louis Anderson, sorti à la 30e minute de jeu samedi à Manchester face aux London Broncos, ne rejouera plus cette saison.

Comme pressenti par le staff médical, le Néo-Zélandais souffre en effet d'une rupture totale du tendon d'Achille droit selon l'IRM pratiquée ce lundi matin.

 

Le joueur se fera opéré à Montpellier d'ici la fin de la semaine. L'indisponibilité est estimée entre 8 et 10 mois.

Cette absence s'ajoute, chez les avants des Dragons Catalans, à celles d'Olivier Elima (qui reprendra mi-juillet) et Jason Baitieri (fin de saison). Le club réfléchit au recrutement d'un joker médical.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les Dragons et l'après Anderson

Le 28 mai à 6h00 par Recueilli par Bruno Onteniente lindependant.fr

 

nous-sommes-sur-un-joueur-qui-jouait-en-"Nous sommes sur un joueur qui jouait en Super League l'an dernier", avoue B. Guasch. PHOTO/© D.R

L'indisponibilité de Louis Anderson jusqu'à la fin de la saison est un nouveau coup dur pour des Dracs. Le président Bernard Guasch annonce qu'il ne fera pas de folie financière pour recruter un joker. Le deuxième ligne Néo-Zélandais des Dragons Catalans, Louis Anderson va subir une intervention chirurgicale d'ici la fin de la semaine. Comme craint, il a bien été victime d'une rupture du tendon d'Achille samedi à Manchester face aux London Broncos. Sa saison est terminée. Après les indisponibilités d'Olivier Elima (fin juillet) et Jason Baitieri (saison terminée), c'est un autre avant qui quitte le groupe. Le président Bernard Guasch précise le dilemme qui se présente pour le club qui étudie la possibilité de recruter un joker médical.

 Allez-vous activer la piste du joker médical ? Cette blessure complique un peu plus le sujet. Nous avons deux joueurs qui ont terminé leur saison et Webb et Élima qui ne reprendront que cet été. Ça commence à faire beaucoup. Et à ce poste de deuxième ligne, il n'y a pas pléthore de joueurs. Il se pose logiquement le problème du joker, mais il s'agit de trouver un joueur non-quota. N'avez-vous pas les moyens de plaider votre cas auprès de la RFL ? Vous savez, la rigueur de la RFL ne peut pas nous faire signer n'importe quel joueur. Il y a ce quota d'étrangers et nous ne pouvons pas avoir plus de dix étrangers. C'est une très bonne chose qui empêche des dépenses inutiles.

 Justement, financièrement êtes-vous en mesure de recruter un joker médical ? Après la blessure de Scott Dureau, nous avions émis ce souhait. Compte tenu de la conjoncture et des mois difficiles à venir, sachant que la crise n'est pas prête de ralentir, nous avons joué la carte de la prudence. C'était la même réflexion après les blessures de Paea, Webb, Elima et Baitieri. Nous avons colmaté avec des jeunes.

 Cette restriction est obligatoire ? Dans les moments difficiles que nous traversons, notre but est de gérer convenablement le club et de ne pas partir dans des dépenses non budgétisées. C'est aussi notre politique de donner une chance aux jeunes. Cette politique est récompensée par cette cinquième place, ce quart de Cup qui arrive et l'éclosion d'Escaré, Larroyer, Simon, Bousquet et Barthau.

 Votre réservoir semble tout de même amoindri. N'êtes-vous dans l'obligation de vous tourner vers l'extérieur ? Nous avons déjà utilisé de nombreux jeunes, mais, peut-être que demain David Guasch ou Thibault Margalet seront essayés. Et pourquoi pas Rachid Ahalalou au centre à la place de Menzies qui reviendrait en deuxième ligne.

 Une décision devra être prise rapidement de toute façon ? Nous sommes sur un joueur, c'est vrai, qui jouait en Super League l'an dernier. Mais, ce sera une décision sage et calculée qui sera prise avec Laurent Frayssinous.

MERCATO

Le 28 mai à 6h00 par B. O.

Même si leur président assure qu'ils ne feront pas de folies financières (lire ci-contre), Les Dragons pistent bien un joker médical, un avant. Vinnie Anderson, le frère de Louis, ancien de Warrington et de Salford, qui évoluait cette saison à Carcassonne, est une éventualité. Seul bémol, il doit purger cinq matches de suspension. Les frères Anderson ont passé la journée de dimanche ensemble. Des garçons comme Jeff Lima (South Sydney) ou David Fa'alogo (Newcastle) intéressent aussi fortement les Dragons. Mais, le coach Laurent Frayssinous calme le jeu : "Nous ne prendrons pas un joueur, simplement pour prendre quelqu'un. Ça ne m'intéresse pas. Il faut qu'il nous emmène quelque chose". Enfin, les Dragons, règlement oblige, doivent présenter un groupe définitif de 25 joueurs avant le quart de finale de Cup, prévu le 13 juillet prochain face à Hull FC. Et en aucun cas, cette liste ne pourra être modifiée jusqu'à la finale de Wembley.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de 'petits' pour les Dragons

Le 29 mai à 6h00 par Matthieu Terrats lindependant.fr

pas-de-petits-pour-les-dragons_311611_51 PHOTO/M. C.

Quatre victoires : tel est l'objectif que se sont fixé les Dragons entre le Magic week-end et le déplacement à Huddersfield, le 30 juin prochain. Face à des 'petits' qui ne leur réussissent pas forcément. Non, les Dragons n'aiment pas les 'petits'. Si leur bilan face aux équipes moins bien classées reste positif (70 % de victoires), les Dracs (5e) affichent des lacunes récurrentes face aux écuries de deuxième classe. Discipline, défense gruyère, attaque en mode diesel, les Catalans se sont à maintes reprises offert le grand frisson face aux sans-grade cette saison (lire par ailleurs). A tel point que les avertissements sans frais ont fini par se muer en sanctions. Comme ce point perdu à Castleford (17-17), cette défaite qui sonnait le réveil de Hull FC (28-8) ou cette claque encaissée à Wakefield (30-12).

"C'est calculé"

Un mal qui a ressurgi l'espace d'une mi-temps (la première) sur la pelouse de l'Etihad stadium face aux Broncos (victoire 46-18), sous la forme d'une entame poussive. Qui pourrait avoir une toute autre conséquence dimanche à Widnes (16 h). Un adversaire (11e) qui avait, une fois de plus, pointé le caractère réactif des Dracs à l'aller (46-14). Selon le coach Laurent Frayssinous, "deux paramètres entrent en ligne de compte. Le premier est d'ordre mental. Inconsciemment, les joueurs n'abordent pas de la même façon ces rencontres-là que face à Wigan ou Warrington. La deuxième chose : c'est que si on a l'habitude de rater nos entames face aux équipes moins huppées, c'est aussi parce qu'elles démarrent toujours les matches à cent à l'heure. A bloc. Et explosent en suivant. Mais cette baisse de régime fait partie de notre plan de jeu. On sait que notre paquet d'avants va user l'adversaire. C'est un phénomène vraiment calculé". Sauf que les Dragons s'apprêtent à fouler la pelouse (synthétique) du Stobart Stadium Halton, délestés d'une certaine surcharge pondérale. Olivier Elima, Jason Baitieri, Louis Anderson mais aussi Julian Bousquet (cuisse), touché ce week-end à Manchester, feront défaut au paquet d'avants. Des absences qui n'accréditent pas plus qu'hier la thèse de l'arrivée d'un joker médical, et pour lesquelles les Dracs ne modifieront pas leurs principes, "car tout l'effectif les connaît parfaitement. Et depuis le début de saison, les rentrants se hissent au niveau des titulaires blessés. C'est une de nos qualités". Aimer les plus 'petits' que soi en est une indispensable en Super League. Cette fois, Blanch, de retour à Widnes, et les Dracs, ne devront pas prendre de raccourci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

DRAGONS EXPRESS

Le 30 mai à 6h00 par B. O. lindependant.fr

 

Opération réussie pour Anderson

 Le deuxième ligne néo-zélandais, Louis Anderson, a été opéré hier à Montpellier de sa rupture du tendon d'Achille. Le joueur, qui a reçu des messages de soutien de nombreux joueurs de Super League, rejoint son coéquipier Jason Baitieri parmi les Dragons qui ont d'ores et déjà terminé leur saison. Bousquet dans l'attente Le pilier Julian Bousquet ne s'en sort pas avec ses ennuis musculaires. Pour la troisième fois de la saison, sa déchirure à la cuisse est réapparue. Le joueur passe ce midi une IRM pour déterminer la profondeur et donc l'ampleur de sa blessure.

 

 Retours pour dimanche ?

 Bosc, Simon, Blanch, Baile, Barthau, Cardace, Maria et Pala, non retenus pour les uns et ménagés pour les autres samedi dernier lors du Magic Week-End, postulent à une place dans le groupe des 19 qui iront dimanche à Widnes. Laurent Frayssinous dévoilera son groupe aujourd'hui.

 

 Bentham au sifflet

  C'est Phil Bentham qui a été désigné pour arbitrer dimanche (16 h) le match entre les Vikings de Widnes et les Dragons Catalans.

 

 Dimanche, la centième ?

 Les Dragons ont à ce jour gagné 99 matches de Super League. Une victoire dimanche chez les Vikings et les Dracs pourraient célébrer leur centième succès en 'SL' après huit saisons. Mounis et Fakir sont les seuls rescapés de la première victoire de l'histoire (11 février 2006 contre Wigan). Bosc n'avait pas joué ce jour-là, mais il y avait aussi Frayssinous et Guisset qui sont passés du côté de l'encadrement depuis.

 

 Aujourd'hui, c'est le XIII

  Ce soir entre 18 h et 19 h, France Bleu Roussillon, dans son émission 'Aujourd'hui c'est le XIII', aura pour invités Steve Menzies, Éloi Pélissier et Laurent Frayssinous.

 

 Prolongations en stock à Widnes

  Si le bouillant deuxième ligne Gareth Hock pourrait finalement s'engager avec les Reds de Salford la saison prochaine, trois joueurs ont récemment juré fidélité aux Widnes Vikings. A commencer par le trois-quarts aile buteur Patrick Ah Van (deux ans de plus), l''utility player' Rhys Hanbury (trois ans) et le jeune ailier de 19 ans Jack Owens (deux ans).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rugby à XIII : Les Dragons Catalans concèdent le match nul à Widnes
Dimanche 02 juin 2013 à 21h16
Les Dragons Catalans ont dû partager les points ce dimanche à Widnes. Score final : 32 à 32 pour cette rencontre de la 17e journée de Super League. Ils restent cinquièmes au classement.
dragons.jpg

Les Dragons Catalans étaient en déplacement à Widnes ce dimanche Cyrille Manière © Radio France

Grosse déception pour les Dragons Catalans. Ils ont été contraints de partager les points à Widnes, ce dimanche. Match nul 32 à 32, pour le compte de la 17e journée de Super League. Les Dragons se sont fait rejoindre en fin de rencontre, en encaissant coup sur coup un essai puis une pénalité à 3 minutes du coup de sifflet final. Ils paient notamment leurs erreurs en défense : six essais concédés face à Widnes, un club seulement 11e de Super League ! Les Dragons Catalans restent cinquièmes au classement. Grégory Mounis, troisième ligne des Dragons et vice-capitaine, ne se satisfait pas du tout de ce match nul

 
 
spacer.png

Grégory Mounis, co-capitaine des Dragons Catalans

Les Dragons Catalans ont eu la surprise, avant de partir pour le stade ce dimanche,
de croiser..  Zinedine Zidane et d'autres anciennes stars du football
mondial dans leur hôtel. Ils étaient présents pour un match entre les
légences du Real Madrid et de Manchester United.

Prochain
rendez-vous en Super League pour les Dragons Catalans, samedi prochain à Gilbert Brutus,
pour la réception de Hull FC. Coup d'envoi à 18h.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rugby à XIII - SL : Les Dragons ramènent le nul
lequipe.fr
 
Les Dragons Catalans se sont fait rejoindre en toute fin de match, hier à Widnes, pour un match nul final qui leur permet de rester au contact des équipes du haut de tableau. Ils menaient pourtant 32-24, après le triplé de l’arrière Morgan Escaré et l’essai de Kevin Larroyer (71e), transformé par Mounis. Mais une dernière réalisation de Winterstein (74e) et un but de pénalité de Owens (77e) permettaient à Widnes d’égaliser sur le fil (32-32). Ce résultat pourrait être considéré comme positif pour la franchise catalane si elle n’avait pas eu le malheur de voir son demi d’ouverture australien, Scott Dureau, quitter le terrain en se plaignant de son œil, opéré d’une tumeur à l’automne dernier. Transporté à l’hôpital, Dureau doit passer des examens pour connaître le diagnostic. Un coup dur de plus pour les Dragons, avant la venue de Hull FC, samedi prochain à Perpignan. 

G.N.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/06/2013 à 10:58:00 | Mis à jour le 03/06/2013 11:30:40
Rugby à XIII - SL : Dureau rassuré
Les premiers examens effectués dimanche soir au Whiston Hospital de Prescot n’ont rien décelé d’anormal pour l’ouvreur australien des Dragons Catalans, Scott Dureau. Victime d’un malaise à l’heure de jeu de la rencontre Widnes-Dragons (32-32), le stratège de la franchise perpignanaise n'a pu tenter le coup de pied de pénalité qui venait d’être accordé à son équipe. Séquelles d’un choc ? Malaise dû à la chaleur ? Toujours est-il que Dureau a dû s’asseoir sur la pelouse, se plaignant d’un phénomène de double vision. Cette alerte n’étant pas sans rappeler celle qui permit de déceler la tumeur à l’oeil en septembre dernier, elle a provoqué quelques inquiétudes dans les rangs de l’équipe catalane, dissipées en soirée par les premiers tests, négatifs. Scott Dureau a pu regagner Perpignan, lundi, où il subira de nouveaux examens à l’hôpital en fin de journée, avant de se rendre à Toulouse, mardi, pour consulter un neuro-chirurgien.

G.N.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A quitte ou double

Le 05 juin à 6h00 par B. O. lindependant.fr

a-l-aller-les-dragons-de-menzies-et-peliA l'aller, les Dragons de Menzies et Pélisier se sont inclinés 24 à 8 face à Hull FC. PHOTO/© D.R

Hull FC sera à Brutrus samedi. C'est un véritable match à 4 points pour des Dracs soucieux d'accrocher enfin un gros à leur tableau de chasse.Le rendez-vous de samedi (18 h) avec la venue de Hull FC sera peut-être le tournant de la saison. En effet, ce match de la dix-huitième journée offre comme adversaire aux Dracs, des Airlie Birds qui viennent de faire tomber Warrington et Leeds. Une équipe au grand complet qui arrive gonflée à bloc. Pour rajouter un peu plus de piment à ce choc, les deux équipes se partagent le quatrième fauteuil de la Super League. Voilà donc les Dragons au pied du mur. Eux qui viennent de partager les points à Widnes. L'équation est simple. Soit les Catalans parviennent à sortir victorieux de l'arène de Gilbert-Brutus et ils tiendront enfin leur 'gros' à leur tableau de chasse. Soit ils s'inclinent sur leurs terres et la qualification sera compromise. L'entraîneur Laurent Frayssinous a posé le débat hier matin : "Ça peut booster notre fin de saison, c'est donc un gros test". D'autant que Hull FC impressionne en ce moment autour d'un six de devant aussi explosif que destructeur : "Ils sont en confiance et avec des joueurs de qualité. Alors oui, contre eux, nous pouvons chercher le match référence". L'encadrement doit aussi balayer la frustration d'un groupe conscient d'avoir laissé filer deux points dimanche à Widnes. Le coach l'assure, le moral n'est pas atteint : "Le groupe est frustré, ce n'est pas une question de confiance. L'envie de bien faire y est. Mais tout est fait de manière individuelle. Si samedi soir nous sortons avec 22 points nous pourrons voir venir".

 

En effet, en prenant les deux points, les Dracs se hisseront sur le quatrième strapontin de la SL à neuf journées de la fin. Par contre, une défaite et la donne change. Il faudra désormais regarder vers le bas et cette huitième place que Saint-Helens espère ravir à Hull KR et à Bradford. Les Catalans qui ont pour objectif une place dans le Top 4 devront alors lutter pour éviter l'impensable.

Sans Horne et Tickle

Hull FC privé de son demi de mêlée Richard Horne, espère que l'Australien Jacob Miller sera disponible. Le joueur recruté aux West Tigers est en attente de son visa. Tickle est encore aux soins, mais O'Meley, Briscoe et Whiting sont incertains. Par contre Blake Green a passé hier une IRM qui n'a pas révélé de lésion sur son biceps. Le joueur sera bien à Brutus samedi avec à ses côtés, la star Gareth Ellis. Une attraction à lui tout seul.

Morgan Escaré prolonge

Le 05 juin à 6h00 par B. O.

€ª ïa Escaré prolonge Les Dragons ont annoncé hier la prolongation de leur arrière Morgan Escaré pour les deux prochaines saisons. Ce dernier, âgé de 21 ans, auteur de onze essais en dix matches de Super League, est la véritable révélation de la saison des Dracs. XIII de France : La liste La FFR XIII a dévoilé hier la liste des 40 joueurs convoqués pour le premier rassemblement de l'équipe de France prévu ce mardi à Gilbert-Brutus. Richard Agar profitera de l'occasion pour discuter avec ses garçons, lançant la préparation de la coupe du monde. Dix-sept joueurs des Dracs composent cette liste. À noter la première convocation de Théo Fages qui évolue dans les rangs de Salford. La liste des 40 : Baile, Barthau, Bosc, Bousquet, Cardace, Casty, Duport, Elima, Escaré, Fakir, Larroyer, Maria, Mounis, Pala, Pélissier, Simon, Vaccari (Dragons Catalan), Ahlalou, David Guasch, Margalet, Miloudi, Raguin, Springer (St-Estève-XIII Catalan), Andrew et Kane Bentley, Grésèque, Soubeyras, Stacul (SM Pia), Bissière, Cagnac, Khattabi, Romano (Avignon), Canet, Soum (Carcassonne), Fages (Salford), Gonzalez, Planas, Quintilla (Toulouse), Michau, Griffi (Lézignan). State of Origin C'est ce midi que débute le State of Origin. La première des trois manches qui se déroule à l'ANZ de Sydney devant plus de 85 000 fans. Les Maroons du Queensland ont remporté les sept dernières éditions. La bande à Greg Inglis espère conserver son bien cette saison.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dragons Catalans – Hull FC : la bataille des chiffres

Jeudi, 06 Juin 2013 05:35 ffr13.com
 

ESCAREHAUTSEUL2013_thumb.jpg 

Morgan Escaré dimanche dernier à Widnes – Photos RMD Agency

Les Dragons Catalans reçoivent Hull FC ce samedi 8 Juin à 18h au Stade Gilbert Brutus (sur beIN SPORT à 20h25), match pour le compte de la 18ème journée de Super League, et si les Sang et Or ont remporté leurs deux derniers duels, les Airlie Birds, pour leur part, restent sur une impressionnante série de neuf victoires lors de leurs dix dernières rencontres, toutes compétitions confondues.

Les Dragons Catalans ont gagné leurs deux derniers matchs à domicile face à Hull FC, la dernière victoire des Airlie Birds à Perpignan remontant au 15 mai 2010, mais Hull FC (4è) devance les Perpignanais (5ès) au goal-average, et c’est donc un match au sommet qui attend ces derniers, dans l’optique d’une qualification parmi les quatre premiers, en fin de saison.

Les confrontations

4 victoires des Dragons - 10 victoires pour Hull FC - 2 matchs nul

Les matchs entre les deux équipes

22/04/2006 : Dragons Catalans 28 - 34 Hull FC

01/07/2006 : Dragons Catalans 16 - 24 Hull FC

03/09/2006 : Hull FC 26 - 12 Dragons Catalans

11/02/2007 : Hull FC 10 - 10 Dragons Catalans

21/07/2007 : Dragons Catalans 18 - 34 Hull FC

29/03/2008 : Dragons Catalans 28 - 28 Hull FC

06/07/2008 : Hull FC 18 - 30 Dragons Catalans

27/02/2009 : Hull FC 28 - 12 Dragons Catalans

15/08/2009 : Dragons Catalans 18 - 6 Hull FC

15/05/2010 : Dragons Catalans 14 - 28 Hull FC

25/06/2010 : Hull FC 10 - 8 Dragons Catalans

16/04/2011 : Dragons Catalans 28 - 10 Hull FC

12/08/2011 : Hull FC 40 - 8 Dragons Catalans

14/07/2012 : Dragons Catalans 44 - 14 Hull FC

12/08/2012 : Hull FC 30 - 10 Dragons Catalans

07/04/2013 : Hull FC 28 - 8 Dragons Catalans

La saison 2013

Le classement

Dragons Catalans : 5ème avec 20 points (9 victoires – 6 défaites – 2 nuls)

Hull FC : 4ème avec 20 points (9 victoires – 6 défaites – 2 nuls)

L'attaque

Dragons Catalans : 4ème avec 431 points inscrits

Hull FC : 7ème avec 392 points inscrits

Nombre d'essais inscrits :

Dragons Catalans : 5ème avec 75 essais inscrits

Hull FC : 9ème avec 68 essais inscrits

La défense

Dragons Catalans : 7ème avec 384 points encaissés

Hull FC : 5ème avec 321 points encaissés

Les 5 derniers matchs

Dragons Catalans

Widnes Vikings 32 – 32 Dragons Catalans

Dragons Catalans 46 – 18 London Broncos

Dragons Catalans 39 – 30 Castleford Tigers

Wakefield 30 – 12 Dragons Catalans

Dragons Catalans 20 – 28 Huddersfield Giants

Hull FC

Hull FC 18 – 6 Leeds Rhinos

Hull FC 22 – 16 Hull KR

Warrington Wolves 16 – 26 Hull FC

Hull FC 48 – 12 London Broncos

Hull FC 20 – 28 Wigan Warriors

Les statistiques individuelles

Meilleur marqueur d'essais de l'équipe

Dragons Catalans : Morgan Escaré avec 11 essais

Hull FC : Ben Crooks avec 12 essais

Meilleur réalisateur de l'équipe

Dragons Catalans : Thomas Bosc avec 113 points

Hull FC : Daniel Holdsworth avec 54 points

Passes décisives

Dragons Catalans : Leon Pryce avec 17 passes décisives

Hull FC: Richard Horne avec 18 passes décisives

Meilleur plaqueur de l'équipe

Dragons Catalans : Ian Henderson avec 555 plaquages

Hull FC : Danny Houghton avec 713 plaquages

Meilleur franchisseur de l'équipe

Dragons Catalans : Zeb Taia avec 1619 mètres gagnés

Hull FC : Tom Briscoe avec 1688 mètres gagnés

 

Blanch et Paea dans les 19

Laurent Frayssinous a dévoilé ce matin le groupe des 19 joueurs qui prépareront la réception de Hull FC. Le staff catalan, qui sera toujours privé de Brent Webb, Olivier Elima, Louis Anderson, Julian Bousquet et Jason Baitieri, pourra néanmoins compter sur le retour de Lopini Paea.

Damien Blanch fait également son retour dans un groupe que quittent Jean-Philippe Baile, qui avait joué dimanche dernier à Widnes, et Thibaud Margalet.

Le groupe

2 Damien Blanch 3 Leon Pryce 4 Zeb Taia 6 Thomas Bosc 7 Scott Dureau 9 Ian Henderson 10 Rémi Casty 11 Steve Menzies 13 Greg Mounis 15 Antoni Maria 16 Eloi Pelissier 17 Kevin Larroyer 18 Daryl Millard 20 Mickael Simon 22 Jamal Fakir 23 Lopini Paea 25 Vincent Duport 26 Frédéric Vaccari 28 Morgan Escaré

 

L’essai du mois pour Leon Pryce

L'essai de Leon Pryce face aux London Broncos, lors du Magic Week End, vient d'être élu essai du mois de Mai par les supporters des Dragons.

Le vote, organisé sur le site internet du club, a dans les dernières heures tourné en faveur demi d'ouverture, qui a récolté 833 voix sur les 2192 votants, et qui devance donc celui de Kevin Larroyer inscrit face à Wakefield.

Les résultats :

Kevin Larroyer vs Wakefield : 799 voix

Morgan Escaré vs York : 46 voix

Daryl Millard vs Castleford : 66 voix

Morgan Escaré vs Broncos : 448 voix

Leon Pryce vs Broncos : 833 voix

LARROYERLARG2013_thumb.jpg

Kevin Larroyer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les Dracs prennent date

Le 10 juin à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

les-dracs-prennent-date_315580_516x343.j PHOTO/Photo Harry Ray Jordan.

Vainqueurs de Hull FC 30 à 4, les Dracs espèrent avoir marqué leurs adversaires avant les retrouvailles en 1/4 de finale de la Cup le 13 juillet.Emmenés par des Français rayonnants et efficaces, les Dragons autour d'une défense impeccable ont marqué les esprits avant le quart de Cup.

 

1 Assurance défensive Pour la deuxième fois de la saison, les Dragons n'ont concédé qu'un seul essai en l'espace de 80 minutes. La première fois c'était face à Salford. Mais samedi, contre de redoutables joueurs de Hull FC, solidement armés et déterminés, les Dragons ont enfin travaillé en équipe. Laurent Frayssinous a apprécié : "En défense, nous avons tenu quatre-vingts minutes. Les joueurs ont travaillé l'un pour l'autre contrairement au match contre Widnes. Les principes défensifs n'ont pas été bafoués. Tout le monde a été clair dans ses choix. C'est avec cette défense que l'on peut battre les grosses équipes". Par leur très grosse pression, les Dracs ont étouffé leurs adversaires. Hull a ensuite multiplié les maladresses. Le talonneur Éloi Pélissier reconnaît que le travail a payé : "Nous avions mis l'accent sur cette défense et le fait de monter très vite au lieu de les attendre".

 

2 Le match référence Warrington, Wigan, Leeds, Hull FC et Huddersfield ont battu les Dragons cette saison. Les joueurs de Laurent Frayssinous voulaient donc accrocher un 'gros' à leur tableau de chasse. Certes, l'équipe s'est imposée à Saint-Helens, mais cette dernière était copieusement diminuée. Alors, joueurs et entraîneurs savourent ce succès face à une des grosses formations de la classe, qui plus est, l'équipe en forme du moment. Le pilier Michaël Simon avoue que l'équipe était meurtrie et blessée par les dernières sorties : "Nous avons remis les compteurs à zéro. L'équipe a su retenir les leçons des trois derniers matches". Le talonneur Éloi Pélissier adhère en ce sens : "C'était l'équipe à battre, alors oui c'est notre match référence". 3 Les Français passent devant Samedi, les 30 points ont été inscrits par des joueurs français avec cinq essais signés Duport (2), Vaccari, Escaré et Larroyer et un 100 % de réussite au pied pour Thomas Bosc. Ce dernier a offert deux passes décisives (pour Vaccari et Larroyer) dont une au pied. Il a aussi trouvé une 40-20 qui a amené l'essai de Duport sur la mêlée. Enfin, les plus jeunes (Escaré, Pélissier et Larroyer) confirment qu'ils deviennent des joueurs à part entière de Super League.

 

4 Et maintenant ? Samedi, tout le monde s'est donné rendez-vous le 13 juillet. Laurent Frayssinous a mis en garde ses joueurs : "En Cup, ce sera plus serré, il n'y aura pas trente points d'écart". Mais le pilier Simon ne boude pas son plaisir après ce premier set remporté : "Nous leur avons mis le premier revers, j'espère que nous leur mettrons la claque pour le quart chez nous". Maintenant, la méfiance est de mise, l'humilité aussi. Chacun a encore en mémoire la probante victoire face à Warrington à Brutus 44 à 16 l'an dernier en Super League avant de se faire sortir en quart de Cup, à Perpignan toujours 32 à 22 contre ce même adversaire. Thomas Bosc a réussi un cinq sur cinq au pied samedi face à Hull FC.  

empty.gif empty.gif

Whitehead proche des Dragons

Le 10 juin à 6h00 par B. O.

Les Dracs sont toujours très intéressés par la venue du deuxième ligne de Bradford Eliott Whitehead. Ce dernier qui a fait part de son désir de quitter les 'Bulls' n'entre plus dans les plans de son entraîneur Francis Cummins. L'agent de Whitehead, Andy Clarke a reçu, selon nos sources, une offre des Dragons. Mais les Catalans ne sont pas prêts à verser les 118 000 euros de frais de transfert pour un joueur sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2016. La possibilité d'un prêt est évoquée tout comme celle d'un échange. Affaire à suivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dragons Catalans vs Hull KR : Interview de K.LARROYER
Vendredi, 14 Juin 2013 13:19 ffr13.com
 

Samedi 22 Juin à 18h, les Dragons Catalans rencontrent Hull KR au stade Ernest Wallon de Toulouse. Cette confrontation, qui a pour but de soutenir la candidature du Toulouse Olympique XIII à la Super League, aura un goût particulier pour Kévin LARROYER, ancien pensionnaire du club de la Ville Rose.

Le 2ème ligne des Dragons Catalans et de l’Equipe de France, pur produit de la formation Toulousaine, revient avec nous sur son parcours et nous parle de cette rencontre.

Kevin_LARROYER_thumb_6b6b67ccf204a426019Zoom

Nom : LARROYER

Prénom : Kévin

Age : 23 ans

Nationalité : Française

Clubs successifs : TO / Dragons Catalans

Poste : 2ème ligne / 3ème ligne /centre

Taille : 1,83m

Poids : 100 kg

Une montée en puissance…

Tu as fait tes gammes au Toulouse Olympique avant d’intégrer le squad des Dragons Catalans la saison passée. Après quelques mois d’adaptation, tout te réussit sur les terrains de Super League, comment expliques-tu cette montée en puissance ?

Kévin LARROYER : C’est le travail avant tout. Je suis arrivé à Perpignan il y a presque un an, depuis, j’essaie d’être le plus assidu possible aux entraînements. Le fait d’être entouré de cadres comme Menzies, Anderson, Casty ou Mounis me permet d’évoluer plus rapidement.

La dimension professionnelle justifie également notre progression, nous avons toutes les cartes en main pour aller de l’avant, à nous de bien nous en servir.

 

Kévin, tu as été de nouveau convoqué pour le stage de préparation de l’Equipe de France à Perpignan, qu’est ce que ça signifie pour toi ? Fais-tu de la Coupe du Monde 2013 ton principal objectif cette saison ?

Kévin LARROYER : Une fierté, un honneur de pouvoir représenter son pays, d’autant plus en cette année de Coupe du Monde avec deux matchs en France (le 1er Novembre à Avignon et le 11 Novembre à Perpignan). Participer à cet événement fait partie de mes objectifs principaux cette saison. J’avais pour but de disputer le plus de matchs possible en Super League. Je pense qu’en réussissant ce premier objectif, le deuxième pourrait s’ouvrir à moi.

 

Le match face à Hull KR…

Le 22 Juin prochain tu feras ton retour à Toulouse pour disputer un match de Super League contre Hull KR. Que ressens-tu à l’idée de disputer cette rencontre sur la pelouse du stade Ernest Wallon ?

Kévin LARROYER : Je suis très motivé et impatient de jouer ce match dans ma ville natale, devant mes amis, ma famille. J’espère que le public répondra présent. La réussite de cette rencontre passe, certes par le terrain, mais également en tribunes. C’est un bon moyen de promotion de notre discipline. Cela permet de prouver que le TO pourrait mobiliser autant de monde s’il évoluait en Super League en 2015.

 

Justement, que penses-tu de la candidature du Toulouse Olympique pour la Super League en 2015 ? Quels seraient les bénéfices si le club toulousain parvenait à participer à cette compétition ?

Kévin LARROYER : Le fait qu’un deuxième club français accède en Super League et très important pour le développement du Rugby à XIII en France. Ce serait bénéfique pour la formation de nos jeunes joueurs et par conséquent pour le niveau du XIII de France.

Par ailleurs, c’est important qu’une grande ville comme Toulouse, très sportive, dispose d’un club évoluant dans la 2ème meilleure compétition treiziste du Monde. J’imagine déjà le possible derby entre les Catalans et les Toulousains. Tout le monde ici attend ça. J’ai hâte d’y être.

En tant que Toulousain, je ne souhaite que le meilleur à mon équipe formatrice. Je serai le premier supporter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Dragons Toulousains

Le 18 juin à 6h00 par Matthieu Terrats lindependant.fr

mounis-dureau-et-baitieri-ont-enflamme-m

 Mounis, Dureau et Baitieri ont enflammé Montpellier en 2011. Place à Toulouse. PHOTO/Photo Harry Jordan

 

 Quand le Toulouse Olympique fait les yeux doux à la Super League, les Dragons Catalans jouent volontiers les Cyrano. Engagés dans une vaste opération séduction à destination des Anglais, les Toulousains auront l'occasion de montrer tout leur savoir-faire avec la tenue de la rencontre Dragons - Hull KR, comptant pour la 19e journée de SL, samedi dans la Ville rose. Un coup de pouce donné par Bernard Guasch, le boss perpignanais, à son ami Carlos Zalduendo, accessoirement président de la FFR XIII et ancien patron du TO. Mais aussi une bonne occasion de faire d'une pierre deux coups. Car si cette délocalisation permet aux Dracs de s'exporter, une fois de plus, au-delà de Salses (lire par ailleurs), elle vient aussi appuyer la candidature toulousaine. Des Violets qui, malgré un retour en Elite la saison dernière, n'ont pas abandonné l'idée d'intégrer la Super League en 2015. Bien au contraire. "Notre championnat national (Elite, ndlr) traverse une zone de turbulences, on doit sortir des querelles de clocher, affirme Bernard Guasch. Il faut que l'on s'ouvre enfin et que l'on parvienne à créer un feuilleton entre Français au plus haut niveau. Toulouse, cinquième ville de France, a le profil idéal pour nous accompagner en Super League".

 

 10 000 euros pour Ernest-Wallon "Financièrement, on tient bien la route, renchérit Cédric Garcia, responsable administratif du Toulouse Olympique. On communique régulièrement avec la Fédération anglaise afin qu'elle constate notre bonne tenue du cahier des charges, comme Ralph Rimmer, numéro 2 de la RFL, lors de sa venue en mars dernier. Et sur le plan sportif, nos trois années de Championship plaident en notre faveur. Désormais, on attend de voir quel format de compétition sera choisi pour les années à venir. Ce qui pourrait précipiter l'avènement d'une deuxième équipe française en Super League". Et en attendant (espérant) une implication plus importante de la chaîne beIN Sport, les Toulousains ont mis tous les moyens en œuvre pour frapper un grand coup. Campagne d'affichage, spots radio, publicités à gogo. Et surtout, un partenaire de choix : le Stade Toulousain. Le géant quinziste a même daigné louer Ernest-Wallon aux cousins treizistes pour une somme proche de l'euro symbolique (de l'ordre de 10 000 euros). Rentabilité du stade oblige. Preuve, aussi, d'une volonté de pérenniser un événement qu'aucune des deux parties ne veut qu'il reste ponctuel. Argument massue d'une campagne qui mobilise les acteurs majeurs du sport en Haute-Garonne. Et dont l'aboutissement passe par un franc succès populaire, samedi à Ernest-Wallon.

Dracs express

Le 18 juin à 6h00 par B. O.

Taia incertain, test médical pour Dureau

 Le seconde ligne, Zeb Taia, se plaint d'une douleur au mollet. Le joueur est traité en conséquence, lui qui a évolué avec les Exiles face à l'Angleterre, vendredi soir à Warrington. Le pilier Lopini Paea a couru normalement hier et postule à une place dans le groupe pour des Dragons qui s'entraîneront vendredi après-midi à Toulouse. Enfin, Scott Dureau, après les examens et les tests effectués il y a dix jours, a reçu le feu vert médical pour reprendre les entraînements. Le demi de mêlée passera quand même un scanner ce jeudi après-midi afin de savoir s'il peut reprendre la compétition.

 Jamal Fakir pisté

 Le pilier Jamal Fakir (photo M. C. ci-contre), auteur de seize des dix-huit matches des siens en Super League cette saison, est en fin de contrat. Mais le pilier de 30 ans a déjà reçu quatre propositions. Castleford et Bradford ont été les premiers à se positionner. Wakefield, et tout dernièrement Hull FC ont également fait une offre au joueur international.

  Ben Garcia arrive

 Titulaire aux postes de pilier, deuxième ligne ou troisième ligne au sein des moins de 20 ans des Broncos de Brisbane en Holden Cup, l'ancien pensionnaire du SOA, Benjamin Garcia, est sur le point de s'engager avec les Dragons Catalans. Le joueur, qui a repris la compétition voilà deux mois après une fracture du bras (six mois d'arrêt), règle les derniers détails de son départ auprès du club avec lequel il est lié jusqu'à fin 2014. Whitehead prêté aux Rams

  Le seconde ligne de Bradford, Elliott Whitehead, qui a été écarté après avoir fait part de sa volonté de quitter le club, vient d'être prêté au club de Championship de Dewsbury. Il s'entraîne désormais avec les Rams en compagnie de l'ancien talonneur de Pia, Kane Bentley. Les Dragons ne désespèrent pas de convaincre les Bulls de leur prêter Whitehead en tant que joker médical de Louis Anderson.

 

Préventes : le chiffre de l'espoir

Le 18 juin à 6h00 par M. T.B. O.

Dragons Catalans - Hull KR à Toulouse : le coup n'était pas gagné d'avance. Or, la barre des 11 000 places retenues (abonnés et préventes) a été dépassée, hier. Soit le double des tickets réservés à la même époque l'an dernier à Montpellier. "Réunir 15 000 personnes serait extraordinaire" pour Bernard Guasch.

 Les précédentes délocalisations des Dragons :

 8 avril 2006 à Carcassonne (Albert-Domec) Dragons - Castleford (51-14) : 6 109 spectateurs

 1er juillet 2006 à Narbonne (Parc des Sports et de l'Amitié) Dragons - Hull FC (16-24) : 4 479 spectateurs 22 juillet 2006 à Narbonne (Parc des Sports et de l'Amitié) Dragons - Salford (26-6) : 5 070 spectateurs 20 juin 2009 à Barcelone (Montjuic, photo T. G. ci-contre) Dragons - Warrington (12-24) : 18 150 spectateurs 15 août 2 009 à Béziers (Stade de la Méditerranée) Dragons - Hull FC (18-6) : 9 800 spectateurs

  4 juin 2011 à Montpellier (Stade Yves-Du Manoir) Dragons - Wigan (20-12) : 9 372 spectateurs

 9 juin 2012 à Montpellier (Stade de la Mosson) Dragons - Wigan (14-36) : 13 858 spectateurs

Share this post


Link to post
Share on other sites
La Super League en chantier

Le 19 juin à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

 

pour-christophe-jouffret-le-systeme-des-Pour Christophe Jouffret, le système des franchises vit ses dernières années. PHOTO/Michel Clementz

La RFL planche sur une refonte de la Super League. Le système des 14 franchisés se terminera à la fin de la saison 2014. Deux divisions de 12 devraient voir le jour. De l'autre côté de la Manche, les clubs s'agitent et chacun tente de préserver ses intérêts. Plusieurs options sont à l'étude pour remodeler la Super League. Une nouvelle réunion s'est tenue lundi à Salford en présence des dirigeants de la RFL et des directeurs des 14 clubs de Super League à ce sujet. Le directeur des Dragons, Christophe Jouffret confie la volonté de tous de changer la formule de la poule unique à 14 : "Il y a une réflexion commune pour rafraîchir la compétition en diminuant le nombre des clubs. Ça permettrait d'élever le niveau et d'éviter quelques écarts importants de score". 1 Le retour des montées et descentes

 

Mais, comme à chaque fois, le nerf de la guerre c'est l'argent. "Il se pose le problème de la redistribution des droits télés (Sky Sports est sous contrat avec la RFL et reverse des droits télés jusqu'à la fin de la saison 2016). Aujourd'hui, c'est réparti majoritairement qu'entre les 14 clubs de la Super League et plus modestement vers ceux de la Championship (2e division)". Pour Jouffret, le débat ne fait que commencer : "Il se pose aussi la question de réinstaurer le système des accessions et des relégations afin de permettre à la compétition d'être plus disputée et surtout plus attractive du début à la fin". Mais, l'exemple de Widnes qui a terminé dernier la saison passée et qui occupe la onzième position cette saison pose question. "Les dirigeants réfléchissent sur le fait de pouvoir accompagner un club qui descend pour éviter la faillite. Il y aura une refonte de la Super League, mais, il faudra respecter les critères actuels pour éviter qu'un milliardaire n'arrive et ne monte qu'une équipe première sans se soucier du reste du club". 2Trois options La première, la plus avancée, consiste à former deux poules de douze, en regroupant les clubs de Super League et ceux de Championship. Les douze premiers à l'issue de la saison 2014 intégreraient une première poule, les deux derniers seraient reversés avec les neuf premiers de Championship, plus Toulouse dans la seconde. Ensuite, les huit premiers de chaque poule sortiront pour une deuxième phase (3 poules de 8). Les deux autres options consistent à établir deux poules de dix ou deux poules de quatorze. Le système des franchises semble bien vivre ses dernières heures.

DRACS EXPRESS

Le 19 juin à 6h00 par B. O.

Deux quinzistes à l'essai

 L'ancien 3/4 centre de Saint-Gaudens, Rémi Vignau, qui vient de passer deux saisons à XV avec les espoirs de Dax, s'entraîne avec les Dragons depuis lundi. Un autre joueur, Pierre-Louis Bourrel, participe également aux séances de travail des Catalans et ce pendant trois semaines. Ce joueur, qui peut aussi bien évoluer au centre comme à l'aile, a joué cette année avec les Reichel du Stade Toulousain.

 Taia et Bousquet aux soins

 Julian Bousquet et Zeb Taia étaient aux soins hier matin. Par contre, lors de la séance collective, Thomas Bosc a été positionné au poste de troisième ligne. Un indice quand au groupe qui affrontera Hull KR samedi (18 h) à Toulouse ? Réponse vendredi matin. Mickey Paea courtisé

 Le pilier de Hull KR et frère de Lopini Paea a annoncé sa volonté de quitter les Robins à l'issue de la saison. Son souhait premier est de retourner en NRL, mais son agent Darryl Mather fait monter les enchères entre Hull FC, Wigan et les Dracs pour s'attacher les services du Tongien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un samedi dédié au Rugby à XIII
Mercredi, 19 Juin 2013 10:29 ffr13.com
 

Ce samedi 22 juin, à l’occasion du match de Super League opposant les Dragons Catalans à Hull KR au Stade Ernest Wallon (coup d’envoi à 18h), de nombreux tournois dédiés au Rugby à XIII seront organisés dans l’agglomération Toulousaine.

- Les Ecoles de Rugby se sont donné rendez-vous sur la pelouse du Stade Struxiano. Près de800 enfants sont attendus pour disputer un tournoi amical.

- Le Stade Toulouse Lautrec est réservé au tournoi Intercomités pour la catégorieBenjamins. Quatre départements sont conviés : le Vaucluse, les Pyrénées-Orientales, le Tarn et la Haute Garonne.

- Les Minimes et Cadets vont également fouler les pelouses ce week-end, étant donné qu’untournoi de Rugby à 7 est organisé à Plaisance-du-Touch

L’étape Midi-Pyrénées du National Touch XIII compte d’ores et déjà 20 équipes inscrites. En effet, près de 300 personnes vont pratiquer le Touch XIII sur le Stade JC Mourlon deRamonville - Saint Agne avant de se rendre à Ernest Wallon pour assister au match de Super League .

- Au Petit Palais des Sports,  AXA (parrain de la rencontre de Super League) organise à partir de 14h00 un tournoi de Rugby XIII Fauteuil. Les Dragons Handi Rugby, qui ont remporté le mois dernier un cinquième titre de Champion de France, seront opposés aux Toros du TO XIII - St Jory et au Stade Toulousain Rugby Handisport. Sur le parquet, 8 des 10 internationaux qui représenteront la France à la Coupe du monde de XIII Fauteuil (à Londres du 2 au 15 juillet prochains) seront présents.

Les Dragons Catalans pourront ainsi compter sur tous ces passionnés de Rugby à XIII pour les encourager à partir de 18h au Stade Ernest Wallon

 

Cliquez ici pour accéder à la Billetterie du match Dragons Catalans vs Hull KR

clip_image002_77521d5e0594fb0f58a897c2c5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Larroyer: «Impatient de jouer chez moi»

Publié le 20/06/2013 à 03:49

rugby à xiii. Super League. Formé au Toulouse Olympique, il est aujourd'hui aux Dragons Catalans
201306201795-full.jpg

Kevin Larroyer lorsqu'il portait le maillot du Toulouse Olympique./ Photo archives DDM, Xavier de Fenoyl

zoom.png

Samedi, à 18 heures, les Dragons Catalans rencontrent Hull KR au stade Ernest-Wallon. Cette confrontation, qui a pour but de soutenir la candidature du Toulouse Olympique à la Super League, aura un goût particulier pour Kévin Larroyer, 23 ans, enfant des Minimes et ancien pensionnaire du TO.

Le deuxième ligne des Dragons Catalans et de l’équipe de France, pur produit de la formation Toulousaine, revient sur son parcours et parle de cette rencontre.

Parti du TO pour rejoindre les Dragons Catalans la saison dernière, vous êtes montés en puissance après une période d’adaptation. Comment l’expliquez-vous ?

C’est le travail avant tout. Je suis arrivé à Perpignan il y a presque un an. Depuis, j’essaie d’être le plus assidu possible aux entraînements. Le fait d’être entouré de cadres comme Menzies, Anderson, Casty ou Mounis me permet d’évoluer plus rapidement.

La dimension professionnelle justifie également notre progression. Nous avons toutes les cartes en main pour aller de l’avant.

Vous avez été à nouveau convoqué pour le stage de préparation de l’équipe de France. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Une fierté, un honneur de pouvoir représenter son pays, d’autant plus en cette année de Coupe du monde avec deux matchs en France (Ndlr: le 1er novembre en Avignon et le 11 novembre à Perpignan). Participer à cet événement fait partie de mes objectifs principaux cette saison. J’avais pour but de disputer le plus de matchs possible en Super League. Je pense qu’en réussissant ce premier objectif, le deuxième pourrait s’ouvrir à moi.

Samedi, vous effectuerez votre retour à Toulouse pour disputer un match de Super League. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Je suis très motivé et impatient de jouer ce match dans ma ville natale, devant mes amis, ma famille. J’espère que le public répondra présent. La réussite de cette rencontre passe certes par le terrain, mais également en tribunes. C’est un bon moyen de promotion de notre discipline. Cela permet de prouver que le TO pourrait mobiliser s’il évoluait en Super League en 2015.

Justement, que pensez-vous de la candidature du TO pour la Super League ?

Le fait qu’un deuxième club français accède en Super League et très important pour le développement du rugby à XIII dans le pays. Ce serait bénéfique pour la formation de nos jeunes joueurs (...) J’imagine déjà le possible derby entre les Catalans et les Toulousains. Tout le monde ici attend ça.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fakir, des Dragons Catalans : "Il n'est pas acceptable de baisser de niveau"

Le 20 juin à 6h00 par Recueilli par B. O. lindependant.fr

fakir-il-n-est-pas-acceptable-de-baisser PHOTO/M. Clementz

Jamal Fakir, le pilier des Dracs attend de pied ferme Hull KR, samedi à Toulouse. Il espère une continuité après le succès sur Hull FC. Et évoque son avenir. Le pilier international des Dragons compte bien faire parler sa puissance et son expérience pour cette fin de saison des Dracs. Jamal Fakir sera remonté samedi face à Hull KR. Il promet de passer devant. Entretien sans langue de bois.

Avez-vous coupé complètement pendant la semaine de repos ? Oui, ça fait du bien de faire autre chose que de s'entraîner et de parler de matches et de plaquages.

Comment abordez-vous le match de samedi face à Hull KR ? Nous avons mis les choses au clair dès le début de la semaine. Il y a eu du positif contre Hull FC, surtout chez les avants. Nous avons réussi à monter à un niveau très haut. La question désormais est de tout faire pour ne plus descendre de niveau. C'est impensable et ce ne serait pas acceptable.

Justement, dans quels secteurs les avants ont-ils été si souverains ? Sur le pressing défensif et dans la façon de monter très vite afin de couper les courses des adversaires. Ils n'arrivaient plus à fixer nos demis ensuite. Sur les ballons pris aussi, avec des belles courses, et sur l'engagement mis en attaque et en défense. Nous devons nous maintenir à ce niveau.

Comment jugez-vous cette équipe de Hull KR ? C'est encore une équipe en forme qui vient nous défier. Ils prouvent à chaque sortie qu'ils ont leur place dans le Top 8. Leur entraîneur Craig Sandercock m'a appelé cette semaine et il m'a confirmé qu'il visait une place dans le Top 6 cette saison. C'est avec cet état d'esprit qu'ils se déplacent. Nous sommes à leurs yeux un concurrent direct.

Personnellement vous semblez avoir retrouvé l'intégralité de vos moyens ? J'ai un temps de jeu qui a évolué et je me sens de mieux en mieux. Mais, on ne peut pas être performant tous les week-ends. Même en respectant une hygiène de vie saine, c'est impossible.

À quoi attribuez-vous la baisse de régime qui a été la vôtre en début de saison ? Je ne vais pas me voiler la face, j'ai eu un moment de faiblesse, mais c'est passé. Je me sens mieux par rapport à mon corps et à mes problèmes respiratoires. Je suis dans une phase ascendante, je le sais, c'est complètement différent. Je découvre cette fin de saison et j'ai encore très faim.

Où en êtes-vous concernant votre avenir ? Je dois prendre une décision assez rapidement. Wakefield et Hull KR sont très intéressés et je ne vais pas faire traîner les choses. Je ne mets la pression sur personne. J'ai rencontré Bernard Guasch cet après-midi (hier) et on doit se revoir très vite pour une décision finale. Fakir, le pilier international des Dragons , dit être dans «une phase ascendante».

 

empty.gif empty.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rugby à XIII : les Dragons Catalans piégés par Hull KR à Toulouse

Le 22 juin à 13h38 lindependant.fr

dureau-revient-a-perpignan-282209-516x34Scott Dureau sera titulaire au stade Ernest-Wallon face à Toulouse. PHOTO/Michel Clémentz

La première délocalisation d'un match des Dragons Catalans à Toulouse aura été un succès populaire puisque 14858 spectateurs ont garni le stade Ernest-Wallon mais, sur le terrain, il en aura été tout autre.

Les Dragons se sont inclinés pour la troisième de la saison dans un match domicile (21-22). La faute à un début de match catastrophique (deux essais encaissés en dix minutes) autant qu'à un arbitrage inexpérimenté qui aura pesé de tout son poids dans ce match, les Dragons se voyant refuser trois essais quand deux de leurs adversaires du jour étaient entachés d'irrégularité.

Mais les Dragons avaient les moyens de passer outre ces aléas. Las, ils s'inclinent finalement dans un match ouvert qui aura valu par son suspense dans l'antre du Stade Toulousain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les Dragons Catalans passent mal à l'écran

Le 23 juin à 6h00 par A Toulouse, Matthieu Terrats lindependant.fr

r-a-toulouse_319601_516x343.jpgA Toulouse comme ailleurs. Kevin Larroyer a inscrit le premier essai catalan, hie A Toulouse comme ailleurs. Kevin Larroyer a inscrit le premier essai catalan, hie PHOTO/Thierry Grillet

Ah, ils la veulent, la Super League... Hé bien Carlos Zalduendo, le Toulouse Olympique et les treizistes de la Ville rose, en pleine campagne pour en être d'ici 2015, ont pu constater tout le chemin à accomplir pour atteindre le Graal européen de la discipline. En passant par la masse colossale d'efforts à produire pour y exister. Et le cran nécessaire pour y rester. Car les Anglais ont la fâcheuse habitude de gâcher la fête. Et de le rappeler au moment où les 'invités' catalans s'y attendent le moins.

Trois essais refusés à la vidéo

Après quinze jours passés sur un piédestal, suite au succès triomphal face à Hull FC (30-4), les Dragons sont tombés sur un os, hier, nommé Hull KR. Des Robins bien plus coriaces que veut le laisser croire leur première partie de saison décevante. Et bien plus en adéquation avec leurs récentes victoires face à Bradford (28-18) et aux Giants d'Huddersfield (35-28). De quoi démontrer aux Toulousains combien il est difficile d'engranger une victoire 'à domicile' en Super League face à une équipe qui n'est ni Wigan, ni Warrington, ni Huddersfield. Un scénario haletant qui s'est écrit en version catastrophe. En passant par les cases scandales. Comme ce premier essai d'Eden (5e). Somptueux, mais entaché d'une faute de main des Robins dans leur propre en-but. Comme celui de Josh Hodgson (8e), ponctué d'un en-avant de passe de Burns au début de l'action. Ou ces trois essais refusés aux Dragons (17e, 28e, 60e) par un arbitre vidéo qui n'a pas toujours eu les yeux en face des trous.

Mounis : "C'est vrai que c'est frustrant"

"Ça a été très difficile pour nous, témoignait après coup le troisième ligne Greg Mounis. On avait l'écran géant derrière, on voyait tout ce qui se passait, mais sur le terrain, on ne peut rien dire. C'est vrai que c'est frustrant". A 0-12 et frustrés ô possible, les Dracs ont pourtant eu l'occasion de tuer le match. Larroyer (14e), Vaccari (23e) et Duport (23e) permettant à des Catalans archi-dominateurs de revenir au score. Et même de virer en tête à la pause grâce à un drop de Bosc sur la corne (13-12). Mais, de manques de lucidité en péchés de gourmandise, les Dragons laissaient filer la bonne opération du week-end, dans l'ombre des affrontements entre gros bras (Huddersfield-Leeds aujourd'hui, Warrington-Wigan demain).

Le jardin d'Eden

"On a manqué d'intelligence, de patience, on n'a pas su jouer les bons petits coups quand ils se présentaient à nous", pestait le capitaine Rémi Casty, consolé par le titre honorifique d'homme du match. "A la sortie, on perd d'un point, alors qu'une petite paire de détails nous aurait permis de gagner". Auteur d'un triplé (5e, 66e, 74e), l'arrière Greg Eden faisait d'Ernest-Wallon son jardin. Et offrait une précieuse victoire à des Robins revenus comme des obus dans la course au Top 8 (22-21). Tout l'inverse des Dragons qui chercheront à rebondir la semaine prochaine à Huddersfield (vendredi, 21 h). Ainsi va la Super League.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La colère de Bernard Guasch (Dragons Catalans) : "Je veux qu'on m'explique"

Le 23 juin à 14h30 lindependant.fr

bernard-guasch-est-en-colere-contre-les-Bernard Guasch est en colère contre les décisions arbitrales, notamment, celle privant Morgan Escaré d'un essai en première période. PHOTO/Thierry Grillet

Le président des Dragons Catalans, Bernard Guasch, n'a pas du tout digéré la défaite de ses joueurs, samedi à Toulouse face à Hull KR (21-22). Défaite qu'il impute en grande partie à l'arbitrage. "Je veux qu'on m'explique", exige-t-il dans la vidéo ci-dessous avant d'aller plus loin, en aparté, puisque le président catalan assure qu'il demandera des comptes directement à la RFL, la fédération anglaise de rugby à XIII notamment sur le choix des arbitres. "Un tout jeune arbitre au centre et un autre de Championship à la vidéo alors même qu'il n'en a jamais fait".

La colère du président laisse aussi place à la fierté d'avoir réuni près de 15.000 spectateurs au stade Ernest-Wallon, fief du Stade Toulousain, pour la première délocalisation en Haute-Garonne des Dragons Catalans. "On reviendra à Toulouse", confirme-t-il même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les maux des Dragons

Le 24 juin à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

la-puissance-et-le-double-de-duport-n-onLa puissance et le doublé de Duport n'ont pas suffi. PHOTO/Photo T. G.

Il y a des matins comme ça. De ces réveils avec la mine déconfite. Rien à voir, pourtant, avec la gueule de bois. Hier en fin de matinée du côté de Calicéo, les Dragons étaient marqués. La nuit de sommeil n'a pas effacé ce sentiment d'injustice. Les maux transpiraient des regards, mais Laurent Frayssinous a trouvé les mots justes : "Ni vous, les joueurs, ni moi ne pouvons contrôler l'arbitrage. Alors, vous devez contrôler ce que vous pouvez contrôler". Dans l'optique de passer rapidement à autre chose, les entraîneurs ont refait - et revu - le match toute la nuit. Les questions, elles, ont fusé : essai ou pas d'Escaré (17e) ? Essai ou pas d'Eden (5e) ? Frayssinous : "J'ai demandé des explications à John Sharp, le responsable des arbitres. Car celles de Tim Roby à l'issue de la rencontre ne me conviennent pas". Le débat est clos. Tout du moins entre le technicien et la presse au sujet des referees. Et si en coulisses, un staff sûr de son fait montera au front cette semaine, sur le terrain et dans les vestiaires, d'autres sujets seront abordés.

Des remèdes à trouver

Celui de l'intelligence, déjà. Dans toutes les écoles de rugby, les éducateurs le répètent sans cesse : "On joue au sifflet". Sauf que samedi, pendant que quatre Dragons s'arrêtaient, Eden traçait sa (longue) route et marquait le premier essai (5e). Il faudra aussi passer par le chapitre de l'application et de l'anticipation défensive. Dobson n'a-t-il pas laissé sur place cinq défenseurs avant d'envoyer Hodgson à l'essai (8e) ? Le pilier 'Mika' Simon reconnaît volontiers que son équipe s'est éparpillée : "Psychologiquement, ces décisions de l'arbitre vidéo font mal. Mais sur le terrain, il faut faire abstraction de ça et rester concentré". Ne pas oublier, enfin, d'éclaircir de trop nombreuses zones d'ombre : comme le manque de réussite au pied de Thomas Bosc (2/5), ou l'excès de gourmandise de Larroyer qui oubliait Millard et Vaccari à huit minutes de la mi-temps, sans oublier la baisse de régime entre Casty et Simon, casseurs de ligne, Fakir blessé au bout de dix minutes et Paea à qui "il faut du temps de jeu pour qu'il retrouve sa forme", selon le coach.

Une reprise affreuse

Devant au score à la pause (13-12) les Dracs ont surtout failli dès la reprise. Trop pressés d'en finir, trop personnels par moments et surtout très désorganisés, les 'sang et or' ont fait la part belle aux Robins de Dobson et de Burns. Mais, encore une fois, le manque de maîtrise, comme ces trois ballons rendus en début de deuxième période par Larroyer (deux fois) et Menzies, ont mis l'adversaire dans le sens. À force de défendre, l'équipe s'est mise dans le rouge : "On donne trop de points. Au lieu de continuer à faire le job, nous sommes sortis du système. A partir de là, ils sont revenus dans le match". Certainement sans Fakir mais en espérant les retours de Bousquet et Taia, les Dragons seront à Huddersfield vendredi soir. La recrue de Bradford, Whitehead, en attente de documents administratifs, devrait arriver à Perpignan mercredi ou jeudi et sa présence chez les Giants reste... compliquée, à l'image d'une semaine de travail très courte. Carnet rose : Jérôme Guisset était absent samedi à Toulouse afin d'assister à la naissance de sa deuxième petite fille, Inès.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce vendredi soir à Huddersfield : Dracs cherchent solutions

Le 28 juin à 6h00 par A Manchester, Matthieu Terrats lindependant.fr

dracs-cherchent-solutions_322053_516x343Thomas Bosc et les Dracs ont besoin d'un succès à Huddersfield, sous peine de caler au classement. PHOTO/M. C.

Ce soir (21 h), à Huddersfield (2e), les Catalans tenteront de rafler leur premier succès de la saison face à une équipe du Big Four. Une semaine après la désillusion face à Hull KR et avec une attaque au ralenti.

Non, la défaite de Hull KR (22-21) ne passe pas. Frustrés du résultat, écœurés par la manière, les Dragons nourrissent une déception qui n'a d'égal que l'importance de la mission de porte-drapeau du rugby à XIII dont ils ont été investis. Mais au-delà d'une fête toulousaine gâchée, les Catalans ont concédé un mauvais résultat face à une équipe moins bien classée. Une fois n'est pas coutume. Un revers qui met le doigt sur cette série noire face aux présumés plus faibles allant de la défaite à Wakefield (30-12) aux nuls à Widnes (32-32) et Castleford (17-17), en passant, donc, par Hull KR. Soit six points bêtement laissés en cours de route, qui auraient dû permettre aux boys de Laurent Frayssinous d'occuper la troisième place du classement. Bien au chaud. Sans même compter la moindre victoire face à une équipe du Big Four de Super League... Allez comprendre !

Bosc sur le banc

Au lieu de ça, les Dracs, cinquièmes, n'ont plus vraiment le choix : faire tomber un gros devient inévitable pour s'éviter un retour des poursuivants et une dégringolade au classement lors d'un mois d'août de tous les dangers (avec Saint-Helens, Bradford, Wigan, Leeds, et Warrington au menu). C'est dire l'importance du déplacement de ce soir, à Huddersfield. Une occasion en or d'éradiquer le parasite d'une défaite amère. Et une rampe de lancement idéale pour attaquer le quart de finale de la Cup, le 13 juillet prochain à Brutus, face à Hull FC. "C'est vrai, une victoire face aux Giants et face à Londres dans la foulée (le 6 juillet à Perpignan) nous permettraient de reprendre confiance, acquiesce le talonneur Eloi Pélissier. Il faut absolument sortir un très gros match. Le but, c'est d'arriver 'chaud' pour le quart de Cup".

Mais pour "arriver chaud", il va falloir se faire mal. Et dans cette optique, Laurent Frayssinous reste fidèle à ses convictions. "Satisfait" de la prestation de Thomas Bosc en troisième ligne la semaine passée, le technicien des Dragons renouvelle l'expérience. 'Bosco' sera ainsi placé sur le banc. Et il est fort possible de voir les Dracs évoluer avec leurs quatre meneurs de jeu (Henderson, Pryce, Dureau et Bosc) côte à côte sur le terrain. Conséquence, comme à Toulouse, quatre piliers (seulement) seront couchés sur la feuille de match.

Mounis étant chargé d'épauler sa première ligne en cours de route. Soit une option offensive supplémentaire, mais un avant en moins. Et un pari osé. Qui plus est face au rouleau compresseur des Giants qui écrase tout sur son passage (2e). Preuve, aussi, que l'attaque catalane balbutie son rugby actuellement. "Si on ne pose pas de questions, on ne peut pas avoir de réponse", répète régulièrement un coach des Dragons clairement en quête de solutions autour de Morgan Escaré. Celles-là même qui doivent effacer une frustration qui n'a que trop duré.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Huddersfield corrige les Dragons Catalans 60 à 16

Le 28 juin à 14h41 lindependant.fr

morgan-escare-et-les-dracs-ont-une-revanMorgan Escaré et les Dracs ont une revanche à prendre sur Huddersfield. PHOTO/THIERRY GRILLET

Battus samedi dernier à Toulouse, face à Hull KR dans leur premier match délocalisé dans la ville rose, les Dragons Catalans allaient à Huddersfield pour relever la tête. Mais après une première période où ils n'ont pas su saisir leur chance, les Perpignanais ont connu une sérieuse désillusion en encaissant essai sur essai face à des Giants faciles comme jamais.

Les Catalans se compliquent la tâche et voient leur 5e place au classement sérieusement menacée. Pire, le calendrier étant loin d'être favorables, c'est même la possibilité de jouer un match de play-off à domicile qui semble compromise.

Le week-end prochain, les Dragons accueillent les London Broncos. Une réaction est attendue avant de recevoir Hull FC en quart de finale de la Cup. Une compétition sur laquelle les Dracs pourraient bien reporter tous leurs appétits de titres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dragons : l'état d'urgence

Le 30 juin à 6h00 par Matthieu Terrats lindependant.fr

 

remi-casty-et-les-dragons-retourneront-aRémi Casty et les Dragons retourneront au charbon ce matin lors d'un entraînement à Brutus. PHOTO/Varley Agency

Les Dragons cherchent à comprendre le pourquoi du comment de la déroute concédée vendredi à Huddersfield (60-16). Seule certitude, il y a urgence.

Pas de bras de fer, une pluie d'essais et, pour finir, un énorme coup de bambou. A Huddersfield, les Dragons ont vécu un match pas comme les autres, découlant sur une défaite quasi-historique. Interprétation d'un cauchemar.

Sur le terrain...

Quarante minutes, tel est le laps de temps durant lequel les Dracs ont fait illusion. Grâce notamment à une paire d'exploits individuels. Pour finir par flancher en plein chassé-croisé. C'est un fait, comme l'été qui tarde à arriver, l'attaque 'sang et or' n'est pas au beau fixe. Elle ne crée plus d'incertitudes et les options se comptent sur les doigts d'une main.

A l'image de Morgan Escaré, danger numéro un (11 essais au compteur), qui marque contre n'importe qui... mais pas contre Huddersfield (0 essai en deux confrontations). Et d'un Scott Dureau en manque d'inspiration et de confiance qui se faisait spotter toute la partie par un Ferres qui s'offrait un 'hat trick' sur sa tête.

A ce sujet, on ne peut pas en vouloir au coach Laurent Frayssinous de chercher des solutions en intronisant notamment un autre meneur de jeu - Thomas Bosc - en troisième ligne. On peut en revanche en vouloir aux joueurs d'avoir démissionné dans le second acte, entre de traditionnels raccourcis offensifs et une défense gruyère. "Des choses inacceptables en Elite, alors imaginez à notre niveau", pestait après coup Rémi Casty, désabusé face aux 10 essais que sa bande venait de concéder.

... et en dehors

Mais on ne peut pas dire non plus que les Dragons se sont réellement préparés à un affrontement digne de ce nom face à une équipe qui ne pointe plus qu'à une longueur de Wigan au classement. La faute à une polémique (légitime) autour de l'arbitrage une semaine plus tôt contre Hull KR, qui n'a eu d'autre effet que de reléguer au second plan les vraies raisons de la défaite (22-21).

Comme ces points au pied laissés en cours de route (6 face à Hull KR, 8 face à Huddersfield), et un schéma de jeu peu ou pas respecté. Résultat, pas de remise en question ni d'esprit commando vendredi soir, à l'heure de fouler la pelouse du John Smith's Stadium. Ce qu'a sûrement déploré Laurent Frayssinous après le match, face à ses cadres, lors d'un debriefing improvisé dans les coulisses de leur hôtel à Worsley.

Une sorte de réunion de crise après une défaite qui, de l'aveu du coach, "fait mal au cœur et à la tête". Mais qui reste surtout représentative d'un certain état d'urgence. Tout comme ce barbecue censé réunir la grande famille Dragons ce dimanche midi, et finalement annulé au profit d'une séance d'entraînement sur le pré de Brutus.

Un dimanche au charbon nécessaire car dans quinze jours (le 13 juillet), les Dragons retrouveront Hull FC pour le compte du quart de finale de Cup tant attendu. Un match couperet à plus d'un titre et qui conditionnera leur fin de saison.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laurent Frayssinous : "Des valeurs à respecter quand tu mets ce maillot"

Le 30 juin à 6h00 par Recueilli par B. O. lindependant.fr

ca-fait-tres-mal-au-coeur-et-a-la-tete-d"Ça fait très mal au coeur et à la tête", dit Frayssinous. PHOTO/M. C.

L'entraîneur des Dragons a admis que ses joueurs avaient oublié les valeurs du club à Huddersfield tout en se montrant, encore une fois, trop impatients.

Prendre 60 points. Voilà une défaite qui sera longue à digérer...

C'est la première fois depuis que je suis entraîneur que nous prenons autant de points. Ça fait très mal au cœur et à la tête aussi. C'était frustrant la semaine dernière de perdre d'un point, c'est encore frustrant ce soir (vendredi soir) par rapport à l'impuissance. Pas par rapport à la qualité des joueurs mais aux valeurs que sont les Dragons à savoir l'envie et l'enthousiasme qui ont été galvaudés et qui n'ont pas été mis en place pendant quatre-vingts minutes. Donc ça fait très mal.

Comment expliquez-vous ce manque d'agressivité ?

Nous avions mis l'accent toute la semaine justement sur l'agressivité à avoir. Mais des raccourcis ont été pris par les joueurs à ce niveau-là, tout simplement.

À la pause, le premier acte laissait-il augurer d'une telle déroute ?

Il y avait des signes inquiétants, mais en début de seconde période nous ne sommes menés que 24 à 12 puis l'essai de Vincent Duport est rapidement refusé. Huddersfield, très vite, inscrit un nouvel essai et nous avons essayé de revenir mais sans être patient. Encore une fois, les joueurs sont sortis du plan de jeu. Ils veulent atteindre le but trop rapidement et oublient les bases.

La fin du match a vu une véritable démonstration des Giants. Vos joueurs ont-ils baissé les bras ?

Ce qui est certain, c'est que je trouve la fin du match inacceptable. Prendre 34 points en 25 minutes, je ne peux pas le tolérer. Défensivement il y a encore des raccourcis qui ont été pris. Si on veut jouer pour cette équipe je suis prêt à accepter beaucoup de choses en terme de prise décisions et de manque d'expérience. Mais à un moment, il y a certaines valeurs à respecter lorsqu'on met ce maillot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



Rugby League World - June 2017

League Express - Mon 17th July 2017