Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Philippe Barrau

Coupe LORD DERBY 2013

42 posts in this topic

La Coupe de France pour les Rois

Le 04 janvier à 6h00 par B. O. lindependant.fr la-coupe-de-france-pour-les-rois_270432_516x343.jpgPHOTO/M. C.

Les premiers coups des huitièmes de finale de la Lord Derby seront tirés demain. L'exclusion de Pia de la compétition est toujours en cours et envoie Lescure en quart. Le dernier de l'élite sera donc la cible privilégiée du prochain tour. À l'instar d'ailleurs des deux vainqueurs des oppositions entre Villefranche et Cavaillon (élite 2) et Réalmont (DN1) et Tonneins (élite 2). Cavaillon, vainqueur en championnat 26 à 22 à Villefranche et troisième au classement, a toutes les chances de poursuivre l'aventure. Au programme aussi, trois affiches entre des clubs d'élite 2 et des équipes d'élite. Toulouse se déplace à Lyon et ne devrait pas trembler face à une formation loin d'être brillante dans son championnat. Même pronostic du côté de la réserve du TO, les Broncos de Toulouse qui reçoivent Avignon. Le SOA, privé de Meads et de Gigot, deux joueurs qui sont partis en Australie, détient tout de même les clés de sa qualification. Enfin le derby du Ribéral entre Baho, leader de l'élite 2 et son voisin de la réserve des Dragons risque de ne pas être dépourvu de spectacle.

L'Aude, tête d'affiche Mais les deux chocs de ces 8e auront pour site des fiefs audois. Carcassonne reçoit Villeneuve et Lézignan accueille Limoux. L'ASC, qui n'a pas la mémoire courte, sait très bien que les Lot-et- Garonnais ont une équipe de coupe. Hillen, d'un drop gagnant, avait évité la catastrophe l'an dernier. Carcassonne est donc sur ses gardes. Même son de cloche et respect de l'adversaire à Lézignan. Limoux amputé par les suspensions de Teixido, Braconnier et Bastien Almarcha doit aussi faire sans Key et Albérola. Lézignan, Vainqueur (30-22) en décembre à Limoux, est sur ses gardes. Demain : ASC-Villeneuve (18 h 30) ; Lyon-Toulouse (16 h). Dimanche (15 h) Réalmont - Tonneins ; Toulouse-Broncos - SOA ; Villefranche - Cavaillon ; Lézignan - Limoux ; Baho - St-Estève/XIII Catalan. Limoux se prépare à un match difficile à Lézignan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coupe : les pronos de Rémy Maffre

Vendredi, 04 Janvier 2013 08:43 ffr13.com

cleardot.gifCAVAILLON2013BIS_thumb.jpg

Rémy Maffre, qui affrontera Villefranche-de-Rouergue au Teulel, dimanche, dans les rangs du SU Cavaillon, livre ses pronostics avant les huitièmes de finale de la Coupe de France Lord Derby.

Samedi 5 janvier

Lyon-Villeurbanne 30% - Toulouse 70% à 16h à Villeurbanne

”Deux équipes capables du pire comme du meilleur, mais je vois le TO s'imposer assez facilement et largement. La Coupe représente en effet pour les Toulousains un objectif prioritaire, à l’image du championnat, et ils devraient pratiquer un rugby sérieux et appliqué.”

Carcassonne 65% – Villeneuve-sur-Lot 35% à 18h30

”Même s'ils sont moins fringants que l'an dernier, les joueurs de Carcassonne vont défendre leur trophée. Leur pack surpuissant fera la différence face à la bande à Carrasco, même si l'absence de Towers est préjudiciable. Je pense qu'ils feront la différence dans le second acte, après une première période disputée. Car Villeneuve ne viendra pas en victime expiatoire...”

Dimanche 6 janvier

Réalmont 45% - Tonneins 55% à 15h

”Match intéressant entre une équipe tarnaise qui mérite sa place en huitième de finale après sa démonstration face à Albi au tour précédent, et qui écrase tout en Division Nationale. Un futur prétendant à la montée en Elite 2 face à une équipe de Tonneins efficace et disciplinée. L'expérience des pensionnaires de l’Elite 2 devrait faire la différence, mais Réalmont est tout à fait capable de créer la surprise. En tout cas, il s’agit là d’un beau match en perspective, vu la qualité du jeu produit par les deux équipes.”

tonneinscavaillon2012_thumb.jpg

Villefranche-de-Rouergue 50% - Cavaillon 50% à 15h

”Même si Cavaillon est dans une très bonne dynamique, c'est toujours compliqué de gagner à Villefranche-de-Rouergue. Le SU Cavaillon est meilleur, à mon sens, mais Villefranche est une équipe très accrocheuse, malgré un fond de jeu parfois défaillant. Mais les deux équipes devraient pratiquer un rugby décomplexé, la Coupe n'étant une priorité pour chacune d’entre elles. Si Cavaillon réussi son match devant, il l'emportera. Dans le cas contraire, tout pourrait vite se compliquer pour les visiteurs.”

Toulouse Broncos 40% - Avignon 60% à 15h au stade Struxiano

”Match à ne pas prendre à la légère pour le SOA. Car le classement et les derniers résultats de Toulouse ne démontrent pas vraiment le niveau réel de cette équipe, qui s’appuie sur une grosse présence physique au sein du pack, et sur un jeu aéré. Les réservistes toulousains chercheront à se rassurer devant un « top » de l’Elite. Cependant, le SOA est suffisamment bien armé pour l'emporter. C’est une équipe jeune et joueuse, qui monte en puissance, comme l’atteste sa récente victoire à Lézignan. Le renvoi de Jordan Meads et le départ de Tony Gigot n'handicaperont en rien les Avignonnais pour ce match. En championnat, ce sera différent...”

Baho 40% – Saint-Estève/XIII Catalan 60% à 15h à Saint-Estève

”Baho est une équipé de très bon niveau, leader en Elite 2, et les Geckos doivent avoir hâte d'en découdre avec les Catalans, afin de jauger leur réel potentiel, après avoir éliminé Palau de brillante manière, avant de remettre cela en championnat juste avant les fêtes. Les joueurs de Baho sont en pleine confiance et devraient donner bien du fil à retordre aux Catalans. Cependant, ces derniers pratiquent un rugby de grande classe, difficile à contrer, et sont eux aussi en pleine confiance. La Coupe sera peut-être l'occasion pour certains joueurs de Saint-Estève – XIII Catalan de prouver leur vrai niveau, et la réserve des Dragons se qualifiera.”

Lézignan 55% - Limoux 45% à 15h15

”Gros match au Moulin, avec un avantage certain pour Lézignan, une équipe complète, et qui malgré sa dernière défaite face à Avignon, reste assez constante dans les performances. Limoux a cependant un coup à jouer, et pourrait délivrer la surprise des huitièmes. Je m’attend à un match très serré, et engagé, avec une issue indécise. Mais avantage Lézignan.”

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lézignan devra se méfier de Limouxins revanchards

l'autre huitième. Lézignan aura l'avantage du terrain mais...

zoom.png201301041361_w350.jpg

Maxime Benausse et les Lézignanais partent favoris de ce huitième de finale, mais se méfient de Limouxins capables créer la surprise. / Photo DDM, archives

A Lézignan: Dimanche à 15 h 15 au stade du Moulin Lézignan reçoit Limoux en huitième de finale de la Coupe de France Lord Derby. Fini la trêve des confiseurs et reprise par un choc en huitième de finale de la Coupe Lord Derby, doublé d'un derby coloré entre Lézignan et Limoux sur fond de revanche par rapport à la dernière confrontation entre les deux formations, qui avaient vu la victoire des Lézignanais 22-30 début décembre. Depuis les deux formations ont dû baisser pavillon avant la trêve, Lézignan sur son terrain face à Avignon et Limoux à Pia 60-12. La Coupe sera un excellent moyen de se relancer dans un contexte nouveau. Les Lézignanais font figure de favoris dans ce huitième de finale, face à des Limouxins qui après un début de championnat difficile avaient retrouvé des couleurs, jusqu'à ce match de championnat début décembre à l'Aiguille perdu face à Lézignan qui a replonger le club dans ses doutes du début de saison. Mais la Coupe c'est un autre contexte, sur un match les protégés de Malik Boudjerra qui comme l'an dernier devraient encore tout jouer sur la Coupe, donneront tout ce qu'ils ont, car la saison se joue certainement là. Lézignan a de plus montré des signes de faiblesse et d'usure lors du dernier match de l'année au Moulin en s'inclinant devant une équipe d'Avignon, remarquablement organisée et efficace quatre-vingt minutes durant sur le score étriqué de 16-18. La trêve est passé par là, les organismes sont reposés, mais le manque de rythme des deux formations devrait être un des facteurs décisif de ce derby. Limoux au niveau de l'état d'esprit sera revanchard par rapport au match perdu face à ces mêmes Lézignanais à l'Aiguille et jouera sa saison sur ce match, il faudra pour ce faire gérer ses temps forts et faibles, Lézignan aura à cœur de renouer avec la victoire en retrouvant de la fraicheur et de l'efficacité tranchante dans ses actions, fournir un match plein, pour une place en quart de finale. Voici la composition probable de l'équipe: Duggan, Piquemal, Michau, Calégari, Poggi, Wynn, Carrère, Fifita, Boudebza, Griffi, Clottes, Tisseyre, Lignières. Remplaçants Benausse, Liauzun, Ancely, Nègre .

Walter Desplas ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ASC XIII retrouve Villeneuve en Coupe

Coupe de france. Huitième de finale. Demain à Domec.

zoom.png201301041342_w350.jpg

Teddy Sadaoui de retour pour mater une équipe de Villeneuve qui a souvent posé des problèmes aux Carcassonnais./ Photo DDM

Pour recevoir Villeneuve, demain à Domec, l'ASC

Après une assez longue trêve des confiseurs, l'ASC XIII va retrouver le chemin du stade, demain (18h30), à Domec, avec un «huitième de coupe de France», contre Villeneuve, une formation que les Carcassonnais connaissent bien et qui leur a souvent posé des problèmes.

L'ASC a repris ses entraînements, seulement, mercredi soir. Il y en a eu un autre jeudi et le dernier , ce soir.

Pour Vincent Banet, il y a un effectif suffisant pour faire face à un match, où, compte tenu de la compétition, la logique n'est pas toujours respectée.

Seront encore absents: Rouanet ( retour prévu dans quinze jours) et Towers ( opéré du genou).

Par contre les entraîneurs vont récupérer: Sadaoui ( totalement remis de sa fracture au nez), Poaching, Soum ( qui avait été blessé dans une collision avec un sanglier sur la route de Villeneuve-Minervois), Pau et Mazard.

Il y a, à l'évidence, de quoi composer une belle équipe et l'on peut comprendre Vincent Banet quand il dit : «On aura , sur le terrain ,les hommes pour gagner».

Ceci étant, il conviendra de se méfier de cette formation de Villeneuve. L'an dernier , il faut se le rappeller, Carcassonne s'est imposé par un drop d'Hillen !

Les villeneuvois débarqueront en n'ayant rien à perdre ce qui, parfois, est un atout.

«C'est vrai-confesse Vincent Banet, toute la pression sera sur les épaules des locaux. Ils sont détenteurs du titre et font figure de favoris».

Sur sa lancée de sa dernière victoire, à Toulouse, en fin d'année dernière, Carcassonne entend bien passer ce nouveau cap, ce qui donnera aux ascéistes, un moral d'acier , avant d'aborder le derby ( Limoux), la semaine suivante.

«On est entré dans le dur, précise Vicent Banet. A partir de maintenant, plus de droit à l'erreur, si l'on veut atteindre nos objectifs. Après des débuts compliqués, l'ASC se doit de montrer, maintenant, son vrai visage. Tout est en place pour cela».

Michel Sawas ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : Le Toulouse-Olympique à Villeurbanne pour la Coupe de France

Toulouseblog.fr - Posté le 05/01/2013

facebook_32.png

twitter_32.png

google_plus_32.png

19440-rugby_a_xiii_toulouse_olympique_a_villeurbanne_pour_coupe_france-l200-h173-c.jpg

Ce samedi à 16 heures au Stade Georges Lyvet de Villeurbanne, le Toulouse Olympique XIII rencontre le LVR XIII (Elite 2) dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de France Lord Derby.

Les Rhodaniens, actuels 8ème du championnat, auront à cœur de réaliser une belle prestation face à un club d’Elite 1. Les joueurs de Sébastien AGUERRA et Stuart LESTER, voudront prouver leur bonne forme à domicile (3 de leurs 4 victoires). Les Toulousains vont devoir se méfier de cette équipe du LVR, d’autant plus qu’en Coupe, tout est possible.

Du côté Olympien, une victoire est nécessaire pour bien débuter une deuxième partie de saison qui s’annonce chargée. Pour cela, Gilles DUMAS et son staff vont s’appuyer sur une équipe jeune avec notamment 5 membres du centre de formation, dont Arthur GONZALEZ-TRIQUE, qui effectuera son premier match avec l’équipe sénior. A noter également le retour dans le groupe de Cyril MOLINER et Adam INNES.

Au niveau de l’infirmerie, seuls Samy MASSELOT et Tony MAUREL, tous deux victimes d’une fracture de la main sont indisponibles pour cette rencontre.

Le groupe Toulousain : Bastien ADER / Yohan BARTHAU / Shane BLACKETT / Damien COUTURIER / Luke FAHY / Johnathon FORD / Arthur GONZALEZ-TRIQUE / Théo GONZALEZ-TRIQUE / Jérôme GOUT / Adam INNES / Mark KHEIRALLAH / Mourad KRIOUACHE / Kuni MINGA /Cyril MOLINER / Sébastien PLANAS / Florian QUINTILLA / Eloni VUNAKECE / Guy WILLIAMS

photos : Théo GONZALEZ-TRIQUE à la percussion - crédit H. Hurbe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coupe de France : du sursis pour Pia

Le 04 janvier à 19h04 par St.S. lindependant.fr logo-pia-2_270575_516x343.jpg

L'exclusion de la Coupe de France 2012-2013 de Pia Salanque Méditerranée n'a pas fini de maintenir le petit monde de l'élite du rugby à XIII français en haleine.

Alors que le 8e de finale devant opposer Pia à Lescure était programmé ce dimanche, les Pianencs étaient dans l'attente, aujourd'hui, d'une décision du tribunal administratif de Montpellier qu'ils avaient saisi en référé, via Maître Fayant leur avocate, suite au refus de la FFR XIII d'accepter la conciliation du Comité National Olympique et Sportif (CNOSF).

Finalement, le tribunal administratif n'a pas eu le temps d'étudier, ce vendredi, le dossier. Mais Pia a obtenu un léger sursis puisque dans le même temps, la FFR XIII publiait sur son site internet un communiqué indiquant que si le tribunal administratif, qui doit statuer ces prochains jours, donnait raison à Pia, elle organiserait le match contre Lescure avant le 10 février, date des quarts de finale.

Pour rappel, Pia a été exclu de la Coupe de France 2012-2013 par la commission de discipline de la FFR XIII qui avait estimé que les dirigeants salanquais menaçaient de boycotter la finale de la dernière Coupe de France (perdue par Pia face à Carcassonne) pour laquelle les Salanquais avaient récusé l'arbitre initialement désigné. Une accusation toujours niée du côté de Pia. En fin d'année 2012, sollicité dans le cadre d'une conciliation, le CNOSF s'était prononcé pour la réintégration de Pia en Coupe de France et pour des sanctions financières et personnelles (suspension du président salanquais) plus réduites. Recommandation que la FFR XIII n'avait pas souhaité suivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ASC remet sa coupe en jeu face à Villeneuve

Le 05 janvier à 6h00 par Jean-François Albert lindependant.fr

l-asc-remet-sa-coupe-en-jeu-face-a-villeneuve_270619_516x343.jpg PHOTO/Photo Claude Boyer

Les Canaris ont fini 2012 sur une très bonne note en s'imposant sur la pelouse du TO. Cette superbe victoire a regonflé leur moral après des contre-performances face à Lézignan et à Pia. Le démarrage de l'année 2013 est par conséquent extrêmement important pour l'ASC qui veut se replacer dans la course aux titres. Ce 8e de Coupe à domicile face aux Léopards de Villeneuve-sur-Lot doit donc leur donné l'occasion de confirmer leur retour aux avants postes. Mais il conviendra de faire preuve de méfiance face à une équipe qui a pour habitude de contrarier les Canaris. La saison dernière, en Coupe Lord-Derby justement, les Léopards étaient passés tout près de l'exploit en contraignant l'ASC à disputer les prolongations. Un drop d'Hillen avait permis d'éviter le drame mais chacun garde en mémoire ce match comme un moment pénible. Cette saison, en championnat, les 'jaune et noir' avaient fait la différence à la mi-temps en menant 14 à 4 avant de laisser échapper bêtement un match qui leur tendait les bras !

Des Canaris au complet Carcassonne pourra compter sur une équipe complète qui enregistre les retours de plusieurs cadres. Jérémy Guiraud, impressionnant à Toulouse, tiendra sa place à l'arrière. Grégory Mazard retrouvera son aile tout comme Alexis Escamilla. Thomas Barrau et Troy Savage se partageront le centre alors qu'Aïtken et Sabri poursuivront leur association à la charnière. Devant, les 'jaune et noir' ne manqueront ni de poids ni de vitesse. Pau, Bemba, Offerdahl, Poching et Sadrau se partageront le temps de jeu en 1re ligne. Le capitaine Teddy Sadaoui formera avec Vincent Anderson une seconde ligne à la dimension incontestable. Damien Jacquet poursuivra l'aventure en 3e ligne ou ses qualités de défenseur infatigable et de passeur sont appréciées. Jovani et Soum, qui fait son retour dans le groupe, se chargeront de l'animation autour du tenu. A 18 h 30 à Domec ASC : 1 Guiraud 2 Escamilla 3 Barrau 4 Savage 5 Mazard 6 Aïtken 7 Sabri 8 Bemba 9 Jovani 10 Offerdahl 11 Sadaoui (cap) 12 Anderson 13 Jacquet. Remplaçants : Poching, Pau, Soum, Sadrau. L'ASC veut conserver ses titres de 2012.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Carcassonne qualifiée à l'aise

elite 1. Coupe de France. 1/8es de finale.

zoom.png201301060697_w350.jpg

Offerdahl, pris par la défense villeneuvoise. Ci-contre à gauche, l'essai de Guiraud et le coup d'envoi donné par le restaurateur de l'ASC./ Photos DDM, Didier Donnat

En huitième de finale de la coupe de France, hier soir, l'ASCarcassonne bat Villeneuve: 38-20. M.T:14-2. Temps froid. Pelouse grasse.Arbitrage de M.Cau ( Roussillon). 500 spectateurs environ.

Pour Carcassonne:

7 essais. A.Escamilla (3e), Guiraud( 6e, 45e), Barrau( 31e), Jacquet(52e), Savage(58e), Mazard( 69e). 5 T ( 6e, 45e, 52e, 58e,69e) Guiraud.

Pour Villeneuve: 3 essais. Escoder( 42e), Hyde( 63e, 77e). 3 T. et 1 CF(39e) de Decarnin.

Carcassonne: Guiraud; Mazard, Barrau, Savage, A.Escamilla; (o) Aitken; (m) Sabri; Jacquet; Anderson, Sadrau; Offerdhal, Jovani, Bemba. Sont entrés en cours de match: Soum, Pau, Poching, Sadrau.

Villeneuve: Demartini; Djerbani, Vergniol, Decarnin, Escoder; (o)Villegas;(m) Hyde; Maria, Fakie; Bromley, Curran, Battye. Sont entrés en cours de match: Gautier, Villa, Moualkia, Cooper.

Evolution du score: 4/0, 8/0, 10/0, 14/0, 14/2, 14/6, 14/8, 18/8, 20/8, 24/8, 26/8, 30/8, 32/8, 32/14, 36/14, 38/14, 38/18, 38/20.

Echaudée par sa qualification de justesse l'an dernier, justement devant Villeneuve, l'ASC se méfiait, au point que les consignes avaient été très strictes: marquer très vite, ce qui fut fait, hier soir.

Avec les retours de Sadaoui, Pau, Mazard, les locaux n'ont pas lézardé. Dès la 3e minute, Sadaoui, en grande forme, servait le jeune Escamilla pour un premier essai, suivi d'un second tout aussi beau de Guiraud (6e), sur une percée d'Aitken et un relais d'Anderson.

Les visiteurs tentèrent alors, de réagir et vinrent camper dans le camp carcassonnais, mais en vain. Au contraire, les Audois inscrivirent un 3e essai libérateur par Barrau, bien lancé par Guiraud, qui sera désigné homme du match.

Juste avant la pause, les Villeneuvois réduisaient l'écart grâce à un coup-franc de Decarnin, pour un placage haut.

A la reprise, loin de baisser les bras, les visiteurs se requinquaient. Après une course de 40 mètres, Escoder marquait un essai que Decarnin transformait. Au tableau d'affichage la différence était moins nette (14-8).

C'est alors que sous l'impulsion du capitaine Sadaoui, les Carcassonnais prirent les choses en mains. Tout d'abord, Guiraud(45e) franchissait la ligne d'enbut, en coin, sur une passe d'Aitken, puis ce fut Jacquet qui l'imita (52e). Avec les transformations de Guiraud à chaque fois, le trou était bien fait et l'on sentit les locaux se libérer.

A noter, ensuite, un festival de Savage (qui s'est débarassé de cinq joueurs avant de marquer), puis de Mazard(69e). Entre temps, pour l'honneur, essai d'Hyde, sur interception (63e), et en fin de partie (77e), sur percée de Bromley, nouvel essai d'Hyde. Decarnin ajoutait la transformation et Villeneuve sortait la tête haute, devant une équipe plus forte qu'elle et devant laquelle elle n'a jamais démérité.

Ce nouveau succès carcassonnais, après celui sur Toulouse, en championnat, en décembre, remet du baume au cœur des «jaune et noir» avant leur déplacement à haut risque dimanche prochain à Limoux.

Michel Sawas

Le fait du match: l'entente sadaoui-anderson

Avec Teddy Sadaoui et Anderson ( la recrue australienne de cette année), l'ASC XIII dispose d'une seconde ligne remarquable. Les deux compères, hier soir s'en sont donné à cœur joie et ils destabilisèrent vite la défense adverse. Ce fut Sadaoui, qui d'ailleurs, dès la 3e minute a donné l'impulsion. Il a servi Escamilla sur son aile pour un premier essai de toute beauté. Puis on a vu Anderson récupérer le ballon après une percée d'Aitken, et envoyer Guiraud à l'essai(6e).

En l'espace de quelques minutes, Sadaoui et Anderson ont fait basculer le match, en faveur des locaux. Ensuite, ils ne baissèrent jamais la garde et on a pu les remarquer sur de très nombreuses actions.

Anderson, il faut le reconnaître, s'est rapidement intégré dans la formation carcassonnaise. Cet international australien (à XV et à XIII) est une excellente recrue, et Teddy Sadaoui, en capitaine exemplaire, le dit volontiers. L'ASC XIII tient là l'une de ses meilleures «seconde ligne» de ces dernières années. Les entraîneurs, comme le directeur sportif, partagent cet avis.

Il est vrai que Teddy Sadaoui, victime d'une fracture au nez lors du match contre Lézignan, n'avait pu se mettre en valeur en fin d'année passée. Hier soir, il a bien remis les pendules à l'heure.

La Dépêche du MidI

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : les Meuniers sur la Place, les Grizzlis au Moulin

Rapha Bueno midilibre.fr

06/01/2013, 06 h 00

rugby-a-xiii-les-meuniers-sur-la-place-les-grizzlis-au-mouli_502678_510x255.jpg

Il est des coïncidences particulières. À l'heure où les Meuniers vont ouvrir le bal de la saison carnavalesque sur la Place, les Grizzlis se lancent à l'assaut du Moulin de Lézignan pour un 1/8e de Coupe qui s'annonce délicat. Si les Fécos vont assurer le lancement de leur saison, les Blanquetiers ont intérêt à ne pas se tromper d'événement afin d'éviter de faire La Coupe a été souvent utile dans l'histoire du Club où elle est venue souvent sauver ou relancer une saison compliquée. Force est de constater que cette fois encore, un bon parcours dans cette compétition serait la bienvenue. Mais malheureusement, la trêve n'a pas permis de recharger les batteries au mieux et c'est bien diminués que les Limouxins vont se présenter à Lézignan. Bastien Almarcha, Teixido et Braconnier sont au frigo, suspendus, Mickaël Mayans retenu professionnellement, et Reffle en vacances. Quant à Sam Key, blessé, et qui est revenu en Australie pour des raisons familiales, il ne reviendrait pas terminer la saison à Limoux. On ne peut que le déplorer tant le garçon a été irréprochable pendant les six saisons passées au Club, avec ses plus de 100 matchs en rouge et noir et 50 essais, et dont il aura inscrit les plus belles pages. Le cow-boy du Queensland méritait une autre sortie et on espère son retour un jour pour lui dire l'au revoir qu'il mérite. Le staff technique est donc dans l'obligation de ratisser large pour présenter la meilleure équipe possible, notamment dans les lignes arrières. Ramage va assurer le dernier rempart où il va essayer d'apporter une certaine sécurité, Blanch, qui a retrouvé tout son potentiel, le remplaçant à l'ouverture au côté de Murcia. Sarda et Geg Mayans feront leur retour en occupant les ailes et Mathieu Almarcha sera associé au centre à Hatfield. Devant, on reste sur du plus classique avec les retours d'Albérola au talon, entre Hérold et Temata, Laurent glissant en seconde ligne avec Dean et Munoz calera la mêlée. La Coupe est là pour apporter l'espoir, pour se dire que tout est possible. Même si au jeu des pronostics, le XIII Limouxin ne part pas favori, il est clair qu'une bonne prestation au Moulin viendrait apporter un peu de sérénité et de confiance pour réussir la phase retour du championnat. Des ingrédients indispensables pour mener à bien son chemin, pour recréer du lien au sein du club, ce qui éviterait de chercher des boucs émissaires en coulisse. L'équipe : 1 Ramage, 2 Sarda, 3 Hatfield, 4 M. Almarcha, 5 Greg Mayans, (0) Blanch, (7) Murcia (cap), 8 Hérold, 9 Albérola, 10 Temata, 11 Laurent, 12 Dean, 13 Munoz. Remplaçants : Paea'easina, Pramil, El Jaghmati, Doutre. Mauvaise nouvelle chez les seniors : Sam Key, blessé, auteur de 50 essais pour Limoux XIII resterait en Australie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coupe de France. TO : le froid puis le show

8e de finale.

zoom.png201301061268_w350.jpg

Fahy et les Toulousains ont fini à 100 à l'heure./ Photo DDM, Frédéric Charmeux

Il aura fallu une mi-temps aux protégés de Gilles Dumas pour expédier les affaires courantes et justifier leur rang de favori de ce deuxième tour de Coupe de France qui les opposait, hier après-midi dans le Rhône, à Villeurbanne (Élite 2).

Les Toulousains soufflèrent d'abord le froid dans un premier acte indigne de leur statut. Ils confondirent vitesse et précipitation et ce même si les explosifs Innes et Kheiralah passèrent magistralement en terre promise. Mais, quarante minutes durant ils livrèrent une gabégie de rugby, multipliant les mauvais choix, les en-avants, s'empalant à l'envi dans la défense locale et gaspillant deux immanquables dans l'en-but villeurbannais.

Quelle deuxième mi-temps !

Les Rhodaniens, hardis et bigrement solidaires en défense en profitèrent pour inscrire un essai de classe par le funambule Joshi, servi au pied par l'esthète Rodriguez.

Si bien qu'à la pause, le TO ne menait que de deux points… Une soufflante de son «coach», Gilles Dumas, eut le don de remettre ses troupes en ordre de bataille. Ainsi, les partenaires de Luke Fahy hissèrent la grand-voile de l'offensive, s'offrant un festival d'art et d'essais (8 dans le second acte), et où les plus beaux ornements demeurèrent ces diables de Minga et Kheiralah dans tous les bons coups. Les Toulousains éteignirent littéralement une formation villeurbannaise (qui traîne sa peine en Elite 2) fourbue par tant d'efforts consentis en première période et se comportèrent en patron jusqu'à la sirène, ne laissant que les miettes à leur adversaire, finalement dépassé dans les grandes largeurs.

Fiche

Lyon-villeurbanne 6 - Toulouse olympique 50

MT : 6-8. Arbitre. M. Molinier (Midi-Pyrénées).

Vainqueurs : 10 E Innes (1, 57), Kheiralah (24, 43), Quintilla (48), Aper (50), Kriouache (60 et 67), Gonzalez-Trique (77), Fahy (80) ; 1 T Kheiralah, 4 T Couturier.

Vaincus : 1 E Joshi (31) ; 1 P Rodriguez (6).

TOULOUSE OLYMPIQUE : Ford, Innes, Quintilla, Minga, Ader, Th. Gonzalez-Trique, Kheiralah, Vunakece, Fahy, Blackett, Molinier, Couturier, Williams, Kriouache, A. Gonzalez-Trique, Gout, Barthau.

David Morin LADEPECHE.FR

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ASC sans trembler

Le 06 janvier à 09h15 par J.-F. Albert lindependant.fr l-asc-n-a-jamais-ete-inquietee-hier-a-domec_270760_516x343.jpg L'ASC n'a jamais été inquiétée, hier à Domec. PHOTO/Christophe Barreau

La partie démarrait sous les meilleurs auspices pour les Canaris qui jouaient pourtant contre le vent. Après seulement deux minutes, l’ASC trouvait la faille sur un joli mouvement collectif bien amené par le capitaine Teddy Sadaoui. Ce dernier déchirait le rideau avant de servir parfaitement son ailier Alexis Escamilla qui marquait en coin. Après avoir grillé la politesse des défenseurs sur le côté droit, c’était au côté gauche de s’illustrer de la plus belle des manières. Aïtken attaquait la bande avant de servir Anderson qui s’infiltrait sur 20 mètres puis servait son arrière Guiraud qui finissait le boulot. En cinq petites minutes, l’ASC avait pris l’ascendant sur son adversaire mais rien n’était encore joué.

Le match s’équilibrait quelque peu, les deux équipes commettaient des fautes coupables et il fallait attendre la 30e minute pour que les locaux assoient leur domination. Le capitaine Sadaoui s’illustrait à nouveau en décalant son centre Thomas Barrau qui feintait la passe avant de s’affaler dans l’en-but. Les Léopards réagissaient à une minute de la pause grâce à un essai de Decarnin. L’avantage de 14 à 2 en faveur des Canaris reflétait leur domination même si ces derniers pouvaient toujours regretter d’avoir manqué deux occasions franches. Dès la reprise, les “vert et blanc” se retrouvaient sous pression mais contre le cours du jeu, grâce à une interception de Villegas, ils allaient faire frémir les Canaris. Vexés par ce contretemps, les “jaune et noir” repartaient de l’avant et sur une action rondement menée, Aïtken réussissait une passe acrobatique à l’intérieur que Guiraud convertissait immédiatement en essai. A 20 à 8 à la 44e, les Canaris se retrouvaient plus sereins. Ils multipliaient les initiatives et, à la 52e, Jovani frappait un coup de pied rasant dans l’en-but que le troisième ligne Damien Jacquet aplatissait.

Cinq minutes plus tard, le public carcassonnais allait se voir gratifier de l’action la plus spectaculaire de la soirée grâce au talent et à la force de caractère de Troy Savage. Ce dernier emportait tour sur son passage en éliminant plusieurs défenseurs avant d’aplatir rageusement dans l’en-but adverse. A 32 à 8, la différence était faite, Villeneuve subissait mais faisait preuve de roublardise une fois encore avec une nouvelle interception de Hyde. A la 68e, Jérémy Guiraud, élu très justement joueur du match, semait le trouble dans la défense avant de décaler son compère Mazard qui s’extirpait d’un trou de souris pour aplatir en coin. Ces diables de Léopards griffaient tout de même une dernière fois toujours sur interception et toujours grâce à Hyde ! Carcassonne a bien négocié son premier tour de Coupe, et même si tout n’a pas été parfait, l’ASC démarre 2013 de la meilleure des façons.

Hier : Lyon-Toulouse 6-50 Aujourd’hui : Réalmont-Tonneins, Toulouse Broncos-Avignon, Villefranche-Cavaillon, Lézignan-Limoux, Baho, St-Estève/XIII Catalan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

St-Estève/XIII Catalan en roue libre

Le 07 janvier à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

robin-et-les-baby-dracs-ont-deroule-face-a-baho_270837_516x343.jpg Robin et les Baby Dracs ont déroulé face à Baho. PHOTO/M. Clementz.

Comme il fallait s'y attendre il n'y a pas eu photo hier. Le leader de l'Elite 2, Baho a été dévoré tout cru par une formation de Saint-Estève/XIII Catalan pourtant bien loin de son meilleur niveau. En effet, la réserve des Dragons a plié les débats en trente petites minutes, inscrivant 42 points. La puissance de Jamil, les jambes de Ferret et de Robin ont eu raison d'une défense de Baho trop friable en première période, et peut-être aussi aux motivations individuelles divergentes. Le derby qui a aussi manqué de densité physique était un vrai match de reprise pour deux équipes qui avaient la tête ailleurs. En effet, après la pause, les Baby Dracs se sont éparpillés. Baho en a profité pour inscrire deux essais. Luke Swain, le co entraîneur des 'sang et or' espère très vite effacer ce match des mémoires : "La deuxième mi- temps a été à mon sens horrible avec des fautes et une défense au milieu qui était notre point fort avant et qui n'a pas été à la hauteur. On va mettre ce match de côté et préparer Lézignan correctement".

L'orgeuil de Baho Baho, plus impliqué en seconde période a rivalisé et a par la même occasion évité une sanction plus lourde. David Roméro, l'assistant entraîneur bahotenc, a apprécié la réaction des siens : "On a demandé à la pause aux joueurs de montrer qu'ils étaient des hommes et de ne pas baisser les bras après les vingt grosses minutes de flottement avant la mi-temps". Saint-Estève/XIII Catalan privé d'Escaré, Swain et Ahlalou doit davantage sa qualification à ses individualités qu'à son collectif. Un simple avertissement sans frais sur lequel l'encadrement ne manquera pas de mettre le doigt cette semaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Limoux sort Lézignan avec courage

Le 07 janvier à 6h00 par Alain Revello lindependant.fr

limoux-sort-lezignan-avec-courage_270838_516x343.jpg PHOTO/Photo NDB

Dominer n'est pas gagner. Lézignan l'a appris hier à ses dépens. Passer plus de cinquante minutes dans le camp adverse et se laisser piéger, a eu pour le FCL, quelque chose de rageant. Les ' vert et blanc' ont durant ce derby multiplié les occasions sans pouvoir, ou même, savoir faire la différence. Manque de patience, erreurs tactiques et maladresses ont été le lot de leur jeu. À l'inverse, les Limouxins, pourtant très diminués, ont su être réalistes, tout en gardant la tête sur les épaules. Les Blanquetiers se sont dépensés sans compter en défense pour ne pas sombrer. Sarda, l'ex-Lézignannais qui, la saison dernière, évoluait encore en Fédérale, devait être le bourreau des ' vert et blanc'. Cela avait pourtant vite démarré pour les Lézignannais. Wynn, sur un jeu au pied, mettait en difficulté Ramage, gêné par le soleil dans les yeux. A l'affût, Carrière récupérait, Griffi était en relais et envoyait Wynn derrière la ligne. Les 'vert et blanc' grisés par cet essai confondaient alors vitesse et précipitation, laissant passer trois belles occasions. À ce stade du match, cela ne semblait pas être préoccupant.

Sarda crucifie son ancien club La première alerte venait de Munoz, qui trouvait une faille pour envoyer Murcia derrière la ligne. Les locaux se remettaient à l'ouvrage et échouaient à nouveau à deux reprises. Limoux ne ratait pas sa contre-attaque. Hatfield attirait la défense et ouvrait le couloir à Sarda. Six minutes plus tard, sur un jeu au pied, Piquemal se mettait à la faute. La mêlée qui suivait devait être fatale. Blanch, après une récupération acrobatique, filait en dame. Il fallait la puissance de Nègre pour assister au retour des Lézignannais à deux minutes de la pause. En seconde période, les ' vert et blanc' sûrement sermonnés se remettaient à l'ouvrage. D'un exploit personnel, Wynn donnait l'avantage à l'équipe des Corbières. Tout laissait penser alors que cette dernière allait faire craquer son adversaire. Durant vingt minutes, les Lézignannais restaient dans les 10 mètres limouxins. Ces derniers pliaient mais ne rompaient pas. Mieux, deux opportunités se présentaient. Piquemal perdait un ballon, mais les Blanquetiers ne savaient pas l'exploiter (71). À la 78e, Blanch cassait la ligne et mettait l'inévitable Sarda sur orbite. Le ciel venait de tomber sur la tête des Lézignannais. Limoux savait alors gérer le temps pour se hisser en quarts de finale. La défense de Limoux a eu raison des charges de Tribillac et de Lézignan.

Limoux en toute logique au Moulin

Le 07 janvier à 6h00 par A. R. limoux-en-toute-logique-au-moulin_270889_516x343.jpg PHOTO/Photo N. D.-B.

Pas de surprise au Moulin. Limoux, qui avait fait forte impression un mois plus tôt à l'Aiguille face aux Lézignanais , a confirmé sa suprématie sur les joueurs des Corbières. Pourtant, cette fois les 'vert et blanc' ont montré un tout autre visage en mettant beaucoup de cœur dans le derby. Limoux a sûrement su allier sa puissance et sa patience pour rester maître du duel. Sur la première véritable attaque, les Lézignanais développent bien côté droit. Boulade amorce, Pierre Tixador intercalé assure le relais parfait pour Grotti. Ce dernier ne laisse pas passer l'occasion d'ouvrir le score. Limoux faisait le dos rond avant de frapper sur une interception de Bourrel dans ses 20 mètres, qui amenait les 'blanquetiers' dans le camp 'vert et blanc'. Perris, bien lancé, concrétisait. Le score venait de changer de côté. Les Limouxins ne s'arrêtaient pas là. Bourrel, sur un exploit individuel, effaçait toute la défense locale pour aller au milieu des poteaux. Puis Sabri se voyait ouvrir un couloir par Barbaza. Beteille ajoutait sa touche pour donner une avance confortable aux Limouxins. Mais juste avant la pause, les Lézignanais, sur un débordement de Pierre Tixador, réduisaient le score.

Dumontet en filou Dès la reprise, Limoux remettait la pression. Betin en force récompensait l'effort. Barbaza, de la même manière, enfonçait un peu plus les Lézignanais. Ces derniers réagissaient sur un essai de filou de Dumontet. Limoux reprenait la main avec Beteille. Les juniors des Corbières ne baissaient pas les bras. Nahal franchissait la ligne, servait Dumontet qui faisait un intérieur gagnant pour Cardace. Mais Franck en s'échappant derrière un tenu éteignait les derniers espoirs lézignanais. La hargne de Grandjean, puis l'opportunisme de Baills sur une percée de Poveda ne pouvaient rien changer au résultat. Limoux tenait son quart de finale. À St-Martin, l'AS Carcassonne s'est imposé 46 à 12. Lézignan, courageux, n'a rien pu faire face à l'armada limouxine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est fini pour Villeneuve-sur-Lot

Rugby à XIII - elite 1. Coupe de France. 1/8es de finale.

zoom.png201301070771_w350.jpg

Offerdahl, pris par la défense villeneuvoise. Ci-contre à gauche, l'essai de Guiraud et le coup d'envoi donné par le restaurateur de l'ASC./ Photos DDM, Didier Donnat

carcassonne 38 - Villeneuve 20

En huitième de finale de la coupe de France, hier soir, l'ASCarcassonne bat Villeneuve: 38-20. M.T:14-2. Temps froid. Pelouse grasse.Arbitrage de M.Cau ( Roussillon). 500 spectateurs environ.

Pour Carcassonne:

7 essais. A.Escamilla (3e), Guiraud( 6e, 45e), Barrau( 31e), Jacquet(52e), Savage(58e), Mazard( 69e). 5 T ( 6e, 45e, 52e, 58e,69e) Guiraud.

Pour Villeneuve: 3 essais. Escoder( 42e), Hyde( 63e, 77e). 3 T. et 1 CF(39e) de Decarnin.

Carcassonne: Guiraud; Mazard, Barrau, Savage, A.Escamilla; (o) Aitken; (m) Sabri; Jacquet; Anderson, Sadrau; Offerdhal, Jovani, Bemba. Sont entrés en cours de match: Soum, Pau, Poching, Sadrau.

Villeneuve: Demartini; Djerbani, Vergniol, Decarnin, Escoder; (o)Villegas;(m) Hyde; Maria, Fakie; Bromley, Curran, Battye. Sont entrés en cours de match: Gautier, Villa, Moualkia, Cooper.

Evolution du score: 4/0, 8/0, 10/0, 14/0, 14/2, 14/6, 14/8, 18/8, 20/8, 24/8, 26/8, 30/8, 32/8, 32/14, 36/14, 38/14, 38/18, 38/20.

Echaudée par sa qualification de justesse l'an dernier, justement devant Villeneuve, l'ASC se méfiait, au point que les consignes avaient été très strictes: marquer très vite, ce qui fut fait, samedi soir.

Avec les retours de Sadaoui, Pau, Mazard, les locaux n'ont pas lézardé. Dès la 3e minute, Sadaoui, en grande forme, servait le jeune Escamilla pour un premier essai, suivi d'un second tout aussi beau de Guiraud (6e), sur une percée d'Aitken et un relais d'Anderson.

Les visiteurs tentèrent alors, de réagir et vinrent camper dans le camp carcassonnais, mais en vain. Au contraire, les Audois inscrivirent un 3e essai libérateur par Barrau, bien lancé par Guiraud, qui sera désigné homme du match.

Juste avant la pause, les Villeneuvois réduisaient l'écart grâce à un coup-franc de Decarnin, pour un placage haut.

A la reprise, loin de baisser les bras, les visiteurs se requinquaient. Après une course de 40 mètres, Escoder marquait un essai que Decarnin transformait. Au tableau d'affichage la différence était moins nette (14-8).

C'est alors que sous l'impulsion du capitaine Sadaoui, les Carcassonnais prirent les choses en mains. Tout d'abord, Guiraud(45e) franchissait la ligne d'enbut, en coin, sur une passe d'Aitken, puis ce fut Jacquet qui l'imita (52e). Avec les transformations de Guiraud à chaque fois, le trou était bien fait et l'on sentit les locaux se libérer.

A noter, ensuite, un festival de Savage (qui s'est débarassé de cinq joueurs avant de marquer), puis de Mazard(69e). Entre temps, pour l'honneur, essai d'Hyde, sur interception (63e), et en fin de partie (77e), sur percée de Bromley, nouvel essai d'Hyde. Decarnin ajoutait la transformation et Villeneuve sortait la tête haute, devant une équipe plus forte qu'elle et devant laquelle elle n'a jamais démérité.

Ce nouveau succès carcassonnais, après celui sur Toulouse, en championnat, en décembre, remet du baume au cœur des «jaune et noir» avant leur déplacement à haut risque dimanche prochain à Limoux.

Michel Sawas ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coup d’oeil sur les 1/8ès de Coupe Lord Derby

Lundi, 07 Janvier 2013 09:23 ffr13.com

LIMOUXEQUIP2013_thumb.jpg

Le XIII Limouxin est en quarts.

Les huitièmes de finale de la Coupe Lord Derby ont été marquées par la victoire de Limoux à Lézignan. La logique a été respectée dans les autres rencontres. Tour d’horizon.

NOTES

8/10 Stevens, le demi-de-mêlée de Villefranche-de-Rouergue, a été le parfait poisson pilote de son équipe, contre Cavaillon. A l'heure de jeu, son coup de pied rasant profitant à Touati redonne l'espoir aux Aveyronnais, qui étaient jusque-là menés 14-24. Sept minutes plus tard il mystifie la défense provençale pour l'essai égalisateur, avant de réussir le drop de la victoire 25-24.

8/10 Benjamin Sarda, encore joueur de Lézignan la saison passée, a été le bourreau de ses anciennes couleurs, inscrivant deux essais, dont celui de la gagne sur la fin, pour le compte de Limoux.

8/10 Stanislas Robin, qui a sans cesse accéléré le jeu au profit de Saint-Estève-XIII Catalan.

8/10 Teddy Sadaoui a tenu la baraque, devant, au service de Carcassonne.

8/10 Vinnie Anderson a souvent destabilisé la défense de Villeneuve-sur-Lot, au poste de deuxième ligne.

8/10 Jérémy Guiraud a été désigné "joueur du match" entre Carcassonne et Lyon-Villeurbanne.

8/10 Kuni Minga a été de tous les bons coups du Toulouse Olympique, à Villeurbanne, en deuxième mi-temps.

8/10 Mark Kheirallah a été un poison constant pour la défense de Lyon-Villeurbanne.

7/10 Kieran Hyde : deux interceptions et deux essais pour le demi anglais de Villeneuve-sur-Lot.

7/10 Scott Blanch, un des Limouxins les plus en vue, et auteur de la percée engendrant le deuxième essai de Sarda.

7/10 Nicolas Munoz, régulier dans l'effort, au Moulin.

7/10 Mathieu Griffi, un des très rares Lézignanais échappant à la critique, ce dimanche.

7/10 Cédric Burghoffer, le talonneur de Baho, s'est montré très actif d'un bout à l'autre de la partie, à Saint-Estève.

7/10 Paco Jamil, moteur sans ratés du pack catalan.

7/10 Valentin Ferret, dont la vitesse et le sens du placement ont fait merveille, face à Baho.

GASTRO

Luke Swain était seul aux commandes de Saint-Estève-XIII Catalan, contre Baho. L'entraîneur principal, Steve Deakin, cloué au lit par une gastro-entérite, était en effet absent.

Le même mal avait atteint Rachid Ahlalou, contraignant le centre catalan à déclarer forfait le matin de la rencontre. Il avait cependant tenu à assister au match.

COUP DUR

Limoux devra faire sans Samuel Key, lors de la deuxième partie de la saison. L'attaquant australien, contrarié par une blessure en décembre, ne reviendra pas de ses vacances passées dans son pays durant la trêve des confiseurs. Il portait le maillot rouge et noir depuis six ans et il s'agit d'une lourde perte.

TRIPLÉ

Emilien Gaillac a inscrit trois des six essais de Réalmont, contre Tonneins. Damien Bibal en a marqué deux, et Paul Palous un.

ABSENTS

Baho déplorait l'absence de cinq joueurs, dimanche : Brahim Nhari, en vacances à Paris, Franck Traversa, récemment opéré d'un doigt, Julien Meynard, grippé, Loïc Gimenez (fracture du scaphoïde), et Jérôme Bonafos, en phase de reprise.

Tout l'effectif sera en stage à Méjanes, le week-end prochain, le club étant exempt de cette journée de championnat Elite 2.

ANCIENS

Dans les rangs de Baho, on notait la présence de six anciens joueurs de Saint-Estève - XIII Catalan : Jérémy Grau, Gilles Mendez, Sébastien Payan, William Paillès, Julien Lafitte, Thibault Cordoba.

REPOS

Tour de roulement oblige, deux cadres de la réserve des Dragons étaient au repos : Morgan Escaré et Luke Swain.

BLESSÉS

Le pilier de Baho, Tristan Margalet, a quitté définitivement le terrain à la 42è minute du match, à Saint-Estève, victime d'une luxation d'un coude qui lui a valu une courte hospitalisation. Son duel avec son jeune troisième ligne de frère, Thibaut, a ainsi tourné court, alors que c'était la première fois dans leur carrière qu'ils s'affrontaient.

Mickaël Rouch (St Estève-XIII Catalan) a reçu un violent coup sur une cuisse.

Romaric Bemba (Carcassonne) s'est cassé plusieurs dents.

Gadwin Springer (St Estève-XIII Catalan) a pris un coup sur plusieurs dents.

PREMIÈRE

L'international junior Arthur Gonzalez-Trique a été retenu pour la première fois en équipe fanion du TO, au stade Georges-Lyvet.

TOTHEOETARTHUR_thumb.jpg

Théo et Arthur Gonzalez-Trique : duo de frères pour le TO.

PAROLES

Luke Swain, préparateur physique de Saint-Estève-XIII Catalan : "Nous n'avons pas été très performants en défense, surtout au milieu du terrain après la pause, et en attaque il nous faudra oublier ce match, car nous avons commis trop de fautes de mains".

Paco Jamil, pilier de Saint-Estève-XIII Catalan : "Baho a eu le mérite de s'accrocher jusqu'au bout, et nous avons éprouvé des difficultés lors des dix premières minutes du match. Par la suite, nous avons mieux respecté notre système de jeu".

David Romero, entraîneur adjoint de Baho : "Je n'avais pas encore vu jouer la réserve des Dragons, cette saison, mais Franck Rovira (ndlr : entraîneur adjoint de Lézignan) m'avait prévenu : "C'est la plus rapide des équipes d'Elite. Lorsque je jouais ici voici quelques années, la vitesse était l'atout principal de cette formation. Nous avons réussi à ralentir les tenus l'espace des vingt premières minutes, avant de céder logiquement. Mais les Bahotencs ont eu la fierté de s'accrocher jusqu'à la fin, réalisant notamment une louable deuxième période. Le score reflète la différence entre une équipe qui s'entraîne quotidiennement et une autre deux fois par semaine".

Nicolas Munoz, troisième ligne de Limoux : "Bien que diminués, nous avions à coeur de l'emporter à Lézignan, surtout Benjamin Sarda et moi".

Yoan Tisseyre, capitaine de Lézignan : "Limoux a joué le match de sa vie, de notre côté nous n'avons pas respecté les shémas de jeu et avons commis trop d'erreurs".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : Le Toulouse Olympique cartonne en Coupe de France

Toulouseblog.fr - Posté le 07/01/2013

facebook_32.png

twitter_32.png

google_plus_32.png

19470-rugby_a_xiii_toulouse_olympique_cartonne_coupe_france-l200-h173-c.jpg

Le Toulouse Olympique a réussi son entrée en Coupe de France Lord Derby samedi, avec une large victoire (6-50) sur Lyon-Villeurbanne, pensionnaire d’Elite 2.

Après une première période accrochée (6-8), la faute à de courageux Rhodaniens et à quelques approximations après la trêve hivernale, les Toulousains ont réalisé un 2ème acte quasi parfait pour s’imposer à Villeurbanne sur le score de 6 à 50. Les protégés de Gilles DUMAS accèdent ainsi aux quarts de finale de l’épreuve.

Malgré un essai d’Adam INNES dès la première chaine de tenus, suite à une percée de Florian QUINTILLA, les Toulousains vont connaitre quelques difficultés à imposer leur rythme en première période. Cela peut s’expliquer par des approximations en attaque, suite à une trêve de 3 semaines, et une formation du LVR XIII (Lyon-Villeurbanne Rhône) très valeureuse. Aussi, au cours des 40 premières minutes, les Olympiens ne vont inscrire qu’une seule autre réalisation, sur une « valise » de Mark KHEIRALLAH, et encaisser 1 pénalité et un essai. A la pause, le score est de 6 à 8.

Du retour des vestiaires, les coéquipiers de Guy WILLIAMS gomment leurs erreurs et vont rapidement faire baisser les armes aux locaux. Résultat, un festival offensif avec pas moins de 8 essais supplémentaires inscrits pour aucun point encaissé. Mark KHEIRALLAH, le demi de mêlée ‘bleu et blanc’, s’est particulièrement mis en valeur grâce à ses jambes de feu, et son compère de de la charnière, Arthur GONZALEZ-TRIQUE (18 ans), pour sa première titularisation en équipe première, a donné satisfaction.

Retour au Championnat pour le week-end prochain avec un déplacement périlleux à Avignon dimanche à 15 heures.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rugby à XIII : un petit tour de Coupe et puis s'en va...

A. R. midilibre.fr

08/01/2013, 06 h 00

triste-jour-d-epiphanie-pour-le-fcl-xiii_503620_510x255.jpg

Triste jour d'Epiphanie pour le FCL XIII. (© D.R)

Il y avait longtemps que cela n'était pas arrivé au FCL XIII. Il faut chercher loin dans les annales pour voir le vieux club des Corbières sorti de la Coupe de France Lord Derby dès le 1er tour. Et pourtant, favoris d'une rencontre face à une équipe amoindrie par les suspendus et les blessés, les Lézignanais devaient aller vers une cruelle désillusion. A qui la faute ? A eux-mêmes ! Comment peut-on dominer aussi largement une rencontre et ne pas en sortir vainqueur ? Plusieurs raisons à cela. La première vient sûrement d'un manque évident de lucidité dans les moments propices. Les "vert et blanc", qui lors de la première période ont campé dans les 20 mètres limouxins près de 20 minutes, ont confondu vitesse et précipitation. Les occasions d'essais se sont multipliées, mais chaque fois un grain de sable est venu contrarier la finition. Une mauvaise passe, une maladresse, un mauvais choix... Toutes ces fautes mettaient les "vert et blanc" en échec. En deuxième période le scénario se reproduisait... en pire. La maîtrise, point fort habituellement des "vert et blanc", n'était plus là. La deuxième raison est plus grave. Les Lézignanais devaient renouveler la même erreur que devant Avignon. Face aux Provençaux, le coach avait fait le choix de jouer à la main une pénalité qui offrait l'égalisation. La leçon de cet échec n'a pas été retenue. Deux pénalités, pourtant bien placées, n'étaient pas tentées ! Ne pas prendre ces points en match de championnat peut parfois se comprendre, mais dans une rencontre éliminatoire cela est une faute. La troisième raison de la défaite est sûrement due à Limoux et l'envie de ses ex Lézignanais. Nicolas Munoz, tant décrié quand il était au FCL XIII, qui joue libéré sous son nouveau maillot, a su conduire son équipe vers la victoire. Son impressionnante vision du jeu peut donner des regrets au public du Moulin. Mais il y a aussi Benjamin Sarda, l'ex junior "vert et blanc" que personne n'avait jamais remarqué et qui est parti à Ferrals jusqu'à ce que Limoux l'intègre. Le jeune joueur devait être le bourreau des Lézignanais pour la plus grande joie des Blanquetiers. A tout cela, il faut ajouter le manque de clairvoyance de certains joueurs. Anthony Carrère a du mal à s'imposer en demi. Avec ses courses "traversales" permanentes, il affole plus ses équipiers que ses adversaires. Véritable coffre-fort, il empêche le jeu de se développer dans les moments cruciaux. L'ex Salanquais, qui a besoin d'espace pour pouvoir exprimer son talent, apparaît enfermé à ce poste clé. Cette élimination de la Coupe n'est pas une fin en soi. Le FCL XIII, bien classé en championnat, a tout le temps de se refaire. La course au titre suprême reste d'actualité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cologni : "Lézignan n'a pas été très intelligent"

Le 08 janvier à 6h00 par Recueilli par B. O. lindependant.fr

cologni-lezignan-n-a-pas-ete-tres-intelligent_271036_516x343.jpg L'entraîneur de lézignan revient sur l'élimination des siens en 1/4 de finale de la coupe de France par Limoux. PHOTO/© D.R

Comment analysez-vous cette élimination ?

C'est déjà une grosse déception par rapport à l'objectif fixé. Lézignan a toujours bien figuré en coupe de France. On avait des choses à retrouver par rapport à l'engagement et nos valeurs après la défaite d'Avignon. Nous étions en droit d'attendre que l'objectif soit rempli, même si on savait que ce serait très compliqué.

Sur ce match, Lézignan n'a-t-il pas pris de haut Limoux ?

Pas du tout. Nous avons manqué de maîtrise dans ce que nous avons fait. On a manqué de patience et d'intelligence aussi dans le jeu. Mais, il est davantage question d'erreurs individuelles que collectives. On s'est mis sous pression tout seul. On vous sent déçu aussi par vos joueurs... Il y a des joueurs qui n'ont pas été à leur meilleur niveau.

Le moindre faux pas de quelques joueurs nous coûte très cher. Quand je parle du niveau des joueurs, c'est le fait de commettre des fautes impardonnables à ce niveau. Il faut arriver à les bannir, surtout qu'il y a une grosse débauche d'énergie avant. Les joueurs sont conscients qu'ils sont passés à côté pour certains.

Le capitaine Tisseyre a eu des mots très justes à la fin du match. Il faut que ceux qui ont du mal à se mettre devant le miroir avancent et réagissent par rapport à ceux qui se filent à 200 % tous les dimanches. Il faut absolument que chacun fasse des efforts par rapport à ses qualités.

Quel est votre sentiment par rapport aux nombreuses fautes commises ?

Nous avons été incapables de maîtriser nos temps forts. C'est difficile à avaler ! Je ne parle pas de ballons tombés mais de fautes graves. Lézignan n'a pas montré un visage très intelligent. On a aussi pêché dans la finition et je n'enlève rien au mérite de Limoux qui n'a pas volé sa qualification.

Place au championnat maintenant. Quels sont vos objectifs ?

La coupe c'est terminé, c'est rangé. On doit gérer au mieux ce groupe qui n'est pas aussi riche que les années précédentes. On doit atteindre désormais l'objectif du championnat qui est de terminer dans le top 4 et pourquoi pas à l'une des trois premières places. Ça se jouera à très peu de toute façon, les formations sont très proches au classement. Mais je sens, et je sais qu'il y a du potentiel dans cette équipe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pia : requête rejetée

Mardi, 08 Janvier 2013 15:28 ffr13.com

La fédération a diffusé un communiqué de presse le 4 janvier 2013 faisant état d’une requête en référé suspension devant le Tribunal Administratif de Montpellier, présentée par le club de SM PIA XIII visant la sanction disciplinaire d’exclure l’équipe senior du club de la compétition 2012 / 2013.

Par ordonnance du 7 janvier 2013, le Tribunal Administratif de Montpellier a rejeté ladite requête.

Le tribunal reste saisi d’une autre requête de SM PIA XIII, au fond cette fois ci, pour laquelle il ne se prononcera pas avant plusieurs mois.

Toutefois, le juge du référé a notamment relevé que la sanction prononcée par les instances disciplinaires de la fédération n’apparait pas manifestement disproportionnée eu égard à la gravité de l’infraction.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les séniors de Réalmont XIII

L' équipe de LA SEMAINE.

zoom.png201301091469_w350.jpg

Les séniors de Réalmont XIII

Cette semaine, nous mettrons à l'honneur notre équipe séniors pour la belle prestation en Coupe de France Lord Derby avec une victoire 32-10, face à Tonneins, 3ème d'Élite II. Le Président Bernard Houlès et l'ensemble des dirigeants tiennent à féliciter l'entraineur, Yannick Buttignol, ainsi que son staff et son groupe pour avoir marquer une nouvelle page dans l'histoire du club.

Après avoir savouré la magie de cette belle compétition, l'heure de se remettre au travail a sonné ; l'objectif premier restant le Championnat et la Coupe Paul Déjean, afin de gagner le ticket permettant d'accéder à la division supérieur la saison prochaine. Pour cela, il faudra rendre la même copie dimanche, à 15h au stade Claude André, face aux toulousains de Ramonville, qui se déplacera pour faire bonne figure. Les minimes iront défier Pamiers-Vernajourls, samedi.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Où en est Lescure ?

élite 1. Avant la reprise du championnat dimanche.

zoom.png201301090017_w350.jpg

Lescure doit attendre les décisions de la fédération pour savoir qui sera son adversaire en Coupe de France./ Photo DDM. Emilie Cayre.

Finies les vacances. Les affaires reprennent dimanche pour le Racing Club Lescure Arthès XIII qui accueille Lézignan à Jean Vidal. Des affaires qui reprennent une semaine plus tard que pour les autres clubs de l'élite, lesquels ont joué le week end dernier les huitièmes de finale de la Coupe de France Lord Derby. Et on se serait bien passé à Lescure de se retrouver, bien malgré soi, lié à l'imbroglio né de la mise hors Coupe de France de Pia.

On essaye de résumer. Pia a été privé de coupe de France cette année pour cause disciplinaire, une affaire datant de la fin de la saison dernière. Une sanction lourde à laquelle s'ajoutait une grosse amende et une très longue suspension du président pianencq Marc Ambert. Lescure aurait du jouer contre Pia dimanche en Coupe de France si la FFR XIII avait accepté la décision du conciliateur du CNOSF. Cela n'a pas été le cas et Lescure est normalement qualifié pour les quarts de finale sans jouer. Enfin, normalement... Car Pia a déposé un recours devant le tribunal administratif dont on sait que les décisions prennent souvent du temps.

En fonction de la décision du TA, Lescure devra jouer les huitièmes de finale contre Pia, sans doute le 10 février, ou attendre le tirage au sort des quarts de finale, en espérant pourquoi pas un derby tarno tarnais contre une étonnante équipe de Réalmont qui ferait le bonheur des trésoriers....

Donc, dimanche, c'est championnat. Une reprise en aveugle pour les hommes d'Olivier Janzac qui, après avoir repris le chemin de l'entraînement le 2 janvier, auraient bien eu besoin de la Coupe de France pour retrouver le rythme de la compétition. Contre l'actuel dauphin de Pia (décidément...), les Minotaures auront une montagne, une de plus, à renverser. D'autant que les Audois ont été les victimes de la grosse surprise du jour en Coupe, battus par Limoux. Ils auront donc une revanche à prendre. Et perdre contre le dernier de la classe ne ferait pas très bon genre.

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Villefranche XIII. «Des regrets…»

xIII. élite 2. Jean-Marc Pascal, le manager des rugbymen villefranchois, fait le point à la moitié de saison.

zoom.png201301122132_w350.jpg

Jean-Marc Pascal (ici à droite) est le manager des treizistes villefranchois./ Photo DDM, A. D.

Après une très courte trêve, Villefranche XIII Aveyron a retrouvé le chemin de la pelouse, l'occasion de faire le point avec Jean-Marc Pascal, manager.

Avant d'aborder le bilan en championnat, dimanche dernier, face à Cavaillon XIII, votre équipe a obtenu son billet pour les quarts de finale de la coupe Lord Derby ?

Effectivement, face à Cavaillon XIII, nos joueurs se sont qualifiés pour les quarts de finale au terme d'un match intense. D'ailleurs le score 25 à 24 reflète l'intensité de la lutte. Cette victoire débute l'année 2013 de la meilleure des manières car Cavaillon XIII est un «gros morceau» de l'élite2. Par cette qualification, les joueurs auront, je l'espère, pris confiance en leurs possibilités. Enfin, jouer un quart de finale de la Coupe de France, au stade Henri-Lagarde, face à une grosse cylindrée d'élite 1, serait une belle récompense.

Revenons au championnat élite 2, que penser de la première phase ?

Pour nous, cette première phase n'a pas été à la hauteur de nos espérances : nous avons péché souvent par manque de réalisme. Trop de points ont été perdus en raison d'inconstance. Notamment face à Tonneins, Carpentras et Cavaillon. Ces trois matchs nous laissent beaucoup de regrets et sont lourds de conséquence du point de vue comptable. Nous le payons au classement général.

Comment expliquer ces «défaillances» ?

Nous souffrons sur le terrain de l'absence d'un leader. à l'absence programmée de Bastien Dintilhac, capitaine la saison passée, nous avons dû faire face à l'absence non programmée de notre pilier Prizzon qui aurait pu jouer ce rôle. Ainsi, nous nous retrouvons sur le terrain sans joueur qui fédère et qui tire le groupe comme le faisait Bastien la saison passée. Les individualités sont là mais il manque ce petit plus. J'espère que la victoire de ce dimanche va apporter justement ce plus : pour gagner face à Cavaillon, les joueurs ont montré une solidarité exemplaire, ils ont fait corps malgré l'adversité. Cela pourrait être un déclencheur pour la deuxième phase.

Justement, abordons cette deuxième phase.

Pour être clair, notre situation pourrait être meilleure, nous nous sommes mis dans une situation assez tendue : Pour espérer la qualification, nous devons gagner tous nos matchs à domicile (Toulouse-Jules-Julien, Albi, Saint-Gaudens, Sauveterre-de-Comminges) et aller glaner au moins deux victoires à l'extérieur. Sachant que l'on se déplace à Palau et Baho, nos chances résident surtout à Cavaillon, Lyon et Carpentras.

Pour conclure, un mot sur le championnat élite 2 ?

Ce championnat élite 2 a encore gravi un niveau cette saison. Il suffit de voir l'effectif de certaines équipes comme Palau, Baho, Toulouse-Jules-Julien ou Tonneins. Toutes ces équipes alignent des joueurs d'élite 1. Ensuite, les autres formations ont fait de gros efforts, Cavaillon et Carpentras en sont les meilleures preuves. Ceci donne un championnat fort disputé où se qualifier demande aucun faux pas.

Recueillis par Alain Dintilhac ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tirage au sort de la coupe de France

Mardi, 15 Janvier 2013 13:22 ffr13.com

Le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France Lord Derby (Seniors) et Luc Nitard (Juniors) a eu lieu le mardi 15 janvier 2013 à 11H30 au siège de La Dépêche du Midi - Avenue Jean Baylet à Toulouse.

Effectué par Monsieur Eric LAFFONT BAYLET, Administrateur Délégué de La Dépêche du Midi, sous la responsabilité de Monsieur Yves THOUILLEUX, Responsable juridique de la FFR XIII, le tirage a donné lieu aux rencontres suivantes :

Coupe de France Lord Derby - Quarts de finale :

Villefranche-de-Rouergue (E2) - Carcassonne (E1)

Réalmont (NAT) - Avignon (E1)

Toulouse Olympique (E1) - Lescure (E1)

Saint Estève/XIII Catalan (E1) - Limoux (E1)

Coupe de France Luc Nitard - Quarts de finale :

Avignon (E1) - Toulouse Olympique (E1)

Villeneuve-sur-Lot (E1) - Pia (E1)

Baho (NAT) - Limoux (E1)

Carcassonne (E1) - Saint Estève/XIII Catalan (E1)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un derby entre Catalans et Audois

Le 16 janvier à 6h00 par Bruno Onteniente lidependant.fr

limoux-devra-se-deplacer-chez-les-catalans_272669_516x343.jpg Limoux devra se déplacer chez les Catalans. PHOTO/© D.R

Saint-Estève/XIII Catalan recevra Limoux pour le choc des quarts de finale de la coupe Lord-Derby. Autre confrontation entre clubs d'Elite, Lescure, la lanterne rouge, se déplacera à Toulouse. Un match qui semble déjà déséquilibré à l'instar des deux autres rencontres au programme. Le petit Poucet, Réalmont (DN1) recevra Avignon et Carcassonne, le tenant du titre, ne devrait pas souffrir non plus à Villefranche-de-Rouergue. La réserve des Dragons Catalans a donc hérité d'un sacré adversaire avec une équipe de Limoux très ambitieuse en coupe, une compétition qui lui a souvent réussi par le passé. "Je suis très content d'avoir un match chez nous. Mais avant ça, nous avons deux gros matchs avec Lézignan et Pia. Le meilleur moyen de tout perdre serait de penser déjà à Limoux. Mais c'est vrai que c'est le choc de ce tour de Coupe et ça me plaît de prendre un gros", estime Steave Deakin, l'entraîneur des 'sang et or'. A Limoux, le capitaine Michaël Murcia ne se précipite pas non plus : "On a la Coupe en tête, c'est évident. On sait que ce sera compliqué de se qualifier en championnat, mais on doit se servir des matchs qui arrivent pour corriger ce qui ne va pas et aborder ce déplacement chez les Catalans du mieux possible". De son côté, l'ASC, qui a réussi à se défaire de Villeneuve-sur-Lot, va se déplacer à Villefranche-de-Rouergue. "Il faudra se déplacer pour livrer un véritable match d'Elite et pas une balade de santé. C'est la coupe et ça reste un match piège par excellence. On ne va pas se cacher, il y avait des 'petits clubs'. On en prend un, c'est très bien, mais rien n'est encore fait ni acquis", a prévenu le capitaine de l'ASC, Teddy Sadaoui. Enfin, Lescure qui espérait prendre Réalmont où Villefranche n'a pas eu de chance lors d'un tirage qui aura été clément pour Toulouse, Carcassonne et Avignon, trois cadors de l'Elite, grandissimes favoris des quarts de finale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avignon, le gros lot pour Réalmont

rugby à xiii. Coupe Lord-Derby. Le tirage au sort des quarts de finale a eu lieu dans nos locaux.

zoom.png201301160971_w350.jpg

Ambiance sympathique et détendue hier dans les locaux de La Dépêche du Midi au moment de ce tirage au sort./Photo DDM, Michel Labonne

La Dépêche du Midi a accueilli hier dans ses locaux toulousains le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France de rugby à XIII. En présence, de Carlos Zalduendo, président de la Fédération, Éric Laffont, directeur des relations extérieures du groupe La Dépêche, a procédé au tirage, avec notamment deux oppositions entre clubs de l'élite. Ainsi, Toulouse recevra Lescure, l'actuelle lanterne rouge tandis que Saint-Estève-XIII catalan sera opposé à Limoux, qui avait réussi l'exploit de sortir Lézignan sur son terrain du Moulin au tour précédent.

Quant au petit Poucet de l'épreuve, Réalmont, qui évolue en Division Nationale (3e niveau), il va se mesurer à Avignon, actuel quatrième en Elite. Enfin, Carcassonne, le tenant de l'épreuve, a été relativement épargné par la sévérité du tirage avec un déplacement à Villefranche -de-Rouergue (9e en Elite 2).

Quarts de finale (les 9 et 10 février, sur le terrain du premier nommé): Réalmont (Division Nationale)- Avignon (Elite 1), Villefranche-de-Rouergue (Elite 2)-Carcassonne (Elite 1), Toulouse (Elite)-Lescure d'Albigeois (Elite 1), Saint-Estève-XIII catalan (Elite 1)-Limoux (Elite 1).

D.N. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



Rugby League World - April 2017

League Express - Mon 10th April 2017