Jump to content
Total Rugby League Fans Forum
Sign in to follow this  
Philippe Barrau

Coupe d'Europe

Recommended Posts

XIII de France - la liste des 23 pour la campagne automnale dévoilée

Le 02 octobre à 6h00 par B. O. lindependant.fr

le-capitaine-baitieri-en-vacances-manqueLe capitaine Baitieri, en vacances, manquera les deux 1ers rendez-vous. Théo Fages, lui, devrait être présent dès le 12 octobre. PHOTO/H. J.

Le XIII de France va bientôt débuter sa préparation pour la campagne automnale. Si huit Dragons font partie du groupe, aucun joueur de l'ASC ni de Limoux n'est convoqué.

 

Le sélectionneur du XIII de France Richard Agar a dévoilé hier matin, sa liste des 23 pour préparer les quatre rendez-vous de l'automne. Déjà privé de Casty, Duport, Yaha (blessés) et Garcia (en Australie), le sélectionneur devra aussi faire sans Jason Baitieri lors des deux premiers rendez-vous. Son capitaine ne sera de retour de vacances que fin octobre. Enfin, une incertitude plane autour d'Eloi Pélissier blessé à l'épaule.

Agar compte sur Fages, Larroyer, Baile et Simon pour conduire un groupe qui se réunira à Perpignan les 12, 13 et 14 octobre. L'équipe de France, deuxième du dernier challenge européen, espère cette année prendre sa revanche à deux ans de la Coupe du monde prévue en Australie. La sélection comptera des nouveaux venus avec l'espoir avignonnais, Michaël Goudemand, les Toulousains Kriouache et Boyer et le nouveau joueur de Warrington, le trois-quarts centre Benjamin Jullien que Richard Agar connaît très bien.

 

Le programme : France - Irlande le 17 octobre à Albi ; Angleterre - France le 24 octobre à Leigh ; Pays de Galles - France le 30 octobre à Cardiff ; France - Écosse le 7 novembre à Avignon. 

 

La liste : Escaré, Sigismeau, Gigot, Bousquet, Baitieri, Pérez, Maria, Robin (Dragons Catalans), Marginet (Saint-Estève/XIII Catalan), B. Jullien (Warrington), Boudebza, Larroyer (Hull KR), Cardace, Rouanet (Lézignan), Fages (Salford), Springer (Castleford), Simon (Wakefield), Baile (Bradford), Barthau (London Broncos), Arnaud, Goudemand (Avignon), Boyer, Kriouache (TO XIII).

Share this post


Link to post
Share on other sites
France-Irlande : une belle affiche au stadium d'Albi

 

Publié le 07/10/2015 à 03:51

,ladpeche.fr

  Rugby XIII - Match international le 17 octobre
201510071276-full.jpg
Michel Franques, Stéphanie Guiraud-Chaumeil et Carlos Zalduendo hier à Albi./ Photo DDM MPV
zoom.png
  • 201510071276-full.jpg

Le stadium d'Albi accueillera le match d'ouverture du tournoi européen de rugby à XIII entre la France et l'Irlande. Plusieurs Dragons catalans sont sélectionnés.

empty.gif

Une grande fête du rugby à XIII se prépare le samedi 17 octobre. Elle aura pour cadre Albi où se déroulera le match international France-Irlande qui à 15 heures, ouvrira le tournoi européen (auquel participent aussi le Pays de Galles et l'Ecosse). Autour de cette rencontre événement, plusieurs rendez-vous sont prévus : un tournoi de jeunes avec 600 inscrits sur les terrains de l'Ecole des mines, et un lever de rideau avec du rugby à 9 féminin.

Carlos Zalduendo, le président de la fédération française, était hier matin à l'hôtel de ville d'Albi pour présenter cette rencontre diffusée sur Bein sports. «On revient à Albi où on a toujours trouvé le soutien indispensable de la municipalité. On espère une réussite sportive et populaire» explique Carlos Zalduendo. L'adjoint au maire chargé des sports Michel Franques rappelle que «l'équipe de France vient jouer pour la troisième fois en quatre ans au stadium d'Albi.» Pour l'élu, «c'est un beau cadeau pour Albi rugby league qui vient de rejoindre l'élite». Cette rencontre internationale est «une reconnaissance» souligne Stéphanie Guiraud-Chaumeil le maire qui se félicite de ce partenariat avec la fédération «qui s'inscrit dans la durée.»

Cinq Dragons catalans

Le spectacle sera en tout cas présent sur le terrain avec une équipe de France bien décidée à prendre sa revanche de l'an passé où elle avait trébuché sur la terre irlandaise. «L'équipe sera constituée de cinq joueurs des Dragons catalans et de huit joueurs français évoluant en Angleterre. Malheureusement, il manquera trois blessés majeurs qui jouent aux Dragons, Casty, Duport et Pélissier». Le XIII de France, entraîné par l'Anglais Richard Agar est en pleine préparation de la prochaine Coupe du monde qui aura lieu en 2017 en Nouvelle-Zélande. Son objectif est de gagner les trois matchs du tournoi européen. Mais gare aux Irlandais. «C'est une équipe expérimentée avec des joueurs qui évoluent en Angleterre. On ne veut pas manquer ce départ mais on sait que les Irlandais ne lâchent jamais rien» poursuit Carlos Zalduendo.

La billetterie est ouverte avec l'objectif de garnir les travées du stadium. Les places sont en vente à partir de 10 € (pesage) et 15 € (tribune Jo Mir). On espère un spectacle digne de la Super league, la compétition phare du rugby à XIII en Europe. Et si le public est au rendez-vous et que les Bleus s'imposent, ce sera une réussite totale.

Places disponibles sur www.ffr13.fr ou wwwfrancebillet.com ou www.ticketmaster.fr (Leclerc). Des places seront en vente dans les galeries Leclerc d'Albi et Lescure.

Des matchs du championnat en streaming : le président a confirmé que 15 rencontres du championnat de France seraient diffusées en streaming sur internet (dailymotion). «Avec pourquoi pas un match d'Albi» indique Carlos Zalduendo.

La fédération internationale à Paris : le président a annoncé que la prochaine AG de la fédération internationale se déroulerait les 4,5 et 6 novembre à Paris. Il y sera question des rencontres internationales. Albi espère bien d'autres matchs du XIII de France au stadium.

Le XIII de France arrivera jeudi : les Bleus seront à Albi l'avant-veille du match et feront un entrainement le vendredi au stadium.

E.B.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une semaine du XIII avant France-Irlande samedi

 

Publié le 14/10/2015 à 03:55

ladepeche.fr

Rugby XIII
201510142193-full.jpg
Didier Lacourt devant l'affiche de la manifestation. / Photo DDM PC
zoom.png
  • 201510142193-full.jpg

A l'occasion du match international qui aura lieu samedi au stadium d'Albi, 15 heures, entre la France et l'Irlande, le comité du Tarn s'est mobilisé pour organiser une semaine consacrée au Rugby à XIII.

empty.gif

«Au centre commercial Leclerc les Portes d'Albi, de mercredi à vendredi de 10 heures à 18 heures, on organise une tombola pour faire gagner différents lots dont des ballons et des maillots de rugby. C'est, également, un point de vente pour le match international de samedi», déclare Didier Lacourt, président du comité du Tarn de Rugby à XIII.

Ce ne sera pas la seule animation que propose le comité cette semaine à Albi. Il en profitera pour sensibiliser les gens sur un problème que rencontre le Rugby.

Colloque médical

«Nous organisons un colloque médical jeudi à 20 heures à l'amphithéâtre du Lycée Rascol d'Albi dont le sujet est : les commotions cérébrales. Interviendront des médecins, les Docteurs Moreau et Liard, le prothésiste dentaire Cyril Laporte et Raphaël Merencienne (talonneur du SCA), hypno thérapeute. De nombreuses invitations ont été envoyées par le comité mais cette soirée est ouverte à toutes les personnes intéressées : dirigeants, entraîneurs, joueurs, etc.», ajoute le président du comité.

Le matin du match sera axé sur les jeunes. «Samedi, plus de 600 enfants disputeront au stade de l'école des mines d'Albi, de 9 heures à 13 heures, un tournoi des écoles de Rugby. Seront présents les grands clubs treizistes français, notamment Perpignan, Lézignan, Villeneuve sur Lot et Toulouse.

Nous aidons la Fédération pour animer le match France/Irlande. Nous allons offrir des drapeaux aux spectateurs pour encourager l'équipe de France», conclut-il. Ce sera, donc, une semaine albigeoise placée sous le signe du rugby à XIII avec en point d'orgue le match France/Irlande samedi animé par le comité du Tarn et les jeunes treizistes qui ne manqueront pas d'encourager les «Bleus», dans les tribunes du Stadium après avoir disputé le tournoi du matin.

P.C.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Championnat européen de rugby à XIII: les Bleus à l'accent anglais

Le 15/10/2015 à 19:06:00| Mis à jour le 16/10/2015 à 00:00:38| 4 Commentaires
 
 
L'équipe de France entame le championnat européen par la réception de l'Irlande, ce samedi (15h00) à Albi. Avec une bonne partie de l'effectif issue de la Super League ou du Championship.
 
 
 
 
acb1c.jpg

Theo Fages est le nouveau capitaine des Bleus. (Archives L'Equipe)

 

L’équipe de France a pris ses quartiers albigeois, ce jeudi, après un début de semaine de stage à Perpignan, où Richard Agar et ses joueurs ont préparé leur premier match du Championnat européen. Ils affronteront les Irlandais samedi à Albi (15h00). En l’absence de nombreux joueurs des Dragons, convalescents (Casty, Mounis, Bosc, Yaha) ou laissés au repos (Baitieri), Agar a composé une équipe où l’on retrouve une forte "colonie anglaise".

Ils sont en effet pas moins de huit joueurs à évoluer en Super League ou en Championship, l’étage en dessous de la Ligue professionnelle. A commencer par le nouveau capitaine, Théo Fages (21 ans), qui vient de mettre un terme à son aventure avec Salford pour rejoindre la prestigieuse équipe des Saints de Saint Helens, dont il portera le maillot la saison prochaine.

Devancés de justesse par les Ecossais lors de la précédente édition, les Français aimeraient bien débuter la compétition sur une victoire.
 
Le groupe contre l'Irlande
Escaré, Bousquet , Maria,  Gigot (Dragons Catalans), Sigismeau, Pérez, Marginet, Robin (Saint Estève/XIII Catalan), Cardace, Rouanet (Lézignan), Arnaud, Goudemand (Avignon), Kriouache, Boyer (Toulouse), Jullien (Warringon-ANG), Fages (Salford-ANG) (cap.), J.Boudebza, Larroyer (Hull KR-ANG), Springer (Castleford-ANG), Simon (Wakefield-ANG), Baile (Bradford-ANG), Barthau (London Broncos-ANG).
G. N.

​ lequipe.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rodolphe Pirès : «Le rugby et Albi sont presque indissociables»

 

Publié le 16/10/2015 à 07:50 Elite 1
201510162326-full.jpg
L'Albigeois Rodolphe Pires commentera le match France-Irlande./.
zoom.png
  • 201510162326-full.jpg

L'Albigeois Rodolphe Pirès, journaliste commentateur et responsable du rugby sur la chaîne de télévision Beinsports France, commentera le match France-Irlande ce samedi. Rencontre.

empty.gif

Cela doit vous faire plaisir de venir commenter un match à Albi ?

Évidemment. Je suis très heureux de revenir dans ma ville chaque fois que l'occasion m'en est donnée. Et à plus forte raison lorsqu'il s'agit de venir travailler sur un match international de rugby. Le rugby et la ville sont si étroitement liés qu'ils en sont presque indissociables. C'est également une vraie fierté que la ville accueille un match international de Rugby à XIII. C'est une très bonne habitude qu'il ne faut pas perdre… Et puis c'est aussi le bonheur de s'offrir le bonus inestimable de voir ceux que l'on aime. Même si ces moments sont courts…

Qu'attendez-vous de ce match entre la France et l'Irlande ?

Un grand match et rien d'autre ! L'équipe de France de rugby à XIII dispose d'un effectif mêlant les joueurs de Super League et les joueurs de la première division française, cela en fait un collectif extrêmement compétitif.

De plus, le sentiment de revanche doit animer les joueurs du XIII de France : personne n'a oublié que l'année dernière à Albi, l'équipe de France a perdu face au Pays de Galles d'un cheveu un match qui aurait pu lui ouvrir les portes du Four Nations.

Selon vous, quelles sont les chances de la France de gagner ce tournoi ?

À l'heure où l'équipe d'Angleterre se prépare à recevoir les numéro un au monde (les kiwis néo-zélandais) la France fait évidemment figure de deuxième nation européenne. Et à ce titre elle est favorite pour la victoire dans ce tournoi.

Quel regard portez-vous sur l'équipe senior d'Albi RL XIII et sur les juniors ?

Un regard évidemment bienveillant pour de multiples raisons parmi lesquelles les progrès enregistrés par cette équipe montée de la division inférieure.

Le premier match disputé au stade Gilbert Brutus en lever de rideau des Dragons Catalans, a montré le formidable potentiel du collectif des entraîneurs Eric Anselme et David Collado. Par ailleurs, puisque vous me questionnez sur l'équipe Juniors, je suis son parcours avec un intérêt beaucoup plus sentimental. Mais au-delà, c'est toute la politique sportive de l'Albi Rugby League XIII qui, des plus jeunes à l'équipe première, m'apparaît porteuse d'espoir.

 
Propos recueillis par P.C ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rugby à XIII, championnat européen, France-Irlande : Les Bleus ont réussi leur entrée sur la pelouse du Stadium d'Albi (31-14)

 

 

 

 

Publié le 17/10/2015 à 14h52 | Mis à jour le 18/10/2015 à 02h52 letarnlibre.com

 

 

 

01_france_irlande.1600x1066.jpgLes Français ont fait la différence dans les dix dernières minutes (photo Marie-Pierre Volle).

L'équipe de France de rugby à XIII a réussi, ce samedi 17 octobre à Albi, son entrée dans le championnat européen en s'imposant face à l'Irlande sur le score de 31 à 14 au terme d'une rencontre riche en essais. Les Bleus ont notamment profité des dix dernières minutes pour prendre le large. Dans les tribunes, la fête de l'ovalie se faisait sentir. 

Le match

Les écoles de rugby du département qui font le tour de la piste du Stadium, une Marseillaise entonnée par tout un public, un soleil perçant au coup d'envoi...Toutes les conditions étaient réunies, ce samedi 17 octobre à Albi, pour l'entrée en lice du XIII de France dans le championnat européen face à l'Irlande. Les hommes du sélectionneur anglais, Richard Agar, sont bien entrés dans la partie, faisant preuve de vitesse et de puissance, acculant les Irlandais près de leur ligne d'en-but durant près de 7 minutes, sans pour autant concrétiser la moindre occasion d'essai. Les Irlandais, sans s'affoler, ont ensuite inversé la tendance. Usant de feintes de passe, les visiteurs ont scoré les premiers grâce à un essai de leur ailier Dunne à la 18e minute, transformé par le capitaine Finn. En guise de réaction, les tricolores ont eux aussi franchi la ligne d'en-but irlandaise, quatre minutes plus tard, sur une passe au pied du demi-de mêlée Marginet (4e tenu), parfaitement dosée en direction de Robin, titulaire de dernière minute en lieu et place de Cardace, qui n'avait plus qu'à applatir en coin. Contrairement à leurs adversaires, les Français ont été moins en réussite au pied. Même sur leur deuxième essai, inscrit par le second ailier Sigismeau après une passe volleyée (30e). Le capitaine irlandais Finn, lui, auteur d'un 100%, a ajouté une pénalité juste avant la pause. A la mi-temps,en l'absence des joueurs sur le terrain, les spectateurs ont pu applaudir les champions du Tarn de rugby à 9 des catégories minimes, cadets et juniors, se voyant remettre de beaux boucliers. 

  • La différence dans le dernier quart d'heure

L'équipe de France a entamé la seconde période avec le même engagement que lors de la première, excepté qu'elle a eu plus de réussite, en témoigne l'interception fructueuse au 40 mètres du centre des Dragons Catalans, Tony Gigot (44e) filant seul à l'essai. Un essai transformé par le demi de mêlée Marginet. Les Bleus ont ensuite passé la seconde, en marquant un nouvel essai transformé dans la foulée signé du capitaine Fages, qui a applati sous les perches (50e). Mais les Irlandais, fidèles à leur réputation, sont revenus dans la partie rapidement, l'essai de l'ailier Hargreaves (53e) les plaçant à six points de leurs adversaires du jour. A l'heure de jeu, la victoire de l'équipe de France n'était pas assurée. Les offensives tricolores étaient contrées par une bonne défense des Verts. A dix minutes du coup de sifflet final, Morgan Escaré se voyait refuser un essai. Le talonneur Boudebza jouait alors tactique en réussissant un drop (73e). Les dernières minutes ont été à l'avantage des tricolores. Tony Gigot s'est offert un doublé sur un exploit individuel (74e), faisant parler sa vitesse. Kévin Larroyer a scellé la victoire française sur une ultime réalisation juste avant la sirène (78e).           

Fiche technique

France : 31

Irlande : 14

MT : 8-8

Stadium municipal d'Albi : 4680 spectateurs

Arbitres : P.Bentham assisté de J.Vincent et C.Vergnes

Evolution du score : 0-6 ; 4-6 ; 8-6 ; 8-8 ; 14-8 ; 20-8 ; 20-14 ; 21-14 ; 25-14 ; 31-14. 

Hommes du match : Marginet et Gigot (France)

Pour la France : 6 E Robin (24e), Sigismeau (30e), Gigot (44e, 74e), Fages (50e), Larroyer (78e), 3 T Marginet (44e, 50e) Barthau (78e), 1 D Boudebza (73e) 

Pour l'Irlande : 2 E Dunne (18e), Hargreaves (53e), 2 T Finn (18e, 53e), 1 P Finn (39e)

XIII de France : (1) Escaré, (2) Sigismeau, (3) Gigot, (4) Julien, (5) Robin, (6) (cap) (o) Fages, (7) (m) Marginet, (8) Bousquet, (9) Boudebza, (10) Simon, (11) Larroyer, (12) Ugo Perez, (13) Springer. 

Sont entrés en jeu : Maria, Baile, Boyer. 

Entraîneur : Richard Agar (Ang). 

Irlande : (1) Grix, (2) Hargreaves, (3) Mendeika, (4) Cosgrove, (5) Dunne, (6) (o) Johnston, (7) (m) (cap) Finn, (8) Bridge, (9) Beswick, (10) Ambler (O'Keeffe 33e), (11) Peacock, (12) Hope, (13) Roberts (Hadden 36e).

Sont entrés en jeu :  O'Keeffe, Hadden. 

Entraîneur : Mark Aston. 

Les réactions d'après match

Olivier Janzac, entraîneur adjoint de l'équipe de France de rugby à XIII : "On a été constants pendant 80 minutes. Notre bloc milieu a fait un travail de sape formidable. En première mi-temps, on n'a jamais réussi à prendre le contrôle du match, leur jeu au pied nous a posé pas mal de problèmes". 

Gilles Dumas, manager du XIII de France : "L'équipe d'Irlande nous a posé beaucoup de problèmes en première mi-temps où nous avons fait des fautes stupides. On ne peut pas dire qu'elle nous a vraiment inquiétés. En seconde mi-temps, nous étions bien en place et bons en défense. On a retrouvé Tony Gigot, on sait depuis longtemps que c'est un grand joueur.On va maintenant bien penser à récupérer pour affronter ensuite l'Angleterre dans un match amical qui va nous permettre de nous évaluer face à une des meilleures nations du monde". 

Tony Gigot, centre de l'équipe de France de rugby à XIII : "On a fait une superbe entame de match, mais on n'arrivait pas à marquer. Après, on est un peu retombés dans nos travers, en voulant s'enflammer. On s'en sort bien. A la mi-temps on était assez sereins. Pour un premier match, c'est plutôt positif, même s'il y a cependant des choses à revoir sur la pointe de l'attaque. Pour une équipe en reconstruction comme la nôtre, le prochain match face à l'Angleterre sera un bon test".  

 

 

Guillaume Courveille

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Championnat d’Europe de rugby à XIII sur beIN SPORTS

Publié le 17 Octobre 2015

ob_698d1a_ob-0839d4-beinsports.jpg

Diffuseur des compétitions majeures de rugby à XIII (Super League, National Rugby League, World Club Challenge) et de rugby à XV (Aviva Premiership, European Rugby Challenge Cup et Champions Cup), beIN SPORTS élargit son offre avec l’acquisition exclusive des matchs de l’équipe de France au Championnat Européen de rugby à XIII.

Après la Finale de la Super League, diffusée ce week-end sur beIN SPORTS, les abonnés pourront continuer à suivre, dès samedi, le meilleur du rugby à XIII avec les matchs des Bleus au Championnat d’Europe.

Samedi 17 octobre à 15h sur beIN SPORTS MAX 4 FRANCE - IRLANDE

Vendredi 30 octobre à 19h30 sur beIN SPORTS MAX 5 PAYS DE GALLES - FRANCE

Samedi 7 novembre à 15h sur beIN SPORTS MAX 9 FRANCE - ÉCOSSE

 

Rédigé par Le Zapping du PAF

 

Publié dans #beIN SPORTS

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Angleterre-XIII de France - se tester pour exister

Le 24 octobre à 6h00 par Bruno Onteniente lindependant.fr

kevin-larroyer-sera-un-des-leaders-du-grKévin Larroyer sera un des leaders du groupe France qui défie l'Angleterre. PHOTO/Michel Clementz

Le XIII de France affronte aujourd'hui l'Angleterre. Un test-match en plein milieu du championnat européen pour des Tricolores privés au dernier moment de Théo Fages et de Tony Gigot.

L'Angleterre, depuis trois saisons, se donne les moyens de combler le retard avec les deux nations majeures de l'hémisphère sud. Les Australiens et les Néo-Zélandais se partagent les titres depuis des décennies. Alors les dirigeants anglais ont mis en place des camps d'entraînement et des rassemblements plus réguliers. Et puis, les meilleurs joueurs anglais n'hésitent plus à traverser la planète pour jouer en NRL, dans le meilleur championnat du monde. Les Graham, Widdop, Tomkins, Hodgson, Cooper et les frères Burgess y ont même gagné leurs galons.

A une semaine du premier test-match face aux Kiwis néo-zélandais, les Anglais voudront se rassurer quand les plus jeunes, George Williams (20 ans), Joe Burgess (21 ans) et John Bateman (22 ans) voudront marquer des points. "Pour rivaliser, il va falloir élever notre niveau de jeu dans tous les domaines, être agressif et discipliné. Notre groupe est rempli de talents et de jeunesse, à nous de savoir utiliser nos atouts", précise le capitaine Théo Fages qui a dû se résoudre à déclarer forfait (adducteurs). Son discours trouve écho auprès de son pilier 'Mika' Simon : "Ça reste un match de rugby. Si on joue sans complexe, en réduisant nos erreurs et en étant bien structuré, ça peut leur poser des problèmes".

Débuts de Rouanet et Kriouache

La sélection française, arrivée à Leigh jeudi midi, est bien consciente qu'elle va devoir faire preuve d'une plus grande maîtrise collective. Elle devra aussi proposer une défense autrement plus hermétique que celle mise en place samedi dernier (victoire 31-14 contre l'Irlande).

Si l'Avignonnais Olivier Arnaud a été appelé pour remplacer Damien Cardace, le groupe victorieux de l'Irlande a connu d'autres modifications après le forfait de Gigot (cheville). Le Lézignanais Rouanet et le Toulousain Kriouache vivront donc leur baptême du feu en bleu aujourd'hui. "Il y a énormément d'excitation autour de ce rendez-vous. Nous sommes dans une situation différente à celle de la Coupe du monde avec une équipe très jeune et inexpérimentée. Mais, ce match va nous servir pour grandir", prévient le coach anglais de l'équipe de France, Richard Agar. Avant de rajouter : "Nos adversaires sont d'une très grande qualité et ils vont mettre une intensité énorme pendant quatre-vingts minutes". L'ancien entraîneur de Hull FC, Wakefield et désormais, assistant coach à Warrington est bien placé pour évoquer la différence entre les deux adversaires du jour : "La plus facile des comparaisons est de mesurer ce que chacune des équipes coûte dans le salary cap. Il y a une disparité énorme". Si le décor est planté, l'équipe de France avoue s'avancer sans complexe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Français prennent la fessée

 

Le

24/10/2015 à 18:28:00| 16 Commentaires
En match amical joué samedi après-midi à Leigh, l'équipe de France a subi une véritable punition de la part des Anglais, vainqueurs 84-4 (32-4).
 
 
Les coéquipiers de Sean O’Loughlin ont préparé tranquillement leurs trois test-matches face aux Kiwis néo-zélandais en inscrivant quinze essais (triplés pour John Bateman [Wigan] et Brett Farres [Huddersfield]), dont douze transformés par Gareth Widdop, l’ouvreur qui évolue en NRL, aux Dragons de Saint George-Illawara. Menant 18-0 après huit minutes de jeu, les Anglais ont mis en place leurs systèmes et leurs chaînes de jeu pour déborder une équipe française totalement dépassée.
 
Olivier Arnaud, l’ailier avignonnais, a sauvé l’honneur en inscrivant le seul essai français (18-4, 12e). Pour les Bleus, il va falloir digérer ce revers avant d’aller défier les Gallois, chez eux à Cardiff, samedi prochain, pour leur deuxième match du Championnat européen. Quant aux Anglais, ils sont prêts à défier les Kiwis, numéros 1 mondiaux, dans une série de trois tests dont le premier sera joué le dimanche 1er novembre à Hull. Vendredi soir, les Kiwis ont battu les Rhinos de Leeds, auteurs du doublé Super League-Cup cette saison, dans un match bien plus disputé (34-16). Roger Tuivasa-Shek, l’arrière des Roosters, s’est offert un doublé.
 
G.N. lequipe.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Waterloo à Leigh…

 

Publié le 25/10/2015 à 07:07 Rugby XIII - Challenge Paul-Barrière. La France submergée par l'Angleterre201510251565-full.jpg
Surclassés, les Français. / Photo DDM, M.-P. V.
zoom.png

Il n'est pas nécessaire de faire de longues phases, ni de longs discours. Le score résume le match. L'équipe de France a vécu un calvaire et subi la plus large déroute de son histoire. C'était un risque…

 

L'équipe de Steve Mc Namara a chassé des tablettes l'Australie qui le 4 décembre 1994, à… Béziers, avait infligé aux Tricolores commandés à l'époque par Didier Cabestany un cuisant 74-0.

À la décharge des Français, Richard Agar a présenté hier après-midi une équipe remaniée après le double forfait des deux cadres de l'attaque : Théo Fages et Tony Gigot. Même si l'absence de ces deux éléments n'explique pas une telle déroute.

Quoi qu'il en soit, l'équipe de France fait partie des nations mineures du circuit international. D'année en année, le fossé avec l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Angleterre ne cesse de s'élargir.

Angleterre 84 France 4

A Leigh – MT : 32-4; 8.000 spectateurs.

Vainqueurs : 15 E Watkins(2), Hodgson (6), Bateman (8,39), Farrell (14), Hall (36,61),T. Burgess (42), Ferres (43,54,78), Roby (46,51), Williams (48), Burgess (65) , 12 T Widdop (2,6,8,39,42,46,48,51,61,65,78)

Vaincus : 1 E Arnaud (12).

Angleterre : Hardaker; Burgess, Bateman, Watkins, Hall; (o) Williams, (m) Widdop; O'Loughin; Farrell, Whitehead; Hill, Hodgson, Graham.

Sont entrés en jeu : Roby, Cooper, Burgess, Ferres.

France : Escare (Dragons catalans) ; Sigismeau (Saint-Estève/XIII catalan), Baile (Bradford), Jullien (Warrington), Arnaud (Avignon) (o) Robin (Saint-Estève/XIII catalan) (m) Marginet ( Saint-Estève/XIII catalan); Simon ( Wakefield) ; Larroyer (Hull KR), Pérez (Saint-Estève/XIII catalan) ; Bousquet (Dragons catalans), Boudebza ( Hull KR) ; Maria (Dragons catalans).

Sont entrés en jeu : Kriouache (Toulouse), Springer ( Castleford), Boyer (Toulouse) , Goudemand ( Avignon).

 

D. N. ladepeche.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France domine l'Ecosse

Le 07/11/2015 à 17:23:00| Mis à jour le 07/11/2015 à 18:30:38
 
 
 
Pour espérer devenir championne d’Europe, l’équipe de France devait battre l’Ecosse. Contrat rempli, samedi après-midi à Avignon (32-18). Mais elle doit attendre le résultat de la rencontre Irlande-Pays de Galles, plus tard dans la journée, avant de savoir si elle succédera aux Ecossais au palmarès de l’épreuve.

A Avignon, le XIII de France a rendu une copie très propre en première mi-temps. Il menait 28-6 à la pause, grâce à six essais, le premier signé de l’Avignonnais Arnaud, qui ouvrait le score devant ses supporters. Tony Gigot, autre enfant du pays vauclusien, s’offrait un doublé. Kevin Larroyer, Morgan Escaré et Stan Robin y allaient eux aussi de leurs petites réalisations. On pensait que les Français n’allaient faire qu’une bouchée de leurs rivaux en seconde période, mais ils perdaient leur rugby, commettaient quelques erreurs qui permettaient aux Brave Hearts de revenir au score. L’essai de Pérez (32-6, 61e) sonnait le vent de la révolte écossaise. Les joueurs des Highlands inscrivaient les deux derniers essais du match.  La France s’imposait logiquement mais regrettera peut-être de na pas avoir meublé le tableau d’affichage à l’heure du décompte final.
 
G. N. lequipe.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...