Sign in to follow this  
Chanter

Toulouse Olympique - Stadium expansion stalling?

Recommended Posts

http://actu.cotetoulouse.fr/travaux-du-stade-arnaune-a-toulouse-le-to-xiii-critique-le-rapport-de-la-commission-denquete_18432/

It's looking like the public enquiry commission are not in favour of the expansion of T.O's Stade Arnaune.

What affect will this have to the future inclusion of TO into Super League if they don't allow this? Lets hope they get the go ahead.

Share this post


Link to post
Share on other sites
XIII : le Toulouse Olympique rejoint la League One

Le 13 octobre à 15h53 lindependant.com

xiii-le-toulouse-olympique-rejoint-la-le

Le Toulouse Olympique XIII, double champion de France en titre, participera à la League One, le championnat anglais de troisième division, à partir du 16 mars prochain, a-t-on appris ce mardi par le biais d'un communiqué du TO XIII. Suite à la restructuration des championnats anglais, le club toulousain débutera son aventure au troisième niveau du championnat anglais et sera opposé à 14 formations britanniques (12 anglaises et 2 galloises).

"Avec mon Conseil d'Administration, nous avons décidé de relever ce formidable challenge, à la fois sportif, et financier car nous avons senti que c'était une nécessité quasi vitale pour le développement du TO" estime le Président Bernard Sarrazain sur ledit communiqué. "J'ai fixé la barre haute, à savoir la montée en Championship (deuxième division, ndlr) dès la 1ère saison, avec en ligne de mire la Super League, qui reste l'objectif prioritaire du club, dans les trois ans. La cerise sur le gâteau serait d'être le premier club Français à être Champion d'Angleterre !" conclu l'ambitieux président toulousain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

League One 2016 : Toulouse dans le grand bain

Le 19/10/2015 à 19:07:00| 2 Commentaires
 
 
Le Toulouse Olympique, champion de France en titre du championnat Elite français, tente la grande aventure. Les Toulousains de Sylvain Houlès ambitionnent de rejoindre un jour prochain les Dragons Catalans en Super League. Mais avant cela, ils vont devoir suivre un véritable parcours du combattant. La nouvelle organisation du rugby à XIII professionnel oblige en effet le TO à débuter l’aventure par la Division 3 de la Super League, la Kingstone Press League One. Toulouse vise une rapide accession en Championship, la deuxième division pro treiziste.

Les coéquipiers de Sébastien Planas débuteront leur nouveau championnat le samedi 5 mars, avec un déplacement à Coventry, face aux Bears, avant de recevoir le week-end suivant les Londoniens des Hemel Stags. Les Toulousains seront également engagés dans la Challenge Cup, dont le premier tour sera joué le week-end des 27 et 28 février. En attendant, le TO reprendra l’entraînement le 30 novembre prochain. Ils auront trois mois pour préparer l’énorme challenge qu’ils veulent relever.

 
G. N. lequipe.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Adam Innes : «Un nouveau mode de fonctionnement»

 

 

Publié le 25/12/2015 à 08:07 Rugby XIII - Rugby à xiii. League One. Pré-saison du Toulouse Olympique.201512250137-full.jpg
Adam Innes veille à la préparation physique des joueurs du TO sans perdre le sourire./ Photo DDM, Xavier de Fenoyl
zoom.png

Voilà trois semaines que les joueurs du Toulouse Olympique ont commencé leur pré-saison en vue du prochain exercice en League One qui commencera en mars 2016. Une période extrêmement importante, gérée avec énormément d'attention par Adam Innes, responsable de la préparation physique du TO. Ce dernier évoque en détail le programme suivi et les objectifs.

 

Comment se passe la préparation de la prochaine saison ?

 

C'est assez compliqué car il y a des joueurs qui sortent de cinq mois d'intersaison, d'autres qui ont déjà repris avec les TO Broncos (N.D.L.R. : la réserve du TO). Il y a aussi deux joueurs, Mourad Kriouache et Clément Boyer, qui ont joué le championnat Européen avec l'équipe de France. Ce premier mois, les programmes sont personnalisés car les objectifs sont différents pour que tout le monde se retrouve au même niveau. Il y en a qui doivent prendre du poids, d'autres qui ont bien profité des vacances, ils doivent donc sécher, d'autres encore qui doivent gagner en force.

 

Parlez-nous du nouveau fonctionnement adopté cette saison (N.D.L.R. : entraînements fixes entre 10 et 14 heures) ?

 

C'est vraiment super de travailler comme ça. Nous avons un objectif à long terme, c'est la Super League, c'est pour ça que dès maintenant, nous tentons d'être le plus professionnel possible. Nous avons adopté ce nouveau fonctionnement en accord avec le club et le staff pour préparer l'équipe aux niveaux supérieurs, les joueurs vont récupérer beaucoup mieux, et leur vie de famille sera également plus confortable, ce qui est non négligeable pour leur équilibre. Puis, il ne faut également pas oublier que notre pré-saison s'effectue en hiver, et il fait beaucoup moins froid à 14heures qu'à 19 heures. Je pense que sur tous les plans, nous sommes gagnants avec ce nouveau fonctionnement.

 

Comment sont les joueurs en ce début de préparation ?

 

Comme notre saison est décalée, nos joueurs le sont aussi. Les jeunes du centre de formation sont déjà en forme parce que depuis plusieurs semaines ils ont repris la compétition. Il y a les deux internationaux qui sont un peu plus fatigués car ils ont eu une grosse saison avec l'Élite suivie du championnat Européen, où ils ont pas mal voyagé, ils n'ont donc eu qu'un mois de pause. Enfin, il y a ceux qui ont eu une longue intersaison et pour eux, la préparation est un peu difficile : même s'ils doivent faire un gros travail physique, nous voulons qu'ils participent également aux entraînements de jeu, afin de ne pas trop les user mentalement, voire les décourager. Cela représente une grosse charge de travail, mais ce sera une bonne chose sur le long terme. Enfin, il y a les recrues, avec lesquelles nous sommes très satisfaits.

 

La Dépêche du Midi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le TO va jouer aux Ramiers

 

Publié le 25/02/2016 à 03:54 , Mis à jour le 25/02/2016 à 08:04 Rugby XIII - Sports201602251702-full.jpg
Thomas Sartorel montrant le stade Arnauné des Minimes, l'antre du TO, qui va être rénové./ Photo DDM, J.-C. P.
zoom.png

Le Toulouse Olympique XIII va jouer ses prochaines rencontres au stade Ernest Argelès, l'antre du BSC rugby, à partir du 5 mars. «En raison des travaux de rénovation entrepris au stade Arnauné, notre siège du quartier des Minimes, à Toulouse, nous allons jouer nos rencontres aux Ramiers de Blagnac, avec l'accord du club résident», explique Thomas Sartorel, le responsable de la communication du club toulousain. Une transhumance qui ne constitue pas une première. «Nous y avions déjà évolué à 3 reprises en 2009, lorsque nous avons joué en Championship, l'élite du championnat anglais, en raison de l'équipement du site blagnacais pour la retransmission de ces rencontres sur une chaine télé, ce qui nous avait valu à l'époque les meilleurs affluences de la saison», assure-t-il, en espérant autant de succès auprès du public pour la présente campagne. «D'autant plus que notre équipe fanion a intégré la deuxième division anglaise (League One), ce qui nous vaut déjà 7 rencontres à Blagnac, lors de la première phase, et comme nous visons la première place pour accéder à la Championship, cela pourrait conduire à 3 ou 4 matches supplémentaires, si nous obtenons le titre, notre objectif», poursuit-il. Les rencontres se dérouleront le samedi à 18h30, «ou bien à 15h30, et nous proposons alors une formule avec repas du midi inclus, comme c'est le cas pour l'ouverture le samedi 5 mars, contre Coventry». Mieux, la fédération française a imposé au club d'intégrer toutefois le championnat français, en Elite 1 (deuxième division) avec une équipe, les Toulouse Broncos, qui pourront jouer en lever de rideau de la formation fanion. L'entraineur lui-même se montre enthousiaste : «je suis ravi de revenir sur un stade que j'ai connu en 2009 comme joueur», assure Sylvain Houlès. Un beau programme pour le site blagnacais, avec une affluence venue d'outre-manche pour chaque rencontre, pour le plus grand plaisir des spectateurs, et le meilleur accueil des locaux : «Nous sommes ravis de leur rendre service, comme en 2009, notre public de connaisseurs apprécie le beau jeu», commente Philippe Humery le président du BSCR.

J.-C. P. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Very intereting indeed , if only i knew what it was all saying ( apart from the first post on this topic ). I would not have expected any help off the French National or Local Government, quiet the opposite in fact ..... Might as well still have the Vichy Gorvernment in power for all the help Rugby League gets in France from its Government National or Local :rtfm:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rugby à XIII/League One : le parcours du combattant du TO XIII

Le 01 mars à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

sylvain-houles-leve-les-bras-apres-le-tiSylvain Houlès, lève les bras après le titre de 2014. Place à la League One maintenant. PHOTO/Archives MC

Depuis 2004, le Toulouse Olympique rêve de la Super League. Les dirigeants anglais leur ont proposé d'y parvenir en intégrant la League One. Le TO qui débutera samedi sa saison a deux grosses marches à gravir.

Toulouse retrouvera le championnat anglais samedi avec la réception de Coventry. Cette fois ce ne sera pas la Championship, mais la League One pour le TO, soit la troisième division britannique. Pendant trois saisons (2009 à 2011), les Toulousains ont participé à la deuxième division anglaise, avant de revenir en Élite. En 2004, le dossier des Dragons leur avait été préféré pour intégrer la Super League. Rebelote en 2009 où cette fois, ce furent les Gallois des Crusaders qui rejoignaient le gratin européen.

  • Décollage de Béziers

Toulouse va donc devoir emprunter le chemin le plus difficile pour parvenir à ses fins. "Ce sera la vérité du terrain", reconnaît Sylvain Houlès, le coach du TO qui vient de mener les siens à deux titres de champion de France. Les joueurs de la Cité des violettes qui viennent de se qualifier (32-14) pour le quatrième tour de la Cup en s'imposant dans le nord de l'Angleterre à Wath Brow Hornets viennent tout juste de mesurer la difficulté des déplacements. "Nous avons fait Barcelone - Manchester, aller-retour et on y a rajouté six heures de bus à chaque fois", soupire l'ancien joueur d'Huddersfield, Londres et de Wakefield. La League One, ce sera 14 matches, sept à Blagnac (pendant deux saisons en raison des aux travaux du stade Arnauné) et sept à l'extérieur pour la première phase. "On ne rencontrera chaque équipe qu'une seule fois. Puis les 8 premiers participeront au Top 8 à l'issue duquel deux équipes gagneront le droit de monter en Championship, ce qui est l'objectif", lâche Sylvain Houlès qui appréhende des déplacements qui n'auront rien à voir avec le tout confort des Dragons depuis trois saisons. "On s'envolera de Béziers mais avec un retour à Toulouse à chaque fois. Il va falloir gérer tout ça et placer des plages de récupération pendant la semaine", précise le coach avant de rajouter : "Il y aura aussi la découverte des stades, de l'esprit de compétiteur des Anglais et de l'arbitrage". Hunslet, Rochdale, Doncaster et York sont les clubs que Sylvain Houlès a identifié comme les concurrents directs à la montée. Le TO qui a déjà perdu assez de temps espère tirer profit de ses expériences passées. Mais c'est un véritable parcours du combattant qui l'attend.

Share this post


Link to post
Share on other sites

TOULOUSE FILE A L'ANGLAISE

 

Double champion de France en titre, le Toulouse Olympique (TO) entame samedi un long chemin de croix avec pour ambition d'être d'ici cinq ans le deuxième club français, avec les Dragons Catalans, en Super League, l'élite du XIII en Angleterre.

"C'est un beau challenge", souligne le capitaine Sébastien Planas. "Après ces deux titres, c'était dur de se fixer des objectifs plus hauts. Cette aventure tombe à point nommé."

Stade Arnauné, au pied des immeubles du quartier des Minimes cher à Claude Nougaro: les joueurs du TO parachèvent leur préparation avant de commencer samedi face aux Coventry Bears leur aventure anglaise en League One, troisième division outre-Manche. Fini donc les déplacements à Lézignan-Corbières ou à Carcassonne et destination Sheffield, York ou le pays de Galles.

Le but pour le club, qui s'est professionnalisé depuis le début des années 2000, est de "changer de braquet", même si "le XIII souffre en France d'un manque de visibilité", explique Cédric Garcia, directeur administratif du TO.

- Professionnalisme -

"Ensemble partons à la conquête": joueurs sur fond du drapeau du Royaume-Uni, les affiches de la rencontre résument l'ambition du club de faire partie de l'élite du XIII en Angleterre, où ce sport est, en particulier dans le nord ouvrier du pays, beaucoup plus populaire qu'en France.

"Notre objectif est de monter en Championship (D2 anglaise) dès la fin de la saison et d'arriver en Super League d'ici cinq ans", détaille Cédric Garcia.

Une ambition que le TO porte depuis de nombreuses années, mais son dossier d'accession en Super League, à l'époque où le championnat anglais était une ligue fermée, n'avait pas été accepté à la fin des années 2000. Il avait alors joué trois saisons en Championship (2009-2011) avant de faire son retour en France.

Mais cinq ans plus tard, l'histoire n'est plus la même. Le professionnalisme s'est accru au TO. La quasi totalité des joueurs, rémunérés d'environ 1.000 à 5.000 euros par mois se consacrent désormais uniquement au rugby. Un projet d'agrandissement du stade est en outre en cours pour une livraison début 2018. En attendant, le TO jouera à Blagnac, en banlieue toulousaine.

- L'exemple des Dragons -

L'exemple qui est dans toutes les têtes est celui des Dragons Catalans, qui évoluent en Super League depuis 2006.

"Les Dragons sont une belle réussite avec 5.000 abonnés, 10.000 spectateurs en moyenne et un budget de 10 millions d'euros notamment grâce aux droits télé", souligne Cédric Garcia. Le TO n'a lui attiré la saison dernière qu'à peine plus de 2.000 spectateurs de moyenne.

Avant d'entamer son aventure anglaise, le club a commencé à s'armer financièrement, prenant son bâton de pèlerin pour aller chercher de nouveaux partenaires. Le sponsoring a bondi de 20% depuis la saison dernière et le budget de l'équipe est passé de 1,35 à plus de 1,5 million d'euros. Dès que le club sera en deuxième division, il devrait grimper à plus de 2 millions d'euros grâce à une augmentation de capital.

L'entrée dans le championnat anglais n'a toutefois pas été un long fleuve tranquille puisque le TO a difficilement obtenu l'accord de la Ligue anglaise (RFL) pour entrer en troisième division, et non en deuxième comme espéré. La RFL financera les déplacements des équipes anglaises à Toulouse et accordera au TO une subvention de près de 100.000 euros, qui devrait financer seulement la moitié de ses déplacements outre-Manche.

Et sur le terrain, "la route est longue", souligne l'entraîneur Sylvain Houles, qui a joué cinq ans en Super League. Si le TO fait figure de favori en troisième division, "ce sera une autre affaire" en Championship, dit-il en évoquant "le professionnalisme et le mental d'acier des Anglais qui ne lâchent jamais". Le TO en aura un avant-goût dès samedi.

Le Point sports.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

TO : un départ en fanfare

 

Publié le 06/03/2016 à 03:54 ,  

ladepeche.fr

Rugby XIII - « League One ». À Blagnac, Toulouse domine Coventry, 54 à 6201603061521-full.jpg
Un doublé pour Mark Kheirallah qui échappe ici à Richie Hughes sous les yeux de Tony Maurel./ Photo DDM, Michel Viala
zoom.png

Un Anglais a dégainé le premier. Mais celui-là joue à Toulouse. Danny Hulme, servi sur un plateau par Mark Kheirallah, a ouvert le score dès la quatrième minute en signant le premier de ses quatre essais de l'après-midi. Hulme, Kheirallah, ces deux hommes ont causé de gros dégâts dans les rangs des «Bears» (ours) de Coventry, costauds certes, mais loin du niveau de leurs hôtes. «Le TO était nettement supérieur», reconnaissait leur capitaine Richie Hughes. «Ils sont plus''pros'' que nous et ils étaient très bien préparés», ajoutait leur coach, Tom Tsang.

Hulme et Kheirallah n'ont pas gagné ce match à eux deux, ils sont simplement ressortis d'un collectif déjà bien au point pour son deuxième match de la saison. Sérieux, appliqués, les Toulousains ont mis d'entrée la pression sur les Anglais, se montrant efficaces en défense et déployant de bons enchaînements en attaque. Les visiteurs ne pouvaient endiguer les déferlantes et, à 24-0 au bout de vingt-deux minutes, le sort de la rencontre était déjà scellé.

Quelle première mi-temps !

«Je suis satisfait de nos attitudes, de notre première mi-temps où nous ne les avons pas laissés respirer», déclarait Sébastien Planas, le capitaine du TO.

Durant cette période, Coventry a bien réussi à marquer un essai, lors du seul petit relâchement des Toulousains. Ceux-ci ont très vite remis un coup d'accélérateur pour atteindre le repos avec trente points d'avance.

Alors, la deuxième période fut un peu moins déséquilibrée, mais le TO en profita tout de même pour rajouter trois essais.

«Nous avons été trop faibles en première mi-temps et le mal était fait», regrettait Tom Tsang.

De son côté, Sylvain Houlès, son homologue toulousain, savourait : «Je suis très heureux de cette performance et de notre excellente première mi-temps. Quand le collectif est bien en place, ça a l'air clair. La première vidéo de Coventry ne m'avait pas impressionné, mais celle de leur match contre Keighley avait servi d'avertissement. Nous avons travaillé sur des points clés et les joueurs ont respecté les consignes.»

Dans les semaines à venir, le TO va sans doute affronter des adversaires d'un calibre supérieur. Mais il est prêt, c'est évident.

Toulouse olympique 54 – Coventry 6

À Blagnac. MT : 36-6 ; 2284 spectateurs ; arbitre : M. Grant (Angl.).

Vainqueurs : 9 E Hulme (4, 10, 35, 40), Kriouache (19), Maurel (22), White (47), Kheirallah (53, 77) ; 9 T Kheirallah.

Vaincus : 1 E Reid (31), 1 T James.

TOULOUSE OLYMPIQUE : Kheirallah ; Maurel, Ader, White, Minga ; (o) Ford, (m) Hulme ; A. Bentley ; Planas (cap), Curran ; Canet, Kriouache, Puech.

Entrés en jeu : K. Bentley, Masselot, Hepi, Marion.

COVENTRY BEARS : James ; Hunte, Medforth, Reid, Freeman ; (o) O'Mara, (m) Lobwein ; Milizewski ; Thompson, Barratt ; Gurtjens, Hughes (cap), Morrisson.

Entrés en jeu : Redman, Liku, Holland, Jaynor.

La note du match : 14/20. Les hommes du match : Mark KHEIRALLAH et Danny HULME (Toulouse).

J.-P. P.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une formalité pour le TO Rugby XIII - Rugby à XIII. League one. Toulouse a dominé Oxford et bien préparé son déplacement à Wakefield201605032365-full.jpg
Et un essai de plus (ici Boyer) pour Toulouse, un!./ Photo DDM, Frédéric Charmeux
image-zoom.png

> Le résumé

Face à la lanterne rouge, le Toulouse Olympique n'a pas eu à forcer son talent pour conforter son invincibilité et surtout s'assurer la première place de la poule. Un bras de fer vraiment inégal d'autant qu'après un quart d'heure de jeu, les «Oxfordmen» étaient affaiblis par la sortie prématurée de deux joueurs majeurs : le centre Kieren Gill (fracture du poignet) et le deuxième ligne James Bahrd (déchirure). Très amoindri, Oxford a toutefois tenté de limiter les dégâts, de colmater les brèches. Or, quand les coéquipierss de Sébastien Planas ont haussé le rythme, mis du volume, le tableau d'affichage a grimpé d'une manière inflationniste. Les Toulousains ont ainsi rempli leur contrat et bien récité leurs gammes avant le déplacement à Wakefield.

> La phrase

«C'est une petite équipe qui est sa place au classement. Notre supériorité sur l'adversaire a fait que nous ne sommes pas bien rentrés dans le match, ce qui explique quelques approximations dans nos gestes. La bonne nouvelle, c'est que nous n'avons aucun blessé. Ce match nous a permis d'intégrer deux jeunes du centre de formation Gavin Marguerite et Paul Marcon qui ont donné satisfactions.» Sylvain Houles (entraîneur Toulouse Olympique).

> Les joueurs

Dans ce débat trop déséquilibré, Sébastien Planas a été à la hauteur de sa réputation. Antony Marion a couvert énormément de terrain. Rhys Curran a été impeccable dans son style de perforateur.

> ET MAINTENANT

Dimanche, l'opposition sera d'une autre dimension pour les hommes de Sylvain Houlès. Les Toulousains vont se déplacer à Wakefield actuellement septième de la Super League afin d'arracher une qualification pour les quarts de finale de la Cup. Pour la mise en place de ce match, l'encadrement va pouvoir compter sur la totalité de son effectif. Il n'y aura pas d'entraînement supplémentaire. On ne bousculera pas les habitudes. C'est samedi que la délégation toulousaine s'envolera pour Manchester, direction ensuite Wakefield.

toulouse 54 - oxford 8

A Blagnac.- MT : 28-4; arbitre : M. Smith (Angleterre); 1211 spectateurs.

Vainqueurs : 10 E K Bentley (5), Boyer (19), White (26), Curran (29), Marguerite (30), Gonzalez-Trique (45), Maurel (47), Kriouache (60), Masselot (65), Marcon (67) ; 7 T Kheirallah (5, 19, 26, 29, 45, 65, 67).

Vaincus : 2E Bahrd (14), Greene (75).

Evolution du score : 6-0, 6-4, 12-4, 18-4, 24-4, 28-4 / 34-4, 38-4, 42-4, 48-4, 54-4, 54-8.

Toulouse OLYMPIQUE : Kheirallah; Maurel, Marguerite, White, Marcon ; (o) Ford, (m) A. Gonzalez-Trique ; Marion ; Curran, Planas (cap) ; Canet, K. Bentley, Boyer.

Sont entrés en jeu : Kriouache, Puech, Masselot, Hepi.

Carton jaune : Marguerite (2e).

Oxford : Flintham ; Matthew, Gill, Burnett, Mc Callister; (o) Holmes, (m) Brooker ; Evans; Hoggins, Bahrd; Igbinedion, Canterbury, Smith.

Sont entrés en jeu : Lee, Decaro, Cryer, Greene.

La note du match : 11 /20; L'homme : Sébastien Planas (Toulouse).

 

Didier Navarre ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Very intereting indeed , if only i knew what it was all saying ( apart from the first post on this topic ). I would not have expected any help off the French National or Local Government, quiet the opposite in fact ..... Might as well still have the Vichy Gorvernment in power for all the help Rugby League gets in France from its Government National or Local :rtfm:

Which is the complete opposite of the truth.

The dragons accounts were published on the main board a while ago comparing them to the union side.

The city of Perpignan and the Department support them very well indeed.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Toulouse Olympique monte en D2 anglaise

Le

01/10/2016 à 19:45:00

lequipe.fr

 

Grâce à son succès face à Barrow (32-22), le Toulouse Olympique est monté samedi en deuxième division anglaise de rugby à XIII.

 

 

Deux semaines après avoir perdu la finale de League One (3e division) face à Rochdale (22-24), le Toulouse Olympique a tout de même assuré sa place en Championship (2e divison) à la faveur de ses succès en match de barrage contre York (62-10) puis Barrow (32-22) ce samedi. Le club, deux fois champion de France, espère rejoindre d'ici cinq ans les Dragons Catalans en Super League (1e division), afin de devenir la deuxième formation française de l'élite du XIII en Angleterre.

avec AFP

Share this post


Link to post
Share on other sites

'Government' support often depends on who is in power both locally and regionally, as well as nationally. A local mayor who supported the Treizistes can be replaced by somebody who prefers another sport so a vital source of income and support is withdrawn. Local politicians will often support the 'glamour' sport in the belief it'll reflect well on them and the area, irrespective of the truth.

Most French RL teams play in state owned stadiums or sports grounds on comparable terms with football or union sides. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



League Express - Every Monday

Rugby League World - Dec 2017

Cas Tigers - The Breakthrough Year! On Sale Here

Rugby League Books On Sale Here